Panique à Rabat après l’inauguration du nouveau gazoduc Algérie-Espagne

Makhzen Rebbah
Le roi marocain Mohammed VI et son ministre Rebbah. D. R.

Par R. Mahmoudi Le ministre de l’Energie marocain, Aziz Rebbah, a beau jeu de démentir la fermeture du gazoduc reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, suite à l’inauguration il y a une semaine d’un nouveau gazoduc ne traversant pas le royaume, l’opinion publique et la presse marocaines sont loin d’être rassurées.

Ces inquiétudes ont été aggravées par des informations diffusées par la presse algérienne précisant même la date – 2021 – à laquelle ce gazoduc devrait arrêter de fonctionner. Il va sans dire que, pour les Marocains, une telle décision priverait la trésorerie de leur pays d’une taxe importante.

Or, quel que soit le sort qui sera réservé à ce gazoduc Maghreb-Europe, la mise en marche, à partir de 2020, du nouveau gazoduc, appelé Medgaz, d’une capacité estimée à 8 milliards de mètres cubes, vise à augmenter le volume d’exportation du gaz algérien vers l’Europe. C’est pourquoi l’actuel gazoduc risque, forcément à la longue, de n’avoir plus aucune raison d’être, ce qui pourrait amener Alger à ne plus renouveler son contrat avec le voisin de l’Ouest. Du coup, l’argument avancé par le ministre marocain de l’Energie, selon lequel l’Algérie, le Maroc et l’Espagne auraient besoin de développer leur partenariat dans le domaine du gaz, ne tient plus la route.

Se sentant obligé de se rapprocher d’Alger pour s’assurer du maintien de son approvisionnement en gaz naturel, le gouvernement espagnol a dépêché deux ministres importants en l’espace de quelques semaines à Alger : le ministre de l’Intérieur, suivi du chef de la diplomatie, essentiellement pour relancer ce projet de Medgaz, en donnant l’impression d’avoir décidé de «lâcher» le Maroc.

L’enjeu pour les Espagnols qui importent 57% (18 milliards de mètres cubes) de leurs besoins en gaz d’Algérie, et classés comme deuxièmes plus gros clients de l’Algérie après l’Italie, est d’éviter de dépendre à l’avenir de la Russie, premier fournisseur de l’Europe.

R. M.

Comment (79)

    Brahms
    26 septembre 2018 - 20 h 18 min

    Cette marionnette marocaine est sortie du matelas, il nous a mis une belle chemise de nuit rayée. Il va se gratter le ventre puis il ira demander de l’argent au Qatar et aux Saoudiens pour l’aider à développer son pays pourri, rempli de drogués et de dévergondées. Qu’il aille au Carnaval de Rio avec sa chemise de nuit.

    4
    2
    Koursi
    25 septembre 2018 - 22 h 02 min

    Le PDG de la SONATRAC( Ould Kaddour) vient de démentir publiquement la fermeture du Gazoduc Algérie Espagne passant par le Maroc. Ce qui se passera en 2021, date de fin du contrat d’importation de Gaz par le Makhzen, c’est que notre pays continuera à vendre son Gaz à l’Espagne par ce gazoduc, mais que contrairement aux années précédentes, le Makhzen n’achètera lus de gaz algérien vu qu’il exportera son propre gaz. Vu qu’une grande partie de ce gazoduc passe en territoire étranger, notre pays continuera donc comme avec la Tunisie à payer une redevance ou droit de passage. Pour des raisons économiques évidentes, notre pays a encore besoin de vendre un maximum de Gaz à l’Espagne en attendant l’extension du Gazoduc sous marin en direction de l’Espagne. Pour le reste, qui vivra verra .

    ILS NOUS VOLENT *******
    25 septembre 2018 - 20 h 27 min

    le Maroc pompe son gaz sur notre territoire à partir de la leur. Si le gouvernement incompétant n’a pas enquetté, à mon petit niveau je ne peu rien faire pour eux !!

    2
    6
    mouatène
    25 septembre 2018 - 17 h 24 min

    mesdames et messieurs bonjour. je confirmes l’écrit de anonymeous du 23 à 17 h 22. il n’y a qu’à taper « judaisme : éthique et affaires, doctorat à distance FOAD » et c’est la grande surprise !

    1
    1
    DZ 🇩🇿 FORCE 1
    24 septembre 2018 - 9 h 23 min

    Pourquoi tout ce temps perdu ????
    Pourquoi induire en erreur tout un peuple en leur faisant croire qu’on a souvent des querelles de voisinage avec le Maroc ,alors que celui-ci est encore un protectorat de la France-sioniste du Maréchal Hubert LYAUTEY jusqu’a Andre Azoulay !
    Ce Sultana de Marrokche à tjr était un cheval de Troie de la France en Afrique du Nord via l’ouverture vers d’autres protectorats effective de l’Afrique de l’Ouest Sénégal,Mali,Niger, Cote d’Ivoire…..et tout le Sahel la preuve du retour de MACRON et de  » la chasse gardé de la France »
    Nos dirigeants n’ont pas compris les subtilites politiques de la france??
    Ne savent’ils pas que l’indépendance de l’Afrique de l’Ouest n’est pas acquis?
    Nos dirigeants n’ont pas compris la fausse indépendance du Général De Gaulle octroyer à ces pays avec des dictateurs et du franc CFA ?
    Nos dirigeants n’ont pas compris que ce Maroc est inter-dependant ? une inter-dépendance signé le 2 Mars 56 au Quai d’Orsay par le 1er Ministre Mbarek Bekkai sous le règne du sultan Youssef ???
    Nos dirigeants savent’ils ce que c’est une inter-dépendance et qui n’est qu’un protectorat ???

    14
    6
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 23 h 46 min

    Je n’ai jamais compris ce cadeau que l’Algérie a fait au maroc en 2011 en faisant passer notre gazoduc – contre royalties et gaz- alors qu’on pouvait le faire passer dès le début directement en Espagne, comme cela est prouvé aujourd’hui.
    D’un autre côté, je ne vois pas comment le maroc pourrait décider unilatéralement de couper le robinet de gaz à l’Europe partie prenante, on a vu des guerres pour moins que ça. Et qui abandonnerait une telle source de devises et du gaz gratuit obtenus les doigts dans le nez?
    Mais puisque le maroc fait sa chochotte en laissant planer le doute – est ce qu’on fait planer des doutes sur une chose aussi stratégique et vitale que l’approvisionnement de l’Europe en gaz ?- eh bien, que l’Algérie le prenne au mot et fasse cesser ce chantage grotesque en prenant les mesures préventives nécessaires.  » Il se pourrait qu’on ne reconduise pas le contrat, on va voir, on va réfléchir, on va se tâter, on verra ça en 2021 à la dernière seconde, d’ici là on vous tient la dragée haute, tremble carcasse ! » qu’ils disent. Résultat : … dans leur tronche !

    22
    7
    Moskodz
    23 septembre 2018 - 21 h 10 min

    Plus le Maroc nous souhaite malheur,plus il lui tombe sur sa tête.

    74
    7
    Brahms
    23 septembre 2018 - 20 h 58 min

    Il faut éviter de payer en dollars un droit de passage aux marocains puisqu’en retour, ils n’hésitent pas à nous arroser de drogue. Coupez les ponts avec le Maroc qui n’apportera que des désagréments aux algériens. Avez vous déjà vu un marocain sortir de l’argent pour payer, moi jamais ? Le marocain veut juste ramasser mais jamais payer ou donner. Allez fissa fissa.

    61
    5
    Zaatar
    23 septembre 2018 - 20 h 42 min

    La bonne blague, finalement c’est une histoire de kadous, de tuyau, de tube…

    10
    19
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 20 h 23 min

    Ils nous restera toujours du fer, de l’uranium, du phosphate (pas volé celui-là), du cuivre, de l’or, du diamant, des terres rares que convoitent les chinois, du gaz de schiste (3eme réserve mondiale), etc, etc…
    Et vous les anonymes des caniveaux de la dged, qu’est-ce qu’il y a chez vous comme richesses mis à part le cannabis

    56
    6
      karimdz
      23 septembre 2018 - 21 h 00 min

      Le sous sol algérien comme tu le rappelles est très riche et diversifiée, même le pétrole il y en aurait dans le nord et même sur la côte.

      Notre sahara qui fait 4 fois la France, est loin d’avoir révéler toutes ses richesses.

      Autant dire que nous disposerons des moyens financiers et humains, il suffit de ne plus répéter les erreurs du passé, et je suis convaincu que notre Algérie qui nous est chère, fera jalouser même les pays d’Europe.

      54
      9
      Anonyme
      23 septembre 2018 - 22 h 44 min

      @Anonyme 20 H 23 : T’es tu posé au moins la question simple suivante : Pourquoi nos dirigeants n’ont ils pas à ce jour exploité toutes ces ressources en sous sol alors qu’ils en avaient largement les moyens financiers ces 15 dernières années ? La réponse est simple : certaines de ces ressources ne sont pas rentables ( cout d’exploitation élevée pour une quantité faible par rapport au marché international) . Prenons un exemple simple pour comprendre. Supposons que pour sortir une ressource en sous-sol , on soit obligé d’investir 100 millions pour en définitive réussir à en vendre sur le marché international que pour 10 millions, on aura donc perdu 90 millions.

      9
      6
        Anonymeplus
        24 septembre 2018 - 9 h 25 min

        Tous les minerais cités ci-dessus sont rentables à 1000% pourquoi ?
        Pour la simple et unique raison c’est que leur quantités sont très importantes et donc pourront être exploité durant des décennies.
        Autre point qui justifie la non exploitation de tous ces gisements de différents minerais, c’est que Boumediene, dans sa lucide clairvoyance, a voulu laisser ces gisements pour les générations futures.
        Aucun pays d’Afrique ou du monde arabe n’a les potentialités du sous sol algérien, pourquoi ? Tout simplement parce que l’Algérie est un pays continent, le plus grand pays d’Afrique et du monde des arabes, donc son sous-sol ne peut être que plus riche vu que l’Algérie a plus de terres que les autres, c’est mathématique.

        8
        3
          Anonyme
          25 septembre 2018 - 22 h 21 min

          @ Anonymplus : Wallah, tu fais trop rire ! Tu parles de Boumédiene comme si tu étais un de ses proches collaborateurs ou amis. Pour éviter de faire un long commentaire explicatif, il vaut mieux que tu recherches par toi même avec Google, les pays les grands exportateurs de Fer, d’Uranium , d’Or et de Diamant dans le Monde et de les comparer ( Prix et Quantité exploitée ) avec les quantités présumées existantes dans notre sous sol mais non encore exploitées.. . Le président dont tu parles à laisser la France faire des essais nucléaires et chimiques jusqu’en 1978. Il ne faut jamais prendre ses rêves pour des réalités et surtout apprend à utiliser Google.

          2
          1
    Tredouane
    23 septembre 2018 - 20 h 13 min

    excusez moi je vais me répéter,très sage decision..

    20
    2
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 20 h 12 min

    Ou est le F.C.E, ou est l’ETRHB de Ali Haddad, ou sont les patrons du FCE protégés, et imposés de force
    Par l’état bureaucratique, et bourgeoise-capitaliste, pour instaurer le capitalisme libéral, et marchand,
    En Algérie, avec des plans de charges rassurés
    Et surtout avec moins de risques, et beaucoup de bénéfices tirés d’activités parasitaires
    Dans le secteur tertiaire des services, alimentaire, travaux publics, batiment, routes,…..
    Pour conquérir le marché africain, les facilités, les crédits assurés par des garanties étatiques
    Ils ont tout les moyens, pour réussir, alors qu’est ce qu’ils attendent, pour exporter leur savoir
    Et nous apporter ces millions de dollar d’exportations,en Afrique, tant recherchés, pour la diversification
    De notre économie basée , uniquement, sur l’exportation de la rente pétrolière

    7
    7
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 20 h 05 min

    Les ministres du Makhzen sont des incompétents, des voleurs et de beaux parleurs et des traitres envers leurs populations. Ils passent leur temps à vendre du vent à leur peuple pour rester le plus longtemps possible à toucher leurs gros salaires en plus de nombreux autres avantages en nature. Les mouvements dans le Rif ont clairement démontré que leur peuple ne leur font nullement confiance, c’est tout dire. Leurs ministres du Tourisme, de la Justice et de l’Intérieur sont même accusés de volontairement fermés les yeux sur des réseaux intérieurs de prostitution ou de trafic de Kif car les concernés seraient des personnalités dans le rouage du Makhzen. Dans ce pays de Merde, seuls les petits citoyens en prennent plein la figure. Voilà le vrai bilan catastrophique des 20 ans de pouvoir de leur soit disant roi des pauvres.

    25
    6
    Cheeta
    23 septembre 2018 - 19 h 42 min

    Un peu d’art comptant pour rien 😉
    La majesté est une caricature vivante sur pattes même pas besoin de Warhol pour les retouches.

    21
    4
    HOUMTY
    23 septembre 2018 - 19 h 17 min

    SALAM L’KHAWA…. On sent que les infiltrés mokokos, qui navigue sur notre site, on comme on dit vulgairement ont les boules et le SÉM qui les étouffes ! Ch3h, nous les ALGERIENS, on est gentille, mais il ne faut pas abusé….. VIVE LA R.A.S.D libre et UNIS, VIVE L’ARMÉE DU POLISARIO et VIVE notre GLORIEUSE Armée Nationale Populaire et VIVE L’ A.L.G.E.R.I.E

    79
    10
    karimdz
    23 septembre 2018 - 19 h 07 min

    Il ne faut pas oublier que sa médiocrité mimi 6 avait tenté de doubler l Algérie sur le projet géant du gazoduc Nigéria Espagne. Finalement le projet initial est bien maintenu, le gazoduc passera bien par l’Algérie en direction de l Espagne.

    Le marouk va être privée de 64 millions d’euros versés par l’Algérie, et encore bien plus, compte tenu des nouvelles livraisons algériennes et nigérianes à l’Europe à l’avenir.

    mimi 6 devra se serrer la ceinture, pas évident, quand on a un gros bide, mais le ventre creux des marocains crient famine, et la révolte gronde.

    75
    9
      Chaoui
      23 septembre 2018 - 20 h 56 min

      Ce n’est pas une somme de « 64 millions » que le Maroc empoche grâce à NOTRE gaz transitant par son sol à destination de l’Espagne/Portugal et France mais plus de…1 milliard de dollar/an. A cette somme, on a en plus autorisé le Maroc à prélever GRATUITEMENT pour ses besoins propres des quantités non négligeables de gaz…

      46
      4
        karimdz
        23 septembre 2018 - 21 h 24 min

        Merci Chaoui d’avoir rectifié le chiffre, ouala ksara fihoum.

        14
        2
        karimdz
        23 septembre 2018 - 21 h 56 min

        Merci Chaoui, d’avoir rectifié mon chiffre, mimi 6 est en mode panique.

        14
      Chaoui
      23 septembre 2018 - 20 h 57 min

      A « Karimdz » :
      Ce n’est pas une somme de « 64 millions » que le Maroc empoche grâce à NOTRE gaz transitant par son sol à destination de l’Espagne/Portugal et France mais plus de…1 milliard de dollar/an. A cette somme, on a en plus autorisé le Maroc à prélever GRATUITEMENT pour ses besoins propres des quantités non négligeables de gaz…

      11
      1
    le Terroir
    23 septembre 2018 - 18 h 18 min

    Echec et Gaz ! Monsieur M6 , vous n’auriez pas du déplacer votre Fou de sa case, c’est un jeu d’échecs à 3, mettez-vous à jour. Bravo aux responsables algériens qui ont été prévoyants.

    48
    4
    صالح/ الجزائر
    23 septembre 2018 - 18 h 09 min

    l’ex-ministre de la Communication Abdelaziz Rahabi a donné une interview au quotidien arabe » Al-Quds Al-Arabi  » paraissant à Londres .
    1- Interrogé sur les relations entre l’Algérie et le Maroc, Il a répondu qu’il n’ya rien de nouveau dans le dossier des ces relations depuis la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays en 1994 . Le nouveau réside peut être dans les tentatives du Maroc d’impliquer le Polisario et l’Algérie avec le Hezbollah , afin de gagner les faveurs de Washington.
    2- Interrogé sur l’avenir de l’Union du Maghreb, il a répondu qu’il ne pense pas que l’Union du Maghreb soit l’une des principales préoccupations du Maroc et de la Tunisie, ces pays , contrairement à l’Algérie réfléchissent à des relations stratégiques avec les pays du Nord qui ont la technologie et qui investissent, mais nous on nous voit comme un marché , et c’est vrai , parce que nous n’avons pas réussi à diversifier l’économie , et à nous considérer comme une source de touristes , surtout à une époque où nos voisins sont en crise.
    L’intention de l’Algérie de construire l’Union du Maghreb était honnête, il n’y avait pas d’arrière-plan, ni avec Boumediene , ni avec Chadli Bendjedid, ni avec Bouteflika. Nous avons construit deux gazoducs qui traversent la Tunisie pour arrivant en Italie, et un troisième qui passe par le Maroc pour arriver en Espagne, alors que la deuxième option était de les faire passer directement par la mer.
    3- En ce qui concerne les accusations du général Hafter , il pense qu’elle sont destinées à la consommation domestique ni plus ni moins .

    22
    Bounif
    23 septembre 2018 - 17 h 39 min

    Espagne : 54 migrants algériens interceptés au large des côtes de …

    14
    62
      Messaoud
      23 septembre 2018 - 17 h 46 min

      @Bounif. C’est quoi 54 migrants algériens contre 75% des 33 millions de marocains qui veulent quitter ta Narco-Monarchie selon une recente enquete espagnole sans parler des 60.000 marocains qui arrivent a quitter le Maroc clandestinement chaque annee selon la meme etude ?

      57
      7
        karimdz
        23 septembre 2018 - 18 h 07 min

        Pas impossible qu il s agisse de migrants clandestins maroukis qui tentent le passage via l Algérie.

        Dans tous les cas, quel que soit le pays, cela devient inquiétant, des gens prennent des risques immenses pour aller en Espagne, pensant trouver l’eldorado, alors qu’ils vivront comme des SDF !

        56
        6
          Anonyme
          23 septembre 2018 - 19 h 45 min

          @Karim : on ne peut pas comparer notre pays aux pays voisins car :

          1) Notre pays est bien plus riche que les pays voisins en raison de la manne gazière .

          2) leurs économies sont capitalistes alors que la notre est socialiste. Ils exportent des produits divers alors que nous nous exportons du gaz pour acheter tout le reste.

          3) Une récente étude a révélé que 84% de nos compatriotes souhaitent s’expatrier pour diverses raisons (info parue sur des sites d’infos algériens)

          La question est donc : Que compte faire nos dirigeants lorsque son unique source de revenus arrivera à son pic vers 2023 – 2025? Certains envisagent dès maintenant d’exploiter le gaz de schiste alors que d’autres experts préconisent de sortir de la rente gazière.

          39
          19
          karimdz
          23 septembre 2018 - 20 h 25 min

          Anonyme, je ne cherche aucunement à comparer nos deux pays, pour ainsi dire, je ne m’intéresse pas du tout au voisin de l’ouest.

          Effectivement notre pays est beaucoup plus riche, la grande partie de nos exportations reposent sur les hydrocarbures, nous sommes d accord la dessus.

          Cela est à imputer effectivement sur des choix du passé qui ont été lourds de conséquence, le socialisme n’ a rien arrangé quand bien même les objectifs étaient nobles à l’époque.

          Il n’en demeure pas moins, que le pays a pris un virage à 180 degrés, notre économie se développe et se diversifie, personne ne peut le nier. Il faut avant tout, satisfaire nos besoins, ils sont importants, puis exporter. Biensur que ce n est pas suffisant, il faut rattraper le temps perdu hélas, mais l’Algérie a les moyens humains et financiers hamdoulilAh.

          L’avenir se prépare aujourd’hui et je suis convaincu, que l’Algérie rattrapera son retard, cela le pouvoir l’a bien compris. L’effondrement du prix du baril de pétrole a été salutaire pour notre pays.

          Si le marouk a une économie diversifiée, le tissu industriel demeure faible, ce pays exporte des produits manufacturés, peut on dire pour autant que la population profite, la réponse est non, le chomage est endémique, et la population crie famine. Et si demain la situation sécuritaire venait à s’aggraver, le tourisme s’effondrera comme en Tunisie ou Egypte.

          Biensûr qu’il faut sortir de la rente des hydrocarbures, et favoriser l’investissement productif pour créer de la richesse. La création d’entreprises pour produire nos biens et services plutôt que des les importer. Il faut encourager le génie algérien, et cesser de faire appel à l’étranger, il faut prendre exemple sur la chine, qui a un système politique centralisé, mais a compris qu’une économie libre et diversifiée sortirait le pays du sous développement.

          L étude dont tu parles, a été fait par un cabinet américain, le chiffre de 84% est donc sujet à caution, je m’en méfie beaucoup, mais je ne doute pas qu il y a des jeunes qui quittent ou veulent quitter le pays.

          Il n’en demeure pas moins, je suis désolé de le redire, qu’il existe une fainéantise importante chez nous, c est bien beau de critiquer les chinois, mais eux au moins ils bossent.

          Il suffit pas de passer son temps à se plaindre et à critiquer, il faut surtout relever ses manches, et travailler avec le coeur et l’amour pour son pays, comme on dit, bel guelb ou Rab. On ne devient pas riche du jour au lendemain.

          On aura beau avoir changé de politique, s’il ne s’accompagne pas d’un changement de mentalité qui prend en compte la valeur travail.

          30
          2
    anonymous
    23 septembre 2018 - 17 h 22 min

    vs savez pas la meilleure
    L’homme d’affaire Issad Rebrab, fondateur et Président-directeur général du groupe agro-alimentaire Cevital serait « un homme d’affaires juif » selon une université privée espagnole.
    En effet, l’EENI Business school & HA University, une université privée spécialisée dans l’enseignement supérieur en commerce international et affaires internationales, dont le siège se situe à Tarragone en Espagne a classé le milliardaire algérien Issad Rebrab parmi les hommes d’affaires juifs les plus fortunés du monde.
    Le nom du fondateur et propriétaire de Cevital est apparu dans une thèse de doctorat présentée par un doctorant du nom de Fatos Beka, et portant sur les religions et le monde des affaires. Ledit auteur de la thèse est présenté par la même institution comme étant originaire du Kosovo, et aurait enseigné dans plusieurs pays dont l’Irak, l’Afghanistan et le Kosovo.
    En plus du nom d’Issad Rebrab, ceux de l’homme d’affaires brésilien Joseph Safra et de la femme d’affaires sud-africaine Wendy Appelbaum sont également apparu sur des documents présentés sur le site de ladite institution.

    35
    18
      Zaatar
      23 septembre 2018 - 17 h 42 min

      Finalement les juifs ont … les musulmans partout…

      7
      12
      karimdz
      23 septembre 2018 - 18 h 00 min

      Si cela s’avère vrai, on est en droit de s’interroger comment est ce possible ?

      Ce milliardaire « algérien juif » qui est devenu riche sur le dos des algériens, serait il loyal au pays, et servirait il, une puissance étrangère, isra heil, pour ne pas la nommer… ?

      26
      12
      chichi
      23 septembre 2018 - 18 h 30 min

      Et alors ? En Algérie il y a des Algériens de toutes origines et tous égaux !
      Laissez-le tranquille à la fin !

      16
      12
      Nourdine
      23 septembre 2018 - 20 h 12 min

      « Ils » nous fabrique une doxa. Aujourd’hui, c’est Mr Rebrab, hier c’était une ministre, un général et j’en passe. Qui tue qui ? Bentalha, c’est les généraux.
      Les généraux c’est la France qui les a placés sont une fabrication de doxas qui ont pour objectif de fournir des éléments de langage aux plus naïfs (indigents intellectuels) et de les faire douter des réalisations de l’Algérie indépendante voire de l’indépendance elle-même.
      L’Algérie jette les subsahariens dans le désert est aussi une tentative de fabrication de doxa : les algériens sont racistes et inhumains ! les algériens sont anti-semites est la fausse image que veulent donner nos ennemis au monde. Ne les aidons pas en repétant …

      14
      8
        karimdz
        23 septembre 2018 - 20 h 48 min

        Il est clair que nos ennemis, ouvertement, officiellement, ou plus sournois, via des sites ou réseaux sociaux, désinforment, manipulent, pour finalement parfois nous faire douter ou nous induire en erreur.

        Il y aussi du vrai et du faux, il faut faire la part des choses, pas toujours évident.

        Mais il n en demeure pas moins que même si nous ne sommes pas d’accord, nous devons toujours avoir à l’esprit, l’amour de la patrie qui représente un rempart contre nos ennemis.

        25
    DYHIA-DZ
    23 septembre 2018 - 17 h 18 min

    Apparemment, nos responsables retrouvent la logique!!
    Comment peut-on permettre à un pays, qui nous attaques ouvertement, de bénéficier d’un tel projet ALGÉRIEN.
    Ça dépasse la logique humaine.

    48
    4
    ALI
    23 septembre 2018 - 16 h 47 min

    VIVEMENT LA MORT PROCHE DU GAZODUC PASSANT PAR LE MAROC

    46
    4
    BabElOuedAchouhadas
    23 septembre 2018 - 16 h 41 min

    Mabrouk au peuple algérien pour l’inauguration de ce nouveau gazoduc MedGaz ne traversant pas la féodale Narco-Monarchie absolue tout en espérant que l’ancien Gazoduc traversant la féodale Narco-Monarchie absolue va etre mis au Musée de l’histoire.

    42
    2
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 16 h 39 min

    Vous n’avez pas remarqué qu’il y a très peu de commentaires sinon aucun sur les sites du Makhzen. C’est bien la preuve que les gens se méfient de leurs soit disant infos et qu’il y a beaucoup de censures sur les sites puants du Makhzen qui veulent cacher la vérité déplorable que vivent les gens dans ce pays pourri par la corruption de leur flicaille et par le proxénétisme.

    36
    5
    RasElHanout
    23 septembre 2018 - 16 h 32 min

    Et pendant ce temps la soldatesque du M6 assassine sans PANIQUE femmes et enfants au Yemen et qu’aucun marocain n’ose dire quoique ce soit.

    32
    7
    Kahina-DZ
    23 septembre 2018 - 15 h 43 min

    Une bonne nouvelle qui fera le bonheur de tout Algérien digne et fier.
    Il est temps de montrer au makhzan sa vraie valeur. RAS LE BOL de la politique hypocrite des eaux usées que le makhzan veut nous imposer.

    38
    7
    Rabah
    23 septembre 2018 - 15 h 40 min

    Yaklou fi el ghella ou issebbou fi el mella !

    31
    3
    Anonymeplus
    23 septembre 2018 - 14 h 30 min

    L’insignifiant marché marocain et par voie de conséquence du maroc en entier ne devrait être un sujet qui nécessite un article ponctué de commentaire.
    Franchement, on donne trop d’importance à ce qui n’est au bout du compte, qu’un machin a l’ouest de nos frontières.

    38
    27
      Makhloufi
      23 septembre 2018 - 14 h 46 min

      @Anonymeplus, Je pense qu’il est tres utile de parler de la chaotique situation politico-socio-economique du Maroc pour au moins deux raisons :
      1/- donner une image reelle du Maroc aux marocains qui sont de plus en plus nombreux a consuller ce Site et de nombreux autres Sites algeriens afin de se faire une idee de la gestion de leur pays en rapport a la propagande de la presse marocaine infeodee au Palais.
      2/- une maniere de repondre aux quotidiennes insultes du Regime du Makhzen envers l’Algerie, son peuple et son histoire tout en faisant la difference entre le mafieux regime du Makhnez et le peuple marocain voisin avec qui tout nous uni.

      42
      12
        Anonymeplus
        23 septembre 2018 - 15 h 26 min

        Le commentaire est bon jusqu’à la dernière phrase :
         » le peuple marocain voisin avec qui tout nous unis.  »
        Là je suis dans l’obligation d’être en désaccord total avec cette affirmation.
        A regard de l’histoire, ancienne et contemporaine, les faits contredisent complètement ce que vous venez d’affirmer.
        L’Emir Abdelkader à été trahi par les marocains, en passant par l’avion transportant les leaders du FLN, trahi par hassassin dos jusqu’aux terroristes que nous envoyé hassassin dos et driss basri durant la décennie noire, en guise de bon voisinage peut-être…
        Non, il n’y a résolument et absolument rien de fraternel avec cette peuplade de drogués et les trisomiques qui les dirigent. L’histoire nous l’a prouvé et nous le prouve tous les jours.

        32
        4
    M'hamed HAMROUCH
    23 septembre 2018 - 14 h 22 min

    Cette decision hautement politique risque d’aggraver la mauvaise situation socio-economique du Maroc eu egard au recul de ses trois Industries (Haschich-Tourisme Sexuel- Prostitution Exotique) representant a ce jour 85% du PIB du Makhzen soit environ 90 Milliards de dollars/an.

    46
    8
    Chaouchou
    23 septembre 2018 - 14 h 20 min

    Le Maroukistan est en train de payer sa politique agressive envers l’Algerie resultat il en train de quémander une aide en se vendant au plus offrant tantôt aux saoudiens tantôt aux européens tantôt aux africains pour limiter la faillite du système économique makhnézien qui permet à Mimi 6 de s’offrir une montre à 1,2 millions de dollars et d’offrir à son rejeton un jet équipé de système israeliens à 70 millions d’euros tout frais payé sur le dos du pauvre peuple marocain à qui il avait promis un méga pipe-line de Lagos à Tanger qui n’est pas moins qu’un des innombrables nuage de fumée pour calmer les ardeurs des rifs qui n’accepte pas de faire partie de cette peuplade d’esclaves consentants alaouito-ayacha-mkhazni-chérifien. Malgré les fausses rumeurs de découvertes de gaz de Tendrara le peuple meme dans sa léthargie se rend compte que cette monarchiotte féodale est la pour l’exploiter l’asservir et le laisser dans la misère avec ce nouveau gazoduc algérien 1 milliards en moins dans les poches du makhzen chose qui aurait du être faite depuis belle lurette

    53
    9
    Badreddine
    23 septembre 2018 - 14 h 17 min

    Oufffff enfin le Pouvoir actuel commence a penser aux interets de l’Algerie et de son peuple.
    Enfin il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    51
    8
    Mokrane
    23 septembre 2018 - 14 h 14 min

    Ne pas proroger le contrat du Gazoduc Maghreb-Europe via le Makhnez au profit de Med-Gaz serait une decision patriotique du Bouteflika durant toute sa presidence a mon avis.

    45
    8
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 13 h 52 min

    L’Algérie 4 ème puissance économique africaine, (le Maroc, la 5 ème puissance économique, en Afrique),
    L’Algérie, 1ère par sa superficie, en Afrique
    Doit avoir une politique, et une stratégie efficaces, d’une vision à long terme, avec les pays africains
    Et en particulier avec des pays comme le Nigeria, 1ère puissance économique, et pétrolière africaine,
    Et avec les futurs pays pétroliers-gaziers africains: la Cote d’Ivoire pro-marocaine,
    (visite du Monarche marocain en Février 2017, plus de 150 accords économiques,…..)
    Le Ghana, et la Guinée (visite du Monarche marocain, en Février 2017)
    Le Cameroun qui se rapproche du Maroc, (dernière visite du Monarche marocain, en 2004)
    Et récemment le Sénégal l’allié pro-marocain,
    L’Algérie doit avoir une base arrière logistique économique, et énergétique stratégique, en Afrique
    Pour couper, et contourner la stratégie d’encerclement, et d’isolement économique marocaine
    De l’Algérie, en Afrique, en investissant, et en exportant en Afrique
    Un diplomatie économique active algérienne, en Afrique,
    Mieux qu’une diplomatie bureaucratique algérienne, enfermée, passive,dans des ambassades-palais
    Face à la 1ère puissance expansionniste agressive, en Afrique, qu’est le Maroc
    De tout les manoeuvres, et de tout les complots secrets, au Maghreb, et en Afrique
    Les diplomates, et les hommes d’affaires algériens ne doivent pas dormir sur leurs lauriers, où sur
    Leurs deux oreilles

    25
    38
      RezkideBelcourt
      23 septembre 2018 - 16 h 06 min

       » plus de 150 accords économiques,… » Je te défit de listé au moins 10 projets en Afrique de l’ouest créer par le Maroc. Les seuls réalisation est l’ouverture de banque, et tu sais pourquoi mon kiki, c’est tout simplement de changer les dividendes et toutes les transactions de vente en l’état de marchandises du CFA vers l’euro. Etant donné que ces transactions commerciales sont menés par des entreprises qui appartiennent au Roi.
      La France -Afrique fait danser toute la région de l’Afrique de l’ouest avec comme musique El Alaoui

      22
      7
      Anonyme
      23 septembre 2018 - 16 h 13 min

      «des hommes d’affaire algériens» ?!? J’aurai plutôt dit «des affairistes» !
      Il n’y a pas d’hommes d’affaires en Algérie. Les Ali Haddad, les Kouninefs… et j’en passe, se sont enrichis et s’enrichissent encore avec l’argent public de l’État, généreusement accordé grâce à la formule du gré-à-gré de fakhamatouhou wa hachiyatouhou.

      15
      13
    Felfel Har
    23 septembre 2018 - 13 h 44 min

    Le roi et ses fous vont-ils enfin comprendre qu’ils ont mal interprété les positions de l’Algérie, s’agissant des relations de bon voisinage? Alors que notre pays militait pour une alliance stratégique au Maghreb pour renforcer les liens entre les peuples et les économies, le royaume exécutait les ordres de sabotage que lui donnait l’ancienne administration coloniale. Alors que nous cherchions à faire régner la paix dans la région et au-delà, nos voisins s’acoquinaient avec les perfides européens pour créer à nos frontières des conflits susceptibles de dégénérer en guerres ouvertes. Résultat, nous dépensons des sommes énormes pour assurer notre sécurité au lieu d’investir ce pactole pour le bien du pays. Ils vont jusqu’à s’humilier pour mendier des aides militaires pour maintenir une armée qui , bien que bien équipée, est mal nourrie, affamée et démoralisée. Il est maintenant temps pour eux de récolter les fruits de leur traitrise. Qu’ils ne s’avisent pas d’envoyer des émissaires pour nous faire changer d’avis! S’ils veulent du gaz, ils n’ont qu’à l’acheter en Espagne ou…. l’échanger contre de « l’herbe magique » du Rif.

    50
    11
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 13 h 25 min

    la panique il me semble qu elle est beaucoup plus en Algerie ces temps ci

    24
    72
      Jean-Boucane
      23 septembre 2018 - 13 h 59 min

      je ne vois pas une Algérie paniquée… bien au contraire elle reçoit même les grands de ce monde comme Angela Merkel!!!

      52
      15
        Anonyme
        23 septembre 2018 - 21 h 19 min

        Et en plus d’Angela Merkel, qui sont donc LES autres «grands de ce monde» que «reçoit l’Algérie» ?
        ———————————————————–
        P.S: Ould Abbès, sors de ce corps ! Tu viens d’être démasqué !

        8
        5
      TARZAN
      23 septembre 2018 - 13 h 59 min

      ah bon? alors étale ton point de vue! mais argumente par des phrases creuses qui ne veulent rien dire! moi je te réponds qu’entre ‘lalgérie et le maroc s’il y a un dirigeant qui ne dort plus c’est bien ton roi dieu. un, vous êtes asphyxiés par la dette et je me demande comment se fait il que le maroc n’a pas subit les programme d’ajustement structurels, deux, vous avez soutenu hillary clinton contre trump et du coup vous avez trump comme adversaire, trois, le projet du gazoduc marocain avec le nigéria est irréalisable et c’est un gouffre financier insurmontable qu’aucune banque digne de ce nom ne va financer (sauf si vous cherchez à blanchir l’argent de votre drogue).

      52
      12
      Anonyme DZ
      23 septembre 2018 - 14 h 33 min

      @Anonyme. On ne doit pas vivre sur la meme planete a moins que tu as trop tiré sur ton pétard pour ne pas voir que ton Marokistan est en train de se prostituer meme sur le plan diplomatique pour eviter a ton Predateur M6 de finir au mieux comme Ben Ali et au pire comme Kadhafi ou Saddam.

      39
      11
    JAGUAR
    23 septembre 2018 - 13 h 16 min

    Préparons nous à du Sabotage ou de l’Espionnage comme dans leurs habitudes. De plus l’Algérie ne doit pas donner son gaz gratuitement à l’Europe !!!

    14
    30
    TARZAN
    23 septembre 2018 - 12 h 59 min

    soubhane allah, le peu d’histoire que je connais (et j’en connais pas mal) sur le maghreb et surtout sur les conflits entre l’algérie et le maroc depuis la numidie, je m’aperçois deux choses: c’est toujours les marocans qui déclenchent les hostilités et tout de suite après ils essuient un véritable rouleau compresseur ds guerriers algériens. ils n’ont jamais, je dis bien JAMAIS, étaient à la hauteur des algériens (d’où l’expression lancée par la france: marocains = bergers et algériens = guerriers). et le deuxième constat c’est quand le maroc est en position de faiblesse, il devient un pays frère qui vient toujours supplier les algériens (et c’est ça NOTRE FAIBLESSE, on est trop gentils et trop conciliants face à des adversaires récidivistes qui nous voulait notre MORT). et ce qui s passe là confirme l’histoire qui ne fait que se répétée. le maroc cherchait comment casser les rentrées en devises de l’algérie pour nous affaiblir, et donc pour qu’il y ait une nouvelle guerre civile et donc notre perte. ils se sont approchés de nos amis nigérians pour leur proposer un plan très très vicieux à notre égard, pour que le nigéria exporte son gaz vers l’europe et du coup pour mettre l’algérie hors course. le gazoduc devait passer par le maroc et contourner le polisario. l’algérie, heureusement que bouteflika est toujours là, voyant le coup tordu du maroc a pris les devant et nous voilà relié directement à l’espagne à un coût moins élevé et on peut s’en passer du maroc. donc du coup l’histoire se répète avec ls marocains, ils attaquent le spremiers et subissent après une défaites et des conséquences néfastes pour eux. maintenant attendez vous à ce qu’ils vont venir nous supplier; c’est écrit et ce n’est que l’histoire qui se répète

    62
    18
      TARZAN
      23 septembre 2018 - 13 h 23 min

      et je rajoute aussi l’histoire de l’attentat de 1994 de marrakech fomenté par la makhzen pour accuser et isoler l’algérie sur le plan international (et ils nous ont bien salit et jusqu’à aujourd’hui ils maintiennent leur accusations), pour faire peur aux multinationales d’investir au pays des terroristes et de n’investir qu’au maroc pays des gens biens ouvert (au sens très large) aux étrangers, pour nous imposer un visa donc pour trier les algériens (ramener vers le maroc que les plus intéressants pour eux, artistes, investisseurs, scientifiques, etc; et nous fourguer leur drogue pour empoisonner notre jeunesse pour faire croitre la criminalité et chaos en algérie.); et quand l’algérie a justement et intelligement répondu à leur accusations, on a fermé les frontières voilà ces marocains qui s’étouffent et demandent à leurs agents en algérie de faire tout pour rouvrir les frontières. mais attention, le maroc veut garder la tête haute, il faut que les demandes (comme ils disent sur tous les sites internet) d’ouverture n’émanent que ds algériens jamais de marocains. ils veulent faire croire à la communauté internationale que ce sont les algériens qui veulent rouvrir les frontières. allez voir et vérifier.

      59
      16
    karimdz
    23 septembre 2018 - 12 h 47 min

    Le grand bordel du marouk de sa médiocrité mimi 6 va se retrouver encore plus isolé que jamais.

    D ailleurs, j ai toujours pensé que le gazoduc via le marouk était une erreur monumentale, qui plus est, les rémunérer, ksara fihoum !

    70
    15
    S'il n y aura pas...
    23 septembre 2018 - 12 h 45 min

    S’il n y aura pas l’arrêt définitive de ligne d’acheminement de gaz national vers l’Espagne dès 2020 , nous concluons que le régime algérien majoritairement détenu par les harkis de naturalisés Marocains travail pour l’intérêt de Maroc..il faut arrêter définitivement le gazoduc via ce pays et …. que les marocains crèvent la dalle ou pas !

    41
    20
    fachel
    23 septembre 2018 - 11 h 54 min

    Monsieur, après avoir vendu son pays, il veut en récupérer un autre! NIET, jamais, nada, walou.
    Son fils le sait.

    45
    12
    MK
    23 septembre 2018 - 11 h 08 min

    Les mkhaznis et 3ayacha de mimi6 éspéraient nous asphyxier avec leur gazoduc qui ne verra jamais le jour etude a l’appui qui n’est rien d’autre que de la poudre aux yeux jetté au pauvre peuple emprisonné pour avoir demandé un hopital. L’Algerie leur a couper l’herbe sous les pieds sans qu’ils sy attendent maintenant le royaume de mimi6 n’aura plus d’autre alternative que de continuer a exporter sa drogue ses prostitués et ses kamikazes.

    50
    12
    HANNIBAL
    23 septembre 2018 - 10 h 52 min

    Le chimérique projet de Shlo – homo VI de servir l’Europe en Gaz par un Pipe de Lagos a tanger n’est qu’un bulshit
    bien que son désir de carresser un vrai Pipe Line celui ci est réel , tant que 35 millions de sujets y croient , plus le mensonge est gros mieux il passe , et prendre ses rèves pour la réalité ,il faut leur faire comprendre que la bonté
    de l’Algerie a l »égard du makhnaz qui ne rate pas un jour a nous dénigrer , a une fin et celle de défendre les intérets Algeriens passe avant toute considérations ,qu’ils paniquent c’est pas notre problème on ne doit aucunement se géner !!

    44
    10
    Vangelis
    23 septembre 2018 - 10 h 44 min

    Ah cette narco-terro-monarchie, plus vicieux il n’y en a pas.

    A un moment, tout au début de la mise en route du gazoduc passant sur son territoire, elle ne voulait pas du gaz algérien prélevé au passage en guise de royalties, elle voulait des $ sonnants et trébuchants. Elle préférait importer son gaz du Qatar rien que pour emmerder l’Algérie en lui signifiant qu’elle n’avait pas besoin d’elle pour cette énergie. Tout comme les dattes, elle préfère les importer de Tunisie que d’Algérie.

    Elle a changé de fusil d’épaule, en acceptant la fourniture de gaz à la place des $ en rémunération du passage de ce même gazoduc, ceci a été fait lorsque le cours du pétrole flambait sur les marchés et comme le prix du gaz y est indexé, elle craignait de payer sur le marché plus cher que celui « livré à domicile » qu’il suffisait de prélever.

    Avec l’affaire du gazoduc envisagé avec le Nigeria reliant ce pays à elle, elle a bombé le torse en faisant du chantage à l’Algérie lui enjoignant à l’échéance contractuelle de 2021 soit de revoir à la baisse le prix du gaz prélevé soit ne pas renouveler le contrat en menaçant de s’accaparer le gazoduc à la dite échéance en cas de non renégociation du contrat initial.

    L’Algérie semblait être prise à la gorge devant ce chantage, elle envisage de se passer des « services » de cette narco-terro-monarchie en livrant directement son gaz à l’Espagne en se passant à son tour des services de ce « partenaire » gourmand, vicieux et mal torché.

    C’est de bonne guerre, la narco-terro-monarchie, ne pourra s’en prendre qu’à elle-même sachant que l’Algérie ne cède pas à ses chantages qu’elle a pour habitude d’adopter contre les européens.

    77
    11
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 10 h 05 min

    Puisque ce pays frontalier, source de tout nos maux (par fafa et Cie), se targue de nous avoir pris de vitesse avec le gazoduc (utopique) Nigeria…maroc, qui va nous appauvrir et passons, montrons lui immédiatement qu’il ne faut pas jouer à ce jeu avec nous! Et pas la peine de pleurnicher devant les influents de fafa qui impressionnent nos dirigeants, pour pousser les Algériens à prolonger le contrat de 2021.
    Attention ! les USA insistent pour vendre leur gaz en Europe via l’Espagne. Je ne parle même pas de la Russie…
    Relançons de notre côté le projet Nigéria-Algérie-Europe (sans maroc !).
    Ce pays n’arrête pas une seconde de nous provoquer, il paie des sommes faramineuses en lobbies, en recherches acharnées (gaz..) et en projets solaires (investissements étrangers) pour espérer nous diminuer.
    Et nos bras cassés laissent le phosphate…dormir au lieu de le rentabiliser pour clouer le bec à ce colonisateur opportuniste à qui le pays n’appartient plus !
    NOUS AVONS UN CLAN caché qui veille ménager le voisin ennemi de l’Ouest.
    TRUMP va virer les marocains du Sahara, pour y investir sainement dans le solaire, les mines… ce Grand Chef Américain, n’a pas besoin de larbin pour ça .

    71
    13
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 8 h 39 min

    l’article devrait préciser que le gazoduc n’est pas nouveau. c’est une extension du gazoduc, qui passe par le maroc pour aller vers l’espagne, qui sera réalisée en faisant une jonction avec le gazoduc medgaz.

    45
    17
      Anonyme
      23 septembre 2018 - 9 h 01 min

      Une extension qui passe par le Maroc, pas compris !

      15
      28
        Anonyme
        23 septembre 2018 - 9 h 18 min

        pas compris? rien de grave; il y a un gazoduc Pedro Duran Farell qui passe par le Maroc pour relier l’Espagne, et il y a le Gazoduc Medgaz qui va directement vers l’Espagne à partir de Béni Saf. Le projet c’est la liaison du premier Gazoduc, le Pedro Duran Farell au Gazoduc Medgaz. La liaison du point nommé aricha dans la wilaya de Tlemcen jusqu’à béni saf. Ainsi le Pedro Duran Farell pourra être by passé. Suis je clair? mais si on lit bien le Français, on aurait tout de suite compris que la phrase entre les deux virgules donne une précision du mot Gazoduc…mais bon dès fois c’est compliqué pour certains, y a pas de mal.

        49
        12
    Zaatar
    23 septembre 2018 - 8 h 02 min

    Ah Medgaz…il va by passer le Maroc, pas encore, mais il alimente toujours l’Espagne depuis 2011. Les marocains pas contents évidemment.

    38
    8
      Souk-Ahras
      23 septembre 2018 - 10 h 03 min

      Bonjour Zaatar,
      L’utilité technique d’un bypass ne doit pas être étrangère dans ton lexique professionnel.
      Par contre, pour notre voisin de l’ouest, Medgaz est assimilé à un bypass gastrique dont la technique de réalisation, j’en suis convaincu, ne figure pas dans ton lexique pro.

      À « Casa » d’Irène
      On chante et on crie
      Y a des gens qui viennent
      Et y a des gens qui rient.
      A « Casa » d’Irène
      On boit du bon vin,
      A « Casa » d’Irène
      On ne pense plus à rien.

      C’est une chanson qui le dit.

      43
      8
        Zaatar
        23 septembre 2018 - 10 h 21 min

        Bonjour Souk Ahras,
        C’est ce qui fait paniquer le Makhzen. Lorsque le ventre est plein, la tête chante, et lorsque l’estomac crie famine la panique s’installe.

        47
        11
      El Che
      23 septembre 2018 - 10 h 57 min

      pas la peine de prendre ces grands airs!!! le Monsieur n’a pas compris et a demandé gentillement qu’on lui explique. si ca vous derange tant vous auriez pu laisser quelqu’un d’autre s’en charger

      36
      5
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 7 h 55 min

    Ils ont dit dédaigneusement qu’ils allaient se passer de notre gazoduc, qu’ils n’en auraient plus besoin, qu’ils se réservaient le droit de mettre fin au contrat qui je précise met en jeu d’autres parties, l’Europe et son approvisionnement en gaz, pas seulement le bon vouloir du maroc. C’est dire leur incommensurable enflure de prétention et de bêtise.
    Qu’est ce qu’ils ont cru, que les Algériens allaient rester les bras croisés devant leur chantage? Ah, ils ne s’attendaient pas à une réponse aussi rapide, ils ont tablé sur notre paresse ou paralysie supposée dans un domaine aussi vital que nos principales ressources en devises et nos engagements internationaux.
    Ben ils l’ont in the baba, et j’espère que l’Algérie qui a eu la bonté de faire passer ce gazoduc par le maroc- ya bon les royalties- les enverra promener en 2021 comme ils le méritent, ça leur apprendra à fermer leur clapet.

    75
    14
    RezkideBelcourt
    23 septembre 2018 - 7 h 47 min

    Puisque toute la presse marocaine parle de ce nouveau gisement de gaz à Tendara, découvert par l’entreprise Soud Energy, et bizarrement à coté de notre frontière ouest pourquoi s’alarmer ? Le makhzen le sait si le gaz algérien n’arrive plus au Maroc, ça va être la guerre civile, alors ils ont intérêt à servir le thé en silence

    64
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.