Le PT s’inquiète de la «maffiotisation accélérée des institutions de l’Etat»

Louisa PT
La présidente du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune. New Press

Par Hani Abdi – Le Parti des travailleurs (PT) dénonce le délitement avancé de l’Etat. Dans une déclaration sanctionnant la réunion du secrétariat du bureau politique, le PT dit relever avec beaucoup d’inquiétude «la confirmation effrayante, chaque jour, de la putréfaction du système en place entraînant la décomposition/maffiotisation accélérée des institutions et un délitement/détricotage de missions de l’Etat, le menaçant d’effondrement».

Le parti de Louisa Hanoune en veut pour preuve «les catastrophes et les scandales en cascade… dont les inondations, le choléra et les affaires de corruption et de prédation, alors que se multiplient les expressions de la détresse sociale et de l’avancée de la criminalité et la délinquance». Le PT prend en compte également la situation dans le Sud qui ne prête pas à l’optimisme.

Le Parti des travailleurs souligne dans ce sillage «la montée, en puissance, dans le sud comme dans le nord du pays, de la mobilisation populaire en général pour l’amélioration des conditions de vie (eau, routes, gaz…) contre la prédation du foncier et des biens communaux, contre la mise en faillite des APC, de la mobilisation pour l’emploi et le développement de Ouargla et In Salah à Chaabet El-Ameur (Boumerdès) et Tizi Ouzou etc. de la mobilisation des travailleurs, en particulier en défense de leur outil de travail et de leurs droits menacés de destruction par la politique antisociale et antinationale en cours».

Le PT dit ainsi soutenir toutes les luttes sociales et dénonce les atteintes aux droits et aux libertés publiques. Le parti de Louisa Hanoune dit être «choqué et indigné par la répression brutale de la manifestation pacifique des retraités et invalides de l’Armée nationale populaire» et appelle le président de la République «à faire cesser ces pratiques scandaleuses et indignes de notre pays et à ordonner la reprise des négociations interrompues unilatéralement par les autorités en vue de satisfaire les revendications socio-économiques de cette catégorie qui a servi l’Etat avec abnégation durant la tragédie nationale».

Le PT espère que le débat sur le projet de LF 2019 permettra de «corriger les injustices, les déséquilibres qui sont à l’origine du délabrement socioéconomique effrayant depuis 2015». Ce parti dit être plus que jamais convaincu au regard de la situation dangereuse dans laquelle est plongé le pays, que le sauvetage de l’Etat et donc de la nation, passe par «une refondation politique constitutionnelle et institutionnelle conforme aux aspirations de la majorité du peuple que seule l’élection d’une Assemblée constituante nationale peut garantir».

H. A.

Comment (25)

    Blakel
    28 septembre 2018 - 0 h 12 min

    @ Argentroi
    Tu seras de nouveau déçu, lorsque tu apprendras que je n’ai aucun rapport avec « sudiste ». Désolé de ne pas te conforter dans ta paranoïa. Si je me suis permis ce commentaire, c’est parce que j’ai constaté, à travers tes nombreuses interventions, dès qu’un article parlait de Rebrab, que tu fait une fixation sur lui. Toujours prêt à lui endosser, toutes les tares de l’Algérie, et en prenant beaucoup de liberté avec la vérité. Ce n’est pas l’objectivité qui t’étouffe. Je ne dis pas que Rebrab est un ange, mais la plupart des hommes d’affaires algériens sont bien pires que lui.
    PS : Cevital n’a jamais eu le monopole, ni sur le sucre, ni sur l’huile (statistiques officielles à l’appui), mais la plus grosse part de marché (ce qui n’est pas pareil). Et il n’a pas perçu de subventions sur l’huile, contrairement à certains de ses concurrents.
    Tu dois être le genre de personne adepte du principe, qu’à force de répéter un mensonge, on finit par en faire une vérité.

      Argentroi
      28 septembre 2018 - 12 h 52 min

      @ Blakel
      Elle est bien bonne celle-là quand tu avances que c’est n’est pas l’objectivité qui m’étouffes et que je frise la paranoïa ! Dis-moi alors quelle est la seule marque de sucre qu’on voit sur les étalages de presque toute l’Algérie, si tu y habites bien sûr ? Mais C’est Skor de Cevital. Il en est presque de même pour l’huile avec Fleurial, Elio, Fridor et bien d’autres en vrac pour les professionnels. Il n’y a que l’huile Safia qui échappe à Cevital.
      Pour ta gouverne, la loi fixe le seuil de 45% des parts du marché pour signifier une situation de monopole. Ainsi, Cevital qui détient pour le sucre plus de 80% des parts du marché, que l’état doit constitutionnellement réduire, est presque en situation de quasi monopole. C’est devant cette contrainte constitutionnelle à organiser la concurrence que l’état intervient pour encourager d’autres investisseurs, à l’exemple du groupe Mazouz et Kouninef pour l’huile aussi. Rebrab s’oppose à Kouninef car il veut tout simplement être maître de toute la chaine de production de son huile en commençant par l’usine de trituration dont il n’a reçue aucune autorisation.
      Cela n’est pas l’essentiel de mes commentaires contre Rebrab dont je fais une fixation, et je l’avoue, mais à travers lui, on distingue ses soutiens qui sont les véritables gardiens du temple. Il leur est donc redevable, qu’il le veuille ou non. Il sera forcément et fortement sollicité, friqué comme il est. Il est leur obligé, fils de bonne famille qu’il est. Et de ses soutiens, je ne te fais de dessin comment va être l’Algérie de demain. Aucun changement significatif, du surplace où tout est régenté par manipulation et mystification en partant de la vie politique, les partis, les mass-médias, les députés, les ministres, les walis, la justice etc. Bref, je t’ai brossé le tableau de leur programme, le même, à l’identique de celui de Bouteflika ou même d’un autre du sérail qui te semblerait faire de l’opposition radicale. Tous adopteront la même méthode puisqu’ils sont « convaincus » que nous sommes d’éternels immatures.
      Blakel, tu n’es pas obligé de recourir à l’insulte en me traitant de menteur pour me contredire. Un peu d’éducation donnera plus de consistance à tes interventions.

    oulaa
    27 septembre 2018 - 13 h 22 min

    Plutôt mafiotisation de tout le pays !
    Franchement jamais elle ne l’ouvre pour construire, juste vociférer, crier…comme les religieux quand ils s’expriment, on croient qu’ils vont vous massacrer.
    Vive notre Armée !

    Anonyme
    27 septembre 2018 - 12 h 03 min

    Petit a petit l’oiseau fait son nid.Après la mise en place de tous les bandits de l’Algérie le processus de destruction massive peut commencer

    Belaid Djamel
    27 septembre 2018 - 11 h 59 min

    On ne peut que féliciter Mme Louisa Hanoune pour son courage et son discours. Ceci dit, dans ses dernières déclarations, je ne vois pas d’appel aux patriotes se trouvant à tous les étages des institutions. Ces patriotes, simples citoyens, sont à leur poste de travail dans les institutions algériennes et ce sont eux qui chaque jour travaillent pour le bien de la Nation. Nombreux sont les anonymes qui chaque jour déployent des trésors d’initiatives et d’obstination face aux dysfonctionnements.
    Ces Algériens, qui oeuvrent chaque jour pour le bien du plus grand nombre, constituent une armée à laquelle il faut faire appel, une armée qu’il faut encourager.
    C’est sur ces citoyens dans les institutions, mais également dans les entreprises privées qui travaillent pour le bien être du plus grand nombre et réduire les importations que Mme Hanoune doit s’appuyer.
    N’être que dans le catastrophisme (choléra, innondations, …), c’est oublier ces patriotes, c’est oublier de mobiliser toute une armée qui ne demande qu’à oeuvrer encore plus pour faire avancer le pays.
    Djamel BELAID Ingénieur agronome.

    Iwen
    26 septembre 2018 - 17 h 21 min

    Depuis longtemps, je me suis intéressé à ce que l’on appelle la « MAFIA » un quelques mots, on peut dire que c’est un système qui a pour fonction, tel des requins, de faire disparaitre les faibles, ceux qui ne transforment pas les biens en richesse, ils ont les biens et ne les fructifient pas, ils adonnent à de la rente, uniquement quand ils peuvent.

    C’est là que entre en jeux le dit groupe pour justement remettre en cause le système en place et s’empare de ce qui reste pour le valoriser à leur profit et ne vous donneront que des miettes dans le meilleurs des cas, ou rien, dans l’autre cas.
    Je vais être « cynique » mais ceux qui pleur sur la présence des soi disant « mafieux » qu’en t-il fait de leur bien !?
    Exemple (vrai !): Mon Oncle a une ferme, elle est aussi minuscule qu’il y a 30 ans(voir plus) depuis que l’état à partager les terres et distribué les biens vacant entre la population, ce dernier n’a rien produit de plus que pour se nourrir lui et ses cinq enfants, aucun d’eux n’est sorti docteur ou ingénieur, ou tout autre, rien !! aucun sens d’investissement, pourquoi !?

    Mon avis, il manque de projection dans le future et ceci est dû à l’éducation et rien d’autre. Si l’Etat se mafiosicé n reprenant ces biens et les faisait fructifier, il serait pointé du doigts comme étant une mafia sans cœur et s’il laisse faire, il serait considéré comme un état défaillant, car laxiste !!

    Conclusion, ou on reconduit le même état (au sens général = aussi bien chez le peuple que dans les hautes sphères) de mandat en mandat, ou il faut tout simplement un nouveau Boumediene (avec la promotion du tamazighe.. . Bien sûr ! ).

    2
    1
    Lghoul
    26 septembre 2018 - 15 h 00 min

    Dis nous plutôt ou est ould abbas ? Dans les coulisses, en train de dscuter avec une photo, un sac en plastique ou un cabas ? Il nous manque un peu, comme fut le drebki. Mais nom d’un chien, qui va croire a ce que vous nous balancez nuit et jour ? Vous êtes tous et toutes devenus « incroyables » au sens propre et figuré. Du RHB pour noyer ma migraine SVP – Pour les intimes, si vous ne le savez pas encore, le RHB a remplacé pas seulement l’aspirine.
    Le RHB est un multi médicament qui a une multi-fonction infinie. Prononcez juste « R », « H » et « B » (sans oublier le contenu et la traduction) et vous pourriez immédiatement crier aux maladies: Wash bi yemmakoum !

    5
    1
    Zaatar
    26 septembre 2018 - 12 h 57 min

    J’ai noté la maffiotisation sur le titre et la maffiosité chez anonyme…donc doit très certainement exister le maffiotisme auquel on pourrait donner la définition suivante: Épanouissement dans des régimes au pouvoir, indépendamment du degré de développement économique du pays où l’économie de marché informel permet de recycler l’argent noir et démultiplie les profits. Ainsi peu importe que le régime soit autoritaire ou démocratique. l’important est de permettre la collusion entre les circuits financiers officiels et le capital illicite.

    1commentaire
    26 septembre 2018 - 11 h 47 min

    Elle fait partie du système car le cas contraire elle serait déjà partie…

    8
    1
    Hakikatoune
    26 septembre 2018 - 10 h 26 min

    @Toufik 25 septembre 2018 – 18 h 34 min vous avez raison de dire qu’après avoir énuméré, après avoir décrit tout ce qui ne va pas dans notre pays sur le plan socio-économique, sur la corruption, sur les revendications etc… etc.. elle sollicite Bouteflika pour mettre un terme à tout cela. Quelle contradiction alors qu’elle sait que c’est sous le règne de Bouteflika qu’on observe tout çà !

    En effet, on remarque bien dans le rapport du bureau politique du PT, réuni hier mardi 25 septembre en session ordinaire, dans le communiqué rendu public , la sollicitation , la demande d’intervention du Président de la république Abdelaziz Bouteflika pour arrêtez la catastrophe et pour faire cesser ces pratiques scandaleuses et indignes de notre pays alors que Bouteflika est au pouvoir …depuis 1999 et que c’est sous son règne que toutes ses choses là se sont amplifiées ! C’est à ne rien comprendre avec Madame Louisa Hanoune. Par ailleurs, on se demande pourquoi Madame Hanoune fait sans arrêt appel au Président pour régler les problèmes alors qu’il est désormais connu qu’il n’est plus en incapacité de le leur faire. Sacrée Louisa !!!

    8
    1
    Sachez arrêter
    26 septembre 2018 - 7 h 49 min

    Mr le Président vous emmener le pays vers l’implosion grâce à votre comportement et son attachement au 5ème mandat. Vous nous avez emmené à la faillite économique, vers un pays autoritaire, corrompus. Vous êtes le responsable de cette situation et vous avez le devoir et l’obligation de ne pas vous représenter. Vous avez failli gravement à votre mission. Sinon, le peuple Algérien et l’histoire ne vous le pardonnerons jamais car vous aurez été l’exécuteur liquidataire de la maison Algérie.

    10
    Vroum Vroum 😤..
    26 septembre 2018 - 7 h 44 min

    @Alghoul 21h..Cette Femme te dérange ??? ..pourquoi ?..cette Femme ou toutes les Femmes ?..ah ! Oui , elle n’a pas de Nikab !
    ..et elle doit pas conduire et y’a juste Alghoul qui doit parler .

    6
    4
      Lghoul
      27 septembre 2018 - 10 h 59 min

      @ Vroum Vroum – On dirait que tu es pressé. Il faudrait se calmer un peu et ralentir ta Ferrari – oui elle est bien rouge et je peux la voir. Un petit conseil: Essaye de voir si belahmar n’a pas de clinique dans ton entourage sans oublier d’avaler 5 comprimés RHB trois fois par jour avant de manger – Ca va directement dans le sang. Inchallah tout ira bien.

    Vroum Vroum 😤..
    25 septembre 2018 - 23 h 58 min

    Le PT à entièrement raison..Mme Hanoun lève le voile sur les prédateurs officieux qui mélangent intérêts général et personnel..des corrompus..qui s’enrichissent honteseument…des Rats . .Aucun sens de l’Etat et intérêts général . Faut les jeter.

    4
    2
    sudiste
    25 septembre 2018 - 22 h 26 min

    Sauf que vous ne citez jamais de noms (Quelle hypocrisie comme toujours)
    En effet les prédateurs se sont accaparés de milieux d’hectares avec un milliardaire avec 30 mille hectares dans les environs de la commune de Brezina, une commune de la wilaya d’El Bayadh. sous le regard hébété de la population locale Idem pour un autre avec près de 18 mille hectares de terres agricoles dans la wilaya d’El-Bayadh

    11
    1
      Argentroi
      26 septembre 2018 - 9 h 00 min

      Sudiste, des noms, des noms et c’est comme ça qu’on va faire un inventaire car je suis sûr que ce sont les mêmes qu’on retrouvera partout en Algérie, à Brézina sûrement à côté du barrage cela va de soi, dans ma région près d’un barrage en construction et indéniablement partout ailleurs. Le comble, c’est quelqu’un qui se plaint maintenant qu’on lui dresse des obstacles et qui mène campagne pour que le système change. Évidemment, on devine ce que c’est ce nouveau système qu’il prône : tout pour moi !

      3
      3
        sudiste
        26 septembre 2018 - 12 h 21 min

        je cite hanoune qui ne cite jamais les noms

        – Ali Haddad, le patron du FCE a obtenu, à titre d’exemple, pas moins de 30 mille hectares
        – Abdelmalek Sahraoui, député FLN et richissime patron de Petroser, a obtenu près de 18 mille hectares de terres agricoles

          Argentroi
          27 septembre 2018 - 11 h 42 min

          @ Sudiste
          Moi qui croyais que tu étais vraiment un enfant de Brésina ! Je viens de me rendre compte que tu as repris mot pour mot les passages d’un article de Abdou Semmar de Algérie Part à la date du 02 septembre 2018. Donc Sudiste et Blakel ne font qu’un. En tout cas, on se partage la même tâche puisqu’on dénonce tous les deux les protégés d’un même système mais affidés aux deux clans opposés cette fois-ci à mort. En effet, le Rubicon est franchi et il n’y a plus de consensus possible entre les deux. L’argent, le dieu argent, vient d’imposer à l’Algérie, pouvoir et société, de nouvelles démarches sans aucune nouvelle vision sauf l’immoralité d’être servile à l’argent.
          « L’ancien se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour. Dans ce clair-obscur surgissent les monstres. » disait Gramsci.

        Blakel
        26 septembre 2018 - 23 h 52 min

        Pas trop déçu ? Tu espérais obtenir comme réponse, le nom d’un richissime Capitaine d’Industrie, dont la réussite t’empêche de dormir la nuit.

          Argentroi
          27 septembre 2018 - 9 h 03 min

          @ Blakel
          Effectivement, je suis vraiment déçu que Rebrab ne soit pas cité par Sudiste car dans ma région, il a été choyé où on est allé même programmé un barrage en amont de ses terres; c’est pour dire qu’à un certain moment toutes les administrations d’Algérie était à son service. Tu dois bien sûr deviner comment étaient introduits les chargés d’affaires de Rebrab dans chaque wilaya ou ministère. Si tu n’as pas compris, rappelle-toi l’épisode de 2011 où comment ton capitaine d’industrie a obtenu le monopole sur le sucre et l’huile; il y a eu morts d’hommes et on mit la sécurité du pays en danger à cause de cela ! Alors Haddad, Sahraoui, Kouninef et consorts, c’est du menu fretin pour ce que le système algérien a fait pour Rebrab comme pour Khalifa. Donc la réussite de ton « Capitaine » m’empêche vraiment de dormir, et cela doit aussi se vérifier pour beaucoup d’algériens, non pas qu’il a réussi en affaires mais à travers sa réussite on perçoit le véritable système algérien, le véritable pouvoir algérien, celui qui casse, efface les hommes qu’il veut, qui promeut les hommes qu’il veut, qui fait et défait les présidents quand il veut pour se renouveler à chaque crise que l’environnement mondial impose. Ce pouvoir veut tout régenter même les propositions de sortie de crise, remarque comment ses missionnés semblent faire de l’opposition radicale à l’exemple de Rebrab et bien d’autres comme Saad Bouakba d’el-Khabar que ton idole voulait bien acheter. Voilà ce qui m’empêche, en plus de mon imprudence, de dormir. Mais doit-on se taire devant une telle mystification et de telles grosses révoltantes manipulations qui nous condamnent à faire du sur place et qui nous mettent en danger comme par le passé ?
          PS : Pourquoi l’emphatique C majuscule à capitaine ! Cela, au vu du lecteur, t’éloigne de l’objectivité : des erreurs à éviter à l’avenir.

    Lghoul
    25 septembre 2018 - 20 h 36 min

    Il faudrait convaincre fakhamatouhou de prendre sa retraite pour remettre les pendules a l’heure et sonner la fin de la clochardisation de la société et la fin de corruption. Jamais l’Algerie a connu autant de saccage. Aujourd’hui le pays est sans foi ni loi.

    12
    4
      Lghoul
      25 septembre 2018 - 21 h 00 min

      J’ai oublie de demander quand les femmes prennent leur retraite en Algerie. Cette femme commence a taper sur le systeme.

      11
      5
    Anonyme
    25 septembre 2018 - 19 h 43 min

    La maffiosité etait là depuis 62 Mme…A’ quoi jouez vous?!

    8
    5
    Tredouane
    25 septembre 2018 - 18 h 57 min

    Avant toute assemblé constituante,d’accord mais le peuple dois enquêter sur vous insoucieusement avant cela,non pas une enquête pour la postérité archive mais mise a la connaissance de l’opinion public..

    9
    5
    Toufik
    25 septembre 2018 - 18 h 34 min

    Tata Louisa Hanouna se réveille aujourd’hui pour souligner, encore une fois, … « le délabrement socio/économique effrayant du pays » (c’est son expression). Mais elle continue à faire appel encore et encore au Président Bouteflika pour intervenir dans le but de mettre un frein à cette dérive alors qu’elle sait très bien que c’est justement l’ère de Bouteflika qui en est la cause et que cette tragédie perdure !

    Elle est incorrigible tata Louisa de faire appel sans arrêt à son mentor Bonaparte Bouteflika qui , pourtant, ne lui répond jamais , oui jamais .. jamais !!

    15
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.