Les Etats-Unis préparent-ils une offensive militaire contre Khalifa Haftar ?

Haftar Libye
Le maréchal autoproclamé Khalifa Haftar et son état-major. D. R.

Par Sadek Sahraoui Le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA), Fayez Sarraj, est arrivé, hier, à Tunis et s’est rendu discrètement à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye, dont le siège est à Tunis, avec lequel il s’est longuement entretenu. Aucune déclaration n’a été faite après cet entretien. Des sources soutiennent que Fayez Sarraj a regagné Tripoli avec l’assurance que Washington continuera à soutenir le GNA.

Cette visite éclair intervient à un moment où la Libye connaît une flambée de violence et où Khalifa Haftar menace de marcher sur Tripoli. Du 27 août au 4 septembre, de violents combats entre milices rivales près de Tripoli ont fait au moins 63 morts. De son côté, Daech a revendiqué, mardi, l’attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) qui a fait deux morts la veille à Tripoli, selon le centre américain de surveillance des groupes islamistes et extrémistes Site.

Dans un communiqué, le groupe ultra-radical a indiqué que trois de ses «soldats» avaient mené l’attaque qui visait, selon lui, «les intérêts des (…) tyrans en Libye loyaux aux croisés», a indiqué Site. «Les gisements de pétrole qui (profitent aux) croisés et leurs projets en Libye sont des cibles légitimes pour les moudjahidine», a ajouté l’EI, affirmant que les auteurs de l’attaque étaient morts. Les services de sécurité libyens ont indiqué que deux kamikazes avaient fait détoner leur charge explosive dans le bâtiment de la NOC, sans donner de précision sur le sort du troisième assaillant.

L’attentat a fait deux morts et dix blessés parmi le personnel de la compagnie, selon le ministère de la Santé. Il a visé un secteur stratégique et vital qui fournit à la Libye plus de 95% de ses revenus. L’attaque intervient quatre mois après un attentat revendiqué aussi par l’EI contre la Haute Commission électorale, qui avait fait 14 morts, à Tripoli.

Eu égard aux craintes qui pèsent sur la Libye, le Conseil de sécurité a approuvé, jeudi, à l’unanimité une prolongation d’un an de sa mission politique dans le pays, sans toutefois retenir la date du 10 décembre prônée par la France pour la tenue d’élections présidentielle et législatives dans ce pays.

Il y a une semaine, lors d’une réunion consacrée à la Libye, la France avait estimé «essentiel d’avancer dans la transition démocratique en Libye» et « d’organiser des élections dans le calendrier agréé à Paris le 29 mai par les quatre acteurs clés de la scène politique libyenne». Lors de cette rencontre, la date du 10 décembre avait été entérinée sous la pression de Paris qui juge que «l’ennemi de la Libye et des Libyens, c’est le statu quo».

Dans son texte, rédigé par le Royaume-Uni, le Conseil de sécurité s’est finalement borné à souhaiter des élections «aussitôt que possible». La résolution souligne aussi la nécessité que des scrutins soient «crédibles» et appelle les Etats membres à «cesser tout soutien et contacts officiels avec des institutions parallèles».

S. S.

Comment (23)

    Vroum Vroum 😤..
    15 septembre 2018 - 13 h 03 min

    Haftar veut attaquer Algérie..🤣😅😂..lui qui n’arrive même pas à occuper Tripoli la Capitale Libyenne et encore moins toute la Libye !!! 🤣

    4
    1
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 11 h 34 min

    à Zombretto et Ch’ha: Si moi je divague, vous mes chers devriez retourner au primaire pour apprendre à lire et comprendre. C’est très grave docteur!

    1
    1
    Vroum Vroum 😂..😤
    15 septembre 2018 - 10 h 13 min

    Haftar…c’quoi…qui ?… qui l’a ramené en Libye ?… Usa ou Sarkozy ? …hum !…on touche aû but! . .Haftar la poupée qui répète ce qu’on lui dit. .74 ans et malade et veut être Chef !..de qui et pour qui ?..oui pour qui ? ..pas pour la Libye et le Peuple Libyen. .Juste pour le Fauteuil bien moelleux .

    1
    1
    UMERI
    14 septembre 2018 - 19 h 34 min

    Haftar, après avoir été soutenu, financé, armé par les occidentaux, n’ arrive toujours pas a s’imposer en Libye, tenu en échec, par des milices armées et comme les U S A et le reste, ne veulent pas continuer de miser sur un « tocard » il est certain, qu’il sera lâché et remplacé par une autre « cheval » qui est sur de gagner, en l’occurrence, Sif El Islam Khadafi, chef d’une tribu puissante, lequel, va certainement provoquer des « sueurs » à tous les ennemis de son pays, à savoir, le Qatar, l’Arabie Saoudite et la France de Sarkozy, principale instigatrice du conflit libyen.

    4
    1
    Anonyme
    14 septembre 2018 - 16 h 58 min

    L’Egypte et les Monarchies du Golf sont à la solde des USA , ce sont leurs dociles petits caniches donc je doute que les USA se lancent contre ce HAFTAR.
    Les USA comme l’Etat sioniste ont tout à gagner en montant les états dits arabes les uns contre les autres.

    4
    2
    karimdz
    14 septembre 2018 - 13 h 32 min

    Ce que j aime bien, ce sont toujours ces états terroristes occidentaux qui après avoir foutu le chaos, tentent de s ériger en pompiers!

    En réalité, leur politique du diviser pour régner, ne sert que leurs intérêts et rien d’autre.

    34
    5
      Abou loune
      14 septembre 2018 - 15 h 25 min

      Bravo pour la découverte. ça fait avancer l’humanité d’un grand pas…on vient d’apprendre qu’en politique chacun sert uniquement ses intérêts et rien d’autres. Avant cela servait les intérêts des autres probablement.

      6
      26
        karimdz
        14 septembre 2018 - 18 h 32 min

        Si au lieu de faire le perroquet, tu faisais avancer le débat, ce serait plus productif et plus intelligent de ta part…

        25
        3
          Abou Loune
          14 septembre 2018 - 20 h 31 min

          L’Ara fait aussi de la musique pour faire avancer le schmiblick; Maintenant y’en a qui le perdent facilement de vue, et donc ils ne perdent rien pour attendre.

          1
          3
          Abou Loune
          14 septembre 2018 - 20 h 50 min

          Pour faire avancer le débat: Question; y’aurait il dans le monde un état terroriste ou non qui ne servirait pas ses intérêts? (vous aurez remarqué que je n’ai pas ajouté « en premier » à la fin). Qu’on donne des réponses pour faire avancer le débat svp.

          2
          2
          karimdz
          15 septembre 2018 - 19 h 47 min

          Abou loune, c est bien ce que je dis tu es un perroquet, tes propos sont stériles, tu es vraiment pathétique

    HOUMTY
    14 septembre 2018 - 13 h 30 min

    SALAM L’KHAWA…..
    @Anonyme 15/09/18, 9h23…
    Personnellement, je dort parfaitement, et je pense que les millions D’ALGERIENS dorment bien également ! Néanmoin j’ose ésperer que c’est une boutade pour nous faire RIRE…. Si c’est OUI tu as réussi, dans le cas contraire je te suggére des somnifères voir des antidépresseur….Allez soigne toi bien ! wallah dahak’t ny, mort de rire. Tahya L’djazaïr et QU’ALLAH protége L’ALGERIE et sont A.N.P
    P.s si tes insomnies persiste, il faudrait consulté un Psy

    91
    5
    Ch'ha
    14 septembre 2018 - 13 h 19 min

    DAECH = occidentalosioniste et comparses.
    Haftar et cie ont été placés par l’axe occidentalosioniste et sont leurs pantins.
    Le reste du bla bla chacun veut sa part du gâteau libyen rempli d’or noire.
    La seule solution pour une RECOUVRANCE PLEINE ET ENTIÈRE DE LA SOUVERAINETÉ DE LA LIBYE EST SAÏF AL ISLAM KADHAFI.
    C’est aussi simple que ça.

    10
    4
    Anonyme
    14 septembre 2018 - 13 h 18 min

    Ils ne faut pas oublier que les arabes nous ont envahi avec l aide des berbères lybiens convertis à l islam?
    L histoire peut se répéter !!!Soyons vigilants….

    8
    16
      Anonyme
      14 septembre 2018 - 20 h 51 min

      Ceux qui mettent des pouces en bas ne connaissent rien à l histoire de l Algérie,renseigner vous au lieu de dénigrer..

      1
      2
      Rafik
      16 septembre 2018 - 8 h 51 min

      Salam .. nous avons aider les arabes
      a envahir
      Le Maroc après notre conversion à
      l’islam . C pour toi anonyme .
      si tu a bien lu l’histoire .
      sinon arrêté de dire n’importe koï

    Anonyme
    14 septembre 2018 - 12 h 36 min

    Un plan, et un accord secrets américano – égyptiens pour l’utilisation des drones américains tueurs bourrés d’électronique,et de télecommubications pour éliminer – « chirurgicalement » – des « djihadistes errants »
    Dans désert, où le Sahara Occidental de l’Egypte, le Cyrénaique de l’Est libyen, bases arrières, et de replis des « djihadistes errants », où terroristes nihilistes
    Les Etats-Unis ne veulent laisser, en aucune manière, L’Egypte du « Maréchal » Essissi , et le Cyrénaique
    Et l’Est libyens tombés sous la domination, et l’influence russes lesquelles sous le « casus belli »
    Utilisent intelligemment, et efficacement (les russes) la poursuite, et la traque sans relache des terroristes
    Venus de Syrie, et installés, en Libye
    Khalifa, Belgacem Haftar, instable, peut devenir dangereux, par ses ambitions insatiables est une arme à double tranchant , et une marionnette, en quete d’armes
    « les armes, et l’argent n’ont pas d’odeur » d’où qu’elles viennent des russes, et des américains qui poussent Secrètement leurs pions – seigneurs de guerre – , en Libye déchirée

    7
    3
    HOUMTY
    14 septembre 2018 - 12 h 10 min

    SALAM L’KHAW…. Pour moi cette individue vise uniquement ces intêret personnel et NON l’intêret de la lybie, il a un alter ego surdimentionné et d’un égoïsme qui va mené la lybie a la catastrophe, il n’est pas crédible , il ferait mieux de ce retiré du processus de paix , il est encore temp avant d’arrivé au point de non retour…. et que la lybie tout entiére devienne le remake de mad max…. QU’ALLAH protége la MÉRE PATRIE DE TOUS NOS ENNEMIES interIeur et exterieur , Tahya L’djazaïr et sont A.N.P

    81
    4
    Abu Langi
    14 septembre 2018 - 10 h 32 min

    et « d’organiser des élections dans le calendrier agréé à Paris le 29 mai par les quatre acteurs clés de la scène politique libyenne». Lors de cette rencontre, la date du 10 décembre avait été entérinée sous la pression de Paris qui juge que «l’ennemi de la Libye et des Libyens, c’est le statu quo».

    Dizouli, mais il me semble que là il y a du mordage de queue.

    Amounavi ontar « agréer » et « entériner » il y a distorsion. Agréer çafidir qu’ils ont dit wi sans signer. Rien n’est moins sûr. Alors que l’entérinage engage le mpays tout entiers aux yeux du monde et en droit international.

    Enfin 3ala hesb ma kountou a3rifouhou. A3tadhirou in kountou dhalimoun.

    7
    5
    Anonyme
    14 septembre 2018 - 9 h 23 min

    Peut-être que cela va l’occuper et nous permettre de respirer un peu car sa dernière déclaration nous empêche de dormir.

    4
    93
      Zombretto
      14 septembre 2018 - 11 h 08 min

      @Anonyme 14 septembre 2018 – 9 h 23 min , waach kho, qu’est-ce qui t’arrive mon frère ? Khalifa Haftar t’empêche de dormir , non mais tu divagues ou quoi ? Mais tu as un pays, un peuple, une armée non de Dieu !! Tu oublies çà c’est grave ??!!

      63
      4
      Ch'ha
      14 septembre 2018 - 13 h 12 min

      @Anonyme 9h23
      Vous divaguez ….et délirez.
      C’est grave docteur ?! OUI

      46
      3
        Anonyme
        16 septembre 2018 - 7 h 34 min

        à Zombretto, Ch’ha et les 90 pouces vers le bas:
        Si moi je divague, vous mes chers devriez retourner au primaire pour apprendre à lire et comprendre. Il faut savoir lire ou se taire à jamais. C’est vrai que c’est très grave docteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.