L’Algérie va expulser des migrants syriens : Hassan Aribi s’en mêle

Syrie ressortissants
Des opposants syriens manifestant à Alger en 2012. New Press

Par R. Mahmoudi – Quarante-trois ressortissants syriens, entrés en Algérie clandestinement, devraient être rapatriés ce mardi, selon des sources concordantes. Cette mesure semble s’inscrire dans le cadre d’une politique d’immigration plus ferme appliquée par le gouvernement algérien pour endiguer les flux migratoires incessants utilisant l’Algérie soit comme un pays de transit mais aussi de séjour.

Aussitôt, les relais islamistes se sont mobilisés pour demander l’arrêt immédiat de l’expulsion des ressortissants syriens, qu’ils présentent comme des «réfugiés politiques», sous prétexte qu’ils risqueraient d’être arrêtés, voire exécutés par les autorités syriennes. Ces islamistes, à l’image du député Hassan Aribi, qui a diffusé une «alerte» sur sa page Facebook, en appellent au sens d’hospitalité algérienne qui a fait de notre pays la terre d’asile pour tous les «opprimés» du monde et «la mecque des révolutionnaires», en considérant qu’une telle décision, si elle venait à être appliquée, serait synonyme de «renoncement» et de «trahison» envers sa propre Histoire, écrit Aribi dans une lettre au ministre des Affaires étrangères.

Pour faire plus alarmiste, le député du FJD croit savoir que les ressortissants syriens qui devraient être expulsés ce mardi seront accueillis à l’aéroport militaire de Damas, en leur prédisant un sort atroce, avec le risque d’exécution sur place ou de disparition forcée que leur réserveraient les autorités syriennes.

Ce député à la solde d’Ankara n’oublie pas de faire le lien avec la venue annoncée du prince héritier d’Arabie Saoudite en Algérie. Pour lui, il est intolérable que l’Algérie refoule des personnes fuyant l’oppression et la dictature, «au moment où elle s’apprête à accueillir les tueurs d’enfants et alliés des ennemis historiques des Arabes et musulmans», allusion claire à Mohammed Ben Salmane.

Il y a lieu de remarquer que les islamistes algériens ne se sont jamais offusqués de l’expulsion de ressortissants subsahariens. Cette solidarité sélective achève de discréditer leur engagement et de les révéler dans leur véritable rôle de relais locaux de l’Internationale des Frères musulmans.

R. M.

Comment (38)

    Abdou
    29 novembre 2018 - 10 h 57 min

    L’Algérie a été un pays d’accueils pour les réfugié syrien depuis le début de la guerre sur la Syrie… Mais pas pour les terroristes…. Ces 43 personnes arrêtés sont des membres des casques blancs syrien… Qui dit casque blanc dit terroristes egorgeure…. Et ce hassen Aribi es un islamiste qui appartient a la confrérie des frères musulmans basé a Istanbul donc l’Angleterre et ses services…. Donc arrêtez de spéculer sur la sécurité de l’Algerie…. On en a assez du terrorisme des années 90

    Abou tamtam
    28 novembre 2018 - 7 h 45 min

    Il faut faire taire ce malotru …

    3
    1
    Alfa
    28 novembre 2018 - 0 h 28 min

    Il fut un temps ou les Algériens qui fuyaient la répression subit par ses gens-là que j’appellerais le tiFIS avec les GIA dans les années ’90 et que nos voisins immédiats nous appelaient « TERRORISTES restez chez vous. », alors que les gens du moyen orient, toute classe confondue, nous insultaient à qui veut l’entendre et nous traiter de tous les noms. Mais comme disaient nos sages: « Oublier peut-être mais pardonner jamais »
    Quant à ce monsieur, dont je ne prononcerais pas le nom puisqu’il est islamiste par procuration, a-t-il oublier que fuir son pays en état de guerre est passible de peine de mort par la loi et la religion.
    Fuir son pays en état de guerre est considéré comme une trahison et un crime de par la loi Islamique.
    Ses gens là, sauf respect pour les « FEW GOOD MEN », ne sont d’aucune utilité ni pour l’Algérie ni pour leur propre pays qu’ils ont abandonné à la merci des extrémistes/terroristes fabriqués clé en main par l’impérialisme étatique qui nous fait s’entretuer comme des bêtes sauvages dans l’arène qu’ils ont construit à cet effet.
    Alors ravalons un peu notre fierté déplacée et regardons la situation dans sa plus pure logique, ses gens la que l’Algérie a offert son hospitalité en les hébergeant n’hésitent pas un seul instant à nous trahir si l’occasion se présenterait et s’offrirait à eux.
    Comment peut-on faire confiance à quelqu’un qui a abandonné son propre pays pour se refugier ailleurs.
    On a oublié et piétiné les valeurs les plus élémentaires de la religion pour se cacher derrière des prétendus fausses argumentations. On ne meurt qu’une fois alors donnons un sens à nos vies dans l’allégresse comme dans les misères les plus extrêmes. C’est ça qui s’appellerait être Musulman sous toutes ses formes.

    4
    1
      soleil
      28 novembre 2018 - 5 h 18 min

      d après les dernier info il sont tous des terroristes rentré chez nous illégalement,qui ont fui leur pay vue la débâcle,de ses même terroristes,il ont tous participer a la destruction de leur pay,qui était un modèle,du vivre ensemble,qui aile voir leur maître,les yankee,français,anglais et surtout sionistes,je ne serais pas surpris que dans quelque temp les service Sècuriter annonce l arrestation d espions pour le compte su Mossad;je suis le premiers a aider nos frère et sœurs syriens mais eux non

    Selecto
    27 novembre 2018 - 21 h 59 min

    Le militant Mohamed Boudia qui a été assassiné le 28 juin 1973 devant l’université de Jussieu a Paris par le Mossad a été trompé par une Syrienne qui travaillait pour le Mossad qui lui a fait croire qu’elle travaillait pour la cause palestinienne, c’est elle qui a placé la bombe dans sa voiture.
    Le commando Israélien a été rattrapé par une équipe de la sécurité militaire algérienne qui a liquidé une partie dans une vedette rapide qui s’apprêtait a partir pour Israël.
    Parmi les membre du commando liquidé figurait cette Syrienne

    11
    1
      Selecto
      27 novembre 2018 - 22 h 51 min

      Le commando Israélien a été rattrapé en Grèce par une équipe de la SM partie de Paris, parmi les survivant du commando il y avait un certain Ehud Barak future ministre Israélien.

      8
      1
    Ayweel
    27 novembre 2018 - 20 h 19 min

    Dis moi ton nom je te dirai qui tu es……ce nom aribi ne vous dit rien..?. Il suffit juste de lire l’histoire de l’Afrique du Nord et vous allez tirer une conclusion extraordinaire. Il fût un temps où ils se sont allié aux chrétiens de la secilie romaine pour attaquer le peuple nord africain …….tel père tel fils. ..en 90 lui est ses semblables se sont alliés au wahabisme pour détruire l’Algérie. …sa place est dans le cachot ou plutôt le mettre dans le même avion que ces migrants pour qu ‘il rejoigne la terre natale de ses ancêtres

    8
    5
      Précision
      27 novembre 2018 - 21 h 50 min

      Le sujet n’a rien a voir avec Arabe ou Berbère.

      5
      6
        Anonyme
        28 novembre 2018 - 1 h 27 min

        Personne n’a parlé d’ arabe et berbère , ta lecture est fausse. Quand on est citoyen honnête et patriotique on pense à l’intérêt de son pays et non à celui de ses sponsors. Un politicien éclairé doit saisir les dessous et les dessus de ces vagues incontrôlables d’imigrants et leurs conséquences à long termes. Rappelle toi la dévastation produite par la deuxieme invasion de banihillal

        1
        3
    UMERI
    27 novembre 2018 - 20 h 05 min

    Que Si Aribi nous explique, pourquoi chaque vendredi, on ne voit que les femmes syriennes, bébés sur les bras, sans leurs maris, ou sont ils, devenons leurs offrir l’asile et les nourrir et blanchir et ces jeunes femmes et enfants qui pullulent les rues de la capitale Alger et les grandes villes du pays, envahissant les auto-routes, pour écouler leurs marchandises. Il faut être bon, généreux et non C…pendant la guerre d’indépendance, esse qu’il y a eu autant d’algériens en Syrie? Le gouvernement algérien, doit d’abord et en particulier s’occuper de ses administrés avant d’aider les étrangers.

    10
    2
      Anonyme
      27 novembre 2018 - 23 h 02 min

      La plupart c est des roms syriens spécialistes de la mendicité et des vols..

      10
        Des Gitans
        27 novembre 2018 - 23 h 35 min

        C’est vrai vous avez raison.

      Abou tamtam
      28 novembre 2018 - 16 h 08 min

      Cette tactique de femmes mendiant avec bébés sur les bras et les hommes au café ou au bar s’ils sont en europe par exemple, a été utilisée par les libanaises en europe lorsque leur pays était en guerre civile. Avec un avantage pour les libanaises, ELLES ETAIENT BELLES.

    selma
    27 novembre 2018 - 19 h 39 min

    Ce sont des daechistes qui se sont infiltrés etque les autorités algériennes doivent absolument éjectér du pays. Ils viennent grossir les rangs des intégristes aribi et belhaj
    Non , on n’en veut pas, les mercenaires à la solde des vassaux turc et qataris n’ont pas le droit d’asile chez nous

    17
    2
      Larguat
      27 novembre 2018 - 20 h 05 min

      😡😡Par déduction logique, il y a parmi eux DES AGENTS DU MOSSAD + DES CELLULES DORMANTES DE DAECH. Alors ya Si ARIBI Elteha bi Sarwalek ou rouhe dire ereclame dialek b3ide.😡😡😡😡

      12
      2
    Hamid
    27 novembre 2018 - 18 h 37 min

    Circumstances force people to leave their home country for safety .And our Syrian brothers and sisters , being in this situation of not their own fault , are refugees .Just look to Emir Abdelkader’s forced exile in Damascus.A good example .He died there .I believe that our country has a duty to welcome them , support them , house them , school their children until Syria is back to its feet , which we all hope for , InchAllah .That’s my opinion ,take care and tahia ElDzair as always !

    4
    7
      Sid
      27 novembre 2018 - 23 h 07 min

      Thank you Hamid ! You’re totally right !

      Il faut arrêter la haine les gars et tout mélanger: daech, israel, des histoires du mossad des années 70..

      Il y a des réfugiées qui viennent chez nous car avant tout ils ont besoin d’aide…vous critiquez les européens qui ne veulent pas des arabes (c’est à dire vous et moi) et vous faites la même chose avec des syriens, des africains ou autre…

      Des fois il est important de laisser les délires politiques de coté et juste voir les choses avec un peu d’humanité…

      Ce qui se passe en syrie s’est passé chez nous et des millions d’algériens ont trouvé refuge ailleurs…

      just peace guys , no hate !

      1
      4
        Ould aissa
        29 novembre 2018 - 10 h 48 min

        Nos services de sécurité ne dorment pas sur leurs oreilles et ne sont pas dupe… Ce hassen Aribi es un islamiste qui appartient a la confrérie des frères musulmans basé a Istanbul donc l’Angleterre et ses services…. L’Algérie est es un pays d’accueils pour les réfugié pour des causes humanitaire mais pas pour les terroristes…. Ces 43 personnes arrêtés sont des membres des casques blancs… Donc des terroristes…. Donc arrêtez de spéculer sur la sécurité de l’Algerie….

    Tlemceniya
    27 novembre 2018 - 18 h 37 min

    Y’a deux peuples pour moi du moyens orient qui respectent L’Algérie !
    Les jordaniens et les syriens !
    Ces 45 personnes s’ils sont des gens innocents qui veulent refaire leur vie loin de la guerre marehba w alf marhba ,
    Mais si le gouvernement dit que c’est des gens louche envoyés peut être pour des missions x ou y !
    L’avions les attend a l’aéroport !

    19
    5
    Algerie avant tout
    27 novembre 2018 - 16 h 20 min

    Si l’État décide de les expulser pour des raisons de sécurité nationale alors ou est le problème car c’est une décision souveraine de la nation Algérienne.

    Le député de la nation Hassan Aribi critique t-il cette décision de l’Etat-nation qui est son employeur ?

    La position « politique » du député de la nation Aribi est la preuve formelle du mépris flagrant pour cette décision souveraine de son État-nation, l’Algérie.

    Ya si Aribi, on est avec son État-nation ou contre mais jamais entre, il faut choisir soit la vie de l’État-nation ou la vie vagabonde du mercenariat qui mene au chaos et à la misère.

    30
    3
    Anonyme
    27 novembre 2018 - 16 h 02 min

    C’est la sympathie de la confrérie ! ..Les naïfs de chez nous veulent faire de ce pays un grand bazar de toute sorte de criminels, délinquants, trafiquants, charlatans..etc ..etc..Je le rredis à haute voix . Nous algériens, nous sommes des victimes de longues années de bourage de crâne via l’éducation nationale et ces programmes de baathistes et d’islamistes qui ont fait de pays un pays de naïfs. L’Algérien n’est pas toléré ou accepté par tout dans monde par contre beaucoup d’Algériens se comporent comme des bons saintmaritain avec les étrangers et au nom de quoi ? Au nom d’une chimérique Ouma arabiya et ouma islamiya..Que ce Hassan aribi prends en charge financièrement de sa poche les 49 clandestins syriens et l’affaire est close !

    28
    5
    Kahina-DZ
    27 novembre 2018 - 15 h 13 min

    L’Algérie doit faire ce qu’elle doit faire pour sécuriser son territoire. L’Aribi défend ses DAECH.
    L’Aribi et son équipe défendent tout ce qui pourrait nuire à l’Algérie.
    Ces islamistes sont un danger pour le pays. ..Les vendeurs de l’Algérie.

    38
    3
    Et nos pauvres ? ? ?
    27 novembre 2018 - 14 h 35 min

    Ah non, non ya tonton le député Hassan Aribi, le gouvernement a raison de prendre des mesures d’éloignement mais il faut juste s’assurer que çà se fasse dans le strict respect des droits humanitaires, même si çà nous coûte beaucoup d’argent ! C’est valable pour les soi-disant musulmans arabes syriens comme pour les africains frontaliers non arabe. Çà ne peut pas continuer comme çà car on ne plus peut voir à chaque dos d’âne et ralentissement routier à cause des barrages sécuritaires, de nombreuses familles entières avec des nourrissons, des enfants dans des poussettes, des enfants en bas âge, des femmes enceintes sous le soleil ou la pluie en train de quémander (parfois agressivement) de l’argent, surtout de l’argent car ils n’ont pas faim et çà se voit. C’est facile de procréer même sous un arbre mais comment nourrir , éduquer et loger les enfants ? Un réfugié politique ne vient pas pour procréer à profusion (ou c’est quand même très rare) ! Il vient d’abord pour sauver sa peau !

    Mais vous le savez, ya Hassan Aribi, que beaucoup d’immigrés Syriens et autres ont été régularisés par le gouvernement algérien et à qui il a délivré des papiers sur présentation d’un dossier minima ! On sait que s’il s’agissait d’immigrés chrétiens vous seriez le premier, ya tonton Hassan, à demander leur expulsion pour danger d’évangélisation de l’Algérie ! De plus, l’Algérie a plus besoin de s’occuper de ces pauvres, et il y en a beaucoup, et c’est là qu’on doit théoriquement vous entendre ! Il existe un dicton des koffars qui dit : « la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a » . Il y a certains qui ont ajouté : « profitez-en mais n’en abuser point ». !!!

    18
    2
    Tin-Hinane
    27 novembre 2018 - 14 h 22 min

    Ah comme l’histoire de notre pays est soudain commode pour les islamistes, ont ils oublié qu’ils ont décrié notre révolution sous le fallacieux prétexte qu’elle ne s’était faite au nom d’Allah, ce qui faux car dieu n’était pas absent de notre révolution, eh bien si eux ont oublié nous on s’en souvient et nous ne l’oublierons jamais. L’Algérie est la mecque des révolutionnaires mais pas celle de Daesh. Que les syriens daeschois aillent trouver refuge chez leur maître les français et les juifs, c’est sûr c’est la france et israël qui les ont envoyés en Algérie, tout comme les migrants africains pour planter le chaos dans notre pays. Les autorités ne devraient pas laisser les islamistes s’exprimer, ce sont des traitres et servent nos ennemis, il faut les faire taire.

    21
    1
    Anonyme
    27 novembre 2018 - 14 h 14 min

    plutot des opposants civiles ou militaires au regime de assad?

    5
    7
    DJILLO
    27 novembre 2018 - 12 h 27 min

    Je me rappelle que durant les annees de sang qe nous avions eu chez nous, je passais par l’aeroport de Damas et de Tunis. A Tunis, on m’appellait le Terroriste et on me faisait attendre 3 a 4 heures (et je n’exgere pas) avant de me laisser passer. A Damas, on fouillait tous mes bagaes (a la diference des autres arrivants), meme ma dentifrice pour s’assurer que ca ne contenait pas des explosifs. Je vous laisse mediter mes chers compatriotes. Et je vous rajoutes cette questions : Pensez-vous que des algeriens sans argents auraient pu faire en Syrie d’avant la guerre, ce que les syriens fond actuellement en Algerie ? Je vous dirai sans hesitation aucune que NON, en connaissance de cause.

    44
    4
      Témoignage
      27 novembre 2018 - 15 h 13 min

      Je connais beaucoup de cadres Algériens travaillant aux Emirats Arabes Unis qui ont eu des problème avec les Syriens par jalousie car l’Algérien réussit par ses efforts et compétences mais les Syriens utilisent beaucoup leurs femmes pour décrocher un poste.

      Ils ne portent pas l’Algérie dans leurs cœur, c’est des grands hypocrites malgré ça beaucoup d’Algériennes tombent dans leurs pièges.

      13
      8
        Djazairia
        27 novembre 2018 - 17 h 31 min

        @Témoignages. A chacun son témoignage, les seuls arabes que j’ai rencontré tout au long de ma vie qui aiment et respectent l’Algérie étaient syriens. J’ai reçu moult invitations en Syrie, j’ai toujours été très bien reçue. Jamais un syrien ou une syrienne ne m’ont dit le moindre mot contre l’Algérie bien au contraire. En un mot je suis extrêmement surprise par votre témoignage. Cela étant dit nous n’avons pas à recevoir chez nous des élèments de Daesch.

        10
        8
        Anonyme
        27 novembre 2018 - 21 h 37 min

        Faux ! Les Syriens estiment sincèrement les Algériens. Pour avoir visité la Syrie de long en large à plusieurs reprises dans la décennie dernière c’est le seul peuple arabe qui estime et respecte le peuple algérien et qui admire sa bravoure contre le colonialisme.
        Vous semblez être un troll qui veut semer la zizanie. Les Syriens connaissent aujourd’hui ce que les Algériens ont connu durant la décennie noire. Si les syriens en Algérie sont des traîtres à leur pays et qui ont aidé à le déstructurer, il faut renvoyer à la justice syrienne de suite.

        11
        3
    Anonyme
    27 novembre 2018 - 12 h 08 min

    45 terroristes de Daesh envoyés directement en Algérie et ce Mr Arribi veut les garder?
    Pourquoi?
    Il juge que les 250000 algériens assassines par ces amis islamistes durant la décennie noire ne sont pas assez nombreux pour accepter d autres assassins?
    Voilà les conséquences de la réconciliation nationale,on permet à des assassins et à leurs amis de parler et de défendre leurs semblables étrangers…
    Qu ils aillent tous en enfer!!!

    46
    4
    《¡》
    27 novembre 2018 - 11 h 34 min

    Il y a une solution.
    Les emprisonnés jusque là fin de la guerre de la Syrie puis les expulsés au kurdistan.
    Si nous ne sommes pas certain de ce qu’ils sont.

    20
    5
    Mohamedz
    27 novembre 2018 - 11 h 04 min

    Qui des 450.000 clandestins marocains qui circulent en toute liberté à travers le territoire national !
    A moins qu’ils sont sous la protection du clan d’Oujda qui se trouve au coeur même du système.

    36
    10
    صالح/ الجزائر
    27 novembre 2018 - 10 h 33 min

    Les islamistes algériens ne se sont pas seulement jamais offusqués de l’expulsion de malheureux ressortissants subsahariens , qui ne sont pas pris en charge par le trésor publique , mais leur Quotidien étendard les Qualifient constamment de descriptions méprisables .
    Cette solidarité n’est pas uniquement sélective , mais elle est sectaire .
    Pour que l’Algérie soit la terre d’asile pour tous les vrais «opprimés» et «la Mecque des révolutionnaires» du monde entier , anti impérialistes , c’est oui , mais qu’elle soit l’asile des Mercenaires vaincus des «Amis de la Syrie» , des doublement traitres (de leur pays et maintenant de leurs camarades de « combat » ) , qui avaient demandé aux Américains de bombarder leur propre pays et se sont soignés en Israël ( en répétant que l’ennemi c’est Bachar Al Assad et non Israël ) , des soumis et esclaves du tintement du pétrodollar, les recrutés par le Dictateur criminel d’Ankara qui rêve encor de faire renaitre de ses cendre l’« homme malade de l’Europe », et les autres sanguinaires monarchiques du Golfe , qui exécutaient (et ils continuent toujours de le faire ) les plans de leurs maitres atlantiques ( kouffar ?! ) afin de réaliser le « Grand Moyen-Orient » profitable à l’entité sioniste et autres ennemis du monde arabo-musulman , c’est non .
    Les ressortissants criminels , qu’ils soient Syriens ou autres , devraient payer leurs crimes .
    Le député du FJD , qui doit apprendre par cœur :  » vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent et les blessures tombent sous la loi du talion » (النَّفْسَ بِالنَّفْسِ وَالْعَيْنَ بِالْعَيْنِ وَالْأَنفَ بِالْأَنفِ وَالْأُذُنَ بِالْأُذُنِ وَالسِّنَّ بِالسِّنِّ وَالْجُرُوحَ قِصَاصٌ ۚ ) devrait demander aux monarchies wahhabites des Al Saoud et d’Al Thani de récupérer leurs mercenaires fuyards .
    Il n’y a pas de différence entre les criminels , et l’Algérie devrait les refouler tous , que se soit des terroristes et des traitres qui fuient la justice de leur pays , ou «les tueurs d’enfants ( du Yémen ) et alliés des ennemis historiques des Arabes et musulmans» , qui  » jouent avec le pain des Algériens » auxquels le Président des EUA a loué leur traitrise ( service rendu ) , par comme d’habitude avec ses tweets :
    « Les prix du pétrole baissent. Génial !. C’est comme une grosse réduction d’impôt pour l’Amérique et le monde. Profitons ! 54 dollars, c’était 82 dollars avant. Merci à l’Arabie saoudite, mais allons encore plus bas ! » .

    30
    4
      Anonyme
      27 novembre 2018 - 11 h 12 min

      صالح/ الجزائر
      Ne vous permettez surtout pas, Monsieur, de dire que l’Algérie peut être une terre d’asile, cela reste votre propre petit avis. Tous les semblants réfugiés, je précise qu’il s’agit bien de vos « pauvres » subsahariens comme vous le dites sont tous intégrés dans les bandes criminelles avec, sorcellerie, vols, prostitution, falsification de tout, drogue, …La terre algérienne jeune n’a aucun moyen pour ouvrir ses portes à qui que ce soit et surtout pas aux migrants subsahariens qui vous semblent tout mignons et tout gentils. Il faut expulser tous les clandestins subsahariens (très visibles avec des comportements insupportables), syriens même si la majorité se fait discrète et le reste sans citer leurs origines. Méfiez vous s’il vous plaît des termes flatteurs en faveur de vos chers subsahariens qui ont pourri l’environnement algérien.
      Non à l’invasion de l’Algérie.

      38
      5
    Anonyme
    27 novembre 2018 - 10 h 08 min

    de quoi se mêle la ribi ce ne sont pas des turcs ,,et q es qui prouve qui ne sont pas des deach en fuite ou en mission

    36
    2
    Apache
    27 novembre 2018 - 9 h 44 min

    L’Etat Algérien devrait, en même temps que pour les Syriens clandestins, expulser ce zélé Hassan Aribi vers la turquie, chez son protecteur Erdogan. Cela ne sera vraiment pas une perte pour l’Algérie.

    54
    5
    Question
    27 novembre 2018 - 8 h 13 min

    C’est une bonne initiative du gouvernement algérien mais la question de la protection des clandestins Marocains reste toujours posée, protégés par leurs compatriotes naturalisés occupants de hautes fonctions dans tout les ministères consulats et ambassades principalement en France.

    50
    8
      Réponse
      27 novembre 2018 - 9 h 05 min

      Une très bonne question, pas plus tard que la semaine dernière le tribunal de Dar El Beida d’Alger a condamné un commerçant Marocain naturalisé Algérien a 10 ans de prison ferme pour soutiens aux groupes terroristes en les ravitaillant en produits alimentaires mais la nationalité algérienne ne lui a pas été retirée et il serait pas étonnant de le voir libéré avant la fin de sa condamnation.

      Ces gens là ont des réseaux même dans les hautes sphères de l’état y compris a El Mouradia il ne leur reste que l’ANP qui échappe a leur influence.

      45
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.