De quelle Algérie les pieds-noirs sont-ils nostalgiques ?

monument nostalgie
Monument érigé à la mémoire de la colonisation française. D. R.

Par M. Bendjed – A toute personne née quelque part, je ne pourrai jamais vous renier le droit de ressentir de la nostalgie de votre pays natal, ce coin de la planète qui comporte la même charge affective qu’une maman, sinon plus. Ce coin de la terre, peut-être la Lune ou la planète Mars un jour, une station orbitale, ce coin où toutes les choses ne sont perçues que dans une perspective du meilleur qu’on puisse souhaiter.

Le pays natal ne se place pas devant la tête, ni derrière ni à côté. Le pays natal se place exactement entre les solstices et les équinoxes de nos mouvements sentimentaux. Il balance entre l’esprit qui le voit déjà lointain et peut-être trop changé, différent, plus comme avant et le cœur qui sait le réactualiser non sans états d’âme.

Non ! Non ! Non ! Je ne suis pas en train de raviver quoi que ce soit de blessures, nous sommes humains et nous respectons tout ce qui est humain. Nous souhaitons, au contraire, le rapprochement de tous les gens sincères et mus par la volonté de donner avant de recevoir. Donner quoi au juste, me diriez-vous ? Voici la réponse : tous les conquérants de cette terre avaient trouvé un pays berbère. Ils sont partis et l’ont laissé berbère. Les Français ont trouvé un pays berbère, de confession musulmane, ils ont confondu l’islam avec les Arabes, ils ont du coup confondu les Berbères avec les Arabes. Je ne sais pas comment je vais qualifier cet acte.

Les Français sont partis et ont laissé un pays «arabe». Est-ce de ce pays que vous parlez et que vous désirez revoir ? Les natifs d’Algérie doivent maintenant comprendre qu’il ne faut plus nous confondre avec les pays arabes. Qu’ils doivent ressentir le degré de la bêtise qu’ils ont faite à l’histoire. Qu’ils doivent se rendre compte à l’évidence que leur retour en Algérie doit se faire d’une autre manière que celle d’une juste nostalgie ou bien pour se sentir ami des Arabes, et qu’ils doivent l’exprimer haut et fort, sans honte et surtout sans peur. On ne devrait pas avoir honte de rendre à César ce qui lui appartient, ni avoir peur car l’Algérie n’aime pas ça.

Autrement dit, bienvenue à toute personne qui aime vraiment notre pays !

M. B.

Comment (34)

    Rayés Al Bahriya
    4 novembre 2018 - 8 h 21 min

    À leur Éden perdu , où coulait le lait et le miel…
    Où ils amsssaient fortunes et richeses par l’exploitation du khemass indigène…
    Ils ont mené la politique de la terre brûlée, pr la plupart…
    Restez chez vous en france… Svp..

    Zaatar
    2 novembre 2018 - 17 h 59 min

    Après les arabes ça sera le tour de quelle puissance à venir chez nous ? Ce n’est pas prêt de finir. C’est tout le monde qui nous aime. Et on le leur rend bien… Avec notre hospitalité légendaire on est prêt à accueillir beaucoup d’autres… Que ça change un peu, On commençait à s’ennuyer.

    2
    3
    karimdz
    1 novembre 2018 - 19 h 36 min

    Tout d’abord, Gloire à nos chouhadas Allah yarhamhoum, et à nos Moudjahidine, à l occasion de ce 1er novembre.

    Quelle nostalgie, celle de la France occupante, où 1 million de colons traitait les algériens comme des esclaves, forcément,c’était la dolce vita.

    L auteur de l’article confond la france coloniale qui a fait de la division du peuple algérien un instrument de sa politique, et hélas, a donné naissance à un petit nombre fort heureusement d’algériens encore colonisés dans leur tête…

    Les arabes n’ont pas à ma connaissance détruit notre pays et commis un génocide qui a fait 10 millions de victimes. Ils ont mis un terme à 2000 ans d occupation, et ont permis aux algériens de se réapproprier leur pays. Ils nous ont surtout apporté l islam, et une langue à laquelle a adhéré une grande partie des algériens. Autant dire que cela fait partie de notre identité depuis des siècles !

    23
    8
    L'histoire ma tarhamch
    1 novembre 2018 - 19 h 33 min

    La question à poser est plutôt :
    « DE QUELS PIEDS-NOIRS CERTAINS MEDUAS ET CERTAINS ALGÉRIENS SONT-ILS NOSTALGIQUES »
    Mais enfin, quelle est cette dérive qu’on observe sur nos médias à donner la parole à des harkis, à des soldats français tortionnaires ? On a même lu une Pieds-noire se rappeler de son enfance et de sa copine de classe , la valeureuse résistante Biuhired. Elle sous-entendait « avant qu’elle ne s’égare et devienne poseuse de bombes » » Le plus grave est que cela se passe toujours à la veille d’une date importante de notre histoire. Si on ‘y prend pas garde, la majeure partie des Algériens qui n’étaient pas nés avant l’indépendance vont finir par culpabiliser et croire que leurs aînés avaient eu tort de faire la guerre à la France qui ne faisait pas que des mauvaises choses ici.

    17
    1
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 19 h 28 min

    La question à poser est plutôt :
    « DE QUELS PIEDS-NOIRS CERTAINS MEDUAS ET CERTAINS ALGÉRIENS SONT-ILS NOSTALGIQUES »
    Mais enfin, quelle est cette dérive qu’on observe sur nos médias à donner la parole à des harkis, à des soldats français tortionnaires ? On a même lu une Pieds-noire se rappeler de son enfance et de sa copine de classe , la valeureuse résistante Biuhired. Elle sous-entendait « avant qu’elle ne s’égare et devienne poseuse de bombes » » Le plus grave est que cela se passe toujours à la veille d’une date importante de notre histoire.

    Leurs Larmes
    1 novembre 2018 - 18 h 56 min

    Dieu soit loué en ce 1er Novembre, il pleut c’est l’essentiel, nous espérons que tous ceux qui ont trahi, Algériens de papiers, dans toutes les administrations de ba en haut, de bas en haut, tous ceux qui ont malmené l’Algérien de coeur et de papier, qui ont nié ou piétiné ses simples droits, nous espérons que les grands et petits traitres finissent dans les larmes, comme les Pieds Noirs en 1962 !
    Les larmes de qui ? Des injustes d’hier et d’aujourd’hui, de toujours.

    8
    1
    socrate
    1 novembre 2018 - 14 h 35 min

    Ils ont l’image d’un pays de cocagne mais ils seraient catastrophés de voir ce que leur chère Algérie est devenue. Le retour au réel serait trop brutal alors il faut mieux qu’ils restent chez eux à cultiver leur nostalgie. D’ailleurs les ex-révolutionnaires algériens, « nationalistes » en parole, ne pensent qu’à une chose : allez, eux et leur progénitures, se mettre à l’abri et couler des jours heureux chez l’ex-colonisateur !

    15
    14
      Anonyme
      1 novembre 2018 - 18 h 53 min

      Ils ne se sentent plus frenchy plutôt, c est la où réside leur stupéfaction brutale tout comme toi d ailleurs, le pied noir dans la mer….

    الهوارية..في فرنسا
    1 novembre 2018 - 14 h 28 min

    Les pieds noirs d’origine italienne et espagnole nous culpabilisent depuis l’indépendance. Pourquoi, ne vont-ils demander des comptes à leurs pays d’origine, Italie, Espagne, Malte, Portugal qui les ont envoyé vivre en France et en Algérie?
    L’Algérie vous a accueilli 132 ans, vous avez vécu sur le territoire algérien comme des pachas, vous avez asservi le peuple algérien dont vous nommiez indigène alors qu’il avait acquis plusieurs identités berbères, arabes turques andalous ou africains.

    Le peuple algérien est amoureux de son pays et ne laissera aucun étranger retourner pour l’asservir comme jadis.
    Vous avez le droit de visiter l’Algérie de demander d’Asile pour émigrer mais vous ne pourrez plus jamais prendre des décisions et diriger notre pays et nous mener à la Baguette et au fusil de chasse…
    Likan yamess meykoun Lioum wela radwa et LiFet mète.
    Allah Yarham Chouhadas et Allah Yarham Chahidates qui nous ont délivré du colonialisme oppressif qui a fait souffrir des familles algériennes ou étrangères de passages. Vos historiens communistes détiennent la vérité sur la déportation vers la France, la Calédonie, Cayenne ou vers la Syrie. Des milliers d’algériens sont morts sans jamais revoir leurs familles entre 1830 et 1945 …
    D’autres algériens et algériennes ont été enfournés dans des charniers de charbons un 8 Mai 1945 et d’autres algériens révolutionnaires ont disparu pendant la guerre d’Algérie entre 1954 et 1962…
    Bref… L’Algérie est indépendante depuis 56 ans, son peuple est le seul hériter de son territoire et aucun étranger n’a le droit de réclamer ou revendiquer un quelconque grain de sable de sable de sa terre.
    Beaucoup d’algériens et algérienne sont nés à l’étranger mais d’aucuns diront vouloir l’indépendance de leurs pays natale. Usa, Canada, France, Égypte, Maroc, Tunisie ou Calédonie, oui les algériens de Calédonie n’ont jamais rien demandé à la France, ni même ceux déporté à Cayenne ou en Syrie…

    24
    5
    صالح/ الجزائر
    1 novembre 2018 - 13 h 17 min

    les pieds-noirs sont nostalgiques de « l’Algérie de papa » , mais « L’Algérie de papa , c’est fini » .
    Les Français ont trouvé un pays arabo-berbère homogène ( pour plus de précision consulter Abderrahmane Ibn Khaldoun mort en 1406 , c’est-à-dire plus de quatre siècles avant la conquête française en 1830 ) .
    Les Français sont partis , mais comme ils n’ont pas oublié ni « l’Algérie française » ni « l’Algérie de papa » ils sont entrain d’agrandir les fissures creusées avant de partir vaincus , elles sont minuscules mais qui peuvent devenir avec des semblables de Naima Salhi géantes .
    Les Algériens sont Berbères , Arabes africains et Musulmans .
    La confession musulmane des Berbères Algériens est antérieur à 711 avant la naissance et antérieur à la mort , vers 720 , de Tariq ibn Ziyad , le berbère et le pionnier de la conquête musulmane de la péninsule Ibérique .

    Les Confréries soufies et les Zaouia , musulmanes , dans les hauts plateaux , en kabylie et ailleurs , sont antérieures à l’occupation française de l’Algérie .
    Bienvenue à toute personne , qui aime vraiment notre pays , comme touriste , hôte et invité ou de passage , mais venir remuer les blessures non guéries c’est non .
    A présent nous n’avons pas encore oublié les souffrance endurées par nos parents indigènes ni le sang de nos martyres .

    26
    4
      Tredouane
      1 novembre 2018 - 13 h 57 min

      L’Histoire est limpide,si vous permettez nous n’oublierons jamais car c est de notre Histoire qu’il s’agit.Fraternellement.

      15
      1
        صالح/ الجزائر
        1 novembre 2018 - 17 h 17 min

        l’histoire ne se refait pas . les Algériens doivent apprendre à vivre ensemble , car un seul arbre ne fait pas la forêt .

        11
        1
          Anonyme
          1 novembre 2018 - 18 h 28 min

          Sans votre arabisation!

          9
          16
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 13 h 13 min

    autrement dit, l’auteur veut berbériser les gaulois!
    il est grand temps de nous décomplexer de ces passés encombrants ,de mettre de coté le fratricide entre homo- sapiens et son égal du Neandertal , des romains et carthaginois , des vandales et numides , des berbères et arabes , des français et autochtones , des métis d’aujourd’hui et de leurs semblables ‘ de ceux qui veulent partir et de ceux qui veulent rentrer. l’Algérie doit se hisser au rang d’un pays moderne , multi culturel, ouvert ,hospitalière , un plus pour l’humanité !!!
    nous sommes un peuple brassé, métissé, « multicouleur », fier de l’être et jaloux de l’immensité de notre pays !
    la Yougoslavie a vacillé devant la purification ethnique désastreuse, triste besogne des Serbes !
    tout le monde regarde les horizons nouveaux pour composer , travailler, réussir et sourire , seuls les juifs creusent ,creusent et encore creusent pour déterrer je ne sais quoi qui aurait appartenu à Salomon !!!!

    18
    2
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 13 h 07 min

    S’il vous plait monsieur , 2 millions d’algériens vivent sur le sol français, et ils sont des millions à vouloir le rejoindre au péril de leur vie , presque tous nos ex ministres et députés se sont installés à commencer par celui des moudjahidines. Tous les nantis du pays partent se soigner dans ce pays.en premier lieu les 1er responsables . il ne s’agit pas d’un retour à la case départ , mais d’anciens natifs qui veulent revoir la terre où ils sont nés avant le grand départ. L’URSS a perdu 20 millions de vie durant la seconde guerre mondiale dans des conditions inhumaines , les juifs ont vus 6 millions d’entre-eux passer par les chambres à gaz et pourtant ; ils devenus les meilleurs amis de l’Allemagne. IL s’agit de pardonner et non pas d’oublier. On n’avance en prônant la haine.

    10
    17
      Clair
      1 novembre 2018 - 14 h 26 min

      Eh bien justement parce que l’Allemagne a reconnu ses crimes.
      Que la France ait le courage et fasse autant et vous trouveriez une réponse algérienne bien à la hauteur.
      … malheureusement les gouvernants français sont encore loin de cet esprit courageux et entreprenant.

      26
      1
    Tin-Hinane
    1 novembre 2018 - 12 h 33 min

    De quoi parle cet article, je regrette mais je ne comprendrais jamais ce séparatisme entre berbère et arabe. Les algériens sont tous de la même ethnie, il y a ceux qui parlent l’arabe, en majorité ceux qui vivent dans les grandes villes, et ceux qui parlent berbère, la majorité parle les deux. Je précise quand même au passage que je suis kabyle. C’est le poison français et d’autres pays étrangers qui dressent les algériens les uns contre les autres: les tenants du berbérisme d’un côté et ceux de l’arabité de l’autre. La langue arabe ne nous a jamais imposée par la violence, nous l’avions adoptée car véhicule de notre religion l’islam. Il est vrai que le pouvoir algérien avait eu tort d’opprimer la langue amazigh il n’y avait pas de raisons objectives à part un excès d’autorité pour que l’Algérie reprenne pleinement sa place dans le monde arabe après la nuit coloniale. Car oui malgré notre berbèrité nous appartenons au monde arabe et pourquoi pas, notre pays a signé la charte de l’arabité il y a de ça très longtemps et ce n’est pas parce qu’aujourd’hui le monde arabe est dans la mouise que nous devons nous désolidariser, c’est indigne. Le monde arabo-musulman n’est pas seulement constitué de félons comme l’Arabie saoudite, le Maroc et les principautés du golfe, il comporte également des pays des peuples avec lesquels il y a une grande proximité et avec lesquels nous avons énormément de choses en commun. Cela me désespère qu’on tente de nous séparer de ce monde arabe que j’aime. Que les berbéristes viennent prouver preuves concrètes en main que nous n’avons rien de commun ni avec les arabes, ni avec les turcs (près de la moitié de la population de la petite kabylie est d’origine turque) qu’ils viennent prouver que les berbères sont une ethnie à part, unique. Et que ceux qui se battent pour l’arabité viennent aussi apporter leurs preuves que l’Algérie est peuplée par des arabes de la péninsule et de ce fait l’Algérie serait condamnée à parler une seule langue. Nous pouvons parler arabe et berbère, nous pouvons être berbère et arabe et c’est ce que nous sommes. Il serait grand temps d’arrêter cette guerre ethnique sans fondement réel. Nous sommes algériens et c’est ce qui importe car nos ennemis, en particulier la France, n’ont pas désarmés, nous nous devons de rester unis. La preuve maintenant les pieds-noirs veulent revenir et Patrick Bruel est devenu berbère lui aussi.
    Bonne fête à tous arabes et berbères.

    27
    8
      Anonyme
      1 novembre 2018 - 19 h 50 min

      Bravo Tin-Hinane, vous êtes un etre sensé.

      10
      3
    Mémoires
    1 novembre 2018 - 11 h 47 min

    L’auteur de cet article ne représente que lui même.
    Le peuple algériens ne la jamais mandaté M.B. pour qu’il parle en leurs nom.
    C’est encore un autre défaut qui caractérise certains algériens.
    Ils prennent tout par la Force même nos pensées et ré-sentiments et ils ont font une généralité par le forcing et l’impose à la population .
    Les algériens regardent ce que font les cousins germain des pieds noirs anciennement OAS à d’autres pays , comme en Syrie au Yémen en Libye en Irak au Sahara occidental et la liste est longue.
    Et ont veux nous faire croire que avec l’Algérie c’est le grand amour du siècle.
    Permettez nous de vous dire si nous croyons à celle là de blague et bien racontez nous en encore d’autres ça nous distraira un peu.

    22
    6
      L'unité une et indivisible DZ
      1 novembre 2018 - 12 h 38 min

      Allez demander a la diaspora algérienne de France comment ses Pieds-Noirs français les ont pris pour des boucs émissaires et ce sont vengeaient sur eux et leurs familles depuis 1962 ..
      .petit rappel le 17 octobre 1961 a Paris et dans toute les villes de France la manifestation pacifique des militants algériens pour une Algérie libre et indépendante ! C’est terminé en cauchemar pour eux …jeter par dessus la seine et torturés par les supplétifs de l’armée fr de Maurice Papon ses martyrs algériens vous avez tendance à les oublier ….! Ils était où ces pieds noirs … Certainement a compter les points du côté du plus fort ici l’État français …! Les seuls qui ont manifester à leurs côté ce sont les communistes français voilà l’histoire . une pensée pour Roger Hanin RIP l’un des seul artiste en France un authentique patriotique Algérien qui a soutenue la décolonisation dont sa célèbre phrase  » je suis  » un juif , communiste et algérien  » ….il a rejoint sa terre natale ….! Une pensée pour nos martyres
      algérien. nes en du 1 novembre 1954 / 2018 l’Algérie une et indivisible du sud au nord & de l’est a l’ouest dans toute sa composante ethniques diverses et variés .

      21
      4
      Anonymous
      1 novembre 2018 - 20 h 02 min

      Ces propos n’engagent que M.Bendjed qui est à fortiori payé par l’état français et agit en service commandé pour les pieds noirs harkis pour oser sortir de telles inepties
      Apparemment M’Bendjed a un énorme problème de @Mémoires maladie d’Alzheimer….démence sénile.

      2
      2
    Tredouane
    1 novembre 2018 - 11 h 35 min

    Je ne rejoint pas vraiment,car tout simplement les sangs se sont mélangé depuis l’avènement de L’Islam sur cette terre,les populations l’on porté jusqu’a l’extrême Ouest puis en Europe;l’ethnicité à laisser place à la Nation Algérienne tout simplement,le comportement ethnique a été initier par l’envahisseur à fin de créer les discordances les divergences voir même la traitrise.
    L’envahisseur francais à tout simplement voulu déraciner complément notre Nation,pour la remplacer par des mots autochtones,bougnoules,citoyens francais de dernier ordre quant il a voulu nous séduire avec l’intégration.
    La Nation Algérienne n’a jamais abdiquer depuis 1930,fu couronner pas le glorieux premier Novembre 1954 que nous célébrons aujourd’hui en Nation Libre et Indépendante,ou aucune place n’est Réserve au ennemies d’hier qui en réalité ne ressentent aucune nostalgie mais en realité ils souffrent encor du syndrome Algerie perdu.
    Mon message à mes compatriotes,un message de raison,notre vraie ennemie aujourd’hui est le Sous développement,et comment consolider notre place parmi les grandes Nations,nous imposer comme un État forts en un mot.
    Après nous aurons tout les temps devons nous pour débattre des autres questions,chacun de nous dois vraiment ce poser la vraie question dans qu’elle direction suis je entrain d’œuvrer,le monde n’accepte pas les faibles,j’espere de tout cœur que nous méditons tout cela avec la raison et non pas nos sentiments car les sentiments sont trompeurs des décisions.Fraternellement ab imo pector.

    12
    2
    Un colonialisme Cache un autre
    1 novembre 2018 - 11 h 19 min

    Une algerie arabe ni musulmane ne sera jamais notre patrie, jouer la verve nationaliste contre l’ ancien colon sert juste a’ cacher les vrais enjeux, qui sont l’ illegitimite’ de la caste reignante et la repartition des ressources, un colonialisme cache un autre!

    7
    15
    Djeha Dz.
    1 novembre 2018 - 11 h 07 min

    Pour commencer, en ce jour béni du 1er Novembre, ma pensée va à toutes ces Femmes et à tous ces Hommes qui ont sans réserve ont donné ce qu’ils avaient de plus précieux, très souvent leur vie.

    « De quelle Algérie les pieds-noirs sont-ils nostalgiques ? »
    Une question qui reste sans réponse claire dans le commentaire qui s’en est suivi !?
    Moi aussi, je souhaite la bienvenue à toutes les personnes qui désirent venir visiter l’Algérie.
    Sauf, s’ il s’agit des PN et de revendications. La nuance est de taille. Le caractère historique et politique de la question ne peut en aucun cas être escamotée par le coté humain ou sentimental.
    Pour ceux dont la mémoire est courte ou qui ne sauraient rien de l’histoire récente de l’Algérie, je leur ferais remarquer que les pieds-noirs sont les ex-occupants coloniaux du temps de l’Algerie-Francaise.

    Les victimes Algériennes elles aussi ont un cœur des sentiments, des cicatrices et une mémoire, tâchons de ne pas l’oublier.
    Cette Algérie-Francaise que les valeureux Hommes du 1er Novembre 1954, ont combattu pour rendre à Césare – le Peuple Algérien – sa patrie libre est indépendante.

    18
    3
    Vérité
    1 novembre 2018 - 10 h 01 min

    C’est vrais une majorité de pieds noirs ont exploités et malmenés les Algériens de souche;mais ils ont développer le pays; et laisser un pays prospère après leur départ;meme exportateurs de produits agricole et bois et minerais;qu-es-que il sont fait les pieds rouge après eux; partagé les terres et les richesses; on laissant le pays dans la misère;

    12
    25
      Farid1
      2 novembre 2018 - 0 h 14 min

      1- les pieds n’ont pas laissé le pays (c’est comme s’ils sont partis de leur propre gré) mais ont été forcés de partir….
      2- Le pays n’était prospère que pour les pieds noirs et la France, pas pour les autochtones

      5
      2
      anonyme
      3 novembre 2018 - 20 h 04 min

      le colonisateur n’a pas mis les conditions favorable a l’enseignement des algériens,ils était en majorité des analphabètes,de plus les sabotages fait par les colons avant leurs départ en 1962 n’ont pas laissé une Algérie prospère,au contraire le pays était parti a zéro,sans enseignants ni médecins ni cadres rien,juste un peuple affamé qui sortait de sa misère.
      .

    Anonyme
    1 novembre 2018 - 9 h 43 min

    HÉE pied noir l Algérie c est fini tu oubli ,passe a autre chose et même tu réussi a revenir t a aucune chance avec les barbus ,t es bien ou tu es ,,,tu me remerciera plus tard

    13
    8
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 9 h 39 min

    Ca n engage que l auteur.

    15
    5
    Clair
    1 novembre 2018 - 9 h 14 min

    Bonjour,
    Ce sont les français qui ont arabisé l’Algérie. … un peu tiré par les cheveux.
    Nous sommes berbères que l’islam nous a arabisé. Nous sommes très fiers de ce que nous sommes et defendons toutes nos composantes, qui d’ailleurs nous permettent de rester ouvert au monde pluriel.
    Bonne journée

    14
    9
    الهوارية..في فرنسا.
    1 novembre 2018 - 8 h 42 min

    Je suis algérienne arabo-musulmane et point barre !!!!

    21
    17
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 8 h 09 min

    Un peu tiré par les cheveux.

    10
    8
      Apullée de Saldae
      1 novembre 2018 - 13 h 21 min

      Désolé , madame , ce n’est pas encore point barre ; mais point virgule et à la ligne .L’histoire continue à être revisitée pour extraire tous les mensonges. Avant le 20 avril 1980 ;la dimension amazigh du pays était évacuée et son histoire apocryphe , aujourd’hui même le président de la République dit  » Nous sommes amazigh  » . Bonne fête madame ( Tamaghra tameggast adh yarhem Rebbi ouidek iguemouthem fet murth )
      ) , gloire à nos martyrs et vive l’Algerie éternelle.

      9
      2
        Anonyme
        1 novembre 2018 - 17 h 16 min

        De quels pieds noirs parlez-vous?Ceux qui sont nés en 62 ont 56 ans déjà, n’ont connu l’Algérie qu’au travers des histoires parentales.Les autres, les vrais n’existent plus ou n’ont plus la force de voyager pour la plupart.Alors? de qui parlez-vous Messieurs-dames de Patriot Dz?

        4
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.