Aung San Suu Kyi déchue d’un prix des droits de l’Homme sud-coréen

Aung Oxford
Aung San Suu Kyi. D. R.

L’une des plus grandes organisations de défense des droits de l’Homme de Corée du Sud a annoncé ce mardi qu’elle allait déchoir la dirigeante birmane, Aung San Suu Kyi, d’un prix décerné en 2004 à cause de son «indifférence» face à la crise de la minorité musulmane des Rohingyas, en Birmanie.

Son «indifférence face aux atrocités commises contre les Rohingyas est contraire aux valeurs défendues par ce prix, la protection et la promotion des droits de l’Homme», a déclaré Cho Jin-tae, porte-parole de la Fondation du mémorial du 18 Mai cité par la presse coréenne. En conséquence, le conseil d’administration a décidé lundi de lui retirer le prix, a-t-il ajouté.

Alors dissidente admirée, Aung San Suu Kyi n’avait pu aller chercher à l’époque le prix Gwangju des droits de l’Homme car elle avait été placée en résidence surveillée par la junte miliaire. Depuis que son parti est arrivé au pouvoir, elle est la dirigeante de facto de la Birmanie et elle fait face à de nombreuses critiques de la communauté internationale pour son refus de condamner les violences contre les Rohingyas et son manque de compassion.

Depuis 2017, plus de 720 000 musulmans rohingyas ont fui les exactions commises par des militaires birmans et des milices bouddhistes, une crise qualifiée par l’ONU de «génocide». Mi-novembre, Amnesty International a retiré à Aung San Suu Kyi un prix décerné en 2009, estimant qu’elle avait «trahi les valeurs qu’elle défendait autrefois».

R. I.

Comment (15)

    Rayés Al Bahriya
    19 décembre 2018 - 15 h 35 min

    Rika Zarai a écrit un livre , best seller ….dont le titre
    Est assez révélateur :  » La médecine naturelle par les plantes « …..
    Elle a plus vendu de livres que de prix nobels….
    Elle a rendu malades les médecins et les prix nobels…
    Bravo Rika Zarai…

    3
    1
    Anonyme
    19 décembre 2018 - 8 h 51 min

    Je viens d envoyer le mail suivant au comite d octroi des prix Nobel en Norvege: …

    A cause de «l indifférence»de Aung San Suu Kyi face à la crise de la minorité musulmane des Rohingyas en Birmanie et face aux atrocités commises contre les Rohingyas contraire aux valeurs défendues par le prix Nobel de la paix, la protection et la promotion des droits de l’Homme»,Cette Dame a participe indirectement aux crimes de viols des femmes Rohingas et les executions sommaires d enfants et de femmes et hommes ages et pousses vers l exil hors de leur Patrie…Cette criminelle doit etre deche du prix Nobel que vous lui avez octroyee,ceci ne serait que justice et que cela serve de lecon ….
    Avec tout mon respect et toute ma consideration

    Med
    19 décembre 2018 - 8 h 14 min

    Vous citez l’une des plus grandes organisations des droits de l’homme en Corée mais dont on a jamais entendu parler quand il s’agit Palestiniens, de Yéménites ou autres populations maltraitées par des régimes parias ou par des guerres sur procuration. Amnesty International, organisation plus que suspecte, ne bouge pas non plus le petit doigt, d’autant plus que c’est une organisation financée par le NED (national endowment for Democracy).
    Dans les années 90 on nous racontait l’histoire des Bosniaques musulmans (en fait des Islamistes) qui se faisaient décimer par les Serbes. Toute une manipulation sous l’égide des USA pour détruire la Yougoslavie et l’organiser en petits États (voir plus tard l’Irak, la Lybie, la Syrie…).
    Aujourd’hui on nous raconte l’histoire des Rohinjas que le régime birman veut éliminer de la carte. Une autre manipulation. Il s’agit d’une démarche américaine pour déstabiliser le Myanmar via les musulmans Rohinjas qui sont soutenus, comme par hasard, par l’Arabie Saoudite etc.
    La Dame en question a été appuyée par les USA et l’Occident pour arriver au pouvoir en Birmanie et tant qu’elle leur était fonctionnelle, c’est-à-dire contre les militaires. Elle s’oppose maintenant à cette initiative américaine de division du pays. La charge émotionnelle de l’information est utilisée afin d’obtenir l’appui du monde musulman en ce sens (Malaisie, Bangladesh, Pakistan…).
    Enfin il y a des questions d’ordre stratégique et économique/énergétique. La Chine, les pipe-lines, bases militaires USA etc.

    1
    1
    anonyme
    18 décembre 2018 - 22 h 26 min

    une sorciere décorée du prix nobel
    ça ne m »étonne pas de cet organisme qui a décoré des criminels notoires avant elle
    Quel monde

    Apulée de Saldae
    18 décembre 2018 - 21 h 31 min

    Une criminelle sous des airs de sainte nitouche.Et dire qu’elle m’avait fait de la peine lorsqu’elle était en résidence surveillée au temps de la junte. Une criminelle a traduire devant le CPI .

    Anonyme Utile
    18 décembre 2018 - 21 h 26 min

    Cette femme donnait l’illusion de défendre les droits de l’homme, avec une HYPOCRISIE, inqualifiable. Son silence sioniste et glacial, face à l’extermination physique de masse des ROHINGYAS en Birmanie, parce qu’ils sont musulmans, prouve clairement que c’est une sioniste convaincue. Cette idéologie a pour objectif, l’infériorisation nazie et l’extermination des musulmans, dans le monde, comme ils sont en train de le faire en occident totalement soumis à leur idéologie. La réalité le prouve chaque jour.

    Cette femme est le déshonneur et la honte absolue.

    Moh Tziri
    18 décembre 2018 - 20 h 45 min

    c’est une drole d’opportuniste, Il faudrait lui retirer le prix Nobel de la paix et ne jamais l’acceuillir partout dans le monde.

    Anonyme
    18 décembre 2018 - 20 h 34 min

    BRAVO! Je salue ce geste de la Corée du Sud ; MBS vient en Algerie et bcps de choses ensuite changent , le PM coréen du sud est venu avant hier en Algerie et les choses changent aussi ; qu en déduire ? Bravo mon pays l Algérie!

    UMERI
    18 décembre 2018 - 19 h 59 min

    Lorsque on est dans l’opposition, c’est facile de défendre les droits de l’homme, mais quand on est au pouvoir, c’est différent, la junte qui l’a entourée, la piégée,elle a été mise face a la réalité de son pays. Les généraux ont voulu se débarrasser de la minorité musulmane et ils sont passé à l’acte et fait porter le chapeau à la présidente. Comme le dit l’adage » l’ hirondelle ne fait pas, le printemps »

    2
    1
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 19 h 10 min

    Celui qui ne savait pas est un ignorant,mais celui qui savait et ne reagit pas est un criminel et cette femme savait et a laisse faire donc elle est une criminelle au meme titre que ceux qui ont violes les femmes et tues les enfants parce qu ils sont musulmans.Cette femme n a pas merite son prix Nobel qui doit lui etre retire.

    Amar
    18 décembre 2018 - 18 h 58 min

    Excellente nouvelle ! Sus à l’intolérance…

    Anonyme
    18 décembre 2018 - 18 h 26 min

    Une dame de fer qui a su la dangerosité des ces Rohingyas porteurs du virus mortel de l’islamisme terroriste .

    2
    7
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 18 h 26 min

    La coree du sud est un Etat qui attire tout notre respect.Et c est au comite du prix Nobel d exprimer leur horreur sur le comportement de cette affreuse Dame,qui savait que ses militaires commettent des viols et des crimes contre ses compatriotes musulmans et n a pas reagi.et celui qui savait et ne reagit pas est un criminel… Envoyez des messages au comite d octroi du prix Nobel: [email protected]

    Anonyme
    18 décembre 2018 - 17 h 47 min

    Excellente initiative de la Corée du Sud.
    Il faudrait lui retirer son prix Nobel de la paix aussi.
    @Apache effectivement.

    9
    1
    Apache
    18 décembre 2018 - 17 h 07 min

    C’est insuffisant! Elle devrait comparaître devant le CPI pour les crimes commis contre les Musulmans

    18
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.