Le Front Polisario appelle le Parlement européen à rejeter l’accord commercial «illégal» signé avec le Maroc

l'accord, Mohamed-Sidati
Mohamed Sidati, ministre sahraoui délégué pour l'Europe. D. R.

Le Front Polisario a appelé ce mardi le Parlement européen à rejeter l’accord commercial «illégal» signé par la Commission européenne avec le Maroc et à se pencher sérieusement sur «la grave situation» des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés.

Le ministre sahraoui Délégué pour l’Europe, Mohammed Sidati, a souligné, dans un communiqué publié à l’issue d’une séance d’information tenue avec les membres de la commission chargée du commerce international du Parlement européen et de la mission d’enquête chargée du Sahara occidental, que «le Maroc n’est pas l’autorité administrative, mais une force d’occupation des  territoires sahraouis».

Mohammed Sidati a affirmé également que «les lois internationales stipulent que le Maroc ne peut négocier au nom du peuple sahraoui avec une partie tierce la conclusion de tels accords, notamment avec l’Union européenne, qui elle-même ne reconnaît pas la prétendue souveraineté revendiquée par le Maroc sur le Sahara Occidental». Le ministre sahraoui a ajouté que le Front Polisario considère que «les amendements apportés à l’accord commercial UE et Maroc, incluant le Sahara Occidental, sont illégaux et constituent une tentative cynique de contourner la loi internationale et les arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE)». «Ces tentatives sapent aussi le processus de paix supervisé par l’ONU», a-t-il soutenu.

Affirmant que le peuple sahraoui ne bénéficie pas de l’accord commercial signé par l’occupant marocain, Sidati a fait remarquer que «le Royaume décide seul de négocier avec l’UE sur la base de l’exclusion et de la discrimination contre tous ceux qui ne cautionnent pas son occupation illégale des territoires sahraouis», appliquant, a-t-il mentionné, «une véritable politique de l’apartheid économique».

Le Front Polisario a invité, dans ce sillage, le Parlement européen à se pencher sérieusement sur la «grave» situation des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis, occupés illégalement par le Maroc, insistant sur la nécessité de permettre à la mission d’enquête de la Commission européenne d’avoir un accès direct aux véritables représentants de la société civile, militants et groupes de défense des droits de l’Homme sahraouis. Selon le responsable sahraoui, les violations et les atteintes aux droits de l’Homme par le Maroc ont été documentées et authentifiées par un large éventail d’associations indépendantes et internationales.

Sidati a également précisé, dans son texte, que «la délégation d’enquête du Parlement européen doit rencontrer les véritables organisations indépendantes de la société civile sahraouie, échappant au contrôle du Maroc, et se rendre aux camps de réfugiés sahraouis où vivent plus de 174 000 personnes forcées à l’exil». Une situation engendrée par l’occupation marocaine de leurs territoires et encouragée par l’exploitation illégale de leurs ressources naturelles, a-t-il relevé.

Dans ce contexte, il a ajouté que le Front Polisario a condamné fermement les démarches en cours entreprises par l’Europe en vue d’inclure illégalement le Sahara Occidental dans les accords commerciaux avec le Maroc, soulignant que l’UE n’a pas cherché de «manière sincère et authentique, le consentement du peuple sahraoui». «Les consultations menées avec les agents marocains ne sont pas conformes aux dispositions des arrêts de la CJUE prononcés en décembre 2016 et qui considéraient le Sahara Occidental comme un territoire distinct et séparé», a-t-il rappelé.

Tout en considérant que ces accords illégaux entre l’UE et le Maroc visent à encourager l’occupation militaire des territoires sahraouis et à porter préjudice au processus de paix, le Font Polisario a demandé à l’UE de ne pas être complice avec «un régime brutal qui recourt aux disparitions forcées, aux procès militaires contre des civils, ainsi qu’aux méthodes de torture contre le peuple sahraoui qui milite pour ses droits en vertu de la loi internationale».

Le Front Polisario a réitéré son engagement dans le processus de paix des Nations unies et dans la recherche d’un règlement pacifique, juste et durable, exhortant l’UE à concentrer ses efforts sur «l’utilisation du commerce comme un catalyseur positif pour la paix».

Le Front Polisario avait mis en garde dimanche dernier que les institutions de droit marocain n’ont aucune légitimité à s’exprimer au lieu et à la place du peuple du Sahara Occidental, et ce, à la veille de la visite d’une délégation du Parlement européen aux deux villes occupées d’El-Ayoune et de Dakhla. La mission devait se rendre lundi sur les territoires occupés du Sahara Occidental pour s’assurer une meilleure connaissance de la situation.

Pour le Front Polisario, les interlocuteurs relevant du droit marocain que rencontrera la mission ne peuvent donner le moindre avis au nom du peuple sahraoui. La Commission européenne a été invitée à respecter les décisions de la Cour de justice européenne qui avait exigé au paragraphe 106 de l’arrêt du 21 décembre 2016, le consentement du peuple du Sahara Occidental, le considérant comme «souverain». Les arrêts de la CJUE de décembre 2016 et du 18 février 2018 avaient stipulé clairement que «toute convention conclue avec le Royaume du Maroc concernant les territoires sahraouis et leurs eaux est une convention nulle et sera annulée».

R. I.

 

Comment (32)

    Makhloufi
    5 septembre 2018 - 15 h 28 min

    Je ne pense pas que Momo6 a les moyens de maintenir sa colonisation du Sahara Occidental au regard de la situation de faillite dans laquelle se trouve aujourd’hui le Maroc et dont les plus importants indicateurs sont :
    1/- le niveau d’endettement du Maroc représentant 74% de son PIB (82 Milliards de dollars) faisant du Marocain la personne la plus endettée dans la Région MENA,
    2/- le déficit commercial endémique qui est de 11,2 Milliards de dollars pour les 07 mois de 2018 avec une révision record pour fin 2018 avec un montant supérieur a 22 Milliards de dollars.
    3/- la situation socio-économique explosive et la pullulation des Hiraks (Rif, Jerada, Zagora, Essaouira. Errachidia, Bouarfa, Figuig, Tan Tan …) en sont les plus fideles preuves.
    4/- le refus des pays du Golf de mettre leurs mains a la poche comme par le passe alors que les IDE, le tourisme et les transferts d’argent des MRE sont en chute libre.

    17
    4
    Sid"Ahmed
    5 septembre 2018 - 13 h 07 min

    Ce que bcp de gens ignorent est que cet Accord de peche tout comme celui de l’agriculture ne seront jamais prorogés eu égard aux deux Arrets de la CJUE.
    Seulement l’UE est en train de gagner du temps en attendant la décision définitive du Conseil de Sécurité de l’ONU qui doit tres prochainement fixer la date du Référendum pour lequel a été mis en place la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental) et ce, conformément a la Charte des Nations Unies et aux différentes Résolutions du CS/ONU en la matiere.

    19
    10
    LE DIRECT .
    5 septembre 2018 - 11 h 39 min

    Je voudrais juste dire aux dirigeants et au Peuple du Sahara du Polisario , qu’il n’y a aucun pays au Monde qui à obtenu son indépendance gratuitement , sauf , par les armes et par le sacrifice , donc , il ne vous reste plus qu’à prendre les armes contre ce Maléfique Monarque nommé  » mama6  » qui n’est assit sur son trône que pour servir le sionisme et La France sans se soucier pour son Peuple . Et pour finir , je souhaite Bon Courage aux Peuple Polisarien pour libérer votre Patrie de ce MICROBE , ce faible roitelet , QU ‘ALLAH le châtie pour ces crimes et son Arbitraire et sa colonisation sauvage sur Le Peuple Sahraoui du Polisario .

    27
    15
      Paris 75011
      5 septembre 2018 - 11 h 56 min

      Moi je ne cesse de dire a mes amis Sahraouis en France et ailleurs qu’il faut éviter de faire l’erreur des Palestiniens qui ont préféré abandonner les armes au prtofit de négociation (Accords d’Oslo) et voici aujourd’hui le résultat : Un peuple divisé, sans terre, sans pays et abandonné par tout le monde.

      24
      11
    Anonyme
    5 septembre 2018 - 11 h 09 min

    A mon humble avis seule une vraie guerre en bonne et due forme entre l’Algérie et le Maroc peut amener une solution au conflit du Sahara Occidental.

    33
    15
      Abbes
      5 septembre 2018 - 11 h 33 min

      Et ca sera l’occasion de regler de vieux comptes avec ces traitres du Regime MakhNazi notamment pour ce qui s’est passé en 1837, 1956, 1958, 1963, 1975, 1994 et un certain 1er Novembre 2013 au Consulat d’Algérie…

      31
      14
      ALI
      5 septembre 2018 - 12 h 12 min

      NE PAS OUBLIER QU’UNE GUERRE AVEC LE MAROC PLONGERAIT LE MAROC ET SON PEUPLE DANS DAVANTAGE DE MISERE ET DE PAUVRETE DU MOMENT QUE LA FAMILLE ALLAOUITE ET SES SBIRE DU MAKHZEN ONT DEJA ASSURE LEURS ARRIERES ET EN PLUS LE PEUPLE ALGERIEN N’A PAS DE PROBLEMES AVEC LE PEUPLE MAROCAIN QUI EST PLUTOT VICTIME TOUT COMME LE PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL DE LA TYRANNIE DE CETTE FEODALE NARCO-MONARCHIE ABSOLUE.
      UNE AUTRE FACON DE DIRE QUE NOTRE PROBLEME ET CELUI DU PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL EST AVEC LE REGIME DU MAKHNEZ AU REGARD DE SES MULTIPLES TRAHISONS.

      23
      12
    Olivier
    5 septembre 2018 - 11 h 05 min

    A mon humble avis seule une vraie guerre en bonne et due forme entre l’Algérie et le Maroc peut amener une solution au conflit du Sahara Occidental.

    27
    22
      Othman
      5 septembre 2018 - 11 h 16 min

      Olivier La Resolution du probleme du Sahara occidental n’a pas besoin d’une guerre entre l’Algerie et le Maroc du moment que l’armee de la RASD peu aisement liberer son pays avec le courage de son armee soutenu ar son peuple et on a eu la preuve juste avant le cessez le feu de 1991.

      81
      12
        Olivier
        5 septembre 2018 - 12 h 32 min

        Mais à l’époque, il y avait quand même des instructeurs militaires cubains et du Bloc de l’Est, spécialistes de la guérilla qui donnaient un coup de main au Polisario. La situation a changé et entre autres Kadhafi qui finançait.les armes n’y est plus.

        24
        9
    Anonyme
    5 septembre 2018 - 10 h 36 min

    vous n avez qu a tirer la premiere balle et on verra

    12
    40
    Anonymous
    5 septembre 2018 - 10 h 01 min

    Le leader du mouvement de contestation Hirak en grève de la faim.

    En effet, le leader du mouvement de contestation sociale du « Hirak » au Maroc, Nasser Zefzafi, condamné à 20 ans de prison, a entamé jeudi une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention, selon son père. « Il est décidé à ne plus manger ni boire jusqu’à ce que ses revendications soient satisfaites. C’est une grève de non-retour », a déclaré son père Ahmed Zefzafi cité par l’AFP.

    « Il ne demande que les droits dont bénéficient les autres prisonniers: qu’on le sorte de l’isolement en cellule individuelle et le mette dans une cellule digne où il puisse voir et parler » avec les détenus, a-t-il ajouté. Selon lui, son fils ne comprend pas pourquoi un traitement « aussi sévère » lui est réservé. La direction de la prison Oukacha de Casablanca où il est détenu n’a fait aucun commentaire sur le sujet.

    Arrêté en mai 2017 en pleine contestation sociale dans la région du Rif (nord) suite au mouvement qui agite depuis 2016 notamment dans la region rebelle et independantiste du Rif, dont 11 des prévenus de Casablanca., Nasser Zefzafi avait été condamné fin juin à 20 ans de prison pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat », au terme de neuf mois d’un procès réunissant un total de 53 prévenus.

    Nassez Zefzafi, un ancien chômeur devenu le visage de la contestation, avait été arrêté après avoir interrompu le prêche d’un imam ouvertement hostile au mouvement dans une mosquée d’Al-Hoceïma, l’épicentre du « Hirak » qui a secoué la région. La contestation avait été déclenchée suite à la mort d’un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordures en octobre 2016 alors qu’il s’opposait à la saisie de sa marchandise. Au fil des mois, le mouvement a pris une tournure plus sociale et politique, appelant à davantage de développement et à la fin de la « marginalisation » de la région.

    35
    12
    Bennani
    5 septembre 2018 - 9 h 55 min

    Et pendant ce temps sa « Majesky » M6 est en vacances 8 mois sur 12 aux frais du contribuable marocain comme aujourd’hui aux Seychelles.alors que parait-il 80% du peuple marocain n’a pas de passeport dont il ne voit pas l’utilite.

    34
    14
    Makhloufi
    5 septembre 2018 - 1 h 33 min

    Pour accéder à l’indépendant il faut que le front Polisario reprenne les armes et porte la bataille au coeur de cette féodale Narco-Monarchie absolue comme l’a fait le peuple algérien avant 1962 en portant la bataille au coeur de Paris.

    41
    16
      Anonyme
      6 septembre 2018 - 19 h 47 min

      Absolument , il faut que les sahraoui fassent mal au mekhzen avec les armes et pas en negociant, du coup il libère ses terres ainsi que le peuple marocain qui lui aussi se voit spolier ses richesse , et conduit à l’esclavage, les citoyens marocains doivent normalement aider les sahraoui pour la libération de leurs terres, car défendre la narco-monarchie sans en tirer profit c’est la pire des stupidité

      2
      1
    Mokrane
    5 septembre 2018 - 1 h 14 min

    Imposer une colonisation à un pauvre peuple comme celui du Sahara occidental et ne jamais dire un mot aux espagnoles sur la colonisation de Veut à et Mellila.
    Voici la vraie nature de cette féodale prédatrice famille allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour humilier et asservir le peuple marocain frère.

    42
    16
    BabElOuedAchouhadas
    5 septembre 2018 - 0 h 41 min

    Je conseille aux marocains de punir Momo6 en lui exigeant d’écrire 38 Millions de fois «quand on n’a pas les moyens de sa politique colonialiste, on doit appliquer la politique de ses moyens».

    41
    19
    Mohamedz
    5 septembre 2018 - 0 h 36 min

    A bien réfléchir on s’aperçoit que le Glaoui H2 à piégé le Maroc et son peuple avec sa «marche verte» de 1975 tout en partageant le Sahara occidental avec la Mauritanie de Mokhtar Ould Dada.
    Aujourd’hui c’est ce pauvre peuple marocain qui est en train de payer l’addition avec plus de misère et de vulnérabilité sociale et le dernier rapport du PNUD sur les IDH en est une illustre preuve.

    41
    17
    RasElHanout
    5 septembre 2018 - 0 h 24 min

    Le Paradoxe Maroc : un peuple qui crève de faim et de soif et un roitelet prédateur qui se comporte en colonisateur envers un pays voisin.

    43
    16
    Abdou
    5 septembre 2018 - 0 h 21 min

    Tôt ou tard le Sahara occidental et tôt ou tard le Maroc sera une République.

    43
    17
    Hafraoui
    4 septembre 2018 - 22 h 53 min

    Une indépendance ne s’offre pas mais s’arrache les armes à la mains pour lui donner meilleur goût.

    51
    38
    mina
    4 septembre 2018 - 22 h 48 min

    Bonjour,
    Insécuriser la zône maritime concernée.
    Taper au porter monnaie en repoussant le tourisme au Sahara servant l’occupant, ainsi qu’en punissant très très fort (maximum) les complices de trafic de hash (pas comme en Algérie ou la gentillesse judiciaire pousse au trafic).
    Si l’ennemi se sent bien chez lui , il continuera toujours par vous harceler.

    48
    30
    Ahmed ADDOU
    4 septembre 2018 - 22 h 47 min

    c’est aux jeunes loups de la RASD de reprendre le flambeau pour libérer leur pays par les armes.

    50
    33
    Med Benhamou
    4 septembre 2018 - 22 h 34 min

    Si le Polisario ne reprend pas sa lutte armée qui avait faire connaître au monde entier sa juste cause avant le cessez-le-feu le feu de 1991, le peuple du Sahara occidental finira comme le peuple palestinien.
    C’est à dire une main devant et une main derrière.

    50
    33
    M'hamed HAMROUCH
    4 septembre 2018 - 22 h 26 min

    Le Parlement de l’UE ne fera rien du tout tant que le Maroc est pour fafa ce qu’est «Israël» pour les Yenkees.
    C’est pour cela que je partage l’avis de ceux qui disent que seule la lutte armée qui peut garantir aux peuples du Sahara occidental et de la Palestine leurs independances.

    50
    31
    Ziad ALAMI
    4 septembre 2018 - 22 h 20 min

    Encore une fois je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que Mimi6 est en train de mettre à profit avec la complicité de la France pour asseoir sa colonisation du Sahara occidental grâce aux transferts de centaines de milliers de colons marocains selon le modèle israélien en Palestine.

    52
    35
      ADMI
      4 septembre 2018 - 22 h 49 min

      chiche,ramenes ton fusil et vient liberer quelque chose.

      36
      53
        Ziad ALAMI
        5 septembre 2018 - 0 h 28 min

        ADMI. Si je viendrais c’est pour te libérer de ton statut d’esclave parce que je sais que le peuple du Sahara occidental est en mesure de se libérer et d’accéder aà l’indépendance sans l’aide de quiconque.

        43
        18
          Anonyme
          5 septembre 2018 - 9 h 43 min

          Ziad Alami Tres belle replique et a juste titre surtout pour un esclave consentant,

          35
          9
        Chaoui
        5 septembre 2018 - 0 h 36 min

        Pas besoin de… »fusil ». Comme ils le font avec les succès de ces dernières années, nos frères Sahraouis utiliserons juste le DROIT. Tout le droit. Rien que le droit.
        ils recouvriront d’autant LEURS droits qu’ils constituent un…PEUPLE qui va vers son autodétermination et son indépendance. Le Peuple Sahraoui n’est sujet de personne, et encore moins de l’autoproclamé « roi » du Maroc. C’est un Peuple libre qui aspire à faire cesser l’occupation de son pays, la RASD.

        40
        15
      Ch'ha
      5 septembre 2018 - 9 h 12 min

      @Ziad Alami
      BRAVO pour vos commentaires👍✌

      34
      9
    Ch'ha
    4 septembre 2018 - 22 h 04 min

    La seule et unique solution PRENDRE LES ARMES et faire UNE GUERRE DE DÉCOLONISATION.
    Le reste n’est que balivernes et billevesées.

    53
    39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.