Emmanuel Macron s’apprête à «faire un geste» en faveur des harkis

Emmanuel Harkis
Emmanuel Macron avec des responsables d'associations harkies. D. R.

Par R. Mahmoudi – Citant des sources informées, la chaîne de télévision satellitaire Al-Arabia révèle que moins de quarante-huit heures après avoir annoncé, en grande pompe, des mesures qualifiées d’historiques pour aller vers la reconnaissance de la torture, et par-là des crimes commis par l’armée coloniale durant l’occupation de l’Algérie, le président français prend tout le monde à contre-pied, en s’engageant à ouvrir le dossier des harkis et à les reconnaître, révèle le quotidien parisien Le Figaro dans sa dernière édition.

«Le Président, qui a reconnu l’implication de la France dans la mort de Maurice Audin va bientôt faire un geste en faveur des harkis. Le dossier était dans les cartons depuis plusieurs mois. Il est désormais sur la table», rapporte Le Figaro. 

Selon la même source, Emmanuel Macron a chargé la secrétaire d’Etat, Geneviève Darrieussecq (Armées), de faire des annonces sur «la reconnaissance mémorielle» des harkis et leur système d’indemnisation. L’auteur de l’article rappelle l’engagement pris par Macron, pendant sa campagne électorale, de prendre ses responsabilités mémorielles «pour que chacune des parties ayant vécu la guerre soit rétablie dans sa dignité».

Il va sans dire que cette nouvelle annonce annihile de fait cet immense progrès osé par le président français, en reconnaissant à la fois la responsabilité de l’Etat français dans l’enlèvement et l’assassinat du militant nationaliste Maurice Audin et l’existence d’un «système» de torture érigé par l’armée française. Elle ne peut que décevoir les Algériens qui ont applaudi ces premières décisions, dans la mesure où une éventuelle reconnaissance de ces anciens supplétifs de l’armée ennemie reviendrait à reconnaître une légitimité à la colonisation et, par conséquent, aux opérations de répression sanglantes menées contre la population et les résistants algériens durant la période de la guerre.

Ce n’est pas la première fois que Macron revienne sur ses engagements sur cette question brûlante de l’histoire. On se souvient notamment de sa fameuse déclaration, à Alger, où il a qualifié la colonisation de «crime contre l’humanité» avant de s’en démarquer le lendemain, en rentrant à Paris.

R. M.

Comment (23)

    Nasser
    17 septembre 2018 - 15 h 56 min

    Globalement les harkis ont été intégrés à l’armée française pour faire le boulot que répugnait de faire les français. Comme dans tous les domaines. Ils ont fait ce boulot. Ils ont perdu l’estime d’eux mêmes. Quoiqu’ils disent. La France peut elle leur rendre ce qu’ils ont perdu a jamais ?

    socrate
    17 septembre 2018 - 2 h 09 min

    Les harkis sont une affaire purement française et ne concerne en rien les algériens. Il est normal que la France indemnise les algériens qui ont combattu pour elle et cela n’enlève en rien sa portée à la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la mort d’Audin. ‘Algérie Patriotique » a toujours une vision très binaire des choses alors que Macron est un adepte du « en même temps ».

      Norebi
      17 septembre 2018 - 9 h 54 min

      Voilà presque soixante années que cette partie de français nommés harkis vivent comme des sous humains dans un pays nommé France qu’ils ont défendu , au point de massacrer des algériens , ils vont être reconnu après 56 années passées dans la misère totale , bien ils ont eu ce qu’ils méritent.

        HARKI
        17 septembre 2018 - 16 h 32 min

        Je t’explique Norebi, les Harkis sont beaucoup mieux intégré en France que les immigrés, ils ne vivent plus dans les cités depuis bien longtemps et sont tous propriétaires ainsi que leurs arrières petits enfants.
        Et ça pour 98% d’entre eux. Normal ils sont arrivés bien avant les immigrés et ont bénéficié d’aides multiples, de plan de carrière dans les administrations et armée.
        Ils ne vivent pas entassés dans le 93 avec les congolais. Nuances…

        1
        1
    Ch'ha
    17 septembre 2018 - 0 h 17 min

    Effectivement reconnaître Audin pour ensuite reconnaître les tortionnaires criminels c’est un non sens total.
    Mais bon Audin est un français et les harkis sont français.
    Ces harkis sont des ouj charr des pleurnichards au même titre que les porteurs de kippa.
    Grand bien leur fasse.
    Le pays n’a pas à indemniser des bourreaux criminels tortionnaires complices de crimes contre l’humanité envers le peuple algérien et de surcroît qui sont français y compris leur descendance.
    D’ailleurs la position du pays a toujours été très clair la question des harkis est une affaire réglée depuis l’indépendance.

    3
    4
    Nasser
    16 septembre 2018 - 23 h 33 min

    Encore cette « Al Arabya »! (ou cette « Al Jazeera »
    Ne la croyez pas même si elle dit parfois la vérité!
    Dire 5/10 vérités et 95/90 mensonges sur 100 c’est dire des mensonges!

    Chaoui Ou Zien
    16 septembre 2018 - 22 h 31 min

    Concernant sa prochaine visite, moi je prefere qu’il reste chez lui.

    4
    2
      SKOOP !
      17 septembre 2018 - 20 h 36 min

      @Chaoui Ou Zien
      16 septembre 2018 – 22 h 31 min
      ————————————————————————Dégoûté, vus les sondages, Macron reviendra en Algérie en gandoura, avec un chapelet, murmurant en continu : La Ilah Illa Allah Mohammed Rassouli Allah… Eh ! Oui ! Macron va lever Le Drapeau Blanc !

    Lghoul
    16 septembre 2018 - 20 h 13 min

    C’est peut etre pour equilibrer le 5ie mandat lors de sa prochaine visite a alger en decembre a 3 mois de la fin du 4ie. Du donnant donnant quoi …

    1
    3
    000000
    16 septembre 2018 - 17 h 03 min

    En quoi ça nous intéresse nous les algériens.

    RÉPENTANCE !!??
    16 septembre 2018 - 15 h 11 min

    Et un geste principale que l’on appel REPENTANCE c’est pour quand ? Ou, sommes nous encore à vos yeux un peuple d’indigènes ??

    4
    3
    Anonyme
    16 septembre 2018 - 14 h 27 min

    Cette décision « qui ne peut que décevoir les Algériens » comme vous dites me laisse complètement indifférent. Il y a longtemps que ce n’est plus notre problème. Qu’ils aient été blousés puis traités avec mépris par la France c’est leur problème; que la France se décide à les dédommager c’est un problème franco-français. En quoi dois-je être déçu de la décision de Macron?

    16
    1
    LOUCIF
    16 septembre 2018 - 13 h 30 min

    Ya Monsieur R. Mahmoudi , irham babek (avec tout le respect que je vous dois ) quand est-ce qu’on va enfin admettre que les harkis sont des citoyens français ! Ce sont des français et le devoir d’un chef d’État est de s’occuper d’eux , de ces propres citoyens qu’on le veuille ou non !

    Bon, pour ce qui nous concerne nous les Algériens, il est définitivement admis que les harkis ne sont plus des algériens puisqu’ils ont ont trahi leur patrie. D’ailleurs on ne les accepte plus chez nous ! Mais il faut à mon avis arrêter de dire que les Algériens qui ont applaudi aux précédentes décisions de Macron sont à nouveau déçus au motif que Macron , en voulant aider les harkis, reconnaît implicitement … » une légitimité à la colonisation » … Non mais on va trop, trop loin parfois, ya sahbi ! !!!

    14
    1
    goumiya
    16 septembre 2018 - 13 h 28 min

    Pour nous c’est simple !
    Les enfants de Harkis sont Algériens s’ils ont leurs papiers Algériens…
    Les Harkis concernés par la guerre, peuvent être réintégrés s’ils demandent officiellement « Pardon ».
    et pas de religiosité la dedans…
    Maintenant Mlacron dit ce qu’il veut, et au fait, combien en reste t-il? vous savez, les décorations à titre posthume…Les gestes symboliques pour nous et l’argent pour le Mlaroc, c’est ça?
    Pour redevenir ami-ami il faut cesser de bloquer l’ Autodétermination (INDEPENDANCE) d’un peuple qui souffre: Celui du Sahara Occidental , pays voisin de l’algérie, du Mlaroc et de la mauritanie.
    Après cela, l’ex-colonisateur en tirera bien plus de bénéfices qu’il en perd maintenant.
    Ce n’est pas pour le bien d’une poignée de propriétaires de riads et de lobbies que vous allez orienter la politique de tout un pays…Moi je pense que Mlacron a compris l’intrusion maligne qui le dirige contre nous et son intérêt. Mlerkel en avait déjà parlé lors du litige produits agricoles…

    4
    8
    karimdz
    16 septembre 2018 - 11 h 33 min

    En fait, la reconnaissance d une seule victime algérienne de la torture, Maurice Audin, était un effet d annonce, une démarche fallacieuse pour offrir un statut de reconnaissance aux collabos d Algérie, et en faire des victimes de la république.

    Les harkis ayant collaboré pour l argent, continuent plus de 66 après la libération de l Algérie, à quémander, confirmant bien, que c est l argent qui les intéresse. Les vrais résistants français n ont demandé aucun centime à l Etat français.

    La France n a pas réhabilité ses collabos contre l Allemagne nazi, sujet combien tabou, 300 000 collabos auraient éliminés par la torture, les exécutions…. la tonte des cheveux des femmes n étant que la face cachée de la forêt.

    Je devine le plan sournois de macron, qui va certainement avoir le culot de réclamer des indemnités à l Etat algérien. L Algérie doit demeurer ferme et balayer d’un revers de la main, ces demandes obscènes et irrespectueuses, pas plus aux harkis qu aux francais qui ont quitté l Algérie dont les biens ont été financés avec les richesses de notre pays, et le travail forcé des algériens.

    26
    5
      Abou Loune
      16 septembre 2018 - 11 h 39 min

      On voit que tu t’y connais beaucoup en politique, particulièrement celle étrangère. Tu ne perds toujours rien pour attendre ma parole…

      5
      34
        karimdz
        16 septembre 2018 - 18 h 01 min

        Tu serais pas harki le boulon…

        6
        1
          Abou Loune
          16 septembre 2018 - 20 h 26 min

          Une question posée dans la forme négative à un boulon nécessitera certainement du temps pour la réponse. Tu ne perds rien pour attendre alors…

          2
          10
          karimdz
          17 septembre 2018 - 10 h 41 min

          ou maroukin, mais c est la même chose…

    صالح/ الجزائر
    16 septembre 2018 - 9 h 10 min

    Que la France reconnaisse ou non les anciens supplétifs de ses armées coloniales ennemies , les Harkis , qu’ils soient algériens , vietnamiens , sénégalais … ou meme collaborateurs français , restent Harkis toute leur vie .
    Les algériens aiment que la France reconnaisse les «INDIGÈNES» qui ont libéré la France des collaborateurs et de l’occupation nazie .

    13
    1
    Zaatar
    16 septembre 2018 - 8 h 05 min

    Qu’il en fasse deux des gestes envers les harkis s’il veut, et nous en quoi ça nous concerne? c’est strictement entre français et c’est dans le cadre de la politique du président Français pour les Français… je ne comprend vraiment pas pourquoi on commenterait ce sujet.

    29
    18
      Abou Loune
      16 septembre 2018 - 11 h 56 min

      Et nous ne sommes nous pas français?

      9
      19
    Anonyme
    16 septembre 2018 - 7 h 43 min

    Du Macron tout craché. Cela en dit long sur sa perception de la politique qui se caractérise par une grande instabilité et une certaine incohérence. Mais ce genre de personnalités sont précisément élues car instables et incohérentes comme les populations qu’elles représentent.

    24
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.