Le FLN s’apprête à retirer la couverture politique à Saïd Bouhadja

Ould-Abbès FLN APN
Qui aura le dernier mot, Djamel Ould-Abbès (photo) ou Saïd Bouhadja ? PPAgency

Par R. Mahmoudi – Après l’échec de ses premiers plans pour amener le président de l’APN, Saïd Bouhadja, à abdiquer, en essayant successivement la motion de retrait de confiance, suivie du gel des toutes ses activités au Parlement, la direction du FLN s’apprête à jouer sa dernière carte, celle du retrait de la couverture politique qui devrait se traduire par une radiation définitive des effectifs du parti.

Selon les derniers développements de la crise, le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, s’est réuni avec des députés de son parti, en vue de préparer une réunion du bureau politique prévue pour ce mardi et qui devrait statuer sur le sort de Saïd Bouhadja. Cette haute instance du parti majoritaire devrait, dans une première étape, annoncer un retrait de la couverture politique au président de l’APN, lequel retrait devrait préluder à sa comparution devant la commission de discipline du FLN, puis, éventuellement, à son expulsion, en attendant que la décision soit entérinée par le comité central du parti.

La question est de savoir si cette énième menace brandie par le FLN est en mesure d’infléchir l’indétrônable Bouhadja. Or, le recours à une telle décision pourrait aggraver la fracture qui couve au sien du parti de l’alliance présidentielle et dont des signes commencent à apparaître depuis quelques jours, avec la montée de voix dissonantes qui, à l’image de celles des militants de Skikda et de l’ONM, apportent leur soutien au président de l’Assemblée. Que faudrait-il attendre si cet ultime recours échouait à son tour ? Car, tout porte à croire que Saïd Bouhadja ne désarmera pas tant que le conflit reste confiné dans un cadre partisan. Bouhadja l’a dit et le redit chaque jour, depuis maintenant bientôt deux semaines : seule la partie qui l’a désigné, allusion au président de la République, peut le démettre.

R. M.

Comment (26)

    DZLander
    9 octobre 2018 - 19 h 43 min

    A mon humble avis, L’imposteur qu’il faudrait virer au plus vite, c’est cet usurpateur d’Ould Abbès, qui croit mordicus que les Algériens ne savent pas comment il a obtenu sa carte FLN un certain 19 mars 1962. Comme c’est le moment ou jamais de lui demander de rendre des comptes, Il faudrait, par là mème, essayer de savoir comment il a fait exactement -et sans mentir !- pour obtenir cette fameuse carte. S’il ne répond pas comme il se doit à cette question, il n’y a alors qu’à demander à l’Ordre national des médecins où, je suppose, il existe encore des archives de l’enquète très poussée qui a été effectuée par les membres de l’époque. Il faut ainsi noter que la réaction de ces mèmes membres a été sans appel : le refus catégorique, parce qu’il avait demandé à ètre membre de cette institution.

    5
    2
    Anonyme
    9 octobre 2018 - 19 h 17 min

    C exactement la situation de déliquescence des institutions de l’état dont l’eclairé benbitour parlait,et contre quoi il mettait en garde. Les 2 camps se réclament de la présidence,les 2 soutiennent bouteflika… A ne rien comprendre. Les 2, bouhadja et ould Abbas sont des cadres du FLN,l’un,bouhadja est moudjahed connu et reconnu par les siens,l’autre,ould Abbas se prétend moudjahed mais contesté par certains… Allez comprendre quelque chose dans cette tchktchouka.

    Drôle d'oiseau
    9 octobre 2018 - 17 h 06 min

    Ouais, parce que ce drôle d’oiseau a fait son maquis à Leipzig n’est-ce pas? C’est pour cela que couettes et couvertures de tout genres dans les 48 wilayate du pays, même celles sur les étals des souks des petits douars,sont réquisitionnées par ce personnage sorti d’un cauchemar,pour lui-même, ses rejetons,et la racaille de vautours qui le soutient.
    Le pauvre peuple n’a que ses yeux pour regarder.

    marri
    9 octobre 2018 - 16 h 48 min

    qu’y a-t-il sous la couverture? des scorpions? »

    CITOYEN
    9 octobre 2018 - 16 h 39 min

    VIVEMENT LA DÉCANTATION .

    faiza
    9 octobre 2018 - 16 h 22 min

    FLN au musée, dissolution de l’APN et nouveau personnel politique, laissez la place aux jeunes, vous avez suffisamment bouffé dans la gamelle jusqu’à la boulimie

    Anonyme
    9 octobre 2018 - 15 h 33 min

    Tout a commencé par le responsable des moyens généreux un simple secrétaire général mais qui se révèle un puissant pourvoyeur d’intérêts au service de ces citoyens d’un genre hors du commun …des députés affamés et ayant toujours soif au nombre de 350.
    Bouhadja que l’on croyait naif et faible a su les démasquer et résiste à ce secrétaire général qu’il a limogé .En effet il a mobilisé les 5 groupes de députés en leur proposant de ne plus travailler (levée des mains)Chaque soir il donne ses consignes a ould abbes et ouyahia qui s »‘exécutent aussitot ,il passe des commandes d’articles et de communiqués et sous cape ,il rigole fort et sournoisement il mesure sa « puissance  » Tout un état mobilisé pour lui..Extraordinaire n’est-ce pas??Et pour finir à l’algérienne si j’étais ce said bouhadja je dis JE RESTE A MOURIR comme le fait FAKHAMATOUHOU et je pars vous partez .Bon courage si said BOUHADJA

    Le Coq Hardi
    9 octobre 2018 - 15 h 29 min

    Un faussaire usurpateur qui veut destituer un authentique moudjahid.
    Ça en dit long sur la véracité de sa fibre patriotique.
    Ceci dit, c’est à ce faussaire qu’il faudrait retirer toute couverture politique.
    Authentiques patriotes, préparez le chaudron à goudron,les plumes, et le duvet de djedj edzaïr pour recouvrir ce pauvre sénile amnésique d’Histoire.. Nous ne voulons pas qu’il crève de froid. Il ne pourra pas dire non plus,qu’il a été abandonné sans couverture. Le duvet c’est du chic naturel,et ça tient chaud! N’oubliez pas de lui coler 2 grosses pattes de coq! Il a toujours aimé faire des parades en faisant des cocoricos à la centaine dans la BASSE COUR!

    3
    1
    Soldat schweik
    9 octobre 2018 - 13 h 20 min

    La comedia del arte entre vieux dinosaures apparatchiks du meme camps depuis 56 ans afin de provoquer la dissolution et ouvrir grande ouverte la porte li el istimrariya sans les elections pour fakhmatouhou’m, il preparent juste les conditions pour un HCE bis presidè par fakhamatouhou jusqu’a sa mort…..that’s all folks

    7
    1
    Felfel Har
    9 octobre 2018 - 12 h 50 min

    Mr. Ould Abbes n’a rien retenu de l’histoire du monde. Il se condamne alors à l’apprendre à ses dépens. L’infâme Raspoutine se sentant bien protégé par son maître, s’est enhardi en s’immiscant dans des affaires d’état qui n’étaient pas de son ressort et il s’est fait beaucoup d’ennemis. Ce qui a fait sa perte! Sait-il que l’histoire tend à se répéter?

    10
    Tinhinane-DZ
    9 octobre 2018 - 11 h 41 min

    Vous êtes une bande de chakaristes parasites qui rongent l’Algérie et son peuple.
    Il parait que les députés en gréve viennent à l’APN pour récupérer les voitures de service et s’en servent pour des affaires privées.??
    Les députés du FLN/RND ne font pas la gréve quand il s’agit des missions à l’étranger. La vache Algérie paye la prise en charge.

    Une bande de voyous qui profite de la léthargie ou l’absence de l’ÉTAT.

    Il faut dissoudre cette grotte des Ali BABA. Le peuple ne veut plus de cette GROTTE.

    16
    H.Kamel
    9 octobre 2018 - 11 h 35 min

    Pourquoi ce parti qui est le FLN n’est toujours pas au Musée; Bouteflika n’avait il pas se souhait a son arrivé en Algérie?

    13
      Anonyme
      9 octobre 2018 - 15 h 18 min

      NON !
      LE FLN existera toujours, il faut le rendre au peuple.
      Il faut le récupérer et le libérer des mains des vautours.

      1
      1
    Algérienne-DZ
    9 octobre 2018 - 11 h 33 min

    Une réalité que Ould Abbes doit savoir: Le peuple soutient Bouhadja.
    J’espère qu’il va résister encore.
    C’est Abbes et ses Harkis qui doivent sauter. Ras le bol de ces singes de la politique. Qu’ils aillent faire leur cirque chez Macron. Il est en train de décorer les harkis. Il leur donne de l’argent aussi ( en Euro!!)…Il y a40 millions d’Euros à partager entre harkis.

    20
    1
    malik
    9 octobre 2018 - 11 h 05 min

    M. Bouhadja, résistez ! on est avec vous ! ne cédez pas au voyou abbes.

    16
    1
    Anonyme
    9 octobre 2018 - 10 h 19 min

    Le niveau zéro qui dirigent le pays ! au fait le peuple à travers les réseaux sociaux exigent le départ de ould abbes et ouyahia ! s ils avaient un peu de dignité ils seraient partis depuis longtemps …..mais ! quant à Bouhadja , il a été élu par les députés de ce systeme par cooptation ; et aujourd’hui il est le seul dans son droit légal ! les textes de l assemblée sont en faveur de bouhadja ; ces khobsistes qui règnent sur un peuple absent , n ont qu à démissionner et le problème serait réglé ! c est eux qui sont hors la loi et qui ne respectent pas les textes qu ils ont votès ! car le peuple algérien le sait et sait aussi qu ils veulent yahagrouh ! vivement la dissolution du FLN et du RND pour le salut de l Algérie des harragas ! quelle couverture politique ? et si ce fumiste de ould abbes enlève la couverture sur l affaire du club des pins et de son fils impliquè lors de certaines élections c est plus intéressante !

    16
    Lghoul
    9 octobre 2018 - 10 h 09 min

    Je voudrais bien savoir pourquoi ils veulent a tout prix qu’il démissionne. Quelles sont leurs raisons au juste ? Qu’a-t-il fait de mal ? Est ce que la gendarmerie a pris son fils en flagrant délit de vente de têtes de liste lors des éléctions ? Non. A-t-il détourné des milliards des autoroutes sud -nord ? Non. A-t-il déposé des millions de dollars au panama ? Non. Alors pourquoi s’acharnent ils contre lui ? Parce qu’il ne veut pas fermer ses yeux sur le vol et la corruption ? C’est une certitude. Donc pour être du FLN de type affaires, requins et business, il faudrait savoir fermer les yeux et avoir les doigts fins pour jouer au pick pocket. Et dans tout cela que fait fakahmatouhou ? Soit c’est une mise en scène pour amuser la galerie jusqu’au 5ie, soit c’est le pays qui est pris définitivement en otage par la pègre.

    20
    2
    صالح/ الجزائر
    9 octobre 2018 - 9 h 28 min

    De quel FLN parle-t-on ? si du FLN fondé par des Héros qui ont libéré l’Algérie de l’occupation française , celui-ci a cessé d’exister depuis 1962 , si du fln fond de commerce des Taiwan et khouroutous , celui-ci devrait être normalement conservé au Musée de l’Histoire de la Révolution , et ses  »طيابات الحمام » mises à la retraite ou renvoyé chez elles , car le FLN , comme l’ENA , le PPA , le MTLD … sont devenus un patrimoine national de tous les algériens , et non une propriété privée d’une minorité opportuniste d’entre eux .
    Il est hors de question de choisir entre la peste et le choléra , mais faire la différence entre l’oppresseur et l’oppressé c’est un devoir .
    Le pseudo moudjahid de la première heure(?!) , le pseudo condamné à mort(?!) , le pseudo collègue de la future chancelière allemande(?!) , le pseudo sg fln , le vrai brosseur , n’a-t-il pas honte de manœuvrer pour retirer la couverture politique au troisième personnage du régime en place , le vrai moudjahid et ex collaborateur du chef de la wilaya historique II , de 1956 à 1959 , quand le faux moudjahid et le faux condamné à mort faisait la camaraderie avec la future chancelière .
    Mais il faut noter que le vrai moudjahid et président de l’APN , qui a dirigé à Skikda en 1999 la campagne pour la présidentielle du « candidat du consensus » ne s’était pas empêché de faire la campagne pour la présidentielle du principal rival de ce même «candidat du consensus » .

    14
    selma
    9 octobre 2018 - 9 h 20 min

    Honteux et scandaleux, je crois que ces adjectifs sont trop faibles pour qualifier l’inqualifiable. Comment l’acronyme d’un parti, symbolisant les sacrifices de plus d’un million de chahid et de rares survivants de la révolution algérienne, est aujourd’hui confisqué au profit d’opportunistes qui l’utilisent à des fins obscures et douteuses pour en expulser un ancien moudjahid, qui du reste n’avait rien demandé, mais qui, aujourd’hui, ne joue pas à leurs moutons de Panurge

    16
    1
    elhadj
    9 octobre 2018 - 8 h 37 min

    que le secrétaire général du FLN post indépendance soit rassure , M BOUHADJA qui s est révélé être un authentique moudjahid,courageux et fier, a la plus large couverture des citoyens algériens épris de justice et désireux un assainissement salvateur de ce système pollue et ankylose , De plus il est considéré comme membre actif intègre de la majorité des citoyens absents pour des raisons fondées et légitimes a chaque scrutin .on ne peut salir facilement a dessein la réputation d un homme valeureux en mettant en cause sa dignité d algérien fier et orgueilleux qui ne veut plus composer avec la médiocratie.que sa prise de position soit le prélude a un changement majeur de ce système, de la mauvaise gouvernance et l élection d un président de la république jouissant de toutes ses facultés mentales et physique pour représenter dignement la pays a travers le monde et s adressant par ailleurs de vive voix a ses compatriotes qui ont tant patiente depuis 2012.

    17
    1
    Anonyme
    9 octobre 2018 - 8 h 27 min

    jusqu’au jour ou ils vont tirer d un coup sec le tapis sur lequel tu marche ,,je n aime pas les usurpateurs les menteurs les voleurs les corrompus les prétentieux zut alors tu accumule toute les qualités j ai faille oublier merkel t a invité pour le dîner de ce soir entre copains

    12
    Anonyme
    9 octobre 2018 - 8 h 25 min

     » Le FLN s’apprête à retirer la couverture politique à Saïd Bouhadja  » . Donc ces fonctionnaires de l’ex-parti unique toute honte bue s’apprêtent à désavouer ce vrai ancien Moudjahid fils légitime du FLN authentique ? C’est une excellente nouvelle. Saïd Bouhadja ne peut que s’en réjouir et nous avec. Bravo M. Bouhadja pour votre résistance à ces intrus qui ont squatté le prestigieux sigle de l’Algérie anticoloniale combattante pour en faire un fonds de commerce à leurs seuls profits.

    18
    1
    Zaatar
    9 octobre 2018 - 7 h 30 min

    Changement climatique et changement de météo pour Bouhadja en vue. Il va prendre froid le pauvre. Mais son courage à vouloir à tout prix conserver ses avantages va se décupler. Vous verrez il s’inventera une robe de poils et de cils sur tout le corps, la couverture politique que l’on lui aura oté sera sans effets. L’appat des avantages et des privilèges galvanise cette espèce qui n’est nullement en voie de disparition.

    5
    11
    Apache
    9 octobre 2018 - 7 h 04 min

    C’est le comble! Ould Abbès, le « faux Moudjahid », veut exclure du FLN Bouhadja qui lui est vrai « Moudjahid »! Wouaou! A t’il consulté l’Organisation des Anciens Moudjahidines qui est très puissante? Il rest d’être trainé, lui et ses « dépités » dans la boue et c’est tant mieux. Nous avons besoin de distraction par ces temps moroses.

    18
    1
    Chaoui
    9 octobre 2018 - 7 h 00 min

    On ne peut qu’en appeler à la dissolution du FLN et à sa restitution au Peuple en le convertissant en organe mémoriel.
    Le FLN canal historique n’existe plus, transformé qu’il a été depuis par des opportunistes en instrument de conquête et de main-mise sur le pouvoir.
    Ça suffit !

    18
    1
    K. DZ
    9 octobre 2018 - 6 h 54 min

    Je le disais bien que la vraie bataille est pour le contrôle du FLN….et Ammi Said serait où aurait des visées sur le poste de SG. Mais qui l’y a poussé ? En risquant d’être exclu (pour quel motif valable ? ) c’est lui (leur) barrer la route. Mais il se pourrait justement que se serait l’erreur à ne pas commettre.

    6
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.