France : barricades, échauffourées et gaz lacrymogènes dans les rues de Paris

barricades, Gilets jaunes
Un 4e samedi chaud et enfumé sur les pavés parisiens. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Les «gilets jaunes» battent le pavé encore ce samedi 8 décembre, pour le 4e samedi de suite. La France est en alerte rouge et Paris a commencé à faire ses barricades dès vendredi. Commerces fermés, spectacles annulés, matches de foot reportés, programme du Téléthon et parcours de la marche pour le climat changés : partout dans le pays, des dispositions exceptionnelles sont en vigueur pour se prémunir d’une nouvelle flambée de violences, comme celles qui avaient entaché les manifestations du 1er décembre.

Quelque 31 000 «gilets jaunes» sont sortis dehors ce samedi. Ils étaient 36 000 la semaine dernière à la même heure. Face au risque d’une nouvelle explosion de violences, un dispositif policier «exceptionnel» équipé de véhicules blindés est déployé sur tout le territoire avec 89 000 membres des forces de l’ordre, dont 8 000 à Paris. En milieu de journée, environ 2 000 personnes, membres des «gilets jaunes», manifestaient sur les Champs-Elysées à Paris.

Beaucoup d’entre eux se sont mis à genoux devant les forces de l’ordre sur les Champs-Élysées ce samedi pour marquer une volonté de pacifisme, mais aussi en référence aux 151 jeunes interpellés jeudi à Mantes-la-Jolie, avant d’être dispersés. Vers 15h50, les autorités françaises ont fait état de 615 interpellations à Paris, dont 508 gardes à vue.

Les autorités qui craignent de voir se reproduire dans Paris les scènes d’émeutes urbaines ont renforcé les contrôles dans les gares et pratiquent la fouille systématique aux abords des lieux de manifestation. Des masques à gaz, des boules de pétanques, des marteaux et même des extincteurs ont été saisis par la police lors de ces contrôles. Plusieurs véhicules – au moins une voiture et un scooter – étaient encore en feu boulevard de Courcelles (8e arrondissement).

Contrairement à la capitale française, la situation est plutôt calme en régions. A la mi-journée, l’AFP rapporte que 2 000 «gilets jaunes» ont défilé à Marseille, 500 à Nice, où ils ont observé une minute de silence devant le palais de la Méditerranée «pour tous les morts et blessés des manifestations depuis trois semaines». Au sud de Montélimar, des «gilets jaunes» ont bloqué l’accès à la plateforme Amazon et celle d’Easydis, (qui approvisionne le Groupe Casino). Si quelques dizaines de personnes ont été interpellées à Grenoble, Toulouse et Bordeaux, la situation reste calme.

S. S.

Comment (7)

    Vroum Vroum 😤..
    9 décembre 2018 - 22 h 43 min

    Une petite réflexion en plus…lors de la fête de la musique , le Président Macron fraîchement élu organisa une petite Techno Parade Musicale sur le Perron de l’Elysée où un Groupe de danseurs « speciaux mini Gay Pride « ..ambiance folle..danserent ..du jamais vu à l ‘Élysée !!..Pourquoi Merlin l’Enchanteur à misé sur le Candidat auto Fabriqué Macron ..?

    Felfel Har
    9 décembre 2018 - 16 h 55 min

    Ceux qui tentent, par force ou par malice, d’imposer leur « agenda » (en latin, ce qui doit être fait) au détriment de celui du peuple qui les a « théoriquement » élus (l’ont-ils vraiment été avec un taux anémique ou une trés forte abstention?) sont condamnés à revoir leur copie. La souveraineté, donc le pouvoir, appartient au peuple. et s’il arrive que quelqu’un venait à le leur confisquer, il s’exposerait à tous les dangers. Certains « oublieux » l’ont payé de leur vie, d’autres ont été contraints à l’exil.
    Une seule sortie de crise s’impose à eux, la démission, le retrait/la retraite pour certains octogénaires!

    Ch'ha
    9 décembre 2018 - 14 h 18 min

    Avant même la fin de l’article j’allais écrire à LYON RIEN pas vu, hormis mes harceleurs persécuteurs en gilets oranges si si sans rire (scénar plus que limite) des fonctionnaires de la ville fidèles au poste et les badauds de la fête des lumières.
    « ÉTONNANT NON ? » pour reprendre le cultissime Desproges.

    Vroum Vroum 🙄..
    8 décembre 2018 - 21 h 16 min

    Le Pouvoir Français n’est plus , il s’accroche …La tromperie n’y aura durée qu’un temps !… Qui a élu ou placé
    Hollande , et Macron Présidents !!?… Une question qui s’impose maintenant !… Qui est ce Merlin l ‘Enchanteur ou Falcificateur ?… Car le Problème N’est pas Macron , mais ce Merlin l’Enchanteur .

    15
    3
      Vroum Vroum 😤..
      9 décembre 2018 - 9 h 47 min

      Et oui Merlin l’Enchanteur…La Finance , Banquiers , les Bankers !!!…

      Campagne électorale Présidentielle..Hollande : Mon ennemi est la Finance…une Fois Élu..il envoi en mission Macron à Londres rassurer la Finance..et plus tard appliqué le programme douteux pro finance..Le « Président  » Macron poursuit le même Programme..casser les acquis sociaux..travailleurs détaché ..appliquer le Programme Européen…Selon le point de vu Rapaces Bankers..Rotshild en tête…Merlin l’Enchanteur est face au Peuple Français qui dit Non !..pour la suite est ce que Merlin s’écrase ou se rebiffe ?…
      et les Français se laisseront-il dépouiller? ou continuer le Gillet Jaune…Les Banques contre le Peuple…La Tête de Louis 16 à quand même rouler au sol !!…. et ça fait réfléchir Merlin qui tient à sa tête .

      Zaatar
      9 décembre 2018 - 10 h 40 min

      Et apparemment ce Merlin l’enchanteur est plus fort et plus malin que le peuple Français, et à chaque fois il les domine en faisant passer son candidat… il est drolement Fortiche ce Merlin l’enchanteur, à moins que ça soit le peuple Français qui est plutôt idiot…

      3
      1
      Ch'ha
      9 décembre 2018 - 14 h 12 min

      @Vroum Vroum
      Jacques Attali a dit qu’il faisait les présidents de la République française et qu’il connaissait déjà le nom du prochain ou prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.