France : le gendarme de la presse appelle les journalistes à lâcher les Gilets jaunes

Olivier CSA
Olivier Schrameck, président du CSA. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Evoquant la couverture de la mobilisation des Gilets jaunes d’aujourd’hui, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), le gendarme de la presse en France, a appelé, hier, dans un communiqué «à la responsabilité, lourde et complexe, des médias audiovisuels». Le CSA a demandé également «à chacun d’être attentif au respect du travail des journalistes et des équipes de reportage».

Il recommande ainsi «de ne pas diffuser d’informations susceptibles de mettre en danger les forces de sécurité et la paix civile», et «met en garde contre toute diffusion complaisante, déséquilibrée ou insuffisamment vérifiée d’images et de commentaires qui attiseraient les antagonismes et les oppositions». Autrement dit, le CSA veut que les journalistes en fassent le moins possible et lâchent les Gilets jaunes dans le but d’asphyxier médiatiquement le mouvement de protestation qui risque de se terminer par la destitution du président Macron et une guerre civile.

La semaine dernière, des milliers de « gilets jaunes » ont manifesté sur les Champs-Elysées et la situation a dégénéré dans plusieurs quartiers de la capitale, donnant lieu à des scènes de guérilla urbaine avec d’impressionnants dégâts, de l’Opéra à la prestigieuse avenue Foch, en passant par la rue de Rivoli et aux abords de l’Arc de Triomphe. L’Élysée redoute de nouveau une « très grande violence » ce samedi, et les services de renseignement ont fait passer tous les voyants au rouge en alertant sur la mobilisation des mouvements « d’ultradroite » et « d’ultragauche ».

S. S.

Comment (8)

    benchikh
    9 décembre 2018 - 8 h 34 min

    bien confortable au chaud ce Mr Olivier Schrameck « issue d’une famille juive Alsacienne » bien évidemment il est laîque avec sa toute petite kippa sur sa tête .

    Vroum Vroum 😤😞
    8 décembre 2018 - 23 h 18 min

    Enfoirés de CSA de Conseil Supérieur de l’audiovisuel…Quand sur les plateaux de télévision les Zemour et Le Pen et Bhl , Finkielkraut et Tartempion font de l’Islamophobie en direct , Ces Enfoires de CSA se la bouclent , et là ils demandent la libération de gilets jaunes bien Français de souche !!..Pourritures de CSA vendu à Israël . .CSA Chen de Garde bien dressé et aboie sur Ordre . .J’ai du respect pour les Gilets jaunes et les soutient..mais J’ai voulu démontrer les Hypocrites du CSA deux visages . .

    PREDATOR
    8 décembre 2018 - 19 h 08 min

    LES MERDIAS FRANÇAIS SONT DANS LEUR MAJORITÉ ÉCRASANTE AU SERVICE DES GOUVERNANTS ET DE L’EMPIRE DU MAL
    VIVE LES PEUPLES INSOUMIS AU DIKTAT DES CAPITALISTES ET DE LA HOGRA
    AUX SUIVANTS

    Apache
    8 décembre 2018 - 12 h 29 min

    Au risque d’être cynique, je dirais « bien fait pour la France raciste »! C’est probablement la fin de la cinquième République et c’est tant mieux. Il leur faut simplement trouver un autre politicien de la trempe de De Gaule pour remettre de l’ordre dans ce pays. Il ne reste plus d’homme de cette valeur en France.

    25
    mouatène
    8 décembre 2018 - 10 h 05 min

    bien sur !!! c’est la panique !!! les malins ont peur de perdre les salaires de pachas et ils doivent se ranger du coté de la classe politique qui est en ce moment dans la tourmente et que meme le crif n’y peut rien. le peuple FRANCAIS a décidé de s’unir pour crier dans la rue toutes les vérités. et ce n’est pas fini !

    24
    Ch'ha
    8 décembre 2018 - 9 h 33 min

    Leur couverture meRdiatique française comme plus souvent qu’à l’accoutumée est très simple : les casseurs…les casseurs et les banlieues….les casseurs : comment renverser la vapeur et trouver le bouc-émissaire la banlieue et ses bougnouls à défaut des « islamistes » barbus égorgeurs.
    D’une crise sociale et politique profonde ces meRdias vont nous refaire le coup de l’identité française « l’intégration » que moi j’appelle la DÉSINTÉGRATION et patati patata sous peu.

    24
    1
      Ch'ha
      8 décembre 2018 - 10 h 59 min

      PS : j’oubliais l’antisémitisme VIRTUEL qui va de paire c’est pas pour le business les meRdias n’en parlent plus.
      Ça va avec tout le packaging bougnoul criminel DÉSINTÉGRÉ et cie….

      11
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.