Un historien français : «Le peuple algérien n’existait pas avant 1830»

Ecrivain Sévillia
L'historien français Jean Sévilla. D. R.

Par R. Mahmoudi – A contre-courant du mouvement d’idée né après les déclarations successives du président Emmanuel Macron sur l’histoire de la colonisation, le journaliste et historien français Jean Sévillia vient de publier un ouvrage dans lequel il met en garde contre toute tentation de «repentance» et contre toute reconnaissance des crimes commis par l’armée coloniale durant l’occupation de l’Algérie.

Intitulé Les Vérités cachées de la guerre d’Algérie, le livre de Jean Sévillia prétend restituer «méticuleusement et dans toute leur complexité» les événements qui se sont déroulés entre 1954 et 1962, et s’attacher à présenter une synthèse de l’histoire de la guerre d’Algérie «qui échappe au travers de l’historiquement correct».

Il dénonce, tout à tour, l’anachronisme : «L’inéluctabilité de l’indépendance, évidente avec le recul du temps, n’était qu’un point de vue minoritaire jusqu’en 1958-1959» ; le réductionnisme : «La guerre d’Algérie n’opposait pas seulement notre pays aux terroristes du FLN, mais résultait d’un emboîtage de conflits multiples dont celui opposant le FLN à ses rivaux du MNA», le mensonge par omission :  «Quid des massacres d’Européens ayant provoqué la répression de Sétif en 1945 ?» ; le manichéisme : «Pourquoi se scandaliser des  »exactions » des militaires français mais pas de celles des poseurs de bombes du FLN ?» ; l’indignation sélective : «Les morts du métro Charonne le 8 février 1962 sont-ils plus respectables que les fusillés de la rue d’Isly du 26 mars ?» et enfin l’occultation : «Pourquoi taire les massacres d’Européens à Oran le 5 juillet 1962, comme ceux des harkis après l’indépendance ?»

Poursuivant dans ses dénégations, l’historien français estime, par exemple, sur la question si actuelle de la torture, que c’est le FLN qui a poussé, le premier, à la montée aux extrêmes, «ce qui a pu engendrer des réactions tout aussi extrêmes de la part de l’armée ou de la police». Pour lui, il n’y jamais eu de généralisation de la torture «mais une certaine banalisation : tout le monde en parlait, mais rares étaient les tortionnaires» (sic).

Dans une interview accordée au Figaro, et publiée dans son édition de vendredi, Jean Sévillia s’élève avec véhémence contre les propos tenus en 2017 par le président Macron, et vite retirés, qualifiant la colonisation de «crime contre l’humanité». «Dans l’imaginaire contemporain, dit l’historien, le crime contre l’humanité est lié au nazisme. Qualifier sous ce terme cent trente-deux ans de souveraineté française sur l’Algérie est une accusation insignifiante, tant elle est excessive.» Pour lui, la formule employée par Emmanuel Macron «revenait à porter une condamnation globale, historiquement insoutenable, politiquement scandaleuse et moralement insultante pour les ex-Français d’Algérie et les musulmans qui avaient coopéré avec la France».

A l’interpellation du journaliste que la France était «tout de même» une puissance occupante et que le peuple algérien était un peuple occupé, l’auteur se montre encore plus intraitable et plus buté : «Attention à la chronologie ! Lors de la conquête, il n’existe pas de peuple algérien !»

R. M.

Comment (145)

    Anonyme
    1 novembre 2018 - 12 h 21 min

    Sans les alliés, U S G B et la Russie de Staline, la France serait devenue allemande. Alors trêve de plaisanterie, Mr l’historien a la gomme, allez toucher vos commissions, chez Md 6 et taisez vous, vous êtes ridicule.

      5 sens
      3 novembre 2018 - 0 h 18 min

      El Salam à toutes et tous les ALGÉRIENS. Je suis natif de la ville de là où éclata la 1ère cartouche un certain jour de la Toussaint 1954 contre l’Empire de França el Halloufa qui ne cesse jusqu’alors de revendiquer la civilisation qu’elle nous a apportée et la PATERNITÉ des Droits de l’Humain. Alors que ses pseudos Intellectuels sont partis faire leurs classes et améliorer leurs connaissances sur le bord de la Tamise et jusqu’en Écosse. Je vous épargne les écrits et autres principes de leurs Maîtres les british qui se sont comportés d’une manière différente que celle de la France vis-à-vis de ses COLONIES. Les français créateurs du siècle des Lumières disaient bien de nous que nous fumes des barbares et qu’il fallait qu’ils viennent nous civiliser. Rappelons-nous cette loi scélérate de février 2005 qui fit plaisir au Cochon J.M Lepen, au Bâtard Zemmour and Co. Rien que d’entendre ceux-ci el leurs semblables parler de « DZAÏR », une Haine « INCOMMENSURABLE » me hante au plus haut point. Je me doute bien qu’il existe des énergumènes qui partagent les idées extrémistes, surtout de la part de ceux qui, dont l’INDÉPENDANCE de DZAÏR leur est restée en travers de la « QARDJOUTAH ».
      En effet, la véritable conquête de « DZAÏR » débute avec massacres, déportations massives des populations, rapt des femmes et des enfants utilisés comme otages, vol des récoltes et du bétail, destruction des vergers, enfumades etc.
      Jean Jaurès disait : Quand nous prenons possession d’un pays, nous devons amener avec nous la gloire de la France, et soyez sûr qu’on lui fera bon accueil, car elle est père autant grande, toute pénétrée de justice et de bonté. Nous pouvons dire à ces peuples, sans les tromper, que jamais nous n’avons fait de mal à leurs frères volontairement. Là où la France est établie, on l’aime, que là où n’a fait que passer, on la regrette, que partout où sa lumière resplendit, elle est bienfaisant, que là où elle ne brille plus, elle a laissé derrière elle un long et doux crépuscule om les regards et les cœurs restent attachés..
      Jules Ferry disait quant à lui : Il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Et de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. » Jules Ferry, était aussi persuadé, non seulement de l’existence des races, mais aussi de leurs inégalités.
      De même, le grand Victor Hugo n’hésite pas à écrire sur l’Algérie en 1841: «Je crois que notre nouvelle conquête est chose heureuse et grande. C’est la civilisation qui marche sur la barbarie. C’est un peuple éclairé qui va trouver un peuple dans la nuit. Nous sommes les Grecs du monde, c’est à nous d’illuminer le monde.»
      À ces grands écrivains et hommes politiques, je leur réponds : Merci Jules César de vous avoir civilisés bien avant que vous veniez chez nous.
      Nous considérons avant tout qu’après un demi-siècle de gabegie, nous avons atteint le seuil critique au-delà duquel force pour nous est de remettre les pendules à l’heure. À l’heure de notre seconde indépendance, réelle et effective, il nous faut un souffle nouveau pour un RENOUVEAU.
      VIVE l’ALGÉRIE et son PEUPLE dont les MARTYRS étaient des HOMMES de la verve des GRANDS qui ont marqué l’Histoire. L’HISTOIRE de DZAÏR est restée EXCEPTIONNELLE à plus d’un titre. Notre INDÉPENDANCE nous a sorti d’une situation HUMILIANTE, de la condition de MISÉRABLES qu’ont vécues nos AÏEUX et qui ont été surexploités par une classe dominante et ÉGOÏSTE qui ne cherchait qu’à faire du PROFIT à l’aide d’un Main d’œuvre corvéable à Merci.
      Pour ce qui se passe présentement et qui a empiré depuis bientôt 2 décennies, le petit peuple que nous sommes doit tout faire pour que nous restions dans l’UNIFICATION et l’INTENSIFICATION d’une LUTTE qui doit nous sortir de ce RÉGIME, de sa GABEGIE et des GUEUX qui nous ont confisqué notre INDÉPENDANCE à tous. Il est INUTILE de rappeler la faillite du Parti F.L.N d’aujourd’hui et ses coalisés qui prétendent nous défendre. Je lance un APPEL pour qu’ENSEMBLE, nous relevions la tête afin de reconquérir notre « LIBERTÉ » durement acquise par nos parents et Grands parents qui ont payé un lourd tribu pour que nous vivions dans la PAIX et la Justice Sociale. Tout le peuple dans sa composante doit prendre la mesure de ce qu’a dit « Nous avons libéré le Pays, mais nous n’avons pas réussi à libérer le Peuple.
      Gandhi disait : «La liberté ne descend pas vers un peuple, un peuple doit s’élever jusqu’à la liberté.»
      https://www.algeriepatriotique.com/2018/10/26/un-historien-francais-le-peuple-algerien-nexistait-pas-avant-1830/
      Je ne réponds que par ce LIEN à ce pseudo intellect qui, par ses mensonges éhontés a rejoint J.M LEPEN et ses semblables, je veux dire les NOSTALGIQUES de « DZAÏR Firanciah ». Malheureusement, de courageux algériens ont changé le cours de l’Histoire écrite par FRANÇA el HALLOUFAH qui voulait s’accaparer notre terre jusqu’à la fin des temps.
      https://www.thecasbahpost.com/de-bejaia-a-pise-laventure-des-chiffres-arabes/?fbclid
      Merci de m’avoir lu.

    UMERI
    1 novembre 2018 - 10 h 20 min

    Sans les alliés, U S G B et la Russie de Staline, la France serait devenue allemande. Alors trêve de plaisanterie, Mr l’historien a la gomme, allez toucher vos commissions, chez Md 6 et taisez vous, vous êtes ridicule.

    2
    1
    LE DIRECT .
    31 octobre 2018 - 14 h 59 min

    Juste une petite question à ce larbin nommé Jean Sévilla qui est au service du Monarque MaMa6 , de nous donnez Juste le chiffre qui est porter sur le chèque émis par ce MaMa6 , pour tous ces mensonges dit et écris qui ont bien fait rigoler plus d’un .????

    4
    2
    khaléow
    29 octobre 2018 - 15 h 39 min

    ..et lui, il « existe » ?

    8
    2
    Kahina-DZ
    29 octobre 2018 - 13 h 20 min

    Avant 1830, il y’avait un peuple misérable formé des gavroches et des causettes ..Un peuple réduit à la famine.

    Après 1830, les Français sont devenus les plus grands gourmands/mangeurs du monde…Ils ont assouvi leur famine en Algérie. Présentement, les affamés se présentent comme les plus grands connaisseurs de l’art culinaire …
    L’arrière goût de l’Algérie les envoûtent toujours qu’ils rêvent de revenir

    25
    11
    Hamid
    28 octobre 2018 - 22 h 40 min

    To Leilat Elkadr , in your comment , you are applauding the charms of colonialism because , as you claim, it has left buildings , roads , bridges …and you name it .This is a big shock to me .Your revisionist colonialism is an insult to our people, our revolution and especially to our freedom fighters who are still alive .Colonialism is a crime since more than two million of our brothers and sisters died for us , this generation. They deserve our respect, and thanks to them you are free , I’m free.Is that not a blessing ? Take care .And as always tahia El Dzair !

    7
    13
      Anonyme
      29 octobre 2018 - 15 h 06 min

      @Hamid
      Loin de moi d’applaudir le colonialisme dont ma famille,ma propre famille en fut victime.
      Je dis simplement que nous avons reconquis un joyau que fut notre pays en 1962.C’est en quelque sorte comme l’a si bien dit Kateb Yacine un butin de guerre tout comme la langue francaise.
      Malheureusement ce butin qui a couté la vie à 1 million et demi de chouhadas dont plusieurs de ma famille comptent parmi eux (Qu’ils reposent en paix) fut dilapidé,massacré.De quelle liberté jouit actuellement nos compatriotes,dites-le moi.Est ce une liberté lorsque celle-ci dépend du cours du pétrole.Est ce une liberté lorsque l’incertitude plane sur l’avenir proche de nos enfants,est ce une liberté lorsque 50 ans apres l’indépendance ,bcp de nos compatriotes vivent encore à l’àge de la pierre,dans le dénuement le plus total.Est ce une liberté lorsque l’éducation de nos enfants est teintée de radicalisme moyen-ageux sans que les autorités ne lèvent le petit doigt.Est ce une liberté lorsqu’on doit faire appel aux chinois et autres pour se nourrir,s’habiller,se loger etc.Est ce une liberté que d’ètre des assistés uniquement capables de bouffer,d’enfanter et d’aller à la mosquée…..
      Mr Hamid repondez-moi au moins à une de ces questions afin de me donner une bonne raison de m’ètre trompé

      14
      7
        Anonyme
        29 octobre 2018 - 19 h 13 min

        @Anonyme 29 octobre 2018 – 15 h 06 min,tout ce que vous dites vient de vos tripes et reflète une cruelle réalité de ce pays.Il ne faut pas se voiler la face,notre pays libéré par des braves après une lutte de 7 ans et demi a été livré à des aventuriers qui l’on engagé dans un tunnel sans issue fait de religieux,de médiocrité,de populisme pour aboutir à cette situation où l’on tourne en rond sans toutefois nous faire regretter le hideux régime colonial.On s’enfonce et on continue à creuser comme disait Fellag alors qu’i aurait suffi d’emprunter la voie de la raison pour sortir notre pays de ce désastre dont se régalent les corrompus anti-nationaux avides de privilèges et autres potentats hors du temps.

        6
        1
    Selecto
    28 octobre 2018 - 12 h 40 min

    Une racaille pied noir.

    24
    17
      tergou
      29 octobre 2018 - 15 h 37 min

      Justement, ce type de (…) pied noir, comme son acolyte Zmer (qui se fait appeler Zemmour) tiennent ce genre de propos provocateurs pour se faire repérer et se donner ainsi une existence qu’ils n’ont pas par eux-mêmes…d’où la meilleure réponse à leur donner c’est de ne pas réagir à leurs inepties et donc de ne donner aucune espèce d’importance à ce qu’ils disent ou écrivent (ce qui est d’ailleurs une réalité, parce que quelqu’un d’intelligent et d’instruit ne profère jamais de telles stupidités) et de les laisser aboyer dans les rues de leurs villes …ils finiront par se fatiguer et, la queue entre les jambes, retourner errer dans les bas fonds des bas quartiers d’où ils sont originaires !!

      6
      7
    Anonyme
    28 octobre 2018 - 12 h 31 min

    Il doit avoir des intêrets pé.. au Maroc !!!!!

    14
    9
    *********
    28 octobre 2018 - 12 h 24 min

    Ce sont les plus fort qui écrivent l’histoire à leurs guise…

    7
    10
    JAGUAR
    28 octobre 2018 - 12 h 21 min

    Et avant la création de la France elle existait la France.??? Comme beaucoup de pays…

    12
    6
    Anonyme
    27 octobre 2018 - 14 h 57 min

    @Le terroir : Allez lire l’Encyclopédie de référence Universalis ou Larousse ou Britannica en ligne écrites par des Historiens et Universitaires. Elles te contredisent.

    5
    12
    Anonyme
    27 octobre 2018 - 11 h 23 min

    Le « journaliste et historien » français Jean Sévillia est, malgré son âge; circonstance aggravante , ce que j’appellerai au mieux un inculte – qui par paresse intellectuelle n’a pas fait l’effort de lire, de se documenter et de comprendre avant de se l’ouvrir, béante comme une bouche de métro, pour dire des inepties- , au pire un escroc qui veut manipuler l’opinion.
    Je le renvoie aux livres d’histoire des programmes des classes primaires, et s’il en est capable, de lire et comprendre l’ouvrage de Mostefa Lacheraf :  » Algérie, état, nation et société ». C’est tout le mal que je souhaite à ce gus, l’ouvrage est disponible sur le net.

    16
    16
      ismaoui
      29 octobre 2018 - 15 h 15 min

      tu te trumpe, ce n’est pas un inculte. il est l’auteur de nombreux ouvrages bien documentés. mais il va toujours à l’encontre du diktat intellectuel de la classe dominante.
      quant aux livres d’Histoire d’école ils sont précisément faits par cette classe dominante.

      6
      3
    Anonyme
    27 octobre 2018 - 11 h 09 min

    Il est probable que ce monsieur avec un nom d’origine espagnole soit d’une famille de pieds-noirs venus tirer profit de la colonisation française contre le peuple algérien de SOUCHE. Dans un tel cas, se prétendre historien, c’est d’une perversité évidente.

    17
    14
    H'Chicha Talba M'iicha حشيشة طالبة معيشة
    27 octobre 2018 - 9 h 13 min

    Chers concitoyens,
    J’ai bien parcouru les commentaires de tout un chacun. J’ai beaucoup aimé.
    A cela, je me pose une question : qui est ce gus?
    Veut-il se frayer un chemin dans la « poulitique » ?
    N’est pas Stora qui veut !!!.
    A bonne entendeur

    16
    16
    Anti khafafich
    27 octobre 2018 - 9 h 09 min

    Bien le bonjour à tout algérien libre qui défend son pays. Mais Tout ce tralala contre l Algérie s effacerait si elle se soumet à la show-ha, nouvelle religion du monde. C est juste de la pression (atmosphérique, c est à dire égale à 0 bars) alors Les toutous 🐶 aboient et l Algérie est déjà passée

    12
    8
    Hamid
    27 octobre 2018 - 4 h 25 min

    To Mr Jean Sevillia , how come you still hold colonialist views in modern times ? Unbelievable ! What do you really want ? Defaming my country ? In your dreams, moron! I’m going to open history books briefly to educate you a bit, Before you invaded us in 1830 , ALJAZAIR was under the Ottoman protection .The whole business was about trying to defend our country against the Spanish ,and yet ALJAZAIR was enjoying its own independent foreign relations .This is evidenced by the recognition of our country of the independence of the USA in 1795 .This is a proof that a people called Algerian has existed before your criminal, inhuman invasion .If you refute that historical truth , then put it in your pipe and smoke it .To sum up , you are really a delirious individual with invalid arguments whose presentations are more embarrassing than victorious .I wonder which university you graduated from .Liar ! As always tahia Eldzair !

    11
    12
    Histoire Vrais
    27 octobre 2018 - 3 h 00 min

    Quand les Allemands était en france ils voyaient les français qui buvaient de la nignole les pieds dans la boue , « ça c’est la boue et ça c’est la nignole » les Allemands – in Ordnung – Ha d’accord « boue-nioule » .
    les francais ont la mémoire courte. ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha…………………………………..

    20
    8
      Anonyme
      27 octobre 2018 - 13 h 39 min

      Toutes les puissances coloniales ont eu leurs harkis ou leurs collabos.
      ça existe depuis la nuit des temps partout dans le monde

      8
      8
    Tin-Hinane
    27 octobre 2018 - 2 h 26 min

    Nous dans notre pays nous racontons l’Histoire, celle connue et reconnue par tous les pays du monde, les français eux se racontent des histoires. C’est ce que généralement font les perdants inventer et se raconter des histoires pour apaiser leur douleur. Mais peu importe ce que ce jean sévillia et ses semblables peuvent raconter cela ne change pas l’Histoire. D’abord il faut arrêter de parler de colonisation et encore moins de conquête, comme l’a fait remarquer un commentateur ci-dessus, il ne s’agissait pas d’une colonisation et certainement pas de conquête, il s’agissait d’un brutale invasion 132 ans d’invasion avec des envahisseurs sanguinaire, les daesch de l’époque, d’ailleurs ils on crée le gia, daesch et cie à leur propre image, c’est la seule qu’ils peuvent reproduire, car c’est la seule qu’ils connaissent. Le peuple algérien n’a pas besoin d’un soit disant historien de deux sous pour témoigner ou non de son existence que ce soit avant ou après l’invasion. Le peuple algérien a fait ses preuves et avec quelle classe ! le monde entier est témoins de la bravoure et de l’héroïsme du peuple algérien. Le peuple français aussi a fait ses preuves de vilénie, de meurtres, de crimes, de mensonges et de lâchetés.

    23
    19
      Anonyme
      27 octobre 2018 - 13 h 47 min

      L’Histoire officielle écrite par les historiens du régime n’est pas reconnu par tout le monde même par des algériens

      10
      8
    redalger
    27 octobre 2018 - 1 h 30 min

    L’Etat algérien moderne crée dès 1516 a signé près de 89 accords et traités avec le royaume de France,cet Etat est même venu en aide à l’état français et lui a fait un prêt sans intérêts en 1796;la bataille de Staoueli du 19 juin 1830 a vu la participation de combattants algériens venus de tous les coins du pays y compris du Sud et du M’Zab .Au fait en 1789 le peuple français existait il?On peut en douter en écoutant MIRABEAU déclarer à la tribune des Etats Généraux réunis à Paris en 1789 soit quarante années avant la conquête armée de l’Algérie, la France était « un agrégat inconstitué de peuples désunis ». Certains historiens français qui sont minoritaires d’ailleurs restent de mauvais élèves (dixit le général GIAP). dès qu’ils s’agit de l’Algérie et de son peuple.

    83
    14
      Anonyme
      27 octobre 2018 - 13 h 58 min

      @Redalger ; Tu confonds « Etat algérien » avec « Etat ou Royaume dit d’Alger » notés sur certaines cartes historiques qui correspondaient en vérité à des provinces ottomanes dirigées par des administrations ottomanes. Les Ottomans avaient divisé le nord en plusieurs provinces ou département avec chacun leur propre gouverneur.

      16
      9
    le Terroir
    27 octobre 2018 - 1 h 29 min

    Monsieur Jean Sévillia, quand on lit vos propos ou vos anciens livres on se doute que vous êtes un adepte de l’ OPUS DEI, c’est à dire l’ extrême droite catholique, les adeptes de Josemaría Escrivá de Balaguer, en quelque sorte les franquistes, la continuité du fascisme! En plus de votre carrière journalistique au quotidien le Figaro, de vos engagements avec la droite et l’ extrême droite, de vos sympathies avec les présidences d’ Europe de « plus que droite » et votre éducation conservatrice extrémiste catholique font de vous un croisé des temps modernes. Mon pays l’ ALGERIE a une une histoire plus que millénaire, vous le savez fort bien mais vous justifiez la colonisation avec sa barbarie, son esclavagisme, son exploitation, le pillage de nos richesses et sans oublier le terrorisme culturel. Vous avez aussi voulu nous transformer en descendants gaulois, mais NON, nous sommes rester un peuple fier avec ses racines, debout, ayant le sens du sacrifice au prix fort!!! Nous avons nos ancêtres, je peux vous citer des centaines de personnages illustres comme Massinissa, Jugurtha, La Kahina et je pourrais remplir toutes les pages d’un journal en citant d’autres noms. Je vous cite quelques révolutionnaires qui vous ont combattus depuis 1830: l’ Emir Abdelkader, El Mokrani, Ben Badis, Ben Mhidi, Ben Boulaid, Zabana, Ali la Pointe, Amirouche et il y en a des milliers d’autres. En Algérie, il y a des sites anciens, des vestiges, des pièces d’archéologie, etc…il y a et il y a eu des philosophes comme votre maître à penser: Saint-Augustin le Numide, le père de votre église. Jusqu’à nos jours les français ne connaissent pas leur propre histoire vis à vis de l’ Algérie, tout est occulté chez vous. Au temps de la Numidie( Actuelle ALGERIE), vous n’ étiez que des sauvages au fond de vos forets, avec vos cultes païens. Du temps de Saint-Augustin ( le plus célèbre et le plus illustre évêque de la chrétienté et natif de Thagaste l’actuelle Souk-Ahras en ALGERIE) , toute l’ Europe se pressait à rejoindre nos terres afin de s’ instruire auprès de lui, à Hippone actuelle Annaba (ALGERIE). Ces choses vous les savez, vous ,les conservateurs catholiques, vous êtes dans la lignée de Saint-Augustin, lignée d’ un Numide( d’un ALGERIEN). Vous êtes sûrement un grand adepte des cercles européens qui fêtent la bataille de Lepante depuis plus de quatre siècles, le moment où toute l’ Europe retenait son souffle en 1571 (bataille navale dans le golfe de Patras, en Grèce) craignant une défaite. Une défaite aurait signifié votre fin. Dommage que le commandement de la flotte Ottomane n’ ait pas suivi les recommandations de l’ amiral algérien, l’ issue aurait été fatale aux flottes chrétiennes. Vous parlez de règlements de comptes entre algériens pendant la guerre de libération, avez vous oublié votre soit disant résistance durant la seconde guerre mondiale? vous n’ étiez que des complices et sympathisants des nazis, votre président Pétain était un collaborateur. De Gaulle n ‘était rien, juste un aventurier comme avait dit le président Roosevelt. Parlons de la véritable opposition de certains français à l’occupation nazie, je parle de Jean MOULIN qui était sur le terrain à combattre, pas un planqué à Londres. Qui l’ a vendu à la Gestapo? Klaus Barbie qui était le chef à Lyon avait dit à son arrestation des années plus tard qu’ il ferait des révélations. Par la suite le procès de Klaus Barbie a eu lieu à huis clos, incroyable, en France, dans un soit disant pays de la liberté et blabla, qu’ avait elle à cacher? son histoire officielle n’ est pas la même que ce qui s’était vraiment passé? Il fallait que ça soit une autre personne qui récupère les lauriers? De préférence pas un résistant de gauche comme l’ était Jean Moulin, mort sous la torture. Autre chose, pendant les négociations entre les super grands en 1945, donc Roosevelt, Staline et Churchill. Staline avait dit pourquoi la France aurait une zone d’ occupation en Allemagne? C’ est plutôt la Yougoslavie qui devrait avoir droit à une zone en Allemagne, c’est les yougoslaves qui ont combattu les nazies au prix de lourdes pertes et de grands sacrifices, mais pas les français qui étaient des collaborateurs. Il avait raison. Il y a encore l’ exemple de la soit disant libération de Paris par les français. Ce n’ était que du cinéma de De Gaulle qui a appelé les gens à sortir dans la rue pour faire croire le contraire. Il a contrarié et perturbé l’ avancée de l’ armée américaine. Cela a provoqué les exécutions et massacres de beaucoup d’ innocents par des partisans de la dernière heure,les zélateurs et même par des traîtres. Aussi, il ne faut pas oublier que beaucoup d’ algériens ont combattu pour vous libérer et le remerciement de la France fut les massacres d’ algériens en 1945! Elle est belle votre histoire de France monsieur Jean Sévillia, en plus êtes- vous vraiment français? Le peuple français existe t il vraiment? Les bretons sont ils français? les corses sont ils français? les Lorrains et alsaciens sont ils français? les basques sont ils français? les guyanais sont ils français? etc…En ce qui concerne le PARDON pour les massacres, les enfumages, le napalm, les essais nucléaires, la torture,les matières premières que vous avez volées, l’ exploitation, le bagne et l’ éloignement des algériens de leur pays, les crânes de nos résistants que vous conservez comme des trophées dans vos musées, la guillotine etc…nous vous le réclamerons jusqu’à la fin des temps!!! Je n’ oublie pas de saluer les français qui ont combattu pendant la révolution et qui ont partagé notre destin à l’ indépendance ainsi que les autres nationalités, merci! D’autres sont tombés(ées) au champ d’ honneur, toutes nos pensées et prières sont avec eux. EN ce qui concerne les harkis, ils ont choisi leur camp, ils sont à vous. Vous voulez vous en débarrasser maintenant de même que pour les pieds noirs? Non, ils sont à vous, ils sont français. Je constate qu’après les écrivains renégats algériens, de plus en plus d’ écrivains français font dans la provocation et insultent le peuple algérien et son histoire, pourquoi? Ils servent certains cercles occultes et en même temps ça les aide à vendre leurs livres torchons et à s ‘ enrichir. La meilleure solution pour contrer leurs ventes c’ est de copier et de mettre leurs livres sur le net gratuitement. Un tout grand merci à AP pour la tribune.

    101
    18
      Apache
      27 octobre 2018 - 10 h 24 min

      Beaucoup d’historiens français reconnaissent que plus de 60 % des Français collaboraient avec les Allemands, non par conviction, mais par lâcheté. Ils faisait du zèle pour plaire aux Nazis. Que penser d’un peuple qui envoyait ses propres enfants aux fours crématoires nazis? Aucun respect pour ce peuple de harkis nazis.

      105
      9
      lamari mehd
      28 octobre 2018 - 17 h 20 min

      [email protected] Je suis d’accord avec tout ce que tu dis,car c’est la stricte verité..sauf sur une chose….c’est quand tu inclus le nom de ben-Badis avec les noms de veritables combattants…comme Zabana..Amirouche Ali la pointe ect….car ben-badis avec ses compéres de l’association de « oulamas » étaient pour l’assimilation et ils se proposaient de servir l’etat colonial…des veritables harkis..et malheureusement la majorité du peuple Algerien ne sait pas ca!

      59
      6
    Anonyme
    27 octobre 2018 - 1 h 16 min

    L’Algérie elle existe en tant que nation ou pas n’est pas la question ! On peut aussi construire une nation le problème se situe au niveau de la base de cette construction : on ne pourra pas la faire avec l’imposture FLN dans sa globalité.

    17
    12
    Anonyme
    27 octobre 2018 - 1 h 01 min

    C’est ce qui se passe chers compatriotes quand nous laissons raconter notre histoire par d’autres .le comble c’est que normalement. . C’est le vainqueur qui raconte l’histoire à sa façon mais aujourd’hui c’est le perdant qui là raconte .au lieu de mettre des milliards dans des télé poubelles. ..il faudrait faire une chaîne satellitaire 24 sur 24 et relater à nos enfants l’histoire avec un H de LEUR pays .. une histoire millénaire et qui ne commence pas avec l’émir abdelkader. Il faut en même temps affronter notre histoire et surtout ne pas rater notre avenir car l’histoire recommence. ..attention !!!!

    18
    11
    Verité qui blaisse...
    27 octobre 2018 - 0 h 32 min

    La réponse est sur cette vidéo
    l’Algérie existe avant la France

    25
    22
    benchikh
    27 octobre 2018 - 0 h 27 min

    c’est normal Mr « l’historien Français », il fallait trouver un prétexte pour cette barbarie et s’en sortir sain et sauf de votre histoire sanglante, que vous maîtrisez bien le révisionnisme !!, comme vous l’avez bien fait avec votre religion .

    32
    17
    Anonyme
    27 octobre 2018 - 0 h 08 min

    Et toi t un Français comme Valls car finalement le vrai Français de l hexagone d hier comme aujour dhui dénonce les types de ton genre qui aime s accaparé prendre colonisé comme hier comme aujourd hui , t était toi ton père le père a Valls génération de franckiste en 39/45 qd la France était occupé l espagnol , surement en Algerie ds la terre des autres , vs avez pas fait la guerre vous ni en Europe ni en Algerie tjrs la bne place on fait la guerre pr vous pauvres appelé de Français c est pareil les USA pr Israël ds ce monde contemporain votre sang vs l économisez ils coulent pas et c est vs qui bénéficiez de tout , j en veux à la France car c est la France qui a permis aux espagnols italiens brigands européens La France a meme vidé ses prisons de Français et européens pr leur donné des terres en Algerie pr envahir et la vider ; vs étiez les pires! c est pas ton histoire et ton problème l Algerie ou meme sa guerre avec la France ; va rejoindre l ancien premier ministre Français qui parlait comme toi ds ton propre pays déjà l Espagne. Faux Français de quoi je me mêle ?

    57
    9
      Anonyme
      27 octobre 2018 - 13 h 34 min

      Etre français c’est comme être algérien, ukrainien ou canadien etc… : c’est une nationalité ( donc des papiers officiels qui vont avec ) et non pas une origine ethnique.

      7
      3
    Felfel Har
    26 octobre 2018 - 23 h 50 min

    Jean Sevillia a voulu se parer du manteau de l’historien pour tromper l’opinion publique. Il n’en est pas un bien qu’il se soit essayé à quelques Essais Historiques. Il n’a pas le recul nécessaire, ni l’objectivité pour rappeler aussi fidèlement que possible les faits sans les interpréter. On sent qu’il fait dans l’amateurisme, lui qui a fait de sa profession le journalisme chez le Figaro (C’est tout dire) avant de donner libre cours à ses élucubrations catholiques. Son témoignage souffre de nombreuses lacunes s’il a la prétention de s’élever au niveau d’historien. A-t-il conservé une attitude critique au regard des faits historiques? N’a-t-il pas été piégé par des approximations, des erreurs d’appréciation, et des inéxactitudes en niant des évidences? En un mot, il a failli aux règles fondamentales en matière de déontologie en escamotant des témoignages et ses sources d’information. La lecture de quelques extraits de sa vision de l’histoire algérienne permet de conclure qu’il ne s’est pas assuré de la véracités des faits. « Sapiens nihil affirmat quod non probet » (le sage n’affirme rien qu’il ne prouve). Avec ses grands sabots, Jeannot s’est fourvoyé dans l’écriture de « son » histoire en tournant le dos à de nombreux historiens qui ont longuement écrit sur l’histoire de l’Algérie depuis l’Antiquité jusqu’à la période contemporaine. Ne lui en déplaise, l’Algérie existait à peu près dans ses frontières actuelles et des Algériens se sont battus pour préserver son intangibilité contre des envahisseurs dont la France. En niant cette évidence, Jean Sevillia fait montre d’une cécité et d’une indigence intellectuelle hors norme. L’Histoire avec un grand « H » n’est pas un costume que l’on se fait tailler sur mesure pour satisfaire des égos démesurés ou des intérêts sordides. Elle ne doit pas, non plus servir à enjoliver le passé pour en tirer une gloriole indue. Renier des évènements historiques aussi évidents est le propre de négationnistes, chauvins et insensés. Pauvre Jean!

    62
    12
    Selecto
    26 octobre 2018 - 23 h 27 min

    Sévilla, descendant de colons de l’Europe du Sud qui ont fuit la misère pour se jeter comme des sauterelles sur la Algérie.
    Même si le peuple Algérien n’existait pas alors qu’est ce que tu attends pour reconquérir l’Algérie espèce de nain ?

    81
    8
    Anonyme
    26 octobre 2018 - 23 h 14 min

    Anonyme 20 H 12 : Pour devenir Historien il faut avoir un Doctorat en Histoire et des années d’expérience ou de travaux probants pour être reconnu comme tel dans le Monde….sauf dans certains pays, il faut soit une Roqiya soit avoir un copain dans le système pour se faire délivrer un faux diplôme…SEUL un historien reconnu peut démentir , avec bien sûr des preuves irréfutables à l’appui , un autre historien reconnu. En Histoire comme en Justice, il n’existe pas de vérité sans preuve solide, ce que malheureusement beaucoup d’internautes naïfs ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre.

    11
    6
      Jean-Boucane
      27 octobre 2018 - 0 h 57 min

      Tu veux une preuve, pour decouvrir l’Amerique il y a eu besoin de 4 caravelles… pour conquérir l’Algerie 15 000 hommes!!!
      Par consequent, tu envoies 15 000 personnes dans un pays qui n’existe pas toi???
      Après sache qu’il y a des historiens revisionistes donc tes histoires qu’il dit la verité garde les pour toi STP

      50
      4
        Anonyme
        27 octobre 2018 - 15 h 12 min

        1)D’abord l’Amérique n’est pas un Pays mais un Continent

        2) Comment connais-tu cette histoire de ‘caravelles » sinon grâce au travaux des historiens

        3) Laisse tomber les livres d’histoire pour collégiens car l’Amérique a été découverte bien avant Colomb.

        4) Faut-il rappeler une Nième fois qu’il existe sur le Web de vraies Encyclopédies historiques ( dont certaines 100 % gratuites) écrites par de vrais Historiens.

        4
        1
    Tredouane
    26 octobre 2018 - 23 h 02 min

    Certainement le syndrome Algérie indépendante torture la france coloniale,l’Histoire le passé de l’Algérie depuis la nuit des temps ,les plus anciens restes attestés d’hominidés en Afrique du Nord ont été mis au jour dans le site d’Aïn El Ahnech près de Sétif. considéré comme l’un des sites les plus anciens gisement archéologique d’Afrique du Nord » 1,8 million « ;notre Histoire s’inscris depuis l’ère Antique,Numides romains vandales,des royaumes Rostomides ,Zirides ,Hamadides Omeyedes et Elmouhadines ,la regence d’Alger en période Ottomane .
    La colonisation francaise de mon payé en 1830 ne fût pas une conquête facile le résistances s’organisa,la plus à même est celle de L’Emir Abdelkader Figure symbolisant la résistance à la france coloniale,mème que Abraham Lincoln à fait cadeau de deux pistolets à L’Emir Abdelkader.
    Donc génération après génération la Nation Algerie n’a abdiqué à la france canoniale,et comme le mois de Novembre est proche exactement le 1ere Novembre 1954 la Guerre de Libération globale contre d’oppression et la domination criminel de la francaise fut déclaré;une épopée,dont l’issu a été en faveur de l’arrachement de l’indépendance globale de la Nation Algérienne.
    Peut importe pour moi les erreurs que nous avons pu commettre ,seule le résultat obtenu compte la france coloniale a été chassé à jamais.,toute fois l’écriture objectif reviens au vainqueur,des Historiens Algériens écrirons en lettre d’or notre Histoire, et non pas à de pseudo historien nostalgique de la barbarie francaise.
    N’oublions Jamais Nos Martyres,l’ALGERIE LIBRE ETERNELEMENT……….

    67
    8
    Kamal
    26 octobre 2018 - 22 h 21 min

    Voilà ce qui arrive quand on désigne un Envahisseur par Colonisateur. Il s’oublie et crois réellement qu’avant 1830 il n’y avait personne en Algérie …et pendant 132 ans ils n’ont pas vu venir un peuple guerrier Libres qui a réussi finalement à les jeter dehors.

    29
    9
      Kahoui
      26 octobre 2018 - 23 h 17 min

      Un ouvrage de 1724 intitulé  » Histoire du royaume d’Alger « par Laugier de Tassy, commissaire de la marine hollandaise décrit le royaume d’Alger comme composé de 4 beylicks à savoir d’Alger, Oran, Constantine et du sud. Celui ci comprend la zone saharienne mais son siege n’était pas fixe. Le royaume est commandé par une oligarchie turque et koulouglie (turcs issus de mariages de turcs avc des algeriennes). Le royaume est alors largement affranchi du pouvoir ottoman auquel il ne doit qu’ un lien d’allegence symbolique.

      17
      4
    Anonyme
    26 octobre 2018 - 20 h 44 min

    Sur le plan architectural avant 1830,il n y avait que la casbah d’Alger sur tout le territoire algérien actuel et les ksours en toub dans le sud .

    15
    41
      MELLO
      26 octobre 2018 - 21 h 11 min

      Et toute cette région de Kabyle avec ces milliers de villages ? L’ignorez vous ,tout autant pour l’auteur ? L’Algérie existe depuis que Bologhine Ibn Ziri fonda la ville d’Alger en 930 ,donc bien loin de ce 1830 de cet auteur. Toujours est il , que l’auteur doit reconnaître que cette terre n’était pas la France et qu’une colonisation à été faite.

      42
      14
        Anonyme
        26 octobre 2018 - 23 h 54 min

        Alger existait déjà à l’époque romaine sous le nom d’Icosium ( preuve qu’elle n’a pas été crée ou fondée par les tribus vassales zirides)
        Le mot arabe « Al Djazaïr » a toujours correspondu à la ville d’Alger et veut dire « les Iles » en français. Ce sont les Turcs qui en ont fait en 1er leur capitale provinciale avant qu’elle devienne des siècles plus tard la capitale du pays car les espagnols occupaient Oran et que Constantine avait son propre dey ou bey.
        Laisse tomber la propagande officielle diffusée sur certains médias du régime et fais plutôt tes propres recherches par toi-même

        10
        19
          ADMI
          27 octobre 2018 - 3 h 33 min

          non non et non,il y avait que des H’MIYENES,meme pas des tribus,les Libyens étaient mieux avec leur OMAR AL MOKHTAR

          3
          3
      Jean-Boucane
      26 octobre 2018 - 22 h 43 min

      Mais que de mensoge, il y a vait des casbah sur le littoral, des villes fortiiés comme Bejaia ou Tlemcen… Constantine est une ville qui a plus de 3000 ans (idem pour Djemila, Setif, etc…)!
      Mais comment peut on dire une telle betise, il suffit de se promener en Algerie pour voir que ce pays a été faconné depuis des millénaires!!!

      65
      7
      rais
      27 octobre 2018 - 7 h 40 min

      I know who you are…. read this :
      (Kahoui
      26 octobre 2018 – 23 h 17 min
      Un ouvrage de 1724 intitulé » Histoire du royaume d’Alger « par Laugier de Tassy, commissaire de la marine hollandaise décrit le royaume d’Alger comme composé de 4 beylicks à savoir d’Alger, Oran, Constantine et du sud. )

      1
      1
    marcus leo
    26 octobre 2018 - 20 h 43 min

    Voilà ce qui ce passe quand on ne veut pas voir la vérité, l’Histoire en face…pire que le mensonge… les fausses vérités…les français nostalgiques de l’Algérie française déversent leur fiel à l’encontre d’un peuple qu’ils aurait aimé voir soumis ..ce qui n’est pas notre nature, vous en conviendrez… où est le mensonge? quelle est cette fausse vérité?…malheureusement nous sommes coupables… Il n’y a pas pire ennemi que son propre frère… Nous sommes arabes, arabes, arabes…dixit Ahmed Ben Bella…Non Monsieur nous sommes ALGÉRIENS… L’Algérie est une communion de destins…les français disent qu’avant eux l’Algérie n’existait pas… les arabophones (il n’y a pas d’arabes en tant que tel en Algérie) disent qu’avant eux il n’y avait rien si ce n’est des peuplades primitives limite sauvages avec lesquelles elles n’ont rien à voir… nous sommes arabes, l’Algérie est arabe et musulmane fermez le ban tout est dit… donc je ne suis rien …Kabyle…fils de rien venu de nulle part…sympa le mépris…Il est peut-être temps pour nous d’écrire notre Histoire, celle de cette Terre dont nous sommes les héritiers … Rappel… Tamurth… c’est le lien à la terre, en fonction de l’endroit où l’on se trouve elle rappelle le lien à cette terre; à l’étranger c’est l’Algérie; en Algérie c’est ta Région ; dans ta région c’est ton bled; dans ton bled c’est ta propriété, celle qui te fait vivre par le travail de cette même terre… Les berbères… Grand oubliés de l’histoire…La vérité est claire comme de l’eau de roche… Nous sommes; avons été au carrefour de toutes les civilisations antiques, religions, empires, nous sommes au cœur de la civilisation des hommes, et ce n’est pas par arrogance que je dis ça mais simplement pour replacer l’algérien et son apport à l’Humanité et dans l’Histoire…
    il y a de quoi être fiers d’être des hommes libres… c’est notre noblesse … nul besoin d’inscrire sur un parchemin notre droit à la liberté… elle est inscrite dans nos gènes….l’arrogance, le mépris nous sont étrangers parce que au fond de nous mêmes est inscrit l’honneur et le privilège d’être des Hommes maîtres de leur destins et nullement serviles.

    33
    11
      Chaoui
      27 octobre 2018 - 0 h 08 min

      Tu pouvais juste ajouter que dans notre histoire, nous avons donné des…Pharaons et des Césars.

      8
      4
      kamal
      27 octobre 2018 - 1 h 20 min

      Moi, je pense que les Français ont voulu faire de nous ce que les Écossais, Espagnoles, Portugais et d’autres ont fait des Indiens d’Amérique c.-à-d. « Nous exterminer »
      ou nous cantonner dans des réserves comme des bêtes. Ce qu’ils n’ont pas compris c’est que le peuple a le sang Amazigh (libre) et le cœur Musulman (pur, qui ne se soumet qu’a la volonté de Dieu).

      69
      8
    Yeoman
    26 octobre 2018 - 20 h 26 min

    Un historien qui dit des âneries pareilles, c’est grave. Serait-il dire que le peuple américain, en tant que tel, n’existait pas avant … 1959, date de l’acquisition des deux derniers états de l’union. Le plus tragique dans tout ça c’est que certains algériens n’hésitent pas à répéter ce genres d’inepties.

    57
    7
      joly
      26 octobre 2018 - 22 h 53 min

      Mais que faisaient donc ces milliers d’esclaves blancs Européens chrétiens entassés dans la ville d’Alger chez ces si gentils maghrébins à l’arrivée des français et 1830 ???? quelle a été l’horreur de la vie de ces pauvres hères, volés sur les cotes Européennes lors des razzias fréquentes ou en Méditerrannée par les barbares ( d’où le mots barbaresques ) . Ces hommes, femmes , enfants réduits en esclavage, esclaves sexuelles dans les harems, dans cette si merveilleuse communauté, si accueillante, si généreuse, si pacifique, à la civilisation à aucune autre pareille …

      12
      10
        marcus leo
        26 octobre 2018 - 23 h 32 min

        hum… autres temps autres mœurs… Cervantès a été esclave a Alger…C’est notre sens de la justice noirs et blanc égaux en esclavage …mdr

        65
        4
          Yeoman
          26 octobre 2018 - 23 h 57 min

          Bien répondu Marcus. L’esclavage à l’époque était pratiqué par toutes les nations. La seule différence était que certains, par manque de courage et de noblesse, se rabattaient sur de pauvre africains désarmés.

          16
          3
        Yeoman
        26 octobre 2018 - 23 h 51 min

        Ce n’est pas pour rien qu’en termes d’esclavage, l’histoire moderne, pourtant écrite essentiellement par les européens en générale et les français et les britanniques en particulier, n’a retenu que les millions d’africains arrachés à leur terre ancestrale pour être utilisés comme du bétail sur les plantations américaines par d’anciens malfaiteurs découvrant subitement qu’ils pouvaient jouer aux seigneurs. Cela dit, le fait que des européens, pour la plupart des soldats (il faut lire Cervantes), aient été fait prisonniers à Alger, montre bien qu’il y avait une autorité dans cette ville. Il y avait donc bien un état, plus viable d’ailleurs, que celui, encore brouillant et authentiquement « barbare » pour reprendre vos mots, qui sévissait à Paris à ce moment-là.

        58
        7
    nectar
    26 octobre 2018 - 20 h 21 min

    Que ce pseudo historien aille se laver, parce que son écrit sent la puanteur de son (…)..A croire qu’il a fait l’école de l’extrême droite française, tout en étant un descendant de Franco avec son nom hispanique…

    20
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.