Des terroristes tunisiens avouent avoir été recrutés par le parti de Ghannouchi

Tunis Kotti
Des islamistes tunisiens manifestent à Tunis. D. R.

Par Sadek Sahraoui Le député tunisien Abdelaziz Kotti a annoncé hier, lors de la séance d’audition des ministres de la Justice et de l’Intérieur, en rapport avec les dossiers des assassinats de l’opposant Chokri Belaïd et Brahmi, que «le discours de haine et de lynchage était de mise, à cette époque-là, au sein même de l’Assemblée (ANC)».

Le député tunisien a ajouté, selon le site Tunisie numérique, qui rapporte l’information, que le mouvement Ennahdha s’était empressé de mettre sur pied un appareil de sûreté parallèle pour contrôler la société et liquider des opposants politiques qui ne partageaient pas son projet de société.

Abdelaziz Kotti a estimé que sans cette pression de la rue pour déclencher le dialogue national, «il y a longtemps qu’Ennahdha aurait instauré la Charia comme source première de la législation en Tunisie». Kotti a assuré, par ailleurs, que «des terroristes détenus en Syrie ont avoué aux enquêteurs que c’était le parti Ennahdha qui les avait recrutés et envoyés au jihad».

Kotti a spécifié qu’«il y avait bien un appareil secret d’Ennahdha et (que) c’est lui qui se cachait derrière les attentats à l’explosif de Monastir, de même que les meurtres de Bab Souik, ainsi que l’affaire de Barraket Essahel».

S. S.

Comment (9)

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 22 h 25 min

    Je l ai dit justement hier sur l article d AP qui disait que ce guignol tunisien que l Algerie n avait pas aidé la Tunisie pdt son mandat juste après le printemps fomenté par le Mossad lui et la CIA et son Qatar et si il y avait que ca mais apparemment mon com n est pas passé; pas valider par AP bref vous dites la meme que moi au bout du compte AP mais autrement moi je suis plus hard c vrai je le reconnais mais faut pas mettre de gants avec ses gens la ; moi je suis ni journaliste ni une personne publique juste un citoyen algérien qui veut pas que son pays ne sois lésé par qui que ce soit et encore moins un pays étranger meme voisin ,c est pire!

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 20 h 42 min

    On ne change pas , du jour au lendemain , nos vieilles habitudes.

    karimdz
    20 novembre 2018 - 20 h 00 min

    Autant dire que la Tunisie sous ghanouchi, jouait à un double jeu, lutter officiellement contre le terrorisme, d’une part, et l’alimenter d’autre part, en fournissant des contingents de volontaires.

    Tout cela obéit à une stratégie du chaos, cela nous le savions, mais révèle surtout que les soi disant leaders religieux dans le monde musulman, sont souvent des imposteurs, des agents au service du sionisme.

    Kahina-DZ
    20 novembre 2018 - 19 h 17 min

    Il ya combien de tunisiens dans les rangs de DAECH ?

    10
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 19 h 34 min

      On parle de 6000

    Felfel Har
    20 novembre 2018 - 18 h 20 min

    Cet aveu est une preuve que l’islamisme a fait jonction avec le terrorisme et que la violence physique et verbale sont leurs armes favorites. L’Algerie officielle devrait alors se convaincre que la legalisation de partis dits islamiques est suicidaire a terme, car ces derniers ne renonceront pas,sous couvert d’une participation « democratique » a la vie politique, a leurs desseins de soumettre le peuple et les institutions du pays a leurs ideaux retrogrades. Ils sont le cheval de Troie de l’empire judeo-chretien, assoiffe de pouvoir et de domination. Leur but : s’approprier nos ressources a leur profit. Resultat: ils s’enrichiront pendant que nous pericliterons dans la misere et le denuement le plus total en revant d’une promesse de paradis.

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 13 h 53 min

    N’importe quoi…Heureusement que le ridicule ne tue pas…

    4
    7
    Pas d'ingérence.
    20 novembre 2018 - 10 h 43 min

    C’est un problème tunisiens/tunisiens.
    Ils sont assez grand pour régler leurs problèmes entre eux.
    Juste un conseil aux tunisiens si je peux me le permettre.
    Pas de guerre civile entre vous .
    Car nous savons quand ça commence , mais jamais quand ça fini.
    Agissez INTELLIGEMMENT pour la paix chez vous.
    Comment ! !!! à vous de voir. ……….

    9
    6
    UMERI
    20 novembre 2018 - 8 h 54 min

    C’est un leure que de croire, qu’il y a des islamistes moderes et des radicaux.Ils ont tous les memes objectifs, l’instauration de la charia,avec des methodes differentes. La seule solution, interdir les partis politiques,fondes sur la religion, ce qui existe deja dans la constitution.

    22
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.