Qui sont les trois députées à qui le boucher Chikhi graissait la patte ?

corruption députées
L'affaire Chikhi continue de faire tomber des noms. Qui sont les suivants ? D. R.

Par R. Mahmoudi – Plus d’une semaine après l’annonce de l’interpellation de trois députées de la majorité dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Chikhi, du nom du magnat de l’immobilier Kamel Chikhi, principal accusé dans l’affaire des 701 kg de cocaïne saisis fin mai dernier au port d’Oran, le mystère demeure entier sur leur identité, alors que l’affaire toucherait actuellement à sa fin. Ce qui n’est pas le cas des autres suspects dans cette affaire, et même de celui du sénateur du RND, arrêté en août dernier, en flagrant délit de corruption.

Pourquoi ce traitement particulier ? Attend-t-on, comme on le susurre, la levée de l’immunité parlementaire pour ces trois élues pour donner tous les détails ? En tous les cas, cette situation attise la curiosité et commence même à alimenter des rumeurs, puisque des noms de députées circulent déjà sur les réseaux sociaux. Ce qui a obligé une députée RND, Faouzia Bensahnoune, à publier un démenti suite à la diffusion d’une liste sur laquelle figurait son nom.

Cette élue a démenti ainsi tout lien avec Kamel Chikhi, dit le «Boucher», en expliquant que les services de sécurité en charge de l’enquête «n’ont établi aucun lien suspect» avec ladite personne. Ce qui revient à dire qu’elle a été interpellée par les services de sécurité qui mènent les investigations sur cette affaire. Fait-elle alors partie des trois députées citées dans cette affaire par plusieurs sources médiatiques ou s’agit-il d’un autre cas ?

D’après des sources concordantes, il s’agit de deux députées du RND et d’une députée du FLN soupçonnées d’avoir bénéficié d’avantages de la part de Kamel Chikhi. On croit avoir aussi que l’une des trois députées impliquées dans cette affaire, qui est à son deuxième mandat parlementaire, est soupçonnée d’implication dans un autre gros scandale qui reste à révéler.

R. M.

Comment (45)

    Anonyme
    25 septembre 2018 - 7 h 11 min

    Pour le savoir,rien de plus simple,il suffit de le demander à Chikhi ou à ses proches puisqu’il est semble-t-il entre les mains de la justice depuis l’éclatement de l’affaire des 701 kg de cocaïne qui a bouleversé tant de choses…Il est vrai que certains au dessus des lois n’aiment pas respecter les lois qu’ils trouvent humiliant de le faire…

    3
    1
      Zaatar
      25 septembre 2018 - 8 h 05 min

      ça ne vous fait pas rappeler la formidable expression dicton de chez nous qu’on a rabâchée ici sur AP et qui dit « Errachem c’est H’mida et Elaab c’est aussi H’mida »?

      4
      1
    Anonyme
    25 septembre 2018 - 6 h 26 min

    moi je suis ,et je le répète, pour la tolérance zéro ,,,comment attendre la levé de l immunité ??,cela dépasse l entendement ou alors c est une justice a la bonne franquette, cela ressemble a de l indulgence ,,VU les gravité de leurs actes ils doivent être automatiquement déchus de toute les immunités ,,poursuivis pour crime de masse au même titre que le commanditaire

    Ad'hen essyr, yssir
    25 septembre 2018 - 4 h 54 min

    Au propre comme au figuré.
    « A qui le boucher Chikhi graissait la patte » … …

    kader
    25 septembre 2018 - 1 h 25 min

    décidément, « il y a quelque chose de pourri dans le royaume du Danemark » avait dit l’écrivain.
    comme si l’Algérie agonisait et que tous les charognards accourent au partage de ses biens. honte à vous!
    j’ai tellement envie de voir une nation qui se fait même à partir du néant que d’aller m’installer dans un pays bâti par les bonnes volontés de ses enfants.
    détrompez-vous l’Algérie ne succombera pas aussi longtemps qu’elle reste le rêve fécond de ses enfants légitimes et ils sont multiples chaque jour !!

    4
    4
      Shakespeare
      25 septembre 2018 - 5 h 54 min

      J’attire ton attention que je n’ai jamais été « écrivain ». Tout au plus, j’ai écrit des pièces de théâtre dont Hamlet dont tu cites le fameux vers. Oui, il y a quelque chose de pourri.

    Mehdi
    25 septembre 2018 - 1 h 16 min

    Il n’y a pas que les femmes députées qui sont corrompues et qui ne date pas d’hier. Il faut voir au sein de ces associations de femmes montées de toute pièces pour servir ce pouvoir corrompu et bien les cent pour cent de ces femmes sont corrompues de la tete aux orteils ….
    Les femmes corrompues au sein de la fonction publique par exemple dans le BTP et les douanes les femmes de cette dernière institution sont des milliardaires ….

    9
    2
    Linguistique
    24 septembre 2018 - 21 h 37 min

    @ AP. Nous vous prions d’illustrer vos article sur la corrruption (avec 3 « r ») avec des liasses en euros, le dinar n’ayant plus cours dans notre économie. Parallèle, bien sûr

    9
    1
      Anonyme
      24 septembre 2018 - 23 h 53 min

      C’est vrai, le dinar ne vaut rien.

      6
      2
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 16 h 38 min

    Y A QUE 3 DÉPUTES PRIS EN FLAGRANT DÉLIT LEURS COLLÈGUES ET COMPLICES NE VEULENT DE LA LEVÉE IMMUNITAIRE DE CRAINTE D ÊTRE DÉNONCÉ

    18
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 16 h 36 min

    Existe t il des journalistes professionnels en investigation en Algerie…??? Sinon il faut les creer…ceux qui fouinent dans tous les coins et cherchent la verite sur les evenement qui nous secouent de temps a autres.
    Il est une exigence de la republique que le procureur general de la republique fasse une conference de presse pour eclairer l opinion publique sur toute affaire de corruption de depute ou de fonctionnaire de l Etat afin d eviter la chaos mediatique et sur les reseaux sociaux,qui peuvent mener vers une destabilisation de l ordre public.

    18
    Zaatar
    24 septembre 2018 - 15 h 55 min

    Qui sont les trois députés corrompus? tout le monde se pose cette question comme si le fait d’annoncer trois noms on aura résolu un grand pan du problème de la corruption dans ce pays. A t’on besoin de savoir les noms de ces députés du moment qu’on sait que quasi toute la constituante de cette assemblée est corrompue? A t’on besoin de connaitre des noms de corrompus à partir du moment ou notre tout notre système qui gouverne le pays est bâti sur la distribution de la rente et sur la prédation synonyme de corruption à tous les niveaux? qu’est ce ça nous ferait de connaitre par le nom ces députés indélicats quand on sait des noms de responsables à très haut niveaux sont cités dans des affaires scabreuses et scandales à répétitions et de corruptions au niveau dans des salles d’audience et qu’ils bénéficient de toute l’impunité que peut leur procurer le système? A quoi bon avoir ces informations lorsque l’on sait que l’ensemble du pouvoir affiche une solidarité interne infaillible lorsque ‘il s’agit de corruption et d’affaires scabreuses? D’autant plus qu’aux derniers temps on l’affiche au grand jour et que même pour certains avec arrogance? Que nous reste t’il alors diriez vous? ….

    29
    3
      Karamazov
      24 septembre 2018 - 18 h 49 min

      On aurait mieux fait de poser la question inversement. Mais qui sont ces trois abrutis qui ne sont pas corrompus ? Quand « Dieu », hésitant , avait voulu épargner Sodome il ne demanda pas Abraham de lui désigner les coupables, mais de lui ramener ne serait-ce qu’une poignée d’innocents. Je suis prêt à te parier qu’il y a moins de non–corrompus dans cette assemblée que d’innocents à Sodome.

      12
      1
        Zaatar
        24 septembre 2018 - 20 h 09 min

        Bonsoir karamazov,
        Ça tient dans tous les raisonnements que je développe. Je n’ai juste pas employé les mêmes termes que les tiens. Mais je rajoute. Moins de non corrompus que la poignée d’innocents.

        8
        1
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 15 h 55 min

    Il ne faut pas chercher des pompistes. Toute la classe politique est corrompu ou presque. Cela se voit que quelqu’un est corrompu ou pas. De toute les façon, il faut livrer ceux qui sont mouillé au trafiquant de cocaïne au DEA. C’est ainsi qu’on pourrait éviter la destruction de ce qui nous reste comme institution et éthique. Ça sera en plus un message fort donné au peuple et aller vers de vraies élections. Rassurez vous, le peuple ne votera pas islamiste. Une décennie noire à cause de l’islamisme, c’est suffisant pour éveiller les esprits.

    23
    3
      elgat
      24 septembre 2018 - 17 h 39 min

      C’est ce genre de réflexion, qui fait que ça n’avancera jamais et çà banalise ce genre d’affaire.De grâce ,on parle de députés , peut être des pompistes , mais des pompistes VIP. D’ailleurs et a mon avis ces dits pompistes sont aussi des délinquants et a ce titre il faut les les chatier sans pitié. Ne dit on pas que celui qui ne sait pas nager ,il n’a pas a se risquer dans la rivière.

      8
      1
        Anonyme
        24 septembre 2018 - 23 h 53 min

        C’est bien ce que je dis, il faut les chatier et chatier tout ceux qui sont mouillé dans cette affaire. 701 kg de coc c’est incroyable. Meme le clan de Medline et de Calli ne faisaient passer que 300 kg à la fois par voyage. Ils etaient couvert par le général Noriega mais à la fin il les a laché de peur d’être arreté par le DEA. Il fut arreté et les autres patrons de Calli et Medeline furent tués. Leur lueutenant sont en prison comme Popey et co. Ils purgent encore jusqu’à aujourd’hui leur peine dans des prisons americaines.

    Anonyme1
    24 septembre 2018 - 14 h 25 min

    Une chose que l’on n’arrive pas à saisir pourquoi maintenir les noms de ces députés secrets, alors qu’ils ne sont que de vulgaires corrompus qui salissent le reste des élus.
    Le fait d’agir de la sorte démontre qu’il y a d’autres corrompus dans leurs rangs qui veulent faire amoindrir les conséquences et éviter que des commentaires fusent de partout.
    Dans un Etat de Droit où la justice prime, les noms sont affichés et diffusés à travers tous les journaux et TV, d’un part l’Etat se démarque de ces voleurs de l’autre, cela sera un avertissement aux autres, qui trempe, verra son nom placardé et rendu publique.
    Et si l’Etat lui-même ou la justice, cachent ces noms, que faut-il comprendre !!

    24
    DYHIA-DZ
    24 septembre 2018 - 13 h 53 min

    Les femmes députées ont appris de leurs collègues hommes comment s’enrichir !!!
    La corruption est devenue une fonction qui se conjugue au masculin et au féminin…C’est plus juste !!!…Tout le monde veut la chakara !!!
    Comme leurs collègues hommes n’ont jamais été sanctionnés, alors les femmes ont appris, Elles croyaient que c’était HALALL mème pour les femmes !!

    21
    1
      Zaatar
      24 septembre 2018 - 21 h 16 min

      On a l’impression que la chkara est un porte bonheur.vive la chkara dans ces conditions.

    Chibl
    24 septembre 2018 - 13 h 30 min

    La seule chose qui ne viens a l’esprit en lisant cet article c’est une citation de DE GAULLE.

    « Qu’est-ce que les Arabes ? Les Arabes sont un peuple qui, depuis les jours de Mahomet, n’ont jamais réussi à constituer un État… Avez-vous vu une digue construite par les Arabes ? Nulle part. Cela n’existe pas. Les Arabes disent qu’ils ont inventé l’algèbre et construit d’énormes mosquées. Mais ce fut entièrement l’œuvre des esclaves chrétiens qu’ils avaient capturés… Ce ne furent pas les Arabes eux-mêmes… Ils ne peuvent rien faire seuls. »
    (Cité par Cyrus Sulzberger, Les derniers des géants, Éditions Albin Michel, 1972)

    34
    14
      Tinhinane-DZ
      24 septembre 2018 - 15 h 21 min

      [email protected]
      Les Français nous ont transmis leur savoir faire dans la corruption.
      N’as tu pas remarqué que toutes les ex colonies françaises sont corrompues.

      19
      5
        Anonyme
        24 septembre 2018 - 16 h 04 min

        Non, les français ne sont pas corrompus. Ceux qui le sont se font pincer tôt ou tard. Non, la corruption, c’est nous qui l’avons laissé s’installer et nous l’avons même normalisé. C’est à cause de la corruption qu’il n’y a pas de service public qui fonctionnent correctement. C’est à cause de la corruption que la moindre pluie provoque des inondations. Les infrastructures destinées à acueillir les pluies, les filtrer et en faire quelques chose, ces pluies pourtant pas si frequentes tuent nos compatriote et peuvent tuer chacun de nous. La corruption viole le systeme d’urbanisation et des fonctionnaire en leur glissant la piece peuvent vous donner des permis de construire dans des zone inondable. Cela les enrichit mais enrichit aussi des promoteur immbilier. C’est à cause de la corruption que des exploitant agricoles sont livré à eux meme et arrosent les fruits et legume par des eaux usées non traitées. C’est à cause de la corruption que nous n’avons plus de plage propres car les eaux usée se deversent sans être traités dans la mer la rendant dangereuse pour les estivant et meme pour le corail et la vie marine. L’argent devant être utilisé pour creer des station d’épuration se retrouve dans la poche des corrompus.

        28
        3
      Anti khafafich
      24 septembre 2018 - 15 h 24 min

      Ton commentaire est debile .. y’a sohiouni, d abord que viennent faire tes arabes ici?? Qui te dit que les algériens sont des arabes ???? Tu répètes ce que disaient tes frenchy qui nous ont collé aux arabes, ce qui prouve que tu n es qu un p tit sioniste ici en mission de racolage, dégage toi et ton digoul espèce de bougnoul

      19
      8
        Chibl
        24 septembre 2018 - 15 h 44 min

        Arêtes avec tes c…, les sionistes, les ennemis, les harkis…etc.Tes malheurs faut pas les colle à d’autres, si tu es sous-développé c’est à cause de toi, c’est la faute à personne.concernant les Arabes, l’Algérie fait partie de la ligue arabe donc c’est un pays arabe avec comme langue officielle l’arabe et c’est le choix de l’Algérie pas de la France ou de De Gaulle.

        14
        17
          anti khafafich
          24 septembre 2018 - 20 h 17 min

          c’est toi le sous developpe de fond en comble qui plus est, tu n’as pas trouve d’autres references que celui d’un occupant hypocrite assassin ??? preuve que tu es toujours occupe dans ta tete et que tu aimerais bien vivre sous les bottes des frenchys avec comme phrases matinales du type : »alors moktar tu te plains espece de bougnoul ? » ou encore « debout sale arabe » …ces phrases te manquent on dirait !!!

          6
          4
      elgat
      24 septembre 2018 - 18 h 33 min

      Si tu parles de arabes ,comme on dit « nous les arabes » en sachant que nous sommes tous berbères , je suis d’accord avec vous, mais si vous parler des arabes en tant qu’ethnie, je pense que ces derniers, ont laissé une civilisation qui est visible a ce jour dans toute l’Europe , ils ont fait plus et mieux que nous berbères, aussi bien sur le plan sociologique que celui du comportement, alors que nous nous n’avons rien laissé a l’humanité,on a même pas un vestige berbère pour marquer l’histoire (svp ne citez pas les mausolées romains et les présenter comme patrimoine berbère).Finalement on a fait que regarder passer, les oiseaux ,on a même laissé mourir notre langue tandis que nous avons été envahis par toutes les nations du monde,y compris les byzantins les vandale s et même les maltais.

      11
      6
      Farid1
      24 septembre 2018 - 22 h 31 min

      (Cité par Cyrus Sulzberger, Les derniers des géants, Éditions Albin Michel, 1972)….
      j’espère que ce n’est pas De Gaulle parmi les derniers des géants

    Betrouni
    24 septembre 2018 - 13 h 23 min

    « Qui sont les trois députées à qui le boucher Chikhi graissait la patte ? »

    Je me demande à quoi sert un article pareil ! Avec le respect qu’on doit au journaliste qu’il l’a écrit, il n’y a absolument aucune infirmation de plus ou de moins que ce que tous les algériens savent déjà ! Je pensait vraiment que ce journaliste allait nous donner un scoop ! Je suis déçu car , moi et le peuple algérien aussi, avons hate de connaître les noms de ces crocodiles !

    25
      Zaatar
      24 septembre 2018 - 13 h 50 min

      L’ami Omar, on n’a pas besoin de scoop en ce qui concerne la corruption chez nous. Nous avons de temps à autre des éclats, en apprenant que tel ou untel est un corrompu et que juste après soit la justice arrête net son investigation et que la personne est blanchi, soit l’affaire est enterrée, plus personne n’en parle et l’affaire est mise aux oubliettes. Au demeurant, nous sommes habitués à tous les titres de lire le degré de corruption chez nous. Ceci va de paire avec le système que l’on a ou tout est consolidé autour l’indélicatesse d’une majeure partie de nos responsables et que seuls ceux de second rang sont en général jetés en pâture pour faire bonne figure en face de la société tout en prenant les précautions pour les plus nantis d’étouffer l’affaire qui les concerne. La division est quasi improbable au sein des mentors autant que les luttes intestines au sein du pouvoir pourraient en provoquer. Le ciment de la corruption bâti au sein et entre les organes du système est quasi inébranlable.

      16
      Lalmas
      24 septembre 2018 - 15 h 54 min

      moi j’en connait une députée mouillé dans cette scabreuse affaire, il s’agit de « naima salhi » !!

      16
      3
    Kahina-DZ
    24 septembre 2018 - 13 h 12 min

    Même les femmes aimeraient avoir leur part de la loterie…Pourquoi juste les hommes qui s’engraissent…Il faut la parité dans la mangeoire !!!

    Vouloir endosser la pourriture de l’APN juste sur 3 femmes, c’est de la poudre aux yeux.
    Fermez l’APN , pour ne plus voir la grotte des ALI-BABA.

    20
    2
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 13 h 01 min

    Pourrait on juger du niveau de corruption chez nous? D’ailleurs comment le faire? Au vu des scandales qui ont éclatés ci et là, comment se situer dans la probité en tenant les discours raffermissant permettant de donner la meilleur image qui soit de soi? Les analystes des situations que vit le pays ces dernières cependant sont unanimes. La corruption a gangrené tout le pays. C’est devenu un mode de fonctionnement qui, peut être par la force des choses et au rythme ou cela va, deviendra « légitime ». Car, et de ce qui est observé et rapporté, la corruption constitue le ciment moral qui lie les acteurs de notre système. En l’absence de perspective commune, de projet politique partagé, et c’est le cas entre les clans et coteries du pouvoir, la corruption constitue leur ultime garantie de solidarité. Les sénateurs qui ont manifesté, parce qu’un des leurs a été arrêté pour corruption, ne se sont pas trompés de système : l’impunité de ses acolytes est une règle qui fonde et assure sa cohésion. La prévarication est une donnée politique essentielle de sa stabilité. L’argent de la prédation reste le nerf de la guerre. Et au premier accident de trésorerie, on l’a vu avec l’épisode Tebboune, l’homogénéité du groupe peut être ébranlée.
    Ce n’est pas la vocation du pouvoir politique de lutter contre la corruption. Sa vocation est d’en donner les moyens à la justice. Des moyens dont le premier est son indépendance. On est loin du compte bien évidemment et l’interpellation de trois députés de cette assemblée indécente et immorale, n’est que dérision dans ce qui est une indélicatesse généralisée au niveau de toutes les sphères du pouvoir.

    Rascasse
    24 septembre 2018 - 12 h 50 min

    C’est tout le système qui est complice, pas que les députés

    10
    1
      Hakim
      25 septembre 2018 - 5 h 06 min

      La corruption est présente par tout, si on parle des corrompus il faut également inclure les corrupteurs, La corruption a gangrené tout le pays, elle est présente dans toutes les administrations, douanes, polices, mairies, hôpitaux…..
      On parle de l’APN, alors que ce phénomène touche toute la population et a tout les niveau. C’est navrant !!!
      Ou va l’Algérie, disait El marhoum SI TAYEB EL WATANI

    karimdz
    24 septembre 2018 - 12 h 23 min

    Allez on va faire direct, on publie une liste avec tous les noms des députés, la grosse majorité démentira, sauf trois personnes… c’est une boutade, quoique…

    Les noms sont forcément connus de leur parti politique respectif, et il aurait été judicieux, question de crédibilité, de la part des responsables, de les inviter à démissionner et aussi de moralisation de la vie politique.

    Pour l’heure, ces trois députées (curieusement trois femmes…) bénéficient de l’immunité parlementaire, mais rien n’empechera, une fois leur mandat terminé, la justice de faire son travail.

    18
    3
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 11 h 18 min

    Seulement trois députées corrompues? et que des femmes? Allez messieurs les enquêteurs, cherchez bien! il doit y en avoir plus que ça, et pas seulement des femmes…..en fait, il serait plus facile pour vous de chercher qui n’est pas corrompu à l’assemblée…on les compte sur les doigts d’une seule main!

    21
    bedraham
    24 septembre 2018 - 10 h 54 min

    le mal de l’Algerie le cancer qui ronge les institutions, qui ronge le peuple, qui ronge l’economie qui mene l’Algerie aux fins fonds de l’abime et qui mene l’Algerie a une guerre civile inevitable c’est le FLN le RND et les pirahnas qui gravitent autour.
    La solution ces partis doivent disparaitre a jamais.

    16
    Anonymeplus
    24 septembre 2018 - 10 h 53 min

    Députés=prédateurs
    Tous les députés de l’assemblée nationale, hommes et femmes ont des chikhi dans leurs relations de tous les jours, chacun vole à son niveau, mais tous sont voleurs, sinon, si les députés travaillaient réellement, l’Algérie ne serait pas de cet état, c’est une question de bon sens.

    19
    1
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 10 h 09 min

    comment attendre la levé de l immunité ??,cela dépasse l entendement ou alors c est une justice a la bonne franquette, cela ressemble a de l indulgence ,,VU les gravité de leurs actes ils doivent être automatiquement déchus de toute les immunités ,,poursuivis pour crime de masse au même titre que le commanditaire , moi je suis ,et je le répète, pour la tolérance zéro

    20
    A3ZRINE
    24 septembre 2018 - 9 h 34 min

    Je ne pense pas que ces 3 députés ont gagné le mandat proprement, j’accuse, persiste et signe qu’ils ont sévi pendant les mandats de fakhamatouhou et il y en a encore plein dans l’Assemblée et chez les sénateurs. Je vous le jure qu’il y a plus que ça.

    18
    Anonyme
    24 septembre 2018 - 9 h 30 min

    La credibilite des deputes et l independance de la justice sont mises en jeu….Tout dependra des resultats des enquetes,la levee de l immunite parlementaire des elus incrimines et l independance de la justice pour dire que notre pays s est engage veritablement a faire la guerre aux corrompus et aux corrupteurs et a aneantir les trafics de drogue car l affaire des 701 Kg de cocaine est une terriblement tres serieuse.Combien de Kg ont echappe aux controles des douanes…???? Tout ceux qui le savent et ne les ont pas denonces sont aussi des criminels et surtout ceux qui ont encaisse des dessous de table pour se taire ou faciliter l entree des drogues dans le pays.
    La justice doit etre tres severes et totalement independante et ne doit accepter aucune pression d ou qu elle vienne.L interet du peuple et de notre pays est au dessus de toute consideration.Que les criminels soient juges et ecartes a vie de toute responsabilite nationale et de la fonction publique.Point barre.

    Kenza
    24 septembre 2018 - 9 h 28 min

    Au moins, au niveau de notre assemblée, on peut se réjouir que nos chères députées ont fait en sorte que l’égalité homme/femme existe vraiment: Autant de pourries et de corrompues que de pourris et de corrompus!
    Bravo les députées pour ce grand pas dans le combat pour la cause des femmes : Vous donnez le droit aux femmes d’être aussi imparfaites que les hommes!

    20
    1
    elhadj
    24 septembre 2018 - 9 h 10 min

    comment peut on avoir confiance dans notre système politique lorsque celui ci méprise les citoyens en leur cachant la vérité sur les affaires de corruption, de vol, de manipulation etc que connait actuellement le pays.parfois c est la justice de pays étrangers qui condamne des nationaux pour des affaires de corruption ayant gravement léser les intérêts du pays sans qu ils soient inquiétés par notre justice ni procédure de recouvrement des montants subtilises .qu on sache qui sont ces responsables civils et militaires qui ont failli a leurs devoirs de servir le pays et non de se servir impunément et illégalement.qu on lise régulièrement le bilan de sante périodique de celui qui a été investi par le peuple pour diriger le pays sans qu on apprenne par des étrangers sur le fait que celui est dans l incapacité physique et intellectuelle d assurer pleinement ses prérogatives constitutionnelles du fait qu il ne s adresse plus de vive voix a ses concitoyens, n assure plus les réunions hebdomadaires du conseil des ministres ,ne se déplace plus a l Etranger pour représenter le pays a travers les forums et rencontres des chefs d Etats etc ce qui effectivement a affecte l image du pays et la fierté des citoyens orgueilleux

    10
    Zaatar
    24 septembre 2018 - 8 h 35 min

    que faut il en penser? tout le monde a son idée j’en suis certain. Après l’affaire de la Chkara, le sac noir, pour les élections, voila maintenant l’affaire du boucher et du graissage de pattes une fois en place dans l’assemblée. Ces députés forment vraiment une assemblée bien rodée… que nous réservent ils pour la suite?

    22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.