Un prince dissident : «Ben Salmane n’hésitera pas à renverser son père»

roi dissident
Mohammed Ben Salmane peut tourner le «bisht» à n'importe quel moment. D. R.

Par R. Mahmoudi – Commentant l’immense scandale dans lequel se débat actuellement la famille régnante en Arabie Saoudite, le prince dissident Farhan Al-Saoud estime que le régime saoudien paie l’«impétuosité» de son prince héritier, Mohammed Ben Salmane. Il prévoit que si le roi, Salmane, décide, dans la conjoncture actuelle, de désigner son deuxième fils, Khaled, à la place de Mohammed, celui-ci n’hésitera pas à renverser son père.

Dans un entretien à la chaîne de télévision arabe Al-Mayadeen, diffusé lundi soir, le prince saoudien établi en Europe explique que le Conseil d’allégeance qui, théoriquement, nomme les souverains et les héritiers présomptifs, est une «entité virtuelle», sans aucun pouvoir réel.

A propos de l’assassinat, à Istanbul, du journaliste dissident Jamal Khashoggi, le prince Farhan Al-Saoud appelle à juger le prince Mohammed Ben Salmane, dans le cas où sa responsabilité serait établie de façon irréfutable, tout en se demandant comment les gouvernements occidentaux continuent à traiter avec celui qu’ils accusent ouvertement de meurtre. Ce qui l’amène à soupçonner certaines capitales, comme Ankara, de chercher à «marchander» avec les Al-Saoud.

Dans la foulée, le prince saoudien dissident a révélé que lui-même avait été visé par une tentative d’assassinat par l’empoisonnement – qui lui a valu trois années de séjour à l’hôpital – pour ses positions politiques. «Je connais très bien le roi Salmane ; il souhaite vraiment ma mort», lâchera-t-il.

Le prince raconte aussi qu’une semaine avant l’assassinat de Khashoggi, il a été «entraîné» par des Saoudiens en Egypte pour lui remettre une somme d’argent mais il aurait refusé. Pour lui, «les dirigeants saoudiens ne font aucun cas des relations de parenté ; celui qui veut parler politique contre eux doit mourir !» C’est cette sentence qui semble avoir été appliquée contre Jamal Khashoggi et des dizaines d’autres avant lui.

R. M.  

Comment (10)

    kenza
    23 octobre 2018 - 19 h 38 min

    Fort du soutien de ses maîtres américano-sionistes, gâté pourri, imbu de sa personne qui ne regarde que son nombril, égoïste, cet être cruel dénué de toute empathie se fout complètement de ce qu’il pourrait advenir de son pays comme de tout le reste du monde. Et le vrai danger venant de ce roitelet, c’est qu’il n’est qu’une marionnette aux mains des américano-sionistes. Israël, pour son projet du Grand Israël, et les états-unis pour leurs intérêts financiers, économiques, et géostratégiques, ont trouvé en la personne de MBS la parfaite marionnette qui leur permettra de réaliser leurs sombres desseins. L’affaire Khaschoggi n’est qu’un moyen supplémentaire de faire pression sur ce larbin assoiffé de pouvoir et l’obliger ainsi à plus de concessions. Israël et les états-unis ne sont pas prêts de se débarrasser d’un allié aussi efficace; en la circonstance, il est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut….

    Felfel Har
    23 octobre 2018 - 16 h 13 min

    Il ressemble beaucoup à Darth Vader, le prince de la mort de la saga Star Wars. Il pue la méchanceté! Plus vite on se débarrasse de lui, mieux ça vaudra pour le monde. Complètement soumis à Jared, lui-même prosterné aux pieds de Satanyahou, il est capable de déclencher un conflit qui débordera la région pour devenir planétaire et, comme le prédit Poutine, certains iront au paradis et d’autre feront la chaîne chez 3zrayine en enfer.

    الهوارية في فرنسا
    23 octobre 2018 - 15 h 56 min

    Malgré ses origines turkish de Jamal Khashoggi, il avait droit à la vie, ses barbouzes doivent êtres arrêtés, jugés et coffrés. Allah yarmeh, il a subi une mort atroce, à notre époque, ce genre de crime ne doit plus avoir lieu. Les algériens ne doivent plus tolérer cette crapule de Mohammed ben Salmane sur notre sol, dans notre pays l’Algérie. Avant qu’il projette une quelconque visite chez nous, qu’il aille au diable, je refuse qu’il pose ses pattes dans mon pays…

    Ch'ha
    23 octobre 2018 - 14 h 29 min

    MBS est très très très lié à Kushner gendre judéosiniste de Trump. Formé dans une université américaine de la CIA (CIAU) qui lui a permis de tisser des liens avec l’entité sioniste (services de renseignements etc..) et son séjour chez l’entité sioniste.
    MBS a assigné à résidence sa mère pendant 2 ans car celle-ci s’opposait à ses ambitions jugées prématurées.
    Sans parler de tous les contrats passés avec les USA et surtout le fameux deal du siècle qui liquide totalement la cause Palestinienne au profit de l’entité sioniste qui poursuit sa colonisation..
    MBS fait ce que ses maîtres lui disent de faire.

    8
    1
    Tredouane
    23 octobre 2018 - 11 h 38 min

    Ah donc finalement il y’ a une dissidence,graves accusations,une régions ou il y’ a de grands enjeux géoéconomiques géostratégiques,ou les intérêts se croisent ,avenir incertain et trouble.

    10
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 10 h 20 min

    si j’ai a conseil a donner a nos hommes politique :attention de donner le pouvoir des jeune de moins de 40ans ou 60ans sont très dangereux et dans les pays du tiers monde leurs pensés sont encore des adolescents pour le retard mental de ses pays suite a divers raison : histoire pauvreté manque d’infrastrcure etc….

    8
    6
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 10 h 12 min

    L’affaire Jamal Khashoggi est l’un des plus petits crimes de MBS, mais ce devrait être son dernier. La famille des Saoud n’est pas protégée par le Pacte du Quincy qui ne s’applique qu’au roi. Les États-Unis devraient récupérer plusieurs milliards de dollars.

    13
    صالح/ الجزائر
    23 octobre 2018 - 9 h 53 min

    Un chien dressé ne désobéira jamais à son maitre ( à ses maitres ) .
    Le prince dissident ne devait pas ignorer qui est le maitre et qui est le chien , comme il devrait être assurément instruit et assez intelligent pour savoir que l’Histoire des Yankees et de la famille régnante et accaparante , d’origine bédouine du Nejd , ne commence pas avec le prince héritier criminel , voyou et vendu , et ami( !?) du mari de la fille du Président des EU .
    Toute la famille , régnante et accaparante , n’a jamais permis à ses sujets , répertoriés en deux classes , supérieure sunnite et inferieure chiite , de sortir des limites du moyen âge , sinon le destin des défenseurs des droits de l’homme d’Al Qatif , du quartier historique d’al-Awamia , et dernièrement du journaliste découpé en ( 15 ) morceaux à l’intérieur du consulat à Istanbul du faux  » Serviteur des Deux Saintes Mosquées » et vrai serviteur du complexe militaro-industriel des États-Unis .
    Si le prince dissident feint la réalité blessante , nous lui rappelons que le maitre c’est l’Américain , Al-Barrah , qui répète publiquement et à satiété ses louanges(!?) humiliantes en direction des serviteurs zélés de toujours , depuis 1945 , telles que : « Les Saoudiens ne sont rien que des esbroufeurs, des tyrans et des lâches . Ils ont l’argent , mais pas le courage » ; «Nous protégeons l’Arabie saoudite» ; «Et j’aime le roi, le roi Salman. Mais j’ai dit: « Roi, nous te protégeons, tu ne serais peut-être pas là dans deux semaines sans nous. Vous devez payer … » » , et le « Roi » n’a non seulement accepté de payer (des contrats pour 380 milliards de dollars ) , mais il a décoré Al-Barrah de la médaille roi Abdelaziz , la plus haute distinction civile .

    13
    1
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 9 h 30 min

    Mohammed Ben Salman a le soutien total et indefectible de Trump et tout son entourage principalement sa fille et son gendre Jared Kushner car il est la colonne vertebrale de tous leurs projets au moyen orient et surtout celui de la Palestine et du front de la resistance IRAN,Syrie et Hezb Allah Libanais.Les pays occidentaux surtout Europeens finiront par s aligner sur les theses Americaines et les declarations de leurs leaders telle la chanceliere Allemande Merkel ou le president Francais Macron ne sont que de la poudre aux yeux,ils savent tres bien qu au bout de quelques semaines tout sera balaye sous la table comme un marche de tapis….Erdogan fera des discours et des revelations pour marchander sa part du « Gateau »….Reste l inconnu des medias Americains surtout le Wachington Post qui continuent actuellement a critiquer le comportement de Trump et denoncer le crime commis dans le consulat Saoudien sur ordre de MBS….Attendons pour voir plus clair….car les interets economiques en jeu sont enormes……et en politique il n y a pas de morale…il n y a que des interets…..

    13
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 8 h 55 min

    avant le pétrole ils entre tuer pour beaucoup moins que ça …

    4
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.