Exclusif – L’écrivain Akli Tadjer : «J’ai subi un déferlement de haine»

Akli Tadjer
L'écrivain franco-algérien Akli Tadjer. D. R.

L’écrivain franco-algérien Akli Tadjer revient sur le refus par certains élèves en France de lire son livre tel qu’exigé par leur enseignante dans le cadre du programme scolaire. Dans son statut de «franco-algérien», affirme l’auteur du Porteur de cartable, la partie «franco-» ne gêne pas les racistes de la trempe d’Eric Zemmour dont il dit qu’il «a un problème avec le pays de ses ancêtres». Interview.

Algeriepatriotique : Des lycéens en France ont refusé de lire votre livre au motif que vous n’êtes pas français et que son contenu ne concerne pas la France. Comment l’avez-vous su et quelle a été votre première réaction ?

Akli Tadjer : Je l’ai su par l’enseignante qui m’a invité à rencontrer ses lycéens parce qu’elle voulait leur faire étudier Le Porteur de cartable. Cela fait vingt ans que je fais des rencontres scolaires car je considère que c’est la fonction sociale de l’écrivain de donner le goût de la lecture. Cela s’est toujours très bien passé. Mais là, à travers le courrier électronique de l’enseignante, c’était un déferlement de haine : «La Guerre d’Algérie ne concerne pas la France», «on ne veut pas lire de mots arabes», bien qu’il n’y en ait que trois. Mais, surtout, un lycéen a préféré se faire renvoyer plutôt que de prononcer le nom «Messaoud». C’est ça qui est grave et choquant.

D’aucuns s’interrogent sur les fondements de cet outrage. Dante, Kafka, Shakespeare, Hemingway et bien d’autres auteurs étrangers auraient-ils subi le même outrage ? Evidemment pas. Je suis franco-algérien ; ce n’est pas «franco-» qui les dérange. Tout est dit.

Dans un de vos commentaires suite à ce refus raciste, vous avez ironisé en «remerciant» Eric Zemmour. Pensez-vous que les propos racistes de ce dernier ont pu influencer la décision de ces lycéens ?

Eric Zemmour a un problème avec le pays de ses ancêtres. Il le déteste et lui dénie même son existence. Il dit que c’est une construction artificielle. Il a un problème plus grand encore avec l’islam. Il est islamophobe comme les [nazis] étaient antisémites en Allemagne dans les années 1930. Mais, surtout, il est très malin car il sait que pour vendre un livre, il faut provoquer un scandale. Il sait que taper sur l’islam et l’Algérie, c’est la martingale gagnante.

Mis à part la levée de boucliers qu’a suscitée ce refus sur les réseaux sociaux, y a-t-il eu des réactions plus larges ?

Une rencontre avec ces lycéens est prévue le mois de novembre prochain.

Le rendez-vous est-il maintenu ?

J’ai reçu énormément de soutiens d’enseignants qui vivent quotidiennement cette situation. C’est malheureusement le climat actuellement dans certaines régions de France. Plus largement, c’est une grande partie de l’Europe qui bascule dans l’extrême-droite, l’Italie, l’Autriche, la Hongrie, la Pologne… L’Allemagne a eu chaud. La France et l’Espagne résistent mais pour combien de temps encore ? Pour ce qui est du rendez-vous, bien sûr qu’il est maintenu. Je veux leur expliquer calmement qu’on ne m’agresse pas impunément, que demain ils seront électeurs et que le racisme n’est pas une idée mais un délit. Eux qui vivent dans une région, la Picardie, où la Première Guerre mondiale fut une boucherie, je veux qu’ils sachent que des jeunes hommes qui avaient un ou deux ans de plus qu’eux étaient venus d’Australie, d’Afrique, du Maghreb, d’Inde pour mourir sur leurs champs de pommes de terre. Et quand un de ces lycéens refuse de prononcer le nom de Messaoud, il a une seconde fois tué ce soldat qui était venu le libérer.

Ce refus reflète-t-il donc une France raciste et populiste ?

C’est plus compliqué que ça. Il y a des régions de France où il y a une forte proportion d’immigrés et de Français issus de l’immigration où le Rassemblement national (ex-Front national, ndlr) obtient très peu de voix et des régions comme la Picardie où il n’y a qu’un très faible pourcentage d’étrangers et où l’extrême-droite cartonne.

Cette polémique a cependant permis de vous faire connaître et une meilleure vente de vos livres…

Ma carrière littéraire est un mystère. J’ai écrit onze romans. J’ai toujours eu plus de lecteurs en Allemagne, en Suède et en Italie, alors que je n’ai jamais vécu ne serait-ce qu’un jour dans ces pays. Cela aussi me dépasse.

Propos recueillis par Mohamed El-Ghazi

Comment (36)

    timour
    24 octobre 2018 - 14 h 51 min

    @Ti-Hinane
    22/10/218

     » tous les français sont racistes ou pour plus de précision et d’exactitude anti-algériens. Le FN est dans le fond le parti le plus honorable (si on peut employer ce mot concernant les français) parce que le FN le montre et le dit. »
    Vous avez tout à fait raison mon cher conpatriote et cher patriote aussi. En effet en ce qui concerne le racisme et la façon de l’exprimer vous en connaissez un rayon! J’espère que les 2 ou 3 ou 5 millions de personnes originaires de l’Afrique du Nord qui vont lire votre post apprendront que leurs voisins français, leurs « amis » français, leurs collègues français, l’instituteur français de leurs enfants, … etc… sont des racistes à la puissance quatre et qu’ils devront s’en méfier.
    Ces Français ont tellement le racisme dans le sang qu’ils n’ont pas hésité à faire venir plus de 30 000 de nos jeunes étudiants et étudiantes afin de pouvoir exercer sur eux leur haine de l’Algérie. Sans compter les 15 000 « sans papiers » qu’ils cachent afin de pouvoir les maltraiter en secret comme du temps où ils régnaient en maîtres absolus ici. Cela leur manquait, c’est évident.
    Inconscients et mal informés, il est urgent de mettre des barrières infranchissables entre ce pays pourri par le racisme pour éviter que des inconscients ou des mal informés aillent se faire humilier. Il ne fait aucun doute que tous ces haranguas sont soit masochistes, soit inconscients, il faut les soigner d’urgence. Adoptons la méthode Trump, le plus grand humaniste de ce temps!
    Grâce à vos conseils judicieux et à votre perspicacité, j’espère qu’ils vont tous quitté ce pays maléfique et malfaisant où la haine de tout ce qui est Algérien se manifeste à tous les coins de rue. J’espère que nos nationaux vont émigrer ailleurs, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Pologne, en Suisse, en Russie où le racisme n’existe pas. Ou tout simplement revenir ici.
    Et nous rendre de ce fait nos scientifiques et nos chercheurs de renom international qui sont allés se perdre dans ce pays décadent, comme Messieurs Kamel Sanhadji, Mustapha Chérif par exemple, ainsi que nos écrivains et philosophes algériens ou d’origine qu’ils gardent comme butin de guerre, comme A. Begag, S. Sellam, Md Arkoum, J.E. Bencheikh, A. Merad, Md Sifaoui, S. Bahi, Leila Sebbar, Fatima Gallaire, Aziz Chouaki, S. Zeghidour, Yahia Belaski, Anouar Benmalez, et d’autres encore…journalistes, économistes, mathématiciens, sportifs. Ils ne nous aiment pas comme vous dites c’est évident ; et en plus ils nous volent ce qui fait notre fierté.
    P.S. à l’adresse de M. Akli Tadjer : j’espère que vous avez rencontré le petit imbécile inculte qui a voulu se rendre intéressant auprès de ses camarades en exhibant son racisme primaire et nauséabond. A cette occasion offrez-lui un de vos livres comme par exemple « Courage et Patience », ce qui lui fera découvrir la tendresse et l’humour qui contrairement à sa haine et à son racisme qui le mènent au malheur lui permettra d’être mieux dans sa peau.

    Tin-Hinane
    22 octobre 2018 - 13 h 36 min

    Détrompez vous Mr Akli Tadjer hélas pour les français le racisme n’est pas exclusif au Front national.
    Certains franco-algériens se laissent prendre à la fable qu’en france seul le FN est raciste, c’est fraux ! tous les français sont racistes ou pour plus de précision et d’exactitude anti-algériens. Le FN est dans le fond le parti le plus honorable (si on peut employer ce mot concernant les français) parce que le FN le montre et le dit. Tous les autres partis le sont. Je ne parle même pas de la gauche française qui rajoute la perfidie de la dissimulation à l’abjection du racisme. Et depuis la présidence Sarkozy ils ont reçu l’injonction de détester encore plus tout ce qui est algérien et d’origine algérienne. Ca atteint les summums avec Charlie et le Bataclan car enfin, enfin ils peuvent l’être au grand jour quel bonheur que celui d’exprimer sa haine et sa rage.
    Ce que j’ai envie de dire aux algériens, en tenant compte de la situation de chacun on ne peut pas tous se permettre de voir les choses avec lucidité, comme ont dit chacun voit midi à sa porte, mais voilà ce que j’ai envie de dire aux miens c’est que les français nous détesteront toujours, ils n’oublieront jamais l’Algérie, ils n’oublieront jamais leur défaite face à nous. Une bonne fois pour toutes il faut qu’on l’imprime, une bonne fois pour toutes laissez tomber le « kayen ou kayen » ils sont pas tous pareils, ils sont tous pareils.
    Nous n’avons pas besoin qu’ils nous aiment car ils ne valent rien.

    3
    1
    Hamed Benhamed
    21 octobre 2018 - 14 h 41 min

    Le plus triste pour ses Algériens c’est d’avoir quitter le pays même si tout est à construire et
    qu’il faut se battre contre des corrompus qui ne veulent pas quitter leur poste tant ils pensent que leur famille est protéger par son grade !
    j’ai tellement honte de moi quand je vois se que nos vantards on étais capable de réaliser avec un budget tant important

    1
    3
    issam
    20 octobre 2018 - 21 h 39 min

    C’est bien de la part des français de boycotter cet auteur franco algérien,ça poussera les algériens à faire de même et à s’intéresser à leur propre patrimoine intellectuel .
    Marre de cette colonisation culturel qui dure depuis 60 ans

    63
    87
    DZLander
    20 octobre 2018 - 21 h 31 min

    Je trouve qu’on s’est quelque peu éloigné du sujet principal qu’est cet entretien, du reste fort intéressant, avec un écrivain de grand talent, Akli Tadjer, auteur prolifique que malheureusement beaucoup de mes compatriotes ont quelque peu brocardé sans avoir, peut-ètre, lu ne serait-ce qu’un seul de ses romans. Alors je suggère qu’on revienne sur ce sujet qui devrait nous interpeller à plus d’un titre, à savoir la réaction des lycéens qui ont refusé de lire des extraits de son roman «Le porteur de cartable», aux seuls motifs que l’auteur n’est pas Français et qu’il y a trois mots, dans son roman, lesquels, étant de consonance arabe, ne concerneraient pas la France. J’ai personnellement suivi régulièrement tout ce qui a été écrit à ce sujet et ce, depuis que le triste et néanmoins scandaleux épisode où des lycéens français avaient refusé de lire les extraits du roman en question. Personnellement je n’ai pas du tout été étonné de leur réaction, récurrente en de nombreux autres cas aussi dans la mesure bien simple où le mot «algérien» n’est pas toujours appréhendé comme tel dans l’imagerie actuelle française, autrement dit n’est pas appréhendé seulement comme Algérien, certes avec ses défauts tout comme ses qualités, mais plutôt comme un prisme à travers lequel vont ètre appréhendés tous -ou presque- les défauts et, quelquefois, le peu de qualités propres au terme générique «Arabe». Or c’est ce dangereux amalgame dans cette même attitude actuelle qui, en raison du conditionnement médiatique orchestré par l’establishment français, nous a déjà causé et continue de nous causer beaucoup de tort -à tort dirais-je, de la part de la société française. D’abord pour des raisons historiques que nul n’est censé ignorer, ensuite en raison du comportement actuel souvent déviant d’une frange plutôt minime de la communauté algérienne établie, souvent de très longue date, plus précisément depuis la première guerre mondiale, c’est-à-dire voila plus d’un siècle, sur le sol français. Or c’est malheureusement le dit «communautarisme provocateur» de cette frange pourtant minime qui, dans la vision sociétale française, est donné pour étant le lot de toute la communauté algérienne pourtant pacifique et qui, du reste, est fort bien intégrée au sein de la société française. Intégrée au point de faire souche à présent. Ce qu’on a perdu de vue aussi. On a ainsi perdu de vue aujourd’hui qu’on est franco-algérien dans la mesure où on fait partie de la quatrième ou cinquième génération d’Algériens nés en France, avec un statut qui fait d’eux des Français à part entière, avec les mèmes droits et même devoirs que tous les autres Français. Il n’y a donc aucun reproche à faire à l’auteur Akli Tadjer s’il est né en France car ce n’est probablement ni lui, ni ses parents directs qui ont conçu leur propre déterminisme socio-historique. Les déterminismes n’étant pas les mèmes pour tout le monde, il faut bien, tout compte fait, s’accepter comme tel à défaut d’ètre ce qu’on aurait bien voulu ètre.

    71
    1
    Alfa
    20 octobre 2018 - 21 h 25 min

    Quand on se mélange avec du son d’avoine, on risque d’être picoter par des poules.
    G. Depardieu avait raison de dire tout haut que la France est un pays PEUPLÉ D’IDIOTS.
    On ne peut pas libérer un esclave qui ne veut pas quitter son maître pour le cas qui nous concerne.
    De part et d’autre de la méditerranée il y a des nostalgiques; d’un coté il y a ceux qui veulent se définir comme Français de souche quoiqu’ils n’ont que le nom d’appellation et puis il y a ceux qui veulent se greffer à tout prix à l’ancienne colonie pour montrer leurs allégeances à un pays qui jadis avait massacré leurs parents et leurs proches et de surcroit est détesté par tous ses voisins limitrophes y compris les anciennes pays colonisés et nous Algériens on ne fait pas exception à la règle.
    Les Français ont et auront tjs cette haine viscérale à l’égard de tout ce qui est Maghrébins(Algérien, Marocain, Tunisien) spécialement Algérien et ça ne va pas changer et guérir de sitôt. Il y a des virus au sain du gouvernement français qui alimentent cette haine en diffusant des idiologies racistes et haineuses à tout ce qui est Arabo-Algérien.
    La guerre de libération est un OS dur qui est resté en travers de leur gorge et qu’ils n’arrivent pas à digérer.
    On se bouscules aux portes des Consulats Français pour quémander des VISAS de sorti du territoire comme on essaie de fuir la peste et puis on se demande pourquoi ses gens-la ne nous aiment pas.

    60
    4
      Anonyme
      23 octobre 2018 - 18 h 58 min

      Se bousculer dans leurs consulats est une manifestation du mal pas son origine.

    Anonyme
    20 octobre 2018 - 16 h 46 min

    Si la vantardise avait une religion, ce serait incontestablement l’islam. Le dernier des derniers des musulmans se veut supérieur au meilleur des meilleurs des non-musulmans pour le simple fait de son appartenance à la communauté adoubée par Allah à la première place de la hiérarchie humaine« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah » [ Sourate 3, verset 110 ]. C’est écrit dans le Coran, les musulmans y croient dur, non pas comme fer, mais comme la pierre de la Ka’aba, vu qu’ils ne sont jamais sortis de l’âge pierre.

    14
    20
      Bouzorane
      20 octobre 2018 - 19 h 31 min

      J’ai consulté le passage que vous citez…
      juste un peu plus loin que le verset 110, il est dit : »Mais ils ne sont pas tous pareils. Il est, parmi les gens du Livre, une communauté droite qui, aux heures de la nuit, récite les versets de Dieu en se prosternant. Ils croient en Dieu et au Jour dernier, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien » (versets 113 et 114).
      Les musulmans ne sont donc pas considérés comme supérieurs juste par ce qu’ils sont musulmans, puisque les « gens du Livre » sont également cités.
      Il me semble que ces versets mettent en valeur des actes plutôt qu’une quelconque appartenance religieuse.
      Des actes (ordonner le convenable, interdire le blâmable et croire en Dieu) cités à 2 reprises. Ce qui signifie bien leur importance.
      Dans une autre sourat, il est dit :  » Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. » (49;13)

      58
      1
        Anonyme
        20 octobre 2018 - 20 h 05 min

        « Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. »(S.3/V.110)
        Interprétation d’Ibn Kathir :
        La communauté musulmane est certes la meilleure parmi les autres comme Allah l’affirme dans le verset susmentionné. En quoi consiste cette supériorité ?
        Abou Houreira a dit : « Parce que les musulmans amènent les autres hommes, les chaînes aux cous, afin qu’ils embrassent l’Islam, c’est-à-dire qu’ils sont les plus utiles aux autres, en ordonnant le bien et défendant le mal.
        صحيح البخاري / 65 – كتاب تفسير القرآن / باب {كنتم خير أمة أخرجت للناس} [آل عمران: 110] / حديث رقم 4557
        4557 – حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ يُوسُفَ، عَنْ سُفْيَانَ، عَنْ مَيْسَرَةَ، عَنْ أَبِي حَازِمٍ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ، كُنْتُمْ خَيْرَ -[38]- أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ، قَالَ: «خَيْرَ النَّاسِ لِلنَّاسِ((( تَأْتُونَ بِهِمْ فِي السَّلاَسِلِ فِي أَعْنَاقِهِمْ،))) حَتَّى يَدْخُلُوا فِي الإِسْلاَمِ»

        2
        3
          Bouzorane
          20 octobre 2018 - 22 h 03 min

          Ibn Kathir était connu pour sa grande capacité de mémorisation, moins pour sa fiabilité.
          Dans son fameux « tafsir » il dit par exemple que lorsque le soleil se couche, il va se prosterner sous le trône et demande l’autorisation de se lever à nouveau!
          Certaines de ses contributions relèvent plus de la mythologie que de la théologie

          55
          2
    Anonyme
    20 octobre 2018 - 16 h 39 min

    Si cette polemique permettra d’ouvrir les yeux sur cette abominable  » double nationalite  » , ‘ il y’en a meme qui ont en une triple ! ) , c’est toujours ca de gagné pour les peuples des deux bords , et zemour , dans ce cas precis est tres honnete , il dit qu’on doit etre francais a 100% et moi je dis qu’on doit etre algerien a 100% , vivement la suppression de cette mascarade qui fait qu’ils sont francais a 100% ET algerien a 100% , il faut savoir que les consequences sont terribles pour l’algerie et non pour la france ou autres .

    49
    9
    Kaci Mohand
    20 octobre 2018 - 15 h 50 min

    Nous sommes tous d’accord pour dire qu’Eric « Moshé » Zemmour est un odieux sioniste, un descendant d’une famille de truands célèbre en Algérie puis a Marseille dès les années 50, voire avant.
    Oui, Eric Zemmour à une haine rabique des algériens, et qu’elle est en grande partie, et surtut dans son cas, infondée.
    Néanmoins, tomber dans le piège des ennemis de Zemmour est aussi criminel. Car si Zemmour est abjecte et étant un pillier du sionisme d’extrême droite, ses ennemis antiracistes le sont tout autant, car étant l’intelligensia sioniste de gauche, cosmopilite et internationaliste.

    Nous sommes, nous algériens, et pour les moins au parfum d’entre nous, vulnérables à la propagande antiraciste et immigrationiste, en ne nous rendant pas compte que l’Humanité toute entière est aujourd’hui devenue un ensemble de pions dans l’immense échiquer talmudique où les meneurs ne sont que les Soros, Attali et Rothschild ou encore Bronfmann, une extrême droite européenne totalement judéo compatible et pro sioniste avec Marine Le Pen (mariée au juif Aliot),Matteo Salvini, Orban, et dans les coulisses Bannon et Zemmour…..et une extrême gauche antiraciste avec une clique de franc-maçons mondialistes comme le trotskyste Mélanchon, les Femens, les antifas… Tout ça est a mettre à la poubelle au bénéfice d’un véritable souvrainisme , d’un patriotisme national conscient de la volonté sioniste de déstabilisation et de manipulation!

    L’Algérie doit se réveiller!

    14
    4
    Anonyme
    20 octobre 2018 - 14 h 04 min

    Cet écrivain veut bougnouliser les petites têtes blondes.

    8
    14
    Rayés Al Bahriya
    20 octobre 2018 - 13 h 40 min

    À l’écrivain Tadjer , tes écris sont vains , car au fond tu es un Algérien qui fuis son Algérie pour te prendre pour un mi figue mi raisin, soit un franco algérien, qui dans la france d’aujourd’hui tu vis le rejet de la france, des français en somme.
    Pour vous dire, ne pleurez pas la grande guerre, c’est de guerre lasse. Ce n’est plus porteur.
    Alors restez vous même, algérien, et on ne vous rejettera plus.
    Kateb yacine disait, la langue française est un butin de guerre.
    Mais moi je dirai mieux, la france est un mauvais élève, il a zero tout rond dans son bulletin de guerre.
    À bon entendeur salut…!

    14
    8
    Anonyme
    20 octobre 2018 - 11 h 59 min

    Il y a en France environ 7 millions de personnes qui ont des liens avec notre pays : pieds noirs + harkis + franco-algériens + résidents algériens.
    Si on rajoute à ça l’Islamophobie qui existe dans tous les pays occidentaux + la guerre de libération + la décennie noire, Il ne faut pas s’étonner que de tous les maghrébins, les algériens fassent partie des plus discriminés.
    Ce qui m’échappe, c’est le nombre de nos compatriotes qui continuent à aller en France de façon régulière ou non et qui continue a voir ce pays comme un Eldorado.

    29
    7
    Bouzorane
    20 octobre 2018 - 10 h 48 min

    La France est le seul pays au monde où le mot « arabe » a en soi un sens péjoratif, cela avant même la vague migratoire, avant les attentats terroristes, avant la décennie noire, avant 1962 et avant même la guerre 54-62.
    les (rares) français de bonne famille n’osent même pas prononcer ce mot « arabe » tellement qu’ils le considèrent comme « un gros mot »!
    En effet, pour justifier l’invasion de l’Algérie en 1830 et pour justifier les multiples massacres consécutifs à cette date, les français nous ont collé cette appellation « arabe ».
    Tout comme les serbes qui traitaient les bosniaques de « turcs » pour justifier les massacres des années 1990.
    Les bosniaques n’ont rien à voir avec les turcs et cette appellation est purement péjorative.
    C’est exactement la même chose avec les français et le terme « arabe »
    PS: contrairement aux bosniaques qui savent qu’ils ne sont pas turcs, les Algériens, eux, ont succombé à cette propagande de guerre. 132 ans de violence extrême et de répression ont produit l’acculturation du peuple Algérien qui a fini par croire dur comme fer qu’il est « arabe »!!
    Le terme « kabyle » est lui aussi une invention coloniale.

    31
    12
      Anonyme
      20 octobre 2018 - 15 h 50 min

      C’est aussi que les Pieds Noirs faisaient de l’usurpation d’identité. En effet, ils se désignaient eux-mêmes comme Algériens, les seuls, les vrais; les Arabes n’étant que des indigènes de sous-race, mot prononcé avec l’accent le plus méprisant possible, à titre de vaincus de race inférieure que nous étions.
      Albert Memmi a bien décrit le processus: il faut inférioriser le colonisé pour se donner le droit de l’opprimer et de l’exploiter en toute bonne conscience et tout faire pour le maintenir dans une condition infra humaine, notamment en le privant d’instruction. Car on ne méprise par son égal mais son inférieur.

      15
      2
      toto
      21 octobre 2018 - 11 h 06 min

      Le mot arabe est un nom péjoratif en Occident ,des USA à l’ Australie ,en Suède comme en Italie ,en Autriche comme aux Pays – Bas ,en Hongrie ,en Pologne et dans les pays asiatiques Japon ,Philippines ,Inde ,il ne faut pas se faire d’illusions ,voyez le traitement des voyageurs arabes dans les aéroports ,ils sont considérés comme des terroristes en puissance ou des réfugiés bidons ,on brûle des mosquées en Autriche ,en Allemagne en Suède, de suivre l’actualité mondiale ,l’assassinat de Khashoggi qui est suivi mondialement va encore plus ternir l’image ,la guerre au Yémen ,les attentats en Irak ,en Syrie ,le prosélytisme sunnite et chiite à travers l ‘Iran et l ‘Arabie Saoudite ,le régime en Egypte ,la peine de mort contre les homosexuels ,les droits des femmes bafoués ,la prison si un étranger mange pendant le ramadan ,Khashoggi a écrit dans son dernier article que la seule presse libre dans les pays arabes est celle de la Tunisie !

      2
      1
    benchikh
    20 octobre 2018 - 10 h 11 min

    Mr Akli ,cette réaction de la part d’un Français pour moi c’est normal , »ils nous aiment pas » A votre place je retournerais chez moi et participer à la construction d’un état Algérien fort ,au lieu d’essayer de convaincre les défaitistes avec leur culture indigence .

    19
    8
    Hibeche
    20 octobre 2018 - 8 h 56 min

    Le racisme est devenu omniprésent et banal en France. Je ne dis pas que les français sont majoritairement racistes. C’est là-bas qu’il y a le plus grand nombre de mariages mixtes en Europe. Mais le racisme vous effleure pour ne pas dire vous agresse partout. Il est amplifié par la communauté:Zemmour, BHL, Finkielkraut, Goldnadel, Élisabeth Lévy etc…..soutenus par leurs médias « caca » comme Ennahar chez nous. La France, je l’ai quittée il y’a 15 ans sans le moindre regret uniquement à cause de ce climat délétère.

    29
    6
      sielgat
      20 octobre 2018 - 12 h 45 min

      Et pourtant les français respectent plus les vrais arabes tels que les libanais, les syriens les irakiens, les jordaniens ,les palestiniens ,et les égyptiens q’ils considèrent comme cultivés, alors que doit on comprendre ,sinon que le mots arabes a été altéré une fois qu’l a atterrit chez les barbares que nous étions?

      13
      37
        NasserS
        20 octobre 2018 - 18 h 28 min

        @Si Elgat
        Et pourtant tous les maux, qui nous rongent et qui font détester les algériens, viennent de cette région peuplée de gens  »cultivés », comme vous les qualifiez ; d’ailleurs, même l’actualité va vous démentir à ce sujet. le seul tort des algériens, vis-à-vis de ces hypocrites, c’est d’avoir combattu les affres du colonialisme et, par la suite, l’entreprise de destruction de ces gens cultivés. Quand à la barbarie, il suffit de faire une petite recherche pour connaitre où se situent les régions et les villes les plus dangereuses dans le monde.

        33
        1
    Abou Langi
    20 octobre 2018 - 8 h 53 min

    « Cette polémique a cependant permis de vous faire connaître et une meilleure vente de vos livres… »

    ça c’est pas janti du tout !

    Moua je pense que c’est l’inverse: c’est kamim grâce à lwi que ces lycéens sont sortis de l’anonymat .

    Atansyou ! Je ne veux pas dire qu’on ne fait du feu qu’avec le bois qu’on a et que rapporte un non-événement comme celui-là ça ne fera pas pus de fumée ou je ne sais pas ce que vous allez imaginer.

    Quand un écrivain franco-algérien a réussi à se faire connaitre en Suède an Allemagne et en Italie a-t-il besoin de faire le buzz pour en vendre dans son pays ?

    Mwa comme je ne suis pas suédois je ne l’ai pas encore lu , et à franchement parler , je ne le connaissais pas.

    12
    6
    Ch'ha
    20 octobre 2018 - 8 h 40 min

    Excellente interview.
    Je n’au qu’un bémol à émettre : c’est la France dans son INTÉGRALITÉ qui est RACISTE envers surtout les algériens et franco-algériens. Limiter ce comportement ce DÉLIT à l’extrême droite est une erreur. Mon cas personnel parle de lui-même et se passe de tout commentaire déferlement de haine réseaux sociaux meRdias français etc DISCRIMINATION À L’EMBAUCHE …jusqu’à la voiture bélier avec des CRIMINELS élevés en SUPERS HÉROS MARVEL par la nation française politiques et tout bord…ABSENCE TOTALE DE SOINS MÉDICAUX alors que j’ai failli y laisser la vie et encore à ce jour PRÉCARISATION MÉDICALE ET FINANCIÈRE INNOMMABLES etc…etc harcèlement PERSÉCUTION OBSESSIONNELLE RÉCURRENTE de tout bord étatiques et non étatiques milices de civils etc….malgré la voiture bélier comme si ce n’était pas suffisant à leur bonheur leur existence misérable ….
    Toutes ces personnes fonctionnaires d’État administration « forces » de l’ordre pompiers milices de civils….ne sont pas d’extrême droite mais vont de l’extrême gauche à l’extrême droite et les makhnazis, les harkis etc…sont également très nombreux à s’exécuter de manière zélée pour 5 centimes d’€.
    La France est un pays de racistes envers les algériens de PERVERS sexuels de psychopathes de criminels à tous les niveaux y compris étatiques politiques c’est aussi simple que ça.
    Les propos d’Hollande sur le retour de Valls du pays « ah il en revient sain et sayf c’est déjà pas si mal » c’est le PS pas le RN sans oublier Valls et ses diatribes nauséabondes sur les musulmans et son prosélytisme judéosioniste à outrance…sans oublier tous les meRdias français toujours prompts à cracher baver sur le pays etc etc etc les élèves sont à l’image de leur pays de leur éducation. Mais ce n’est pas uniquement l’extrême droite c’est la France dans son INTÉGRALITÉ.
    Ne JAMAIS rien attendre de la France.
    Le commentaire de @Yeoman est plus que pertinent et je rajoute avec du sionisme et une vénération de l’entité sioniste vous atteindrez les sommets de la « gloire » version française uniquement.
    Excellente interview Mohamed El-Ghazi : « j’ai subi un déferlement de haine », moi aussi et comme vous encore à ce jour et qui a encore de beaux jours devant lui…

    56
    12
      Toto
      20 octobre 2018 - 9 h 05 min

      Je lis absence totale de soins médicaux ,alors pourquoi tant d’algériens vont se faire soigner en France et le premier d’entre eux ? Pourquoi tant d’artistes ,de personnalités ,d’anciens ministres ,voire d’anciens moudjahids décèdent en France et non pas sur le sol de la mère patrie ? Subissent – ils vraiment une persécution obsessionnelle récurrente ?

      17
      5
        Anonyme
        20 octobre 2018 - 10 h 49 min

        @TOTO : Ch’ba qui vit visiblement en France parle des franco-algériens ou algériens ordinaires qui ne font pas partie de notre nomenklatura installée Occident. Dans les pays occidentaux les riches étrangers ne vivent pas la discrimination de la même façon car ils ne fréquentent que des occidentaux huppés, éduqués. Avoir de l’argent modifie aussi le comportement des autres à leur égard

        22
        8
      Anonyme
      20 octobre 2018 - 12 h 54 min

      Je ne sais pas où vous avez vécu en France,mais là c est des accusations gratuites que vous lancez….à moins que vous y étiez sans titre de séjour ..
      Il y a énormément d Algériens qui travaillent dans les plus grandes entreprises et qui ne souffrent aucunement de ce que vous relatez…
      Il suffit d avoir les compétences nécessaires et les Zemmour and co ,il n y a que les journalistes sionistes qui font monter la sauce..

      17
      29
        toto
        21 octobre 2018 - 11 h 11 min

        En France tout le monde ,absolument tout le monde est soigné gratuitement dans les hôpitaux sans aucune discrimination ,français ,étrangers ,sans papiers ,clandestins .Tous les algériens qui vivent en France peuvent confirmer .

        3
        1
    Bouzorane
    20 octobre 2018 - 8 h 29 min

    Visiblement, ce « franco-algérien » ne comprend rien à la france!
    Il n’ a pas compris que « ce n’est pas «franco-» qui les dérange », ce n’est pas «algéro» qui les dérange, mais c’est surtout cette combinaison « franco-algérien » qui les révolte… et il ont bien raison!!
    Arrêtez donc de faire l’autruche et regardez la réalité en face!
    Il y a un problème, un gros problème, entre la France et l’Algérie.
    Vous persistez dans le déni de réalité en déclarant :
    « c’est une grande partie de l’Europe qui bascule dans l’extrême-droite, l’Italie, l’Autriche, la Hongrie, la Pologne. L’Allemagne a eu chaud. La France et l’Espagne résistent mais pour combien de temps encore ? »
    Vous ne comprenez donc pas que certes l’Europe est en train de basculer mais la france, elle, a basculé déjà, il y a fort longtemps!
    La haine française de tout ce qui est Algérien ne date pas d’aujourd’hui, ni d’hier, ni même de 1962.
    Autrement dit, pour un Algérien, vaut mieux avoir affaire à l’extrême droite européenne plutôt qu’à « l’humanisme internationaliste » français
    Lorsqu’il s’agit d’Algériens, un raciste européen est encore moins raciste qu’un français lambda « de gauche ».
    Il faut comprendre une fois pour toute que les français dans leur ensemble éprouvent une haine viscérale envers tout ce qui est Algérien, et cette haine dépasse toute idéologie, aussi extrême et aussi raciste soit-elle.
    D’ailleurs, cet écrivain fini par reconnaître lui-même cette réalité en concluant : « Ma carrière littéraire est un mystère. J’ai écrit onze romans. J’ai toujours eu plus de lecteurs en Allemagne, en Suède et en Italie, alors que je n’ai jamais vécu ne serait-ce qu’un jour dans ces pays. Cela aussi me dépasse. » Tout est dit!

    55
    12
      Anonyme
      20 octobre 2018 - 14 h 01 min

      « Pour bien voir un défaut dans autrui, il n’en faut pas avoir un semblable ». Proverbe polonais)
      Le racisme a cours là aussi, en Algérie. Nous ne sommes pas mieux que certains français abrutis. Il suffit de lire certains tweets.

      19
      2
    Yeoman
    20 octobre 2018 - 7 h 44 min

    Monsieur Tadjer, si vous voulez vous attirer la sympathie de certain, si vous voulez recevoir quelques tapes sur l’épaule et même quelque obscure prix littéraire, faites donc comme certains de vos compatriotes (Sansal, etc.) qui, il n’y a pas longtemps, coulaient de beaux jours dans les rouages de l’état algérien. Faites comme eux, insultez votre pays et la religion de vos parents, et je vous garantie que vous vendrez 2000 fois plus de livres.

    60
    20
      BOUMEDDANE
      20 octobre 2018 - 9 h 02 min

      Je pense que vous exagérer. Dans tous les pays du monde, une certaine frange de la population est raciste.
      Dire que tous les français sont racistes, je ne partage pas votre jugement; dans ce cas comment expliquez vous que dans ce pays raciste comme vous l’affirmez, vivent plus de 3 millions de nos concitoyens et près de 30 000 étudiants dans les universités françaises.
      ne pensez vous pas que les Algériens ne sont pas racistes, regardez un peu notre comportement envers les pays africains et les chinois qui viennent construire nos logements?

      17
      55
        Yeoman
        20 octobre 2018 - 19 h 14 min

        Où ai-je dit que les français sont racistes? C’est quoi cette fâcheuse habitude qui consiste à répondre à des commentaires sans prendre le temps de les lire? Je dis que certains algériens s’empressent de se mettre à plat-ventre et à se cracher dessus pour plaire aux français, en partant, justement de l’idée que tous les français sont racistes. Restent les petites sectes médiatico-éditoriales parisiennes. Si vous croyez que ces gens jugent les oeuvres littéraires à leurs juste valeur et sans prendre en question l’appartenance et les orientations politiques de leurs auteurs, alors vous devez avoir raté un épisode, voire toute la première saison de la série.

        3
        2
          Yeoman
          20 octobre 2018 - 19 h 35 min

          Je voulais dire « sans prendre en compte. » Par ailleurs, et pour parler de racisme, citez-moi un seul pays au monde, y compris les pays les plus hostiles, où des personnages aussi affreux, aussi ignares que celui cité dans l’article occupent carrément le haut du pavé intellectuel. C’est d’autant plus désolant que Paris est quand même … Paris!

      Anonyme
      20 octobre 2018 - 20 h 26 min

      Yeoman, bien vu ! Je précise en passant que Sansal n’est pas Algérien mais marocain du Rif de père et de mère, ce dont il ne s’est jamais caché.
      En France, se dire écrivain algérien, ça intéresse ( et ça rapporte ) beaucoup plus que se dire écrivain marocain.

      4
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.