Ont-ils juré ?

Bouteflika serment
Le président Abdelaziz Bouteflika prêtant serment. New Press

Par Bachir Medjahed – Pour la quatrième fois, la main sur le Saint Coran, le Président avait prêté serment face à la nation. Il s’était engagé à défendre les institutions. Pas à défendre les amis au détriment des institutions. A garantir l’indépendance de la justice. A protéger également la souveraineté nationale.

Il refera le même serment pour la cinquième fois. En tenant ses engagements, il choisit sa destinée quand Dieu l’aura rappelé. Ça, c’est devant Dieu. Devant les Hommes, devant l’histoire, il inscrira son nom et celui de sa famille selon les pages qu’il aura écrites de la tenue de ses promesses.

D’abord, quel choix a-t-il fait des Hommes qui sont censés l’aider à tenir ses promesses faites sur le Saint Coran ? Ont-ils prêté serment devant lui qu’ils œuvreront en respectant strictement les lois du pays, en gérant l’avenir du pays en concevant le leur propre et celui de leur famille en Algérie, à ne pas mentir sur leurs résidences, sur leurs fortunes, la domiciliation de leurs comptes bancaires ?

Ont-ils juré de ne pas corrompre, de ne pas se laisser corrompre, d’accepter de démissionner pour ne pas «gêner» le Président et ne pas salir les institutions ?

Ont-ils juré de ne pas s’approprier les institutions, de ne pas subordonner les intérêts des institutions à leurs propres intérêts et de ne pas compter sur l’impunité d’une éventuelle amnistie politique ou économique ?

B. M.

Comment (24)

    bourourou
    20 novembre 2018 - 13 h 21 min

    Séparation ente sacré et profane!! Sinon il y aura toujours des stratégies de contournement ou (disons le mot) de Violation du sacré par le profane!! l’absolutisme de l’au-delà et le relativisme d’ici bat dirions -nous!! l’un est fondamentalement de l’ordre de l’intimement personnel et privé!! L’autre est foncièrement collectif de l’ordre du groupe ou du sociétal…Mais comme notre pays , au demeurant riche de sa diversité culturelle qui ne peut en aucuns cas être fondue dans un monolithisme génocidaire, a perdu tous ses repères non pas du fait colonial (atavisme oblige) mais d’une histoire séculaire spoliée ALORS DES COMPORTEMENTS CONTRE NATURE mettent en lumière le décalage abyssale qui existe entre le DIRE et le FAIRE…pour faire simple traduction du texte en acte…

    Ali-bey
    16 novembre 2018 - 10 h 32 min

    Des personnes en chair et en os qui ne craignent ni la mort,ni Dieu tout Puissant, est osent violé le Coran le livre Saint pour des fins personnelles,

    صالح/ الجزائر
    15 novembre 2018 - 20 h 28 min

    Vous faites des rêves Monsieur .
    La seule chose qui compte pour les rapaces c’est la rente du poste , tandis que le reste : le pays , le peuple , les sacrifices des Martyrs , le Saint Coran , les institutions c’est pour le décor seulement .
    Ils ne sont ici que comme «coopérants techniques» d’antan , une fois la mission terminée , ou plus «indésirables» , ils quittent le pays pour rejoindre femmes , enfants , logements et comptes bancaires achetés et ouverts ailleurs .. .
    la preuve à rechercher dans la résidence de l’ex. ministre des Moudjahidine , dans les comptes bancaires , dont offshore de l’ex ministre de l’industrie et des mines , dans les logements de l’ex. secrétaire général du FLN …

    EL HAWESS
    15 novembre 2018 - 18 h 09 min

    Je jure sur la tète de la constitution Algérienne et ainsi sur la tète du FLN et le RND;que tous qu’ils nous disent les dirigeants de ces partis, ceux que des mensonges et rien d’autres;preuve à l’appui il a juré d’accomplir deux mandats et rien d’autres,nous sommes ou cinquième,voir sixième;il a dit TAB DJANANOU;pour certains oui;mais pour lui non,il a promis d’éradiquée la corruption lui meme à acheter les chefs de partis autorisé par lui meme,d’avoir une justice pour tous mon oeil;juste pour lui et ses proches ainsi a celui qu’offre plus que l’autre,savez vous que nous dirigeants et leurs familles ainsi les proches sont prioritaires au HADJ;et d’après certains faux moudjahid, le FLN-RND ont réservée des places aux paradis,certainement pour cette raison,qu’ils peuvent mentir,volé,pilier,saboté,corrompre;spolie,et meme juré sur le livre sacré

    9
    1
    mergou
    15 novembre 2018 - 16 h 37 min

    L’article 2 de la constitution énonce que l’islam est la religion de l’État, et nous savons tous ce que représente un serment pour un musulman. Le Président de la République, le Président et les membres du Conseil Constitutionnel, les Juges, les Gendarmes ainsi que les Policiers prêtent serment. Toutes personnes qui ne respecte pas le serment fait est coupable de parjure. Moi le petit retraité j’attends depuis très longtemps le respect de l’article 78 qui parle de l’égalité devant l’impôt. Quand on voit l’énorme évasion fiscale qu’il y a au niveau du commerce parallèle je me dis que ce n’est pas demain que les serments seront respectés. Sans oublier tout le personnel assermenté qui serait impliqué dans les affaires El Bouchi. Tout cela pour dire sont ils vraiment musulmans.

    11
    1
      Zaatar
      16 novembre 2018 - 21 h 55 min

      @Mergou,
      Personne n’est musulman au sens strict du terme. Personne n’est adepte en fait d’une quelconque religion. On est tous a chercher notre interet ou qu’il soit en premier, puis apres on verra. Ce qui se passe dans le tete et dans les pensees de chaque personne est titalement differend de ses actes et agissements. Mais il ne faut pas s’inquieter pour autant, la nature est ainsi faite, et nous faisons partie de la nature, au detail pres que nous pouvons interferer dans celle ci grace a notre cerveau.

    Fellag
    15 novembre 2018 - 14 h 58 min

    Le Monsieur a juré pour la première fois respecter ses engagements deux mandats puis il s’en va, Wallou on est au cinquième et voir si ce n’est pas plus, avoir juré de éradiquer la corruption il a l’égalisee, juré de l’égalité des chances s’est produit une justice aux plus offrant

    14
    1
    Vérité
    15 novembre 2018 - 14 h 12 min

    La vérité si je mens CINQ (5);je me demande comment ils puissent mettre la main sur le livre sacré et juré et puis quelques instant plus tard ils mentent comme des pinocchio, et le voila on le paye très fort, je ne vois pas d’autres choses pour nos malheurs; c’est une malédiction d’ALLAH d’avoir menti aux Chahid.au peuple;aux vrais combattants;

    12
    3
    MELLO
    15 novembre 2018 - 14 h 03 min

    « Le silence est d’or, la parole est d’argent « . Voilà ce qui peut bien résumer cette situation de serment prêté par tous ces responsables qui avaient mis la main sur le coran , comme s’ils ont mis la main sur toutes les richesses du pays. Prêter serment pour l’Algérien , c’est viser toute acte de désobéissance de ce serment. La sincérité, la foi et le respect de l’autre sont des valeurs qui ont été abandonnées depuis le détournement de la volonté populaire. Les valeurs de  » iless dhy’ iless » , de la langue par la langue , c’est à dire des mots n’ont plus droit de citer, avec ces usurpateurs de tout bord. Ont ils juré ? Nous dit Mr Medjahed. Oui ils ont jure, mais que vaut cet acte ?. Ils auraient pu se taire.

    7
    1
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 13 h 58 min

    Aujourd’hui tout le monde jure par le Coran ,même la racaille des banlieues jurent par la mashaf.

    6
    1
    Mir
    15 novembre 2018 - 12 h 35 min

    Jurer sur le Coran, donc il n’a pas de compte à rendre aux citoyens mais juste à Allah. C’est l’arnaque du siècle. Moi je souhaite qu’il jure sur la Constitution et que le seul serment qui doit y figurer est : « Je jure sur la Constitution de respecter l’alternance au pouvoir en veillant à ce que les élections soient libres et transparentes » . Point à la ligne. Merci et au revoir. Tout le reste c’est du baratin pour l’au-delà.

    15
    1
    lhadi
    15 novembre 2018 - 11 h 22 min

    Le conseil constitutionnel est, avant tout, chargé d’assurer le respect de la constitution qui est la norme suprême en droit algérien. Il est également chargé du contrôle de la constitutionnalité du règlement des assemblées parlementaires.

    L’apathie du conseil constitutionnel est dû à sa dépendance avec celui qui considère comme Louis XIV : « l’Etat ! c’est moi » ou comme le rapporta Léon Trotsky dans la bouche de Staline : « la société ! c’est moi ».

    En effet, il est de notoriété publique que la loi fondamentale de la république a beau tracé la voie au président de la république ; il marche dans la sienne.

    Par conséquent, jetons la bure de l’intelligente bête et endossons le costume de l’intelligence intelligente, condition sine qua non pour réveiller ces gardiens du temple assoupis dans leur sommeil hiémal voulu et entretenu.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    7
    1
    Karamazov
    15 novembre 2018 - 10 h 16 min

    Un proverbe de chez nous dit : « youkher hedragh igoul oumnagh ». Quand il a volé je l’ai vu quand il a juré je l’ai cru.

    Ce qu’il faut comprendre , par ce proverbe d’une grande portée philosophique , ce n’est point la dose de foi et de naïveté qu’il implique mais l’admiration que l’on puisse porter à celui qui est arrivé à nous faire croire qu’il est blanc comme neige.

    Tout est de savoir si nous étions naïfs à ce point pour les faire jurer tout en sachant qu’ils jureront tout ce qu’on voudra par Dieu et tous ses saints et qu’on se mettra ainsi dans l’obligation de les croire parce que nous les avions fait jurer.

    Rien ne peut mieux illustrer cet article en effet. On se sentirait presque coupable de les avoirs fait jurer.

    10
      Abou Langi
      15 novembre 2018 - 10 h 57 min

      Moi je crois que ça n’a rien à voir avec la foi.

      Té une anecdote.

      Deux amis habitant au 15 ème étage ont fait la fête en buvant et fumant plus que prescrit. Soudain, l’un deux se mit à danser et à chanter : je suis un oiseau je suis un oiseau , je sais voler. Puis il se mit sur le bord de la fenêtre et sauta.

      Le lendemain la police embarqua son copain pour l’interroger.
      – Que c’est-il passé,hein ? Tu l’as balancé par la fenêtre ? Parle !
      Mais, non pas du tout, je n’ai pas balancé mon pote , quand même !
      Alors qu’est-ce qui s’est passé ?
      – Heueueu,,,, nous avons bu et fumé beaucoup, puis à un moment il s’est mis à chanter : je suis un oiseau, je suis un oiseau , je sais voler et il s’est mis sur le bord de la fenêtre et il a sauté.

      – Pourquoi tu ne l’as pas retenu , abruti ?

      – Ben… c’est que moi à ce moment-là je l’ai cru.

      Alors vous autres vous devriez vous demander ce que vous avez fumé quand vous les avez cru plutôt que de venir ici leur reprocher d’avoir juré !

      14
      2
        Anonyme
        15 novembre 2018 - 11 h 49 min

        Abrutissant et manque de profondeur. Le proverbe Kabyle en question est un concentré de sagesse, mais il faut offrir aux aveugles un parfum et pas d’images

        4
        7
          Zaatar
          15 novembre 2018 - 12 h 30 min

          Reste que, l’ami anonyme, il y a encore quelques borgnes, et on doit s’en servir…

      Zaatar
      15 novembre 2018 - 11 h 42 min

      @Karamazov, @Abou Langi,

      D’une manière réaliste, et même si l’on use des lois statistiques, on en arrive à la conclusion que le proverbe ou le dicton tient la route par sa portée philosophique justement… car notre système (basé sur la distribution de la rente et sur la prédation), voila près de 60 ans qu’on lui porte l’admiration par le fait qu’il est toujours arrivé à nous faire croire qu’il est le meilleur, le plus intégre et le plus compétent… il aurait du coup été inutile (même d’en parler) qu’il mette ou pose sa main sur le coran pour jurer…

      7
      1
    Moufdy
    15 novembre 2018 - 10 h 09 min

    وعقدنا العزمم ٱن تحب الجزائر proclame Kassaman. Déjà après la mort de Boumediene, on tenta par un concours, d’inviter les Algériens de proposer un nouvel hymne qui soit « en adéquation avec l’évolution de la société ». Devant le tollé soulevé, on proposa de supprimer le couplet mettant directement la France pour un demander des comptes يا فرنسا قد أتى وقت الحساب pour ne pas « gêner ‘os relations avec les socialistes de Mitterrand le guillotineur de 35 Algériens dont Zabana.

    8
    3
      Anonyme
      15 novembre 2018 - 12 h 08 min

      Le probléme est cette arabetisation forcennée.
      Ni moufdi arabe ni nahnah islamique

      4
      6
        Moufdy
        15 novembre 2018 - 13 h 09 min

        Tu es hors sujet et tu découvres ta personnalité de harki à la solde éternelle des ennemis jurés de l’Algérie. Honte à roi. Tu voudrais peut-être une k-avilisation? Non merci. Kassaman a été écrit avec le sang des chaouhadas. Alors va au diable.

        7
        4
    selma
    15 novembre 2018 - 9 h 58 min

    Monsieur Zaatar, il n’est pas non plus interdit de le dire, de le ressasser, la parole et le dire servent de catharsis
    c’est tout ce qui nous reste, car après la décennie noir même les glandes lacrymales ne fonctionnent plus.

      Zaatar
      15 novembre 2018 - 12 h 39 min

      l’exorcisme ne suffira pas par la parole pour ce cas concret (car c’en est un), et j’ai peur que ça ne soit pas uniquement les glandes lacrymales qui ont arrêté de fonctionner…

    Abou Langi
    15 novembre 2018 - 9 h 46 min

    J’en suis abasourdi !

    Non, mais là , Ya Si Zaatar c’est encore plus grave que la naïveté. C’est plus qu’un flash céleste, une illumination: là on est devant un foudroiement.

    Dis-moi on est bien sur AP ? T’aurais pas remarqué une ichara dans le ciel d’Alger , genre laser, aurore boréale avec un dégradé de vert, touyour ababila dessinant le signe d’Allah , qu’on nous aurais caché ?

    Et comme vous n’êtes pas à une jurade près , moi aussi je vous jure que j’ai l’impression de ne pas être sur AP mais de lire le journal de ma zaouia qui ne voit le monde que par les da3wayates et les incantations.

    Même notre imam qui d’habitude ne carbure qu’aux machaa allah, ne nous a pas encore fait ça !

    Zaatar
    15 novembre 2018 - 8 h 13 min

    Monsieur Medjahed, êtes vous naïf à ce point? Vous croyez vraiment que ce sont des croyants en Dieu? Vous pensez qu’ils ont vraiment peur de se faire chatier le jour de la ressurection? de rencontrer 3azraïen qui leur dira quoum ya bounadem wach a3melt fe denia? non vous croyez vraiment l’âme à se soucier de tout cela en posant la main sur le coran? si vous croyez vraiment ça, vous devriez changer quelques boulons de votre vision des choses…

    14
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.