Les Gilets jaunes révèlent l’hypocrisie des médias français envers l’Algérie

Gilets symboles
Face à face entre les Gilets jaunes et les forces de l'ordre au pied de l'Arc de Triomphe. D. R.

Par Youcef Benzatat – «C’est choquant de voir les symboles de la France souillés», a déclaré, hier samedi, le Premier ministre français, Edouard Philippe, suite au tag de l’Arc de Triomphe et la profanation de la tombe du soldat inconnu par les Gilets jaunes, qui manifestaient contre la politique sociale et fiscale menée par l’élu de la République en Marche, le président Emmanuel Macron. Cette phrase, prononcée sous l’émotion provoquée par la tension des violences exceptionnelles qui ont éclaté un peu partout dans les VIIIe et XVIe arrondissements de Paris, aurait pu passer inaperçue si elle n’avait pas été reprise en boucle par les médias français et les politiques de toutes tendances confondues.

L’indignation était générale. On ne touche pas aux symboles de la France et rien ne peut justifier un tel affront. Les commentateurs, qu’ils soient des journalistes ou des politiques, ont tous exprimé leur réprobation envers de tels actes attentant aux symboles sacrés de leur pays. Une telle indignation générale de la part de l’élite d’un peuple, lorsque les symboles de leur pays viennent à être souillés, ne traduit pas moins l’expression d’une conscience nationale et patriotique des plus normales. Un peuple et une nation se construisent sur des référents partagés, des symboles et des valeurs structurants, une histoire et une mémoire commune en tant que ciment entre ses membres et source de génération du sens. C’est à partir de ce socle que se nourrit l’intérêt commun pourfendeur de la dynamique politique qu’animent les jeux démocratiques de l’alternance au pouvoir. Soit !

Or, lorsqu’il s’agit de la souillure de ce qu’il y a de plus sacré pour le peuple algérien et pour la nation algérienne, en l’occurrence la guerre de Libération nationale et le sacrifice de ses martyrs et de la profanation de sa mémoire par des écrivains issus de ce peuple, ces derniers seront élevés au rang de héros de la liberté et du courage dans la dissidence par l’élite française, aussi bien politique que médiatique. C’est le cas de ces écrivains qui manifestent dans leurs écrits un acharnement obsessionnel contre ce symbole des plus sacré pour les Algériens, celui qui a permis à ce peuple de renaitre, de se réapproprier son pays et de voir sa nation renaître de ses cendres.

Sous le prétexte que cette révolution n’est que l’émanation de dictateurs cupides, corrompus et liberticides, allant jusqu’au mépris des vétérans de cette guerre d’indépendance, qu’un de ces écrivains qualifia sur les colonnes du New York Times du 15 octobre 2018 de risibles, de vaniteux et de profiteurs. Amalgamant par ignorance, dans une révolte juvénile et arrogante, tout le combat d’un peuple pour sa dignité et sa liberté pendant plus d’un siècle d’occupation coloniale criminelle et ethnocidaire avec l’élite bourgeoise qui s’est autoproclamée l’héritière légitime de ce combat, en s’emparant du pouvoir par la contrainte et la coercition.

C’est le cas aussi de cet autre écrivain qui a osé faire un rapprochement entre la Révolution algérienne et le régime nazi dans un de ses romans.

A y regarder de près, cet acharnement en question est stimulé et provoqué chez ces auteurs délibérément par les médias français et outre-Atlantique, périodiquement, en les sollicitant à produire des textes ou à répondre à des questions relatives à cette problématique du déni du symbole le plus sacrés pour les Algériens, faisant apparaître ces écrivains comme de véritables marionnettes fétiches, instrumentalisés à leur insu ou volontairement. La dernière sollicitation en date fut celle du quotidien Le Monde du 29 octobre 2018, une interview dans laquelle la journaliste, Virginie Larousse, présente l’un d’entre eux comme «une figure du traître au Maghreb et celle du dissident en Occident».

Dans cette logique, on pouvait s’attendre à ce que les médias français présentent les Gilets jaunes comme des héros de la liberté et des courageux de la dissidence pour avoir souillé un des plus grands symboles de la France et profané la tombe du soldat inconnu. Mais cette logique ne s’applique qu’à l’Algérie, aussi bien pour les médias que pour les politiques français, dont les «traîtres» sont les meilleurs alliés qui sont utiles pour servir de caution alibi à couvrir d’un manteau de mensonges les crimes contre l’humanité perpétrés pendant plus d’un siècle contre le peuple algérien et élevés au rang de héros de la liberté et doués du courage exceptionnel de la dissidence.

Le tag en question prédisait que les «Gilets jaunes triompheront». En attendant que leur prédiction se réalise concrètement et permette à la France d’en bas, celle qui souffre d’une existence précaire, de s’affranchir de son aliénation, ils ont déjà gagné une bataille à leur insu : celle d’avoir mis à nu l’hypocrisie de leurs médias et de leur classe politique envers l’Algérie.

Y. B.

Comment (88)

    mouatène
    9 décembre 2018 - 11 h 51 min

    SoukAhras bonjour. avouez que  » Un lecteur Lambda  » est trop fort pour vous. c’est à dire plus sincère et patriote. et je lui adresse ce message  » Un Lecteur Lambda, bonjour. barak allahou fel Oum elli djabeték  » tahya el-djazairia. les anciens disaient  » ettair elli ma waldouh ettyour, imoute djiffa ou yentekel ah’lal.

    benchikh
    7 décembre 2018 - 22 h 16 min

    je me demander pour un instant pourquoi Mr Benzatat les médias « Français » considèrent les gilets jaunes comme des héros, toute en négligeant la destruction du patrimoine Français?!!!.J’ai eu cette réponse après avoir était convaincu , que les médias sont dans les mains des juifs(sionismes) ,comme les banques ,les capitaux,et maintenant ils essayent le pouvoir pour aspirer les biens des gens .Après avoir eu peur de tout qui se passe autour d’eux, comme ils ont l’habitude, ils lèvent le drapeau blanc, qu’elle lâcheté !!!!!!

    ZORO
    5 décembre 2018 - 21 h 02 min

    @UN LECTEUR LAMBDA.
    SALEM SAHBI. Tu dois savoir que Souk ahras,Zaatar et Qomrad Qaramazov ne sont autres que les 3 stooges ces 3 orphelins inseparables qui sont tres maladroits, là ou ils passent ils causent des accidents et personne ne veut les adopter ,se voyant repousser par tout le monde ils veulent emigrer a MARS mais pour leur malheur je te jure que j y suis né ,j utiliserai ma DCA je ne les laisserai jamais toucher mon sol.
    SIGNEZORO…Z….

    2
    3
      Souk-Ahras
      5 décembre 2018 - 22 h 03 min

      Hi zoro,
      Funny seeing you here this late, I’ll get your wheels up chap !
      Almost and hard by, save many a lie.

        ZORO
        6 décembre 2018 - 12 h 02 min

        Hi Souk!
        Nice to get in touch with you again .talking about lie
        I trully was born in my planete few hour before day of lie.
        SigneZORO. ..Z…

      Un Lecteur Lambda
      5 décembre 2018 - 23 h 24 min

      @Zorro,
      Il n’y a pas besoin d’utiliser une DCA, mon ami, il suffit de reprogrammer leur vaisseau afin qu’il prenne une direction opposée. Il ira finir sa route dans quelques galaxies lointaines où ils auront peut-être l’opportunité d’être en contact avec des civilisations plus évoluées…

        ZORO
        6 décembre 2018 - 12 h 47 min

        @ un lecteur lambda
        Comme dirait Souk  » i am old chap » je nesuis plus a la page pour programmer un vaisseau ,je te laisse le soin et te saurai gré de le faire ca m epargnerai des munitions.
        SIGNEZORO…Z…

    Hend Uqaci
    5 décembre 2018 - 11 h 03 min

    Ainsi donc les critiques dans l’absolu quand elles concernent le rapport théorique à des abstractions : religion, pays, histoire, appartenance culturelle, sont considérés comme des atteintes à leur intégrité physique et psychique. Alors que les injures , le dénigrement ad personam répétés et assumés , est pour eux un droit.

    En clair pour eux il ne saurait y avoir d’opinion sur la religion qui ne se pratique pas à titre personnelle mais qui s’impose à tous les citoyens , ou sur l’idée qu’on peut avoir sur son propre pays, que la leur.

    Il faut être musulman et arabe parce qu’ils sont musulmans et arabes. Et même quand vous avez vos propres raisons de ne pas vouloir l’être il ne faut pas le dire parce qu’ils se sentiraient injuriés.

    Si certains d’entre nous ne partagent pas l’idée que vous vous faites du pays et de la religion c’est parce qu’ils en ont fait une autre lecture.

    Or, Monsieur nous dit que nous ne devrions pas donner cette autre lecture. Parce que ça les offense !

    Ce sont eux qui ont traficoté , l’histoire, l’idée de Dieu, le rapport au réel, et qui les ont imposées, mais quand on découvre l’arnaque , ils nous accusent de les leur falsifier.

    Même lorsque ce sont eux qui attaquent ils sont sur la défensive pour faire croire que c’est KD qui les persécute.

    Selek’ha m3ahoum ya Mes3oud !

    2
    5
      Zaatar
      5 décembre 2018 - 12 h 34 min

      Salut à toi cher Hend Uqaci,

      Ben oui, voila. La nouvelle rhétorique à la mode à laquelle on doit se soumettre. Eh oui, il faut être ainsi parce qu’ils le sont. il faut passer par ce chemin parce que c’est eux qui l’ont indiqué. Il faut boire de ce liquide parce que c’est eux qui le conseille. Il faut se vétir comme cela parce que l’ont testé pour nous… en gros c’est cela. Alors, moi je vais aller à la pêche… et crois moi ils ne pêcheront jamais pour moi. Bonne journée l’ami.

      4
      3
        Un Lecteur Lambda
        5 décembre 2018 - 12 h 52 min

        Hélas, la caricature a de beaux jours devant elle !

          Zaatar
          5 décembre 2018 - 13 h 51 min

          Heureusement qu’il nous reste encore la caricature doit ‘on écrire et supposer?

          3
          1
      Krimo
      5 décembre 2018 - 16 h 19 min

      Hend uqaci alias « autre » voire « mon nom est personne »

      Une chose m’intrigue, c’est votre manière propre d’ourdir le thème, surtout quand vous dites «mais quand on découvre l’ARNAQUE …. ».

      Pourriez-vous être plus explicite Ɂ

      Sinon et sans ambages vous me renvoyez au « divin marquis ».

      Rapport à l’écriture de votre pseudo, Mao Tse Toung est devenu Mao Ze Dong, Pekin -Beijing et Bombay – Mumbai

      1
      1
    Krimo
    5 décembre 2018 - 4 h 05 min

    Benzatat,

    Vous dites « C’est le cas aussi de cet autre écrivain qui a osé faire un rapprochement entre la Révolution algérienne et le régime nazi dans un de ses romans. »

    Vous avez beaucoup de devoirs a faire sur ce sujet. Pour aller droit au but, une grande figure de la revolution, Mohamedi Said a fait ses passes d’armes avec qui avant de rejoindre la Revolution.
    Oui mon bon Monsieur beaucoup de pays arabes ont ete terre d’accueil de grands Nazis, et je vous en cite deux l’Egypte et la Syrie. Ce n’est pas un secret d’etat.

    Le mufti de Jerusalem a ete recu en personne par Hitler et plus cocasse encore Anouar Sadate a meme ecrit une lettre a Hitler au debut des annees 50, croyant que celui-ci n’etait pas mort (selon le doute seme par Staline a l’epoque).

    2
    6
    Un Lecteur Lambda
    4 décembre 2018 - 22 h 13 min

    @Souk-Ahras
    Vous n’y êtes pas, cher ami !
    Je n’ai encore théorisé ni philosophé sur aucun sujet. J’ai, comme vous tous, commenté certaines articles en tentant d’apporter ma modeste contribution soit en livrant ma lecture des événements concernés, lecture qui, soit dit en passant, peut-être, il est vrai, sévèrement critique et sans concession lorsqu’il s’agit de quelque chose qui me touche de près en tant qu’humain. Je ne supporte pas les attitudes méprisantes, les insultes gratuites et de surcroit lorsqu’il s’agit de mon identité. Arabe, musulman et Algérien, je suis et je serai, c’est mon choix. Je ne supporte pas que l’histoire de mon pays fasse l’objet de railleries et de sarcasmes… et ceci d’où qu’elles viennent et quel que forme que cela puisse prendre. Répondre tel que je le fais est pour moi est une réaction tout simplement humaine.
    « Qu’est-ce-que mon indignation veut dire ? ». L’indignation, cher ami, n’est pas une posture, c’est un cri qui émane de notre conscience d’homme. Ai-je besoin de me poser la question ? Je vous renvoie à cette belle interprétation de l’indignation : « Avant de s’incarner dans notre corps, notre âme a séjourné dans un lieu divin où elle a pu contempler la justice parfaite. Elle en a conservé un souvenir trop faible pour rendre l’injustice impossible, mais assez fort pour rendre le spectacle de l’injustice intolérable. » (Platon)
    Quant à gloser autour de questions qui semblent faire partie de vos thèmes de prédilection (l’utile et l’inutile), je n’en vois guère la nécessité, je préfère occuper mon esprit et si possible l’enrichir de choses plus terre à terre telles que « mes petites questions quotidiennes », loin, très loin du superflu…
    En effet, je m’indigne. Je m’indigne contre ce que je considère comme des « lapidations » par des mots. Lapidations à l’encontre de cette communauté humaine avec laquelle je me sens liée.
    Comment ne pas s’indigner face à ce déluge d’indignité et d’infamie ! En affirmant que la langue arabe est une langue morte «piégée par le sacré, par les idéologies dominantes» alors que le français est une langue de liberté, de dissidence et d’imaginaire, ne porte-t-il pas atteinte à une composante fondamentale de mon identité ? Qu’il affirme son rejet de l’arabité et de l’islamité en déclarant dans un de ses articles : «Je suis algérien et pas arabe. Je suis humain et j’ai le choix d’être musulman ou pas», ne me pose aucun problème mais lorsqu’il dit : «En quoi les musulmans sont-ils utiles à l’humanité ?», ne me dénie-t-il pas, en tant que musulman, ma part d’universalité ? Lorsqu’il nous explique que «la terre appartient à ceux qui la respectent. Si nous, les Algériens, en sommes incapables, alors autant la rendre aux colons», cette terre millénaire qui est la nôtre et qui a été celle de nos ancêtres, nous n’en sommes pas dignes d’y vivre ? Comment qualifier cette abomination ? Je préfère m’en tenir à ces quelques exemples.
    L’on comprend mieux pourquoi Kamel DAOUD et les autres écrivains du même type sont pompeusement exposés dans les médias et plateaux télés et affichés tels des trophées dans des tribunes littéraires. L’on n’hésite pas à les comparer aux grands écrivains français, d’ailleurs… Il est vrai que leur rôle « d’alibi-ethnique », comme dirait Ahmed BENSAADA, leur sied à merveille.
    Après le droit à la différence, vous passez à un autre leitmotiv, celui du droit à la marginalité, je me demande quel sera votre prochaine trouvaille pour légitimer une posture abjecte et des plus condamnables ?

    « Faites plus simple mon cher ami, l’adresse de ceux qui foulent officiellement et illégitimement à leurs pieds notre dignité et l’honneur de notre pays, est inscrite sur notre bottin national et sur ceux de Paris, Londres, New-York, Los Angeles, Barcelone, Madrid, Singapour et j’en passe. » Dans mon dernier post, j’ai évoqué des sujets qui heurtent ma sensibilité et pour lesquels j’éprouve un sentiment qui va au-delà de l’indignation. Pour moi, il ne s’agit pas de dénoncer l’abomination d’un DAOUD ou d’un SENSAL et taire des problèmes qui mettent en péril l’existence même de notre pays. J’essaye en tant que citoyen lambda de m’exprimer dès lors que j’ai le temps et les ressources nécessaires. Amicalement

    7
    2
      Souk-Ahras
      5 décembre 2018 - 8 h 47 min

      @Un Lecteur Lambda

      « …Vous n’y êtes pas, cher ami ! » dites-vous !
      Vous y êtes encore moins que moi mon ami en vous arc-boutant mordicus au superflu.

      La seule souillure que l’on peut commettre à l’endroit de notre guerre d’indépendance consiste à nier le sacrifice du sang de nos authentiques chouhadas et uniquement ça. Tout le reste étant superflu. Le valeureux Vietnam en donne l’exemple. Là-bas, on a choisi de manière claire et franche d’avancer sans se retourner, comme du temps de la libération de leur pays.

      Avant ces tirs de barrage contre KD et les autres, je croyais dur comme fer que seule la pensée pouvait être extrémiste, car l’extrémisme érige et décide de ce qui est bon et ordonne à la pensée d’exécuter sans se poser de questions. L’extrémisme, sous toutes ses formes, ne peut cohabiter avec la réflexion parce qu’il la considère en tant qu’arme fatale utilisée contre son déploiement.

      Mais depuis l’affaire KD, j’ai constaté avec effroi que la réflexion pouvait aussi être infectée par l’extrémisme.
      Ce que je dis là est grave cher ami, dans le sens où je peux concevoir aujourd’hui ce que je me refusais de croire jusque-là, à savoir que la réflexion, chez nous, est en danger de mort latent. Le rétrograde Hamadache et consorts doivent jubiler de voir des plumes intellectuelles, la vôtre incluse, lancer des « fatwas » en direction de KD et autres. Certes, fatwas laïcisées dans la forme, mais fatwas tout de même. Changez de « lunettes » et relisez sereinement contributions et commentaires, vous constaterez l’étendue des dégâts au bénéfice de l’extrémisme.

      Sur ce, je vous dis bonne continuation.

      3
      3
        Un Lecteur Lambda
        5 décembre 2018 - 11 h 58 min

        @Souk-Ahras
        A vous lire, l’on devine aisément que votre perception de la réalité globale est comme focalisée sur un aspect unique de cette même réalité et non sur sa totalité. Dès lors, tenter de trouver un fondement pouvant légitimer votre démarche intellectuelle est condamné, votre requête ne peut aboutir. Pour la simple raison que la vie ne se résume pas à une posture et ce quel que soit l’accoutrement qu’elle peut revêtir ou encore à une espèce de rhétorique savante. Votre lecture est totalement biaisée, il s’agit pour vous soit de passer avec armes et bagages au camp de la « liberté » (un terme qui, par ailleurs, reste réservée à certaines catégories d’individus) et se renier ou alors épouser les thèses des islamo-baathistes voire celles des Hammadache… Vous ne nous laissez pas trop le choix, ami éclairé ! L’équation s’avère pour vous, me semble-t-il, d’une simplicité renversante.
        Un dernier mot, ma perception n’est pas sujette à hallucinations, je vis dans le réel, cher ami.

        5
        1
          Souk-Ahras
          5 décembre 2018 - 16 h 36 min

          @Un Lecteur Lambda,

          Diafoirus n’aurait pu faire mieux !
          Vous me désespérez cher ami, définitivement. non seulement vous n’y êtes pas, mais en plus vous répondez à côté. En voulant trop tirer sur le drap, vous découvrez l’autre vous même qui est plus à l’écoute de ses récitations que dans التّعريب, l’analyse, qui vous fait apparemment défaut, du thème central de mes commentaires.

          Vous même, YB et KN, êtes passés maîtres ès translittération fatwatisée.

          Je suggère que nous campions désormais sur nos positions respectives.

    ZORO
    4 décembre 2018 - 14 h 09 min

    MINE JIBALINA TALA3A SAOUT EL AHRAR….. un chant patriotique algerien en langue arabe classique qu entonnaient nos moujahidines et tout le peuple pour rappeler a fafa que l heure d independance etait venue.. Qui aurait imagine dans le passé proche ou lointain que les gilets jaunes a travers une manifestante d un certain age avec un accent a la francaise ,s egosillait dans les rues de PARIS lancant avec rage et conviction a la figure de Macron et ses troupes le chant patrtiotique Algerien qui a causé leur debacle.
    ; NOS MONTAGNES A PARIS FERONT TAIRE LES HARKIS!!!
    . SIGNEZORO….Z….

    7
    6
      Anonyme
      4 décembre 2018 - 15 h 52 min

      De mieux en mieux !

      Qu’est-ce que t’as enrichi ton vocabulaire !

      2
      8
      Anonyme
      5 décembre 2018 - 9 h 47 min

      …ça devient du délire! Reprenez-vous Zoro vous risquez une congestion cérébrale. Et nous n’aurions plus l’occasion de rire.

      2
      4
    Un Lecteur Lambda
    3 décembre 2018 - 21 h 33 min

    Qu’ils soient de droite, de gauche, du centre ou des extrêmes, les réactions d’indignation des Français sont unanimes. Quoi de plus normal ! En revanche, lorsque d’autres que des Français profanent le symbole de leur propre histoire, en l’occurrence, l’histoire de notre guerre d’indépendance, la France, toute classe politique et médiatique confondue ne s’émeut point. S’agissant de l’histoire de l’Algérie, la France, qu’elle soit macronienne, chiraquienne, mitterrandienne ou même gaullienne, ne change pas fondamentalement. Notre indépendance reste comme un os en travers de la gorge de l’ancienne puissance coloniale. De même que les aigreurs et leurs reflux sont toujours là. Bien que pays du cartésianisme, elle ne s’embarrasse pas d’arborer quelques « figures fétiches » de temps à autre, non pas par adoration ou idolâtrie, pensez-vous, mais question de rappeler aux anciens colonisés que nous sommes, par la bouche de ces « illustres » figures fétiches devenues à l’occasion de « notables maquignons » désignés, la futilité de vouloir s’émanciper, la barbarie de notre histoire, le primitivisme de la société qui est la nôtre aujourd’hui et l’inutilité de nos efforts à prétendre à l’universel….
    Et paradoxalement, cette même France, a fait fusiller des traitres au lendemain de la 2e guerre mondiale et parmi eux, il y avait un certain Robert Brasillac. Ecrivain, bien que talentueux, il avait vendu son âme aux nazis (de Gaulle lui avait refusé la grâce, semble-t-il) ! A méditer.

    7
    2
      Zaatar
      4 décembre 2018 - 7 h 58 min

      @Un lecteur Lambda,

      Cher ami je n’irais pas loin en profondeur dans les entrailles su sujet car on n’en finirai pas et vous le devinez probablement au grè que chacun pourrait exposer comme argumentation. Néanmoins je simplifierai et résumerai la chose de la façon suivante et la mettrai en opposition dans ce que vous avancez. Pour les réactions d’indignation quoi de plus normal que les réactions d’indignations soient « fonction » de la nationalité de chaque concerné par rapport au pays. Il est donc tout à fait normal qu’un Français et la presse Française en sus s’en tapent le coquillard d’une situation où des énergumènes autre que Français profanent les symboles de leurs propre pays. ils utiliseraient même l’événement en cas d’intérêts qui se profilerait à l’horizon. Je dirais même que c’est tout à fait naturel. Par contre, dire que la France est le pays du cartésianisme (même si Descartes est Français), ma foi, avec Macron actuellement et les gilets jaunes en face, j’aurais plutôt dit un géoncentrisme dans le combat. Enfin, au devant que notre indépendance le reste en travers de la gorge pour ma part me semble tout à fait logique et succite par voie de conséquences les réactions que l’on pourrait citer à l’infini de la part des Français. Si ce que que vous dites est vrai à ce propos, ce n’est qu’une suite naturelle des choses. A la moindre occasion la France ne s’embarassera pas de nous rappeler sous quelque formes que ce soit notre statut d’anciens colonisés. Il s’agira alors juste de contre carrer et je pense qu’on le fait sans relache. Enfin juste pour l’info Brasillach a été fusillé pour sa position anti juif et antisémite.

      3
      5
      Souk-Ahras
      4 décembre 2018 - 8 h 07 min

      @Un Lecteur Lamda,

      Ce qui se passe en France ne me touche ni de près ni de loin, ça n’a aucune résonance dans mon quotidien ; je m’en fous librement et clairement.
      Vous passez, cher ami, aisément du « Tiers-État» où rien ne peut aller sans lui et où tout irait mieux sans les autres KD, BS, YK, AZ, à la censure érigée en discours philosophique faisant appel à des rapprochements pour le moins improbables.
      Vous vous indignez sur des « états-tiers » en croyant que votre philo va vous en parler ! Bah oui, la philo, c’est un truc à votre service, comme le sont nos supposées institutions démocratiques, c’est un truc qui se met au niveau de vos petites questions quotidiennes. Mais de quelle démagogie vous nous bassinez là !
      Voyez-vous cher ami, je regrette le temps où on entrait en cours de philo, un peu inquiets, un peut prêts à faire de la résistance, mais quand même réceptifs parce que ça allait causer des trucs pas habituels dans nos conversations. Et on commençait d’entrée de jeu avec la question culte : « pourquoi quelque chose plutôt que rien ? ».
      Avouez que ça avait quand même plus de souffle que : « qu’est-ce-que mon indignation veut dire ? ».
      Vous activez trop dans la théorie de l’inutile qui, je vous le remémore, vous prodigue ce « temps si nécessaire au superflu » que vous qualifiiez de sophisme mais qui, en réalité est un apanage de la démagogie.
      Faites plus simple mon cher ami, l’adresse de ceux qui foulent officiellement et illégitimement à leurs pieds notre dignité et l’honneur de notre pays, est inscrite sur notre bottin national et sur ceux de Paris, Londres, New-York, Los Angeles, Barcelone, Madrid, Singapour et j’en passe.
      Amicalement.

      3
      7
    Hend Uqaci
    3 décembre 2018 - 14 h 40 min

    Ave Zaatar !

    On le leur aurait suggéré en effet si la haine de d’YB et de Si Qeddour pour une certaine région avait de quoi envier cette bougresse.

    Et pourtant il y avait effectivement de quoi lui broder un Qeftane ou un chwari.

    Je crois , cher ami, que tous ces gens là sont taillés dans le même bois et si jamais ils étaient tentés par une quelconque intervention à ce sujet ce n’est pas » le rebelle » qu’ils défendraient . L’instinct grégaire camarade et tous ses réflexes conditionnés les pousseront plutôt à défendre leur sœurette dhalma oula madhlouma !

    Je ne suis pas intervenu sur l’autre fil parce que venant de cette dinde tous les coups de bec sont attendus. Et franchement sur cette thématique là , rien ne me surprend plus.

    4
    5
    Hend Uqaci
    3 décembre 2018 - 11 h 26 min

    Qui eût cru qu’un souffle dans le vent de KD là-bas aux Amériques aurait mis le eu aux lacs et aux océans de Fafa et ses colonies ? Et encore , si les toussotement là bas n’avaient provoqué un rhume de cervelle qui a déclenché un brainstorming dans la petite caboche de YB qui allait contaminer, comme ils comme luc et chemise, Si Qeddour son alter ego .

    Sinon on s’amuserait presque à regarder KD finir de liquider son œdipe avec tous ceux qui lui ont fait croire dans sa jeunesse que Shéhérazade, Dieu, Djibril, Voughzène, ( l’ogre) et Teryèle ( l’ogresse) et les super- héros de la révolution, ont vraiment existé .

    Pendant que KD démystifiait comme il le pouvait ces légendes , YB et Si Qeddour , eux, s’y accrochaient comme des morbacs, pour ne pas tomber des nues et avoir à supporter la déception d’y avoir trop cru.

    Alors que KD poursuivait sa thérapie et finissait presque sa rémission en réglant leurs comptes à toutes les craques qu’on lui a fait gober tout heureux de se découvrir en Don Quichotte terrassant des immenses couleuvres qu’on lui a fait avaler, YB et Si Qeddour eux , s’ occupent à raviver leurs plaies et à exhiber leurs fausses stigmates pour continuer à y croire dur comme fer et à y tenir pour ne pas tomber.

    Ceux qui disent : » ma parole ils sont malades c’est de l’acharnement » n’ont pas tort. Sauf que pour YB et Si Qeddour , ce n’est pas que ça. C’est aussi une maladie. Une fixation pour employer un mot consacré en psychopathologie.

    Un vrai ancien combattant m’a dit un jour à propos de ceux qui exigent des excuses de Fafa et qui continuent à leurs manières à guerroyer dans le vent : ces gens là sont soit des planqués soit des opportunistes. Car ceux qui ont fait vraiment la guerre à Fafa et qui lui ont arraché l’Algérie , n’ont plus rien à lui demander. Il y a eu le cessez-le feu, les accords d’Evian, l’amnistie , la paix des braves, la déchirure, l’exode, et le butin de guerre pour donner comme jeu aux mioches dont certains y croient encore alors qu’ils sont désormais sénescents. Quoi qu’il en soit , ces vrais braves, vous diront qu’au bout du compte même s’il y a eu maldonne, si le compte n’y était pas, c’est la France qui en est sortie perdante.

    C’est que ceux qui n’ont rien fait pendant en font toujours plus après pour se racheter d’avoir été absents. D’où ces cabales contre tous ceux qui leur disent : arrêtez de nous embrouiller avec la colonisation.
     
    Quand Macron, leur dit, :  »la colonisation » ?  » Mais je n’y étais pas, moi, il n’y avait même pas mon père. C’est vrai que la colonisation est un crime contre l’humanité, il y en eu d’autres dans l’histoire, soyons positifs et passons à autre chose » , YB et Si Qeddour, eux, qui sont entrés par effraction dans le musée de l’histoire pour voler la hache de guerre continuent leur guéguerre sur tous les fronts.

    Pourtant il ne s’agit pas de l’historiographie , mais juste de la façon dont on la regarde aujourd’hui.
    Ce n’est que du rapport à cette histoire , de ce qu’on en a fait qu’il s’agit : les butindeguerrristes, les ayants droits , les héritiers, la rente et tout le tintouin qui les légitime .

    Mais au lieu de s’attaquer à ces fossoyeurs YB et Si Qeddour qui ne s’attaquent qu’aux proies faciles s’acharnent su KD.

    6
    8
      Zaatar
      3 décembre 2018 - 12 h 50 min

      Salut à toi Hend Uqaci,

      Je salue également ton intervention, et juste un fil de clôture à la fin, que je voulais rajouter, j’ai suggéré à YB de s’attaquer à Naima Salhi, ça lui serait une belle prise et surtout une belle proie facile également… et le tonneau est bien joliment plein il y en a à en tirer…

      7
      7
    Fodil
    3 décembre 2018 - 1 h 35 min

    Il n’ya aucun citoyen qui admet de salir les symboles et fondements de sa citoyennete meme ceux qui le font ce n’est que par depit. Mais une chose est a noter, contrairement a nos gouvernants ceux de France n’ont pas eu recours aux balles reelles pour faire face aux citoyens en colere comme c le cas a chaque fois en Algerie: avril 1980, octobre 1988, avril 2001.

    9
    4
    Abdallah Abdallah
    2 décembre 2018 - 20 h 33 min

    benzetat .bravo pour votre analyse .je trpuve toujourd vos points de vue formidables .bravo encore .en occident les droits de l’homme et la justice ont des angles a geometrie variable

    18
    9
      Zaatar
      3 décembre 2018 - 9 h 06 min

      Si en occident les droits de l’homme et la justice ont des angles a geometrie variable, chez nous et en orient et dans les monarchies, les droits de l’homme et la justice ont des angles a geometrie riemanienne… un concept encore beaucoup plus fort… n’est ce pas?

      10
      8
        Souk-Ahras
        3 décembre 2018 - 17 h 01 min

        @Zaatar,

        « …un concept encore beaucoup plus fort… »

        D’autant plus fort que nos livreurs d’articles et leurs « développeurs » locaux, sont susceptibles de vouer aux gémonies Laplace et Fourier qui, en leur époque, démystifièrent primitives et suites infernales, en prônant la fluidité du raisonnement à la place de l’acharnement de la déraison sur un système donné en lecture et traitement.

        6
        5
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 19 h 38 min

    Zorro a déserté ou quoi ? Ou il a été largué?

    6
    5
      Anonyme
      2 décembre 2018 - 21 h 06 min

      Il est occupé par sa rida3ate al kabir .

      5
      5
    karimdz
    2 décembre 2018 - 19 h 33 min

    La réaction de macron est le summum de l ‘hypocrisie. Il rejette la violence, mais son pays a participé au chaos en syrie et au sahel.

    Biensur que l’atteinte aux symboles de la république sont inadmissibles, mais il n est pas exclu aussi, et une vidéo tourne en ce moment, que des policiers en civils français ne sont pas étrangers à bon nombre de saccages, pour discréditer le mouvement populaire.

    19
    7
    Iwen
    2 décembre 2018 - 19 h 23 min

    Ce qui est demandé aux Algériens, c’est d’effacer leurs mémoires et leurs manuels scolaires et de faire correspondre le tout, avec celle de l’histoire de France: fraternité; égalité et liberté !
    Parce que nous, nous avons du faire preuve de berberie envers eux, pour notre indépendance et ça, c’est mal !

    4
    6
    Abdelrahmane
    2 décembre 2018 - 17 h 57 min

    A propos de ce kd, il faut lire l’article du washington post du 01/12 2018 qui titre  »Why france loves this Algerian writer more than Algeria does », avec photo de l’intéressé. çà en dit long sur la véritable nature de ce traitre à son peuple, ce harki de la plume.

    13
    13
      Anonyme
      2 décembre 2018 - 21 h 09 min

      Toi aussi tu as chopé le virus Benzatat.

      5
      6
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 17 h 20 min

    Putain: le soulèvement des peuples de France étaient 1millions hier dans toute la France, ce qui s’est passé a Toulouse bordeaux et gare saint lazare est unique c’est la fin…

    8
    3
    Felfel Har
    2 décembre 2018 - 17 h 05 min

    Je m’inscris en faux par rapport à cette info qui se veut érigée en scoop. Les Algériens n’ont pas attendu les Gilets Jaunes pour découvrir l’hypocrisie des médias français. Il savent depuis fort longtemps que l’ensemble de la presse hexagonale, toute coloration confondue, a fait allégeance aux puissances de l’argent. Un de leurs confrères a critiqué cette « prostitution » en dénonçant ceux qui tournent le dos aux principes sacro-saints du journalisme et se vendent au plus offrant.
    Certains journaux font même dans la surenchère en se prosternant aux pieds des lobbies pro-sionistes et pro-atlantistes pour répandre le poison de l’impérialisme et de la domination de certains peuples qui se disent « élus » ou « éclairés ».
    J’ai encore en mémoire l’image de ce chien posant devant un haut-parleur, symbole de la marque de disques VOX. « La voix de son maître » clamait la pub! Voilà le portrait-robot de cette presse aux ordres.

    17
    7
      Felfel Har
      2 décembre 2018 - 19 h 37 min

      Prière de lire « … cette info qui se VOIT érigée… » au lieu de « …qui se VEUT…. ». Merci!

      3
      5
    Anonyme anonyme
    2 décembre 2018 - 16 h 49 min

    Merci M. Benzatat.
    Du baume au cœur, vitre contribution vient à point nommé en cette période de reddition multiforme à cette France qui vient de passer une loi pénalisant ‘kes références aux Harkis, pendant qu’elle nous envoie ces « génies » des maths pour honorer la mémoire de Maurice Audin dont la torture et l’exécution par l’armée française n’ont pu être rendues possibles que parce que nous , les indigènes avions décidés de nous révolter contre les bienfaits de cette France. Votre contribution coïncide aussi avec la béatification des moines. L’événement serait passé inaperçu si l’opération n’était pas organisée à Oran.
    Si ce n’est pas une réédition du sabre et du goupillon, qu’on nous dise alors que nous veut cette France.
    S’il y a encore des Patriotes au parlement, qu’ils votent alors une autre loi rendant imprescriptibles les crimes français et impardonnables les trahisons de ces harki. Et surtout rendre illégales les atteintes à nos symboles.

    17
    36
      Zaatar
      2 décembre 2018 - 17 h 59 min

      L’ami Anonyme Anonyme, t’as oublie d’ajouter que la contribution de Benzatat vient encore une nieme fois clouer au pilori Kamel Daoud. En fait toute la contribution a pour seul but de faire ressortir des lefaits qu’aurait commis Daoud. C’est du Benzatat tout crache.

      10
      13
        Anonyme
        2 décembre 2018 - 18 h 46 min

        K.Daoud ne sait même pas si ce Youcef Beneztat existe ou non. De Bernard Tapie il va se soucier de Y.B.ou K.N. C’est insensé .

        6
        10
      Anonyme
      2 décembre 2018 - 21 h 06 min

      Les 30 « pouces en bas » à ton commentaire, et les réponses plus ou moins alambiquées et plus ou moins biscornues, prouvent au moins une chose: la plateforme de surveillance de ce site patriotique a enregistré plus d’agents de le DGSE, du Mossad, de DGD tous mokhaznis et harkis et transformé leurs CDD en CDI de chiens de garde aboyeurs patentés.
      Moi aussi je vous dis: Merci M. Benzatat et merci @ Anonyme Anonyme, un vrai patriote, lui.

      11
      5
    Beldjilali
    2 décembre 2018 - 14 h 14 min

    Pourquoi certains « concitoyens » frilleux et certainement soucieux d’eviter de heurter la sensibiliter de fafa, voudraient qu’en tant que victimes de la nuit coloniale qui a duree 132 ans…on evite d’en parler ! Moi je veux bien a condition que fafa fasse la meme chose a propos de « la presence civilisatrice » qu’elle a subie elle aussi mais « seulement » sur 4 petites annees par l’Allemagne pendant la seconde guerre mondiale… il a fallu faire appel aux jeunes algeriens, marocains. tunisiens et africains utilises alors en 1ere ligne en tant que « chaire a canon ». suivis par les soldats metropolitains pour liberer la mere patrie francaise et comme recompense le peuple algerien a subi le genocide de mai 1945 le jour de cette meme liberation…Par ailleurs, et pour faire bonne mesure et tenant compte de la proposition d’infliger une amende de 12000 € pour injure faite a un harki. je pense qu’appliquer la meme amende pour toute injure faite a un collaborateur ou collaboratrice avec les allemands ne serait que justice non ? Enfin et pour terminer, concernant les harkis de la plume tel que kamel daoud et consorts actuellement tapis au sein du peuple. je leur dis que je n’ai aucune haine contre le peuple francais dont une bonne partie a soutenue notre guerre de liberation nationale et qui, par l’intermediaire des Gilets Jaunes, vient hier seulement de faire le parallele entre « la souillure » faite hier a l’arc de triomphe et les souillures faites par nos dits-harkis de la plume…que « nos intellectuels-nouveaux-harkis-de-la-plume » meditent la-dessus et aussi que nos jeunes y reflechissent aussi et au risque de passer pour un ringard…tahia el djezair et gloire a nos martyrs de toutes confession !

    19
    17
    Tin-Hinane
    2 décembre 2018 - 13 h 52 min

    Cela ne date pas d’aujourd’hui et cela ne se limite pas à la France. J’ai remarqué la même chose avec tous les européens, eux sont patriotes mais nous nous n’avons presque pas le droit de l’être en tout cas pas de raison. Ils trouvent encore chez nous des gens qui vont dans leur sens et qui disent des horreurs sur la résistance et la bravoure du peuple algérien que dans le monde entier on peut comparer qu’au peuple vietnamien. L’Algérie est la terre de l’Héroïsme. Mais il y a effectivement deux forces présentes sur la terre celle du bien et celle du mal. Que ceux qui veulent suivre les forces du mal le fassent que ce soit par inclinaison naturelle ou par intérêt peu importe. Qu’ils congratulent la France ce peuple qui n’a reculé devant aucune atrocité pour s’emparer de terres et de richesses qui ne lui appartenaient pas, les crimes commis par la France sont d’une telle abomination que les français eux mêmes n’osent pas en parler et ils les ont commis parait il par patriotisme, pour la leur chère république. Quand à nous, nous savons qui nous sommes et ce que nous avons accompli, d’autres que nous le savent aussi, certains nous admirent et nous respectent, d’autres nous renient et tentent de nous salir par jalousie par haine de notre grandeur. C’est qui demeure c’est que eux ne sont que laideur et perversion et nous sommes la vertu dans tout sa gloire. Que vive l’Algérie révolutionnaire!

    70
    47
      Zaatar
      2 décembre 2018 - 14 h 19 min

      Chez nous on les appelle les Harkis, il en existe même en ce moment en France. la bas chez eux en France on les appelle les collabos, c’était au temps de la guerre mondiale…je ne crois pas qu’ils soient toujours en vie en Italie et en Allemagne…

      14
      7
      Kouder Belala
      2 décembre 2018 - 15 h 32 min

      Ya Sahbi; tu ne trouve pas normal que ces gens là ne nous respecte point et dans ce même ordre d’idée ,,c’est malheureux de le dire, notre valeureuse révolution et son glorieux peuple. Finalement; Il n’y a qu’a voir les biens mal acquis et à cause d’eux et les agissements de « CERTAINS » de nos dirigeants et qui plus est ont décidés, sans honte bue, de leur donnè des bâtons pour nous humiliés puisqu’ils ont couvert leurs arrière en achetant des biens aux champs Elysès et autres pays Européens tel Suisse, Espagne etc..

      12
      2
    Tarass Boulba
    2 décembre 2018 - 13 h 02 min

    Cher Youcef Benzatat à partir de la réaction des médias français … « on ne touche pas aux symboles de la France et rien ne peut justifier un tel affront » …. , vous avez choisi de ire votre analyse en évoquant le honteux et horrible colonialisme français ! C’est une vision, c’est votre choix. Les symboles d’un pays , d’une république » doivent être légitimement protégés par chacun ! Mais l’affaire des gilets jaunes ne peut être mis en parallèle avec l’insurrection algérienne contre le colonialisme ! çà n’a rien à voir du tout et vous le savez mieux que moi ! La révolution algérienne est autre degré d’analyse.

    Moi je pense qu’il fallait plutôt critiquer les médias et certains politologues français, sur leur manière de couvrir les évènements tragiques qui se sont passés ou se passent ici chez nous en Algérie (octobre 88, les évènements de Kabylie , la gestion sécuritaire des années 1990 etc… etc..) par rapport à ceux qui se passe en France. L’injuste et horrible guerre d’Algérie est certes un sujet sur lequel il faut revenir en tout temps mais quand il le faut ! Ici il me semble qu’il fallait insister plutôt sur leur manière (le double face, le double jeu) d’analyser la gestion de ce qu’on appelle le rétablissement de l’ordre par leurs services de sécurité et les nôtres ! Pour eux, en Algérie, nos services de sécurité, policiers, gendarmes et militaires sont sanguinaires, violents, tueurs et dictateurs, mais en France ce sont de « braves hommes patriotes, gentils et inoffensifs » qui ne font que défendre la République, l’ordre public et les symboles de la France ! Il me semble que c’est par ce biais qu’il fallait plutôt les attaquer ! Peut-être suis-je un peu trop imprudent en parlant ainsi !!! Avec tous mes respects d’internaute !

    24
    3
      Zaatar
      2 décembre 2018 - 17 h 39 min

      @Tarass Boulba,
      Le but unique de Youcef Benzatat est faire un lien du sujet avec Kamel Daoud afin de matraquer sans relache le bonhomme. C’est ainsi. Qu’il continue de le faire on ne pourra l’en empecher. Un jour peut etre il se dira qu’il en a fait assez, et d’un autre cote Kamel Daoud sera toujours la a ecrire. L’algerien est vraiment atypique, et je remercie Fellag pour toutes les caricatures qu’il en a fait.

      14
      5
    Mir
    2 décembre 2018 - 12 h 56 min

    Quel micmac. Passer des gilets jaunes à la Révolution algérienne en repassant par Kamed Daoud. Et après ce texte sans queue ni tête on ose encore critiquer des vrais écrivains. Cet article reflète exactement le niveau de son auteur. Une sorte de Trabendiste littéraire qui importe ses écrits à bas prix pour les revendre au kilo.

    29
    64
    Rayés Al Bahriya
    2 décembre 2018 - 12 h 54 min

    Le peuple révolutionnaire dépassera les triomphes
    Des Arcs , avec ses Arcs il triomphera …voilà la seule oeuvre triomphale à ajouter à leurs Arcs.

    Pendant ce temps là, ce régime macronien , fait du harki une valeur sacrée de la république reconnaissante, dans le but de souiller le triomphe de l’Algérie en lutte pour son indépendance nationale, soit un Triomphe….unique dans l’histoire du 20e siècle….Après 132 années de crimes et genocides…..

    81
    61
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 12 h 34 min

    « la profanation de sa mémoire par des écrivains issus de ce peuple, ces derniers seront élevés au rang de héros de la liberté et du courage… » Arrivé à ce passage je me suis dit c’est du déjà vu.Je me précipite vers l’auteur de l’article sans le terminer et qu’est que je trouve ? Y.B. et son obsession daoudienne qui ne le quitte pas même dans un coma profond. Le journaliste ou l’écrivain se reconnait dans son style et Y.B dans son obsession daoudo-selssalienne.

    14
    10
    Ifri Body
    2 décembre 2018 - 12 h 34 min

    Pour déposer nos avoirs dans les comptes français, acheter de l’immobilier, demander des visas, signer des accords pour faire des soins, avoir des facilités pour nos étudiants (30000) et demander le passeport ou la carte de résidence, on l’aime bien la France. Quelle hypocrisie de la part de ceux qui se disent élites algériennes qui passent leurs temps à vomir sur la France dans les différents médias mais mangent dans la soupe française à longueur d’année aux détriments des citoyens algériens qui désespèrent. A quand un mouvement des gilets jaunes chez nous? Juste mettre un gilet jaune pour aller travailler et/ou se promener sans manifester, de façon pacifique. Ce serait une bonne manière de nous compter,de mettre une pression sur ces clans qui s’entre déchirent pour leurs privilèges. De dire à cette minorité que nous le peuple Algérien, nous aspirons, méritons au bonheur et nous voulons une redistribution équitable . Chiche, lançons la campagne!

    61
    6
    1commentaire
    2 décembre 2018 - 12 h 03 min

    Pour l’Amour des générations futurs oublions ce passer tragique qui a était faussé par cela même qui veulent pas d’un Avenir pour son pilier qui et sa jeunesses ils ont trahie les combattants de la liberté et justice ils sont en ce moment au sommet de l’état la France avance et nous on recule avec c’est ennemies de l’humanité qui gouverne chez nous et cela depuis l’indépendance ils ont muselé tout un peuple et ont veut nous faire avaler que la faute c’est les autres foutaise la faute c’est le FLN un parti maudit depuis la mort de Ben Mhidi Et bien d’autres qui ont était vendu (Allah Irahemhoum)…donc ce qui ce passe ailleurs les Algériens n’ont rien à faire le plus important c’est le développement stabilité sérénité et le bien vivre ensemble…

    37
    2
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 11 h 44 min

    Mr Benzetat,vous profitez de n importe quelle circonstance pour tomber sur nos écrivains qui ont du succès à l international…
     »Habbes yarham babek »,pourquoi vous déformez leurs écrits ou alors vous n avez rien compris à leurs romans fiction?

    32
    38
    Hend Uqaci
    2 décembre 2018 - 11 h 42 min

    « qu’un de ces écrivains qualifia sur les colonnes du New York Times du 15 octobre 2018 de risibles, de vaniteux et de profiteurs ».

    Décidément, tous les prétextes son bons pour casser du KD ?

    Il ne peut pas retenir son refoulé c’est son alter ego, alors il lui lâche la bride, en toute occasion . Il faut lire que « les gilets jaunes » c’est la conséquence de ce que KD a écrit dans le NYT .

    Vous autres vous ne voyez pas le lien de cause à effet, et même s’il y en avait un vous ne pouviez le voir. Parce que vous autres vous ne lisiez que pour lire. Et si possible c’est un regard distant que vous jetez sur vos lecture.

    Appliquer donc la YB ! Prenez une cuillère … Non allez-y à la louche carrément !

    Et remuez fort, jusqu’à ce que la m… qui est au fond remonte à la surface et envahit votre cerveau. Quand l’ivresse vous a totalement débridé les neurones et désinhibé , lâchez-vous et envoyez tout ce que vous avez dans les tripes.

    C’est ainsi que pourriez atteindre par concomitance Macron et KD, et vous pourriez venger toutes les victimes du colonialisme,

    13
    9
    Salim Samai
    2 décembre 2018 - 11 h 32 min

    Je ne vous comprends pas! Le NYTimes ne connait AUCUN Francais!
    Quelques uns y publient parfois une opinion en tant qu´ »Invite ».
    Demain, c´est fini, finito! Personne ne les connait…..a part Pickety et l´Inegalite qu´Obama voulait souligner!

    VOUS les GONFLEZ et leur accordez une Importance qu´ils n´ont pas!
    B.H.Levy begaiait sur CNN. Le lendemain, c´est fini. Comme la banane, une fois consommee (le but achevé) on JETTE la peau!

    7
    1
    Aigreur Algérienne
    2 décembre 2018 - 11 h 31 min

    C’est vraiment obsessionnelle de ramener tout à l’Algérie en faisant une corrélation entre gilets jaunes et notre pays. Arrêtons de pester notre rancœur, nos frustrations en cherchant toujours ailleurs les causes de nos problèmes. Occupons de notre pays qui a échoué après 56 ans d’indépendance avec cette gérontocratie qui luttent pour garder le pouvoir. Ils en veulent encore car pas rassasié d’avoir ruiné le pays, de s’être enrichi en nous spoliant,… ect. Si nous étions des citoyens d’une vrai République démocratique digne de ce nom, nous demanderions NON au 5ème mandat, la mise en retraite du Ministre de la Défense, de Said Saidi, de Medelci, de Bensalah, de Lehbiri et tout les autre dinosaures aux postes stratégiques du pays, ainsi que vrai politique économique créatrice de richesse et de valeur ajoutée. Nous sommes dans le degré zéro de la pensée, de la réflexion car dans l’impuissance de nous projeter, aigri par nos faiblesses ,nos échecs , notre incapacité à nous émanciper. On préfère toujours aller à la facilité en critiquant la France, le Maroc, Israël, … c’est toujours plus facile que de faire son auto critique. Et arrêtons d tirer toujours sur nos talents, Kamel Daoud, Yasmina Khadra et tous les autres ont fait plus pour l’Algérie que 99% des Algériens, ils font briller l’Algérie à l’International et leurs réussite, ils la doivent uniquement à leurs compétences, leurs talents. Posez-vous la question: « Qu’est ce que je peux faire pour pays » au lieu d’attendre tout de l’Algérie en tétant à la mamelle de la Sonatrach comme des assistés / tubes digestifs aigris . Construisons notre pays si ce n’est pour nous, au moins pour nos enfants et les générations futurs.

    42
    50
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 11 h 24 min

    a quand les gilets jaunes en algerie

    11
    19
      Anonyme
      3 décembre 2018 - 0 h 54 min

      Il faut libérer les esclaves de la monarchie alaouite. Il ya urgence.

      1
      2
    anonyme
    2 décembre 2018 - 11 h 22 min

    ah nous les algerien on’est fort on’aime pas la france on critique la france et même on parle de la france un pays pauvre et le paradoxe tout les algeriens veulent aller en france même au sacrifice de leur vies quel paradoxe

    35
    5
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 11 h 12 min

    Bonjour les gilets jaune je tiens a saluer votre action qui rappel les années Marx Zola etc.. je vous demande d’aller chercher dans les maisons des dirigeants des pays de tiers monde qui ont ruinés leurs pays pour avoir autant d’immigrer clandestins chez vous, je vous demande d’aller vers les maisons de ces criminels qui se trouve a Paris concernant l’algérie regarder la page facebook de rachid nekaz…

    14
    3
    الهوارية في فرنسا
    2 décembre 2018 - 11 h 08 min

    La France était sous Prosac, maintenant elle se réveille!!!!

    5
    11
      anonyme
      2 décembre 2018 - 12 h 36 min

      et les algeriens sont sous quel médicaments c’est sur que plus dur que prosac

      14
      5
      Anonyme
      2 décembre 2018 - 12 h 57 min

      On critique la France à longueur de journée mais on vit chez elle et on bouffe son pain sans rougir.

      16
      6
    Ch'ha
    2 décembre 2018 - 10 h 59 min

    Je vais être très terre à terre : ça ne se limite pas à une simple hypocrisie mais du bashing permanent obsesssionnel et récurrent envers le pays et tout symbole qui le constitue.
    Ces pseudos écrivains s’ils ne crachaient pas sur le pays leur pays ne seraient même pas publiés et meRdiatisés c’est là tout le deal. Indignation à géométrie variable. Esprit postcolonial comme je dis qui voudrait que l’algérien ou que le bougnoul algérien soit toujours l’indigène et même l’indigène de service.
    Excellent article.

    12
    21
      Zaatar
      2 décembre 2018 - 11 h 27 min

      @Ch’ha,

      Mais, vous cependant, vous avez la nationalité Française, vous vivez en France… je n’arrive pas à comprendre vos immixions dans AP, ni vos regards en interstices entre la France et l’Algérie ni même les interractions entre-melées entre les différentes idées sur chacun des deux pays qui n’ont en fait rien à voir l’une avec l’autre… faire le tracée d’une frontière vous semble appremment très problématique, je me trompe…?

      16
      7
        Anonyme
        2 décembre 2018 - 16 h 37 min

        @Zaatar. Mais c’est du fascisme ça Mr Zaatar! cette dame ne s’immisce pas dans AP elle fait des commentaires au même titre que vous et tous les autres, elle en a tout a fait le droit. Il faut aller faire cette remarque aux sionistes qui eux s’immiscent effectivement de temps en temps sur le site AP. Combien même elle aurait la nationalité française cette lectrice d’AP parle avec amour de l’Algérie, c’est une algérienne et c’est une patriote, en tout cas c’est ce qui ressort de ses commentaires. Il ne faut as être gratuitement méchant Mr Zaatar

        3
        2
          Zaatar
          2 décembre 2018 - 17 h 45 min

          Merci pour votre remarque cher anonyme. @Ch’ha a cependant tres bien compris mon commentaire et l’a tres certainement pris avec humour. Ch’ha n’avait pas besoin d’un secours cependant, Ch’ha vous dira comment on se defend proprement et avec humour.

          1
          4
        Anonyme
        2 décembre 2018 - 19 h 05 min

        Cette chose dite « Ch’ha » doit etre Mme CH même mentalité meme débit d’insanités.Ils jouissent des bienfaits de la démocratie et de la liberté française,bouffent le pain des français et crachent dans la soupe de leur bienfaiteurs.Si vous aimez tant l’Algérie venez y vivre.

    Ne noyons pas le poisson S.V.P !
    2 décembre 2018 - 10 h 49 min

    On a mieux à faire à nous occuper de nos problèmes. Un dicton populaire bien de chez-nous le résume assez bien : « Sa baraque est pleine de détritus, il se propose d’aller balayer la mosquée ».

    26
    4
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 10 h 10 min

    Cet article ne parle pas de la France mais de l’obsession récurrente de Mr Benzatat : « C’est le cas de ces écrivains qui manifestent dans leurs écrits un acharnement obsessionnel… ». On devine qui il vise en particulier !

    29
    10
      Metek
      2 décembre 2018 - 11 h 22 min

      C’est plus fort que lui , Mr Y.B ne peut s’empecher de meler Mr K. Daoud meme si le sujet de son  » article ou contribution  » porte sur :  » l’influence philosophique de la culture lemurienne sur les tempetes solaires dans la galaxie  »
      Il voit du Kamel Daoud partout au point qu’il n’en a perdu le sommeil et est devenu somnanbule affabulateur delirant. rebi iychafih meskine… ahlil

      22
      3
        Zaatar
        2 décembre 2018 - 12 h 35 min

        Je pense effectivement qu’il est gravement atteint et qu’il devrait aller se faire soigner… les hopitaux on n’en manque pas et les medecins aussi… et s’il veut on peut très bien lui conseiller de très bons toubibs.

        13
        6
          Anonyme
          2 décembre 2018 - 14 h 25 min

          Belahmar avec quelques séances de roqia lui rendrait service en échange de quelques millier de dinars algérien.

          6
          3
    Anonyme
    2 décembre 2018 - 9 h 43 min

    Kamel Daoud, puisque c’est de lui dont s’agit a choisi son camp. Mais il ne pourra jamais affecter la valeur des héros décédés ou vivants qui ont mis à genou une puissance nucléaire et chassé le colonialisme qui a tenté d’aliéner notre peuple. Si ce journaliste avait un minimum de dignité, il aurait respecté la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour lui permettre d’être ce qu’il est aujourd’hui au lieu d’être un petit cireur miséreux. Nous qui avions vécu notre enfance dans la nuit coloniale savons ce que cela signifie. Son ingratitude n’a d’égal que son larbinisme à vouloir plaire à ceux qui ne le voient qu’ainsi fait, ses prouesses littéraires sont le dernier de leurs soucis. Le harki de notre glorieuse révolution a été utilisé et largué quand il est devenu inutile. Heureusement l’Algérie a de grands écrivains qui ont vécu les brutalités et l’inhumanité du colonialisme et ont témoigné en hommes libres et dignes de cette époque effroyable. Allah yarham Kateb Yacine, Mouloud Feraoun, Mouloud Mammeri, Mohamed Dib, Assia Djebar, Malek Haddad et les autres dignes enfants de l’Algérie héroïque.

    38
    65
      mouatène
      2 décembre 2018 - 10 h 48 min

      cher Monsieur, ce que vous dites est vrai !!! je n’ai pas pu empecher la forte émotion qui m’a envahie. à cet égaré je lui poserais une question:  » le peuple algérien a financé vos études et vous a accordé une bourse d’office. vous avez été nourri et logé gratuitement jusqu’à l’obtention du diplome qui vous a permis une situation finacière honorable. en signe de reconnaissance, qu’avez vous rendu à ce peuple ? « 

      16
      42
      mouatène
      3 décembre 2018 - 15 h 58 min

      cher anonyme bonjour. le constat est sans appel. ici, chez nous, il reste toujours le résidu de ceux qui ont trahi leurs familles et ont pris la tangente en 62, à bord des halftracs

      3
      1
    Lyes2993
    2 décembre 2018 - 9 h 41 min

    C’est vrai que tous ces gens se sont habituées au confort procuré par leur pays quand il profite de la destruction des peuples et l’exploitation des richesses de leurs pays ! A présent, il faut mettre la main à la poche .. le Pétrole du Gabon gratuit, l’Uranium du Niger pour une Bouché de Pain, le Café, le Cacao, le Coton de la Côté d’Ivoire, les voitures low-cost sans taxes et les produits agricoles pas cher du Maroc, les vacances presque à l’oeil en Tunisie, le Gaz naturel pas si cher de l’Algérie, l’Argent du Trésor de l’ensemble des pays FCA, etc .. tout cela c’est fini ! Tous ces pays en ont marre de voir leurs meilleurs filles et fils souffrir, mourir ou s’échouer sur les rives de la Méditerrannée … et exigent à présent la fin de la Francafrique ! mais le peuple français n’est pas prêt à céder tous ces priviliges qui constituent tout ce confort d’antan !! Mais évidemment cela se comprend, leurs politicards leur ont tellement menti sur la dépendance de leur pays que maintenant la prise de conscience passe mal ! le plus dur semble à venir ! mais comme tous les autres peuples du Monde, le peuple français s’adaptera à ses nouvelles conditions d’existance … quant aux nostalgiques de la colonisation et leurs groupuscules d’extreme droite, ils continueront à penser que les ‘bougnoules » et « les nouveaux migrants » sont la cause racine …. sans penser une seconde que pour eux, c’est la solution !

    24
    45
    Brahms
    2 décembre 2018 - 9 h 16 min

    En 2018, le système colonial s’applique toujours en France.

    – Tout d’abord, il y a un gros écart entre des retraités fonctionnaires et des retraités du privé, l’écart est de 1 000 €, en moyenne soit 12 000 €, par an. Les salaires sont aussi plus petit pour les salariés du privé avec des taux de cotisations plus élevées en moyenne 27 % de charges sociales que pour les fonctionnaires qui ont des salaires plus élevés et moins de cotisations à payer. Le système est bancal et illégal. Les fonctionnaires ont également des niches fiscales pour défiscaliser 100 % de leur revenu devenant (non imposable) avec de gros salaires. Si bien que la charge financière a été mise sur le dos des salariés du privé et malgré tous les smartphones (TVA encaissée) mis en circulation depuis des années, il n’y a que des taxes sur des taxes à payer sans arrêt. Le système commence à s’écrouler car les gens sont moins idiots qu’il y a 40 ans. Par conséquent, quel est l’intérêt de bosser plus pour l’Etat et ses commis, que pour soi – même, alors que ce même Etat vous méprise ?

    12
    33
    Abdelrahmane
    2 décembre 2018 - 8 h 31 min

    Bravo ! bravo, monsieur youcef benzatat, digne fils de Constantine, l’antique cirta la punique. Vous avez mis le doigt au dessus et vous allez sùrement éveiller les consciences. Merci. j’y reviendrai, à ce fil, in chaa Allah.

    18
    26
      Abdelrahmane
      2 décembre 2018 - 9 h 10 min

      Je voulais écrire ‘…le doigt au dessus de la plaie’, mais une mauvaise manipulation au moment du postage a effacé une partie du message.

      11
      13
        Anonyme
        2 décembre 2018 - 17 h 48 min

        Oui on a tres bien compris le doigt d’honneur

        3
        1
    Rascasse
    2 décembre 2018 - 8 h 22 min

    Oublions la France SVP , ignorons la France et ça sera le début de la solution de l’Algérie
    N.b: je ne parle pas d’oublier les crimes des français en Algérie

    51
    12
      Anonyme
      2 décembre 2018 - 8 h 36 min

      C’est comme si vous demandez à quelqu’un habitant dans un quartier quelconque, oubliez vos voisins, ignorez les.
      Vous demandez l’impossible.
      Ils sont nos voisins qu’o n le veuille ou non.
      Ils sont là alors il faut faire avec.
      A moins de faire déménager toute l’Algérie sur une planète vierge.
      A moins de faire ériger un mur sur nos frontières maritimes et interdire toute sortie vers la France.
      C’est ce que vous voulez. !
      N’oubliez pas que nous sommes un pays de musulmans, et il nous est demandé d’être en bonnes relations avec tout le monde. D’autre part notre situation de méditerranéens, fait que le propre des habitants de ces régions sont connus pour leur gaieté, hospitalité, et le bonheur de vivre en paix avec tout le monde.
      Là vous pouvez voir que vous faites erreur l’ami sur toute la ligne.
      Portez vous bien.

      14
      32
        Rascasse
        2 décembre 2018 - 10 h 38 min

        Ignorons la comme modèle de gouvernance , comme modèle de référence dans tous les domaines, la France est un pays colonisateur spoliateur des richesses des autres peuple, elle ne doit sa pseudo prospérité qu’au crime au vol et la rapine, comme je le dit toujours le FLN bis a réduit l’algerien a choisir son colonisateur, les occidentaux ne veulent pas d’une nation voisine émancipée autre que leurs semblables,il faut cesser d’etre naïf , l’Algérie a tous pour être une référence si seulement ses enfants sont considérés à leur justes valeurs dans leurs pays, pour finir une nouvelle preuve de l’originalité du pays Algerie : la récente découverte à Sétif

        7
        16
        mouatène
        2 décembre 2018 - 10 h 57 min

        pour tout algérien, porter la france dans son coeur c’est faire exception. faire exception c’est etre unique en son genre. enfin, c’est ce que je penses. a moins que l’on associe l’avis de daoud l’égaré et ses semblables.

        5
        48
      Anonyme
      2 décembre 2018 - 8 h 39 min

      D’accord. Ignorons ce pays. Parler de lui c’est lui donner trop d’importance, il faut le guérir de sa suffisance : ignorons ce pays et occupons-nous de nos propres affaires. Parler de ce pays devient saoulant.

      24
      39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.