L’Association nationale des anciens condamnés à mort soutient Bouhadja

Mustapha Boudina
Mustapha Boudina (à gauche), président de l'association des anciens condamnés à mort. D. R.

Par R. Mahmoudi – Nous apprenons de sources informées que l’Association nationale des anciens condamnés à mort a apporté son soutien au président de l’APN, Saïd Bouhadja, dans le bras de fer qui l’oppose depuis bientôt deux semaines à la majorité parlementaire conduite par le FLN.

Il s’agit de la deuxième organisation proche du pouvoir, après l’ONM, à avoir exprimé sa solidarité avec Saïd Bouhadja, qui fait face à des pressions tous azimuts menées par ses détracteurs pour l’amener à déposer sa démission.

Dans une déclaration rendue publique, jeudi dernier, l’ONM avait considéré, en effet, que les tentatives de «certaines parties», allusion claire à la direction du FLN, de porter atteinte au parcours des anciens moudjahidine et d’insulter leur passé honorable «sont un précédent grave qui impose à tout le monde d’y faire face avec fermeté et d’interpeller leur conscience au sujet de ceux qui se sont sacrifiés pour que l’Algérie reste debout dans le concert des nations».

Avec ce soutien aussi précieux qu’inattendu, Saïd Bouhadja ne peut que se sentir plus fort pour continuer à résister. C’est aussi un signe de rupture entre la famille dite révolutionnaire, regroupée essentiellement dans ces deux organisations avec le FLN, parti auquel ils sont traditionnellement affiliés. Vu leur poids politique, les deux organisations peuvent, à la longue, contrebalancer le rapport de forces actuel au profit du président de l’APN ou, du moins, faire reculer la direction du FLN et ses alliés dans leur offensive.

R. M.

Comment (31)

    Anonyme
    10 octobre 2018 - 21 h 07 min

    Mais M Ould Abbas aussi est ancien moudjahed et condamné à mort,non ??? Et cette organisation ne s’est pas manifestée lors du déballage de certains moudjahids qui doutaient des déclarations de ould Abbas comme ancien condamné à mort?

    Anonyme
    10 octobre 2018 - 13 h 18 min

    C’est une guerre des gangs c’est tout .

    3
    1
    UMERI
    10 octobre 2018 - 10 h 52 min

    Condamnés à mort, Moudjahidin, Sénateurs du tiers présidentiel, doivent, solidarité oblige, s’aligner sur la position de leur frère de combat, contre leurs frères du moment. L’Algérie n’est pas prête a respirer l’air de liberté, pour lequel, tant de martyrs ont sacrifié leurs vies. C’est dommage pour notre, peuple et surtout cette jeunesse, oubliée et méprisée, au nom d’intérêts égoïstes.C’est pourquoi, en perspective de l’élection présidentielle de 2019, les conflits d’appareils, les duels de clans, annonceurs de terribles échéances, n’augure rien de bon pour l’avenir du pays.

    5
    1
    Anonyme
    10 octobre 2018 - 7 h 51 min

    « ancients condamnés à mort » mais encore vivants et au sein du fln. Les manigances du régimes sont multiples. L’Algerie qui a combattu repose dans les cimetiers le reste c’est de la truffe….

    9
    3
    K. DZ
    10 octobre 2018 - 7 h 00 min

    Les commentaires que je lis me donnent l’impression d’un chiot qui mordille un os, un faux en plus. Tout le monde s’attarde sur les formes et les apparences, s’éloignant des réels enjeux. Le spectacle n’est pas dans les luttes pour le pouvoir, le spectacle est dans la plupart des commentaires et certains savent l’entretenir pour la diversion jusqu’à ce que le jeu soit bien fermé.

    1
    4
      Anonyme
      11 octobre 2018 - 3 h 20 min

      Bonjour,
      Faites simplement votre commentaire et donner votre avis de citoyen au lieu de critiquer les autres
      Merci pour votre compréhension

      4
      1
        K. DZ
        11 octobre 2018 - 20 h 11 min

        Bonsoir, c’était une opinion comme j’en lis sur ce site, y a pire et y a certainement mieux. Je n’ai insulté personne mais juste fait une métaphore. Ceci dit, la différence c’est qu’il ceux qui choisissent leur clan, grand leur face, moi mon clan c’est l’Algérie, et la situation prend une tournure dramatique, l’avenir proche nous le dira et je me ferais un plaisir de vous le rappeler. Merci pour votre conseil.

          Anonyme
          12 octobre 2018 - 4 h 49 min

          Bonjour K.DZ
          Mon clan c’est l’Algérie également, on est au moins d’accord sur ce point.
          Je ne vous reproche absolument rien, je voulais vous dire simplement, que chacun a le droit de donner son opinion. cela s’appelle la Démocratie!
          « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez le dire ». Dixit Voltaire
          Je pense que cela résume ce je voulais vous dire.
          Avec toute ma sympathie cher ami

    Anonyme
    10 octobre 2018 - 4 h 49 min

    Bonjour,
    Pour moi les Moudjahidines, pas les Chouhadas je précise, les vrais donc, n’ont jamais été au pouvoir,
    soit ils étaient écartés rapidement les années soixante (Ferhat Abbas) , soit exilés ou simplement éliminés,( Khidher, Boudiaf, Ait Ahmed….) ceux qui restent, ils ont carrément pris les armes contre ce régime en 65, je pense bien entendu a Da L’Ho
    Les pseudos moudjahidines qui sont et qui soutiennent ce pouvoir, appellent en plus a un cinquième mandat pour moi, ces gens ont monnayé, je veux dire vendu leurs Djihad. Ont vendus leurs âmes au diable.
    Vous pouvez m’insulter, cependant pour moi c’est la réalité de mon pays.
    Amicalement

    12
    Article 131
    10 octobre 2018 - 2 h 12 min

    L’article 131 de la Constitution stipule clairement que le président de l’APN est élu jusqu’à la fin de son mandat. Personne n’est légitimé à le faire démissionner de sa fonction.
    Mr Bouhadja ayant débusqué les magouilles d’un secrétaire général véreux à l’APN qui servait à outrance les services de quelques 350 députés mafieux, a décidé de limoger celui-ci immédiatement. Depuis ce très fâcheux incident, le médecin bouffon mécontent, ne cesse d’exercer des pressions sur Mr Boujadja pour qu’il démissionne, jusqu’à le menacer de le faire passer en conseil de discipline!!!
    De deux choses l’une. Ou bien on a demandé au bouffon de faire remplacer Mr Bouhadja par un cow-boy du Far-West pour assurer la continuité,ou bien on lui aurait suggéré de chiper le poste de Mr Bouhadja pour lui renvoyer l’ascenseur pour service rendu, notamment,celui d’avoir dans la continuité, su brosser ses maîtres si « merveilleusement »,et en toutes circonstances, mais… à condition de se débrouiller, pour faire sortir Mr Bouhadja par la petite porte.
    Dans un État normalement constitué, Mr Bouhadja n’a besoin du soutien de personne pour terminer son mandat. L’ article 131 de la Constitution lui garantit d’exercer sa fonction jusqu’à la fin de sa législature.
    Question pour 1 sou: Le bouffon et sa racaille, ont-ils au moins lu quelques articles de la Constitution?
    La honte!

    16
    2
      Anonyme
      10 octobre 2018 - 8 h 51 min

      La réponse est simple… les bouffons ne lisent rien..ils fument et boivent beaucoup de cafés et font beaucoup de calculs pour maximiser leur profit et maintenir leur avantages.. j espère avoir répondu à votre question et que vous reteniez cette réponse au cas je vous poserez la même question dans un future prochain..salam

    Anonyme
    10 octobre 2018 - 0 h 17 min

    Peut on franchement accorder son attention à toute cette anarchie qui caractérise les institutions de ce pays. Tout ces sigles qui nous veulent du bien n’ont plus de crédibilité . Il nous faut un grand coup de balais et changer de système de gouvernance

    Anonyme
    9 octobre 2018 - 21 h 11 min

    « des anciens condamnés à mort » Pourquoi leurs peine n’a pas été appliqué.Bizarre quand même.

    8
    19
      Djeha Dz.
      10 octobre 2018 - 7 h 13 min

      Un cynisme souligné par une ignorance abyssale.
      il faut reconnaitre que les lâches ont retrouvé leurs c…. derrière l’anonymat que consent le net.

      3
      3
        Anonyme
        10 octobre 2018 - 12 h 05 min

        « …derrière l’anonymat que consent le net. » Ton pseudo de Djeha machin est ton vrai nom ? Donne nous toute ta filiation pour que tu aies plus de crédibilité dans tes délires.

        2
        1
    Saïd Bouhadja président.
    9 octobre 2018 - 21 h 04 min

    Nous soutenons tous Saïd Bouhadja.
    Nous demandons même qu’il présente sa candidature à l’élection présidentielle.
    Il s’occupera ensuite de vôtres cas les uns après les autres.

    11
    6
      awrassi
      10 octobre 2018 - 9 h 44 min

      M. Bouhadja est du FLN. C’est à son parti de décider … et son parti a déjà décidé en faveur d’un 5e mandat. Le saviez-vous ?

      2
      4
      umeri
      10 octobre 2018 - 10 h 32 min

      Les rentiers carriéristes, n’ ont que les menaces à la bouche, dés qu’on touche à leurs intérêts, ces à-plat-ventrismes, pourtant minoritaires,sont capables de de terrer les morts,les faire rois, rien que pour conserver leurs privilèges. Vouloir imposer des quadragénaires à la tête de l’Etat algérien, c’est tout le bien qu’ils souhaitent, à ce peuple muselé et sans espoir de changement démocratique.

    Gavroche
    9 octobre 2018 - 20 h 47 min

    Les Algériens pris en otages entre ceux qui considèrent qu’ils ont libéré le pays et par conséquent le pays leurs appartient, les rentiers et de l’autre côté la mafia satellitaire qui tourne autour du président pour continuer la prédation en toute impunité!!! Le peuple Algérien au milieu de toute cette médiocrité doit reprendre son destin en main et passer le karcher pour nettoyer et faire place net à la nouvelle génération. On en a marre, on m’a volé mon pays.

    19
    4
      Tredouane
      9 octobre 2018 - 21 h 24 min

      Gavroche viens de fafa,le peuple Algériens est Révolutionnaire je vous rassure.

      5
      4
    Gatt M'digouti
    9 octobre 2018 - 20 h 44 min

    Ya Ould Abbes tu n’as jamais figuré dans cette association ! faux docteur faux condamné à mort, faux moudjahid et même faux algérien !
    Médites sur cet adage sage chinois : Plus haut monte le singe dans l’arbre et mieux on lui voit son derrière !!!!!!

    23
    mehsis
    9 octobre 2018 - 20 h 32 min

    Moi je vois un beau pied de nez de cette association au prétendu condamné à mort………..le martyr vivant

    7
    7
    La Fatale Obsolescence !
    9 octobre 2018 - 20 h 29 min

    J’ai eu le privilège à Tlemcen, UNE FOIS, d’avoir assisté à une réunion des Anciens Condamnés à Mort, par un de ses membres (Allah Yerhmou), nommé TERKI Abdelkader. Avec ces êtres là, au moins c’est sérieux, celui que j’ai connu n’a échappé à La Guillotine de François Mitterrand et ses « Frères » que grâce au Cessez-Le -Feu, il y a juste une chose que je n’arrive pas à digérer : Tout ça pue l’obsolescence, Le Flambeau mérite d’être passé à la génération, triée, des nés entre 1953-1962 ! A bons entendeurs, salut. Un ancien condamné à mort un vrai qui attendait son tour de guillotine devrait logiquement aimer La Vie. Tout de même !

    10
    1
      Le Rouspétodonte
      9 octobre 2018 - 20 h 57 min

      Je suis né en 1954 et je suis déjà à la retraite !

      11
    Moi
    9 octobre 2018 - 20 h 12 min

    cela prouve que M saïd bouhadja est un vrai moudjahid avec toute la mafia contre lui mais il résiste comme même

    15
    7
      KOUKIRA
      10 octobre 2018 - 2 h 17 min

      SMAHLI YA SI Moi, MAIS SI Mr BOUHADJA ÉTAIT UN VRAI MOUDJAHID, IL AURAIT JAMAIS ACCEPTÉ DE SIÉGER OU DE PRÉSIDER UNE TELLE APN QUI NE REPRÉSENTE PAS LE PEUPLE ALGÉRIEN.
      C’EST UNE VÉRITABLE CHAMBRE TRÉS BASSE AU SENS PROPRE ET FIGURÉ DU TERME. LE NIVEAU HABATE BEZZAFE BEZZAFE!!!

      14
      2
    UMERI
    9 octobre 2018 - 20 h 02 min

    Les anciens moudjahidin les vrais, du moins ce qu’il en reste, au milieux de centaines de faux, les anciens condamnés à mort, ont raté l’occasion de demander la dissolution pure et simple, de ce sosie appelé F L N, dont les responsables actuels, sont coupables de retenir en otage, le peuple algérien, en usurpant les principes et les idéaux de la Révolution de novembre 54. Leur silence, sur les dérives du système et la main mise par une poignée d’opportunistes, de corrompus, tels que, les Saidani, Ould Abbas, les rend complices de cette théâtrale comédie, qui se joue en direct, devant l’opinion algérienne sidérée, par cette querelle de profiteurs de la nation.

    20
    1
    Rascasse
    9 octobre 2018 - 19 h 34 min

    Ne soyons pas noyés dans de faux espoirs, le moment voulu chaque brebis égarée retrouvera le troupeau, ces organisations ont fait le mal de L’Algérie, ils négocieront des privilèges et des profits et reprendront la vie rentière de plus belle.

    14
    1
    GHEDIA Aziz
    9 octobre 2018 - 19 h 18 min

    Cette association ne représente pas certainement grand monde, – le nombre de condamnés à mort durant la guerre d’Algérie qui sont encore en vie se compte sur le doigt d’une seule main- mais son poids MORAL vaut son pesant d’or. Mister Bouhadja devrait donc résister et non céder à ces députés du FLN AND Co. Je précise encore qu’il a mon soutien moral, moi qui joue plutôt dans le camp adverse du régime tota… non, pardon, solitaire.

    15
    1
    salah
    9 octobre 2018 - 19 h 14 min

    Tous les jours ce piètre ould abbes porte atteinte aux mojahidines et jouhadas et usurpe des actions qu’il n’a pas
    comme ancien condamné a mort , alors que ce bourgeois vivait en dehors de l’Algérie,
    Mais vous êtes complice vous aussi de tous ça, car vous laisser vous gouverner

    17
    Mus
    9 octobre 2018 - 19 h 12 min

    Ne tirons pas de conclusion hâtive. Pour rappel, l’O.N.M s’est crue un instant autonome du pouvoir au point de refuser de soutenir son candidat, l’actuel président algérien alors candidat à un 4 ième mandat, mais a du faire marche arrière sur,certainement, des injonctions des partisans de ce même candidat .

    7
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.