Pétrole : le prix du panier de l’Opep à 83,64 dollars

pétrole panier
Les prix du pétrole connaissent une augmentation. D. R.

Le prix du panier de référence du brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est accru à 83,64 dollars le baril, mercredi, contre 83,28 dollars la veille, a indiqué, jeudi, l’Organisation sur son site web.

Introduit en 2005, le panier de référence des pétroles bruts de l’Opep comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djeno (Congo), Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée équatoriale), Rabi light (Gabon), l’Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Qatar Marin (Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela). Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 84,58 dollars mercredi.

Les cours ont progressé dernièrement, soutenus par la demande, la politique coordonnée de l’Opep et de la Russie, les difficultés de pays producteurs (Libye et Venezuela) ainsi que les tensions géopolitiques autour de l’Iran, selon les analystes.

L’Opep et ses partenaires, dont la Russie, n’ont pas annoncé de hausse de leur production lors de la réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep (JMMC), tenu fin septembre à Alger. Présidé par le ministre saoudien de pétrole et coprésidé par son homologue russe, le JMMC est composé de quatre pays membres de l’Opep (Algérie, Arabie Saoudite, Koweït et Venezuela) et de deux pays non membres (Russie et Oman), le JMMC est chargé de veiller à ce que les objectifs de cette Déclaration de coopération soient réalisés grâce à la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production de pétrole des pays Opep et non-Opep signataires de cette Déclaration.

Les pays participants à la Déclaration de coopération avaient atteint un niveau de conformité de 129% en août 2018 et de 109% en juillet 2018. La prochaine réunion du JMMC est prévue pour le 11 novembre 2018 à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis.

R. E.

Comment (9)

    awrassi
    5 octobre 2018 - 7 h 05 min

    Est-ce qu’un journaliste d’investigation pourra un jour nous établir avec précision ce que nous rapporte en chiffres nets le pétrole et le gaz, année après année, à partir d’un prix moyen annuel du baril et du mètre cube, et nous dire si les produits du pétrole et du gaz suffisent à toutes nos dépenses … Bref, calculez le solde Pétrole/Gaz MOINS besoins nationaux ! La transparence voudrait que ce soit notre gouvernement qui le fasse, mais …

    ben bey
    4 octobre 2018 - 22 h 00 min

    a naifs_le Maroc est endetté jusqu’à à l os , sa population est quasiment analphabète, il y a_des femmes mulets_ d autres_qui se prostituent dans leurs_pays_et bien d autres ( France, Belgique pays_arabes) et vous_osez_citer ce pays en exemple ,soit vous_êtes_abrutis ou alors un desinformateur

    4
    1
    issam
    4 octobre 2018 - 20 h 27 min

    Pourquoi le brent est toujours plus chère que le brut ?

      Tredouane
      6 octobre 2018 - 1 h 21 min

      tout deux c est du brut quoi que le prix est déterminer selon la composante,le plus lourd est plus chère,

    Tredouane
    4 octobre 2018 - 16 h 58 min

    Sommes nous producteur de pétrole,notre ressource c’est le gaz:je pense qu’il va y avoir une grande réforme économique mondial ,l’avenir va être au plus fort ,par force ici n’entend la matière grise.

    3
    1
    Naïfs
    4 octobre 2018 - 13 h 35 min

    Si nos responsables savaient à quel point le Maroc signe des accords développants avec la Russie et la Chine il s’arracheraient les oreilles.
    Projets immédiats , grands, et qui manquent Ô combien à notre cher pays mal géré, qui semble pétrifié.
    Où alors , ils n’en ont cure.
    YAW Effetnou ! Arrêtez de penser aux échéances électorales et au placements d’argent en occident !
    Pauvre peuple à qui il ne reste que sa fierté, et encore ça ne nourrit pas !

    2
    12
      Vector
      4 octobre 2018 - 13 h 57 min

      Le Maroc n’est qu’une pauvre plate forme de sous-traitance, personne ne s’intéresse au Maroc, même pas les marocains…
      Mohamed 6 n’est qu’un escroc doublé d’un incompétent…

      12
      1
        answer
        4 octobre 2018 - 18 h 51 min

        Oui Monsieur d’accord avec vous!
        Mais fafa s’en sert pour nous doubler dans nos projet (concurrence) et nous retarder…

    inchallah
    4 octobre 2018 - 12 h 44 min

    DEUX ans avec un pétrole à 30 $ et le résultat de notre gestion politique, du boum religieux et démographique nous obligera à manger notre prochain.
    Aucune avance , aucune acquisition technologique comme les asiatiques, que du clef en main perissable.
    Il nous restera les mosquée pour prier …

    4
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.