Présidentielle 2019 : que cache la manœuvre du tandem Mokri et Ghoul ?

Ghoul Mokri
Amar Ghoul. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Après avoir plaidé, pendant des mois, pour une «candidature consensuelle» à la présidentielle de 2019, tout en s’opposant fermement à un cinquième mandat pour le président sortant, le MSP d’Abderrazak Mokri change de cap, en disant accepter l’appel formulé par Amar Ghoul pour une «conférence nationale» dont le principal objectif serait de cautionner «une prolongation» de l’actuel mandat du président de la République.

Abderrazak Mokri, dans sa conférence de presse de vendredi, a reformulé cette initiative, en appelant, lui, à un report du scrutin pour une période qu’il ne fixe pas, mais qui ne saurait être qu’indéterminée. Son argument est que le pouvoir en place n’a pas encore trouvé de candidat consensuel en son sein, et qu’il faudrait ainsi l’aider à en trouver un qui soit, à ses yeux, digne de prétendre à la magistrature suprême et qui puisse garantir l’équilibre entre les différents clans qui le composent.

Que peut signifier cette soudaine mansuétude envers le pouvoir de la part de Mokri ? Cherche-t-il à soutenir une aile ou un candidat potentiel bien déterminé au sein du pouvoir dans ces luttes internes qui s’aiguisent à l’approche de la date des élections ? N’est-ce pas l’option que défend son ancien compère, Amar Ghaoul, en suggérant indirectement le report des élections, dans le cas où celle du cinquième mandat ne serait pas viable ?

Mokri fait allusion à cette perspective, en déclarant, lors de la même conférence de presse : «Il y a des parties au pouvoir qui veulent accaparer la présidence de la République par des moyens antidémocratiques. Nous disons aux Algériens que nous craignons que la présidence ne soit dominée par une personnalité hégémonique qui arrivera (au pouvoir, ndlr) par la contrainte et la fraude. C’est pourquoi nous militons pour obtenir plus de garanties pour une concurrence loyale.»

Le chef du MSP vise-t-il, ici, Ahmed Ouyahia dont le nom circule avec de plus en d’instance comme le potentiel successeur du Président sortant et en défrise plus d’un chez les islamistes ?

R. M.

Comment (23)

    Anonyme
    9 décembre 2018 - 9 h 01 min

    ces gens la pour se marrer ils lisent les commentaires en famille et même qu ils invitent les voisins

    Rayés Al Bahriya
    9 décembre 2018 - 4 h 19 min

    Le complot du fis. Remake du scénario…
    Isolation de Ould Abbas et ouyahia.
    Ankara pilote mokri et el ghoul le turc, le monstre
    De lokness…
    Hier c’était l’Arabie saoudite , qui pilotait le pris.
    Halte à la trahison …
    Sauvont le pays Algérie…

    Anonyme
    8 décembre 2018 - 23 h 58 min

    TOUT CE QUI INTÉRESSE GHOUL ET SES COMPÈRES C EST CHERCHER PAR TOUT LES MOYENS POSSIBLE A SE SOUSTRAIRE A LA JUSTICE D OU LEUR SOUTIEN INDÉFECTIBLE AU CLAN BOUTEF

    Anonyme
    8 décembre 2018 - 18 h 37 min

    LE PEUPLE VOUS DIT ALLEZ VOUS EN
    PRENEZ VOTRE ARGENT SALE ET LAISSEZ NOUS S’OCCUPER DU DEVENIR DE NOTRE PAYS
    VOILA 20 ANS QUE VOUS SUCEZ LE PAYS

    Anonyme
    8 décembre 2018 - 17 h 43 min

    C’ Est juste un ballon d’ essai. Ils veulent tâter le terrain. Au pire ils retireront l’ offre. Le régime occupe le terrain de l’ opposition d’ où il cherche de drainer le consensus inexistant (6% de votants)!
    Mais cette fois-ci le paternalisme ne marchera pas.

    La Vérité
    8 décembre 2018 - 17 h 18 min

    Le pire scénario un gouvernement; comme président CHAKIB.premier ministre Amar Ghoul,ministre de l’économie Bouchoureb.ministre des travaux public haddad;ministre des affaires étrangère Sellal;savez vous aux pays civilisé pour contré les voleurs et les escrocs ont leurs proposent des emplois de surveillant,(dans les pays civilisé pas la jungle)

    nectar
    8 décembre 2018 - 15 h 36 min

    Ils se gavent tous dans la même mangeoire..Ce sont tous des clowns enrichis par le système pour jouer la comédie. Quelle opposition, si ce n’est qu’une bande de prédateurs? L’ Algérie a eu le malheur dès l’indépendance d’être prise en otage par une mafia qui se dit héritière des martyrs..Son salut ne peut venir que d’une prise de conscience de tout le peuple, pour nettoyer toute cette saleté une fois pour toute et repartir sur des bonnes bases ou l’islam , la révolution seront préservés des surenchères politiques…et seuls le travail et l’honnêteté auront le droit de cité..

    Yacine
    8 décembre 2018 - 15 h 06 min

    Ce qui dérange donc Makri et Ghoul , les deux pièces d’une même comédie , ce n’est pas tant que le pouvoir puisse se perpétuer indéfiniment , mais la possibilité que l’un de ses représentants en l’occurence , Ouyahia puisse accéder à la magistrature suprême !
    Et pour cela , ils poussent au report de l’élection présidentielle indéfiniment sous couvert d’une conférence de consensus national , encore une autre , jusqu’à ce que le clan présidentiel trouve un autre candidat de substitution pour que le pouvoir reste toujours dans les mains du même clan ! Cela s’appelle un coup d’état anti constitution !
    Voilà , les masques sont tombés !
    Ce qu’il faut , c’est le respect du calendrier pour ne pas discréditer le pays vis à vis de l’opinion nationale et internationale qui l’exposerait à de vrais dangers , et la garantie que le scrutin soit ouvert et transparent !
    Et tout le reste est l’affaire du peuple qui bien plus patriote et conscient que les islamistes Amar Ghoul et Abderrazak Makri , tous les deux issus de l’ancien HAMAS de Mahfoud Nahnah , scieur de poteaux à ses heures de gloire !!!

    Ayweel
    8 décembre 2018 - 14 h 34 min

    Sachez que les deux, elghoul et oulmoughri sont issus du même parti et sont de la même mouvance , celle des prédateurs, charognards à la solde des étrangers,. Ce qui est important pour eux c’est de se maintenir sur l’orbite du noyau décideur. L’une des réalisations les plus efficaces inventé par le mossad et la cia est l’hydre islamiste, bravo à leur intelligence.

    Souk-Ahras
    8 décembre 2018 - 12 h 21 min

    Tandem ?
    Plutôt association de mal-faisance.

    Egoisme bet et con
    8 décembre 2018 - 11 h 43 min

    Quand le régime à sa naissance, fut combattu par la Kabylie, les autres régions d’est et ouest faisaient le clin d’oeil en direction de la dictature naissante. A’ présent le pays entier encaisse la défaite. L’ésclavagisme se choisit

    11
    8
    Ali-bey
    8 décembre 2018 - 10 h 56 min

    L’association Ghoul-Makri, certainement pour construire des nouvelles Autoghoul entre l’Algérie et la France,on aura plus besoin d’embarcations pour fuir le Bled,en 1999 l’Algérie a signé sa condamnation à mort,et le pire reste à venir……

    11
    1
    salah
    8 décembre 2018 - 10 h 31 min

    On appel ça de la raclure harkienne
    Ils insulte le peuple , les chouhadas et le pays point barre ce ne sont que des ambitionniste

    LUCKY LUCK
    8 décembre 2018 - 10 h 09 min

    l’Alliance entre les vautours!!!! la victime et toujours la population de ce pays orphelin…

    12
    صالح/ الجزائر
    8 décembre 2018 - 9 h 45 min

    Il y a une similitude étonnante entre : «Il y a des parties au pouvoir qui veulent accaparer la présidence de la République par des moyens antidémocratiques. Nous disons aux Algériens que nous craignons que la présidence ne soit dominée par une personnalité hégémonique qui arrivera (au pouvoir, ndlr) par la contrainte et la fraude. C’est pourquoi nous militons pour obtenir plus de garanties pour une concurrence loyale » , du président du MSP , et des extraits ci-dessous de la lettre , du Général-major à la retraite ,  » au Frère Président  » :
    «Frère Président, vous avez assez fait pour ce pays ( … ) , pour qu’une minorité se serve de votre image, de votre passé et de l’affect populaire à votre égard pour monter des stratagèmes qui n’ont d’autre finalité que d’assouvir des desseins d’accaparement d’un pouvoir qu’elle sait hors de sa portée par les voies normales.
    C’est là où se situe la déviance. Cela ne saurait se faire sans péril pour la nation, traversée qu’elle est par de graves incertitudes quant à son avenir et à son unité …
    « Frère Président, il y a des hommes qui sont prêts, en ces moments difficiles, à consentir le sacrifice suprême pour ce pays, pour que la trajectoire de Novembre reprenne son cours et que la rupture sans reniement se fasse. Ils sont déterminés. Et, parce qu’ils le sont, ce ne sont pas les menaces, voilées ou franches, qui les en dissuaderont » .
    Comme il faut rappeler la lettre ouverte , au Président , de la Journaliste accréditée auprès de l’Union européenne à Bruxelles et l’ancienne correspondante permanente de l’ENTV entre 1999 et 2002 , de laquelle sont tirés les extraits ci-dessous :
    (( J’étais une enfant quand vous aviez livré en 1974 votre mémorable discours devant l’Assemblée Générale de l’ONU. …
    « Je sais ce que je veux être quand je serai grande : je veux être ( Président ) ! » Votre nom à lui seul signifiait pour moi, un métier, l’excellence, l’engagement, la dignité. …
    la dignité ne se résume pas à une somme de droits, si légitimes soient-ils. Elle consiste aussi, à défendre l’« humanité de l’homme » contre l’homme lui-même et tous ceux qui prétendent pouvoir disposer de VOTRE personne comme d’un bien propre.
    Les barons du régime … qui se sont arrogés le droit de disposer de vous, ne les laissez plus vous soustraire à votre humanité. …
    .

    Dites-leur de vous laisser partir en paix, à défaut de partir dans la dignité. Dites-leur de libérer votre être à défaut de libérer les leurs. Être, je vous le promets, vous le serez à jamais dans les cœurs et les esprits du peuple. Être, je m’y engage, vous le resterez dans les annales de l’Histoire .
    PS/ Je ne veux plus être ( Président ) , puisque le pouvoir corrompt l’être. Je ne veux plus être ministre des affaires étrangères!!!

    3
    1
    Anonyme
    8 décembre 2018 - 9 h 32 min

    C’est simple : A defaut d’acteurs de la comedie et du mensonge, ces types remplacent ceux qui ont pris des vacances. Belkhadem (meme exclu et interdit toute activite) et le drebki pourront avoir des roles dans la piece de theatre qui a commence en 1999 et qui n’en finit jamais.

    Trappeur
    8 décembre 2018 - 9 h 24 min

    Lorsque les rapaces planent sur un endroit;ce n’est jamais bon pour les cadavres;et comme hasard ils viennent tous de la région;que dieu protèges nos faibles

    12
    1
    Anonyme
    8 décembre 2018 - 9 h 16 min

    Ils attendent le résultat et le sort que reserve la grippe aigue à boutef et d’apres tout ses agissements, il doit en mauvaise état.

    Pharaon
    8 décembre 2018 - 9 h 02 min

    Deux opportunistes faux religieux;un roule pour bouteflika et les sacs de louis d’or du Zaouia;et l’autre roule pour les frères musulman assoiffé de pouvoir et les arnaques

    11
    Damane
    8 décembre 2018 - 8 h 40 min

    Prenez tout, laissez nous l’Algérie c’est tout.

    6
    1
      Anonyme
      8 décembre 2018 - 8 h 51 min

      Erreur: ils doivent rembourser jusqu’au dernier centime et leurs progeniture n’en profitera pas du sang versé.

      10
        anonyme
        8 décembre 2018 - 19 h 19 min

        Anonyme
        8 décembre 2018 – 8 h 51 min
        Erreur: ils doivent rembourser jusqu’au dernier centime et leurs progeniture n’en profitera pas du sang versé.

        EN PLUS DE LA TAULE

          Anonyme
          9 décembre 2018 - 14 h 46 min

          Bien dit.
          À vie pour les criminels!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.