Mort du Prophète : la chercheuse tunisienne Hela Ouardi brise les tabous

Prophète Ouardi
Hela Ouardi (à gauche) a présenté son ouvrage au Salon du livre. D. R.

Par Mohamed El-Ghazi – Hela Ouardi, professeure tunisienne de littérature et de civilisation, a expliqué sur le plateau de la chaîne Dzaïr TV que la période entre la maladie du Prophète Mohamed (QSSL) et sa mort a été une étape «décisive et cruciale» car la question s’est posée de savoir qui allait le remplacer et prendre les rênes du califat.

Dans son ouvrage intitulé Les Derniers Jours de Muhammad, la chercheuse tunisienne, qui était présente au Salon international du livre d’Alger (Sila), a enquêté sur une période de l’histoire de l’islam qui suscite de nombreuses interrogations. Pour elle, la grande division qui a fracturé le monde musulman en deux pôles, sunnite et chiite, trouve ses origines dans les jours qui ont précédé le décès du Prophète Mohamed et les premières heures qui l’ont suivi.

Elle a souligné qu’il existait des zones d’ombre qui entourent cette séquence de la vie du dernier Messager de Dieu, expliquant que son choix s’est porté sur cette période de transition parce qu’elle recèle une «dimension éminemment politique». «Les conflits que vit le monde musulman de nos jours sont la conséquence des conflits qui se sont déclenchés juste après la mort du Prophète», a-t-elle dit, en affirmant que les compagnons du Prophète l’auraient empêché de rédiger son testament et des violences auraient éclaté entre eux.

L’auteure a dénoncé l’inconscience de l’humanité par rapport à l’irrationnel. «L’histoire est occultée et on invente des légendes. On a laissé ces dernières avoir une emprise sur nous. Et, puisque le monde musulman s’est retrouvé dépossédé de son histoire, il est tout à fait normal qu’il perpétue les mêmes erreurs, les mêmes questionnements et les mêmes crises», a-t-elle expliqué en précisant que la transmission du pouvoir chez les musulmans, que ce soit dans un régime républicain ou monarchique, revêt un caractère «illégitime».

«Le cœur du problème est la transmission douloureuse du pouvoir. Celui qui y arrive ne le lâche plus et ne le quitte que dans un cercueil. Le fait de s’agripper au pouvoir est la conséquence directe de l’absence de légitimité. C’est ce qui arrive et se répète dans le monde musulman dont les dirigeants s’inventent des généalogies fictives pour légitimer leur pouvoir absolu», a-t-elle conclu.

 L’ouvrage de Hela Ouardi a suscité une polémique dans le monde musulman lors de sa sortie. L’Algérie, via les éditions Koukou, est le premier pays musulman à avoir édité son livre.

M. E.-G

Comment (102)

    Ilies
    16 novembre 2018 - 11 h 20 min

    Le livre de Hela Ouardi ne fonctionnerait-il pas par anachronismes ? En effet, certains traits accolés aujourd’hui à l’ Islam par la vision occidentale et occidentaliste ( violences, luttes sanglantes, intolérance, cruauté etc..) semblent avoir été projetés dans le passé, celui des premiers temps de l’Islam et coller comme un gant à ce dont il est accusé aujourd’hui.
    Ceci expliquerait alors cela, et l’explication se trouverait donc dans les origines mêmes de l’Islam. Le tour est joué. Approche anti-historique s’il en est.
    Succès garanti en Occident avec au besoin un coup de pouce du journal « Le Point » passé orfèvre en la matière.

    Anonyme
    15 novembre 2018 - 21 h 58 min

    La photo de l’article en dit long. Une image vaut mille mots/maux.

    Hamid
    15 novembre 2018 - 21 h 07 min

    The Tunisian scholar was right .The event that had divided the Muslims was referred to as ‘the calamity of Thursday ‘.That day , the Prophet Mohamed (Peace upon Him ) asked His Companions to provide Him with a pen and paper to write His will down but some companions including Omar refused .This sad event was narrated by Mohamed El Bukhari ,El Muslim , Ibn Abbas …That’s all from me for now ,take care , and tahia ElDzair as always !

    Krimo
    15 novembre 2018 - 19 h 44 min

    Anonyme (14 novembre 2018 – 19 h 23 min)

    Quel désamour pour l’intelligence Ɂ

    Cesse de reprendre en boucle des extraits de traduction travestis par les Abou Schkoupi de « Daruschkoupi » (comprendre Darussalam du roi Fahd) sur tout écrit qui se trouve sur les étals en Europe et sur les non moins délictueux sites qui pullulent sur le web.

    Si les hadith que tu cites comme authentiques, en prenant comme postulat (ce que tu approuves implicitement) que les musulmans leur sont inféodés et lobotomisés a souhait, je peux te jurer que les juifs auraient disparus y a bien longtemps et que le petit caporal n’aurait rien eu a se mettre sous la dent. Ton « Père, pardonne-leur: ils ne savent ce qu’ils font » pour l’exemple va le narrer a ses disciples, Thomas d’Aquin sanctifié pour ses thèses génocidaires et a Isabelle la catholique avec son « bras miséricordieux » du nom de Torquemada. Pas loin le sinistre Cardinal Lavigerie et son œuvre civilisatrice.

    Tout comme (je te vois venir) les foutaises que Tamerlan (et plus supposé musulman que lui tu meurs) coran a la main a massacré en un jour 1 million d’indiens et que dire du douktour Hindi qui parle du massacre entrepris par l’Islam de 80 millions d’indiens (indous) au long de l’histoire ainsi que le chiffre scabreux colporte par tes éminentes références qui parlerait d’un génocide commis sur près de 700 millions de kouffars. T’as ou vous avez une dent contre le bon dieu, que grand bien t’en et vous en fasse mais ne le remplacez pas par une forte dévotion au chiffre ZERO. Simple après un chiffre mettez une virgule ou un « dot », c’est selon l’influence de la langue, et après étalez en a satiété.

    2
    1
      Anonyme
      15 novembre 2018 - 21 h 28 min

      Sur l’extermination des juifs : D’après Ibn `Umar (qu’Allah soit satisfait des deux), l’Envoyé d’Allah (pbAsl) a dit: Vous combattrez les juifs (qui se réfugieront de vous derrière les pierres). Mais chacune de ses pierres dira: « O Musulman! Voilà un juif derrière moi, viens le tuer! ». Numéro du Hadith dans le Sahîh Muslim : 5200 D’après ‘Abû Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui), l’Envoyé d’Allah (pbAsl) a dit: L’Heure Suprême ne se dressera pas avant que les musulmans ne combattent les juifs. Les musulmans tueront les juifs jusqu’à ce que les rescapés de ces derniers se réfugient derrière les pierres et les arbres qui appelleront alors le musulman en disant: « O musulman! O serviteur d’Allah! Voilà un juif derrière moi, viens le tuer! », exception faite de l’arbre dit Al-Gharqad qui est l’un des arbres des juifs. Numéro du Hadith dans le Sahîh Muslim [Arabe uniquement]: 5203

      1
      2
        Nanita
        16 novembre 2018 - 20 h 28 min

        La c… n’a pas de limite ! Il n’y a que dans les pays musulmans que les Juifs ont été protégés jusqu’à nos jours et même contre Pétain par Mohamed V et Moncef Bey de Tunis ! Ce livre qui soit disant brise des tabous ne casse pas trois pattes à un canard ! Si l’on devait vérifier d’où cette donzelle tire sa science pour parler du Prophète, on trouvera un habile Sayan sioniste à l’imagination fertile et à la pensée subtile qui nous aura concocté une très belle histoire tirée de derrière les fagots. Je ne comprends comment une maison algérienne d’édition donne la préférence à une tunisienne alors que dans ce pays personne n’en a rien à foutre de notre gueule!

      Anonyme
      15 novembre 2018 - 21 h 40 min

      Ceux qui passent le Coran avant les hadiths sont des hérétiques: »Al Khattabi a dit : dans les hadiths il y a la preuve qu’il n’est pas nécessaire de valider les hadiths par le Coran. Tout ce qui est confirmé d’après le prophète se suffit à lui-même. Quand à ce que rapportent certains comme quoi si vous avez un hadith il faut le valider par le livre d’Allah, ceci n’a aucun fondement. Et Zakariya al-Sadji a raconté d’après Yahia bin Mouine qui a dit que ceci a été inventé par les hérétiques. »
      Source : Awn al-Maaboud Ala Sunan Abi Dawood
      De : Charaf al-Haq avec commentaire du Cheikh al-Albany Page 2134

    Anonyme
    15 novembre 2018 - 17 h 48 min

    Ce que je n’ai pas compris dans la révélation coranique c’est pourquoi elle a duré vingt ans alors que le livre peut être lu ou psalmodie en quelques heures.

      Anonyme
      15 novembre 2018 - 20 h 30 min

      Parce que le plagiat prend du temps pour trouver les sources d’ou pomper.

    anonyme
    15 novembre 2018 - 7 h 36 min

    Bravo à cette dame. Il faut absolument, si l’on croit en Dieu et si l’on est musulman, que cesse cette guerre politique qui ébranle notre foi. Que les oulémas chiites et sunnites se réunissent et réfléchissent sur notre rapprochement à partir des écrits, s’il y en a, ou du simple bon sens, s’il n’en existe aucun de véritable … On peut déjà écarter l’imamat en disant aux chiites que la foi ne se transmet pas de père en fils. Quant aux reproches mutuels (insultes et ragots concernant Aïcha, batailles qui tuèrent Ali ou ses enfants et autres faits non avérés et non documentés), ils devraient s’effacer d’eux-mêmes puisque Dieu nous commande de pardonner … Mais visiblement, le politique Diable a ses desseins, qui a su nous diviser, comme des brebis égarées que nous resterons aux yeux du Créateur. L’islam n’est pas une arme, il est la foi. Cette fois Bonaparte lui-même embrassa sur l’île d’Elbe !

    3
    4
    ZORO
    14 novembre 2018 - 23 h 12 min

    Ce fut certainement un tres grand homme et qui forma de grands hommes.Il fallait qu il fut martyrs ou conquerants, il n y avait pas de milieu .Il vainquit toujours et toutes ses victoires furent remportees par le petit nombre sur le grand nombre,il joua le plus grand role qu on puisse jouer sur terre aux yeux des communs des hommes.
    VOLTAIRE

    Et par consequent jespere que le moment ne tardera pas ou l islam predominera le monde,car il predominera le monde.
    NAPOLEON BONAPARTE

    Aussi souvent que nous le lisons (le coran),au depart et a chaque fois il nous repousse.Mais soudain,il seduit ,etonne et finit par forcer notre reverence.Son style en harmonie avec son contenu et son objectif est severe ,grandiose terrible a jamais sublime.Ainsi ce livre continuera d exercer une forte influence sur les temps a venir.
    GOETHE

    Je suis desormais plus que jamais convaincu que ce
    n etait pas l epee qui creait une place pour l islam dans le coeur de ceux qui cherchaient une direction a leur vie.
    Cetait cette grande humilite,cet altruisme du prophete,l egard scrupuleux envers ses engagements,sa devotion intense a ses amis et adeptes, son intrepidite,son courage,sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission.
    GHANDI

    Jamais un homme ne se proposa;volontairement ou involontairemant,un but plus sublime,puisque ce but etait surhumain: saper les superstitions interposees entre la creature et le createur rendre Dieu a l homme et l homme a Dieu.Si la grandeur du dessein , la petitesse des moyens ,l immensite du resultat sont les trois mesures du genie de l homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l histoire a Mahomet.
    ALPHONSE DE LAMARTINE.

    Dans quelques siecles l homme trouvera autre chose car la religion ne portera plus et n aura plus aucun effet.
    3AMI ZAATAR

    Il me semble que la proposition selon laquelle la religion est l opium du peuple
    trouve sa materialisation manifeste et veritable dans toutes les societes musulmanes sans exception
    CHEIKH ABOU STROFF

    Il faut laisser la religion aux teologiens, imams rabins et cureé
    OUSTED KARAMAZOV

    SIGNEZORO…Z…

    13
    8
      Abou tamtam
      15 novembre 2018 - 6 h 27 min

      Je connaissais les citations de ces grands hommes et aujourd’hui que je les relie grâce à Zorro, je me pose et vous pose cette question:
      Méritons-nous de faire partie de la OUMMA de ce très grand HOMME? J’en doute fort.

      5
      3
        ZORO
        15 novembre 2018 - 9 h 39 min

        A la difference des haineux qui veulent la disloquer ,nous croyons en l exitence de cette oumma ,nous la defendons
        du mieux que nous pouvons en essayant d etre a la hauteur des valeurs qu elle represente.
        SIGNE.ZORO. …Z…

        5
        5
        Anonyme
        15 novembre 2018 - 16 h 09 min

        « L’influence de cette religion (l’islam) paralyse le développement social de ses fidèles (…) Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. » Winston Churchill

        « Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »Chateaubriand

        « C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. » Montesquieu

        « Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. (…) Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »Arthur Schopenhauer.
        « Mahomet a placé dans le Coran, non seulement des doctrines religieuses mais des maximes politiques et des lois criminelles. » Alexis de Tocqueville

        3
        4
          ZORO
          15 novembre 2018 - 16 h 54 min

           » …..j espere que le moment ne tardera pas ou l islam
          dominera le monde car il dominera le monde » »
          PAROLES DE CONQUERANT
          NAPOLEON BONAPARTE.
          SIGNEZORO…Z….

          3
          5
          Anonyme
          15 novembre 2018 - 20 h 53 min

          @ZORO; Tous les conquérants sanguinaires et malades son fasciné par l’islam.Hitler l’était aussi comme Napoléon. Hitler : « Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n’avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante. »
          -« Je conçois que l’on puisse s’enthousiasmer pour le paradis de Mahomet, mais pas le fade paradis des chrétiens ! »
          -« Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade!) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés.
          Mais Napoléon comme Hitler se sont cassés les dents aux portes de Moscou.

          2
          2
          ZORO
          15 novembre 2018 - 21 h 44 min

          j aurai fait un effort pour vous croire si vous n aviez pas choisi comme date de naissance CHACHNOCK l esclavagiste conquerant sur dos d elephant ,de l egypte ses pyramides et ses pharaons. Conquerant pour conquerant,le notre a legué un coran ,une religion et une civilisation. Qu en est il du votre?? yennayer,bendayer? rak khalitni hayer!!!!
          SIGNEZORO….Z…

          2
          2
          Anonyme
          15 novembre 2018 - 21 h 57 min

          Question très pertinente de Abou Tamtam: « Méritons-nous de faire partie de la OUMMA de ce très grand HOMME? » That is the question ! Les musulmans actuels sont loin de l’Islam et de leur prophète (saws), d’ailleurs, c’est pour cela qu’ils sont les derniers de la classe.
          Effectivement Zoro, l’Islam dominera le monde encore une fois…qui vivra verra.

          عن أبي هريرة رضي الله عنه قال قال: رسول الله صلى الله عليه وسلم  » لا تقوم الساعة حتى يقاتل المسلمون اليهود فيقتلهم المسلمون، حتى يختبئ اليهودي من وراء الحجر والشجر فيقول الحجر أو الشجر: يا مسلم يا عبد الله هذا يهودي خلفي فتعال!! فاقتله، إلا الغرقد فإنه من شجر اليهود » رواه مسلم

          1
          2
          Krimo
          15 novembre 2018 - 23 h 02 min

          A l’incognito (15 novembre 2018 – 20 h 53 min)

          « Pourquoi n’avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême »

          Pose la question aux chinois aux birmans, aux malais aux philipins et ils t’expliqueront le shintoisme et les regles elementaires du bushido auxquels ils on fait face le siecle dernier.

          Par ailleurs le japonais contemporain (toutes generations confondues) n’a toujours pas digere Nagazaki et Hiroshima et il attend juste ta permission.

      Zaatar
      15 novembre 2018 - 7 h 37 min

      ah ya Don Diego de la Vega, j’aurais voulu que tu ai rajouté Cheikh Mao… car je pense comme sens logique il est encastré en plein dans le mille n’est ce pas: La vérité doit s’inspirer de la pratique. C’est par la pratique que l’on conçoit la vérité. Il faut corriger la vérité d’après la pratique. Ma yenfa3 ghir essah n’est ce pas? alors il suffit de faire les constats n’est ce pas Don Diego?

      3
      2
    TOUT EST DIT DANS CETTE PHRASE :
    14 novembre 2018 - 22 h 58 min

     » …et on invente des légendes. On a laissé ces dernières ( les légendes ) avoir une emprise sur nous. « 

    10
    1
    @ Bedouz
    14 novembre 2018 - 21 h 57 min

    @ Bedouz .
    Tu sais mon frère .
    Quand j’ai lu les différents versets que tu as publiés.
    Je me suis dis si un seul homme sur mille à été persuadé par la vérité qu’Allah nous a transmis.
    Je suis l’homme le plus comblé de la planète.
    Je ne m’attriste pas sur le sort des autres car je ne suis en rien responsable d’eux.
    Leurs sort dépend uniquement d’Allah.
    Je conclurai par Allah yaidihoum wa yaidina.

    5
    4
    .
    14 novembre 2018 - 21 h 45 min

    @ : Zaatar retourne à tel-Aviv dans ton bled.
    Ici sur les sites algériens toi et tes comparses vous êtes démasquées.
    Les algériens lucides éveillés sont nombreux à vous observez agirs sans réagir pour mieux comprendre vos méthodes de fonctionnement.
    Mais au bout de plusieurs mois d’observation.
    Nous n’avons rien appris, car nous connaissions déjà vos méthodes de travail.
    Ce qui nous permet de pensées que nous avons une longueur d’avance sur vous.
    HAMDOULLAH.

    3
    9
      Zaatar
      15 novembre 2018 - 7 h 33 min

      Alors tachez de garder cette longueur d’avance imaginaire dans vos esprits et dans vos pensées. Le jour ou le ciel s’illuminera pour vous, vous vous rendrez compte effectivement de cette longueur d’avance et de ce qu’elle est. Pour l’instant, et jusqu’à preuve du contraire, les religions commencent à tomber en ruine… l’esprit humain est évolutif, et je lui fais confiance car la nature est ainsi faite. et ce n’est ni toi, ni les dieux de ces religions qui changeront quoi que ce soit dans cette évolution. L’être humain a commencé dans la préhistoire, il a évolué et il est ce qu’il est. Il évoluera encore, jusqu’à la disparition de la planète s’il n’a pas conquis d’autres… tout le reste est du blabla…

      5
      1
        Krimo
        15 novembre 2018 - 20 h 11 min

        Zaatar,
        Y a pas long on « cruciverbait » sur Apophis et maintenant tu prêches l’espoir par une possible conquête.

        Au fait le « Chat de Schrödinger » est-il toujours de mise Ɂ

          Zaatar
          15 novembre 2018 - 21 h 47 min

          Salut krimo,
          C’est une probabilite non nulle, neanmoins petite. Mais si cela devait arriver, et que l’on accueille apophis en 2029 ou 2036, je me rejouirais de voir la tete que feront ces totos. Et si j’aurais le temps, je leur dirai que notre epoque est revolue et qu’il y aura une suivante pour des etres encore plus evolues et qui ne sauront jamais ce qu’est une religion.

    Bedouz
    14 novembre 2018 - 21 h 15 min

    6.33 Nous savons qu’en vérité ce qu’ils disent te chagrine . Or , vraiment ils ne croient pas que tu es menteur
    mais ce sont les versets d’Allah que les injustes renient .
    3.176 N’aie aucun chagrin pour ceux qui se jettent rapidement dans la mecreance .En vérité ils ne nuiront en
    rien a Allah .
    68.4. Et tu es certes d’une moralité éminente .
    Et un Pan divin sur le bec de tous les adeptes de Satan . Perorez , perorez …. Vos predecesseurs ont vomi pendant 14 siècles tout leur fiel sur cette religion . Résultats des courses : partie d’un seul homme , l’ISLAM
    ratisse large et se targue de réunir autour de lui plus d’un milliard et demi de Musulmans .
    3.83. Desirent-ils une autre religion que celle d’Allah , alors que se soumet a lui , bon gré mal gré , tout ce qui existe dans les cieux et sur la terre et que c’est vers lui qu’ils seront ramenés ?
    Hella Ouerdi reniera votre suivisme le jour du jugement dernier et vous reniera tous , tant que vous etes. ( 2.166 ) Quand les meneurs desavoueront les suiveurs a la vue du chatiment , les liens entre eux seront bien brises .

    6
    5
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 21 h 47 min

      « de réunir autour de lui plus d’un milliard et demi de Musulmans » les iraniens (chiite) ne sont pas des musulmans,Boko haram,Al Qaida,Daesch, Anossra,anssar Achari3a ,Al khawarej,les saoudiens,les Qataris etc.etc… ne sont pas musulmans.Il est ou ton 1 milliard et demi ?

      3
      5
      @ Bedouz
      14 novembre 2018 - 21 h 55 min

      @ Bédouins .
      Tu sais mon frère .
      Quand j’ai lu les différents versets que tu as publiés.
      Je me suis dis si un seul homme sur mille à été persuadé par la vérité qu’Allah nous a transmis.
      Je suis l’homme le plus comblé de la planète.
      Je ne m’attriste pas sur le sort des autres car je ne suis en rien responsable d’eux.
      Leurs sort dépend uniquement d’Allah.
      Je conclurai par Allah yaidihoum wa yaidina.

      1
      3
    Zaatar
    14 novembre 2018 - 20 h 55 min

    Treve de plaisanteries. Les religions sont des inventions de l’homme aux temps ou il commencait a prendre conscience de son existence au sein des societes et que la masse, les peuples etaient encore et facilement malleable. De nos jours personne ne pourra faire pareil bien evidemment. Mais on fait mieux. Car l’homme s’adapte a tous ses nouveaux environnement. Je vois mal de nos temps quelqu’un venir pour dire qu’il est un envoye de dieu. On l’internerait immediatement. Mais on continue d’user de la religion pour la domination de son prochain. Les couches dominantes en useront inlassablement pour garder les domines dans leurs etats. Il n y a qu’a faire des photos instantanees de notre monde au fil du temps. Dans quelques siecles, l’homme trouvera autre chose, car la religion ne portera plus et n’aura plus aucun effet, surtout avec cette vitesse du developpement que connait l’humanite.

    12
    7
    zinou
    14 novembre 2018 - 19 h 34 min

    Quand on voit ce que ces requins sont capables de faire à un journaliste…tout est possible.

    12
    2
    décevant
    14 novembre 2018 - 19 h 31 min

    Au moins elles sont sans foulard , enfin !
    Puis c’est quoi ces menaces de dire « Vous êtes complices avec elle » ?
    Dieu a dit le Coran est préservé, Oui mais au ciel pas celui de la terre des beni-pétrole.

    10
    4
    Anonyme
    14 novembre 2018 - 19 h 22 min

    Les jeunes émigrent , dégoûtés et les vieux volent
    Quand je serai vieux je reviens en Algérie

    8
    1
    Vous êtes complices avec elle.
    14 novembre 2018 - 18 h 57 min

    @ : Anonyme
    14 novembre 2018 – 17 h 15 min

    Sache pour ta gouverne quant l’ange Gabriel quant tous les prophètes prophètes ont parler .
    Jamais ça n’a été de leurs propres initiative, jamais ils ont dit une choses sans qu’elle ne provient d’Allah lui même.
    Alors le Coran je le dis et je le répète c’est uniquement Allah qui parle , même s’il a utilisé l’intercession de ces anges sous ces ordres où les prophètes qui eux également ont parlées en son nom.
    Je suis surpris que je dois t’expliquer ça.
    Car l’évidence est tellement clair que nul n’a besoin que l’on lui rappelle.

    7
    27
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 19 h 02 min

      C’est ton évidence ,pas pour les gens qui raisonnent.

      26
      5
        Vous êtes complices
        14 novembre 2018 - 19 h 47 min

        @ : Anonyme
        14 novembre 2018 – 19 h 02 min

        J’ai compris que même une réponse sans la moindre équivoque tu trouve une échappatoire qui démontre aux yeux de tous que tu est un intrus , dont le rôle est de créer l’ambiguïté dans l’esprit des naïfs.
        Comme toi est ton collègue Zaatar.
        Quand un sujet ou un commentaire parle de l’islam ou les musulmans vous vous déchaînées comme des enragés pour contredire les commentaires favorables à l’islam où aux musulmans d’une manière haineuses et sans relâchement.
        Vous venez de tel-Aviv sur nos sites et d’autres que j’ai repérer.
        Pour diaboliser l’islam et les commentateurs qui la défende.
        Vous n’arriverez jamais à vôtres objectifs.
        Car ceux et celles qui commentent ici.
        La plupart se rallient à vôtres causes.
        Mais les vrais musulmans sont sur le terrain ua sein de la foule des masses populaires.
        Ils rallieront tôt où tard l’étandart de la Oumma le jour venu.

        5
        21
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 20 h 26 min

      Je ne pense pas que tu as toutes les preuves et tous les justificatifs et arguments dans ce que tu avances.
      Il faut vraiment avoir un certain etat d’esprit pour croire a l’ange gabriel, allah qui parle, les anges sous ses ordres…etc. et qui de surcroit
      Te parait tellement evident. De la folie pure et simple.

      12
      4
    Mazouzi
    14 novembre 2018 - 18 h 56 min

    Les Tunisiens et Tunisiennes ne se prennent pas pour la queue de la poire et ça…dans tout les domaines.
    La démocratie, ils sont les précurseurs (dans le monde arabe), la liberté de la femme (pour ne pas dire la domination de la femme sur l’homme) c’est les éclairées , le « savoir vivre » c’est de la Tunisie qu’il est sorti, vous m’avez compris. Marier les hommes entre eux et les femmes entre elles c’est à la mode des Tunisiennes et inventée par encore elles (les Tunisiennes génies de l’histoire du monde).
    Maintenant, on a une intellectuelle ayant vécue à l’époque du Prophète (salat alih wa salam) probablement et qui ressuscitée de nos jours, nous éclaire à sa manière aussi douteuse que vraie sur la vie de notre Prophète…MINE TOUNIS YA3TI AL JADID. Bravo, vous êtes très fortes.

    14
    23
    1commentaire
    14 novembre 2018 - 18 h 56 min

    l’essentiel c’est que Mohamed rassoul Allah (sws)nous a laissez le bon exemple la souna le kitab dîne et mouaamala et l’Amour de son prochain le reste n’ai que futilité mensonge hypocrisie et complot

    15
    13
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 19 h 23 min

      Mdrrr !! Quel amour du prochain ??
      “ Le messager d’Allah a dit :
      – Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. ” (récit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389)
      “ Le messager d’Allah a dit :
      -Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un juif ou un chrétien et dira : « c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer. » ” (récit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665
      Voilà des paroles qu’auraient dit Mohammed, Il a donc bien enseigné le mépris des juifs et des chrétiens.
      Dernières paroles de Mahomet dans son lit : Sunna, Hadith Sahih Boukhari, Volume 1, Book 8, Number 427 Aisha et ‘Abdullah bin ‘Abbas rapportent qu’aux derniers moments de sa vie, l’Apôtre d’Allah couvrit son visage de sa ‘khamisa’, puis quand il eut chaud et manqua d’air, il l’ôta de son visage et dit : « Qu’Allah maudisse les juifs et les chrétiens ; ils ont construit des lieux de prière sur la tombe de leurs Prophètes. » Dernières paroles de Jésus sur la croix : Évangile de Luc 23:34 – Et Jésus disait :  » Père, pardonne-leur:ils ne savent ce qu’ils font. « 

      11
      10
    Farida
    14 novembre 2018 - 18 h 55 min

    Le point important commun a tous les dictateurs arabes.
    «Le cœur du problème est la transmission douloureuse du pouvoir. Celui qui y arrive ne le lâche plus et ne le quitte que dans un cercueil. Le fait de s’agripper au pouvoir est la conséquence directe de l’absence de légitimité. C’est ce qui arrive et se répète dans le monde musulman dont les dirigeants s’inventent des généalogies fictives pour légitimer leur pouvoir absolu», a-t-elle conclu.

    14
    1
    Abou Langi
    14 novembre 2018 - 17 h 29 min

    Iben , chah fi ton qamum, ya khouya Zombretto ! Rouh selek’ha avec tes digressions matérialistes , qui finissent pas t’égarer au point de ne pas savoir ce que font les agneaux dans ton qelmoun !

    Nous autres qui avons la foi et qui ne nous embarrassons pas de ce genre de questionnements chitanesques, nous avons la réponse : Ilayhi radji3oun, et ça résout l’équation :

    Dieu, il sait !

    10
    20
      Zombretto
      14 novembre 2018 - 18 h 02 min

      Wellah ya khouya Bou-langer, tu m’as convaincu de retourner dans le giron de l’islam. Tes arguments sont irrésistibles, merci. Je jure qu’à partir de maintenant je ne mangerai pendant le Ramadan que lorsque j’aurai faim et ne boirai que lorsque j’aurai soif ! Je promets de manger du porc moins de trois fois fois par semaine et ne boirai d’alcool que s’il est de bonne qualité.

      19
      9
      Youssef
      14 novembre 2018 - 18 h 47 min

      Écoute si tu n’as pas les moyens d’expliquer les choses laisse les chercheurs le faire. Tes réponse d’islamiste intégriste rustre et sans culture ne nous intéresse pas

      16
      3
        Abou Langi
        14 novembre 2018 - 19 h 33 min

        Ayavavaaaaa!  » islamiste intégriste rustre et sans culture »

        Ce n’est pas un pléonasme mais une avalanche ! J’ai déjà mes chaussettes, mon qamis, ma djellaba, ma chéchia, avec tes compliments je suis paré pour passer l’hiver au chaud. Merci ya akhi l3aziz. Que Dieu te bhénisse et t’accueille en son vaste paradis .

        Quant à Zombretto, il sera privé de houris.

        6
        2
    Anonyme
    14 novembre 2018 - 17 h 15 min

    @Vous Êtes Complices Avec Elle. 14 novembre 2018 – 12 h 18 min. »LISEZ LE CORAN ALLAH VOUS PARLE » Dans le coran ce n’est pas seulement Allah qui parle ,mais aussi Mohamed et Gabriel :
    EXEMPLE DE SOURATE OU C’EST MOHAMED QUI PARLE
    [Coran 6 :104] : « Certes, il vous est parvenu des preuves évidentes, de la part de votre Seigneur. Donc, quiconque voit clair, c’est en sa faveur; et quiconque reste aveugle, c’est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde ».
    Ici, c’est Mohamed qui parle il dit bien : « Car, je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde ».
    [Coran 6 :114] : « Chercherai-je un autre juge qu’Allah, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu’il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent ».
    Mohamed prouve bien c’est lui qui réfléchi et qui parle : « Chercherai-je un autre juge qu’Allah ».
    [Coran 11 :2] : « N’adorez qu’Allah. Moi, je suis pour vous, de Sa part, un avertisseur et un annonciateur ».
    Mohamed utilise bien la recommandation suivante : « N’adorez qu’Allah » et il ajoute : « Moi, je suis pour vous, de Sa part, un avertisseur et un annonciateur ».On voit bien c’est Mahomet qui parle, il utilise bien la première personne du singulier [Je]
    ) EXEMPLE DE SOURATE OU C’EST GABRIEL QUI PARLE
    [Coran 19 :64] : « Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur. À Lui tout ce qui est devant nous, tout ce qui est derrière nous et tout ce qui est entre les deux. Ton Seigneur n’oublie rien ».
    Ici, les anges ont dit : « Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur », et les exégètes ont dit ceci :
    Ibn Kathir en citant Ibn Abbas, pour l’histoire qu’il y a derrière ce verset, où la raison pour laquelle ce verset a été révélé, affirme : « Gabriel tardait »
    Qu’est que cela signifie ? C’est-à-dire que Gabriel est en retard pour venir à la rencontre de Mahomet. Il dit encore, « que le messager d’Allah était peiné » cela veut dire, que Mahomet était triste.
    Donc, le messager d’Allah était triste et peiné, c’est pourquoi Gabriel vint à lui et lui dit : « Ô Mohamed, Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur ».
    Là, on voit bien qu’il n’y a aucune communication d’un Dieu, c’est l’ange Gabriel qui parle de lui-même, c’est l’ange qui se justifie. Comment ceci est possible d’être dans le Coran ?

    6
    3
      khawfouni
      14 novembre 2018 - 19 h 26 min

      Il doit y avoir le fameux « Dis-leurs » ou une injonction à dire tout au début…vous savez, dans certaines sourates ça se voit qu’il y a eu assemblage.
      Allah Ya’lem.

      1
      3
        Anonyme
        14 novembre 2018 - 21 h 03 min

        Non,il n y a pas le fameux « dit » tu peux aller vérifier dans le Coran. Et si c’est un oubli c’est grave parce que il y a le verset 9 de sourate Al Hijr qui dit : »En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien »
        إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا الذِّكْرَ وَإِنَّ الهُ لَحَافِظُونَ (سورة الحجر 15: 9).

    adamo
    14 novembre 2018 - 17 h 13 min

    Bien que les faits, eux memes doivent faire l’objet d’une etude, a mon avis on devrait etudier les references sur lesquelles elle a puise pour ecrite son livre. Tres sincerement je pense que bien qu’elle dise qu’elle a puise ses informations sur des documents sunnites et shiites, les commentaires qu’elle fait sur ces derniers doivent etre etudies et comparees aux references qu’elle a utiliises. Par exemple quand elle dit qu’on a abondonne et on a laisse le Prophete se decomposer et que des odeurs nauseabondes sortaient de lui, puiqu’il est decede un lundi et a ete enterre le mercredi soir. Cela parait logic pour le commun des mortels. Est ce que les ecrits qu’elle a utilise montrent cela ou elle a tout simplement extrapole les choses. Sincerement je crois qu’elle a utilise beaucoup de raccourcis et c’est ce que je lui reproche parcequ’un corps ne se decompose pas en deux jours, ca prends plus de temps que cela malgre la chaleur de l’epoque. De plus il est connu que les corps des saints ne se decomposent pas. Comment peut elle affirmer que le Prophete etait abondonne alors que Aicha etait autour de lui? Peut on vraiment croire a cela? est ce le fait que Omar et Abou Bakr ne soient pas la pour justifier un etat d’abondon ? c’est un gros raccourci que n’explique pas la raison.Dans une conference qu’elle a donnee pour une eglise en France, avec la croix derriere elle, elle a meme dit que peut etre on a attendu parcequ’on pensait que le Prophete allait renaitre tout comme Jesus apres trois jours? Ou a-telle puise cette supposition? dans les textes ou c’est une extrapolation de sa part? De plus Jesus n’est pas mort dans la religion musulmane, il a ete eleve. Alors comment des gens supposes connaitre leur religion vont utiliser les faits enonces dans le Christianisme et non l’Islam pour emettre cette supposition?Les americains disent que le meilleur mensonge c’est la verite et je pense qu’elle joue grandement sur cela en jouant sur les faits, vrais ou pas, ca reste a demontrer, et on y ajoutant des commentaires qui changent grandement les faits. Voila le grief que je lui porte. Je n’ai pas lu le livre mais quand j’ai entendu les details ci-dessus, le drapeau rouge s’est immediatment leve. Pour donner plus de veracite a ses propos, elle enchaine avec les considerations politiques connues, a savoire l’amour du pouvoir des dirigeants musulmans que tout le monde connait. Mais elle est supposee parler de la mort du Prophete pourquoi rentrer dans ces considerations, qui a eux seuls demandent plus de temps si ce n’est pour ajouter de la credibilite a ses propos. Elle dit aussi que le Prophete peut etre issu d’une tribu Chretienne et que sa credibilite a enomement souffert apres la defaite de 629 avec les byzantins et qu’il a meme ete sujet a une tentative d’assasinat a son retour. Elle continue en disant qu’il etait au courant des conjures mais il ne voulait rien faire et elle enchaine avec  » peut etre parcequ’il se sentait diminue par la defaire » c’est une paraphrase de ce qu’elle a dit, mais voulant dire la meme chose. Est ce que cette supposition a ete ecrit dans un document?
    Je n’ai pas lu le livre, mais par rapport a ce que j’ai vu, je peux aussi relever que, a la question de savoire la reaction des pays musulmans pa rapport a ce livre? (Chose en fait qui n’est pas possible maintenant puisque le livre est en train d’etre traduit en arabe et pas encore en Anglais.), elle a repondu, avec tout sourire et une confidence gratuite, que son livre a ete tres bien acceulli, a l’exceptiion du Senegal et en minimisant les faits alors qu’en fait il a ete tres serieusement critique et retire de tout le Senegal a partir du moment ou le Prophete, voire video, est accuse d’etre un  » enfant naturel » ( http://search.myway.com/search/video.jhtml?n=7849a583&p2=%5EAFW%5Exdm803%5ETTAB03%5Eus&pg=video&pn=1&ptb=90934FB4-FA49-4803-84E2-A72525DCE9C5&qs=&searchfor=hela+ouardi+senegal+video&si=39883_MPT-ChromeCWS&ss=sub&st=tab&tpr=sbt&trs=wtt&vidOrd=1&vidId=YZFlsNT_h_I).

    Il a aussi failli etre censure au recent salon du Sila a Alger. Ma reflection finale est ,c’est bon d’etre ouvert d’esprit mais je pense sincerement, qu’elle est en train de vendre de la neige aux esquimos. Elle reconnait elle meme qu’elle n’a pa pris position pour le sunnisme ou le shiism, elle n’a fait que mentionner les faits et faire des commentaires, et c’ est ca justement le grand probleme que j’ai avec ce livre, « les commentaires », qui peuvent grandement denaturer les faits d’une maniere ou une autre, le diable est dans les details, dirait on.
    Par consequent j’invite les commentateurs a visionner les videos de ses presentations , surtout celui de la croix derriere elle, pas d’offense a la croix ici , juste un detail pour localiser la video et remarquez son comportement. Conclusion, Je pense en mon ame et conscience, tout en etant tres ouvert d’esprit, qu’elle est en train d’utiliser ce sujet comme un fonds de commerce, profitant de la conjoncture de l’Islam aujourd’hui ‘en Europe. Il n’y a qu’a voire le delice de tout les Europeens qui l’ont interviewes. C’est du pain benni pour eux.

    14
    10
      axxer
      14 novembre 2018 - 21 h 56 min

      non Monsieur Adamo, il faut lire son livre,vérifier et consulter ses sources, comparer à d’autres sources si vous en avez et pourquoi pas critiquer ses écrits avec des arguments.
      ce n’est pas en regardant des vidéos ou en lisant des avis sur le livre que vous vous ferez une opinion.

        Adamo
        14 novembre 2018 - 23 h 26 min

        Mr. Axxer,c’est vrai que j’aurais pu lire son livre, mais ce que j’ai entendu de sa propre bouche me suffit. Remarquez la maniere avec laquelle elle parle, tres legere, elle se la joue comme une personne civilisee, europeenne faisant face a des barbares, le comportment typique de certains tunisiens, comme le sieur ministre qui avait dit que la Tunisie se trouvait au Sud de la Sicile. Je suis d’ailleurs certain qu’une fois ce livre traduit en Arabe et en Anglais, ce livre fera l’objet de beaucoup de serieuses critiques ,je vous le guaranti.. Je me suis fait mon opinion en l’ecoutant. Je ne changerai pas d’avis. Ce qu ‘elle fait c’est de vendre a l’acheteur ce que l’acheteur veut acheter, premiere loi du marketing. Pensez vous que toutes ces chaines de TV et toutes ces eglises l’auraient appele pour faire une conference si elle disait des choses positives? Jamais, a quelque exceptions pres mais jamais avec une telle ampleur. Le monde occidental est en train de tomber sur les musulmans de maniere tres degradante et insultante et ce livre apporte du grain a moudre a ces gens dans la mesure ou elle prepare le lit de telles attaques, apres avoir detruit la plupart des pays arabes Meme les musulmans sont en train de s’allier aux sionistesJe n’ai vraiment pas apprecie sa maniere de parler et son comportement de pretendue femme civilisee. Elle a un body langage de complexee, comme on en trouve souvent. Elle est tres bien eduquee certes, elle est intelligents, pas de doute a cela mais je maintiens mon point de vue. dire qu on a laisse le corps du Prophete pourir est plus que suffisant pour faire mon opinion.Je recommande aux lecteurs de ne pas tomber dans le piege qui consiste a dire, je suis un intellectuel par consequent je vais devoir accepter les propos d’une autre intellectuelle jusque pour paraitre comprehensif, vous voyez ce que je veux dire par consequent je dois accepter ses propos pour ne pas paraitre arriere. Il fait voire les choses en trois dimensions, the big picture. Je suis sure que si un europeen avait ecrit ce livre il y’aurait eu un levez de bouclier, mais on donne plus d’acceptance a cette femme parce qu’elle est Tunisienne. Pour moi elle est le cheval de Troix dans la nation musulmane.

        2
        4
    MELLO
    14 novembre 2018 - 17 h 07 min

    Cette chercheuse est TUNISIENNE, elle est porteuse d’un message cru qui reste , tout de meme, subliminal pour la majorité de nous autres, qui ont la tête dans le sable et le derrière en plein air ,à la manière de l’autruche. Ilsi lui reprocheront le fait de … à la manière de Charlie Hebdo. Soyons réalistes, regardons nous de plus près, que reste t il des recommandations d’Allah ( QSSL) ? Un ensemble de rejet de l’autre, une volonté de tout gagner pour soi, une volonté de gouverner jusqu’à la mort comme elle le dit si bien. J’ai écrit TUNISIENNE, car ils ont pu mettre fin à un régime autoritaire, même si aujourd’hui ils passent une période de turbulences, mais demain ….

    11
    9
    Anonyme
    14 novembre 2018 - 16 h 59 min

    Vous saviez c’est sujet vaste tr-s vaste, il faut que vous sachiez tous les êtres humains sont concernées pas seulement ce qu’on appel les musulmans, tout le monde tous les vivants sur la terre car l’islam et pour tous et cette civilisation a été construite par les savants musulmans après les américains etc…a partir de ce moment et comme dieu a aidé les autres civilisation juste après le prophète noé « قوم عاد و قوم ثمود » par exemple ces deux peuple furent les seuls vivant sur la terre dans cette époque la » je vous dit donc si nous coulons se serait tout ensemble et les derniers événements des saoud ne sont pas un bon signe!!!bon vent!.

    5
    7
    Chibl
    14 novembre 2018 - 16 h 58 min

    Moi je pense que Mohamed a été assassiné par ses copains et ces mêmes copains se sont fait descendre un a un comme la mafia.

    18
    13
    Anonyme
    14 novembre 2018 - 16 h 57 min

    Toutes les légendes du récit biblique sont mésopotamiennes : Adam et Ève (des plaque d’argile mésopotamienne relatant ce mythe se trouvent au Louvre). La Création, la fabrication de l’homme, le jardin d’Eden, le mythe de Moïse sauvé des eaux, le Déluge, le livre d’Esther (ou Ishtar), etc.…Reprises par Mohamed dans le Coran mot à mot. L’Ancien Testament,( la Torah) considéré comme dicté par dieu, a été copié mot à mot sur les anciens textes mésopotamiens, plus vieux de centaines d’années et, pour certaines, plus de 2000 ans avant. Les rédacteurs de la Genèse étaient prisonniers en Mésopotamie quand ils ont travaillé à sa rédaction. Les récits bibliques de la création du monde, du jardin d’Éden, de Moïse, du Déluge et de la tour de Babel ont des origines sumériennes puis babyloniennes…Le mythe du Jardin d’Adam et Eve ainsi que celui du Déluge et le mythe de Noé (dans Genèse 6-8) sont des copies évidentes de la légende sumérienne de « Enki et Ninhursag » (- 3000 ans avant J.-C.), du « Poème du super sage » (- 1300 avant J.-C.), et de l’ « épopée de Gilgamesh » (chant XI) (- 650 avant J.-C.). L’origine de ce travail provient de l’occupation de Juda (l’actuelle Israel) par les babyloniens suite à laquelle la classe dirigeante a été entièrement amenée à Babylone en 587 av. J.-C., Jérusalem et son temple été détruits, et une partie de la population est aussi emmenée en exil à Babylone. La plus ancienne version du mythe du Déluge a été écrite en langue sumérienne en 1600 avant J.-C., puis ce mythe a eu une version babylonienne en 1200 avant J.-C., puis il y a eu l’Epopée de Gilgamesh qui date du XVIIIe siècle avant J.-C., puis une copie assyrienne du Xe siècle avant J.-C., puis une copie grecque du IIIe siècle avant J.-C.
    Jean Botéro, dans « Babylone et la Bible » confirme la convergence entre les croyances babyloniennes et l’Ancien Testament d’où Mohamed a plagié son coran.

    13
    11
    Zombretto
    14 novembre 2018 - 16 h 39 min

    @Abou Langi : Tu me dis : « Que je sache, Adam et Eve n’avaient que des garçons. Caïn zigouilla son frère, yek ? Et après comment ils eurent des enfants ? »
    Ahhah !… Je te donne la même réponse que Djeha quand il a été pris en flagrant délit de vol d’oignons dans un jardin. Il remplissait le capuchon de son burnous d’oignons quand le propriétaire est arrivé et l’a surpris.
    – « Que fais-tu dans mon jardin ? Tu es en train de voler mes oignons, Djeha ? »
    – « Mais non, je ne volais pas tes oignons ! Je passais à côté et il y a eu une raffale de vent terrible ! Elle m’a soulevé en l’air et j’ai atterri dans ton jardin, voilà tout. »
    – « Et les oignons, qui les a tirés du sol alors ? »
    – « Mais voyons, le vent me soulevait alors je me cramponnais aux oignons pour ne pas être emporté et c’est comme ça qu’ils ont été arrachés du sol. »
    – « Bon d’accord, supposons, alors comment expliques-tu que mes oignons sont si soigneusement rangés dans ton capuchon ? »
    – « Wallah, c’est justement la question que je me posais avant que tu n’arrives ! »

    13
    6
    Ferid Chikhi
    14 novembre 2018 - 15 h 59 min

    Juste trois questions :
    1) Combien y a t’il de personnes qui ont lu son livre, y compris parmi les commentateurs ? (Moi, pas encore….)

    2) Qui a lu  » Loin de Médine » d’Assia Djebbar ?

    Loin de Médine, a été publié en1991 et il pose le problème de la falsification de la mémoire par les hommes et la nécessité de la réécrire.

    Hela Ouardi s’en est elle inspirée !

    13
    1
      Karamazov
      14 novembre 2018 - 16 h 23 min

      Pour votre gouverne , je n’ai pas attendu le Sila pour lire le livre de Hela Ouardi. Je l’ai lu en long en large de bas en haut et en diagonale. Comme j’ai lu le dernier livre de Mathieu Guidère – Au commencement était le Coran- ainsi que d’autres écrits historiques au sujet des religions.

      Le livre de Hela Ouardi est un ouvrage historique. Ceux de Assia Djebbar et de Rushdie sont des fictions qui n’évoquent qu’à ce titre la falsification de l’histoire de la religion.
      Et, à franchement parler , je n’ai absolument pas lu
       » loin de Médine » ( et près de ma Mecque?) comme vous.

      Sinon pourquoi le livre de Assia djebbar n’a pas fait autant de bruit que  » les versets sataniques  » de Rushdie?

      6
      2
    ripper
    14 novembre 2018 - 15 h 53 min

    Hela est excellente sur toute la ligne,
    – oui le prophète était un simple humain avec ses points positifs et négatifs,
    – oui il a été remis à l’ordre à plusieurs reprises par Allah et n’a accompli aucun miracle comme ses prédécesseurs,
    – oui il y avait de la discorde à sa mort pour la prise du pouvoir,
    – oui il ne peut y avoir d’état islamique du moment que cela exigerait la présence de Mohamed (qpsl) en personne.
    – oui il y a eu moult légendes urbaines concernant cette admirable religion qu’est l’islam et du messager.
    – oui, dieu nous a imposé la consultation en affaires de la nation, Le coran à mis en relief un trait essentiel et caractéristique de l’Islam: la consultation entre musulmans est un principe constitutionnel de la communauté.
    . …..
    Au fait, ce ne sont pas des tabous mais des faits. Le takfirisme et l’interdiction de discuter de la vraie Histoire fut savamment orchestrée pour des raisons politiques et de hakimya.

    12
    6
      Bagdach
      14 novembre 2018 - 17 h 44 min

      Mathieu Guidère de son vrais nom: Moez Kouider, quand on a honte de ses origines….

      4
      2
        Anonyme
        14 novembre 2018 - 21 h 14 min

        Oui comme Picasso c’est Belkacem.

    Karamazov
    14 novembre 2018 - 15 h 14 min

    [email protected] Zaatar

    « Dans ce contexte en fait, il s’agirait beaucoup plus d’un tribut à payer pour assurer une continuité de l’évolution de la race humaine… »

    et @ Zombretto

    « Le dominé prend activement part à l’élaboration de sa religion, peut-être avec plus de ferveur que le dominant. »

    Alors là , vous ne pouviez pas dire mieux. Et j’irais plus loin dans ma matérialismalité.

    L’homme dans sa matérialité . Si on ne le considère que comme tel : que de la matière y compris la conscience de soi , qui ne lui est pas externe mais en soi .

    En comparaison avec le renard qui sacrifie sa queue(???) pour sauver sa peau , ou de l’ara, non de l’arbre qui se défait de ses feuilles en leur coupant la sève , pour s’alléger et protéger ce qui lui est vital, et passer l’hiver en sûreté, le cerveau humain, le cerveau organe , est là pour nous protéger, pour notre survie. La religion pourrait être ainsi un palliatif . L’homme est un roseau pensant : il plie pour ne pas rompre .

    C’est pour cela que je dis que la religion est un faux problème, ce n’est pas d’elle qu’il faut s’occuper mais de l’Homme , de celui qui s’y aliène.

    5
    2
      ZARAB
      15 novembre 2018 - 20 h 33 min

      Ou mieux encore Shakspear que les mécreants ennemies des zarabes, ont falciefié, lui l’arabe de souche ( C’est ç dire Shakspeak) de son vrai nom EL CHIKH EL ZOUBIR 🙂

    Réflexion
    14 novembre 2018 - 14 h 43 min

    Qui a lu son livre entièrement pour pouvoir le cautionner et lui donner une quelconque approbation, d’autant plus s’agissant décrits en liens avec la première religion ai monde incontestée et incontestable.

    4
    8
    Bedouz
    14 novembre 2018 - 14 h 23 min

    Banou israël appliquent a la lettre un hadith du prophete qui dit  » puisez dans la science , car la connaissance d’Allah est dans la science  » . Et en bons malins qu’ils sont , ils ont pris l’essentiel et nous ont laisse l’obscurantisme de  » Aadab el Qabr  » . Et pour les constipes de la religion que nous sommes , c’est de la  » terre bénie  », et nous vivons depuis , la peur au ventre . Sans jamais avancer .

    13
    2
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 18 h 15 min

      Al 3ilm dans l’islam ,c’est la théologie ou le fiqh ça n’a rien avec le savoir scientifique qui est en conflit direct avec les convictions religieuses des musulmans. Ce qui les oppose est fondamentalement une question de méthodologie. L’islam repose sur une foi aveugle et sur une adhésion inconditionnelle aux textes sur lesquels il est basé, alors que la science requiert un esprit critique, des observations, des déductions et des résultats qui sont intrinsèquement cohérents et qui correspondent à la réalité.

      7
      1
      anonyme
      15 novembre 2018 - 21 h 16 min

      Les Banou Israel ont disparu depuis très longtemps, remplacés par les talmudistes européens depuis le 8e siècle ! Les ashkénazes sont avant-gardistes parce qu’ils sont AVANT TOUT européens ou asiatiques d’origine, comme les Turcs … Nous, les Africains, musulmans, animistes ou chrétiens, sommes toujours en gestation et ne semblons pas vouloir émerger vers la vie !

    Karamazov
    14 novembre 2018 - 13 h 47 min

    Hummmm ! Ah ya khouya Zaatar. Ow, « l’outil d’aliénation » ? Si tu voulais dire que l’homme est victime de ses propres illusions d’accord.

    Mais si tu voulais dire que la religion c’est la cause et non l’effet , là je m’excuse de te demander pardon de ne pas être d’accord avec toi.

    Parce que là là tu considérerais que dans la réalité l’homme sous-traite pour Dieu, alors que c’est l’inverse. La religion est là pour faire illusion. La religion n’est à mon humble avis, l’inverse : l’outil qui aide à supporter l’aliénation réelle. Si le bigot oublie celui qui l’exploite pour croire qu’il trime pour Dieu, c’est son affaire.

    L’homme a besoin de s’abstraire et d’abstraire sa condition humaine pour fuir sa misère terrestre. Il a besoin de cette endorphine qu’est la religion pour supporter la douleur de son existence. Cette sécrétion d’endorphine endogène est stimulée et entretenue par les dominants parce qu’elle l’aide à masquer la soumission de l’homme à l’homme pour le soumettre à Dieu et situer ainsi le problème hors de la réalité. En faisant ainsi abstraction du vrai problème( en abstrayant le problème) cela permet aux uns et aux autres de masquer impuissance et exploitation.

    Mais l’homme ne subit pas cette religion comme une fatalité, pour ne pas dissoner il l’entretient, il la défend, et en fait un produit de sa propre volonté, il s’aliène lui-même pour nier sa condition d’aliéné.

    De même que la critique théorique de la religion est vaine parce qu’elle n’est que superficielle et consiste en un sevrage violent de la substance addictogène à laquelle le pauvre homme est dépendant. Cela ne consiste qu’à vouloir supprimer le remède, ou le placébo, sans s’attaquer au mal et à laisser ainsi l’homme sans sa douleur sans la soulager.

    Il faut laisser la religion aux théologiens et aux imams, rabbins et curés.

    Ce qui compte c’est la TRANSFORMATION de la société réelle , de ce qu’elle fait et non de ce qu’elle croit.

    « La critique du ciel se transforme ainsi en critique de la terre, la critique de la religion en critique du droit, la critique de la théologie en critique de la politique. »  « Et la critique de la politique en critique de l’économie»  aurait ajouté Abou Karl El Marksi.

    Vouloir supprimer la religion, sans supprimer la misère qu’elle aide à supporter , c’est tout simplement s’attaquer à l’effet et non à la cause, c’est enlever à l’homme sa drogue sans rien en échange pour le consoler

    10
    4
      Zaatar
      14 novembre 2018 - 14 h 24 min

      @Karamazov,

      En fait je ne fais aucun lien entre la religion et Dieu. L’outil d’aliénation qu’est la religion dans ce contexte provient de l’être humain lui même. Tu peux dire qu’il soit victime de ses propres illusions, j’en conviendrai également, mais je vais un peu plus loin dans le sens où son évolution l’aura obligé à aliéner les masses de la sorte (illusions). Dans ce contexte en fait, il s’agirait beaucoup plus d’un tribut à payer pour assurer une continuité de l’évolution de la race humaine. la nature l’aura conçu ainsi (on peut faire l’analogie avec le régne animal…). Et l’homme est doté d’un cerveau créatif et imaginatif, en plus de ses dons de compétiteurs. Le principe étant d’asseoir une domination, de quelque nature que ce soit sur les autres, d’agir dans le sens des conquêtes, de s’emparer des richesses des autres…etc. Nous ne faisons depuis que les constats de ce qu’à été l’évolution de l’humanité ou les religions ont été de véritables outils ayant contribué à sa sculpture.

      10
      Zombretto
      14 novembre 2018 - 14 h 31 min

      Salut, Karim Azov, pour algérianiser ton pseudo ! Tout à fait d’accord avec toi. Les classes dominantes « n’imposent » pas leur religion aux classes dominées par la force. Le dominé prend activement part à l’élaboration de sa religion, peut-être avec plus de ferveur que le dominant. Le dominé, n’ayant pas de recours possible pour renverser l’ordre réel des choses, se fabrique un autre plan dans son inconscient, un plan sur lequel il est égal ou même supérieur au dominant.
      C’est comme le football aussi : les règles du capitalisme transférées sur un terrain de foot qui ne favorise pas une équipe contre l’autre. Quelqu’un devrait faire une étude comparative du foot et du temple religieux. Je suis prêt à parier que l’attendance par les membres des classes supérieures à l’église ou à la mosquée est parallèle à celle des stades de football.

      8
      1
      Grouchenka
      14 novembre 2018 - 16 h 39 min

      Karamazov, excellent commentaire. Juste pour apporter mon petit grain de sel. La religion n’est pas seulement un baume pour les dominés et un moyen de pression pour les dominants. La religion véhicule la spiritualité et c’est ça qui est essentiel à l’Homme quelque soit sa condition. Nous ne pouvons pas vivre que dans et du matérialisme, c’est entre autre l’erreur qu’on fait certains pays socialistes, communistes en tout cas marxistes. Le manque de religion, ou pour être plus clair l’interdit de religion en URSS a largement contribué à sa chute. Il est vrai que le dogme est pesant et le dogme uniquement est abrutissant. La religion fait le croyant, le dogme seul fait le bigot. Nous pouvons toutefois constater que les peuples qui ont versé dans l’incroyance et l’athéisme se sont déshumanisés. C’est donc que la religion est nécessaire car la voie de dieu mène ver l’humanité. Là où dieu a été chassé le diable s’est installé, suivez mon regard.

      3
      5
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 16 h 41 min

      Excellent Karamazov!!!

      3
      1
    Zombretto
    14 novembre 2018 - 13 h 45 min

    Salut Karamazov, Abou Stroff et Zaatar !
    Dans les pays capitalistes développés, la religion est devenue un produit comme un autre, sujet à la concurrence et complétement libre à la production et à la commercialisation. On essaye de vous vendre une religion comme tout autre objet, en faisant miroiter les avantages qu’elle vous procure. « Venez à Jésus ! Donnez-lui une chance de transformer votre vie ! Découvrez la paix et la joie qu’il vous procurera ! » Du temps de Jésus, avant le capitalisme, la religion n’était pas un choix. On vous lapidait à mort si vous osiez quitter la religion de votre groupe. On n’essayait pas de vous convaincre, on vous forçait. Dieu ne donnait pas des suggestions mais des commandements. Seul le capitalisme permet cette liberté de changer de religion ou de n’en avoir aucune.

    6
    2
      Karamazov
      14 novembre 2018 - 14 h 14 min

      Halloween ,Noël et des tas de choses de ce genre.

      J’aurais dit que c’est parce que la religion est devenue un produit comme un autre que la religion survit encore.

      Céline écrivait il y a un certain temps : “La m… a de l’avenir. Vous verrez qu’un jour on en fera des discours.”

      6
      1
        Zombretto
        14 novembre 2018 - 15 h 03 min

        @karamazov :
        « J’aurais dit que c’est parce que la religion est devenue un produit comme un autre que la religion survit encore… »
        Exactement ! D’ailleurs le « produit » a été raffiné, amélioré, actualisé pour les goûts du « consommateur » moderne. Si Jésus (qui n’a probablement jamais existé) ou un de ses soit-disant apôtres revenaient sur terre aujourd’hui, ils seraient horrifés de voir ce qu’on dit de lui et comment vivent les soit-disant chrétiens de nos jours, car les chrétiens d’aujourd’hui n’ont strictement rien à voir avec les premiers chrétiens, et ces derniers n’avaient rien à voir avec Jésus lui-même qui était né juif, avait vécu comme juif fanatique et mort juif fanatique, à supposer qu’il ait existé. Il n’a jamais dit qu’il apportait une religion nouvelle et n’a jamais utilisé ou même entendu le mot “chrétien”.

        3
        1
          Karamazov
          14 novembre 2018 - 15 h 21 min

          @ Zombretto

          « à supposer qu’il ait existé. Il n’a jamais dit qu’il apportait une religion nouvelle et n’a jamais utilisé ou même entendu le mot “chrétien” ».

          Té, justement, Hela Ouardi insinue que notre prophète QSSL ne destinait pas les révélations à constituer une religion mais une eschatologie. Car après lui , c’est la fin du monde. Elle en voulait comme preuve que le prophète n’a pas laisser de Coran écrit.

      Abou Stroff
      14 novembre 2018 - 15 h 32 min

      Mister Zombretto, je vous salue! en effet, si nos admettons que le mode de production capitaliste repose sur la production de marchandises, alors, la religion ne peut être qu’une marchandise (une marchandise d’un genre particulier mais, une marchandise, néanmoins). d’ailleurs, il suffit de remarquer que les télé-prêcheurs (quelle que soit la religion) rivalisent de débrouillardise pour gruger les abrutis en mal d’inspiration.
      ceci dit, je crois que toutes les religions, production humaine par excellence, ont un point commun:
      1- dans un première étape, les hommes ont créé la religion pour amoindrir et rendre moins problématique et plus supportable l’angoisse existentielle que ressent tout être humain.
      en effet, jusqu’à preuve du contraire, seuls les êtres humains savent qu’ils vont mourir (parce qu’ils travaillent et appréhendent, donc, la tridimensionnalité du temps) et ont besoin de croire qu’il y a une vie après la mort. d’ailleurs, tout individu sensé aura remarqué qu’à part les êtres humains, aucun être vivant n’a de religion.
      2- dans une deuxième étape, la religion est devenue, à cause de l’émergence d’un surplus économique (résultat du développement des forces de la production), une idéologie au service des couches sociales dominantes (celles qui ne sont pas impliquées dans les processus de production). c’est ainsi que les religions justifient et garantissent l’existence de l' »ordre existant » où des couches sociales « stériles » dominent les couches sociales qui triment.
      moralité de l’histoire: puisque, dans chacune des religions, on peut toujours trouver la chose et son contraire, la seule attitude sensée est de confiner la religion dans la sphère privée et d’éviter qu’elle déborde sur la sphère publique.
      PS: il me parait inutile de souligner que les formations sociales dites musulmanes dominées par des couches sociales archaïques ne peuvent avoir qu’une appréhension archaïque de la religion. cependant, l’appréhension archaïque et statique de la religion et les rapports sociaux en pleine ébullition qui caractérisent ces formations engendrent des contradictions entre un monde ancien qui ne veut pas mourir et un monde nouveau qui ne parvient pas encore à naitre, d’où la schizophrénie ambiante qui distingue toutes les sociétés dites musulmanes, sans exception.

      12
      1
        Zombretto
        14 novembre 2018 - 16 h 10 min

        Cher Abou Stroff, c’est toujours un plaisir de lire tes analyses objectives, toujours allant au cœur du problème du point de vue « matérialisme historique » des choses, c’est à dire le « çehh. » Ma yenfa3 ghir eççeh, comme on dit en Algérie, n’est-ce pas ?

    Zombretto
    14 novembre 2018 - 13 h 28 min

    Ce qui me laisse perplexe, c’est comment cette dame peut bien nous donner une analyse historique de la fin ou de n’importe quelle partie de la vie de Mohamed quand il n’existe aucun document écrit le concernant qui date de ce temps. Nous n’avons que des légendes et des mythes inventés deux siècles après les faits supposés. Deux siècles, c’est exactement comme deux mille ans dans cette situation. Allez donc faire une analyse de la vie de votre arrière-arrière-grand-père aujourd’hui, même s’il est mort il y a moins de cent ans. Personnellement, je ne connais même pas le nom du mien. De mon grand-père, que j’ai pourtant connu, je ne sais que quelques anecdotes. Tout ce que vous pourrez faire est inventer des légendes et des mythes.
    Mais bien sûr, comme l’a dit Karamazov, le croyant ne veut rien savoir, rien entendre, rien comprendre. Il a un besoin vital de croire et aucune preuve, aucune logique ne le persuadera qu’il a tort. Ce n’est pas que les musulmans bien sûr. Aux USA, j’ai vu des autocollants sur des pare-chocs qui disent : « La Bible le dit, je le crois, point barre ! »

    9
    1
      Abou Langi
      14 novembre 2018 - 14 h 02 min

      Cher Zombretto ce que vous dites vous et karamazov , fait partie de ce dont nous sommes avertis depuis des lustres. Il vous suffit de lire sourate « el baqara », pour vous rendre compte qu’on vous a vus venir. Et comme vous ne vous rendiez compte qu’à la fin, nous sommes prémunis. Aucune vérité terrestre n’atteindra celle de Dieu.

      Au fait , cette chercheuse, brise les tabous avec ses propres totems. Cependant elle croit pouvoir briser certaines croyances en mystifiant la réalité. ESt-ce en cela qu’elle est courageuse? .

      L’épisode( entre autres) où elle révèle comme notre prophète a épousé la femme de son fils adoptif ou comment ce fils adoptif a cédé sa femme à notre prophète est au demeurant la démonstration d’une piété qui dépasse de loin celle d’Abraham qui a voulu sacrifier son fils à Dieu lui-même.

      Votre rationalisme ne peut rien contre la piété, effectivement.

      1
      11
        Anonyme
        14 novembre 2018 - 14 h 36 min

         » la démonstration d’une piété qui dépasse de loin celle d’Abraham … » épouser la femme de son fils adoptif n’a rien de piété même au temps de la djahilia c’était considéré comme de l’inceste. Même Aicha qui n’était pas bête lui a dit : ما أرى ربك إلا يسارع في هواك

        5
        1
        Zombretto
        14 novembre 2018 - 15 h 18 min

        @ Abou Langi : Ne me parle pas d’Abraham, s’il te plait. Une absurdité inimaginable ! Un Dieu qui ne sait pas à quel point un homme l’aime et veut comme preuve de son amour le voir égorger son fils ! Pas croyable comme barbarité. Ce dieu se sentait-il donc si seul qu’il avait besoin de l’amour absolu d’un homme, et quel genre de dieu est-il donc s’il ne sait pas ce qu’il y a dans le cœur d’une de ses créatures ? Abraham est un mythe des barbares de l’Age de Bronze, mon ami. Il n’a jamais existé, et c’est tant mieux d’ailleurs, car si tu lis tout ce que la Bible en dit, il était un fameux zigoto ! Voleur, traître, menteur, proxénète, incestueux, etc. Sais-tu qu’il avait épousé sa demie-sœur par exemple ? Et que lorsque sa femme a eu un fils, il a mis son premier fils né de sa concubine et la concubine elle-même dehors pour crever dans le désert ?
        Ne me crois pas, tu n’as qu’à lire son histoire dans le livre original duquel le Coran a emprunté son histoire, la Bible.

          Abou Langi
          14 novembre 2018 - 16 h 05 min

          @ Zombretto

          Bon d’accord je ne te parlerais plus jami jami d’Abraham.

          Bessah, Ayavavaaaa !

          « Sais-tu qu’il avait épousé sa demie-sœur par exemple ? Alors là venant de vous, les matérialistes, , je ne m’attendais pas à autant de rigueur morale.

          « Aaaaah,c’est quand même pas avec ça que tu pourras me faire perdre ma foi.

          Notre prophète la3ziz QSSL a bien épousé ses cousines et la femme de son propre fils adoptif qu’il désadopta en interdisant l’adoption par la suite.

          Et dites-moi donc vous autres avec votre matérialisme historique, histérique plutôt, comment faisaient les hommes , avant l’origine de la famille, de la propriété privée et de l »Etat ? L’endogamie, la polygamie, la polyandrie : yakhi, la famille n’existait pas avant la propriété privée, non ?

          Que je sache, Adam et Eve n’avaient que des garçons. Caïn zigouilla son frère, yek ? Et après comment ils eurent des enfants ?

          2
          3
    FESTI
    14 novembre 2018 - 13 h 14 min

    Koulchi festi el mokh hhili
    Tout est fables, le cerveau est malin.
    Dieu existe certainement, mais la religion, ma foi ça reste un mode de vie…
    Depuis le tout début, le chef de tribu tient son peuple par les croyances.
    On sacrifie une fille à un volcan, on prie une pierre…et va leur dire que ça n’existe pas !

    7
    4
    issam
    14 novembre 2018 - 13 h 08 min

    Tout les islamologues s’accorde à dire que la compilation du coran s’est fait quelque années après la mort du prophète et les hadiths quelque siècle après .Eh bien non le coran répond lui même à cette questions …

    3
    3
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 16 h 11 min

      « Le véritable Coran n’existe pas ! »
      Selon As-Suyuti (mort en 1505) Ibn ’Umar al Khattab aurait dit :
      « Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était disponible.  »
      (As-Suyuti, Itqan fi 2ouloum adine, partie 3, page 72).
      Cela indique bien que le Coran ne nous a pas été retransmit dans son intégralité

      3
      2
        issam
        14 novembre 2018 - 16 h 35 min

        Arrête de mentir

        Le coran a été rédigé par le prophète lui même de sa main droite et Dieu l’a préservé jusqu’à la fin des temps .Y a plus qu’à se plonger dans la lecture pour vérifier .

        5
        8
          Anonyme
          14 novembre 2018 - 22 h 55 min

          Tu es très loin de la vérité…il faut t informer bonhomme…ne reste pas dans ton ignorance,c est mauvais..

          3
          1
    Karamazov
    14 novembre 2018 - 12 h 42 min

    Au fait cette chercheuse n’apporte rien de nouveau sinon la mise à jour des guerres familiales et tribales autour de la mort du prophète. Mais aussi quelques anecdotes croustillantes et des suggestions autour de l’origine de la religion et de la compilation du livre sacré actuel, car notre prophète QSSL n’a laissé aucun Coran écrit.

    Cependant les « révélations » de cette chercheuse , bien qu’allant à l’encontre de certaines croyances, la youghayirouna chay’ène fi ma bi enassi. Pour la seule raison que les musulmans sont congénitalement et biologiquement musulmans. Abou Stroff, qu’il me pardonne de le citer , vous dira qu’ils le sont parce que la société musulmane ne peut produire que des musulmans.

    Aucune rationalisation de l’approche de la religion n’a changé quoi que soit dans les croyances des gens pour la bonne raison qu’elles relève de l’irrationnel, et l’irrationnel à ses raisons que la raison ignore.

    El insanou el mounassib li moudjtama3ou el mounassibou.

    De plus, la question n’est pas tant la religion en soi, mais le lien à la religion. Le rapport d’aliénation qui lie (attache) l’homme à la religion. Or ce lien a été étudié, révélé, décortiqué, par d’éminents savants sans que cela ne change quoi que soit aux croyances des gens. Toutes religions confondues.

    Sauf que pour le christianisme et le judaïsme le capitalisme est passé par là pour empêcher les religions d’être une entrave pour son développement. Les religions dépassées par le mouvement sont contraintes de suivre le mouvement en avalant les couleuvres produites par le capitalisme triomphant de tous les préjugés qu’il trouve sur son chemin.( Lire L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme de Max weber).

    Le rapport à la religion reproduit les rapports sociaux de production , de captation, et de répartition des richesses d’une société.

    Les balbutiements qui témoignent de ce malaise sont dus aux incidences,aux retombées, du mouvement au centre du monde qui affecte la symptomatologie des sociétés arriérées et qui les pousse à réagir.

    Le tout est de savoir de quelle nature sont ces réactions : immunitaires ou auto-immunes .

    Mais là Dieu seul sait.

    Inna lillahi wa illayhi radji3oun.

    9
    3
      Zaatar
      14 novembre 2018 - 12 h 55 min

      @Karamazov,

      Cher Karamazov, moi je préfére écrire les choses comme elle se doivent de l’être. En fait, les religions sont une aliénation à proprement dire de l’homme. Principalement parce qu’elles concernent les masses. Les rapports ou les liaisons qui se doivent d’êtres faits sont les inégalités et les contrastes observés au travers des peuples dans toute l’humanité. Il serait alors facile de comprendre (à mon sens) à quoi aura servi la religion. Le diagnostic serait par conséquent très simple à établir… l’outil d’aliénation de la race humaine.

      7
      5
        Anonyme
        14 novembre 2018 - 13 h 41 min

        Cher tout (sof)karama
        un chouya de pédagogie dans vos réactions apporterait certainement un plus immunitaire sinon vos propos seraient tout bonnement auto-immunes…dommage personne n’en tirerait profit
        bien à vous

    Enaîmi
    14 novembre 2018 - 11 h 26 min

    Je cite:«L’histoire est occultée et on invente des légendes. On a laissé ces dernières avoir une emprise sur nous. Et, puisque le monde [Arabo]-musulman s’est retrouvé dépossédé de son histoire, il est tout à fait normal qu’il perpétue les mêmes erreurs, les mêmes questionnements et les mêmes crises».
    Et Dieu!! que c’est d’une actualité implacable, et aucun des pays arabo-musulmans issus des décolonisation d’après-guerre n’échappe à cette inéluctable réalité…Seule consolation. En-est-elle? l’apogée Arabo-andalouse.

    12
    3
    Anonyme
    14 novembre 2018 - 11 h 20 min

    Encore une qui se fera traiter de chiite, rafidit …………etc et le pire c’est que c’est une réalité vérifiable dans les livres fondateurs du sunnisme. Par contre, promouvoir ce genre de thèse remet en cause tout le mythe de l’ecol Malekite en Algérie. Franchement les autorités devraient promouvoir la voie spirituelle de l’islam et uniquement celle la. Nous sommes les fils de l’Amir Abdelkader paix à son Âme.

    7
    11
    Un livre Blasphématoires
    14 novembre 2018 - 11 h 04 min

    Mensonges blasphématoires d’une opportunistes en quête d’argents et de notoriété. Lui donner de l’importance ou du crédit reviendra à porter son fardeau avec elle le jour du jugement. Lisez le Coran voilà celui qu’il faut écouter.
    Elle vent du mensonges à vil prix dans le dessein de désorienter les naïfs. Comme ceux parties en Syrie ou ailleurs
    Ça me rappelle Salman Rushdie qui a écrit Les Versets sataniques.

    9
    56
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 12 h 40 min

      N importe quoi!!! En quoi elle blasphème ? A t elle critiqué le coran? Non..
      Elle parle de ce qui s est passé après la mort de prophète et de tous les assassinats qui ont eu lieu pour la prise du pouvoir…
      Aucun des compagnons n est mort d une mort naturelle,tous ont été assassines et ça on l apprend même à l école ..

      23
      3
      Anonyme
      14 novembre 2018 - 12 h 47 min

      Et voilà les grands mots : blasphématoire etc…
      Vous êtes un peu le prototype de ce dont parle cette chercheuse. C’est d’ailleurs ce qui a rendu les sociétés arabo-musulmanes sous développées intellectuellement et économiquement : le refus de l’analyse, l’acceptation pure et simple des dogmes , le manque de curiosité, l’archaïsme mental.
      Pourquoi ne pas lui accorder du crédit ? Elle au moins à fait des recherches et des études sur la question ! Mais vous en vertu de quoi êtes vous si affirmatif ? Avez vous fait des recherches vous aussi ? Étiez vous présent en 622 ? …..

      16
      4
      TU ES QUI POUR ANTICIPER LE JUGEMENT ?
      14 novembre 2018 - 22 h 59 min

      « Lui donner de l’importance ou du crédit reviendra à porter son fardeau avec elle le jour du jugement »

      1
      1
        Anonyme
        15 novembre 2018 - 2 h 33 min

        En fait tu as peur plus de l enfer que de Dieu….c est normal que ceux qui vous manipulent par la religion ou autre vous terrorisent avec des sanctions aussi dures si vous ne suivez pas les préceptes à la lettre ,
        sinon personne ne suivra…
        Qui est mort et est revenu sur terre pour te prouver cela?
        Personne…alors réfléchi chouïa ..

    Abou Stroff
    14 novembre 2018 - 10 h 35 min

    «Le cœur du problème est la transmission douloureuse du pouvoir » soutient H Ouardi.
    je pense, avec la modestie qui m’étouffe, que l’auteure aurait dû ajouter « qui repose essentiellement sur l’état d’arriération avérée de toutes les formations sociales musulmanes, sans exception.’
    en effet, seul le capitalisme et l’idéologie qu’il véhicule ont codifié une transmission (à travers notamment des élections) qui sort des cercles familial et tribal pour l’insérer dans une cercle plus vaste (la nation) où, à priori et notamment, au niveau des apparences, tout citoyen peut briguer le pouvoir.
    quant à la question qui préoccupe l’auteure, je pense qu’il suffit de remarquer que l’aristocratie mecquoise, après avoir combattu le prophète en particulier et les musulmans, en général, s’est retrouvée à la tête de l’empire… musulman. en d’autres termes, l’histoire des « sociétés musulmanes n’est que l’histoire de formations sociales, où le capitalisme, en tant que système n’est pas encore dominant, qui végètent à la marge de l’histoire et se gargarisent de mythes pour éviter des sombrer, corps et âmes dans une schizophrénie mortelle.
    moralité de l’histoire: les sociétés dites musulmanes vivent de légendes et de mythes parce que les couches dominant ces formations sociales ont, contrairement à la bourgeoisie qui s’impose en tant que classe révolutionnaire (les grandes avancées qu’ont connu les sociétés humaines sont quasiment toutes, le fruit du système capitaliste en tant que système dominant), besoin de mythe et de légendes pour asseoir leur domination. en effet, sur quelle légitimité reposerait le pouvoir des « autocrates » (qu’ils soient émirs, rois ou « présidents ») musulmans si on leur enlevait le « cache-sexe » que constitue la religion.
    PS: il me semble que la proposition selon laquelle la religion est l’opium du peuple trouve sa matérialisation manifeste et vérifiable dans toutes les sociétés musulmanes, sans exception.

    28
    5
    Zaatar
    14 novembre 2018 - 10 h 13 min

    Moi personnellement je n’apprend rien de ce qu’avance cette chercheuse tunisienne même si elle a raison… car à mon sens la religion en général a servi d’outil à l’être humain pour la domination de son prochain et également pour endoctriner la société. C’est un outil ultra efficace poure mater les peuples et les masses dans des buts bien évidemment totalement égoïstes. On n’apprend rien donc, lorsqu’on nous dit qu’à la mort du prophète des conflits se sont succéder pour la succession… on devine pourquoi… et si les conséquences on les retrouve encore aujiourd »hui, ce ne sont pas des conséquences en fait ce sont des répliques exacts de ce qui s’est déjà passé après la mort du prophète… on n’invente rien, on suit ses instincts et on réagit dans l’exact constitution de notre nature.

    33
    5
    Tulip Cabana
    14 novembre 2018 - 10 h 10 min

    Le livre d Assia Djebar, Loin de Medine, traite du même sujet et a été diffusé dans tous les pays musulmans sans remous.

    25
    1
      Vous êtes complices avec elle.
      14 novembre 2018 - 12 h 18 min

      @ : Tulip Cabana
      14 novembre 2018 – 10 h 10 min
      Ne confond pas l’Algérie et les autres pays musulmans à la solde des yankees de l’OTAN et de l ‘ONU.
      L’Algérie c’est l’Algérie les autres pays musulmans c’est les autres pays musulmans.
      Ne mélangeons pas les serviettes avec les torchons.
      Qui tuent les musulmans aujourd’hui et qui trahis le plus les musulmans.
      Ce sont des PSEUDOS musulmans.
      Cette femme blasphème gravement l’islam.
      Nos savants en islam seraient donc des charlatans et elle serait la lumière.
      Les savants algériens en islam ont étudiés l’islam depuis des lustres.
      Cet opportuniste après est une Messi qui d’un revers de main balaie tous nos savants et imams.
      Elle voudrait faire renaître un islam des années 2019 comme veux le faire la France en réformant le Noble Coran .
      Ils veulent l’allégé par du gommage des versets et l’adapter à un islam de France.
      Et chacun en fera autant dans son pays selon leurs coutumes et bon vouloir.
      J’aimerais pas être à vôtres places.
      Qu’Allah m’en préserve.
      LISEZ LE CORAN ALLAH VOUS PARLE.
      Voilà la seule vérité qui vaille.

      10
      19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.