Témoignage – Quand Ould-Abbès traitait les Algériens de «pieds de chèvres»

Abbes Benachenhou
Djamel Ould-Abbès. New Press

Par Karim B. – Des passages du livre du moudjahid Mohamed-Seghir Benachenhou, Liberté, j’écris ton sang, paru il y a trois ans, circulent depuis quelques jours dans l’hémicycle Zighoud-Youcef. Ils concernent le passé peu glorieux du secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, que l’auteur ne cite pas nommément, mais dont beaucoup d’indices montrent que c’est à lui que le moudjahid fait allusion dans son témoignage. En tout cas, les députés qui ont «capté» ce récit dans un livre qui n’a pourtant pas été médiatisé sont certains que c’est bien du secrétaire général du FLN qu’il s’agit.

Le moudjahid Mohamed-Seghir Benachenhou rapporte un fait qui met à nu la lâcheté de l’arrogant Djamel Ould-Abbès qui «s’est arrangé pour rejoindre le Maroc» et éviter ainsi d’aller au casse-pipe.

Extrait du livre(*) :

«(…) Un autre compagnon nous a rejoints dans notre fuite. C’était un ami à Mansour au collège de Slan ; ce camarade a paniqué et prit peur d’être arrêté au motif que son ami Mansour, terroriste notoire, avait disparu. Un jour, il m’avait dit : ‘’Si Benachenhou, jusqu’à quand devrions-nous vivre comme ça, traqués, affamés, toujours à la recherche d’une cache en plein milieu de l’hiver ?’’.

Je savais que notre camarade d’infortune était mal préparé psychologiquement, lui qui, vivant au sein d’une famille bourgeoise, était le plus privilégié d’entre nous. Je lui répondis : ‘’C’est la vie du maquis, tu vas en baver, tu vas vivre bien d’autres épreuves, en tout cas nous, toi, moi et les autres, nous avons choisi notre destin, c’est la Révolution. Sache que de ce fait nous sommes des sacrifiés, nous ne survivrons pas à l’indépendance’’. Il me répondit : ‘’Tu crois que je vais donner ma vie aux kerîn el-maîz ? (pieds de chèvres) ?’’. C’était une formule populaire exprimant le mépris pour les musulmans et la basse classe sociale des laissés-pour-compte. Surpris par cette réponse cinglante à laquelle je ne m’attendais pas, je lui ai répondu : ‘’Ecoute-moi, tu n’as rien fait jusqu’à présent, tu peux retourner chez toi, au pire, ils vont t’interroger sur Mansour que tu connais au collège, rien d’autre puisque tu n’as jamais été impliqué avec lui dans ses activités terroristes, et c’est la vérité puisque tu n’as participé à aucune action dans ce sens.’’ J’ai cru un moment qu’il plaisantait, mais l’avenir me montra qu’il était sérieux. En effet, au moment où nous avons été affectés Abi Ayad Abdelkrim, Benachenhou Mansour et moi-même dans des sections différentes, notre ami s’est arrangé pour rejoindre le Maroc, au prétexte qu’il avait effectué des études supérieures à l’étranger. A l’indépendance, il était titulaire de diplômes qui exigeaient 12 ans d’études supérieures ! Ce dernier a toujours occupé les plus hauts postes de responsabilité de l’Etat. Il a été nommé plusieurs fois ministre, il est actuellement (au moment de la parution du livre, ndlr) sénateur du tiers présidentiel.

Ce sont ces bonhommes qui étaient planqués à l’étranger qui ont réussi à se frayer un chemin dans les sphères de la République parce qu’ils ont tissé des liens solides avec des planqués comme eux pendant que les vrais combattants affrontaient la troisième puissance militaire du monde, laissant mourir sur leur chemin, dans les champs de bataille, les meilleurs d’entre eux.»

(*) Récit publié tel quel, extrait du livre Liberté, j’écris ton sang de Mohamed-Seghir Benachenhou, paru aux éditions El-Maarifa en 2015, pp. 45-46.

Comment (82)

    MOHAMMED BEKADDOUR
    9 octobre 2018 - 6 h 02 min

    Cet article étant des plus lus cette semaine, ça permet d’ajouter par exemple ceci : Les commentaires des lecteurs, sassés et résumés par une instance bien avisée et sage, tous les commentaires relatifs aux maux intérieurs du pays, devraient être distribués à ces gens là, les officiels pour qu’ils choisissent pour certains d’entre eux à s’avouer hors champ, et démissionner, pour les autres à prendre conscience qu’en Algérie il n’y a pas que ceux qu’ils croient pouvoir mépriser, nier dans leurs existences d’êtres Pensants, de patriotes fertiles, utiles, bref qu’en 2018 El Jazaïr n’est pas El Jazaïr de 1962. L’Après Bouteflika sera heureux, un progrès si les autistes, les illustres érudits en lecture des billets de banque, les préhistoriques PASSENT LE FLAMBEAU EN DOUCEUR à ceux qui mettront El Jazaïr dans le bon ordre qui la propulsera vers son potentiel, immense, de puissance et de grandeur, qui imposeront le respect, enfin, à tous ceux qui se moquent de nous, à commencer par les consuls français….

    Yes
    7 octobre 2018 - 21 h 21 min

    Il n’est pas le seul qui nous a insultés: benyounes in3alboulimayhebnach,plus grave sidi said ugta  » inaldinyemethoum « !! c très récent. C dans leur nature,ceux qui ne sont pas d’accord avec eux c des traîtres… Eux c des citoyens supérieurs nous ne sommes que du bétail. Mais quant à la période boumediene je crois que c’était pas comme ça,yavait pas c scandales,c passe-droits,c inégalités injustifiées révoltantes,club des pains,priviléges,salaires indécents.. C tous c privilèges qui faussent et détruisent toutes les valeurs d’antan: honnêteté,honneur dignité…course aux postes et à l’argent..larbinisme bassesses…

    TERGUI
    3 octobre 2018 - 22 h 24 min

    ces pas.possible une.personne comme ca a la tete du FLN et des partis allument le.feu ou il devrait debattre sur le bien etre de leurs.peuple. il faut dissoudre ce parlement sans scrupule qui.nous a trahi et qui cherche qu a c interer y.en a marrrrrrŕe

    15
    1
    Sabrina-DZ
    3 octobre 2018 - 20 h 42 min

    La chèvre est plus noble que ce lâche bipède du FLN 2018.
    La chèvre donne du lait très santé
    La chèvre donne de la viande très santé
    La chèvre donne du cuir
    La chèvre donne de la laine de bonne qualité
    la chèvre a un comportement digne et noble… ne pille pas la nourriture des autres animaux. et ne mange pas les cadavres.

    Comparé à Ould Abbes je dirais que la chèvre est plus utile à la société que ce parasite qui siphonne la société.

    32
    1
      Zaatar
      3 octobre 2018 - 21 h 05 min

      C’est à croire qu’ould abbés bouffe du carton, Du plastique et du papier et se sent très heureux. Ils n’ont rien épargné apparemment, même el gorte ne leur a pas échappé.

      17
      La Beauté de La Chèvre
      4 octobre 2018 - 6 h 08 min

      @Sabrina-DZ
      3 octobre 2018 – 20 h 42 min
      ———————————————————————–
      Quiconque a vécu l’univers rural a pu constater la beauté des chèvres, des chevreaux, leur agilité, et ce bipède à la gourmette en or, à la montre chère, au maquillage cher, n’a pas un esprit agile, bref son emploi de pieds de chèvres est un délit pénal, il sera jugé à titre posthume car pour le moment le tribunal pour cette espèce n’a pas pris corps, ne peut pas avoir de corps, et une fois jugé condamné sur sa pierre tombale sera gravée Une Chèvre avec son Chevreau et l’épitaphe : ?

    Felfel Har
    3 octobre 2018 - 20 h 38 min

    Puisque notre éclairé Ould Abbes, notre phare d’Alexandrie, a tant d’esprit pour tancer ses compatriotes, qu’il ose les traiter de chèvres, je l’inviterai (s’il a la sagacité de comprendre l’allusion) à prendre connaissance et de méditer ce proverbe estonien: « Mieux vaut une chèvre qui donne du lait qu’une vache stérile ». Le mot vache s’applique aussi au masculin. Voilà un ignare qui s’ignore, un faussaire, un fieffé menteur, un servile exécutant qui pense se donner de l’importance en diminuant ses compatriotes. C’est râté! Pendant que le peuple combattait l’ennemi, lui se planquait par manque de courage, par couardise. Ah! s’il pouvait se taire au lieu de polluer notre air!!!!

    23
    1
    Précisin
    3 octobre 2018 - 20 h 20 min

    Ceux qui l’ont nommé aux différents postes savaient tout ça et sont d’accord avec lui a commencer par Bouteflika et c’est eux le problème.

    22
    1
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 19 h 24 min

    5 ans plus tôt c’est à dire en 1957 avec l’assassinat de Abane Ramdane.

    8
    1
    nagui mohamed
    3 octobre 2018 - 18 h 50 min

    tout d’abords le salue le Pr NADJI pour avoir pensé au courage de Mr MELOUK , qui avec des documents authentique n’a pas reussi a faire tombe un seul faux moudjahid a ce jour,le cas ould abbes (je n’ose meme pas écrire son nom en majiscule).
    viendra un jour ou vous serais étonnés sur son parcours, l’histoire est faite pour ça se sont ces descendants qui vont payés

    28
    1
    Oueld quoi qui ?
    3 octobre 2018 - 18 h 37 min

    Si tout cela est vrai, il n’est que vérité de l’appeler OUELD ABAISSE LE PANTALON, et là si tout est vrai nous devrions voir qu’il n’a rien de rien !

    16
    1
    bekri
    3 octobre 2018 - 17 h 25 min

    Il faut être sûr avant de croire à ce qui se dit …
    ça me rappelle un homme politique Français qui soi-disant, aurait dit : « les sans dents » au sujet des pauvres…
    Méfions nous des manipulateurs.

    5
    15
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 16 h 25 min

    CASSE TOI OU LES PIEDS DE CHÈVRES TE BOTTENT LE …
    A savoir que les chèvres et leurs pieds sont plus propre que les porcs
    Et aussi que le f,l n est tomber bien bas pour avoir une tète pareil comme SG tu peut le garder cadeau de départ

    26
    Linguistique
    3 octobre 2018 - 15 h 04 min

    C’est trop d’honneur pour les pauvres biquettes qui n’en demandaient pas tant
    «pieds de chèvres». S’il ne s’agissait que de «pieds»! Alors que la chèvre, est quadrupède c’est-à-dire qu’elle possède 4 pattes.

    13
    2
      Abou Langi
      3 octobre 2018 - 16 h 43 min

      Oui, les chèvres ont des pattes les hommes des pieds. Et il s’est mis les les pieds dans la patte. Sauf s’il s’agit de patte à pas-pied, évidement

      8
      2
      Zaatar
      3 octobre 2018 - 18 h 28 min

      On fera sortir biquette du choux. Et pour cela on ira chercher le loup.

      9
      1
      benchikh
      3 octobre 2018 - 22 h 12 min

      @ Linguistique, « pieds de chèvres » est une expression Algérienne en arabe » كرعين لمعيز » ça veut dire qu’on peut utiliser pied ou patte.

        Linguistique
        4 octobre 2018 - 14 h 30 min

        Non mon cher ami. Kra3, pluriel « Ker3in » est réservé aux animaux. Quand aux humains on designeles membres postérieurs par « rjel, rejline ». Sauf à. Setif et à Bordj chez des amis.
        Il y a quelques années je fis une halte chez avant de continuer sur la Tunisie. Ma femme fut choquée d’entendre notre hôtesse inviter nos enfants qui jouaient avec les siens de rentrer et d’aller se laver  » riho aggskou Ker3inkom. J’ai évité de justesse l’incident puis on a ri aller-retour du quiproquo.

    Anonyme
    3 octobre 2018 - 14 h 19 min

    Ni médecin Ni Moudjahid, c’est un préfabriqué dans le laboratoire des harkis

    48
    3
    La Viriti
    3 octobre 2018 - 14 h 18 min

    Tant que l’Algerie n’aura pas été démarocanéiser, il faudra s’attendre chaque jour à la chute inexorable de tout un peuple.
    Le nombre de hauts fonctionnaires d’origine marocaines est effarant !!! PERSONNE N EN PARLE, PAS MÊME AP!
    Ould Abbas n’est qu’un des visages apparent de ces berranis aux papiers algériens qui ont méprisés les enfants du pays et la nation.
    Ould Kaddour, autre marocain aux papiers algériens est allé caresser le ministre marocain à Marrakech récemment en lui prmettant plus de gaz et de coopération…sur notre dos !

    A l’image des milliards partis au Maroc depuis 1999, nous sommes infectés par le vers venu du Maroc et qui garde toujours un attachement vicéral au Maroc, parce qu’il en a les coutumes, la langues et la mentalité. le passeport algrien ne servant qu’à profiter des privilèges immenses que leur ont accordés l’arrivée de Bouteflika et de son entourage, dont beaucoup ont des origines aux antipodes de l’Algerie et de son peuple.

    Personne n’ose évoquer cette réalité. Je ne parle même pas du trafic de papiers algériens dans certaines dairates de l’ouest du pays qui ont bénéficier à nombre de marocains….

    36
    8
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 15 h 01 min

      En clair, pour toi tous nos problèmes socio-économiques et politiques viennent des autres !!! Explique nous comment ou par quel miracle quelques milliers de marocains ou prétendus tels peuvent soumettre 42 millions d’Algériens vivant sur un territoire de + de 2 millions de Km2 ? C’est justement parce qu’il existe des gens comme toi que notre pays ne pourra jamais regarder en face les problèmes et donc ne pourra pas les résoudre pour progresser. Grandis un peu au lieu de te comporter comme un enfant d’école primaire qui , pour éviter la punition, accuse les autres.

      14
      25
        Farida
        3 octobre 2018 - 15 h 16 min

        Ce ne sont pas les 42 millions d’algériens monsieur. La Viriti a bien dit que le noyau de ceux qui ont le pouvoir entre les mains et donc décident sont des gens qui ont des connections douteuses avec le Maroc. Et puis tous ces problèmes dont vous parlez sont presque inconnus en Algérie jusqu’a l’arrivée de ces moulay et ces wakha.

        30
        8
          Koursi
          4 octobre 2018 - 17 h 00 min

          @La VIRITI : Tu te trompes totalement : Ould ABBES, Ould KADDOUR comme la très large majorité de leurs petits copains au pouvoir sont 100% des Algériens de père et de mère. Ils n’ont aucun lien ni aucune sympathie idéologique avec le Makhzen ( ils suffit de lire leurs déclarations publiques anti-makhzen) MAIS ils travaillent pour les intérêts de leur clan qui place leurs intérêts personnels, l’argent et le commerce au dessus de la Nation. Tu sais les Harkis eux aussi étaient 100% des algériens.

        Anonyme
        3 octobre 2018 - 19 h 17 min

        La verite te blesse o toi aux origines douteuses.

        9
        3
          Anonyme
          4 octobre 2018 - 18 h 35 min

          @Koursi : certains de nos compatriotes sont tellement dégoutés par tout ce qui passe dans le pays (choléra, trafics de cocaïne et de Zetla, trafics de devises, parkingueuers assassins etc…etc…etc…) qu’ils se rassurent comme ils peuvent quitte à voir des « mains étrangères » là où il n’en existe pas. En général, je ne réponds jamais à leurs commentaires désespérés car je ne suis ni psy ni assistant social. Il faut laisser le temps guérir leurs blessures personnelles.

      Lghoul
      3 octobre 2018 - 15 h 07 min

      @La Viriti – La conclusion a tirer est que nous sommes colonisés sans le savoir. Ce qui est plus dangereux et différent de la colonisation française car on savait au moins qu’on était colonisés et qu’on a pu lutter contre cette colonisation. Aujourd’hui donc, on ne pourra pas lutter car on ne sait pas encore qu’on est colonisés indirectement par le maroc. Je conclurai aussi que la « fermeture » de la frontière terrestre n’est qu’une mise en scène deceptive car il suffirait d’aller a l’aéroport d’alger pour voir les chaines interminables des départs d’Air Algérie et de Royal Air Maroc vers le pays de moulay driss. En gros, ils se comprennent et s’aiment très bien; ils savent aussi très bien comment leurrer les deux peuples et les mettre l’un contre l’autre pour camouffler leur plan démoniaque de colonisation.

      20
      9
      Linguistique
      3 octobre 2018 - 21 h 34 min

      Pour être exact, ton pseudo devrait être « La Firiti ».
      Ceci dit, voici une anecdote tirée d’un film de Bud Spencer le gros acolyte de Térence Hill. Donc notre Bud, tenant le rôle d’un policier « undercover » se présente dans une adminitration où la préposée, trop curieuse, voulait connaître sa filiation exacte alors qu’il avait donné un faux nom. Sans se démonter, il lui dit: « Je suis de père inconnu ». La préposée méfiante lui demande après sa mère. Bud après un long silence puis un soupir lui dit; « mon père est inconnu, mais ma mère était trop connu.
      C’est le cas de tous ceux que vous citez et décrivez dans votre commentaire

      5
      1
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 14 h 16 min

    A-t-il infiltré le maquis pour servir ses maitres français

    13
    4
    Slam
    3 octobre 2018 - 13 h 57 min

    Sommes nous si naïfs à ce point ?
    Bon d’accord, ce Ould Abbés est une raclure politique. Comme l’était son prédécesseur le Drabki. Qui nomme ces énergumènes à la la tête du FLN ?? Qui les vire une fois bien utilisés pour les basses besognes ?? Soyons lucides, ne regardons pas le doigt qui montre la lune.

    32
    2
    MELLO
    3 octobre 2018 - 13 h 37 min

    Lorsqu’on dit que tout est verrouillé, tout est gardé au noir, quand on parle de laboratoire qui expérimente tous les projets d’exclusion du peuple, quand on parle du bureau noir qui décide pour ce pays , ils sont rares les citoyens qui partagent ces visions. Sinon ,comment des individus venus de la frontière Ouest (qui ne sont même pas Algeriens) qui n’ont aucun niveau intellectuel, sont arrivés à dompter tout un peuple avec ses intellectuels, ses colonels ,ses politiciens pour en faire un troupeau de moutons . Comment des individus sans niveau intellectuel ont pu être élus aux niveau des institutions de l’État, sans que quiconque de notre élite ne puisse tirer la sonnette d’alarme. Comment un pays ,comme l’Algérie, premier pays révolutionnaire, qui a réussi à remettre la France dans ses bottes, qui a négocié ardament les accords d’Evan puisse se retrouver , comme par enchantement, un pays laminé par des terroristes et aujoud’hui se retrouver au bord du basculement vers un pays islamique. Ce peuple ne mérite t il pas de vivre sainement, dignement et de voyager fièrement, ne mérite t il pas d’éduquer ses enfants pour en faire des hommes de sciences et du savoir, au lieu de les voir se jeter à la mer à la recherche d’un monde meilleur, alors que là mor les attend. Tous ces jeunes savent bien ce qu’est une joie de vivre, mais , on leur a lié les pieds et les bras ,en leur essorant la cervelle. Voilà le résultat des laboratoires de l’État.

    48
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 14 h 44 min

      De 1962 à 2018, il n’y a eu dans notre pays qu’une seule et unique élection démocratique et transparente et elle avait donné le FIS ( parti pour lequel je n’ai aucune sympathie) vainqueur et on sait tous comment ça s’est terminé.

      11
      19
        Anonyme
        3 octobre 2018 - 16 h 56 min

        Non ! Le peuple Algérien a voté 2 fois massivement en toute âme et conscience :
        1) en juillet 1962 pour dire oui à l’indépendance
        2) en avril 1994 pour dire oui au Général Liamine Zeroual.

        26
        6
          Koursi
          3 octobre 2018 - 20 h 48 min

          @Anonyme + Chibl : Un petit rappel s’impose :

          1) le 1er Juillet 1962, les algériens n’ont pas voté pour élire leur Président ou leurs représentants mais pour exiger leur indépendance. Il s’agissait d’un référendum voulu et organisé par De Gaulle et validé par l’ONU.

          2) Zeroual a été nommé en remplacement de Chadli qui avait démissionné.

          5
          4
        Chibl
        3 octobre 2018 - 19 h 48 min

        La seule fois où le vote du peuple a ete respecté c’est celui du 1 er juillet 1962.

        5
        2
    Chibl
    3 octobre 2018 - 13 h 27 min

    Quand vous cherchez sur <wikipedia le nom de djamel Ould Abbas voila ce qui est ecrit:

    Djamel Ould Abbes, né le 24 février 1934 à Tlemcen1, est un homme politique algérien, membre du FLN.
    Diplômé en médecine en Allemagne; grâce à une bourse du FLN, il devient à l'indépendance directeur de la santé de la wilaya de Tlemcen. L'importance et le contenu de son engagement durant la guerre d'indépendance sont contestés par d'anciens combattants du FLN.
    TOUT LE MONDE SAIT QUE CE TYPE EST UN LÂCHE avec DES ORIGINES DOUTEUSES.

    41
    3
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 13 h 19 min

    Moi qui pensait que Ould Abbas avait à la place du cerveau un pois chiche,il n’est pas bête l’animal .

    13
    4
    Tinhinane-DZ
    3 octobre 2018 - 13 h 19 min

     »Je savais que notre camarade d’infortune était mal préparé psychologiquement, lui qui, vivant au sein d’une famille bourgeoise, était le plus privilégié d’entre nous. »

    Les seuls qui menaient la vie des bourgeois à l’époque s’appelaient les CAID. Serait-il FIS d’un Caid ???
    À vérifier ….

    25
    1
    DYHIA-DZ
    3 octobre 2018 - 13 h 15 min

    On comprend pourquoi Ould Abbes et ses semblables ne sont pas contre le retour des Harkis et des pieds noirs. Ces traitres veulent régulariser leur statut de Harki en Algérie, vu qu’ils occupent des postes clés en haut.
    Qu’attendent les membre du FLN pour destituer ce grand Harki aux pieds de grenouille???

    24
    4
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 14 h 09 min

      Il est pire qu’un harki car il était un lâche qui n’a jamais voulu combattre pour libérer son pays et ses compatriotes. Les Harkis eux se sont battus certes pour la France coloniale mais ils n’étaient pas des planqués. Aujourd’hui ceux qui nous gouvernent depuis 1962 n’ont jamais tiré une balle de leur vie puisque planqués derrière les frontières Est et Ouest ou à l’étranger. Ils se sont auto-gradés colonel ou général. Pour de nombreux compatriotes, ces personnes sont des usurpateurs du pouvoir, des sortes de nouveaux colons . Certains de ces usurpateurs n’ont pas hésité après l’indépendance à faire assassiner de vrais moudjahidines de l’intérieur qui eux étaient au Front contre la France coloniale. Comment voulez-vous que de telles personnes puissent aimer leurs concitoyens et leur pays ? On comprend tout de suite mieux pourquoi notre pays n’avance pas malgré la manne pétrolière et pourquoi ‘il est pillé de ses richesses qui sont envoyées en France, en Suisse ou ailleurs.

      24
      1
    Kahina-DZ
    3 octobre 2018 - 13 h 10 min

    C’est pour cette raison que Macron menace l’Algérie en disant:
     »Laissez moi siphonner l’Algérie, autrement j’ouvre vos archives ».

    36
      fatigué
      3 octobre 2018 - 14 h 51 min

      Feu Benyahia a été tué parce qu’il faisait des mains et des pieds pour obliger la France à nous délivrer les archives, beaucoup de harkis, de collabos, de planqués etc….ne voulaient surtout pas qu’il y parvienne. Depuis qu’il est mort, on ne parle plus d’archives.

      21
    Rascasse
    3 octobre 2018 - 12 h 33 min

    Comme tout les charlots qui ce sont succéder aux affaires, il s’est bien amusé, bien enrichi et bien reparti, ces gens se payent notre passivité, notre naïveté, il est venu , il repartira et personne ne lui dira d’ou te viens tout ça , depuis 62 c’est comme ça que ça fonctionne, tout le monde trouve son compte l’elite Corrompue, le peuple assouvit et les militants lassés.

    22
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 11 h 44 min

    Dès qu’on commence à creuser sur le Net pour savoir comment notre révolution a commencé , comment elle s’est déroulée et puis ce qui s’est passé dans le pays après l’indépendance, on découvre alors des vidéos historiques, des témoignages d’anciens résistants de l’intérieur et des écrits choquants qui contredisent la belle histoire officielle concoctée par les historiens du régime dont certains se servent pour justifier leur présence au pouvoir par de prétendus faits d’armes ou faits de bravoure. On comprend alors la passion de nos compatriotes pour les films historiques comme celui sur Larbi Ben Mhidi. C’est ainsi que j’ai découvert que des français, des marocains, des tunisiens vivant en Algérie sont morts pour l’indépendance de notre pays pendant que certains de nos prétendus moudjahidines se planquaient à l’étranger. Il y a un dicton qui dit  » tout ce qui se construit sur le mensonge ne dure jamais « 

    37
    1
      MELLO
      3 octobre 2018 - 13 h 13 min

      Et pourtant, ils sont nombreux ,ceux parmi nous,qui vous disent que internet est Haram. Ils vous diront que ce sont des sionistes qui ont rapporté toutes ces informations relatives à notre histoire. Bien des choses nous ont été cachées par tout ce personnel qui est à la tête du pays. Le peuple Algérien qui a fait et subit la guerre de libération, s’est vu écarter des affaires de l’État. Aujourd’hui tous ceux qui étaient à l’extérieur et derrière les frontières ,qui n’ont jamais tiré une cartouche, se sont retrouvés, bla hachma, à diriger ce pays. Nous autres karein El maiz ,assistons passivement à notre perte.Chah alina.

      10
        Anonyme
        3 octobre 2018 - 14 h 31 min

        Moi j’ai vu des vidéos témoignages de Aît AHMED, de Ferhat ABBES, de Ben BELLA, du Fils de AMIROUCHE, du Cdt AZZEDINE, du Fils de KHIDER, du Fils de BOUDIAF et bien d’autres documents écrits .Tout ce que j’ai lu ou vu en vidéos ( et que tout le monde peut trouver sur le Net ) venait de personnages 100% algériens.

        9
        1
    Djeha Dz.
    3 octobre 2018 - 11 h 18 min

    Faire ce genre de déclaration et juste une provocation et une façon de créer la suspicion.
    Naturellement. Il n’y a pas de guerre propre. Ils ne vont pas vendre leurs collaborateurs ou divulguer leurs crimes.
    Cela vaut pour tous les pays.
    Quant aux archives également tout dépend des lois et des accords entre les pays, ils ne sont pas forcément remis, mais sont accessibles à la consultation une fois atteint le terme de leur mise au secret, qui peut varier de 40 à 60 ans selon les pays. Pratiquement quand les auteurs et les acteurs des événements sont au cimetière.

    14
    2
    le niveau
    3 octobre 2018 - 10 h 50 min

    Cela veut dire reveillez-vous battez-vous!!!
    un peuple insulté,maltraité,volé de sa richesse ,humilié toute ces annees, un peuple rendu bahloul, un peuple hajrouh men bladou et vous voulez une declaration noble de se marocain???

    20
    2
    Abou Stroff
    3 octobre 2018 - 10 h 42 min

    bizarre que l’on découvre MAINTENANT et pas avant MAINTENANT que ould abbès est un usurpateur doublé d’un clown!
    quant à son état de faux moudjahed, soyons sérieux messieurs, il n’est pas du tout le seul dans ce cas, bien au contraire.
    PS: au fait, ould abbès n’a t il pas été nommé à son poste actuel par notre bienaimé fakhamatouhou national dont nul ne peut remettre en cause sa participation effective à la guerre d’indépendance, comme leader incontesté du front qu’il a ouvert à la frontière malienne (d’où son nom de guerre de kouider el mai) et qui lui a permis de trucider un nombre incalculable de soldats ennemis?

    25
    6
    Gatt M'digouti
    3 octobre 2018 - 10 h 39 min

    Allah seul sait que je ne porte pas ce faux condamné à mort ni en estime ni en mon cœur, mais je n’apprécie pas non plus la méthode utilisée par monsieur Benachenou quand à sa manière de relater des faits historiques.
    Les faits historiques ont besoin de faits réels, de lieux réels et surtout de noms réels des acteurs.
    Tronquer et occulter le nom d’un lâche n’est pas de nature à rendre service à l’Algérie ni aux lecteurs.
    C’est cette complicité passive qui a permit à des harkis, faux moudjahidine et autres traitres de passer les mailles du filet en toute quiétude et d’accéder à des postes de hautes responsabilités dans toute leur splendide incompétence.
    Pour moi cet extrait est tiré d’un livre intitulé : « Mémoires d’un amnésique »

    26
    8
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 10 h 47 min

      @ Gatt : Il faut aller voir sur YouTube les vidéos interview du Fils du Résistant AMIROUCHE., puis coller dans GOOGLE la phrase suivante entre guillemets « 20 000 faux moudjahidines ou résistants algériens : enquête » et lire les documents algériens contenus dans ce lien.

      17
      2
    صالح/ الجزائر
    3 octobre 2018 - 10 h 28 min

    ‘’Ecoute-moi, tu n’as rien fait jusqu’à présent, tu peux retourner chez toi, au pire, ils vont t’interroger sur Mansour que tu connais au collège, rien d’autre puisque tu n’as jamais été impliqué avec lui dans ses activités terroristes, et c’est la vérité puisque tu n’as participé à aucune action dans ce sens.’’
    l’«ex-condamné à mort » , l’ex collègue de la chancelière allemande , notre ami s’est arrangé pour rejoindre le Maroc, au prétexte qu’il avait effectué des études supérieures à l’étranger , pour devenir par la suite , a partir de la 3e millénaire , la risée de la presse et du monde entier .

    21
    2
    Monsieur X
    3 octobre 2018 - 10 h 28 min

    Vous mettez le doigt où cela fait mal car ils furent nombreux les combattants, à l’abri des deux frontières, à ne pas avoir tiré un seul coup de fusil. Mais, plus tard, vinrent les Marsiens….

    21
    2
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 10 h 25 min

    « indéboulonnable le chouchou du roi la geisha de sa majesté le bouffon de la cour » signé les mauvaises langues
    Comment la présidence et gouvernement peuvent ils tolérer de tels propos vis a vis des algériens et maintient cet ignoble et vulgaire personnage au sein des hautes instances??? je suis choqué!!!

    22
    fadel
    3 octobre 2018 - 10 h 17 min

    le mepris ne peut venir que de gens meprisable et ce.monsieur et meprisable par ces attitudes passées et présentes… et dire qu il est a la tete du FLN ou est la grandeur de ce parti

    28
    1
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 19 h 03 min

      Erreur ce parti n’est pas le FLN. C’est même son exact contraire.

      5
      1
    Anonyme2
    3 octobre 2018 - 10 h 11 min

    Ces personnes qui n’agissent pas en leurs âmes et conscience, sont douteuses.
    Ces gens là, parlant d’eux le commun des citoyens averti, dira ce sont des calculateurs.
    Ce sont des gens qui ont un but dans leur vie autre que le celui de leur pays et des autres citoyens qui suaient et trimaient durant la révolution.
    Ce sont des calculateurs qui ont des objectifs, arriver aux postes de direction et du pouvoir central, au point que le doute va cerner leur personne toute leur vie.
    Pourquoi font-ils cela, et pour qui font-ils cela. Alors que pendant la révolution l’objectif était de combattre un ennemi bien en vu.
    Certains ont un comportement propre à ceux qui font de l’infiltration. Qu’en est-il de ce sinistre individu. ? ? ?

    13
    le Terroir
    3 octobre 2018 - 10 h 07 min

    Mais oui, le Joueur de Flute ou, pardon, je voulais dire le docteur Ould Abbes a eu une formation de médecin par hypnose et compression du programme dans son cerveau qui pèse très lourd avec tous ses circuits intégrés. Et, s’il était avec Madame Merkel, c’est qu’il a été projeté dans le futur (donc des années 50 aux années 70 et 80) puis retour en 1962 pour commencer à exercer. Vous n’avez rien compris, ce Monsieur est très avancé, c’est normal qu’il nous voit comme des pieds de chèvre, bandes d’ignares ! Il a même demandé à être projeté au siècle de Goethe justement à l’université de Leipzig afin de parfaire son instruction, il y avait aussi Wagner, Friedrich Nietzsche dont il a retenu une de ses citations : « Celui qui loue fait semblant de rendre, mais, en vérité, il veut qu’on lui donne ! » Chez nous c’est plutôt : « Celui qui utilise la Chitta recevra une Khobza ! »version Ouldienne et, la file des Chiattines est longue. Il faut même prévoir un ministère de la Chitta et des affaires Khobsistes vu l’importance que ça prend dans le développement du pays. Merci à AP.

    20
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 10 h 07 min

    indéboulonnable le chouchou du roi la geisha de sa majesté le bouffon de la cour ,,,, signé les mauvaises langues

    17
    Abou Langi
    3 octobre 2018 - 10 h 01 min

    C’est d’une délicatesse ! Sauf que vous autres vous prenez tout au « pied de la lettre » !

    Quoi que des « pieds de chèvre » , moi j’aurais plutôt pris ça comme un compliment. Des pieds de chèvre dans nos montagnes c’eût été plus utiles que des « pieds plats », ou des « pieds nickelés », « des va -nus-pieds ».

    Mais vous, décidément, Vous prenez tout au « pied de la lettre » !

    N’allez pas croire que c’est… un « pied-de-nez » à la révolution.Il n’est kamim pas « bête comme ses pieds »  ou qu’il ne savait pas « sur quel pied danser » ? Au contraire il s’est » levé du bon pied » pour remplacer un révolutionnaire » au pied levé » . Et s’il a quitté les maquis pour ses études auxquels il s’est consacré « d’arrache-pied » , c’est pour ne pas avoir « les deux pieds dans le même sabot ». Sabot oui: ce qui nous conduit tout logiquement à la formule bien de chez nous qui « prend son pied » ici.

    25
    2
      Zaatar
      3 octobre 2018 - 11 h 51 min

      Fatalement j’ai pris mon pied en lisant ton post Abou Langi, Merci….

      11
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 9 h 34 min

    Ce n’est pas une nouvelle. Tout le monde sait que c’est les « planqués » qui ont pris le pouvoir par la force en 1962 et c’est eux qui ont confisqué l’indépendance aux algeriens. C’est gens là gouvernent à ce jour et ont toujours pris les algériens pour des « pieds de chèvre « . Après 56 ans d’indépendance et par la force de la médiocrité entretenue par les « planqués », les algériens ont fini par devenir des « pieds de chèvre  » vu l’état catastrophique dans lequel se trouve l’Algérie 1 demi siècle après l’émancipation volée.
    Chez les planqués, il y’a eu et il y’a le roi, il y’a la cour du roi (les courtisans ) et il y’a les fous (c’est les clowns qui amusent le roi). Ould Abbes n’est q’un des clowns du roi. Le seul hic est qu’avec l’âge, ce clown devient sénile

    16
    Koursi
    3 octobre 2018 - 9 h 33 min

    Ould Abbès n’est pas le seul dirigeant algérien a voir eu des mots déplacés envers ses compatriotes ; il y a aussi eu Bouteflika, Ouhiaya , Selllal et d’autres…
    De plus, tout le monde sait que les vrais moudjahidines étaient les combattants dits de l’intérieur que l’armée des frontières ( stationnée en Tunisie et au Maroc) a écarté du pouvoir pour prendre leur place au pouvoir après le référendum qui a abouti à l’indépendance officielle de notre pays en 1962.
    Certains algériens savent aussi qu’en 1963, une guerre civile a éclaté dans notre pays..
    D’ailleurs Boumediene a fait supprimer certains de ces combattants de l’intérieur après avoir enfermé Ben BELLA pendant 17 ans. Certains ont même du fuir à l’étranger pour sauver leur vie.

    15
    1
    Pr Nadji
    3 octobre 2018 - 9 h 31 min

    Cette article très important et instructif sur le «Pouvoir politique» en Algérie, pose deux questions centrales, qui un jour ou l’autre constitueront la trame de base de toute analyse politique objective de l’évolution contemporaine de l’Algérie.
    Leurs réponses eclaireront les soubassement des crises systémiques (politique, économique, de gouvernance) de ce pays, à partir de son indépendance formelle.
    Elles montreront pourquoi, malgré toutes ses ressources matérielles, humaines,… et son histoire, ce pays reste depuis plus d’un demi-siècle, bloqué structurellement, économiquement, politiquement, culturellement.
    Ces réponses indiqueront enfin que la Révolution de Novembre était le signe rassembleur de la société «populaire» contre le colonialisme et sa domination.
    Par contre, la majorité des «élites» s’est depuis des décennies déjà avant 1954, embourgeoisee et intégrer la domination Européenne. Toute l’évolution depuis en particulier 1956-1956, et l’assassinat de Abane Ramdane, le seul homme politique d’avant 1962, qui avait l’ambition politique d’un État Algerien Moderne.
    Ces deux questions sont:
    1 – Pourquoi une fois son travail d’épuration de la qualité de «moudjahed» dans la haute fonction publique, réalisé, Mr Benyoucef Mellouk, a été persécuté, banni, ses droits piétines, aussi bien par le régime de H. Boumedienne, de Chadli Bendjedid, et de tous les suivants jusqu’à aujourd’hui en 2018 ? Quel est cet élément si cruciale qui relie tous ces régimes entre eux et qu’a mis à nu le travail de Mr Mellouk ? Quel danger politique son travail constitue-t-il pour eux tous, donc pour l’essence première du «Pouvoir Poilitique» en Algérie ?
    2 – La deuxième question est :
    Comment expliquer rationnellement qu’un usurpateur historique et politique puisse se voir affecter des fonctions centrales, gouvernementales et politiques jusqu’au sommet du FLN, par tous ces régimes présidentiels successifs depuis H. Boumedienne jusqu’à ce jour en 2018, sans jamais avoir été recalé, démasqué, dévoile, déchu, …?

    Pr Nadji Sassi Oueldechaab
    Annaba

    24
      Souk-Ahras
      3 octobre 2018 - 11 h 02 min

      Bonjour ami intervenant,

      La réponse à vos deux question est concentrée dans ce que j’appellerai la « connivence de l’illégitimité historique » qui affida, au sens propre du terme, la « légion  moujahida » montée au front en plein cessez-le-feu aux « planqués » des frontières.
      Une simple question de troc mercantile, une préméditation qui a rendu possible l’état de déliquescence dont souffre actuellement notre pays :
      _ la « légion moujahida » représentait un support numérique aux planqués des frontières devenus détenteurs d’un pouvoir abusif et abuseur .
      _ les planqués des frontières, redevables, lui accordèrent privilèges, que nous connaissons, et protection par la création du trop fameux ministère des -faux- moujahidines.

      Ne cherchez pas plus loin, tous nos malheurs prennent date en mars 1962.

      12
        Anonyme
        3 octobre 2018 - 19 h 16 min

        5 ans plus tôt c’est à dire en 1957 avec l’assassinat de Abane Ramdane.

      Yes
      7 octobre 2018 - 21 h 05 min

      Je crois pas que les déboires de Melouk datent de l’ère boumediene ? Ya quelques réponses à vos questions : par exemple le cas ould Abbas qui est récent,benachnhou écrit que Oukd Abbas en fuite vers le Maroc n’a commis aucun attentat; pourquoi cet écrit n’a pas été évoqué lorsque ould Abbas prétendait qu’il etait condamné à mort?? Pourquoi nos journalistes ne répercutent pas c témoignages.?? Slts.

    Anonyme
    3 octobre 2018 - 9 h 21 min

    le Maroc serait il le lien de sa nomination au sein du gouvernement et a ce poste ?
    Serait il un infiltré a la solde de sa majesté qui nous dupé pendant des années ?
    POURQUOI OUI POURQUOI CES CADRES ?? ILS SE PRÉTENDENT ALGÉRIENS ET SE PAVANENT DANS NOS RUE COMME DES MAÎTRES AVEC ARROGANCE ET DÉDAIN!!! JE N AI QUE DU MÉPRIS

    12
    1
    Au nom des miens
    3 octobre 2018 - 9 h 15 min

    Si nous sommes des pieds de chèvres vous êtes un prédateur, un traitre, un usurpateur de l’histoire, vous méritez d’etre banni de notre pays avec des plumes et du goudron. Dégagez Mr Ould Abbés, nous vous avons trop vu, nous avons la nausée.

    15
    Karamzov
    3 octobre 2018 - 9 h 10 min

    J’allais vous reprocher de nous ressortir ça maintenant avant de me raviser et de réaliser qu’au contraire c’est le moment où la m… remonte de partout et qu’il en pleut qu’il faut saisir l’occasion pour en rajouter.

    Je crois que c’est à l’illuminé Qaïd Ahmed qu’on faisait dire : Le plan quadriennal on le finira à temps quoi qu’il arrive, même si on doit y mettre une décennie. Ould Abbès a fait l’inverse: il a fini son dix-plômes de 12 ans en deux années. Comme disait Einstein : Plus on va vite plus le temps est court. Surtout quand on est planqué.

    12
    Chaoui
    3 octobre 2018 - 8 h 54 min

    Affligeant ! Mon pays pour lequel mon père s’est battu et nombre des miens sont morts sombre de jour en jour au tréfonds de la désolation. Je n’ai pas attendu l’invocation des faits relatés dans le présent article pour le constater, mon observation remontant à plus de deux décennies. La médiocrité est comme la gangrène : lorsque elle affecte le corps d’un État elle le pourrit.
    Et que dire par exemple de notre réserve d’or dont quasi aucun de nos médias ne parle ? Cette réserve qui depuis 30 ans stagne à…174 tonnes quand nous avons des mines qui en produisent continûment et dont on escamote la production !
    Et que fait notre réserve d’or aux…États Unis ??? Où est ici notre…Indépendance ??? J’ai du mal à comprendre quand je vois la France, la GB, l’Allemagne et y compris la Turquie – tous membres de l’Otan – rapatrier dare-dare leur or comme nous en témoigne l’actualité (les infos sont en ligne) quand nous Algériens qui ne faisons pas partie de l’Otan le laissons à…For knox !!!
    Qui a ordonné le transfert de notre réserve d’or aux États Unis ? Cette réserve n’appartient pas plus au Chef de l’État ni au membres du gouvernement mais à TOUS les Algériens, et de ce fait on aurait dû nous demander notre avis par la voie référendaire. J’estime que ce transfert est un crime pour ne pas dire une trahison contre nous tous.
    Dans la même veine : que dire de nos néos milliardaires qui n’ont jamais rien produits et qui en moins de 2 décennies se sont accaparé des milliards au point de constituer à présent une « force » et à la fois un danger pour notre pays puisqu’ils en viennent à peser de manière significative sur notre sérail politique ?
    Sauf à redresser énergiquement ces faits comme bien d’autres sans délai, il n’y a pas besoin d’aller consulter « Madame Soleil » pour deviner que nous nous préparons de sombres lendemains. Et tout ça par la faute d’une poignée de pourris qui ont soigneusement anticipé leur repli en préparant leurs arrières à l’étranger où ils ont transféré l’argent qu’ils nous ont volé.
    Une chose est sûre : l’Algérien n’en restera pas là. Les potentats et autres corrompus doivent savoir qu’à trop tirer la corde, elle finit un jour par rompre.
    J’ai vraiment mal à l’Algérie.

    35
    benchikh
    3 octobre 2018 - 8 h 29 min

    Mais Mr Benachenhou ,ces hommes étaient des révolutionnaires face un ennemi féroce qui avaient l’idée que l’Algérie était Française, et grâce à ses hommes vous et Mr Ouled Abbes et nos parents(benachenhou Abdel Hamid mon grand-père maternel que DIEU ait son âme) qui se trouvait au Maroc et travaillait comme un secrétaire général dans le palais du Roi du Maroc son excellence l’ami de la révolution Mohammed V (que DIEU ait son âme) .Mais Mr Benachenhou, le Maroc du roi M v soutenait la révolution c’est pour cela que les hommes se réfugient vers le Maroc et précisément dans la maison de mon grand-père pour accueillir les évadés de la mort comme c’était le cas de mon père(logés nourrir et un aide financement marocain pour la révolution) .Les hommes de la révolution étaient dispersés par des ordres supérieures ,si Mr Abbes était un fils d’une famille bourgeoise(comme vous Mr Benachehou) ,je le comprends, une guerre ce n’est pas du gâteau ,il faut avoir la fois en DIEU pour supporter la faim le froid le manque du sommeil la douleur des blessures .Il faut qu’on respect tous ces hommes tous les Algériens aient participé, et c’est grâce à cette union que la révolution à réussi contre l’armée Française sanglante .

    7
    40
      Kahina-DZ
      3 octobre 2018 - 13 h 28 min

      Le Maroc était un allié du colon Français.
      Le Maroc était contre la révolution Algérienne.
      Arrêtez d’halluciner ya les makkaks. Vous étiez incapable de libérer votre propre pays et vous prétendez être derrière la révolution Algérienne ?? Quelle escroquerie !!!
      La révolution Algérienne a été faite par nos parents et grands parents et personne d’autre!!

      D’ailleurs , le Marrouk est toujours sous la dominance française. Allez libérez vous, si vous êtes capables !!

      17
      2
      tounsi
      3 octobre 2018 - 15 h 46 min

      pareil coté tunisien…
      Tout le maghreb voulait son indépendance.

      2
      2
        benchikh
        3 octobre 2018 - 21 h 29 min

        @tounsi cher voisin ,c’est vrai ce que vous dites,l’Algérie était la première proie, si la France avait réussi à la dévorer , le prochain voisin serait sa prochaine proie.Et c’est grâce à la résistance des hommes libres surtout en Algérie ,la France n’avait pas la chance de tourner la tête vers une autre proie ,et avec le soutien de nos deux voisins on sait débarrasser une des pires coloniales que l’histoire à jamais connu .

        1
        4
    Zaatar
    3 octobre 2018 - 8 h 27 min

    Les archives de la guerre d’Algérie sont maintenues hors de portée jusqu’à présent justement à cause de ces histoires de « planquées », de traitres qui se sont frayés un chemin par la suite dans les rangs du pouvoir… et qui narguent le peuple par leur comportement notamment l’exhibition de leurs richesses par leurs rejetons interposés.

    38
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 9 h 14 min

      A Alger le président François Mitterrand a déclaré : ‘ Je ne remettrai pas les archives qui risquent de mettre le feu à l’Algérie’.

      14
        Djeha Dz.
        3 octobre 2018 - 12 h 10 min

        Faire ce genre de déclaration et juste une provocation et une façon de créer la suspicion.
        Naturellement. Il n’y a pas de guerre propre. Ils ne vont pas vendre leurs collaborateurs ou divulguer leurs crimes.
        Cela vaut pour tous les pays.
        Quant aux archives également tout dépend des lois et des accords entre les pays, ils ne sont pas forcément remis, mais sont accessibles à la consultation une fois atteint le terme de leur mise au secret, qui peut varier de 40 à 60 ans selon les pays. Pratiquement quand les auteurs et les acteurs des événements sont au cimetière.

        5
        3
    Djeha Dz.
    3 octobre 2018 - 8 h 26 min

    Il y a de quoi écrire plusieurs livres avec ce genre d’histoire et d’homme. Les imposteurs sont légion et sont bien placés dans le système.
    L’affaire notoirement connue de Benyoucef Mellouk est très éloquente à ce sujet. Lorsqu’il présenta le dossier de l’enquête officielle sur les faux moudjahidines dans le système militaro-administratif et répressif de Haouari Boumediene, ce dernier, l’a fait bâillonner et lui a fait subir les pires atrocités, c’est tout juste un miracle s’il est encore en vie.
    Les maitres du pouvoir ne pouvaient pas trouver meilleurs pantins à leurs services que les imposteurs et ex-collaborateurs.

    Encore une fois je le redis, dans l’organisation du FLN et de l’ALN, durant la révolution les responsables savaient qui était et qui faisait quoi, ils savaient tout ce qui se passait dans les villes et particulièrement dans les villages et les douars, certaines wilayas avaient une organisation et une administration admirables, même les chiens et les baudets étaient recensés.

    20
    3
    icialG
    3 octobre 2018 - 8 h 25 min

    c est le sang des chouhadas qui parle ,,,, soyez en témoins ,,,ils finissent par se trahir devant tout le peuple ils seront jugé devant les hommes et devant le TOUT PUISSANT

    27
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 8 h 22 min

    Aucun respect pour ce Mr Ould Abbes, qui ne m’a jamais inspiré confiance. C’est un opportuniste de la première heure. On ne doit pas s’étonner qu’il y ait plus d’anciens Moudjahidins aujourd’hui que durant la lutte pour l’indépendance. Les vrais leaders sont presque tous morts en martyrs et les combattants survivants vivent dans la misère ou sont morts dans l’indifférence.

    33
    Ouilapaix
    3 octobre 2018 - 8 h 17 min

    Imposteurs planqués au Maroc!
    Vous allez tous tomber un par un bande de lâches !!!

    40
    1
    Apache
    3 octobre 2018 - 8 h 14 min

    C’est vraiment un lâche. Je pense que sa destitution par le Président est imminente. Ce sera une fin politique peu glorieuse pour ce chayate faux Moudjahid.

    31
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.