Tunisie : Chahed veut sortir de l’influence française

Chahed, Youcef
Le Premier ministre tunisien préparerait un passage au système anglosaxon. D. R.

Par Sadek Sahraoui  – Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, donne une nouvelle preuve de son tropisme américain. Dans une note adressée cette semaine aux membres de son gouvernement, il a appelé à préparer des programmes de formation annuels au titre de l’année 2019 à l’intention des employés de l’administration publique afin de les former dans plusieurs domaines, dont l’anglais et l’informatique.

Youssef Chahed a souligné en outre dans sa note la nécessité de donner la priorité à la programmation d’activités de formation dans les domaines de la sécurité de l’information, l’approche du genre, le partenariat entre les secteurs public et privé et sur les crises, ainsi que de développer les compétences d’accueil et de communication des services publics et la qualité de la législation, notamment les techniques de préparation et de révision des textes juridiques.

Il a également souligné l’importance de former des fonctionnaires dans le domaine des grandes réformes économiques, des itinéraires, de l’accès à l’information, de la programmation et du suivi des travaux de gouvernance, de la planification stratégique, de la gestion de projets, et de la bonne gouvernance.

Des sources proches des milieux politiques tunisiens, Youssef Chahed aurait pour agenda caché de remplacer à moyen et long termes l’utilisation du français dans l’administration par celle de l’anglais qu’il estime être plus utile pour la Tunisie. En cela, le Premier ministre tunisien est sur les mêmes longueurs d’ondes que les islamistes du parti Ennahda qui veulent supprimer le français de l’école tunisienne.

Au delà, Youssef Chahed aurait surtout à l’idée à travers sa nouvelle politique linguistique de se rapprocher davantage des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne dont la présence est de plus en plus importante en Tunisie au point parfois d’éclipser les Français.

Si cela venait à se confirmer, cela voudrait dire que la Tunisie a réellement opté pour un changement d’alliance.
S. S.

Comment (13)

    Kahina-DZ
    8 octobre 2018 - 17 h 45 min

    Pour trouver un bon poste en France, il faut maitriser l’anglais.
    L’anglais est la langue de la recherche scientifique et du business.
    Maitriser une langue étrangère = maitrise de la communication à l’international.

    5
    2
    Anonyme
    8 octobre 2018 - 6 h 30 min

    faut reconnaître qu a travers la planète l anglais et plus avantager communication contact business affaire relation économie a tout les niveaux de l échelle sociale

    8
    4
    Paris 75011
    8 octobre 2018 - 2 h 17 min

    J’ai eu l’occasion de connaître Chahed du temps ou il était étudiant à l’institut agronomique de Paris-Grignon et je comprend parfaitement sa position de responsable politique dans son pays en espérant qu’il fera des émules chez nous en Algérie.

    11
    7
    BabElOuedAchouhadas
    8 octobre 2018 - 2 h 03 min

    De quoi procurer de l’inspiration chez notre H’mimed (Ahmed Ouyahia) à l’effet de nous prouver sur le terrain son patriotisme citoyen et ainsi permettre à notre pays d’avancer concrètement dans ce début du 3eme Millénaire marqué par les avénements de la mondialisation, des NTIC et du génie génétique rendant incontournable la parfaite maîtrise de la langue de Shakespeare et par la même occasion rompre enfin le cordon ombilical avec cette France néo-colonialisme, haineuse et hautement nuisible à nos intérêts par son aveugle soutien à la féodale Narco-Monarchie absolue de l’Ouest de chez nous.

    A bon entendeur good night.

    5
    8
    Vroum Vroum 🤣😂 ..
    7 octobre 2018 - 23 h 41 min

    Il me fait marer ce Y. Chahed 😅..il veut changer les pneus Michelin par du Continental !!..quitte à choisir mieux vaux Michelin avec qui tu as plus d’affinité que du Continental Caterpillar car Usa vont faire de Toi un employé Cher Chahed ..sache que changer de Crêperie ne fait pas sérieux et fait plutôt un vendu au pire !!..demande à Saouds Wahabisme !!..et puis Ghanouchi l’islamiste Wahabites de service est déjà employé US Gb…La meilleure solution est de se tenir auprès de Algérie, un Pays Frere et sur y’a Chahed !!…éloigne toi de Vampire Usa Israël Gb et soit tout simplement Tunisien . .La compromission mène à la servitude y’a Chahed ..demande à Saouds si tu as un cerveau.

    22
    4
    hé wé
    7 octobre 2018 - 23 h 39 min

    Parfois le politiques parlent juste pour meubler…on en connait un morceau chez nous.
    Parallèlement au travail, j’ai appris deux langues Européennes en deux ans, pendant que mon frère allait à la mosquée.
    Ah, en plus du Français bien sûr que le pays a abandonné à tord, bref.
    La langue Arabe ne me sert que pour lire quelques versets…
    Bon ben , le reste c’est fel marchi et feddar.
    bonjour les chevilles dites-vous !
    Tout ça pour dire qu’au lieu de bégayer chercher ses mots en interview (tbehdila à la Télé) il vaudrait mieux s’exprimer avec la langue que l’on maitrise le mieux, surtout en mots scientifiques…

    8
    11
      kilma
      8 octobre 2018 - 5 h 52 min

      @hé wé
      Si tu as envie de lécher du nike et du coq sportif,libre à toi,mais ne crache pas sur ta langue natale,,,et surtout pas sur le CORAN qui représente la 1ère religion au monde….les gens comme toi sont comme ce tunisiano,qui investissent dans l’étranger,et qui au même temps critique tout ce qui est local….un président avait dit »ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous,demandez vous plutôt ce que vous pouvez faire pour votre pays » CQFD…..

      8
      8
        Vector
        8 octobre 2018 - 9 h 45 min

        Les arabes sont le plus obsédés par les marques occidentales !!!

        4
        4
        hé wé
        8 octobre 2018 - 11 h 33 min

        Ne surtout pas confondre Francophonie et France.
        Maitriser une langue internationale et scientifique…ne veut pas dire dépendre du pays de cette langue.
        Dès que quelqu’un ose parler du Coran, les braves sauveurs de Dieu (tout-puissant) lui tombent dessus sans réflechir.
        C’est de là et du foulard que vient notre échec.
        Là ou le doute n’est point permis c’est de la dictature dure et ignorante.

        13
        5
        TD
        8 octobre 2018 - 16 h 03 min

        Hello Kilma
        just as a side note, your statement below:
        « un président avait dit »ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous,demandez vous plutôt ce que vous pouvez faire pour votre pays », was mentioned by
        J. F Kennedy in his inaugural speech but he never gave credit to its original author–Khalil Ghibran who wrote it incidentally in Arabic!

        Majed
        8 octobre 2018 - 19 h 21 min

        Notre langue est le berbère et non pas l’arabie

        1
        2
    Ch'ha
    7 octobre 2018 - 21 h 49 min

    Je suis hors sujet : l’anglais est la langue internationale toutes les publications scientifiques etc sont en anglais.
    Il faut que le pays enseigne très tôt l’anglais dès le primaire.
    Ensuite au collège, les élèves peuvent compléter l’anglais idéalement par le chinois ou le russe.
    Quand vous allez à un congrès international : personne ne parle français mais que l’anglais !!!
    Le chinois et le russe sont à développer car en plus de l’arabe c’est porte ouverte à tout.
    Je réitère les diplomates russes et experts russes du Moyen-Orient parlent l’arabe couramment.

    21
    7
      BabElOuedAchouhadas
      8 octobre 2018 - 2 h 11 min

      @Ch’ha. Il faut savoir que la carrière de tout scientifique français doit démarrer avec trois publications scientifiques dans une revue scientifique anglophone de référence.
      Une autre façon de dire qu’en dehors de la France, la langue de Molière est devenue plutôt une langue de salon pour les frimeurs des anciennes colonies françaises.

      9
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.