Un ange autiste enfermé par sa maîtresse d’école

Comment (4)

    selma
    9 décembre 2018 - 13 h 26 min

    C’est une maîtresse qui devrait faire l’objet d’un suivi par un psychologue , pour ne pas dire un psychiatre

    Djeha Dz.
    6 décembre 2018 - 20 h 13 min

    Punir un éléve, cela équivaut à une incapacité professionnelle. C’est l’expression violente et injuste de l’échec d’un enseignant dans l’exercice de sa mission face à son élève.
    La punition, n’a jamais rendu quelqu’un plus intelligent ou meilleur.

    Argentroi
    6 décembre 2018 - 18 h 33 min

    C’est tout simplement mettre un élève au piquet !

    Djeha Dz.
    6 décembre 2018 - 13 h 28 min

    À quoi s’attend l’enseignant(e) qui use le châtiment pour instruire ? Nous ne sommes plus dans les zaouïa de la falaka.
    C’est inadmissible. Enfermer un enfant. La preuve, d’une carence professionnelle grave.

    Enseigner, n’est pas un métier quelconque, c’est un sacerdoce qui demande une véritable passion, de l’amour pour les autres et une pédagogie de qualité.
    Cette mission difficile, noble et délicate, ne devrait être confiée qu’aux personnes réellement bien préparées.

    J’espère que ce problème sera soumis à la plus haute hiérarchie de l’enseignement, afin de mettre un frein à la maltraitance des enfants dans les écoles..

    16
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.