Le Parlement européen honore Nasser Zefzafi : le Makhzen perd le Nord

Nasser Zefzafi
Nasser Zefzafi est devenu l'icône de la lutte pour la liberté. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Tout le lobbying mené des mois durant par le Makhzen en Europe pour faire passer la révolte sanglante du Rif comme un simple chahut de gamins et les meneurs de la protesta comme de dangereux intégristes, a échoué. La preuve de cet échec est la sélection ce mardi de Nasser Zefzafi, la figure de proue de ce soulèvement contre l’injustice et l’exclusion des Rifains, pour le prix Sakharov.

Nasser Zefzafi fait partie, en effet, des trois finalistes encore en lice pour ce prix. Il a été sélectionné parmi les huit personnalités ou associations nominées au prix chaque décerné année par le Parlement européen. Celui-ci honore les personnes ou les organisations qui luttent pour la défense des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. Un cinglant désaveu pour Mohammed VI qui passe son temps à présenter sa monarchie moyenâgeuse comme la championne des droits de l’Homme au Maghreb.

En prison depuis bientôt quatre mois, Nasser Zefzafi fait partie de la «short list» aux côtés du réalisateur ukrainien Oleg Sent et d’un groupement de onze ONG de défense des droits de l’Homme qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée.

A rappeler que quatre des meneurs du mouvement de contestation sociale qui a agité le Maroc en 2016-2017 ont été condamnés le 26 juin dernier à Casablanca. Nasser Zefzafi, Nabil Ahmjiq, Ouassim Boustati et Samir Ighid ont été condamnés à 20 ans de prison ferme pour «complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat», un chef d’accusation passible, selon les textes, de la peine de mort. Trois autres accusés, Mohamed Haki, Zakaria Adehchour et Mahmoud Bouhenoud ont été condamnés à 15 ans de prison, et sept autres à 10 ans de prison ferme.

Sous le choc, des proches des accusés, présents dans la salle d’audience, avaient poussé des cris de détresse quand les peines les plus lourdes avaient été prononcées au terme de neuf mois de procès. «Ce sont des peines très lourdes. L’Etat a échoué dans ce test de respect des droits de l’Homme et des libertés essentielles, tout comme l’indépendance de la justice», avait déclaré l’un des avocats de la défense, Souad Brahma.

S. S.

Comment (30)

    Anonyme
    10 octobre 2018 - 11 h 08 min

    La lutte des rifains n a rien a voir avec le combat des algériens pour la reconnaissance de leur amazighite, eux luttent uniquement pour manger à leur faim,ils adorent leur roi… Ne nous méprenons pas…

    9
    11
      Jean-Boucane
      10 octobre 2018 - 12 h 13 min

      Au contraire, eux lutte vraiment pour leur independance… ils ne se revendiquent pas de la monarchie alaouite! D’ailleurs, c’est des colonisés mais comme les médias essaient d’étouffer l’affaire, on ne se rend pas compte!

      12
      5
      محمود
      13 octobre 2018 - 20 h 30 min

      Je ne pense pas que les rifains adorent le roi, le rif a sa propre histoire.
      1921 à 1925 le rif était une république, je t invite à lire
      L histoire avant de raconter des bêtises cher ami.

    Ça ne regarde pas les algériens. ...
    10 octobre 2018 - 10 h 38 min

    MEFFIEZ VOUS Des rifains .
    Observez leurs comportements envers les algériens.
    Et observez le comportement des marocains non rifain.
    Vous vous rendrez compte tout de suites de ceux qui sont les plus HOSTILES aux algériens et de très loin.
    Détrompez vous le combat des rifains n’est pas du tout le nôtre algériens.
    C’est un problème maroco/marocain.
    Comme la décennie noir algérienne nous avait-ont dit.
    Restons neutre dans ces problèmes qui ne nous concernent pas du tout.
    Nous avons les nôtres à régler et il y a du boulot!.
    Nous les réglerons méthodiquement, de manière intelligente,, sans clash, sans guerroyer ou je ne sais quoi qui nous porterait préjudices.
    Croyez moi les marocains ne se mangeront pas entre eux.
    Comme les loups d’ailleurs ils ne le font pas non plus.

    15
    6
      Anonyme
      10 octobre 2018 - 12 h 15 min

      Les marocains ne se mangent pas entre eux? ils s’attaquent au Napalm encore dans un passé recent!

      6
      7
    L
    10 octobre 2018 - 2 h 44 min

    Une étoile verte avec 6 branches zaama le peuple de zefzafi est musulmans.?

    11
    3
    Rayés Al Bahriya
    10 octobre 2018 - 2 h 41 min

    De la poudre aux yeux….
    La cause sahraouie est plus noble.
    Enfin, connaissant les rifains…des fourbes jaloux des Kabyles.

    11
    8
    Vroum Vroum 😤..
    9 octobre 2018 - 23 h 19 min

    Le Peuple Marocain à besoin d’un Dirigeants humble qui offre de sa fortune aux pauvres et sait leurs parler en leurs rendant visite ..proche du peuple..être Roi c’est un Métier et non un privilège..le Peuple ne rejette pas son Roi mais ces Privilèges luxueux et son train de vie en dehors du Peuple..et puis la Baraka ne peut cohabiter avec la Production de la drogue Canabis et sa commercialisation à coup de centaines de tonnes et trafic industriel en inondant Afrique et Europe…Jamais un Pays producteurs de Drogue ne s’est enrichit..Le Maroc est malade ..

    8
    2
    1commentaire
    9 octobre 2018 - 22 h 03 min

    je suis Zafzafi a font son combat et le combat de nous tous maghrébins qu’on soi Arabe Amazigh Algeriens,Marocains, Tunisiens ou autres…ce parlement Europeen et hypocrite les droit de l’homme devrez être soutenue de partout dans le monde et non que du bla bla nés pas Europe,France,Allemagne pour ne citer qu’eux !

    13
    10
      AFRICAIN
      10 octobre 2018 - 9 h 09 min

      Nous sommes AFRICAINS et non maghrébins
      Met toi bien ça dans le crâne.
      Ton maghréb c’est pour le maroc …….

      11
      4
    Antéchrist
    9 octobre 2018 - 21 h 44 min

    Bientôt la délivrance ! quoiqu’en pense les chaînes TiVi infos Fr contrôlées par le fric sale et infiltrées sournoisement.
    Il n’y a pas un organisme en Fafasie qui ne soit influencé par des casés troyens de la Makhzanie
    Il faut en avoir du courage et de la bravoure pour oser s’exprimer de nos jours contre la dictature de ceux qui se disent gardiens de la démocratie de Sodome et Gomorrhe.
    Un grand Chef ce Zefzafi .
    Enfin, à 76 ans on peut donner son avis fusse t-il amer de vérité.
    Roulez jeunesse.

    16
    5
    Gatt M'digouti
    9 octobre 2018 - 20 h 38 min

    Allah akbar ! hirak erif !!!

    17
    6
    RasElHanout
    9 octobre 2018 - 20 h 27 min

    Qui à dit qu’au Maroc il n’y a que des soumis consentants ?
    A moins que vous allez me dire que les Zefzafi and Co ne sont pas des sujets marocains mais plutôt de dignes Rifains Républicains.

    26
    5
    Ahrika
    9 octobre 2018 - 20 h 16 min

    Nous les rifains ont a jamais voulus des allaouite les allaouite sont des etranger venus pour rendre le peuple amazigh esclave ont les a toujour combatut que sa sois physiquement avant l arriver de la france voulus par les allaouites pour les proteger ou apres interieurement est intelectuellement nous sommes pas arabes nous nous sommes pas des sujets nous voulons notre independance total nous nous supportons plus la monarchie ni ses institution pourris qui sont des enemies du peuple marocains en entier nous voulons un etat laique libre est ou les droit de l homme serons respecter est la digniter garantie merci de poster mon commentaire

    41
    9
    صالح/ الجزائر
    9 octobre 2018 - 19 h 56 min

    L’acte du parlement européen envers Nasser Zefzafi est à saluer , mais il faut rappeler à ce Parlement qu’il a oublié(?!) ou fait semblant d’oublier les personnes et les organisations qui luttent pour la défense des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Arabie Saoudite , en Palestine occupée , à Bahrein , au Qatar … .

    20
    9
    Paris 75011
    9 octobre 2018 - 19 h 20 min

    « le Makhzen perd le Nord » c’est a dire le Rif sans arriver a faire avaler la couleuvre a la Comunauté Interntionale au sujet de la marocanité du Sud ( Sahara occidental).

    39
    10
    Anonymous
    9 octobre 2018 - 19 h 07 min

    Le Maroc au bord de l’éclatement, selon la presse internationale.

    Le Maroc est pris en otage par un pouvoir capable de tout mais surtout du pire et un peuple qui cherche le moyen de le faire tomber. La dernière arme sorti contre la mafia de M6 : le boycott des entreprises qui affament les marocains.

    La crise au sein du régime est au point que même les services secrets français (le site Africa Intelligence) en parlent. Les têtes du pouvoir, M6 et Fouad Ali El Himma, sont malades et incapables de gérer les affaires du pays.

    La fin du Makhzen n’est qu’une question de temps. Ce qui portait une fois le nom de monarchie alaouite approche de la fin de son parcours sanglant.

    Le mal qui ronge le Maroc depuis 1956 va finir par l’emporter comme une maladie mal soignée.

    Celui qui croit que le Maroc est à l’abri d’une disparition ou une dislocation dans le chaos, ne sait rien de l’histoire des nations.

    Jour après jour, le peuple se révolte contre l’injustice. Du Rif à Jerada en passant par Zagoura,Esaouira, Errachidia, Figuig, Bouarfa, Aïn Sbaa… Certains sont morts, dévorés par les poissons et/ou pietinés pour un bol de riz, mais d’autres sont restés pour continuer la lutte. Et désormais ils connaissent la source de tous leurs maux : la féodale prédatrice famille allaouite allochtone.

    44
    10
      Ch'ha
      9 octobre 2018 - 20 h 04 min

      @Anonymous
      Naïveté. Le makhnaz est le vassal de Franssa et annexe de l’entité sioniste…ses bailleurs de fonds entre autres les monarchies du Golfe….donc pas demain la veille.
      D’ailleurs les meRdias français et la classe politique française ne tarissent pas d’éloge sur la narcomakhNazi.
      @Ziad Alami complètement d’accord.

      12
      7
      Anonyme
      11 octobre 2018 - 14 h 30 min

      La Vous doublé sans signal chère monsieur !

    Mostafa
    9 octobre 2018 - 18 h 57 min

    Le Hirak du RIF : Nos revendications sont légitimes et pacifiques.

    Dans quelques jours nous commémorons un triste célèbre événement qui a secoué la région de notre mémorable résistant rifain, Abdelkrim El Khattabi, le 28 octobre 2016. Cette date marquera à jamais la mémoire du peuple rifain qui a appris ce jour-là avec effroi la mort tragique à Al Hoceima du poissonnier Mouhcine Fikri, broyé avec sa marchandise, jugée « impropre à la consommation », par le compacteur d’un camion-benne à ordures sous les ordres du Regime MakhNazi.

    46
    10
    Ziad ALAMI
    9 octobre 2018 - 18 h 44 min

    Pour moi les indépendances du Rif et du Sahara occidental sont au bout du fusil de leurs peuple et ce, tant que la France continue à détenir le droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU.

    48
    10
    M'hamed HAMROUCH
    9 octobre 2018 - 18 h 25 min

    Je comprends mieux maintenant pourquoi le Parlement européen refuse la prorogation des 2 Accords EU-Maroc (agricole et pêche) en traitant le Maroc sur le même pied d’égalité que «Israël» en matière de droit de l’homme

    43
    7
    Rachid Djha
    9 octobre 2018 - 18 h 13 min

    A croire que les gifles pour Mimi6 sont devenues quotidiennes !

    42
    7
    ALI
    9 octobre 2018 - 18 h 09 min

    FELICITATIONS À CES VALEUREUX RIFAINS QUI ONT DECIDE DE VIVRE NE SERAIT-CE QU’UN JOUR DANS LA DIGNITÉ QUE DE VIVRE ÉTERNELLEMENT COMME UNE LIMACE ROMPANT SUR SON ABDOMEN.

    44
    7
    IMAZIREN
    9 octobre 2018 - 18 h 03 min

    Prions pour que Zafzafi obtient le prix sakharov et un autre désaveux pour le marouk petit pays.

    47
    8
    Le Rifain
    9 octobre 2018 - 18 h 01 min

    Excellente nouvelle pour notre peuple en attendant l’institution de notre République du Rif comme l’a voulu notre Icône Abdelkrim El Khettabi et ainsi pouvoir ramener sa dépouille pour l’enterrer dans notre terre ancestrale.

    56
    7
    Ch'ha
    9 octobre 2018 - 17 h 45 min

    Après la queue entre les jambes, la tête explosée.

    37
    6
    Kenza
    9 octobre 2018 - 17 h 39 min

    J’aurais quand même aimé qu’ils le remettent à la jeune TAMIMI….mais je ne pense pas que l’UE puisse aller jusque là….quand ça touche au combat contre l’état criminel d’Israël, y a des limites que l’UE ne peut pas franchir!

    26
    28
      Amazigh DZ
      9 octobre 2018 - 18 h 53 min

      l’état criminel d’israel se situe a la frontiére ouest de l’Algérie.
      les rifains, les sahraouis et et les palestiniens mènent le même combat.

      44
      10
    nectar
    9 octobre 2018 - 17 h 24 min

    Dans les autocraties ou la justice est aux ordres des maîtres des lieux, il n’y a rien à espérer de positif pour les droits de l’humain…Pays musulmans ou non musulmans, la loi de la jungle est instaurée par les sectes au pouvoir..Quant au peuple lambda, il est presque soumis à de l’esclavagisme et le seul recours qu’il a c’est de se plaindre à son créateur…

    15
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.