Sahara Occidental : blocus sécuritaire marocain à El-Ayoune et Boujdour occupées

RepressionElAyoune
Une manifestation pacifique réprimée à El-Ayoune occupée. D. R.

Les deux villes occupées d’El-Ayoune et de Boujdour ont connu, mardi 4 décembre, un blocus répressif intense dans les rues et les ruelles, mené par les forces d’occupation marocaine à travers des opérations de répression et de violence à l’encontre d’un groupe de manifestants, se soldant par l’arrestation de deux journalistes sahraouis qui étaient en train de rapporter les faits.

Les forces d’occupation marocaine, rapporte l’agence de presse sahraouie (SPS), ont encerclé, depuis mardi matin, les rues et ruelles proches du quartier Mitala au centre-ville d’El-Ayoune occupée, et ce, en prévision des manifestations auxquelles a appelé la Coordination des droits de l’Homme, en vue de revendiquer l’application de la légalité internationale concernant le droit du peuple sahraoui à la liberté et ainsi que ses revendications légitimes.

Des patrouilles des forces d’occupation marocaine ont eu recours à la violence à l’encontre d’un groupe de manifestants constitué majoritairement de femmes, et ce, au niveau de l’avenue de La Mecque, a rapporté SPS, reprise ce jeudi par l’APS.

L’assaut féroce subi par les Sahraouis à El-Ayoune occupée s’est manifesté à travers les patrouilles des forces d’occupation marocaine qui ont abouti à l’arrestation des journalistes et activistes des droits de l’Homme Ibrahim El-Dihani et Nouzha Khettari alors qu’ils couvraient, constataient et recensaient les violations subis par les manifestants sahraouis. Les deux activistes ont été reconduits au siège de sûreté de l’occupation, précise SPS.

La ville de Boujdour occupée a connu le même scénario, où les forces d’occupation ont encerclé des citoyens sahraouis qui envisageaient de répondre à l’appel lancé par la Coordination des droits de l’Homme au Sahara Occidental. La SPS a indiqué que la journaliste sahraouie Houda Bokna a été agressée et empêchée de sortir du domicile familial, tandis qu’un autre groupe de manifestants a été victime de violences et de passage à tabac, à l’image de de Zinbou Babi et de Fatima El Hafidi.

R. I.

Comment (7)

    Anonymeplus
    7 décembre 2018 - 2 h 50 min

    Le salut et l’honneur du Sahara Occidental doivent se matérialiser par les armes.
    Seule la reprise de la guerre libérera le Sahara Occidental, le royaume du haschich ne comprend que ce langage.

    5
    2
    Iwen
    7 décembre 2018 - 0 h 34 min

    Pour l’instant, aucune de ces population n’a émise l’idée de se fédérer avec l’autre, je parle des RIFAINS et des POLIOSIES qui, s’ils devaient coordonner leurs actions, ils seraient en mesure de faire sortir ce Mohamed 6 de sa torpeur (sans jeu de mot !)

    3
    1
    Vangelis
    6 décembre 2018 - 19 h 24 min

    Salopards de colons voleurs, trafiquants, délinquants et spoliateurs.

    Et ils se disent musulmans sous la conduite du prétendu Amir el Mouminines.

    57
    14
    Vroum Vroum 😤..
    6 décembre 2018 - 18 h 20 min

    Oh Pouvoir Maroc Mohamed 6…C’est vers Ceuta et Mellila et l’îlot du Persil colonisé par l’Espagne encore en 2018 qu’il faut vous tourner .. Où est votre bon sens si vous en avez un !! .Alors que votre Maison est colonisée , occupée par des Étrangers , vous préférez regarder ailleurs !! … Liberez Ceuta et Mellila et l’îlot du Persil colonisé par l’Espagne ..!..Avez vous encore le sens de la Raison ?..Êtes vous Raisonnables..?..De mon point de vu..Non !

    21
    16
    Felfel Har
    6 décembre 2018 - 16 h 50 min

    Pendant la guerre d’Algérie (en 1956?) et pour montrer au monde que le FLN (le vrai) le représentait bien, au moment de l’examen à l’ONU de la question algérienne, le peuple s’est distingué par des manifestations et des grêves. Pourquoi les Sahraouis sont-ils si silencieux en ce moment crucial de leur existence, alors que leur destin se dessine à Genève? Ne peuvent-ils pas exprimer leur soutien au Polisario d’une manière ou d’une autre? Celà renforcerait la main de leurs négociateurs.

    21
    14
    Mohamedz
    6 décembre 2018 - 14 h 06 min

    Ca rappelle la politique colonialiste de la France en Algerie et celle actuellement d’Israel en Palestine.

    37
    17
    M'hamed HAMROUCH
    6 décembre 2018 - 14 h 03 min

    Effectivement et tout en s’inspirant de la Révolution Algérienne, le peuple du Sahara occidental. sous la conduite du Front Polisario, avait décidé d’une greve générale de huit jours suivie de manifestations dans les principales ville du Sahara occidental et ce, a partir du 4 décembre soit la veille de la rencontre de Geneve.

    33
    20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.