La sœur de Larbi Ben M’hidi : «Le film sur mon frère est truffé d’erreurs»

Drifa Ben M'hidi
Mme Drifa Ben M'hidi, sœur du chahid Larbi Ben M'hidi. D. R.

Par Sarah L. – La sœur de Larbi Ben M’hidi aurait «préféré» que Bachir Derrais ne réalise pas le film sur son frère. «Je lui ai parlé plusieurs fois au téléphone et je lui ai dit que son film était truffé d’erreurs», a affirmé Mme Drifa Ben M’hidi sur le plateau d’El-Djazaïria TV, dans une émission qui sera diffusée dans la soirée de ce samedi.

La sœur du héros de la guerre de Libération nationale a rappelé que François Mitterrand en personne a ordonné l’exécution de Larbi Ben M’hidi et que ce dernier n’était pas uniquement un homme politique, mais aussi un combattant dans les rangs de l’ALN, contrairement à ce que laisse entendre le réalisateur du film controversé dont la projection a été suspendue par le ministère des Moudjahidine.

Bachir Derrais avait, pour sa part, déclaré à Algeriepatriotique qu’il ne comprenait pas les raisons de cette levée de boucliers contre son film, d’autant plus, avait-il précisé, que ni le ministère de la Culture ni celui des Moudjahidine n’avaient émis une quelconque réserve durant le tournage.

«J’ai l’impression que le pouvoir – enfin, le gouvernement – n’est pas prêt à dévoiler certaines choses. Il continue à cacher certains aspects de l’histoire algérienne, certains tabous. Ç’aurait été compréhensible dans les années 1960 ou 1970, mais, aujourd’hui, il n’y a aucune raison de censurer l’histoire ou d’éviter de parler de certaines choses qui fâchent», avait confié le réalisateur dans un entretien à notre site. «Ceux qui ont fait la Révolution sont avant tout des êtres humains, avec leurs qualités et leurs défauts. Aussi, je ne vois pas pourquoi on devrait s’autocensurer ou subir la censure», avait-il objecté, en ajoutant qu’il a réalisé le film «avec beaucoup de recul» en se basant «sur des faits historiques réels, sur des livres, sur des récits et sur des témoignages».

«J’estime, avait-il assuré, que je n’ai commis aucune erreur historique, contrairement à ce que certains essayent de faire croire. Toutes les scènes qui ont été tournées sont vérifiées et authentifiées par les témoins et les livres. Tout ce qu’il y a, c’est que le système algérien ne veut pas qu’on parle de certaines choses».

S. L.

Comment (22)

    Anonyme
    22 octobre 2018 - 0 h 37 min

    Où va-t-on de la sorte? D’abord une commission de lecture d’un organisme producteur ( le ministère des moudjahidine et ayants-droits) bloque le film, puis on lance un débat sur le contenu du film …sans que ceux pour qui le film est destiné ait eu l’occasion de le voir, ensuite, le réalisateur nous annonce que le film va sortir dans quelques mois grâce à son combat contre la censure ( Derais dixit) et maintenant voilà que Mme Hassani née Ben Mhidi qui était au coté de Derais pour protester contre la censure du film sur son frère ( notre frère, à tous) le Chahid Larbi BenMhidi suggère que le film est « plein d’erreurs et qu’elle aurait « préféré » qu’il ne le fasse pas » ! Peut-être que cela aurait évité de dépenser un budget non négligeable (70 milliards de centimes) et une polémique -à différencier d’un débat même contradictoire, toujours utile- sur le thème de l’Histoire de la lutte de libération nationale et de ses acteurs et son rapport à l’art ( cinéma,théâtre, littérature, etc.). Quant à « l’opinion publique », elle condamne, défends, prends position… sauf qu’il y a que très peu de spectateurs, ceux qui ont en définitive peuvent classer ce film dans la rubrique « navet » ou « chef-d’oeuvre », qui l’ont vu…On juge un « objet » ( par lequel le « crime de lèse-majesté » serait commis) quasi-inconnu pour la grande masse !
    Faisons-nous face à une grosse manipulation ? Mourad Bourboune l’auteur de la version initiale du scénario a, dans une interview, insinué que la réalisation du film méritait d’être confiée à un metteur en scène chevronné…oublieux, à mon avis, d’ajouter et honnête. Car des sommes énormes d’argent sont parties en fumée pour réaliser des films sur nos Héros nationaux ( Émir Abdelkader,et d’autres) dont le public algérien n’a même pas vu en B.D ou roman-photo? Le but est-il de dégoûter à jamais l’algérien d’accorder du crédit à ce genre d’oeuvre dont l’importance pour nourrir le roman national est essentiel, car associée à de la rapine et de la corruption et dans la foulée dévaloriser les créateurs?
    Alors, restons rationnels. Il faut montrer ce film et laisser le public se faire une opinion en allant le voir ou…. en le boudant. Cessons de méprisez le sens critique des algériens

    Tinhinane-DZ
    21 octobre 2018 - 20 h 32 min

    Mme Drifa Ben M’hidi,

    Merci infiniment !!
    Il faut défendre la mémoire de nos chouhadas…Il faut faire un barrage à ceux qui veulent effacer la révolution Algérienne de l’histoire de l’humanité… Les falsificateurs de la guerre d’Algérie sont très actifs achetables pour une carte de séjours en France.
    Pendant que Macron décore ses Harkis, nos responsables-harkis internes assassinent la mémoire de nos chouhadas. encore une fois.
    Pour une carte de résidence et un compte bancaire en France, ils sont capable de vendre toute l’Algérie….

    Mais où va L’Algérie avec toutes ces trahisons à tous les niveaux.

    32
    2
    Vérité
    21 octobre 2018 - 14 h 34 min

    Vérité est rien que la vérité de ces hommes qui arriverons un jours à ce regarder dans une glace et dire
    oui j’ai fauté et je l’avoue , si l’Algérie est rester bloqué en marche arrière c’est bien n’a cause de mes choix
    qui mon rendu à moitié fou à cause de la folie du pouvoir et de ses dérivent !
    Mais grâce à Dieu je vous demande pardon aujourd’hui et je ne mettrais plus jamais mon enrichissement personnelle en sachant que mon voisin à planifier de fuir le pays sur un canot pneumatique au risque de ne pas mourir dans la mer mais de se retrouver la tête baisser en fasse de ceux qui ont tuer mon père et mon oncle derrière la maison en me tenant pour pas que je regarde cette effroyable massacre !!
    et aujourd’hui par la faute de certain hommes voraces mon voisin qui ne cesser de crier vive l’Algérie belle et rebelle et obliger de fuir pour pas mourir massacrer par les mains de son frères qu’il soit muslim ou soldat un frère reste avant tout un frère !

    41
    Vérité
    21 octobre 2018 - 10 h 18 min

    Aux pays des Harkis et collabos tout est falsifié;le Harki est devenu Moudjahid; et le Moudjahid Harki;à partir de l’année 1958 l’Algérie est tombée aux mains des traitres collabos;voulu par le général de gaulle et certains soit-disant faux héros Algériens;la preuve nous sommes encore sous tutelle Française

    47
    3
    Mahdi
    21 octobre 2018 - 8 h 46 min

    Pour quelques dinars de plus… Honte à toi Drifa ! النار تخلي الرماد

    8
    72
      Anonyme
      21 octobre 2018 - 20 h 23 min

      [email protected]
      Des harkis de ta trempe on en veut plus.
      Va débiter ton venin ailleurs.

      10
      3
    Kabyle un jour
    21 octobre 2018 - 5 h 36 min

    Je suis d’accord avec la majorité des commentaire, pour une fois on ai d’accord sur l’essentiel. ceux qui profite du report de la diffusion du Film c’est eux meme qui retarde le développement de l’Algérie. Mes respect madame laisser ce film sortir ne faite pas barrage comme il souhaite les officines. Monsieur Draiss est un authentique. Ce film a moins il mérite d’être diffuser pour démasquer les stationné derrière les frontière.

    19
    5
    Rayés Al Bahriya
    21 octobre 2018 - 5 h 05 min

    La véritable vérité dérange l’axe Alger-Paris-Alger….
    Qui se tapis dans les rouages de l’état algérien ?
    Depuis 1962 , on le sait très bien, y a des officines occultes , qui donnent l’ordre secret qui est le suivant :
    «  » Détourner le bateau Algérie «  ».
    Ce qui se trame , on le sais déjà, de sources sûres…
    Larbi Ben M’Hifi compte beaucoup pour nous ALGÉRIENS fiers de leur histoire de la guerre de libération, anticolonialiste….
    Mais , de nos jours les baltaguia sont aux rênes du pouvoir….adoubés par la france revancharde…

    Qui va libérer ce pays , des traîtres ???

    Toute la dramatique question est là….

    20
    3
    DYHIA-DZ
    21 octobre 2018 - 0 h 47 min

    Une triple trahison !!!

    Le Film est truffée  »d’erreurs » intentionnelles
    Le tournage du Film en Tunisie.
    Le Budget du Film qui a été dépensé à l’extérieur de ‘Algérie.
    À se demander qui gère ce pays. Que des Mystères.

    30
    10
      Précision
      21 octobre 2018 - 15 h 59 min

      Savez-vous pourquoi le film a été tourné en Tunisie?

      Ben Mehidi a vécu a Biskra et sous prétexte que le quartier où il vivait a changé il fallait trouvé un quartier qui lui ressemblait et il a trouvé en Tunisie, c’était un faux prétexte car a Biskra même ou les ville environnantes on pouvait tourner toute les scènes.
      Pour le tournage en Tunisie l’intérêt était comme vous l’avez dit l’utilisation de la partie devises et payer les (…) techniciens Tunisiens avec des commissions versées sur place..

      1
      10
        DYHIA-DZ
        21 octobre 2018 - 20 h 39 min

        Je sais une chose:
        L’Algérie est trahie par ces pseudo-Algériens.
        Les minables se partagent la vache Algérie.
        Autre chose c’est du blabla

        40
        1
    Kahina-DZ
    21 octobre 2018 - 0 h 42 min

    Il faut protester contre les Fraudeurs et les falsificateurs de la guerre d’Algérie. Nous n’avons pas le droit de rester spectateur. Ils font tout pour rabaisser nos Chouhadas….

    Ils veulent falsifier toute la guerre d’Algérie…Ils veulent mentir à la nouvelle génération en leur disant qu’il n’ya pas eu de guerre, mais juste une protestation politique ( pour ne pas dire un débat politique).
    La France veut se faire une virginité en s’appuyant sur les vendus et les sans dignité.
    Ce film est une trahison à nos valeureux Chouhadas et à l’histoire d’Algérie.

    40
    11
      Djaffar
      21 octobre 2018 - 16 h 01 min

      C’est exact, bravo pour ces vérités.

      19
      2

    Avec tous les respects qui vous sont dus, Grande Dame. Je vous demande pardon de vous faire une petite remarque : n’attendez pas le ou les moments que l’on parle de votre frère. Non, plutôt, de notre frère à tous. Celui de tous les Algériens qui ont mal à leur pays. De grâce ! avant que vous ne partiez, écrivez videz-nous votre coeur de tout ce que vous savez. Et vous devez en savoir des choses ! s’il vous plait, faites-le pour les générations futures. Cela vaudra mieux que mille films, fussent-ils vrais !

    45
    1
    Felfel Har
    20 octobre 2018 - 22 h 36 min

    Il faut se rendre à l’évidence: même morts, les héros donnent des cauchemars à ceux qui se sont refugiés chez les pays voisins en attendant que l’orage passe. L’indépendance chèrement acquise, ils se sont précipités pour prendre les leviers de commande en se donnant une légitimité historique qu’ils n’ont jamais eue. Depuis, ils se sont inventé des exploits et des prouesses pensant parvenir à égaler ceux qui ont vraiment fait face à l’ennemi, les armes à la main et jouir du même respect que le peuple voue à ses véritables héros. Peine perdue! Il faut alors conclure que tout film qui ne leur fait pas la partie belle n’aura pas l’heur de leur plaire. Seuls les vrais héros sont immortels selon André Malraux « Le tombeau des héros est le coeur des vivants ». Allah yarham echouda!

    29
    2
      Felfel Har
      21 octobre 2018 - 12 h 49 min

      On l’aura compris: Allah Yarham Echouhada!

      Abou Stroff
      21 octobre 2018 - 15 h 50 min

      en mentionnant les planqués de tunisie et du maroc, seriez vous en train de faire référence à notre bienaimé fakhamatouhou?
      je vous rappelle, au cas où vous ne le sauriez pas que, sous le pseudo de kouider el mali, notre bienaimé fakhamatouhou a ouvert un front à la frontière malienne et trucidé un nombre incalculable de soldats ennemis.

      1
      3
        Felfel Har
        21 octobre 2018 - 17 h 35 min

        « Ejusdem farinae » disaient les anciens Romains pour dire qu’ils sont faits de la même farine, qu’ils partagent les même tares et les mêmes vices. La participation à la révolution, à quelque titre que ce soit, n’autorise aucun dépassement et n’ouvre droit à aucun privilège. C’était un devoir de contribuer à la libération du pays. Salutations!

    صالح/ الجزائر
    20 octobre 2018 - 20 h 04 min

    A quoi sert de parler de certaines choses qui fâchent ? .
    S’il n’y a aucune raison de censurer l’histoire , pourquoi dans ces conditions le film “La bataille d’Alger” a été interdit en France jusqu’en 2004 ? .
    et puis il y a des histoires et des histoires : il y a l’histoire officielle du suicide ; il y a celle officieuse du général criminel de la pendaison , il y a celle de la soeur qui s’est déplacée jusqu’à Paris pour plus de verité , et qui a rappelé que c’est François Mitterrand en personne qui a ordonné l’exécution de Larbi Ben M’hidi , et que ce dernier n’était pas uniquement un homme politique

    18
    1
    Tredouane
    20 octobre 2018 - 19 h 51 min

    En fin du compte tout passe ,reste le livre de l’Histoire écris par de grands hommes ,notre histoire reteindra à jamais le nom de ce Chahid Larbi Ben M’Hidi,un leader stratège un moudjahed inébranlable Dieu ait son âme au paradis.
    On ne peut en aucun cas permettre qu’un filme qui retrace son épopée soi truffé d »‘erreurs, alors merci à ça sœur pour ça vigilance.

    23
    4
    Merci
    20 octobre 2018 - 18 h 55 min

    ALLAH YARHAMHOU le valeureux moudjahid Larbi Ben M’hidi.
    Je n’irai pas voir le film car je n’aime pas les histoires fausses.
    Merci madame de nous avoir prévenus.

    21
    9
    Ali la pointe
    20 octobre 2018 - 18 h 38 min

    « truffé d’ERREURS » mais pas de FAUTES. Chère sœur
    Vous êtes là mieux placée pour nous le confirmer. Vous nous rassurez. Tant que Larbi n’est pas trahi par le film, on finira par voir. Si vous pouvez nous dire, même à demi-mot quilla dénoncé au colonel « Martin » de l’autre film sur la bataille d’Alger, épisode grandiose et glorieux de notre lutte pour notre indépendance qui n’a pas livrée tous ces secrets.
    Allah yarham echouhada.

    25
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.