Une délégation de l’ANP visite la base militaire américaine au Qatar

ANP Qatar
L'émir du Qatar visitant la base militaire américaine d'Al-Udeid. D. R.

Par Sadek Sahraoui Les autorités militaires du Qatar ont reçu, hier, une délégation de l’ANP conduite par le commandant des forces navales, le général-major Mohamed Larbi Haouli, avec laquelle elles se sont entretenues des moyens de renforcer et de développer la coopération militaire entre l’Algérie et cet émirat du Golfe.

Le général-major Mohamed Larbi Haouli s’est d’abord entretenu à Doha avec son homologue qatari, le contre-amiral Abdullah Hassan Al-Sulaiti. «Les concertations ont porté sur la coopération entre la marine qatarie et la marine algérienne afin de promouvoir les relations bilatérales et les moyens de les développer», a déclaré le ministère qatari de la Défense.

Après la réunion, le commandant des forces navales algériennes a visité les installations et des équipements des forces navales du Qatar qui abritent la plus grande base militaire américaine dans la région. Le général-major Mohamed Larbi Haouli a rencontré par la suite le ministre d’Etat à la Défense du Qatar, Khalid Bin Mohammed Al-Attiyah, avec lequel il a aussi «discuté des relations bilatérales entre les deux pays frères et des moyens de les renforcer».

L’Algérie s’est, rappelle-t-on, distinguée par une position de neutralité concernant la crise qui oppose le Qatar, d’une part, et l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, d’autre part. Elle a, par ailleurs, plusieurs fois appelé les deux parties à régler leurs différends par le dialogue.

Le Qatar, sous le blocus, cherche depuis à renforcer ses relations avec les autres pays arabes, y compris l’Algérie pour sortir de l’isolement et tisser de nouvelles alliances. L’émirat a aussi affiché son intention de renforcer sa coopération militaire avec la Russie et entamé des négociations d’acquisition d’armements russes, dont des systèmes S-400.

Mais autant les autorités algériennes plaident pour une solution politique et pacifique à la crise qui mine les relations entre les membres du CCG et autant aussi elles ont intensifié les contacts économiques avec le Qatar. Elles considèrent, en effet, qu’il y a des parts de marché à y gagner.

Le ministère algérien du Commerce a d’ailleurs annoncé, hier, que 33 opérateurs économiques algériens participeront au Salon des produits alimentaires et de l’hôtellerie du Qatar prévu du 6 au 8 novembre, où l’Algérie sera l’invitée d’honneur. Après tout, les affaires sont les affaires.

S. S.

Comment (26)

    Brahms
    12 novembre 2018 - 13 h 29 min

    On gagne d’un côté mais on perd de l’autre. Les masques commencent à tomber à travers le monde, le puzzle apparaît au grand jour et avec internet, wikileaks, on sait tout dans l’instantané. Qui fait quoi ? Qui et qui ? Qui tire les ficelles pour qui ? Le monde à bien changer. Je préférais les années 1980, c’était le top.En 2050, il y aura 2,5 milliards d’africains et sincèrement, on va droit dans le mur. Tout va trop vite maintenant, les gens ne courent qu’après le fric, l’intérêt, posséder, capter, voler, abuser, trop de voitures, trop de marmots, trop de polygames en circulation. C’est la merdasse totale et tout coûte très cher (Loyers, maison, appartement, voiture).

    issam
    7 novembre 2018 - 20 h 57 min

    Il serait crédible ce nouveau roi s’il disait au américains,bon les gars il est maintenant temps de fermer cette base qui sert à bombarder la Syrie et l’Irak .

    Anonyme
    7 novembre 2018 - 20 h 37 min

    « Il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints » Qatar dépend totalement des USA militairement .Alors pourquoi ne pas renforcer et de développer la coopération militaire directement avec les USA au lieu de passer par Qatar.

    6
    3
    Mazouzi
    7 novembre 2018 - 16 h 57 min

    Renforcer quoi avec ce mini « pays »??? il est sous le joug de la plus grande puissance mondiale avec sa plus grande base militaire hors USA qui occupe le 1/3 du territoire de ce mini-mini-état.
    Il y a quelque chose qui ne va pas dans notre pays, non seulement que ce nain de jardin du Qatar est aux ordres de l’oncle Sam et…par dessus tout, il soutient le terrorisme et tout le rebut de la société islamiste y compris ceux qui ont voulu brulés notre pays.
    Nous marchons sur nos têtes en Algérie…
    Vive Boumediène.

    23
    2
    Kahina-DZ
    7 novembre 2018 - 16 h 53 min

    Une base américaine où les Qataris jouent aux portiers.
    Le Qatar n’a aucune armée

    27
    2
    Felfel Har
    7 novembre 2018 - 16 h 31 min

    Le ciel nous tomberait sur la tête si nous coopérions avec les supplétifs de l’impérialisme occidental au Qatar. N’appliquons pas la régle de la réciprocité en les invitant à visiter nos bases navales qui doivent rester secrètes et protégées. Leur faire confiance, c’est se faire hara-kiri.

    28
    1
      Le Français
      7 novembre 2018 - 18 h 46 min

      Des bases navales secrètes à l’ère des satellites ?

      9
      5
        Felfel Har
        7 novembre 2018 - 21 h 13 min

        @Le Français
        La base peut-être pas, mais ce qu’il y a à l’intérieur si. La technologie est souvent vulnérable, demandez-le aux hackers qui s’attaquent aux grosses boites Yahoo, Google, Facebook, Tweeter. Les satellites ne sont pas aussi infaillibles. Les Nord-Coréens l’ont prouvé. Les USA et le reste du monde n’y ont vu que du feu quand ils expérimentaient leurs armes nucléaires.
        Salutations!

        10
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 16 h 30 min

    espérons juste qu’on ne sera pas obligé de vendre le pays pour un 5eme mandat.

    47
    5
      Anonyme
      7 novembre 2018 - 23 h 03 min

      ils l ont vendu au 4 eme . réveille toi!

      2
      2
    À condition
    7 novembre 2018 - 16 h 11 min

    Les affaires certes sont les affaires.
    Mais cela ne doit pas non plus nous conduire à nous associés aux diable au nom des affaires.
    Prenez l’exemple du Yémen ou de la Syrie ou de la Palestine et autres pays plus proches de chez nous , comme la Lybie.
    Accepterons nous de détruiredes pays qui nous ont absolument rien fait et massacrésleur peuple au nom des affaires.
    Avoir de l’argent maculé de sang d’innocents.
    Et avoir des ennemis qui nous haïssent à cause de nos actes génocidaires.
    N’oublions pas nôtres propres HISTOIRE qui n’est que HOGRA par les différents colonisateur qui nous ont envahit.
    Ne faisons pas aux autres ce que nous ne voudrions pas que l’ont nous fassent.
    Des affaires d’accord mais pas à n’importe quelle prix.
    Tant que nous nous transformons pas en dominateurs hors la loi.

    30
    Ch'ha
    7 novembre 2018 - 14 h 46 min

    PS 2 : d’un point de vue économique, selon le Prince du Qatar Tamim Ben Hamad Al Thani l’embargo imposé par l’Arabie Saoudite l’Égypte le Barhein les EAU, n’a fait que renforcer son économie du fait de la diversification des ressources au lieu de la dépendance aux hydrocarbures (le Qatar étant l’un des plus grands exportateurs mondiaux de gaz liquéfié) son gouvernement ayant suivi une politique financière conservatrice afin d’éviter la chute des hydrocarbures.

    5
    7
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 14 h 00 min

    Aucune armée arabe ne peut sortir de « Beyte Ata3a » des USA.

    20
    2
    Ch'ha
    7 novembre 2018 - 13 h 59 min

    PS : les frères musulmans qui sont au Qatar.

    15
    3
    Ch'ha
    7 novembre 2018 - 13 h 53 min

    Encore une fois cessez avec pays « frère » BULLSHIT.
    Le Qatar qui finance le terrorisme et a soutenu et soutient des groupes terroristes en Syrie ….???!!
    C’est une farce.
    D’autant que l’Arabie Yahoudite a tenté de réchauffer ses relations avec son congénère du Qatar, bon l’accueil n’était pas au RDV mais d’ici peu ils seront de nouveau comme larrons en foire.

    23
    6
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 13 h 25 min

    L’Arabie saoudite va piquer sa crise et châtier l’Algérie.

    15
    9
    chark
    7 novembre 2018 - 12 h 48 min

    C’est grave ! Somme nous sous la botte us/sioniste ? …si c’est le cas , le peuple Algerien doit impérativement se réapproprier les décisions souveraines qui ont fait notre fierté depuis notre indépendance !

    27
    4
    Djamal
    7 novembre 2018 - 12 h 23 min

    On comprend maintenant pourquoi les cinq généraux ont était virés et incarcérés. LANP a décidé de changer de camp?

    23
    4
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 10 h 58 min

    Beaucoup de haine!? certains ne comprennent m^me pas le sujet et dégagent leurs rage c’est une sauce typiquement algérienne c’est un peuple malade qu’il faut soigner avant d’entreprendre quoi que soit….

    10
    28
      Anonyme
      7 novembre 2018 - 16 h 29 min

      YES, business ist business
      Mais nos baznassa manquent de patriotisme.
      Ils vendent l’Algérie avec leurs produits. C’est ça le problème.

      13
      1
    Les Chiffres qui parlent
    7 novembre 2018 - 10 h 27 min

    Le nombre de Qataris était estimé en 2016 à 300 mille individus, le reste est de l’étranger ! Par contre, l’argent de ces 300 mille coule à flot, tant et si bien qu’ils ont une flotte, c’est à croire, ils peuvent se payer les mers et océans, mais avec des mercenaires, qui pourraient bien un jour se révolter… La richesse n’est pas toujours synonyme d’aisance ! Bref, je préfère être Algérien, en 40 Millions d’exemplaires, sans étrangers le plus possible, sans mercenaires volatiles comme le gaz qui fait voler aux nues ces 300 Milles

    20
    6
    Zaatar
    7 novembre 2018 - 9 h 41 min

    le commandant des forces navales, le général-major Mohamed Larbi Haouli s’est entretenu avec son homologue qatari, le contre-amiral Abdullah Hassan Al-Sulaiti. Je crois bien qu’ils étaient tous les deux en immersion periscopique et qu’ils s’envoyaient des torpilles à tour de rôle…. renforcer et développer la coopération militaire entre l’Algérie et cet émirat du Golfe, laisser moi rire…

    30
    10
      Abou Stroff
      7 novembre 2018 - 13 h 10 min

      Zaatar, je te salue!
      moi aussi j’ai tiqué en lisant  » le général-major Mohamed Larbi Haouli s’est entretenu avec son homologue qatari, le contre-amiral Abdullah Hassan Al-Sulaiti. »
      en effet, si ces deux gus méritent effectivement les grades qu’ils arborent, j’estime être en droit d’exiger que mon auguste pseudo, c’est à dire Abou Stroff soit précédé du titre de « maréchal, commandant en chef du premier ascenseur spatial algérien », ascenseur conçu par les allemands et construit par les chinois.

      9
      7
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 9 h 25 min

    Vous allez voir comment ça va se terminer. Une fois un réchauffement entre eux et les tehoudites , ils nous lâcherons . Ils n ont aucune roujla. Ils sont tous des traitres. A dire qu ils sont nos frères…bababa ya bourab..mon père ne m as jamais dis qu il a des connections ou connexions au quatar..donc je n ai aucun frère. Salam

    31
    3
    RezkideBelcourt
    7 novembre 2018 - 8 h 44 min

    La vie m’a appris que: les seuls frères que j’ai sont ceux inscrits sur le livret de famille de mes parents, le reste sont juste des connaissances. Si on arrive à prendre le pognon des qataris c’est très bien mais pour aller jouer au psychologue il y a d’autres patients avant

    28
    5
    Gatt M'digouti
    7 novembre 2018 - 8 h 14 min

    «discuté des relations bilatérales entre les deux pays frères et des moyens de les renforcer».?????
    Quels frères? Ceux qui ont menacé notre ministre des AE? Ceux qui attisent le brasier du terrorisme? Ceux qui livrent des armes à des djihadistes criminels?
    En ce qui me concerne, malgré certaines divergences, je n’ai de frère et sœur que l’Algérien et l’Algérienne !

    72
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.