Douanes : saisie de devises à l’aéroport de Biskra et au niveau des postes frontaliers de Tébessa et d’El-Tarf

saisie, devises
L'Algérie paye au prix fort un trafic qui ne date pas d'aujourd'hui. New Press

Les éléments des Douanes algériennes ont procédé, samedi à l’aéroport «Mohamed Khider» de Biskra, à la saisie de 40 400 euros et de 29 440 dinars tunisiens au niveau des deux postes frontaliers d’Oum-Teboul (El-Tarf) et de Bouchebka (Tébessa), ont indiqué dimanche les services des Douanes algériennes.

Les 40 400 euros non déclarés, saisis à Biskra, étaient minutieusement dissimulés par un voyageur algérien en provenance de France, ont précisé ces services. Les douaniers ont également saisi, dans une opération distincte, 9 000 dinars tunisiens au niveau du poste frontalier d’Oum-Teboul, détenus par un Algérien qui s’apprêtait à quitter le territoire national à destination de la Tunisie.

Pour sa part, la brigade de douanes au niveau du poste frontalier de Bouchebka, relevant de l’Inspection divisionnaire des douanes de la wilaya de Tébessa, ont procédé, lors de deux opérations distinctes, à la saisie d’une importante somme en dinar tunisien. La somme saisie dans le cadre de la première opération d’inspection a été estimée à 13 970 dinars tunisiens détenus par trois (3) voyageurs étrangers arrivés sur le territoire national, alors que la deuxième somme s’élève à 6 470 dinars tunisiens. Ainsi, le total de cette saisie s’élève à 20 440 dinars tunisiens.

Les personnes interpellées ont été présentées devant les autorités compétentes pour infraction à la législation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger, et ce pour accomplir les procédures juridiques.

Par ailleurs, les éléments de douanes ont pu saisir, au niveau du poste frontalier Al-Maridj (Tébessa), 480 unités de psychotropes.

R. N.

Comment (10)

    anonyme
    3 décembre 2018 - 16 h 07 min

    CHOUF ILA BESSAH
    ils veulent nous faire avaler des couleuvres grosses comme eux

    2
    1
    Brahms
    3 décembre 2018 - 10 h 08 min

    Les autres ce sont les autres et moi c’est moi. Si un idiot se jette par la fenêtre, je ne suis pas obligé de le suivre et de faire la même chose. Je dois réfléchir et agir en mon âme et conscience. L’Algérie a besoin de ses devises et les marocains virent chaque année 9 milliards d’euros donc 03 fois plus que ce petit marché parallèle de la devise à Alger. Au bout de 05 ans, cela fait 45 milliards d’euros virés au Maroc. Ces algériens qui sortent leurs devises pensent qu’ils vont pouvoir les blanchir en Europe mais derrière, il y aura des contrôles chez le notaire, le fisc (impôts), les banques (Tracfin, service fraude), les douanes pour connaître l’origine des fonds donc si le compte bancaire à l’étranger n’est pas déclaré aux services des impôts ce sera une amende de 750 €, par l’Etat français avec des redressements fiscaux pour les années antérieures pour le motif : évasion fiscale puisque c’est le domicile principal qui fait foi et non la résidence secondaire située en Algérie ou au Maroc. Faîtes très attention à ceux qui s’amusent à faire des va et vient incessant car l’Etat pourra tout prendre et si vous prenez un avocat pour vous défendre, il y en aura pour de très longues années avec des frais à avancer : 3 000 € pour l’avocat, puis appel 3 000 € et Cour de Cassation 3 600 € = 9 600 €, de frais pour récupérer son propre argent.

    1
    3
      Saidani Chakib
      3 décembre 2018 - 12 h 08 min

      Va raconter tes salades a vos naturalisés et escrocs aux passeports diplomatiques qui passent par les salons d’honneur des aéroports notamment celui d’Oran.

      4
      2
        Rascasse
        3 décembre 2018 - 13 h 03 min

        Bien dit, ce monsieur à la même vision que les flnobaatiste au pouvoir depuis 62

        3
        1
    Anonyme
    3 décembre 2018 - 8 h 21 min

    Ils te donnent vraiment me fou tire,peuvent ils nous dire commentes Haddad kounonef font sortir ces devises de l’Algérie.Sûrement qu’ils utilisent des montgolfieres

    7
    2
    Da El Hocine
    3 décembre 2018 - 5 h 39 min

    C’est de la poudre aux yeux et de la manipulation politique,les vrais trafiquants ils se trouvent ou plus haut de l’état Algérien

    14
    Brahms
    3 décembre 2018 - 5 h 24 min

    Quand on a rien à se reprocher, on déclare son argent. Ces fraudeurs veulent imposer leurs règles mais quand ils vont à Paris, ils respectent les règles françaises. Ils paient leurs impôts, ils paient les taxes rubis sur ongle, ils ne cherchent pas à discuter ou à cacher, ils remplissent la caisse du Trésor Public. Je n’aime pas ces gens qui ont des double discours, double casquettes. La devise quand elle rentre au pays, il faut la consommer en Algérie, en achetant un commerce, un appartement, en meublant son lieu de vie, en achetant une maison, en faisant des aumônes pour les nécessiteux, en construisant une école, un dispensaire. Il y a plein de choses à faire.

    10
    2
    Question
    3 décembre 2018 - 0 h 12 min

    Ces petites saisies annoncées c’est pour que les les gens ne pensent pas aux salons d’honneurs des aéroports et les véritables voleurs intouchables qui y passent sans contrôles.

    Anonyme
    2 décembre 2018 - 22 h 49 min

    Continuez à saisir …continuez….vous allez tuer économie parallèle qui occupe pas mal de gens…donc continuer à la faillite de ces gens qui essayent de faire tourner la machine en utilisant leur argents…svp ne me parlez pas de blanchiment d argent car il me semble que vous n êtes même pas capable de l épeler….voilà vous allez à contribuer à la mort de ces traders informels et formels qui crée le buzz dans notre société..continuer à tuer le peu de gens qui essayent de faire une vie décente en utilisant leur génie du commerce pour fructifier et accumuler…c désolant. Salam

    4
    8

    […] Douanes : saisie de devises à l’aéroport de Biskra et au niveau des postes front… est apparu en premier sur Algérie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.