Birmanie : l’ONU accepte d’envoyer les réfugiés Rohingyas à l’abattoir

rohingyas
Les réfugiés Rohingyas laissés à leur propre sort. D. R.

Plusieurs dizaines d’ONG se sont unies ce vendredi 9 novembre pour dénoncer un plan de «rapatriement» en Birmanie annoncé pour la semaine prochaine de musulmans rohingyas ayant fui ce que l’ONU dénonce comme un «génocide», les disant «terrifiés».

Dans le premier groupe, «plus de 2 260 personnes déplacées doivent être accueillies à un rythme de 150 par jour, à compter du 15 novembre», soit jeudi 15 novembre prochain, avait annoncé le journal officiel The Global New Light of Myanmar repris par des agences, assurant qu’un accord avait été trouvé avec le Bangladesh voisin, où plus de 720 000 Rohingyas ont fui les violences depuis août 2017. «On nous a demandé d’être prêts à leur arrivée le 15 novembre», a confirmé Myint Khaing, un haut-responsable régional de l’Etat Rakhine, région de l’ouest de la Birmanie où se sont produites les violences, dénonçant des «rumeurs» visant à discréditer le processus.

Mais les 42 ONG signataires de la lettre ouverte publiée ce vendredi 9 novembre s’inquiètent, jugeant les conditions de sécurité non réunies et un retour «dangereux», dans ce pays marqué par un virulent nationalisme bouddhiste. «Ils ont fui au Bangladesh à la recherche de sécurité… Ils sont terrifiés à l’idée de ce qui leur arrivera s’ils rentrent maintenant en Birmanie et inquiets face au manque d’information», précisent les ONG travaillant sur le terrain, parmi lesquelles Oxfam ou Save the Children. Ils craignent notamment d’être forcés à rejoindre les sordides camps où vivent depuis des années plus de 120 000 Rohingyas en Etat Rakhine.

Cette semaine, les garde-côtes bangladais ont sauvé 33 Rohingyas en mer, qui s’étaient embarqués vers la Malaisie, un des pays de la région où cette minorité musulmane privée de droits en Birmanie fuit en masse, au péril de mourir en mer ou de se retrouver dans des camps de transit dans la jungle thaïlandaise tenus par des trafiquants.

Un accord de rapatriement a été signé entre Dacca et Naypyidaw fin 2017, mais le processus est au point mort, les deux pays se rejetant mutuellement la faute jusqu’ici. Les réfugiés rohingyas refusent, quant à eux, de revenir jusqu’à ce que leur sécurité et leurs droits soient garantis. En juin, le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) avaient signé avec les autorités birmanes un accord pour aider à créer des conditions propices à un retour volontaire et sécurisé des Rohingyas en Birmanie.

R. I.

Comment (13)

    Anonyme
    10 novembre 2018 - 8 h 32 min

    Les musulmans sont lâches et faibles et ne peuvent les protéger. Pour rester en vie, ils doivent ruser et prétendre se convertir au christianisme ou encore mieux, au judaïsme. Comme ça ils auront de vrais homme pour les protéger.

    2
    1
    Tredouane
    9 novembre 2018 - 22 h 14 min

    L’Humanité n’a de choix que de cohabité avec ces différences,dans le respect de chacun;je me demande qu’elle es vraiment la différence entre ce que nous appelons les guerres barbares de l’histoire ancienne avec ce que nous vivons à notre époque dite civilisé;nos pratiques son plus barbares,nos innovations destructrices,nos armes non seulement dite conventionnels ou non, s’ajoute a cela nos idées discriminatoires intolérantes.
    Certainement un extrémise engendrera un autre,une spirale violente et dangereuse,ceux qui pensent tué des personnes pour leurs idées et/ou convictions se trempent car ne dit on pas une idée me meure jamais.
    Les religions monothéistes ne mourons jamais,de plus en plus nous assistant à un retour des populations vers le sentiment de revendication d’appartenance à un religion ou une autre,ce sentiment et plus visible dans les sociétés dite musulmane peut être qui à mon avis est plus résistante aux impositions des modèles extérieures qu’on souhaite leurs imposés.

    Anonyme
    9 novembre 2018 - 17 h 48 min

    Les Rohingyas c’est une bombe à retardement pour la Birmanie .C’est pour cela les birmans veulent tuer leur danger dans l’œuf .Déjà des groupes salafistes rohingyas financé par l’Arabie saoudite et Qatar commencent leurs attentats contre des casernes militaires et persécutent les civils bouddhiques .

    4
    14
      Ch'ha
      9 novembre 2018 - 23 h 00 min

      @Anonyme 17h48
      Que le Myanmar lutte contre le terrorisme soit mais qu’il pratique l’ÉPURATION ETHNIQUE des Rohingyas c’est tout autre.
      Soyons sérieux.

      4
      2
    jughurta
    9 novembre 2018 - 17 h 22 min

    Ils payent la conséquence de notre désunion, de la désunion non pas de ce farfelu monde arabe mais du monde Musulman. WALLAH ca fait mal au coeur WALLAH. C’ est comme si nous étions des victimes sans honneur qui voyons le drame sans être capable de faire quoi que ce soit de véritablement concret. En réalité a chaque fois que des musulmans sont persécutés dans cette planète c’ est une offense et un affront qu’ ils portent à chaque pays musulmans. Etre un pays puissant et musulman ne sert à rien si les minorités musulmanes dans les pays de part le monde ne sont pas respectés. Tous cela parcque nous avons décidé de ne pas mêler politique et religion, hors pour l’ international, il le faut non pas dans le prosélytisme religieux mais dans le simple principe du respect envers les musulmans en minorité. De par le fait de ne pas mêler politique et religion à l’ international ( je précise), on les laisses se faire anéantir. Il faut une véritable unité non pas du monde arabe qui pour moi est une racialisation monopolistique offerte à l’ arabie saoudite mais une véritable unité du « monde musulman ».

    9
    5
    Ch'ha
    9 novembre 2018 - 14 h 47 min

    Les Rohingyas les oubliés.
    Aung San Suu Kuyi a eu le prix Nobel de la paix zerma…

    11
    8
      Anonyme
      9 novembre 2018 - 17 h 50 min

      Pour sauver son pays de la vermine islamiste,elle n’a que faire du prix Nobel.

      5
      13
        Ch'ha
        9 novembre 2018 - 18 h 14 min

        @Anonyme 17h50
        Quelle paranoïa et psychose OBSESSIONNELLE.
        Pour vous tout musulman est un terroriste sioniste.
        Vermine vous dites qui a créé DAECH AL QAÏDA FRONT AM NOSRA …et cie et ces « islamistes » ils officient où….
        Ah OUI LES SEULES ET UNIQUES VICTIMES SONT LES MUSULMANS EUX-MÊMES LES PAYS ARABES pas l’entité sioniste ni le Myanmar.
        Que de caricature et raccourci « ÉTONNANT NON ? »

        12
        6
          Anonyme
          9 novembre 2018 - 19 h 42 min

          Voici ce que dit le Cheikh Abdallah Azzam « Cheikh al moudjahidine » « Nous sommes des terroristes et le terrorisme est une obligation pour le musulman. pour terroriser nos ennemis comme le stipule la sourate « Al Anfal » verset 60 : « Et préparez contre eux […]comme force et comme cavalerie équipée, afin de TERRORISER l’ennemi d’Allah et le vôtre, […]
          وَأَعِدُّوا لَهُم مَّا اسْتَطَعْتُم مِّن قُوَّةٍ وَمِن رِّبَاطِ الْخَيْلِ (((تُرْهِبُونَ))) بِهِ عَدُوَّ اللَّهِ وَعَدُوَّكُمْ وَآخَرِينَ مِن دُونِهِمْ لَا تَعْلَمُونَهُمُ اللَّهُ يَعْلَمُهُمْ وَمَا تُنفِقُوا مِن شَيْءٍ فِي سَبِيلِ اللَّهِ يُوَفَّ إِلَيْكُمْ وَأَنتُمْ لَا تُظْلَمُونَ الأنفال (

          1
          5
          Ch'h1
          9 novembre 2018 - 22 h 55 min

          @Anonyme 19h42
          Voilà ce qui dit Imran Hosein à l’encontre des terroristes et des états créateurs (de DAECH Al Qaïda et toute la clique…) : THEY DID NOT RECEIVE THEIR WEAPONS FROM SANTA CLAUS.
          À qui profite le crime ?! Qui sont les populations décimés et pays en guerre…
          « Le Front Al Nosra fait du bon boulot » dixit Fabius ex MAE français….qui évacuent les chefs terroristes DAECH mis en déroutent par la,DCA Syrienne et ses alliés…qui leur maîtres les USA France UK etc ENTITÉ SIONISTE.
          Des armes médicaments etc…de quelle origine ont été découverts dans les caches terroristes en Syrie par la DCA Syrienne et l’armée Russe : origine France USA UK ENTITÉ SIONISTE etc…

          5
          3
    Implorons DIEU
    9 novembre 2018 - 13 h 13 min

    Implorons tous ensemble pour que Dieu leur vient en aide.
    Et châtie ceux qui font du mal à nos frères et soeurs , juste par le faite qu’ils soient musulmans.
    Et aux aussi que Dieu secours aussi tous les opprimés en règles générales.

    « hasbiya Allah wa ni3ma al wakil »
    « hasbiya Allah wa ni3ma al wakil »
    « hasbiya Allah wa ni3ma al wakil »
    حسبي الله ونعم الوكيل
    حسبي الله ونعم الوكيل
    حسبي الله ونعم الوكيل

    18
    5
      Anonyme
      9 novembre 2018 - 15 h 56 min

      من أكبر نعم الله على اليهود والنصارى والبوديبن وغيرهم من الديانات انه لايستجيب لدعوات المسلمين

      1
      7
      Anonyme
      9 novembre 2018 - 16 h 01 min

      Nous implorons Dieu pour tout être en difficultés musulmans ou non musulmans. Les musulmans ne sont pas tous une référence.

      10
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.