Le chef de la sécurité de l’aéroport d’Alger démis de ses fonctions

PAF Lahbiri
Mustapha Lahbiri en réunion avec des cadres de la DGSN. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le patron de la Direction générale de la Sûreté nationale, le colonel Mustapha Lahbiri, a limogé le chef de la police aux frontières au niveau de l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediene, Mohamed Tiareti, et nommé à sa place Omar Bacha. Dans la foulée, plusieurs autres responsables de l’aéroport ont été démis de leurs fonctions.

Selon des sources concordantes, la décision a été prise dans le cadre de la lutte contre la corruption. Aussi est-il reproché aux responsables limogés d’avoir autorisé un des anciens chefs militaires récemment écartés, en l’occurrence le commandant la IIe Région militaire, le général-major Said Bey, à sortir du territoire national alors qu’il était, lui ainsi que quatre autres anciens officiers supérieurs, d’après des informations non démenties, sous le coup d’une mesure d’interdiction de sortie du territoire national, émise par le tribunal militaire de Blida.

Selon certaines sources, le général-major Said Bey aurait contrevenu à la décision de la justice, en se rendant en France mardi dernier, en compagnie de sa famille, sur un vol d’Air Algérie, avant de regagner le pays, vendredi, sur un vol de la même compagnie nationale.

Les mêmes sources précisent que l’ex-chef de la IIe Région militaire aurait réservé son billet d’avion sous un autre nom : Said Al-Bey. Suite à quoi, le chef de la DGSN, Mustapha Lahbiri, a diligenté une enquête pour déterminer «les complicités» à l’intérieur de l’aéroport qui auraient permis à cet officier de quitter le territoire national de façon illégale.

Selon d’autres informations, rapportées par le correspondant de la chaîne de télévision Al-Arabia, deux autres anciens responsables militaires concernés par la mesure d’interdiction de sortie du territoire national se trouveraient toujours à l’étranger pour des soins.

Pour rappel, la justice militaire a émis une décision d’interdiction de sortie du territoire national à l’encontre de cinq anciens hauts responsables militaires et sécuritaires, récemment limogés par le chef de l’Etat. Il s’agit, selon des sources concordantes, de l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale, le général-major Menad Nouba ; les chefs de la Ire Région militaire, le général-major Lahbib Chentouf ; de la IIe, le général-major Said Bey, et de la IVe, le général-major Abderrazak Chérif et, enfin, le général-major Boudjemaâ Boudouaour, qui occupait le poste de directeur des finances au ministère de la Défense nationale.

R. M.

Comment (36)

    Question !!
    18 septembre 2018 - 13 h 30 min

    Ils sont ou les jeunes sur cette photo ?

    malik
    18 septembre 2018 - 0 h 13 min

    « deux autres anciens responsables militaires concernés par la mesure d’interdiction de sortie du territoire national se trouveraient toujours à l’étranger pour des soins…. »
    ramenez-le se soigner à El Kettar, d’où a t-il pris l’argent en devises pour se soigner en France?

    Anonyme
    17 septembre 2018 - 22 h 17 min

    Et lui la, pourquoi a t il la carte du monde derrière lui sur la photo, il n’arrive meme pas a contenir des parkingueurs il a cette carte, elle lui sert a quoi YERHAM BABAKOUM

    2
    1
      Apache
      18 septembre 2018 - 8 h 17 min

      Cette carte lui sert à situer tous les pays dont il a entendu parler et qu’il ne connait pas. Tout le monde n’a pas aimé les cours de géographie à l’école et il n’est pas trop tard pour apprendre.

    Chibl
    17 septembre 2018 - 22 h 14 min

    c’est bon j’ai tout compris Chakib Kheli est sorti de l’aeroport d’Oran avec un billet Chakib EL Khelil.c’est quoi ca, vous nous prenez pour qui?

    3
    2
      Boudji
      18 septembre 2018 - 15 h 00 min

      Ce général voleur à certainement usé de son pouvoir avoir le bureau de la sécurité militaire existant dans l’aéroport pour lui faire les formalités sans passer devant les guichets… même l’achat du billet, quant à sa famille, elle est installée dans leur résidence parisienne et les enfants sont scolarisés étant des français… la preuve Abdelmadjid Sidi Saïd n’a pas caché qu’il a la nationalité française… c’est le statut de la majorité des membres du gouvernement civil et militaire qui nous gouverne…
      Lamine Zeroual est malade depuis trois semaines, il refuse de se rendre à l’étranger..

    Chibl
    17 septembre 2018 - 16 h 31 min

    Excusez-moi mais cette histoire ne tient pas la route, d’abord dans l’article , c’est écrit (l’ex-chef de la IIe région militaire aurait réservé son billet d’avion sous un autre nom : Said Al Bey) et sur son passeport , c’est écrit SAID EL BEY où SAID BEY, vu qu’ont achete le billet avec un passeport, de plus on ne passe pas une frontière avec le billet mais avec un passeport.
    Ceci dit ce limogeage , c’est fait pour maquiller autre chose et ce que ne dit pas l’article c’est que ce BEY a voyagé avec sa famille et l’article ne dit pas s’il est revenu seul ou avec sa famille.

    10
    2
    A3ZRINE
    17 septembre 2018 - 16 h 31 min

    Il y a complicité quand bien même le nom aurait été écorché sur le billet. A la PAF on présente son passeport où il est indiqué son nom avec la bonne orthographe. Saïd Bey a été aidé, peut être pour mettre sa famille en un lieu sûr, il pouvait partir en Russie aussi. Il n’ y a pas de quoi fouetter un chat, il sera mis au placard et rappeler dans quelques années pour prendre sa revanche, tout comme fakhamatouhou qui a attendu à peu près 15 ans pour reprendre les règnes et de quelle manière !

    11
    Kahina-DZ
    17 septembre 2018 - 13 h 53 min

    Une conséquence très logique après avoir brillé par sa complicité relative avec l’autre général Said Bey.
    Aussi, c’est une nouvelle qui va pousser les immigrés de venir en Algérie sans avoir peur d’ être pillés à l’aéroport.

    16
    6
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 13 h 29 min

    Unes nouvelle qui va soulager les immigrés Algériens harcelés pour partager leurs valises et leur argent avec les douaniers sans éthiques.

    17
    10
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 13 h 26 min

    Une bonne nouvelle pour les Algériens qui vivent à l’étranger.
    Il n’y aura plus pillage des bagages et demande des chippa en devises pour vous laissez passer.
    C’est une horreur.

    18
    8
    Fares
    17 septembre 2018 - 12 h 02 min

    Ce sont les bagagistes pilleurs de l’aéroport d’Alger qu’il aurait fallut virer !!!

    23
    5
      DYHIA-DZ
      17 septembre 2018 - 14 h 37 min

      Les bagagistes reflètent leurs responsables

      21
      2
        Anonyme
        17 septembre 2018 - 15 h 01 min

        Effectivement, les bagagistes ne font que profiter d’une situation voulue par les responsables…sinon, ces responsables auraient pu mettre fin à ce pillage des voyageurs en plaçant des vidéos de surveillance pour contrôler et dissuader le personnel indélicat! Mais comme on a des responsables voleurs, il faut bien qu’ils laissent leurs subordonnés voler et piller à leur niveau…et tout le monde est content, sauf le pauvre voyageur à la merci de ces rapaces…et ils sont tellement nombreux dans cette entreprise FAMILIALE qu’est devenue Air Algérie.

        10
        1
    hawha
    17 septembre 2018 - 11 h 29 min

    un coup de pied dans la fourmilière : que de miel convoité !
    pour Azza, c’est un vrai coup de maitre. Erdogan n’avait pas fait mieux!!!! il était vraiment temps de reprendre la cravache dans un monde pourri
    chez nous , on dit la politique du m’naggar ! à chaque jour une datte mûrie

    8
    8
    Tin-Hinane
    17 septembre 2018 - 10 h 39 min

    Que de personnes limogés à cause du général major Said Bey, puisqu’il était interdit de sortie du territoire pourquoi ces gens là ont pris sur eux de le laisser passer, ils occupent des postes officiels et doivent obeir aux ordres. Et ce général brave l’interdit pour aller où ? en France le pays ennemi …

    20
    6
    karimkarim
    17 septembre 2018 - 10 h 21 min

    Meme si c est que le début timide, je salue la campagne anti corruption. Cette corruption qui gagrène tous les rouages de l état, de l économie etc.

    D aucuns pourront critiquer, et pourquoi pas un tel, et l autre, mais je pense que cela va arriver, la machine est en route.

    43
    9
      Abou Loune
      17 septembre 2018 - 10 h 53 min

      Campagne anti corruption!!! il doit y avoir un planning aussi je suppose. ça devrait rentrer aussi dans le cadre d’un budget. Celui de 2019 peut être. Bof, la machine est en route et c’est un bon diesel surement, juste le temps de chauffer un peu. Mais tu ne perds rien pour attendre pour la suite.

      11
      39
        karimdz
        17 septembre 2018 - 11 h 34 min

        Alors bouloun tu es toujours dans tes traffics de drogue avec l Algérie, méfie toi, car l armée algérienne tire désormais à vue sur les maroukis… ballak !

        41
        9
          Abou Loune
          17 septembre 2018 - 11 h 51 min

          ça va les affaires. Cela marche plutôt bien. T’as l’air bien préoccupé par contre, tu n’arrives même plus à lire correctement les articles. Ce n’est pas la vue qui baisse j’espère. Tu ne perds rien pour attendre cependant, celle ci reviendra très certainement.

          4
          43
          karimdz
          17 septembre 2018 - 12 h 13 min

          T en penses quoi de la montre à 1 million d euros de ta médiocrité mimi 6, alors que ta famille crève de faim, peux tu nous exprimer ici ton point de vue marouki

          40
          6
          Abou Loune
          17 septembre 2018 - 13 h 25 min

          j’en pense ce que tu écris comme inepties sur ce que tu postes ici. Sur le gazoduc, sur les chars, sur l’aviation et la maintenance des appareils, etc. Mais sérieux ça commence à faire beaucoup, tu ne devrais pas te corriger un peu? moi je le pense mais ça ne dépend que de toi.

          3
          27
          karimdz
          17 septembre 2018 - 13 h 51 min

          abouloune je pense que tu es jaloux à en déformer mes propos, c est maladif mais çà se soigne, et si je puis te rassurer, c est pas toi qui va me décourager mdr !

          Tu as toujours pas donné ton opinion sur les peurs de mimi 6 face à nos manoeuvres, sur le cout de la montre, sur l extreme misère du marouk…

          23
          6
    MELLO
    17 septembre 2018 - 10 h 02 min

    Est ce le début de la fin ou le début d’un commencement ? Le cycle de cinquante ans qui permet aux événements de prendre une autre tournure est enfin arrivé. Attendons de voir la suite de tout ce séisme qui ne dit pas son nom, pour essayer de deviner la direction du vent, cette direction sera t elle avec nous ou contre nous. Avril 2019 est a nos portes, ce printemps aura t il la couleur des fleurs ou bien sera t il noir ? Les entrailles de l’Etat Algerien, je vise les services de securite, commencent a s’entrechoquer , esperant qu’il en ressortira que du bonheur.

    12
    2
      leila bentrid
      17 septembre 2018 - 10 h 59 min

      mdr!!! mais vous nous prenez pour qui , des debiles de 1ere classe??? si presque tous les chefs et hauts grades de l’armee sont des corrompus , le chef de l’armee lui et le pr…… ils sont quoi eux
      ils veulent nous faire croire que pendant toutes ces annees ils etaaient pas au courant??? ils etaient en train de faire quoi ? siroter du the au lieu de garder le pays et ses richesses ?
      en tout cas tout le monde payera y compris les vrais respnsables de la decennie noire

      15
      3
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 9 h 21 min

    les immigrés et les voyageurs applaudissent espérant qu ils n auront pas a le regretter mais que vont devenir les trabendos les trafiquants et (leurs transitaires) passeurs ,,,ça va être dommage pour les turcs et leur crise économique ,,,,la douleur,,!,!

    16
    5
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 8 h 49 min

    Un vieux dicton Kabyle dit ceci « Guemi ithr3arane Igtsazel », traduit au mot à mot veut dire ceci « depuis qu’on l’a déshabillé qu’il s’est mis à courir ». En compréhension, il faut lire, la catastrophe était prévisible, elle est arrivée, et ce n’est qu’après qu’on commence à prendre nos précautions…

    13
    5
      Anonyme
      17 septembre 2018 - 10 h 11 min

      Cher ami il n’est jamais trop tard pour prendre des mesures, il aurait été désastreux de ne pas les prendre du tout.

      12
      3
    Slam
    17 septembre 2018 - 8 h 48 min

    Les généraux trabendistes, une spécialité bien de chez nous.
    Les USA utilisent un système pour tracer tous les avoirs de tous les américains à travers le monde. Nul ne peut échapper à leur fisc. Tu ouvres un compte bancaire en Europe, ils te demandent systématiquement si tu es un citoyen américain, pour qu’ils te signalent. Au lieu d’importer des chinoiseries, achetons au moins ce système , il nous fera économiser 1000 fois son prix. Il est temps de dire aux pays qui acceptent nos fraudeurs que c’est TERMINE ! Il faut absolument que les fraudeurs sachent qu’ils seront suivis quelle que soit la destination de leur argent sale. On peut rêver non ?

    21
    2
    Mouloud
    17 septembre 2018 - 8 h 03 min

    Ils partent faire un séjour à l’étranger afin de régler pour eux et leurs familles les aspects administratifs pour sécuriser le fruit de leurs rapines accumuler durant des années sur le dos de l’Etat donc des Algériens. Ils faut une action forte du Président afin de rapatrier en Algérie les biens mal acquis et de signer des conventions avec les Etats / Interpol dans le but d’identifier ces véreux qui sont censés de servir le pays au lieu de se servir et d’assurer la protection intérieur et extérieur de l »Algérie. Tolérance zéro, pas de quartier afin de pouvoir retrouver un Etat de droit. Comment voulez-vous que le citoyen applique les lois si nous avons des délinquants en col blanc à la tête de nos prestigieuse institutions?

    33
    3
      Anonyme
      17 septembre 2018 - 13 h 59 min

      Tout à fait d’accord, mais comme ils sont tous de connivence, c’est à ce demander si ce n’est pas une mise en scène destinée à enfumer le peuple. Tout le monde met son fric mal acquis à l’abri en Europe y compris probablement le chef de la PAF puis on organise cette mise à l’écart du chef de la PAF avec une retraite dorée.

      8
      4
      dahbi
      17 septembre 2018 - 20 h 42 min

      pourquoi acheter?? copier la constitution US..c’est mieux..

      2
      2
    Djeha Dz.
    17 septembre 2018 - 7 h 35 min

    Si des ex-responsables sont sous le coup d’une mesure d’interdiction de sortie du territoire national, émise par le tribunal militaire de Blida, comment se fait-il qu’ils aient encore leurs passeports ?

    le plus grave dans tout ça c’est la facilité avec laquelle des ex responsables puissent passer des frontières sous le contrôle de la PAF sans être inquiétés.

    Pendant que des citoyens se retrouvent pour des futilités, dépossédés de leurs documents de façon abusive, sans aucune décision de justice depuis des années.
    N’est-ce pas-là, la flagrante preuve d’une absence de l’État. Nous ne sommes pas à la première incohérence et contradiction par rapport aux discours officiels d’un système pourri. La gangrène est à un stade très avancé, ça pue de partout, il n’y a rien à espérer
    Alors Messieurs les décideurs, ayez un peu de décence, et faites-nous l’économie de vos propos et propagandes.
    Voilà des années que l’on continue de remplacer El Hadj Moussa par Moussa El Hadj. ça ne fait qu’empirer.

    29
    6
    RezkideBelcourt
    17 septembre 2018 - 7 h 16 min

    Pour moi le message que je retiens c’est qu’un général utilise un faux nom pour quitter le territoire, ce qui prouve que la peur s’installe même à haut niveau.

    33
    4
      Apache
      17 septembre 2018 - 9 h 29 min

      Comment ce général a t’il pu avoir un passeport falsifié en Saïd El Bey au lieu de Saïd Bey en si peu de temps? Ce gininard tricheur d’une république bananière devrait être jugé et emprisonné

      16
      3
    AmiAhmed
    17 septembre 2018 - 6 h 33 min

    Ceci est peut être un indice probant que le Président est vraiment partant, mais pour partir il faut laisser sa place propre, c’est ce qui explique le grand nettoyage qui n’a rien à voir avec une simple alternance entre la nouvelle génération et les anciens, compte tenu de l’interdiction assignée à certains haut responsables de quitter le territoire national.
    Quelque soit le changement apporté avec ou sans le Président actuel, l’Algérie restera toujours l’Algérie, seuls les hommes et les femmes, tous partiront ,de manière temporaires ou de manières définitives, ce qui importe le plus c’est de rejoindre Allah en musulman agréé, c’est ce que je me souhaite et que je souhaite à tout musulman..

    24
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.