L’hebdomadaire français Le Point tombeau de la vérité sur l’Algérie

Le Point archéologie Aïn Boucherit
Frédéric Lewino, auteur de l'article sur la découverte d'Aïn Boucherit. D. R.

Par Mesloub Khider – L’hebdomadaire Le Point s’est illustré de nouveau par sa démonstration inamicale à l’égard de l’Algérie. Dans un article publié le 14 décembre 2018, intitulé «Non, l’Algérie ne serait pas un nouveau berceau de l’humanité», le bureaucratique journaliste brocarde à coups de hache rédactionnelle les dernières découvertes de l’équipe scientifique archéologique algérienne. En effet, dans la revue Science, cette équipe d’archéologues a annoncé avoir mis au jour des outils en pierre taillée remontant à 2,4 millions d’années.

Dans une prose scientifique familière et rachitique, le journaliste de bureau, sur le fondement de déclarations de certains archéologues, conteste la validité scientifique du calcul de datation opéré par l’équipe d’archéologues dirigés par le Pr Mohamed Sahnouni. En effet, grâce au travail d’exploration effectué sur le site d’Aïn Boucherit par une équipe archéologique multinationale, quelque 250 outils de pierre ont été récemment découverts. Il s’agit notamment de choppes, de lames et autres fragments osseux destinés au décharnement et découpage de la viande animale.

Le journaliste français de l’hebdomadaire Le Point, dans un langage scientifique approximatif, sans contre-expertise authentiquement établie, a décrété que la méthode de datation employée par le Pr Mohamed Sahnouni «est grossière». Et les nombreux articles élogieux de la presse algérienne consacrés au sujet relèvent de la «bêtise».

La controverse soulevée par ce journaliste n’a d’autre dessein que de discréditer la découverte de l’équipe archéologique algérienne, et non d’inscrire le débat dans un registre scientifique contradictoire étayé par une argumentation posément fondée, scientifiquement élaborée. La posture coloniale suinte de sa plume trempée dans l’encrier rempli de complexes de supériorité. Sans ménagement, il égratigne le Pr Mohamed Sahnouni, accusé presque de falsification historique, archéologique, scientifique, pour avoir écrit : «Les preuves fournies par l’Algérie changent la vision antérieure selon laquelle l’Afrique de l’Est était le berceau de l’humanité. En réalité, c’est l’ensemble de l’Afrique qui est le berceau de l’humanité».

Récusant péremptoirement la thèse du Pr Mohamed Sahnouni, selon laquelle, à la lumière des dernières découvertes sur le site d’Aïn Boucherit, l’Afrique du Nord pourrait être considéré comme le deuxième berceau de l’humanité après l’Afrique de l’Est, le journaliste du Point dévoile son absence totale d’objectivité et d’impartialité dans la rédaction de son article rédigé sur commande.

Notre journaliste de bureau conclut son «document scientifique» aux informations glanées sur les réseaux sociaux, en fustigeant la découverte archéologique algérienne, considérée comme «trop présomptueuse» pour déclarer l’Algérie être le deuxième berceau de l’humanité. Au reste, il invite les lecteurs (la communauté scientifique) à faire preuve de «méfiance» à l’égard de cette découverte archéologique algérienne. Selon lui, contrairement aux assertions de l’équipe du Pr Mohamed Sahnouni, la méthode de datation employée pour annoncer la découverte d’outils en pierre datant de 2,4 millions d’années est «sujette à caution».

Et d’affirmer sans preuves que les pierres taillées découvertes sur le site d’Aïn Boucherit «pourraient être plus récentes». Toujours selon notre journaliste scientifique de classes de primaire, les pierres taillées découvertes pourraient être attribuables (sans preuves scientifiques) à l’Homo ergaster (ou erectus), les premiers Homo. L’emploi du conditionnel par le journaliste a valeur d’une assertion à la scientificité implacablement absolue. Indiscutée et indiscutable.

Le journaliste, gracieusement rétribué probablement par la monarchie chérifienne, achève son article par cette conclusion insidieuse, manière de rehausser le prestige du Maroc en matière archéologique : «Quant à notre espèce, les hommes modernes (ou Homo sapiens), rappelons qu’elle fait son apparition bien plus tard. Les plus anciens fossiles, justement découverts par Jean-Jacques Hublin au Maroc, datent de 300 000 ans».

Bien évidemment, cette dernière assertion est une vérité scientifique. Elle ne mérité ni débat scientifique ni dénonciation sentencieuse.

M. K.

Comment (73)

    Anonyme
    18 décembre 2018 - 17 h 31 min

    Il y a l’Algerie et puis….y a le reste, c’est comme ça !

    Chaoui Ou Zien
    17 décembre 2018 - 18 h 25 min

    Un « journaleux » qui se croit plus au fait que les editorialistes de Science, une revue scientifique de renom mondial. Ca le derange que nous soyons un ancien berceau de l’humanite et pas la france. Alors il se livre au jeu de maaza oula tarat. Avec les idiots il faut toujours prendre le chemin du haut. Congratulations a notre professeur pour sa decouverte et pour avoir pu publier ses resultats dans une revue de tres haut niveau.

    Mokhtaria
    16 décembre 2018 - 17 h 49 min

    Il y a une règle valable pour toute recherche scientifique: on répond à un article présentant les résultats d’une étude menée par des chercheurs affiliés à une institution universitaire et publié dans une revue académique patentée, par un article rédigé par des scientifiques spécialistes du sujet pour lequel il y a controverse en montrant les insuffisances de forme et de fond, voire les erreurs contenues dans le papier critiqué. La « correction » et les « observations » doivent donc être faites en rédigeant un article répondant aux exigences scientifiques et qui expose avec méthode des arguments référencés et en rapport direct avec la question traitée afin de démontrer les faiblesses de l’étude concernée. Le Point n’étant pas une revue scientifique, il n’y a donc pas lieu de citer ce qu’un auteur profane y écrit, parce que sans valeur scientifique, d’autant que ce dernier n’est même pas en mesure de définir l’objet de la discipline en rapport avec le sujet traité.

    21
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 18 h 10 min

      Toute personne sensée sera d’accord avec vous.
      Le souci est que ce genre de journal sert de café de commerce où ce qu’on y raconte devient de l’opinion.
      Pour le moment toute vision du monde, chez les êtres humains, se base sur l’opinion générale, souvent médiocre et pleine de simplismes (la doxa, la vox populi) et non sur des connaissances scientifiques avérées.
      Ce qui dirige nos semblables pour la quasi-majorité c’est tout sauf une démarche scientifique.
      Les réactions ici sont légitimes car, en attendant que la science devienne un souci humain, ce journal comme d’autres joue sur l’opinion, la création et la destruction de réputations, sur la diffamation et l’encensement.

      Entre nous que l’humanité ait débuté en Algérie ou en Sibérie, rien ne changera à notre vie quotidienne sur Terre. Seul le journaliste du Point – et ceux qui lui ressemblent – a l’air de terriblement souffrir que sa … origine vienne de nos gènes. C’est leur problème d’arrogance pas le notre.
      La seule chose qui pourrait nous troubler tous c’est que notre origine ne soit pas pleinement et seulement humaine.

      Mais la réaction minable du Point a quelque chose de très positif pour nous en tant qu’algériens : c’est un journal pathétique, idéologique et clairement fondée sur le racialisme, bien qu’il dise le contraire. Du coup il se décrédibilise. Donc le Point doit continuer sur cette voie pour que l’on se rit de lui ici… !

      19
      2
    ANONYME 1
    16 décembre 2018 - 10 h 31 min

    Lewino frédéric est un juif.
    Racine et essence de son nom.
    Lewinski , Nom polonais pouvant désigner celui qui est originaire d’une localité appelée Lewin, Levin ou Lewino, mais qui peut aussi être un dérivé de « lewy » (= la gauche, surnom possible d’un gaucher), voire pour des Juifs de Lévi. Deux autres solutions sont cependant plus probables, expliquant à la fois Lewin et Lewinski : d’une part le prénom polonais Lew (= lion, Léon), de l’autre le nom de personne germanique Lewin (liob + win).
    D’où ces noms de juifs pour ne citer que quelques uns qui ont la même racine : Lewin, Lewinsky, Lewis, juif Sépharade, le nom Léwitt, est un nom de juif que l’ontyrouve actuellement en Israel.

    13
    4
    Anonyme
    16 décembre 2018 - 9 h 07 min

    Des ossements fossiles découverts en Algérie prouvent que nous sommes le berceau d’Homo-crétinus.

    8
    23
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 18 h 12 min

      tu en es le plus exemple…

      15
      2
    Bamar
    16 décembre 2018 - 4 h 24 min

    Sa fait belle lurette que je ne lis plus ces revus le point l express etc ne sont pas objectifs surtout a l egard des musulmans

    13
    4
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 18 h 23 min

      Donc contente toi des hadiths qui glorifient les musulmans et leur barbarie.

      2
      12
    Anonyme
    16 décembre 2018 - 0 h 14 min

    Ah, ces médias et journaux sionistes ..! Ils ne ratent jamais une occasion pour déverser leur fiel haineux sur tout ce qui est algériens.
    Professeur Sahnouni devrait faire le nécessaire pour valider et publier cette découverte dans une revue internationale cotée pour clouer le bec à ce journaleux de Le Point qui est « le relais de la tribune de BHL possédé par le milliardaire François Pinault, ami de BHL .Sa ligne éditoriale est aujourd’hui communément admise comme social-libérale. Il appartient à François-Henri Pinault via le groupe Sebdo-Le Point, propriété de sa holding Artémis », c’est bon, on a tout compris..!

    17
    2
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 12 h 44 min

      Vous devriez relire la contribution de M.K. mais le professeur Sahraoui a bien publié les résultat de ses recherches dans la revue « Science » qui, comme chacun sait est une revue scientifique américaine sérieuse.

      20
      1
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 22 h 44 min

    Le Point : journal de ploucs qui se la racontent.

    17
    2
    karimdz
    15 décembre 2018 - 21 h 21 min

    Le point est devenu un journal facho sioniste, il est jaloux de l Algérie, cela les fait chier de savoir que c’est en Algérie qu’on retrouve la première trace de l humanité.

    Ils peuvent toujours gigoter, cela est acté, qu ils le veuillent ou non.

    18
    5
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 21 h 20 min

    Ce n’est pas la méthode de datation qui est douteuse mais ce pseudo journaliste scientifique. Il devrait pourtant savoir, s’il était un peu moins partial, que la science finit toujours par triompher des cabales, à plus forte raison lorsqu’elle n’est soutenue par aucune argumentation solide sauf des élucubrations d’un journaliste probablement largement arrosé par un pays au fond du gouffre qui préfère financer ce genre d’articles idiots au lieu de s’occuper de son peuple.

    12
    1
    IMAZIREN
    15 décembre 2018 - 20 h 49 min

    Il a la couleur de la gamelle dans laquelle il mange.

    18
    3
    الهوارية في فرنسا
    15 décembre 2018 - 19 h 10 min

    Le Point une presse poubelle charognard comme le figaro, le parisien, l’express, mondafrique et l’obs Bfmtv etc… qui n’ont aucune éthique, un journaliste relate des faits vrais, il ne doit pas prendre parti pour s’ingérer dans les affaires d’une personne physique ou morale ou un pays étranger… Sinon, il devient un crapuleux charognard menteur!!!!

    33
    6
    A3ZRINE
    15 décembre 2018 - 18 h 38 min

    J’aimerais bien savoir ce que les islamistes pensent de toutes ces découvertes !!!

    13
    18
      Anonyme
      15 décembre 2018 - 19 h 58 min

      Leur seule réponse est « allahou mahada mounker »

      4
      7
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 18 h 29 min

    Ils ne savent plus comment exprimer leur phobie anti-algérienne. Dès qu’une chose arrive, c’est plus fort qu’eux, ils ont besoin de dénigrer, de salir, de diffamer, de minorer, de rabaisser tout ce qui pourrait être neutre ou positif concernant l’Algérie. Même la préhistoire s’il elle avait commencé ici, ils en feraient des syncopes et des delirium tremens. Ceci relève de la psychopathologie, ils sont complètement à la ramasse. Mais qu’est ce que cela nous embêterait de les avoir comme descendants, c’est cela qu’ils ne pigent pas. Tant que nous dépendrons de la langue française comme langue de contact avec l’occident, nous serons toujours et encore piégés dans le paradigme colonial français. Actuellement de nombreux pays découvrent la mythologie française, c’est le moment de choisir une autre langue pour que dans 30 ans les algériens aient comme langue seconde l’anglais ou l’allemand. Ce sont les deux langues les plus actives dans le monde, dans les affaires, la technologie, les sciences.
    C’est effarant comme leur mentalité est hyper-négative, imbue d’elle-même et outrageante.

    29
    6
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 17 h 53 min

    Pourquoi étant obligé de dépendre de la France?
    L’Algérie est indépendante à ce que je sache!!!!!

    34
    4
    djil
    15 décembre 2018 - 17 h 07 min

    Il y a quand même une bizarre coïncidence sur les motivations de ce journaleux Léwino avec la découverte de l’archéologue activant au Maroc , Mr.J.J. Hublin, à l’origine de vestiges datant de 300.000 ans. Ce dernier, n’est ce pas, est né à …Mostaganem. « ..vous avez dit bizarre.. comme c’est bizarre .. »

    30
    5
      djil
      17 décembre 2018 - 11 h 06 min

      Ce sieur Léwino vient de sortir aujourd’hui même un article
      truculent qui traite des intrigues d’alcôve et autres bizarreries de moeurs dépravées, pour ne pas dire autre chose, dans la cour royale française du…15ème siècle ! On constate les sujets virevoltants que traite ce journaleux dont les écrits sont à mettre au placard.

    mouatène
    15 décembre 2018 - 16 h 33 min

    ce qui est surprenant c’est que vous donnez de l’importance au sous-homme juif frédéric lewino. ce pantin du journal le point n’arrive pas à gober la réalité des évènements. son père est l’un des déserteur à l’étranger en 40. donc le fils ne peut ressembler qu’à son père. il conteste tout ce qui vient de l’autre. pour lui et ses semblables la tragédie de la seconde guerre européenne lui est resté en travers de la gorge. au fait, savez vous que c’est un mangeur de rats ?

    29
    4
    tmour
    15 décembre 2018 - 15 h 59 min

    Le Professeur Mohamed Sahnoun qui dirige ces recherches et qui travaille depuis des années sur ce site n’est pas catégorique. En bon scientifique, il émet des hypothèses, fait des analyses, vérifie et constate.
    Que dit-il ? « Le site de Aïn Lahnech est le deuxième plus ancien du monde après celui de Kouna en Ethiopie qui remonte à 2,6 millions d’années, considéré comme le berceau de l’humanité ? »
    Sur ce site, des dizaines d’ossements d’animaux fossilisés ainsi que de véritables outils de boucherie préhistoriques ont été retrouvés par les chercheurs. Ce qui amène à avancer l’hypothèse qu’il— pourrait— y avoir un « scénario d’origines multiples des anciens hominidés et des techniques lithiques, à la fois en Afrique de l’Est et du Nord ».
    On en est là. Mais aucun reste humain n’a été trouvé à cet endroit.
    Il est nécessaire de préciser que ces découvertes ont été faites sur deux couches archéologiques datées pour l’une de 2,4 millions d’années et l’autre de 1,9 millions d’années. Même si, avant publication dans la revue « Science », un comité de lecture a validé cette découverte, ceux qui sont férus d’archéologie savent très bien qu’en ce domaine il y a toujours des controverses mettant en doute la datation des découvertes ou les découvertes par elles-mêmes, pas seulement par des journalistes rancuneux mais par de vrais archéologues. La découverte de Gozel en est un exemple.
    L’important n’est pas ce qu’écrit le journaliste du Point, les haineux et les jaloux sont partout dans le monde et il faut savoir rester zen devant la bêtise. L’important c’est que cette découverte puisse avoir des retombées sur la recherche archéologique en Algérie comme l’espèrent le Professeur Sahnoun et son équipe de chercheurs algériens.
    A l’instar de M. A. Mihoubi ministre de la Culture, nous sommes très fiers de cette découverte. A cette occasion, il est indispensable de lui rappeler que d’autres sites en Algérie, patrimoine de l’Humanité, sont en voie de déshérence totale et méritent également une attention particulière de la part de son ministère.

    30
    1
    TARZAN
    15 décembre 2018 - 15 h 51 min

    pourquoi l’algérie ne dévoile pas aux algériens les revues et journaux que les algériens doivent boycotter du fait qu’ils sont profondément anti algérie? savez vous que si les algériens boycottent les revues que le ministère de la culture établi la liste, ces revues vont disparaitre! car non seulement les algériens vont les boycotter mais le onde entier va les boycotter car le monde, contrairement aux idées reçus, suit avec grand intérêt les recommandations de l’algérie à tout point de vu, car aussi ils savent que l’algérie prend toujours les bonnes décisions, que ce soit sur le plan civil ou militaire! par exemple qui croyez vous qui fait de la publicité sur l’armement russe? l’algérie bien sûr. demain on achètera plus les armes russes, ces derniers vont faire faillite surtout que les chinois ont pris la relève.

    20
    6
    TARZAN
    15 décembre 2018 - 15 h 44 min

    s’il y a bien une revue anti algérienne au monde c’est le point qui arriverai en première position suivi par valeurs actuelles et du jeune afrique

    37
    5
    Kenza
    15 décembre 2018 - 15 h 16 min

    C’est bien mon vieux! C’est exactement ce qu’on veut de toi…allez, pour la ptite récompense, tu veux quoi? Quoi? des week -end à Marrakech? dans un Riad? adepte des belles filles ou de la viande fraîche? Alors on fera comme ça.. rendez-vous à Marrakech….au fait, vous n’allez pas vous retrouvez seul, il y a plein de compatriotes qui viennent se payer…heu..se faire payer du bon temps… Jack Lang, Frédéric Mitterrand… enfin quoi ..les adeptes de la chaire fraîche….y en a même qui se sont installés ici tellement ils sont choyés…ptits esclaves et la Fatma à leur service…DSK…non non le plus gros porc il est mort…comment il s’appelait déjà….heu…le machin là d’YSL….oh oui! c’est ça Pierre Berger….alors rendez-vous au Maroc? vous allez voir…vous allez bien vous amuser…allez tchao!

    36
    3
      Kenza
      15 décembre 2018 - 15 h 28 min

      « Chair fraîche »

      17
      3
    Adam
    15 décembre 2018 - 15 h 00 min

    Si l’évolution de l’humanité était vraie, et comme nous savons que les processus naturels forment une boucle, à l’instar du temps, il y a longtemps que les humains auraient continué à évoluer vers l’origine, car même que la majorité des espèces animales apparue avec l’humain, ont disparu ou presque. Autrement dit, nous serions déjà redevenus, selon la thèse évolutionniste, des pseudos ‘’homo sapiens’’ Mais le paradoxe c’est que les races animales disparues n’ont ni régressé, ni évolué, elles se sont juste éteintes.

    Si la démultiplication généalogique de la démographie humaine nous fait remonter, indéniablement, à un seul couple humain, comme origine de toute l’humaine (Adan et Eve), preuve que couple a, bel et bien, existé. La théorie de Darwin apparait, dès lors, non seulement comme une méga-supercherie, mais une insulte, sans égal, à la race humaine. Mais qui donc, alimente une telle haine viscérale ?!

    Il est naturel que des humains aient forcément vécu dans un lieu ou un autre de la terre, qu’est ce que cela change ?! Mais qu’ils soient désignés sous des appellations animalières dégradantes, telle qu’homo sapiens ou autres, c’est tout simplement inhumain et donc, forcément démoniaque, voire satanique.

    Lorsque les humains auront tous compris que leurs adversaires de l’autre race se moquent d’eux, par la ruse et le mensonge, les humains se hisseront alors à la place qui leur est divinement assignée pour commander à leur destinée.

    8
    6
      Kahoui
      15 décembre 2018 - 18 h 17 min

      Où est ce que vous avez vu que les processus naturels forment une boucle avec le temps? Au contraire l’évolution des espèces ne fait jamais marche arrière. Il faudrait d’abord que vous soyiiez un scientifique dans le domaine de la paléontologie pour aborder le sujet, ce que vous n’êtes manifestement pas. Restez dans vos croyances mais ne vous aventurez pas à des explications scientifiques.

        Adam
        15 décembre 2018 - 23 h 49 min

        @Kahoui, les processus naturels forment une boucle, au lieu de critiquer sans savoir, prouver donc le contraire. A en croire vos propos évolutionnistes faudrait que l’atome évolue, chose qui n’arrive et n’arrivera jamais. La boucle est une constante mon ami, le temps en est une aussi et si vous voulez l’avis du scientifique sachez que le temps n’existe pas. Ce qui s’apparente au temps est une suite d’évènements ponctuels dans l’espace. Sans les évènements il n’y aurait que du néant, leur calcule concrétise ce qu’on nomme temps. Sans le jour et la nuit (boucle) qui sont des évènements calculés, comment aurions nous connaissance du pseudo  »temps ».

        3
        2
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 14 h 53 min

    Voici ce que déclarait le Professeur Sahnouni sur un autre site électronique algérien le 4 décembre dernier:
     » …on a eu des oppositions par des chercheurs français à nos premiers résultats de datation de 1,8 million d’années pour le site d’Ain el Hanech publiés en 2002 en cachant des données pour faire valoir leur travaux entrepris dans un autre pays. Mais cela ne concerne pas du tout Ain Boucherit puisque les découvertes étaient top secret jusqu’à leur publication jeudi passé après la fin de l’embargo. »

    Ceci explique cela. En outre, le Professeur Sahnouni n’a jamais déclaré que l’Algérie était le berceau de l’Humanité, il a simplement dit que c’était toute l’Afrique qui l’était, le reste est littérature journalistique. Quant à la dernière flèche de Parthes destinée à exciter les foules, et bien ma foi, c’est signé.

    23
    1
      Anonyme
      15 décembre 2018 - 17 h 20 min

      Le professeur Sahnouni vient de répliquer sur ce même site électronique aujourd’hui sur la méthode utilisée par plusieurs experts internationaux pour dater les éléments en question; et il lève un peu plus un coin du voile sur un certain aspect:
       » …En effet, ils sont allés jusqu’à mentir pour faire valoir leurs travaux conduits dans un pays voisin et dire qu’Ain Hanech ne date que d’environ 1 million d’années. Nous avons répondu à ces critiques malveillantes par deux articles en exposant leurs mensonges et malhonnêteté et en démontrant sans ambiguïté aucune qu’Ain Hanech date bien de 1,8 million d’années.  »

      Mais c’est qui ce pays  » voisin  » dont il faut favoriser les découvertes sur l’Homo Sapiens ( pour ce dernier, ça c’est moi qui le suppose ) aux dépens de la vérité quand cette vérité est algérienne, je me le demande, suis -je paranoïaque si je pense qu’il s’agit du….Ah non, oulala ça craint, j’ose pas le dire !

      23
      2
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 14 h 09 min

    Personnellement je n’ai rien contre des pouces négatifs par contre je peux vous dire que j’étais victime de plusieurs fois de la censure de la part de AP. Il y a eu même des déformations de mes commentaires..

    5
    5
    Ch'ha
    15 décembre 2018 - 13 h 52 min

    Et encore et toujours le sionisme est une maladie mentale INCURABLE.
    Algérie bashing.
    JAMAIS je n’ai vu un seul meRdias français baver et cracher sur la narcopédophile makhNazi du grand ami de toujours de la France Hassassin II à la majesté actuelle.
    Tous ces meRdias mainstream sont inféodés, sans aucune liberté de la presse et AUCUN LIBRE ARBITRE.

    24
    5
    Flicha
    15 décembre 2018 - 13 h 40 min

    Frédéric Lewino ne peut en partie rien contre le faciès que lui a imposé la nature (…)

    L’Algérie n’a pas besoin d’être le berceau de l’humanité qui a engendré des personnes pareilles.

    22
    2
    LOUCIF
    15 décembre 2018 - 13 h 34 min

    Ce que doivent savoir ces journaleux et tous ces nostalgiques de l’Algérie coloniale, c’est que le génie du peuple algérien (anthropologues, archéologues, architectes, médecins, ingénieurs, etc… etc…) les auraient étonné encore plus si le pouvoir politique de 62, qui sévit toujours malheureusement, avait libéré les initiatives et opté pour une gouvernance de l’alternance, une Algérie libre et démocratique, une Algérie des libertés et de l’ouverture sur le monde !

    J’ai comme preuve à donner à ces journaleux et à tous ces nostalgiques de l’Algérie coloniale, le nombre important de nos médecins, mathématiciens, ingénieurs qui s’exportent vers leur pays la France, qui partent non pas par antipatriotisme mais parce que le pouvoir politique algérien les empêche de s’affirmer, de s’exprimer, de s’épanouir dans leur propre pays ! Dommage ya s’haab les journalistes du « Point», sinon on vous aurait démontré encore et encore que nos intellectuels, nos universitaires, nos chercheurs algériens savent faire beaucoup de choses encore et pas seulement dans le domaine de l’archéologie !

    23
    1
      Anonyme
      20 décembre 2018 - 0 h 18 min

      Totalement d’accord avec vous…! Deux petites questions seulement: à qui profite le fait que l’Algérie ne devienne jamais un pays développé surtout avec sa place stratégique en Afrique du Nord ? Et qui a veillé à cela ?

      Ah! Connivence quand tu nous tiens!

    mohand
    15 décembre 2018 - 13 h 29 min

    une seule expertise faite par mr le Pr Mohamed Sahnouni. est insuffisante , il faut qu elle soit valide par d’autre professeurs étrangers .

    8
    19
      Ext
      15 décembre 2018 - 17 h 32 min

      Justement,il y a eu plusieurs équipes d’étrangers qui ont travaillé sur ce site.Les conclusions de ces rechereches ne sont pas l’oeuvre du Pr.Sahnouni seulement,mais celles d’archéologue d’une demi douzaine de pays.

      24
      1
    Rayés Al Bahriya
    15 décembre 2018 - 13 h 16 min

    Qu’ils nous remettent les trésors Qu’ils avaient spoliés à notre pays durant 132 années de colorisation.

    Les musées du Louvre regorgent des pièces archéologiques datant de notre protohistoire nord africaine, depuis les rois NUMIDES et nos peuples amazighs.

    Ennemis de l’Algérie rendez nous nos richesses…

    29
    2
      Le Berbère
      15 décembre 2018 - 13 h 31 min

      Premièrement, Ne parle plus de l’Afrique du Nord ou des peuples berbères..Parle plutôt de l’Algérie berbère qui n’est n’est pas arabe! ..Secondo, j’ai lu l’article sur le point , sachant que l’auteur n’est qu’un petit haineux fils d’un juif britannique qui n’aime pas les Algériens, ni l’Algérie..dans son article il a fait l’éloge de la découverte de reste humain qui date de 30000 ans au Maroc, ce pseudo  » journaloux  » n’a pas digéré la découverte qui preuve que notre pays existe bien avant la France, le Maroc et même bien avant sa P*** de race .
      Ps: Nous demandons au professeur sahnouni de faire un de faire une expertise de ces retrouvailles par le célèbre laboratoire de l’institut Max Blanc en Allemagne pour faire cloué le bec de ce vieux  » journalou  » qui roule pour la thèse de makhzen qui dit que l’Algérie date de 1830 ..Tahya Al Djazëir!

      27
      3
        Reda
        15 décembre 2018 - 21 h 19 min

        Heuuu, le berbère, écoutez: le J.J.Hublin dont l’avis est donné pour dire que le paléomag.n’est pas fiable: il est au Max Planck en Allemangne!!! Oui, c’est un des chefs en paléogénétique du centre dont vous recommandez pour faire l’expertise. Alors, ne dîtes rien et n’oubliez jamais qu’il y a en Algérie, des spécialistes géologues et physiciens qui connaissent bien Boucherit et qui peuvent faire une expertise mais à ceux-là, on ne demande rien! A bon entendeur!

    LOUCIF
    15 décembre 2018 - 13 h 04 min

    Concernant la réaction de certains internautes qui doute de l’objectivité ou du professionnalisme d’Algérie Patriotique, moi qui interviens de temps à autres sur AP depuis sa création, je peux dire et affirmer, sans parti pris, que AP est un exemple de journal électronique libre et qui ne censure que … les obscénités, les vulgarités ! Je ne sais pas si AP peut nous le confirmer ou pas, je crois que ce journal n’a pas de journalistes accrédités ou une ligne éditoriale rigoureuse très partisane sauf contre les extrêmes en tout genre même si cela ne l’empêche de permettre à des internautes pro-Makiste ou pro-Fisiste ou pro-Naimiste, pour ne citer que ces exemples, de donner leur avis ! Et en plus on remarque que ce journal électronique ne censure pas les avis contre le pourvoir et Bouteflika, ni ceux qui sont pour.

    Même s’il y a des noms de contributeurs qui reviennent plus souvent, les articles sont équilibrés et il y a toutes les tendances et tout les avis qui s’affrontent consécutivement à ces articles ! Et surtout, surtout et c’est ce qui est le plus important, il me semble que tous les avis contradictoires des lecteurs internautes sont acceptés et donc chacun d’entre nous peut critiquer l’article comme bon lui semble ! Encore que, je trouve que le modérateur de AP est trop large en acceptant de publier des avis d’internautes qui sont là juste pour s’insulter entre eux et non pour débattre avec une argumentation ! Mais çà c’est je dirai que c’est tout à fait normal ( .. je dirai c’est la démocratie ..) car les réseaux sociaux sont devenus des espaces de libertés certes mais où l’insulte est considérée malheureusement comme un débat !

    PS : que ceux qui pensent qu’il y a trop de « pouce vers le bas » à propos de leurs posts, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux même et essayer d’étayer leurs propos et d’argumenter un peu plus pour convaincre ! Pardon à AP de m’avoir permis de parler en son nom et sa place, mais c’est mon ressenti sincère et rien d’autre !

    13
    3
      Anonyme
      15 décembre 2018 - 14 h 04 min

      C’est vrai qu’on trouve souvent de véhéments  » Dégage de ce site !  » mais ça ne va pas plus loin; heureusement on n’y trouve pas les obscénités que l’on peut trouver ailleurs, c’est reposant.
      Pour le reste, c’est très bien que ce ne soit pas un site de béni oui oui et que l’on peut se rentrer dedans poliment, autrement, quel ennui !

    Felfel Har
    15 décembre 2018 - 12 h 48 min

    Que reste-t-il du noble métier de journaliste en France et ailleurs dans le monde quand on voit avec quel aplomb ils violent les principes sacro-saints du journalisme pour devenir de vulgaires mercenaires de la plume? Un des leurs, Sharyl Attkisson, journaliste de la prestigieuse chaîne de télé CBS, a dans sa lettre de démission dénonçé « ces vendeurs d’images et d’opinions qui savent se vendre ainsi que ce qu’ils produisent » et à sa suite, j’ajouterai, qui mentent sans vergogne pour tromper le public.
    Lewino fait partie de ces félons qui se donnent au plus offrant croyant faire fortune et se faire un nom au détriment du devoir de révéler la vérité et de faire triompher l’objectivité. Sans qualification dans le domaine de l’archéologie, il s’est permis de contrarier les conclusions du Professeur Sahnouni, poussant l’outrecuidance jusqu’à le traiter de falsificateur pour plaire à ses obligés marocains en vue de mériter une maigre pitance. Quelle honte! S’il avait lu ses classiques et retenu leurs leçons pendant son cursus universitaire, il se rappellerait de la sentence de La Rochefoucauld: « Le ridicule déshonore plus que le déshonneur. » Que faut-il dire de plus sinon que ce genre de supplétif n’a aucune crédibilité et son article ne vaut même pas d’être considéré. Un torchon dégueulasse!

    18
    1
    LOUCIF
    15 décembre 2018 - 12 h 17 min

    Ce que doivent savoir ces journaleux et tous ces nostalgiques de l’Algérie coloniale qui continuent de prendre l’Algérie pour un pays mineur, c’est que le génie du peuple algérien (anthropologues, archéologues, architectes, médecins, ingénieurs, écrivains etc… etc…) les auraient étonné encore plus si le pouvoir politique de 62 ( qui sévit toujours malheureusement ) avait libéré les initiatives et opté pour une gouvernance économique rationnelle, une Algérie libre et démocratique, une Algérie des libertés et de la modernité en phase avec le monde !

    J’ai comme preuve à donner à ces journaleux et à tous ces nostalgiques de l’Algérie coloniale, le nombre important de nos médecins, mathématiciens, ingénieurs qui s’exportent vers leur pays la France, qui partent non pas par antipatriotisme mais parce que le pouvoir politique algérien les empêche de s’affirmer, de s’exprimer, de s’épanouir dans leur propre pays ! Dommage ya sh’aab les journalistes du « Point», sinon on vous aurait démontré encore et encore que nos intellectuels, nos universitaires, nos chercheurs algériens savent faire beaucoup de choses encore et pas seulement dans le domaine de l’archéologie !

    15
    2
    Apache
    15 décembre 2018 - 11 h 51 min

    Pourquoi donner de l’importance à ce « journaleux » ignare qui se prend pour un expert en archéologie? Pour clouer le bec à ce crétin et à ses comparses, il suffisait de faire confirmer cette découverte par d’autres experts reconnus en la matière, chose qui aurait dû être faite en premier lieu. Ce Lewino serait resté calmement dans sa niche.

    15
    1
    socrate
    15 décembre 2018 - 11 h 46 min

    Les états; les empires, dont l’Algérie, sont des constructions artificielles et temporaires qui n’existent que depuis quelques milliers d’année. Je ne vois pas le rapport entre l’Algérie comme état et cette découverte archéologique. Dire que l’Algérie serait le « berceau de l’humanité » est parfaitement ridicule.

    10
    34
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 11 h 41 min

    Encore un type frustré qui n’a aucune formation scientifique qui a un souci avec l’Algérie. Le journal où sévit BHL, peut-être qu’ils ont peur que cela nous monte à la tête et qu’on décide de nous faire passer pour le vrai peuple élu.. 🙂

    20
    4
    marri
    15 décembre 2018 - 11 h 34 min

    est-ce qu’en vendant ces trouvailles on pourrait récupérer les 1000 milliards bouffés durant l’ère de l’homo assis.

    12
    20
      Samir
      15 décembre 2018 - 17 h 46 min

      Il faut reconnaître que l’homo assis, comme tu dis, a construit une économie très solide qui a pu importer pour 50 milliards $ de biens et services chaque année et construit pour des centaines de milliards $ d’infrastructure sans les 900 milliards $ des hydrocarbures qui ont disparu(a moins que les 900 milliards $ en question n’ont pas vraiment disparu, n’est ce pas!).Et dans les deux cas,bravo Boutef.
      Maintenant, c’est à toi de nous dire comment les Marocains pourront réccupérer les 1000+ milliards $ qui ont été engloutis, sans trace, pendant l’ère de l’homo homo……ayna el tharwa!

      8
      3
    M.B
    15 décembre 2018 - 11 h 30 min

    Pour ce type de « Français », L’Algérie a été créée par La France le 14 juin 1830, c’est aussi simple que ça ! Ce type de « Français » a une blessure dans l’âme, inguérissable.

    20
    4
    Selecto
    15 décembre 2018 - 11 h 15 min

    Ce journaleux ne pourra pas nier que l’Algérie a été le tombeau de colonialisme français même s’il bouge encore au Sahara occidental grâce a ses supplétifs Marocains mais les braves combattants du Front Polisario finiront par l’achever a coups de godasses.

    32
    5
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 11 h 02 min

    il l’a en travers ce scribouillard,rien qu’à voir sa tête de ………….il a été toujours le dernier de sa classe où il y avait cet algérien.

    23
    3
    Djeha Dz
    15 décembre 2018 - 10 h 51 min

    Franchement, je ne vois pas pourquoi nous devons tenir compte de ce que disent ou écrivent les français, de l’Algérie ou des Algériens. Alors qu’ils ne méritent que notre indifférence, pour ne pas dire notre mépris.
    La France, ou ses journaleux, n’apporteront jamais rien de bon à l’Algérie, pour d’évidentes raisons historiques et politiques.
    Alors, Messieurs, un peu de ‘’Nif’’ , et regardons ailleurs. Le temps est trop précieux pour l’accorder aux haineux.
    Notre consécration, viendra de notre travail.

    28
    5
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 10 h 37 min

    Si l’humanité a débuté en Algérie ou ailleurs, en fait cela ne nous donnera pas de grade supplémentaire.
    En fait on s’en fout autant que de savoir pourquoi on est une femme au lieu d’un homme et inversement.
    Mais la réaction de ce type est hilarante tant elle montre clairement l’algérophobie fanatique de ces gens.
    Ils sont tellement dans le délire que le fait de potentiellement avoir un lien avec cette région géographique démontre tout simplement leur vision racialiste, carrément infantile.

    Si l’humanité a débuté en Algérie, c’est une chose qui n´ est pas si importante.
    Mais les fondements de l’Europe (Grèce, Rome et Égypte antiques) sont pour beaucoup liés à l’Afrique du Nord, le vrai silence est là.
    Il suffit de voir le nombre d’auteurs latins qui se réfèrent à la Numidie, Carthage, par exemple, ou encore la Maure Césarienne pour comprendre que le scandale d’omission est le pire de tous.

    Il est temps que l’Algérie ouvre de vraies facultés de recherche d’études de l’histoire, des cultures et des langues antiques. Sans cette appropriation culturelle, l’omission de ce genre de gugusses aurait des émules.

    26
    2
    anonyme
    15 décembre 2018 - 10 h 14 min

    l’objectivité du journal le point et la même que votre journal AP donc pas de jalousie

    9
    29
    Abou Stroff
    15 décembre 2018 - 10 h 10 min

    « L’hebdomadaire français Le Point tombeau de la vérité sur l’Algérie » titre M. K..
    je ne comprends pas pourquoi M. K.. fait de la publicité une feuille de chou qui n’a rien à voir avec le sujet concerné!
    attendons que des scientifiques reconnus analysent et décortiquent les découvertes des chercheurs algériens et confirment ou infirment les conclusions avancées.
    en d’autres termes, le sujet est pointu et ne peut être traité que par des spécialistes. les profanes n’ont donc pas à prendre position.

    21
    6
      Lyes Oukane
      15 décembre 2018 - 13 h 35 min

      @ Abou Stroff . Bonjour ,  » … attendons que des scientifiques reconnus analysent et décortiquent les découvertes …  »

      1 ) cela fait plus de 25 ans que des chercheurs internationaux fouillent cette région ( près de Sétif )

      2) la liste des chercheurs ayant fait cette découverte .

      – Mohamed Sahnouni travaille aux centre national de recherches sur l’évolution de l’humanité ( Burgos / Espagne ). Aussi au centre national de recherches préhistoriques ,anthropologiques et Historiques ( Alger ). Aussi à l’Institut de l’âge de pierre et département d’anthropologie d’Indiana ( USA ) .
      – Josep M Pares
      CNREH ( Burgos )
      – Mathieu Duval
      Centre australien de recherche sur l’évolution humaine ( Brisbane / Australie)
      – Isabel Caseres
      université de préhistoire ( Tarragone / Espagne )
      – Zoheir Harichane
      CNRPAH ( Alger ) +Musée national du Bardot ( Alger )
      – Jan Van Der Made
      Musée national des sciences naturelles et conseil supérieur d’investigation scientifique ( Madrid )
      – Salah Abdessadok
      Département homme et environnement ,Musée National d’histoire naturelle ( Paris )
      – Sileshi Semaw
      Dipartimento di Studi Umanistici ( Ferrara / Italie )

      Ps : Afin que mon commentaire soit assez digeste , je n’ai pas voulu recopier toute la liste des chercheurs et découvreurs de l’équipe de M. Sahnouni

      PPs: quelques mois auparavant ,des chercheurs Chinois ont fait ,chez eux ,des découvertes quasi identiques . Un paléontologue Français ,lors d’un colloque ,réfuta leurs découvertes sous prétexte qu’il y avait un équipe autrement plus compétente au Laos ( ! ? ) Compétente parce que dirigée par des Français …

      PPPS : les méthodes de datation de l’Equipe de Sahnouni ne reposent pas sur une seule approche mais sur trois ,recoupées entre elles et corroborées par des labos indépendants à travers le monde .

      Merci d’avoir pris le temps de me lire .

      23
      1
        Abou Stroff
        15 décembre 2018 - 14 h 33 min

        mister Lyes Oukane, je vous salue! merci pour les informations que vous avancez. j’en ai fait un copié-collé que je garderai au cas où….

        Anonyme
        15 décembre 2018 - 18 h 24 min

        Merci pour toutes ces informations, Monsieur Lyès Oukane. En espérant que ce « journaleux » Frédéric Lewino puissent les lire et qu’après il ait la décence de se la boucler pour toujours.

        Anonyme
        15 décembre 2018 - 20 h 36 min

        Merci Monsieur pour ces infos précieuses. C’est au moins précis, factuel et non dans le sous-entendu dépréciatif et clairement xénophobe du journaliste du Point.

        Donc il nous faut revisiter toutes les connaissances transmises par les scientifiques français quant à la naissance du christianisme, la culture punique, l’antiquité, car il y a de fortes raisons que les omissions ne soient que plus nombreuses encore. Notre système éducatif est lié pour partie à la langue française et à la France.

        Ils osent sans honte faire passer ce scientifique algérien pour un charlatan pour le simple fait qu’il soit algérien. Quand je vous dis qu’ils souffrent de psychopathologie racialiste ! Ils sont malades, ce sont des malades et ils prennent leur maladie pour une supériorité sur les autres… Comme nous n’avons ni le temps, ni l’énergie, ni l’envie de les soigner, passons à autre chose et faisons avancer la cause de l’entrée de la langue anglaise ou de la langue allemande comme langue seconde dès le primaire dans 30 ans. Entre temps les jeunes parents doivent se mettre à ces langues pour être aptes à suivre leurs enfants dans leurs études. Il nous faut 30 ans et dans 30 ans le français sera éliminé de notre champ national. Aucun pays colonisé par la France n’a pu évolué tranquillement. Il faut couper ce lien malsain et aborder le débat d’une autre langue européenne en Algérie : changeons d’habitudes quand elles sont mauvaises pour nous. Nous sommes perdants à garder ces liens avec ce pays.

    Bibi
    15 décembre 2018 - 9 h 57 min

    Ces foutriquets de journalistes du magazine Le Point devraient plutôt parler de la rapine de la France sur l’Algérie notamment les 62 tonnes d’or permettant de créer l’Etat d’Israël, à partir de 1874 et de payer la dette de la France qui croulait sous les créances à payer. Les français n’avaient que des meules de fromages donc en cessation de paiement et les juifs bossaient pour la plupart en Egypte à ramasser des pierres afin de construire les pyramides des pharaons donc ils devraient plutôt dire merci, merci et encore merci aux algériens et à l’Algérie. Mais, comme ces journalistes sont très peu reconnaissants et non aucune gratitude, ils font dans le faux, la tromperie, dans l’altération frauduleuse de la vérité juste pour satisfaire une catégorie d’électeurs. Magazine Le Point à boycotter

    26
    5
    Monsieur X
    15 décembre 2018 - 9 h 43 min

    Et vous, Algérie Patriotique, qui parle d’objectivité ? Permettez alors que j’esquisse un sourire réprobateur !

    14
    33
    Bibi
    15 décembre 2018 - 9 h 13 min

    Les journaliste du magazine (Le Point) ne sont que des foutriquets. La plupart sont d’origines juives donc ils ont toujours des comptes à régler avec l’Algérie. Tout ce qui élève l’Algérie, il n’aime pas, ils veulent toujours rabaisser, dénigrer ou véhiculer une mauvaise image d’où ce genre d’articles.

    36
    7
      Anonyme
      15 décembre 2018 - 11 h 35 min

      Vous et votre obsession pathologique des juifs.

      5
      22
    benchikh
    15 décembre 2018 - 9 h 13 min

    j’invite Mr Frédéric Lewino à lire avec des yeux et un coeur ouverts, et non avec une haine aveugle contre ce qu’il n’est pas le sien.Mr Frédéric ,notre professeur Mohamed Sahnouni archéologue avait découvert à el Eulma pas loin de Constantine un deuxième site du Homo l’homme de l’âge pierre ,auparavant au site acheuléen de Tighennif (anciennement Ternifine ou Palikao), dans la wilaya de Mascara, a livré des vestiges dont l’âge est évalué entre 800 000 et 400 000 av.J.-C et non pas votre 300 000. Parmi ces vestiges, composés essentiellement d’ossements d’animaux et d’objets de pierre taillée, les archéologues ont découvert les ossements d’un Hominidé qui ont conduit à la définition de l’Atlanthrope, aujourd’hui considéré comme un Homo erectus. L’homme de Tighennif est considéré comme le plus ancien représentant connu du peuplement de l’Afrique du Nord.Et le site de Eulma est encore plus ancien .Comme conclusion plus de 800 000 ans av il n’y avait nulle par cette espèce Homo.Avec cette découverte du Prof. on doit pas s’étonner que le premier Homo l’ont trouvé au nord de l’Afrique et en Asie (java) mais les experts dans le domaine et non pas un simple journaliste ont confirmé que l’Algérie était encore plus ancienne que (java) en Indonésie .Lisez !!

    30
    7
    Ali-bey
    15 décembre 2018 - 9 h 09 min

    Il suffit de voir son nez vous comprenez pourquoi il se prend a l’Algérie

    26
    7
      Tiart
      15 décembre 2018 - 15 h 02 min

      C’est pas un nez, c’est son sac à dos !

      10
      1
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 8 h 56 min

    « l’équipe d’archéologues dirigés par le Pr Mohamed Sahnouni… » déjà une équipe d’archéologues dirigée par un musulman fausse l’authenticité scientifique de ces recherches.Parce que un musulman ,avec sa marque de la piété sur le front cherche inconsciemment malgré,probablement le sérieux de son travail à le cadrer dans le mythe sumérien d’Adam et Ève reprit par la Bible et le coran.

    5
    27
    ANONYME 1
    15 décembre 2018 - 8 h 54 min

    Il ne faut jamais tenir compte de ce que disent ces gens là. Quand ils voient le mot Algérie, ou voient un algérien, ils ont de l’urticaire.

    Non pas par dégout, mais par hantise, ce sont des crampes d’estomac et comme ont dit chez nous c’est la bouligua, la diarrhée qui les prend.

    «Un journaliste qui s’en prend à quelqu’un de confirmé dans le domaine archéologique», juste cette petite phrase entre guillemets, donne une idée de la prétention de ces gens là qui ne vivent que de bluff de mensonge et d’a peu près.
    Ils s’érigent en donneur de leçon mais il leur reste beaucoup de choses à apprendre.

    30
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.