Macron rit jaune

Macron lycéens
Rien ne va plus pour Emmanuel Macron et son gouvernement. D. R.

Par Mrizek Sahraoui – Devenue virale et largement condamnée, la vidéo montrant des images très choquantes et humiliantes de lycéens mis à genoux, les mains sur la tête, et gardés dans cette posture pendant plus de quatre heures par des policiers armés de matraques, a suscité une indignation totale de la part des syndicats enseignants, de partis politiques d’opposition et des associations de parents d’élèves, accusant le ministre de l’Intérieur de faire usage de force disproportionnée contre des enfants en contradiction avec la convention européenne des droits de l’Homme.

La gestion pour le moins hasardeuse de la grogne sociale a pour conséquence l’effet papillon. Désormais, la contestation gagne d’autres catégories de la population. Outre la mobilisation des lycées, plusieurs universités sont bloquées, le monde agricole menace de sortir dans la rue, les routiers entendent se faire entendre si leurs exigences salariales sont ignorées.

Personne n’a rien vu venir, et bien malin celui qui peut prédire la suite des événements. Une certitude, le mouvement des Gilets jaunes, qui passe ce samedi à l’acte IV, a réussi en l’espace de quelques jours à faire trembler la France officielle. Compte tenu des derniers développements, aucune issue n’est privilégiée, tous les scénarios se valent et relèvent du domaine du possible, y compris les pires : la démission ou la destitution du Président, une sorte d’«impeachment populaire», réclament les Gilets jaunes, et «la guerre civile», dixit Alain Touraine, sociologue des nouveaux mouvements sociaux. Vu de près et avec lucidité, le cocktail est, en effet, explosif.

L’hypothèse d’une telle situation de troubles graves et durables est loin d’être farfelue, en effet. A la veille de la manifestation de tous les risques et périls, l’Exécutif, très fébrile, multipliait les appels au calme et à la raison en direction de toutes celles et de tous ceux qui portent la parole publique mais, aussi et surtout, à destination des Gilets jaunes, les enjoignant d’éviter de se rendre à la manifestation parisienne.

Face à la réponse pénale ferme, à la répression, aux tentatives de diabolisation du mouvement, à l’option du pouvoir de jouer avec les peurs et de préférer le pourrissement au lieu d’apporter de vraies solutions, les Gilets jaunes sont plus que jamais déterminés, jouissent d’une sympathie et d’un soutien sans égal de la part du reste de la population, leur mobilisation demeurant intacte.

Fragilisés par tant d’atermoiements et de tâtonnements, accusés d’incompétence et de faire preuve d’amateurisme, Emmanuel Macron et son gouvernement ont perdu toute crédibilité. Seuls 18% des Français ont encore une opinion favorable du chef de l’Etat, un chiffre en-dessous des résultats du premier tour de l’élection présidentielle de 2017. Les sondages les plus défavorables au Président qui donneraient une cote de popularité de l’Exécutif à moins de 15% depuis l’avènement du mouvement des Gilets jaunes sont tus par les instituts et, surtout, ne sont pas relayés par les médias, histoire de ne pas ajouter du désordre à la pétaudière, dit-on sous cape dans les rédactions.

Au lendemain de l’affaire Benalla, Emmanuel Macron avait demandé : «Venez me chercher !», «L’appel est entendu et nous savons où te trouver», répondent, très remontés sur les plateaux de télévision, des Gilets jaunes.

M. S.

Comment (13)

    الهوارية في فرنسا
    8 décembre 2018 - 21 h 54 min

    La ville où j’habite a été saccagée, ce matin, je me suis réveillée à 5 heures du matin car les sirènes m’ont fait peur, et le chauffage central est tombé en panne, les magasins sont vides heureusement qu’il y’a des épiceries tenues par des algériens qui continuent de vendre, c’est la révolution, on a peur des effectifs des Lepen.
    J’espère que le système va changer car les gilets jaunes sont décidés de continuer à relayer leur manif, jusqu’au changement de Régime politique.

    C’est la faute à Momo6 et son Marrakech

    3
    1
    Tredouane
    8 décembre 2018 - 18 h 22 min

    Sans nulle doute,du moins de ma part,les sociétés occidentales et dans un avenir très proche aurons à faire subir a leurs états les même manifestations que la france vis aujourd’hui ,le déclin sonne à plein tambour et pourtant imprévisible selon leurs politiques;je pense que le sujet n’est pas aborder d’une façon exacte et objectif.
    La fuite en avant avec des solutions improviser à vouloir exportés leurs crise vers d’autres cieux ne changera rien,cela ajoutera certainement un dangé plus grave ,un dangé planétaire.
    Je pense qu’a notre époque l’humanité dois trouvé les moyens de ce réconcilier entres elles.

    Mir
    8 décembre 2018 - 16 h 44 min

    Chez nous il n’y a aucun espace pour exprimer son mécontentement. Tout est verrouillé . Tout est interdit. Ni gilet jaune ni manifestation. Alors nous vivons par procuration en nous branchant sur les gilets jaunes et Macron. En regardant les autres vivre leur démocratie et leurs luttes. Car nous, nous avons la chance d’avoir des Mains invisibles qui décident pour nous et qui n’ont pas besoin de notre avis…

    10
    2
      Tredouane
      8 décembre 2018 - 19 h 02 min

      Par fois la majorité est ignorante.

    Kenza
    8 décembre 2018 - 15 h 43 min

    En tout cas, sur au moins un point, Mr Macron peut être rassuré: La Libye n’a pas son BHL ni son Sarko pour
    1/ les envoyer « s’occuper » de lui et le faire tuer comme ils l’ont fait pour Kaddafi
    2/ pour mettre le chaos en France comme ils l’ont fait pour la Libye

    Rayah
    8 décembre 2018 - 15 h 24 min

    Et pourtant ces memes manifestations dans tout autre pays qui ne suit pas la ligne politique des Occidentaux et la France et ses allies auraient vite demande une reunion du Conseil de Securite et auraient appele a une intervention militaire avec changement de regime. J’espere que ceux qui ne cessent de nous citer la Democratie en Europe et aux USA comme exemple a suivre prennent notes. Les terroristes coupeur de gorge peuvent etre consideres comme freedom fighters et les manifestants comme casseurs selon l’interet hegemonique des Imperialistes europeens et americains.

    4
    3
    Felfel Har
    8 décembre 2018 - 15 h 17 min

    Les ténors de l’UE, d’habitude si vocaux et les moralisateurs de l’ONU vont-ils appeler Macron pour le sommer de cesser de malmener son peuple, de le paupériser, de le fragiliser en lui imposant salaires de misère et impôts exorbitants? Vont-ils former une coalition pour le libérer du joug du despote Macron 1er, laquais du Capital?
    Bien sûr, rien de tout celà ne sera fait, mais ne nous privons pas du plaisir de retourner contre la France sa réthorique guerrière et ne nous gênons pas de faire montre de cynisme à l’égard de celui qui se croyait né avec des ailes! Applaudissons sa chute!

      Felfel Har
      8 décembre 2018 - 15 h 27 min

      PS: Macron est-il toujours le bienvenu à Alger dans les circonstances actuelles? Ne devrait-on reporter sa visite, en espérant sa destitution/démission pour le punir pour son appui inconditionnel aux états-voyous que sont Israël et le Maroc et ses manigances en Syrie, en Libye, au Yémen et au Sahel?
      Même en tant que touriste, il sera indésirable.

      7
      3
    Le traité de marrakech
    8 décembre 2018 - 13 h 56 min

    Les gilets jaunes sont infiltrés et guidés pour une diversion celle de remplacer le peuple Francais et Européen par des millions de migrants devant les remplacés, car pas cher !!! C’est le traité de Marakech que macron va signé !!

    5
    5
    zaama
    8 décembre 2018 - 13 h 32 min

    Voila où mènent l’incompétence politique, le mépris du peuple, ceux que le « plus jeune président de la Vème république, le brillant Macron » appelle les « riens » , celui qu’une certaine presse aux ordres présentait comme le leader de l’Europe, celui qui « sait tenir tête à Poutine », le Macron « à qui tout réussit » et qui a le réflexe de donner des leçons aux autres, d’user sans retenue des formules à destination de certains pays, telles que : « il faut que… », le libéralisme à outrance, l’inféodation aux marchés financiers, etc…etc…, le peuple de France a compris qui était celui que seuls 18% des Français ont élu par défaut …le peuple de France a compris pour qui ce président roulait…Des événements à suivre …

    Anonyme
    8 décembre 2018 - 13 h 28 min

    Le mouvement des gilets jaunes et son traitement par les médias (tous sans exception) prouve au grand jour l affiliation sans retenue de ces derniers (médias) à la finance !!!
    Un autre élément apparait : les intervenants sur les plateaux dans leur majorité sont inféodés au système de la finance ….avec une spécificité d apparition de marocains du makhzen. Quoi de normal lorsqu on connait les accointances de la monarchie féodale avec les finnciers patrons de presse en France.

    Nasser
    8 décembre 2018 - 12 h 37 min

    Pourquoi l’Algérie n’appelle pas au calme et à la retenue les deux parties comme la France le fait en cas de manifestation en Algérie ?

    11
    1
    Asma D.
    8 décembre 2018 - 8 h 56 min

    Merci AP pour la couverture des événements qui se déroulent en France avec d’excellents éditoriaux et d’articles très éclairants de Mr M.S

    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.