Dérive européenne

Sahara Occidental
Le pillage des biens du peuple sahraoui avec la complicité de l'UE continue. D. R

Par Sadek Sahraoui – C’est maintenant une certitude, la table ronde sur le Sahara Occidental organisée la semaine dernière à Genève par l’ONU avec la présence des deux parties en conflit, le Front Polisario et le Maroc, n’aboutira à rien de concret. La raison s’explique par le fait que l’Union européenne, alliée du Maroc, fera tout pour faire dérailler le processus de règlement du conflit et maintenir dans la région le statu quo. Bien évidemment une situation de blocage arrangerait pour beaucoup les affaires du Makhzen dans la mesure où il pourra continuer à «pomper» sans retenue les ressources halieutiques, agricoles et minières des territoires sahraouis qu’il occupe illégalement depuis 1975. Bien sûr aussi, Bruxelles comte en profiter aussi.

L’appui apporté par Bruxelles à la colonisation du Sahara Occidental vient d’ailleurs de se confirmer à travers l’adoption par la Commission du commerce international (INTA) du Parlement européen du rapport de l’eurodéputée controversée, Patricia Lalonde, qui prévoit l’extension de l’accord agricole conclu entre l’Union européenne (UE) et le Maroc au territoire du Sahara Occidental occupé.

Cet acte aussi illégal que scandaleux et ignominieux est en fait le premier acte d’un plan sabotage de l’initiative que vient de lancer Horst Köhler, l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unis, destinée à trouver une paix durable au conflit du Sahara Occidental. Il prouve, si besoin est, que le communiqué de soutien aux efforts de l’ancien président allemand rendu public par Bruxelles quelques heures après la fin du premier round de discussion entre le Front Polisario et le Maroc n’est que de la poudre aux yeux. Ce n’est qu’un vaste tissu de mensonges destiné à créer un nuage de fumée pour mieux dissimuler les crimes coloniaux du Makhzen et opérer un passage en force pour légitimer un fait colonial abject.

Ce qui s’est produit hier lundi 10 décembre au Parlement européen relève du scandale. C’est une atteinte grave au droit qui confirme que le soi-disant principe énonçant que l’UE est terre de justice n’est qu’une minable chimère.

En réalité, Bruxelles est encore animée par des desseins coloniaux. C’est là un fait et il n’y pas plus d’illusions à se faire là-dessus. Aussi l’Union européenne devra-t-elle porter l’entière responsabilité des conséquences qui découleront de son soutien à l’entreprise coloniale du Makhzen.

S. S.

Comment (22)

    Blowing in the Wind
    13 décembre 2018 - 12 h 58 min

    Le Maroc produit des fruits et légumes dans le désert pour la population locale et aussi pour l´export, le Maroc développe les infrastructures de cette région et c´est ce qui a séduit les europeens. Il faut que l´algerie aussi développe son désert pour qu´elle soit aussi crédible devant la communauté internationale… Qu´est ce que produit l´Algerie dans le désert… Rien!!!

    6
    3
    ALI
    12 décembre 2018 - 12 h 18 min

    C’EST TRUMP QUI VA ETRE HEUREUX DE SAISIR ENCORE UNE FOIS CETTE OCCASION POUR CORRIGER MACRON A SON EU.

    4
    5
    Anonyme
    12 décembre 2018 - 8 h 40 min

    Moi je continue à dire que seule une vraie guerre en bonne et due forme et au finish entre l’Algerie et le Maroc peut apporter une solution au conflit du Sahara. A l’issue de cette guerre, beaucoup d’états peuvent se créer aussi bien en Algérie qu’au Maroc : berbères, sahraouis , islamistes…Le reste n’est que du verbiage

    2
    14
      Mahmoud
      12 décembre 2018 - 11 h 49 min

      @Anonyme. Absolument puisque on va revenir a l’ancien découpage de ce qu’on appelle aujourd’hui le « Maroc » avant que ce dernier ne devienne un Protectorat francais, a s’avoir la République du Rif, Bled Es Siba et Bled El Makhzen

      5
      6
    HOUMTY
    12 décembre 2018 - 7 h 43 min

    SALAM L’KHAWA…. C’est une certitude ! Nos voisin doivent faire comme nos parents… prendre les armes et libere la térre de leur aïeux ! et arrêter les discussions sterile qui mène à rien. ALLAH aime les causes juste. VIVE LA R.A.S.D et ça glorieuse Armée et VIVE NOTRE GRAND ET BEAU PAYS L’ ALGERIE et notre glorieuse A.N.P

    8
    7
    Abbes
    12 décembre 2018 - 1 h 39 min

    L’histoire nous a appris qu’on n’y peut rien contre la volonté des peuples assoiffés de liberté et de dignité.
    Pour preuve, la France avait aussi utilisé des subterfuges similaires durant 132 années pour maintenir l’Algérie sous sa colonisation et pourtant !

    8
    8
      Said
      12 décembre 2018 - 8 h 34 min

      On ne peut rien contre la volonté d’un peuple pour défendre l’intégrité de son pays. On ne peut comparer deux situations différentes.

      3
      6
      Sid'Ahmed
      12 décembre 2018 - 12 h 38 min

      @Abbes. Et ca va etre pour les Colons marocains la meme chose que pour les Colons francais d’Algérie en 1962 c’est a dire  » LA VALISE OU LE CERCUEIL ».

      D’ailleurs les Colons marocains se trouvant au Sahara occidental commencent a avoir peur de cette perspective selon de nombreuses informations.

      2
      9
    Paris 75011
    12 décembre 2018 - 0 h 01 min

    La seule issue a cette dérive est que le Front Polisario doit quitter la table des négociations directes avec le Maroc menées sous l’égide de l’ONU et ainsi amener le duo Trump-Bolton a réagir.
    Je suis certain que ce duo se fera un plaisir pour remettre a sa place cette UE et particulierement la France.

    10
    10
    BabElOuedAchouhadas
    11 décembre 2018 - 23 h 55 min

    Pour mettre fin a cette « DERIVE EUROPEENNE » il suffirait a l’armée du la RASD de faire couler un ou deux chalutiers de ces pays de l’UE qui arrivent vers les cotes du Sahara occidental et d’envoyer en signe d’avertissement quelques missiles vers les aeronefs qui violent l’espace aérien de leur pays parce que aujourd’hui le monde entier a compris que certains pays de l’UE et a leur tete la France et l’Espagne ne comprennent que le langue des voyous pour ne dire le langage des Etats voyous comme celui du Maroc.

    11
    9
    M'hamed HAMROUCH
    11 décembre 2018 - 23 h 25 min

    En tout état de cause, tant que le Maroc sera pour la France ce qu’est «Israël» pour les USA rien de probant ne se fera pour Sahara occidental si son peuple ne décidera pas de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant le Cessez-le-feu de 1975 et dont l’Accord prévoyait la tenue du Référendum avant la fin de l’année 1992 d’où la mise en place de la MINUSRO qui veut dire très simplement Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental.

    9
    8
    Ziad ALAMI
    11 décembre 2018 - 23 h 13 min

    Je continue à dire et à écrire avec conviction que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est pas bla bla et une perte de temps que le Mongolien M6 est en train de mettre à profit pour asseoir sa colonisation du Sahara occidental grâce aux vastes opérations de transhumance de Colons marocains vers les principales villes du Sahara occidental selon le modèle israélien en Palestine.

    9
    11
      Makhloufi
      12 décembre 2018 - 11 h 41 min

      @ALAMI, Vous venez de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas au poimt ou je me dis que cette reprise de la lutte armee de ce peuple va arriver plus tot que le pense le Maroc.

      7
      6
    Anonyme
    11 décembre 2018 - 23 h 11 min

    Il ne faut pas se leurrer . Il n y a qu’une seule terre de justice. Il s’agit de l’Algérie.

    11
    10
    Ch'ha
    11 décembre 2018 - 21 h 52 min

    Je le répète seule et unique solution GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION DE LA RASD.
    Le reste n’est que balivernes et billevesées..
    Lalonde est dans son rôle d’agent du makhNaz qui lui-même est le vassal de la France.

    10
    9
    ripper
    11 décembre 2018 - 17 h 49 min

    Pour comprendre la situation il faut se mettre dans l’esprit que le Maroc n’appartient plus aux marocains, avec une dette de l’ordre de 91.2 % du PIB il suit les directives de ses créanciers. Quoi de mieux à l’UE que de profiter des richesses du Maroc et du Sahara Occidental sans avoir à maintenir une population de 36 millions de personnes, gardée en respect par un régime vassal !
    La seule petite carte que le roi du Maroc et son Makhzen ont est le lâcher de la population sur les rives européennes.
    L’Algérie, limitrophe de ce pseudo pays marionnette, n’acceptant pas ce grabuge à ses frontières pourra exercer la même pression démographique sur l’Europe. L’ouverture d’un couloir humanitaire pour les subsahariens se dirigeant vers l’Espagne le long des frontières ouest contribuera à faire comprendre à ces dits européens, ne respectant pas leurs propres lois et les lois internationales, que le chantage peut aussi facilement être opérable par l’Algérie.
    Les boat-people africains peuvent aussi démarrer par millions depuis l’Algérie, avec la protection du Pacte de Marrakech SVP !
    C’est un pensez-y !

    18
    20
    Polisario
    11 décembre 2018 - 17 h 34 min

    Cher Nasser,

    La position du Polisario n’est pas respectée de l’UE. La Commission Européenne a dénoncé carrément l’attitude de la CJUE qui ne connaît pas la réalité du dossier et qui se fonde uniquement sur les textes internationaux pas toujours claires et surtout qu’ils peuvent être amendés à n’importe quel moment par l’ONU.

    En outre, l’UE remet sérieusement en question les revendications du Polisario et soutient le Maroc.

    Je le dis et le répète, il ne peut y avoir la création d’un État Sahraoui quelconque dans le Sud Marocain car ceci soulève des questions concernant le caractère politique « saharien » dans tout le désert du Sahara. Personne ne trouve logique la création d’un État Sahraoui dans une partie du Sahara se limitant au Maroc…

    24
    16
      Nasser
      11 décembre 2018 - 18 h 40 min

      Il faut se référer au fonctionnement démocratique des pays européens et le fonctionnement du conseil européen l’est également. La commission ne peut dénoncer l’arrêt de sa propre cour de justice. Laquelle lit le droit. Il appartient à la commission de l’appliquer et ce qu’elle a tenté de faire en s’assurant que l’accord profite a la population du Sahara. Maintenant puisque vous êtes marocain, seul le Sahara occidental n’a pas encore accède à l’indépendance. Politiquement donc c’est le seul territoire qui pourrait constituer un État. Et il faudrait qu’il soit d’abord marocain pour trouver logique ou pas par un marocain son devenir

      2
      5
        La justice
        12 décembre 2018 - 13 h 45 min

        Nasser,

        Merci pour votre réponse, c’est intéressant de vous lire. Néanmoins, la logique que je reprends est fondée sur la réalité politique de la région. C’est impossible de reconnaître le territoire que vous revendiquez sans passer par cet état de fait, impossible. Le Sahraoui en Algérie est Algérien par exemple mais le Sahraoui dans le prolongement du Maroc n’est pas Marocain.

        Pour preuve, nous serions même pas là à débattre si tout simplement le Maroc n’avait été sous protectorat d’une seule nation (France par exemple ou Espagne mais pas les deux à la fois).

        Vos revendications sont en réalité un rétablissement des frontières coloniales entre le Maroc et son prolongement saharien.

        Si le Polisario était sincère et juste dans sa lutte contre le Maroc, il revendiquait aussi les territoires sahariens en Algérie car aucune différence entre les Sahraouis ci et là. Vous comprenez ?

        Je pense que l’UE poursuit plutôt cette ligne. Les Européens ne sont pas à soutenir ni la pauvreté, ni la tyrannie ni les crises politiques etc etc,…

        4
        4
      Mohamedz
      11 décembre 2018 - 23 h 43 min

      @ripper. Effectivement puisque tout le monde a compris maintenant que les pays de l’UE et particulierement la France et l’Espagne ont une peur bleue de la diabolique stratégie de chantage de M6 basée sur le Haschich, les Subsahéliens et le terroriste géré de mains de maitre par la DGED du Makhzen.
      Dans ce cadre, il faut noter que que tous les attentats terroristes menés ces quinze dernieres années en Espagne, en France ou en Belgique ainsi que dans d’autres pays de l’EU qui s’opposent ou critiquent la colonisation du Sahara occidental (GB, Suede. Hollonde…) sont l’oeuvre de terroristes marocains nés au Maroc et ayant un fichiés aupres de la DGED.
      A ce ttre je vous rejoins parfaitement sur votre analyses meme si je suis convaincu que cette strategie peut marcher un temps mais pas tout le temps.

      7
      6
    Laaroussi
    11 décembre 2018 - 17 h 12 min

    On ne peut pas avoir une vision commune sur le dossier du Sahara.

    La commission du commerce international a approuvé cet accord et s’est basé sur le consentement du « Population du Sahara ».

    C’est la définition appropriée qui va dans le sens de la logique  » Il existe des Sahraouis réfugiés à l’Est et des Sahraouis dans le Sud représentés par des élus locaux qu’il soit allié au Makhzen ou non, ce n’est pas là la question, c’est un choix et on l’assume » .

    On ne peut pas nier cette réalité, et ceux qui pensent que seuls les Sahraouis sont à Tindouf sont déjà dans l’exclusion et le monde verra de plus en plus un Etat indépendant entre ces populations dans l’avenir.

    Il y’en a des deux côtés qui veulent un Etat indépendant et ceux qui n’arrivent même pas à penser qu’un Brahim Ghali ou autres vont les diriger avec leurs dictature à la communiste, alors quoi on cherche une guerre fratricide???.

    Je continue à supporter et à crier haut et fort notre autonomie sous forme fédérale, seule et unique solution réaliste et objective, et après si nous sommes matures, nous pouvons décrocher beaucoup plus.

    19
    16
    Nasser
    11 décembre 2018 - 16 h 54 min

    Ce n’est pas aussi simple. l’Europe, bloc monolithique, est une vue de l’esprit. Il y a un éventail de position qui va de l’appui franc et massif ( France et Espagne principalement) au rejet et dénonciation ( Suède) en passant par un majorité de pays qui ont d’autres problèmes que l’accord de pêche.

    15
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.