Intempéries à Tébessa : un mort et plus de 50 véhicules emportés par les crues

Tébessa pluies
Des pluies diluviennes sont tombées à Tébessa. D. R.

Un enfant âgé de 5 ans a perdu la vie, plus de 50 véhicules ont été endommagés et d’importants dégâts ont été enregistrés suite aux pluies torrentielles, accompagnées de grêle, qui se sont abattues mercredi 12 septembre soir sur la ville de Tébessa, a indiqué le directeur local des services de la Protection civile, le lieutenant Sadek Douret.

Le responsable a précisé à l’APS que «les crues ont emporté l’enfant depuis la cité Houari Boumediène jusqu’au quartier Oued Naques».

Le lieutenant Douret a indiqué que les équipes de la Protection civile étaient intervenues dans la nuit de mercredi à jeudi pour évacuer les citoyens dont les maisons ont été inondées par la pluie, et certains ont été transférés vers des établissements hospitaliers pour des soins.

Selon le responsable, les interventions des services de la Protection civile ont repris dès les premières heures de jeudi 13 septembre pour enlever la boue et pomper l’eau qui a inondé les maisons et les entrées des bâtiments et édifices publics.

«Plusieurs équipes d’intervention, de sauvetage et des plongeurs de la Protection civile des wilayas de Souk Ahras, Khenchela, Oum El-Bouaghi et de Constantine ont été appelés en renfort et s’emploient à rechercher d’éventuels disparus», a-t-il ajouté.

Le responsable a souligné que les perturbations météorologiques «exceptionnelles», qu’a connues la ville de Tébessa, ont également engendré des dégâts «considérables» sur le réseau routier et emporté plus de 50 véhicules touristiques.

Il a dans la foulée appelé les citoyens à la prudence en évitant autant que possible les cours d’eau, de ne sortir de chez eux qu’en cas d’extrême urgence pendant les pluies orageuses et collaborer avec les éléments de la Protection civile pour protéger leurs vies et biens.

De leur côté, les services météorologiques de l’aéroport de Tébessa ont indiqué à l’APS que 50 mm de pluie sont tombés en une heure sur la ville de Tébessa et ses environs, soulignant le retour des pluies orageuse en début de soirée.

Une cellule de crise a été installée au niveau de la wilaya de Tébessa pour suivre la situation engendrée par les pluies diluviennes.

Cette situation climatique exceptionnelle a également entraîné une interruption partielle du service internet dans la ville de Tébessa.

Les pluies torrentielles, accompagnées de grêle, qui se sont abattues sur la ville de Tébessa, et les crues qui ont inondé de nombreux quartiers ont créé un vent de panique parmi les habitants, rappelle-t-on.

Le chef de l’exécutif local, Moulati Attallah, qui a inspecté plusieurs quartiers de la ville, avait appelé les citoyens à faire preuve de vigilance, assurant que «toutes les mesures ont été prises pour mener à bien l’opération d’évacuation des eaux  accumulées».

R. N.

Comment (3)

    Anonimi
    14 septembre 2018 - 8 h 37 min

    Après le choléra voici les inondations, pauvre Algérie de Fakhmatouhou que des opportunistes criminels implorent pour un 5eme mandat. Pour disent-ils poursuivre son œuvre pour le bonheur des indigents indigènes que nous sommes, de leur point de vue. L’Algerie qui lui a demandé son avis si elle peut encore supporter d’autres calamités et catastrophes pour 5ans de plus.

    silver
    13 septembre 2018 - 20 h 11 min

    C’est la conséquense de la corruption qui a gangrené tout le système administratif.
    Comment un maire ou un chef de daira ou meme le wali avec les services techniques de l’urbanisme attribuent des lots de terrain à bâtir sur le passage des cours d’eau.Depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui les véreux et pourris responsables qui sont passés dans le gestion de cette wilaya sont des criminels.
    Aussi ,les service de météo Algérie ne font pas correctement leur travail en faisant des prévisions sur plusieurs jours pour déclencher l’alerte.Des services étrangers ont placé cette région depuis une semaine en vigilance orage avec des précipitations dépassant les 30 mm.Que l’office météo Algérie ..rien ne fonctionne dans ce pays.

    Anonyme
    13 septembre 2018 - 19 h 26 min

    La corruption, et la mauvaise gestion des projets d’assainissements mal conçus, et mal construits
    (malfaçons, mal conception, standards en de ça des normes requises,
    Dessous de tables d’entrepreneurs privés,véreux)

    5
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.