Le masque tombe

islamistes spectacle
Les islamistes sont irréconciliables. New Press

Par R. Mahmoudi – Les partis d’opposition, hier unis dans une alliance sacrée, s’entredéchirent et s’offrent en spectacle, au moment où les formations pro-pouvoir se réunissent pour créer un «front populaire» et aiguisent leurs armes pour affronter les prochaines échéances et se donner les moyens de leurs ambitions.

Cette levée de boucliers entre Sofiane Djilali de Jil Jadid et un cadre dirigeant du MSP d’Abderrazak Mokri est révélatrice de deux choses : l’immaturité endémique de notre classe politique, qui se révèle incapable de s’élever au-dessus de leurs visions étriquées et de leurs calculs d’épicier, et la fatuité du projet initié par les héritiers de Mahfoud Nahnah.

Toutes leurs projections d’avenir, les appels à la refondation d’un consensus national par le dialogue, l’entente et le rapprochement ne sont, finalement, que de la littérature, un habillage discursif pour berner l’opinion, en attendant le retour d’écoute de son offre. Impatients et frustrés, notamment, par les coups de semonce donnés par le chef d’état-major de l’ANP, les dirigeants du MSP ont fini par être rattrapés par leur vraie nature en reprenant quasi instinctivement leur langage habituel, fait d’invectives, d’opprobre et de rejet de l’autre. C’est ce qu’illustre cette attaque en dessous de la ceinture, signée par un porte-parole du parti, qui n’aurait certainement pas agi de la sorte s’il n’avait pas eu la caution ou l’instruction préalable de la direction.

Par cet énième dérapage verbal, les islamistes donnent,  encore une fois, la preuve qu’ils sont en fait irréconciliables.

R. M.

Comment (10)

    DZLander
    4 septembre 2018 - 16 h 50 min

    R.M., dans la conclusion de votre article vous écrivez : «Par ce énième dérapage verbal, les islamistes donnent, encore une fois, la preuve qu’ils sont en fait irréconciliables ». Pourquoi, vous en doutiez jusque-là ? Voyez-vous, personnellement j’estime qu’avec la vermine verte, il n’y a aucune réconciliation possible. Le seul antidote qui soit efficace, c’est son éradication pure et simple. De façon totalisante, et non seulement en éliminant ses éléments les plus radicaux, notamment ceux qui assassinent nos militaires en opération sur le terrain. Il faut donc intervenir de façon multiforme -à commencer par l’école-, nous en avons les moyens. Manque seulement, pour l’heure, la volonté politique requise pour ce nettoyage salutaire. Objectif : restaurer précisément l’islam tranquille de nos ancètres. Celui qui a bercé notre enfance, et qui a permis l’unité de notre pays déjà bien avant l’arrivée de l’envahisseur colonial francais.

    8
    3
    tergui
    4 septembre 2018 - 0 h 59 min

    arreter de.vous chamaillez et presenter des candidats a.la hauteur des defis

    3
    4
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 16 h 04 min

    Ce qui est construit sur le faux est faux ( ما بني على باطل فهو باطل ) .
    Si le MSP , lui- même , s’est éclaté en morceau pour raison de leadership et d’accession au sommet du pouvoir .
    Si le courant islamiste , composé de plusieurs partis , n’arrive pas trouver une langue commune à cause la concurrence sur qui précéde l’un l’autre la poule ou l’œuf .
    Comment voulez vous que le MSP s’entende avec les autres courants rationalistes et non islamistes ? .

    21
    8
    vite un aller sans retour
    3 septembre 2018 - 13 h 27 min

    le schéma des 90’s se dessine de plus en plus …les sales barbus écervelés (mais justre pour les 99% , pas tous ) deviennent hystériques à la vue du fauteuil vide ….

    17
    6
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 9 h 33 min

    Avec les spécialistes de l’ENTRISME,un pied dedans et l’autre à cheval,les parties Islamiste sont le véritable cheval de Troie du Systeme

    20
    9
    MELLO
    3 septembre 2018 - 9 h 10 min

    R.M ecrit – … les appels a la refondation d’un consensus national par le dialogue , l’entente et le rapprochement ne sont….- L’auteur se limite a deux individus marionnettes qui sont manipulees pour generaliser son concept a toute la classe politique de l’opposition. Il existe des individus,partout ailleurs, qui ne font que salir un environnement ou une ambiance. Pourquoi generaliser si ce n’est que de porter atteinte a tous ces militants sinceres qui cherchent des solutions afin de mettre cet ogre hors d’etat de nuire. Il existe une opposition , au sens noble du terme, qui ne se rabaisse pas a ce genre de querelles de bas niveau et de caniveaux. Le concept de consensus national est noble, il porte en lui les bourgeons d’une Algerie apaisee, une Algerie de bonheur qui mettra fin a toutes ces gueguerres insipides. Un consensus qui va au dela des personnes , fussent elles celle du president et autres .

    8
    8
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 8 h 33 min

    N’aviez vous pas dit que la religion ne pouvait pas etre un moyen politique? Pourquoi donc le msp? Le régime et sa pepiniere se décompsent

    10
    4
    Zaatar
    3 septembre 2018 - 8 h 17 min

    Faire de la politique chez nous a un seul objectif: Monopoliser la rente pétrolière pour s’enrichir et enrichir sa famille. Il ne peut y avoir un autre calcul autre que celui de vouloir s’accaparer la richesse issue du sous sol du pays pour en faire son bien en premier…et cela passe bien sur par s’asseoir au pouvoir et créer une bande autour de soi pour soit disant gérer et faire avancer le pays. Et à ce jeu, vous pensez que le pouvoir en place depuis 60 ans presque va vous laisser faire…

    18
    4
      Anonyme
      4 septembre 2018 - 8 h 10 min

      Autrement dit, ne faisons rien, laissons faire on n’y peut rien. Avec un tel raisonnement on serait encore sous la domination des colons.

      2
      5
        Zaatar
        4 septembre 2018 - 11 h 08 min

        je ne saurais dire ou est l’esprit négationniste. Chez nous on passe d’un extrême à l’autre aussi facilement que l’on pense. Mon ami ai je dis ne faisons rien et laissons faire nous ne pouvons rien? Par contre ce que vous ne traduisez pas ce sont les termes et la signification de faire la politique chez nous qui se traduisent par ce qui est observé et passé chez nous depuis l’indépendance. Autrement dit, si on veut faire quelque chose pour changer les choses dans le pays, il faudra se soulever mon petit ami, en tout point du pays et au même moment… il n y a que le peuple qui pourra changer les choses et ce mode de gouvernance lié à l’enrichissement insatiable. Autrement, et là vous pouvez le traduire, faites tout ce que voulez que rien n’y changera…pendant un siècle et demi à deux, car après il faudra bien que ça change les lois de la nature ne permettent pas une inertie éternelle. Et dans un siècle et demi à deux, et si rien n’est changé, le peuple se soulèvera sans coup férir pour changer les choses, et l’histoire de l’humanité nous enseigne que ça s’est toujours passé de la sorte…bien à toi l’anonyme.

        2
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.