La sœur de Larbi Ben M’hidi : «La France doit lever sa tutelle sur l’Algérie»

Guerre France
Drifa Ben M'hidi. D. R.

Par Lina S. – La sœur du chahid Larbi Ben M’hidi a appelé la France à «lever sa tutelle» sur l’Algérie dans une déclaration faite à l’occasion de la célébration de l’anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954. «Nous n’avons jamais cessé le combat pour faire face au colonialisme parce que le colonialisme continue de nous guetter et il continue d’exercer sa tutelle sur l’Algérie. Aussi devrons-nous œuvrer tous ensemble, main dans la main, pour libérer notre pays du colonialisme une seconde fois», a affirmé Mme Drifa Ben M’hidi.

«L’Algérie a toujours besoin de ses enfants parce que l’Algérie demeure en danger face à l’ennemi. Ne croyez surtout pas que la France [ou l’ennemi] a oublié l’Algérie ! La France continue d’imposer sa tutelle et son hégémonie sur l’Algérie. Nous devrons nous unir pour lever cette hégémonie française sur les Algériens», a-t-elle encore souligné.

Mme Drifa Ben M’hidi est formelle : l’indépendance de l’Algérie n’a pas encore été recouvrée pleinement. Mais elle n’a pas expliqué, dans sa courte déclaration, pourquoi elle estime que la France continue d’être présente en Algérie. A quoi la sœur du héros de la Guerre de libération nationale fait-elle allusion ? S’attaque-t-elle à des personnes en particulier ?

C’est la première fois qu’une personnalité aussi importante, du fait de son statut de combattante mais aussi et, surtout, de sœur d’une des icônes de la Révolution armée, remet en cause l’indépendance de l’Algérie, plus d’un demi-siècle après la fin de la guerre.

Mme Drifa Ben M’hidi, qui occupe peu à peu la scène médiatique après une longue absence, avait notamment sévèrement critiqué le film consacré à Larbi Ben M’hidi, en affirmant qu’elle aurait souhaité que Bachir Derrais n’ait pas réalisé ce film et en soutenant que le récit adapté par ce dernier pour reconstituer le parcours du martyr était «truffé de fautes».

L. S.

Comment (58)

    dindons
    3 novembre 2018 - 15 h 40 min

    facile de taper sur la France , le véritable danger c’est l’arabie kharabique et les zemmeratis, voilà les vrais (…) qu’il faut chasser de chez nous !

    2
    4
    jokerpic
    3 novembre 2018 - 5 h 02 min

    Cette dame dit vraie la soeur du grand martyre benmhidi héros de la révolution . Souriant devant la mort dont 2 comme lui pouvais conquérir le monde selon le générale français ce qui est une Eloge remarquable venant de son ennemie direct .
    La france a laissé environ 450000 Harkis ( tout confondus ) en Algérie .D’Ailleurs on les reconnait dans les reseaux sociaux et autres en dénigrant systématiquement tout ce qui est Algérie , ils détestent le pays, ses dirigeants bon ou mauvais , et ne sont jamais satisfait de rien on les prendrais dans un autre pays pour des ennemies direct !
    Sans oubliés les 8000 faux moudjahid dénoncés par le juge « Mellouk  » Homme seul et courageux qui s’est battus contre des moulins a vents malgré des procès pour le décourager .Pour moi cette Homme est un véritable Héros de l’Algérie moderne .
    Tout le monde sait que beaucoup de faux officiers de 1962 a rocher noir ont enfilés le treillis militaire se prétendant officier de l’ALN en accaparent des biens importants , les faussaires commençent leurs besognes.
    En plus des différentes conspirations faite que le peuple avalent sans réfléchir tel que la lois 59 qui j’espère va disparaitre très bientôt ou on coupe un bras a la Nation en y découragent une partie non négligeable. Des Algériens issus de l’immigration qui peuvent être une bouffé d’oxygène et un apport certains aux développement  » .
    D’ailleurs cette loi ridicule inspirés dans des laboratoires a dissuadés pleins de projets de développement de voir le jour et a tué dans l’oeuf beaucoup de bonne volonté qui voulaient construire dans le pays de leurs parent .
    Ca aussi ce sont les ennemies de l’Algérie par ignorance ou par procuration qui l’on élaborés.
    Mais la vérité finis toujours par éclater . Même ce débat stérile sur les binationaux en est la preuve .N’avez vous pas vu un antar yahia se battre comme un lion pour le drapeau nationale .N’avez vous plus en mémoire les sacrifices de leurs parent en france un certain octobre . Arrêtez de diviser pour mieux régner le peuple n’est pas Dupe !

    8
    2
    Mohamed
    2 novembre 2018 - 23 h 39 min

    Salam aleikoum,

    Bravo Madame, digne sœur d’un Chahid argaz, qu’Allah (SwT) vous protège.
    Je suis bien curieux de connaitre quelle sera la personne qui va attaquer cette grande Dame à travers les médias en guise de réponse recommandée

    11
    3
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 22 h 59 min

    Luxun

    الهوارية..في فرنسا.
    2 novembre 2018 - 21 h 32 min

    L’Algérie n’est pas sous la tutelle de la France car à cette date, les français, n’auraient pas pu supporter de continuer de vivre en Algérie à cause de tout ce qui s’est passé en Algérie: Octobre 88, Décennie noire, Islamisme, terrorisme et tous les faits divers qui polluent le quotidien des algériens.
    Entre la France et l’Algérie y’a l’histoire commune celle des Harkis qui ressort à chaque évènement, c’est pour attirer leurs attentions pour Bafouer les droits des émigrés algériens et continuer leur victimisation pour obternier la reconnaissance de l’opinion publique et des autorités.
    Les Harkis nous lâcheront jamais, chaque fois qu’ils ont une dépression chronique post-indépendance, ils exhortent Fafa a discriminer les immigrés algériens et leurs enfants dans tous les domaines, emplois, logements ou aide sociale, c’est les Harkis qui manipulent la France depuis 1962 pour que les l’Algérie soit toujours.
    La France veut les régions riches en Pétrole et Gaz naturel, c’est ces territoires qui sous la tutelle de la France car à chaque fois, la France nous ressort que Charles de Gaulle avait refusé de céder le Sahara à l’Algérie …
    La France aime le Pétrole et son argent, et en a rien à foutre des pays et des peuples, parce que les français ne peuvent suivre 50 millions d’algériens dans leurs quotidiens, nous n’avons rien en commun, langue nationale, religion, traditions coutumières etc…
    Voilà c’est tout.

    11
    5
      الهوارية..في فرنسا.
      3 novembre 2018 - 0 h 02 min

      C’est les Harkis qui manipulent la France depuis 1962 pour que les l’Algérie Débordée par des représailles des ONG

      3
      6
        Anonyme
        3 novembre 2018 - 8 h 04 min

        Les Harkis n’ont aucun pouvoir sinon ils auraient améliorer d’abord leurs conditions. Ce sont les Pieds-Noirs qui sont à la manœuvre, la rage les étouffe, ….

        7
        2
    Tin-Hinane
    2 novembre 2018 - 21 h 00 min

    L’Algérie est en danger c’est sûr les français n’ont jamais cessé de nous guetter, ils sont d’ailleurs installés sur toutes nos frontières avec ce qui leur reste comme armée et la complicité des peuples voisins et « frères ». Ce qui mobilise notre armée. Cela nous empêche de vivre bien évidemment car vivre et être sur ses gardes ce n’est pas simple. Que l’Algérie soit sous tutelle je ne sais pas, quoiqu’il en soit il est clair que l’Algérie ne sera pas entièrement débarrassée de la France tant que certains de nos responsables politiques y installent leurs familles, Madame et les enfants, parce que certains algériens ont du mal à vivre en Algérie même quand ils sont des privilégiés et qu’il ne leur manque rien dans leur pays. Sont ils crédules au point de trouver normal de remettre leurs familles, leurs propres enfants, à l’ennemi, il y a de quoi rester songeur. Quant on est un responsable politique algérien on ne va pas vivre en France, c’est une aliénation, c’est une malédiction.

    17
    3
    UMERI
    2 novembre 2018 - 20 h 17 min

    C’est trop tard madame, cela fait des années que ça dure, ni les Moudjahidin es, ni les Sénateurs du tiers présidentiels, ni les personnalité, n’ont daigné lever le petit doigt pour dénoncer cette main mise, sur l’Administration algérienne. Pendant la mandature sous Chadli, c’était Mitterrand qui tirait les ficelles, du pouvoir algérien. Hélas, nous somme devenus comme une toupie, qu’on fait tourner a volonté, tantot les français, tantôt l » « monarques arabes »

    40
    1
    Iwen
    2 novembre 2018 - 19 h 55 min

    Il est clair qu’il y a encore la guerre entre la France et l’Algérie, mais celle-ci se situe sur un plan mémorial.
    dans la mesure ou la France, dans ses manuels d’histoire, elle se fait la part belle avec son éternelle slogan de pays civilisateur de race  » inférieurs » et jusqu’ici, c’est toujours le cas avec ca posture vis à vi sde l’Algérie, elle voudrait que nous effacions notre mémoire et que nous l’adaptions suivant sa vision à elle, car elle ne veut pas perdre la face devant l’opinion mondiale. d’autant que la question de l’indépendance se retrouve, à nouveau sur la table pour la nouvelle Calédonie qui, eux, l’indépendance, la veulent !

    33
    3
    Arius
    2 novembre 2018 - 19 h 43 min

    Salam,

    Déjà, ce qui serait très bien, c’est d’arrêter de parler de révolution et plutôt parler de GUERRE de LIBÉRATION !

    Un peuple mène une révolution contre ses propre dirigeants !

    Et un peuple mène une GUERRE de LIBÉRATION contre un occupant étranger !!!

    Le peuple français a fait sa révolution en 1789, il a tranché la tête du roi, il n’a pas fait une GUERRE de LIBÉRATION !
    Le simple fait d’utiliser ce terme « révolution » est une grave erreur, car il maintien le lien avec la france, comme si a un moment donné elle fut légitime en Algérie.

    Il s’agit d’une GUERRE de LIBÉRATION.

    19
    1
      Tin-Hinane
      2 novembre 2018 - 21 h 36 min

      Arius, svp ne posez pas des limites à la REVOLUTION, ne la mettez pas dans une case avec des contours bien défini. La Révolution ne se fait pas uniquement contre ses propres dirigeants, la Révolution se fait contre l’oppresseur quelque soit sa nationalité et peu importe sa nationalité. En Algérie l’oppresseur le monstre sanguinaire c’était la France et le peuple algérien s’est libéré de cette oppression par une Révolution que l’on peu également appeler guerre de libération. Quand à la révolution française parlons en, la révolution française était une révolution bourgeoise et on a pu constater les méfaits de cette classe de boutiquiers, à mon avis les français auraient mieux fait de garder leur roi et leur aristocratie ils se seraient évité la médiocrité et la petitesse de la bourgeoisie. Les vraies Révolutions sont la Révolution russe, algérienne, chinoise, vietnamienne et cubaine (que ceux que j’oublie me pardonne je ne les ai pas toutes en tête). Vous êtes en colère contre les dirigeants de ce pays ce n’est pas une raison pour nier au peuple algérien sa grandeur révolutionnaire. Et surtout, surtout nous ne voulons pas d’une révolution fabriquée en occident révolution de « printemps ».

      4
      1
      Anonyme
      2 novembre 2018 - 23 h 10 min

      La Révolution n’appartient pas à la France, la Révolution est la liberté de tous les peuples. La France est certainement le peuple le moins révolutionnaire de tous les peuples qui ont fait une Révolution. Les français réussissent à pervertir et à corrompre tout ce qu’ils touchent, la révolution française à enfanté d’une constitution sur laquelle on peut lire en première ligne « le droit à la propriété privée » une révolution qui enfante du droit à la propriété privée est une révolution déviante. Mais les français ont le droit de l’appeler révolution, on ne va pas leur expliquer que dans le fond il ne s’agissait que d’une insurrection sanguinaire pour remplacer une classe sociale aux moyens d’exploitations archaïques par une autre classe aux moyens d’exploitations un peu plus modernes mais tout aussi cruels et inhumains. Est ce de cette révolution que vous parlez. Il est toutefois vrai que nous devons mettre fin à tout lien avec la France, ce pays en aucune façon ne peut servir de modèle.

    Le Menteur Hypocrite
    2 novembre 2018 - 19 h 12 min

    il faut savoir lire entre les lignes et comprendre que la sœur de Larbi BenMhidi
    ne peut pas dire tout dans la république démocratique et populaire d’Algérie ou la liberté d’expression
    et tellement respecter que des Généraux de Haut standing , des journalistes et des blogeurs sont en ce moment loger dans les grands hôtels 6 étoiles que le régime à fait construire pour nos touristes expatriés
    Trêve de plaisanterie tout le monde aura compris de qui elle parle et que c’est très dur pour une femme de son niveau de montrer du doigt que se sont nos frères qui ont détourner notre héritage et qui n’ont penser
    qu’à leur égouts ( égo ) .

    12
    1
    MELLO
    2 novembre 2018 - 18 h 50 min

    Chère Madame, chapeau bas pour votre intervention. Sur un autre volet , la présence de la France en Algérie se matérialise par l’organisation administrative Algérienne calquée sur celle de la France.
    – Au niveau des APC – Mairies, des Dairas – sous préfectures , Wilayas- préfecture, APN -assemblée nationale, Sénat -idem, Gouvernement -idem , présidence -idem, sans oublier la police et sa tenue, la gendarmerie et sa tenue, tout le système judiciaire, le trésor ,la sécurité sociale ,au final un centralisme politique et bureaucratique . Pourtant, l’Algérie possède ses propres repères de gestion : le système des djemaa en Kabylie peut bien constituer une référence, pour un pays cinq fois plus grand que cette France.
    Pour rejoindre cette bonne dame, Hocine Ait Ahmed avait déclaré en Juin 2004:
    – « la France garante du statut quo en Algérie. Que dire d’autre ? Que je parviens mal à oublier mes rêves et mon combat pour un Etat Algerien souverain et indépendant. Et que je suis convaincu qu’il ne le sera que lorsque la France sera consciente qu’elle est prise en otage par un régime qu’elle soutient comme gage de stabilité , alors qu’il génère violence et dislocation de notre société . Oserai je suggérer haut et fort que la France sorte de ce piège et réclame son indépendance de l’Algérie. »
    L’émigration Algérienne en France ne peut pas et ne doit pas constituer un frein à cette  » independance » souhaitée par tout le peuple Algerien. L’émigration Turque en Allemagne ,fort nombreuse,ne constitue guère une dépendance des deux pays.

    Anonyme
    2 novembre 2018 - 18 h 38 min

    Enfin les gens commencent à comprendre !

    13
    1
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 17 h 01 min

    je suis aussi d’accor, on doit arrêtr surtout les bi nationaux..mais ca va péter

    8
    8
    Citoyen
    2 novembre 2018 - 16 h 27 min

    Et voila un grand pavee lancee
    Sur notre grand pays .
    Je pense aussi que la france
    Et toujour la pour c’est interet fondamentaux.
    Respect madame.

    14
    2
    Kahina-DZ
    2 novembre 2018 - 16 h 14 min

    Merci MADAME !! Vous continuez le combat de votre FRÈRE, allah Yerrahmou. Nous sommes avec vous!!!
    Allez les Moudjahidines, les vrais, montrez vous, manifestez vous..Vous avez laissé trop de place aux Harkis.
    Ils veulent déformer/détourner toute la révolution Algérienne. Un hold up en plein jour.
    Il ne faut pas se laisser faire!!!

    33
    4
    mohamed
    2 novembre 2018 - 16 h 11 min

    il ne faut jamais parler aux autorités fronçaises …
    la Fronce ne veut pas le bien de l’Algerie !!!

    14
    1
      le niveau
      2 novembre 2018 - 17 h 33 min

      smahli !!! la france veut des biens de l’algerie

      5
      4
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 14 h 54 min

    Moi je demande à la France de déclarer solennellement qu’elle est le tuteur de l’Algérie et le restera.
    Comme ça on saura à qui on a à faire. Basta de l’informelle . Et puis comme ça il n’ y aura plus de haragas et tout le monde aura accès aux hôpitaux Français, ce n’est pas seulement ceux d’en haut.

    27
    5
      Anonyme
      2 novembre 2018 - 16 h 03 min

      tu n a pas vécus les années de feu et de sang sinon tu n essayerai de revendre ton pas pays pour avoir le droit d aller dans un hôpital c est que tu doit vraiment souffrir ,tu devrais t en prendre autorité compétentes de ta willaya qui transmettront plus haut ,,,et un jour peut être

      18
      4
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 14 h 39 min

    madame vous devez intervenir plus souvent en espérant qu ils vous écouteront par respect pour votre age et par vos liens avec la révolution

    16
    4
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 14 h 28 min

    Mr Boucane s’il y avait un vraie justice entre les pays, la France est redevable envers l’Algerie car les accords d’evian n’ont pas ete a leur terme et la france devait reconstruire l’Algerie et l’assister da’s tous les domaines pendant 50 ans chose qui n’a pas ete fait.

    15
    3
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 14 h 18 min

    Mr Boucane , il faut juste rester pragmatique dans vos idees, en argant le fait quz la france n’a beneficier d’aucun projet d’envergure a meme de permettre a la feance de renfloyer ses fonds par rapport a la Tunisie et au Maroc mais Mr Boucane qui vous a construit vos villes en france si ce nlest la main d’oeuvre Algerienne depuis les annees 50 par ailleurs a il faut aussi savoir que depuis 1830 la France a pomper a tout va les richesses du pays des sous sols du sud ainsi que des terre de la mitidja et de la mer et jusqu’aux dernieres essais nucleaires qui ont fait des milliers de victimes et contaminer des milliers d’hectares et tout ca avec l’aide des esclaves algeriens alors Mr Boucane vous avez assez pris de ce pays ….

    10
    3
      toto
      2 novembre 2018 - 14 h 50 min

      Alors comme cela la main d’oeuvre algérienne a construit les villes en France ,tous seuls comme des grands et en Algérie se sont les chinois et les turcs qui construisent les villes et même la grande mosquée d’Alger est construite par les chinois sur des plans allemands ,dans leur propre pays ces fameux maçons regardent les autres travailler ,quelque part il y a un défaut ,ils ne peuvent pas construire leur propre pays ,une raison .

      19
      6
        La tête a toto
        2 novembre 2018 - 19 h 36 min

        Les généralités sont souvent l’adage des ingrats ….! Mais de quoi je me mêle vous n’avait pas l’aire de connaître les partenariats économique entre 2 pays il y a matière a s’informer sérieusement…! La mosquée d’Alger prend un contrat signé entre deux partenaires ici la Chine comme investisseur et se sont les autorisations des autorités Algérienne sur ce chantier ils y a 50% de chinois et 50% d’Algériens …pour la construction de la France après guerre 2 GM les bureaux de recrutement de travailleurs algériens était sur les chantiers en France dès 1950
        Même après ça le boum économique français la mains d’œuvre ouvrières manquait toujours après
        1962 et une deuxième demande de recrutement de travailleurs algériens à était
        demandé au nouvelle état algériens …!  » Le code indigènes « … + mains d’œuvres ouvrières gratuite des autochtones sur les chantiers entrepris en Algérie par l’occupant coloniale français . je sais pas de quel pays vous êtes mais regarder votre histoire et vous verrez que la même organisation existé dans votre pays toute le continent d’Afrique était colonisé ..
        la guerre 39/45 les tirailleurs Africains des colonies était sur le front nord-est de la France a combattre les germanique

        2
        3
    Larbi Ben M’hidi : héros national
    2 novembre 2018 - 14 h 05 min

    NOUS SOMMES TOUS DES DE LARBI BEN M’HIDI : 1ER , 2 ÈME , 3 ÈME , 4 ÈME , 5 ÈME GÉNÉRATIONS.
    IL A ÉTÉ NÔTRE MODÈLE LUI , ET LES 1 MILLIONS 500 MILLES CHOUHADAS.
    ALLAH YARHAMKOUM

    13
    7
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 13 h 56 min

    a mon humble avis je crois que la soeur du chahid larbi Benmhidi n’a pas lance fortuitement cette phrase en direction des autorites francaises, elle fait allusion a Said Bouhadja limoge juste apres un voyage a Paris ou il a rencontre un officiel francais….

    15
    4
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 13 h 54 min

    Que la France ne nous veuille pas du bien, c est dans la logique des choses. Logique alors aussi est que tous les responsables politiques et economiques algeriens qui defendent les « bonnes » relation avec la France ne peuvent etre que des pions de la France, toujours coloniale, car in ne peut pas etre a CE point naif, pour croire aux
    bonnes intentions de cette France!

    55
    3
    Felfel Har
    2 novembre 2018 - 13 h 16 min

    « It takes to tango » (il faut être deux pour danser le tango). Si la France réussissait à mettre l’Algérie sous tutelle, celà voudrait simplement dire qu’il y a des Algériens qui se seraient soumis à sa volonté. (Notez le conditionnel). Cette situation mettrait en présence un maître dominateur et des serfs prosternés à ses pieds. Par conséquent, nous n’aurions plus de critiques à formuler à l’égard du Maroc voisin, puisque nous serions logés à la même enseigne.
    Celà voudrait aussi dire que le sang de nos chouhada aurait été versé pour rien. J’ose espérer que cette situation n’est pas réelle, qu’elle est improbable, qu’elle est hypothétique et que ceux qui nous dirigent sauront défendre bec et ongles la dignité de tout un peuple et la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés.
    La France a été contrainte de partir d’Algérie par la grande porte, ce n’est pas le moment de la laisser revenir par la fenêtre avec ou sans la complicité des nostalgiques de la colonisation.

    17
    4
    Anna
    2 novembre 2018 - 12 h 49 min

    Malheureusement les générations nées après l indépendance s intéresse peu à l histoire de notre pays il doit y avoir en cela une raison…… espérons que le mal qui ronge l algerie d aujourdhui donnera a réfléchir à la jeunesse et servira à enclencher une autre voix de libéralisme,d indépendance et d autosuffisance loin des enjeux politiques nationaux et internationaux qui gangrènent l âme humaine

    11
    2
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 12 h 43 min

    C’est le constat que nombreux d’entre nous avons fait. Merci Madame. Il faut nous débarrasser de l’influence française. Nous devons tous etre de ce combat. Ce pays a commis un génocide sur nos familles. Ni pardon (seuls les assassinés par la France ont le droit de pardonner, nous n’avons pas à pardonner à leur place), ni oubli. Jamais nous ne devons oublier les crimes coloniaux. Jamais. Rabbé yarham chouhadna. Amin.

    10
    5
    Soldat Schweik
    2 novembre 2018 - 12 h 38 min

    Avec tout le respect que je dois à son nom et surtout a son frere Rebi iyrahmou, je pense qu’a ce rythme cette dame a sa prochaine prise de parole annoncera son allegeance a fakhamatouhou et son soutien au 5iem mandat, c evident!

    10
    17
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 12 h 30 min

    Elle est à 100% dans le vrai.
    Le pays est sous tutelle il suffit de voir que plusieurs responsables algériens de haut niveau au sein des instances de l’État ont double nationalité.
    Et nous avons vu la réaction de ces responsables quand il s’agit des intérêts de la France,, ils deviennent agressifs et changent complètement de ton, ils ne sont plus algériens comme ils le laissaient comprendre.

    La harka est encore là et à plus haut niveau, .

    Dites moi où sont actuellement les anciens responsables du pays, ils sont tous installés en France. C’est une preuve de plus de ce je viens d’avancer.

    C’est cela la cinquième colonne.

    56
    7
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 12 h 21 min

    Elle divague,elle croit qu’on est encore en 1930.

    15
    43
    Mazigh
    2 novembre 2018 - 12 h 19 min

    Enfin ! elle dit tout haut ce que le peuple pense tout bas !
    oui on est sous tutelle ! il n y a qu a voir combien de nos responsables ont des biens en France et biens sur beaucoup ont des cartes de séjours …etc !
    en ce jour je dis a la France degage et prends tes enfants avec toi !!
    tahya eldjazair !!

    54
    6
    MOHAMMED BEKADDOUR
    2 novembre 2018 - 11 h 59 min

    Il y a une donnée objective qui fait que El Jazaïr et la France sont l’obligée l’une de l’autre, ce qu’on continue d’appeler improprement « L’émigration ». Si Le Politique n’avait pas eu de limite, « Boumédiène » avait ouvert toutes les portes pour que pas Un Algérien ne reste en France, mais Boumédiène, rahimahou Allah, avait conscience que dans tout ça il y avait le mystère des destinées, lorsqu’il revenait d’U.R.S.S et se sachant proche de la mort, en survolant la France, il avait adressé un message très significatif à son homologue Giscard d’Estaing, je propose à A.P de lui consacrer une page, à ce message là. El Jazaïr et la France sont condamnées à l’épreuve de vérité finale, les millions d’êtres Algériens en France, fussent-ils de double nationalité et les mariages mixtes aidant expriment la gestation de la vérité finale qui gardera intact le Tahya El Jazaïr, pour une issue élévatrice des deux. Bien entendu, simultanément, il y a les autres forces en jeu, les autres états, ceux là selon une logique différente.

    9
    9
      Anonyme
      2 novembre 2018 - 14 h 06 min

      précisez votre pensée,on comprend pas ce que vous voulez dire

      8
      1
    socrate
    2 novembre 2018 - 11 h 39 min

    Les algériens sont obsédés par la France, ce qui est compréhensible vu le passé commun mais d’autres puissances sont en jeu : USA, Chine, Russie, Arabie-Saoudite, Turquie pour ne citer que les principales. La France essaye de sauvegarder ses intérêts, ce qui est tout à fait normal mais les autres puissances font de même. Cette Dame est sûrement une grande résistante mais elle est d’un age avancée et peu au fait de la géopolitique actuelle. Nous ne sommes plus en 1962 !

    12
    20
    Jean-Boucane
    2 novembre 2018 - 11 h 04 min

    J’ai un question chaque année les dirigeants français nous vantent le partenariat d’exception, l’hsitoire commune etc…
    Moi j’ai une question aux algériens, pouvez nous me donner un projet d’envergure français en Algerie depuis 50 ans qui auraient permis à notre pays d’emerger? Posez vous la meme question avec les investissements français au Maroc, en Tunisie voir meme en Pologne et vous constaterez de visu la difference… donc ma deuxieme question est qui sont les traitres qui perpétuent cet Etat de fait?
    Il est temps de renvoyer les traitres à Paris… ils nous ont assez fait de mal!!!

    56
    7
      Rascasse
      2 novembre 2018 - 12 h 09 min

      Bien dit , l’autre question est : sommes-nous condamnés à être colonisé? Car en voyont les commentaires c’eest comme si que les algériens nous sommes justes réduit à choisir notre colon : américains ? Chinois ? Anglais ? Etc etc etc mais bon sens de bons sens la révolution algérienne est née dans le but de créer une nation algérienne libre mature et autonome décidant de son sort voilà la prochaine étape du combat que les neo-colons ont anticipé par l’intermédiaire de leurs collabos qui sont entrain de dépecer et de désintégrer la nation algérienne et la patrie Algerie

      55
      3
    bebel
    2 novembre 2018 - 10 h 57 min

    Il serait naïf et donc dangereux de penser et croire que la France a quitté l’Algérie comme ça. L’Etat français a commencé à programmer ce retrait forcé dès 1958 quand il s’est rendu compte que les jeux étaient faits. Les services trés spéciaux de ce même Etat avaient pris soin de miner dans tous les sens du mot notre pays de manière à nous donner l’illusion d’indépendance. Comme exemples je citerai le nombre éloquent de bi-nationaux occupant ou ayant occupé des fonctions politiques stratégiques et certaines grandes décisions politiques prises aprés le feu vert ( ou l’autorisation ) des autorités françaises.

    55
    4
      Jean-Boucane
      2 novembre 2018 - 11 h 36 min

      Sur ce point je ne suis pas d’accord avec toi… l’Algerie a bien tracé son chemin entre 62 et fin des années 70… d’ailleurs c’est la ou les vrais projets structurants ont été mis en place!
      La France a repris la main fin des années 70 (periode Giscard et Mitterand) et la on a commencé à avoir la mafia de l’importation, nos forces de l’ordre qui commençait à tirer à balle réeelle sur sa propre population et la decennie noire!!!
      Maintenant il faut savoir comment les faire partir sans dégat car ils ont leur réseaux d’affairiste, d’islamisme et de corrompus pour detruire l’Algerie de l’interieur!!!
      Boumedienne a eu des défauts mais lui a compris une chose, il ne faut jamais parler aux autorités françaises ni à leur ambassadeur et bizzaremment c’est la periode ou l’Algerie rayonnait le plus… Posez vous les bonnes questions, la France n’a jamais voulu le bien de l’Algerie et si ils avaient vraiment voulu le bien de ce pays et de ce peuple je pense qu’en 200 ans on le saurait tous à l’heure actuelle!!! Mais quand j’entends des traitres comme Youssef Yousfi je suis inquiet!!!

      54
      6
        Anonymeplus
        2 novembre 2018 - 15 h 26 min

        Autrefois, il y avait une vision pour l’Algérie, on avait un ministère du plan qui tracait des feuilles de routes pour tous les secteurs.
        Aujourd’hui, il est où le ministère du plan ?
        On a volontairement mis au placard le ministère mais également toutes les compétences de l’Algérie pour nous exhiber sans aucune honte, des saïdani, des ould abbes, des zoukh, des tliba, etc…
        La liste est très très longue des cancres de la république, l’Algérie est malade de sa gouvernance, un président au 3/4 inapte, un gouvernement de ravaleurs de façades, 2 chambres d’enregistrements, des walis, chefs de dairas et p/apc exécutants, une crasse politique qui mange à tous les râteliers, voilà la vrai image de ce qu’est devenu, le pays du million et demi de martyrs.
        Nous étions autrefois un modèle pour les pays du tiers monde, nous sommes devenus aujourd’hui l’exemple à ne surtout pas suivre.
        Quel gâchis ! Tant de sacrifices consentis par nos aînés pour en arriver là ?
        L’Algérie mérite mieux que ce spectacle affligeant, il doit y avoir des hommes et des femmes qui l’a composent qui n’acceptent pas cette déliquescence de toutes les institutions de la république.

        58
        1
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 10 h 46 min

    sans manquer de respect a cette dame,dont le frere avait prédit ce qui allait advenir de ce pays aprés l »indépendance,ceux qui éxercent une tutelle sur l’algerie,se sont ces individus » éxogènes » a ce pays qui monopolisent le pouvoir!!

    58
    3
    Vangelis
    2 novembre 2018 - 10 h 42 min

    Attendez, il suffit de lire un peu partout comment sont les  » relations  » entre les 2 pays pour soupçonner que quelque chose ne va pas du tout.

    * Comment se fait-il que l’Algérie, après plus d’un demi siècle après son  » indépendance  » soit toujours sous développée ?

    * Comment se fait-il que c’est toujours le même parti, le FLN qui  » dirige  » l’Algérie avec tous les échecs constatés ?

    * Comment se fait-il que la France soit toujours premier exportateur vers l’Algérie et se bat becs et ongles pour conserver sa place en offrant des cacahuètes ?

    * Comment se fait-il que les dirigeants algériens, les pontes du régime et tous ces apparatchiks vont, viennent et placent l’argent mal acquis dans l’achat d’immeubles, de restaurants et en comptes même off short sans que la France, pourtant soucieuse de la lutte contre l’argent sale, exige de par la réglementation européenne, la justification de l’origine de cet argent ?

    Comment se fait-il que c’est la DGSE qui s’occupe des  » relations  » avec l’Algérie ?

    Comment se fait-il que la France ne risque rien de la part de l’Algérie en raison de son soutien franc et massif au colon marocain dans l’affaire du Sahara Occidental ?

    Comment, comment, ….. il y a quand même pas mal de suspicion dans cette relation post-indépendance, non ?

    57
    3
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 10 h 42 min

    ce qui va se passer c est qu on va juste changer de tuteur ( russe chinois US) comme le sont tout les pays arabes indépendants ,,,mais faut choisir une autre indépendance que la France ça a trop duré

    11
    11
    BabElOuedAchouhadas
    2 novembre 2018 - 10 h 37 min

    Merci à vous Mme Drifa Ben M’hidi pour cette éclatante vérité partagée par la majorité des Algériens patriotes et qui me faisait dire à chaque fois «VIVEMENT cette 2ème République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes».

    Patriote pensée à nos MARTYRS en ce 1er Novembre 2018.

    19
    7
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 10 h 06 min

    Madame il faut pas rêver fafa ne lèvera pas sa tutelle tant que cette marabunta est au pouvoir et la france sera encore ravi que boutef briguera un 5 éme mandat et pourquoi pas plus et oui c’est la destinée de l’algerie avec ces traitres a la nation

    26
    6
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 10 h 01 min

    voila tout est dit l’algerie est toujours colonisée et cette colonisation est encore pire que la précédente parce que elle téléguidée de paris et exécutée par des dirigeants algeriens traîtres qui complote contre leur propre pays quel honte
    et dire qu’ils nous cassent la tête matin midi et soir comme quoi l’algerie est indépendante alors qu’il complotent conte notre pays pour satisfaire FAFA
    les martyres de la guerre de l’indépendance sont trahie par tout ceux qui ont dirigés l’algerie depuis 62 quelle tristesse

    56
    6
    karimdz
    2 novembre 2018 - 9 h 56 min

    Il est clair que la France exerce des pressions sur notre pays, quand elle ne tente pas de saboter sa politique, son économie, l ancien occupant a certes évacué notre pays, mais il agit à distance.

    La solution à cela, c est notre indépendance économique, et cela forcément passe par une gouvernance par des gens intègres, patriotes, désintéressés si ce n est de servir le pays.

    Cela me fait plaisir de voir le nom de Larbi Ben Mhidi, rahimou Allah, un cousin, très lointain certes mais j’en suis fier.

    55
    6
    1commentaire
    2 novembre 2018 - 9 h 51 min

    et bien oui l’Algérie et encore sous la tutelle de la France les accords secret d’evian le prouve la raison du chao et l’absence du sérieux de nos dirigeants un manque de fibre patriotique le démontre la dernière démonstration le refus de visa aux coureurs de richesses que sont les député L’Algérie et sous tutelle oui jusqu’à quand ?une Femme au coeur noble et soeur d’un valeureux moudjahid(Allah irahmou) nous le rappel qu’ont t’il fait les soi disant anciens moudjahidines qui sont parti ou encore en vie ou plutôt rien ils ont vendu leurs Âmes au diable depuis Evian ???…

    20
    55
    Il était une fois 1 héro
    2 novembre 2018 - 9 h 46 min

    C’est bien sage de votre part Mme, lorsque un peuple est orphelin il lui faut bien un tutuel, essayer de se renseigner sur le vrai passé de la majorité de ceux qui nous gouvernent,dites nous ou elles se trouvent leur résidence,où ils vivent femmes et enfants, emplacement de leurs fortunes,où ils soignent, comme par hasard depuis 1999 le tutuel ne critique plus son orphelin il devient sage et généreux,il est obéissant et soumis,un quart d’une population sacrifiés pour des Melons bien mûr mais vide a l’intérieur

    56
    4
    Anonymeplus
    2 novembre 2018 - 9 h 38 min

    L’omertta est de rigueur quand il s’agit de parler des relations entre l’Algérie et la france.
    L’histoire de l’Algérie est truffée de non-dit, a l’heure actuelle, on ne connaît pas exactement l’histoire de la guerre de libération, l’histoire des accords d’evian et surtout l’histoire contemporaine de l’Algérie, c’est à dire de 1962 à nos jours.
    Des bribes d’informations sont donnés ici et là par certains acteurs de la révolution et parfois ces mêmes bribes d’informations sont contredites par d’autres acteurs de la révolution qui font qu’en définitif, nous avons un patchwork de notre histoire qui attend d’être cousu.
    Si l’on rajoute à cela le nombre de mort impressionnant des acteurs de la révolution, on comprend très vite qu’on veut cacher sciemment ce qui s’est réellement passé avant, pendant et après la révolution.
    Al majd wal khouloud li chouhada ina al abrar.

    22
    55
    Zaatar
    2 novembre 2018 - 9 h 34 min

    Je suis sur d’une chose. Les propos de Mme Drifa Ben M’hidi ne sont pas lancés au hasard. Elle aurait du citer des noms Cependant et cela aurait été plus clair pour tout le monde, Pour le peuple et pour la révolution.

    55
    2
    révolté
    2 novembre 2018 - 9 h 20 min

    La France n’a pas quitté l’Algérie avant de mettre ses hommes à travers de soit disant désertions de ses agents et l infiltration de l’ALN qui ont inspiré et permis le putch de 1962 contre le GPRA., l’agrement de partis islamistes et soit disant laiques,l’arret du processus électoral et les assassinats qui ont suivi dont celui de Boudiaf et Kasdi Merbah . Aujourd hui ses agents ne respectent même pas les formes, dont la dernière démonstration, le triste et scandaleux spectacle de l’APN.

    55
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.