Le Forum des chefs d’entreprises obtient son agrément et devient un syndicat

Haddad FCE syndicat
Ali Haddad, patron du FCE. PPAgency

Par Hani Abdi – Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) est sur le point de devenir officiellement un syndicat. Le ministère du Travail a finalement donné son accord pour cette reconversion après le dépôt d’un dossier complet. C’est Mourad Zemali, ministre du Travail, qui l’a annoncé ce samedi, précisant qu’une réunion aura lieu la semaine prochaine au niveau de son département ministériel pour délivrer cet agrément transformant officiellement le FCE en syndicat.

Le dossier a été déposé le 14 juin dernier. Des informations ont circulé l’été dernier sur un prétendu rejet de la demande de reconversion par le ministère du Travail. Des informations qui ont été démenties par le président du FCE, Ali Haddad. C’est à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue en janvier 2018 que le FCE a décidé de se transformer en syndicat.

Il lui a donc fallu attendre presqu’une année pour obtenir cet agrément, sans lequel il ne pourrait continuer à exercer légalement. Avec le changement de statut et sa transformation en organisation patronale, le FCE veut se faire une place dans les organisations patronales internationales. Cette transformation semble aussi obéir à la volonté du gouvernement d’avoir une grande organisation patronale qui va fédérer toutes les organisations patronales existantes.

L’acceptation de la demande d’agrément intervient alors que le FCE s’apprête à réélire son président Ali Haddad pour un nouveau mandat de quatre ans. L’assemblée générale élective se déroule aujourd’hui samedi au Palais des expositions Safex, à Alger.

Etant candidat unique à sa propre succession, Ali Haddad sera certainement plébiscité, lui qui a fait campagne à travers les différentes régions du pays en présentant le bilan de ses quatre années à la tête de cette organisation patronale.

Créé en octobre 2000 par un groupe de chefs d’entreprises, le FCE se voulait un espace de réflexion et de proposition pour le développement de l’économie productive. Il se voulait aussi une tribune pour la défense des intérêts des entrepreneurs. Son premier président a été Omar Ramdane. Il a été remplacé par l’ancien ministre Réda Hamiani qui a fini, au bout de dix années, par démissionner sous la pression des membres de l’organisation.

En novembre 2014, Ali Haddad, homme d’affaires proche du cercle présidentiel, a été élu président pour un mandat de quatre ans. De par sa proximité avec les cercles de décision, le patron de l’ETRHB a réussi à remettre au-devant de la scène le FCE et à en faire non seulement une force de proposition, mais une organisation économique qui pèse sur la décision politique.

Aujourd’hui, le FCE compte plus de 2 000 adhérents et 4 000 entreprises qui emploient plus de 300 000 travailleurs et réalisent 4 000 milliards de dinars de chiffres d’affaires, soit 40 milliards de dollars. Il s’impose ainsi comme l’un des interlocuteurs incontournables du gouvernement.

H. A.

Comment (27)

    MELLO
    16 décembre 2018 - 20 h 08 min

    Un syndicat ? Pour défendre quoi ? Défendre les intérêts des Entrepreneurs , pardi. Les intérêts des entrepreneurs ? Oui , défendre les acquis octroyés par toutes ces banques affiliées à l’État, non affiliées aux pouvoir, car l’État c’est le pouvoir, c’est aussi le système pour le commun des Algériens non adherants au Syndicat des patrons. Peut être que demain on aura un syndicat du gouvernement, un syndicat des députés, un syndicat des walis, des chefs de dairas et pourquoi pas un syndicat des présidents d’APC. Au final , avec ces patrons, on aura deux syndicats affiliés au pouvoir : UGTA /FCE.
    En fait , pourquoi passent ils du FCE au Syndicat puisque le FCE peut tout s’octroyer.

    24
    Anonyme
    16 décembre 2018 - 14 h 29 min

    Syndicat des prédateurs
    La GROTTE DES ALI BABA est syndiquée

    Anonyme
    16 décembre 2018 - 14 h 28 min

    Comme si c’était une surprise.
    Pour moi, Haddad est le pont vers le trésor. Il surveille la caisse

    16
    Rayes Al Bahriya
    16 décembre 2018 - 11 h 04 min

    Le travailleurs syndiqué ne travaille pas , primo.
    Le patron patronne
    Le travailleur travaile
    Le patron , c’est pourquoi on travail,
    Le travailleur, c’est comment on fait le travail.
    Le syndicat c’est fait pour donner raison à des gens qui ont tort.
    Voilà…

    Anonyme
    16 décembre 2018 - 10 h 08 min

    Normalement le mandat de M. Le Chef des patrons en Algérie devrait être renouvelé en Mois de Septembre Prochain après les élections présidentielle! si un autre président est élu et n’est pas d’accord avec M.Haddad devrait le supporter 5ans de plus?! c’est de la folie…

    Anonyme
    15 décembre 2018 - 19 h 10 min

    Yaw? Y’aurait-il quelqu’un pour ‘mespliquer à moi’ la dėfinition d’un syndicat??? ‘Yek’ il doit protėger les employės des employeurs non? Alors un salariė lėsė dans ses droits irait voir H’mida pour se plaindre de H’mida ‘wala kifeh’???? ‘Y’a sidi’ pourquoi ils se fatiguent? Ils n’ont qu’à nous dire ‘ Rana zarabna lebled bla jedkoum, wa damma rahi ghalgua wa li maâjbouch el haal, bon ben dezzou maâhoum »!!

    Felfel Har
    15 décembre 2018 - 18 h 17 min

    Fonctionnera-t-il comme le syndicat du crime, une sorte de causa nostra avec si Saïd comme capo? Ceux qui ont agréé ce syndicat portent une lourde responsabilité, car ils viennent de confier les clés de l’antichambre d’El Mouradia à des aventuriers. Le palais présidentiel ne sera plus hors de leur portée.

    7
    1
    Djazairi
    15 décembre 2018 - 17 h 45 min

    On s’en fou de votre syndicat ,on veut notre argent ,même pas un centime,rendez nous tout les terres,rendez nous tout lès usines,rendez nous tout les villas de Moretti et club des pins,rendez nous tout les biens que vous possedez sur le dos du peuple à l’etranger et à l’interieur,on veut notre ALGERIE,on vous considere pas comme Algeriens ,vous êtes pire que les colons français.

    Anonyme
    15 décembre 2018 - 14 h 34 min

    Je dirais le forum des smasria, baznassa et corrompus qui se servent à satiété de l’argent du peuple et les banques leur sont grandes ouvertes

    10
    1
    Tarass Boulba
    15 décembre 2018 - 13 h 24 min

    Ouf enfin, il était temps, le Forum des chefs d’entreprises (FCE) obtient officiellement et au grand jour son agrément de PARTI POLITIQUE du pouvoir ! Ouf !

    4
    1
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 13 h 05 min

    LEBLED RAHET FI KIL AZIT

    29
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 13 h 02 min

    Le cadeau empoisonné de Ouyahia à l’Algérie

    25
    1
    anonyme
    15 décembre 2018 - 13 h 00 min

    le president hors course et hors jeu depuis longtemps, ils profitent pour tisser leur toile d’araignée
    Fikou ya ness

    15
    2
    les parrains
    15 décembre 2018 - 12 h 55 min

    merci à ouyahia et sidhoum said

    19
    1
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 12 h 54 min

     » le FCE veut se faire une place dans les organisations patronales internationales »

    Vous allez devenir des clown à l’international. Vous n’aurez aucune place en face de la matière grise internationale. On ne joue pas aux charlots à l’international, c’est l’innovation qui tranche.
    ti compré

    37
    Kahina-DZ
    15 décembre 2018 - 12 h 45 min

    Haddad a eu l’agrément pour son parti boulimique
    La promotion de l’incompétence et des bilans vides.

    Il soutient le 5eme Mandat, alors il mérite un autre gâteau à la crème.

    40
    DYHIA-DZ
    15 décembre 2018 - 12 h 37 min

     »et réalisent 4 000 milliards de dinars de chiffres d’affaires, soit 40 milliards de dollars »

    D’où viennent ces 40 Milliards $ sachant que l’Algérie importe même la pizza et exporte quelques kg de pommes de terre et de dattes. Les exportations de l’Algérie hors hydrocarbures ne dépassent pas 1 Milliard de $
    Dites nous yerham babakoum comment que vous arrivez à faire un chiffre d’affaire qui concurrence la SONATRACH.

    55
    11
      Anonyme
      15 décembre 2018 - 13 h 00 min

      Justement, tous leurs projets s’alimentent de la sonatrach.

      32
      8
      Vector
      15 décembre 2018 - 13 h 32 min

      Vous confondez exportation et PIB !
      Le PIB est algérien est de 170 milliards de dollars en 2017
      Les exportations d’hydrocarbures sont de 35 milliards de dollars donc elle ne représentent que 20% du PIB algérien !

      14
      23
        Alilou
        16 décembre 2018 - 0 h 41 min

        @VECTOR
        TU PEUX RÊVER

        26
        DYHIA-DZ
        16 décembre 2018 - 13 h 02 min

        EN tout cas le pauvre citoyen n’ a pas eu sa part de ton PIB.
        C’est un PIB privé = partage des richesses de la mangeoire.
        Ton PIB n’a pu retenir les Algériens de la fuite vers d’autres cieux…….

        16
        Anonyme
        16 décembre 2018 - 13 h 06 min

        Vector nous parle du PIB du marché informel.

        14
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 12 h 29 min

    Ces bizarreries existent juste en Algérie.
    Syndicat de QUI et de QUOI.
    C’est quoi le bilan de Haddad ?? l’Algérie a les yeux fixés sur la prix du pétrole, RIEN n’a changé.
    S’agit-il du bilan de sa poche et la poche de ses collègues intimes??

    40
    1
    marri
    15 décembre 2018 - 12 h 26 min

    en doutions nous?

    16
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 12 h 23 min

    Ouyahia et ses trabendistes tiennent l’Algérie par la gorge.

    16
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 11 h 45 min

    Election à l’image du régime et sa tradition comme celui de l’UGTA, à vie.

    29
    1
    Parti Politique
    15 décembre 2018 - 11 h 37 min

    Non, non , non et non le Forum des chefs d’entreprises (FCE) n’est pas un syndicat et ne peut pas être un syndicat . C’est un parti politique de l’alliance présidentielle tout comme l’UGTA. Non mais enfin, il faut arrêter de nous prendre pour des moutons …. de Panurge ou de l’Aid !

    27
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.