Un institut américain : «Bouteflika briguera un cinquième mandat !»

Bouteflika
L'ex-président Abdelaziz Bouteflika. New Press.

Par Hani Abdi – Dans son dernier rapport, l’institut américain The Washington Institute for Near East Policy (WINEP), en charge d’analyser la situation politique au Proche-Orient, exclut totalement l’idée d’un report de la présidentielle en Algérie et juge «sérieuse» l’option du cinquième mandat. Il considère que le président Abdelaziz Bouteflika est bien parti, malgré toutes les réticences évoquées par les hommes politiques et les médias en Algérie, pour succéder à lui-même.

Le rapport s’appuie sur la nature du système algérien, remodelé durant les vingt ans de règne de Bouteflika. L’institut américain, qui travaille en étroite collaboration avec des diplomates chevronnés et des gens bien renseignés, estime que la maladie de Bouteflika ne constitue ni pour lui ni pour son entourage un handicap majeur qui pourrait le pousser à renoncer à un tel projet.

Cet institut revient sur le quatrième mandat de Bouteflika qui s’achève. «Son AVC en 2013 l’a contraint à réduire ses activités au strict minimum et l’a empêché de s’adresser au peuple. Mais en dépit de son état de santé, il se prépare pour briguer un cinquième mandat», souligne cet institut américain dans son rapport sur la situation politique en Algérie et les perspectives d’avenir.

Ce rapport considère que le dernier mouvement dans le corps des walis et des chefs de daïra est intimement lié au projet du cinquième mandat. «Puisque les walis disposent d’un grand pouvoir dans les opérations électorales, ce changement ne peut être qu’un pas vers un nouveau mandat», relève ce think thank américain, selon lequel les relations algéro-américaines se sont beaucoup renforcées ces dernières années, notamment sur le plan sécuritaire.

Les Etats-Unis, ajoute le rapport, ont beaucoup misé sur l’Algérie dans la stabilisation régionale et, par ricochet, veillent au maintien de la stabilité dans ce pays. D’où, donc, l’évacuation de cette idée de reporter la présidentielle.

H. A.

Comment (65)

    Behdja
    23 décembre 2018 - 16 h 25 min

    A lotfI
    l,Algérie est compose environ de 13% de la population berbère mon frère ce qui n est important c est notre union , aimons notre pays sans aucune réserve. En 1954 ils n ont pas demande la carte de région pour libérer notre terre.

    kouider
    19 décembre 2018 - 18 h 16 min

    pour le numide de 15 h 47 min
    A vous entendre, on se croirait à -150 A-JC ! Où est ce tu vois ce peuple numide ou même berbérophone ?
    Monsieur nous sommes en 2018, nous sommes ,sur ces 2328000 km2, Algériens,et Algeriens tout court: ici, il n’y a plus ni arabes, ni berbères, ni abbassides, pas de Vercingétorix non plus ni de grecs, les aztèques ont disparu même les pygmées ont grandi et les dinosaures c’est de l’imagination, les tsars oublies et…
    et …tu te creuses la cervelle pour une population que certains disent avoir aperçu au nord à la lisiere d’un continent que Dieu dans toute sa sagesse a fait noir, creuses et creuses encore sous el qods pour retrouver peut être une fourchette qu’aurait utilisée un roi d’une tribu!!!!
    Creusez, bêchez, retournez la terre, c’est le fond qui manque le moins….combien furent belles les comptines du primaire !

    1

    5
    3
    Toufil
    19 décembre 2018 - 13 h 11 min

    Pour l’oncle SAM comme pour ses affidés ils ont tout intérêt à ce que la légitimité des gouvernants arabes soit faible cela conditionne et renforce leur pression sur ces derniers au moment utile….

    8
    1
    Anonyme
    19 décembre 2018 - 12 h 37 min

    Tu as oublié le film »vol au-dessus d’un nid de coucou. »

    Anonyme
    19 décembre 2018 - 10 h 35 min

    boutef pour l éternité

    Iwen
    19 décembre 2018 - 4 h 18 min

    je spécule; tu spécules, il (elle, on) spécule; nous spéculons; vous spéculez; ils(elles)spéculent.

    3
    1
    kader
    18 décembre 2018 - 22 h 13 min

    Pour une fois l’Algérie est dirigée par une direction collégiale (de tous les bords et de toutes les régions du pays) ! C’est une réussite.
    Si cette forme de gestion se généralise à tous les niveaux, nous pourrons dire au monde que nous avons réussi, en Algérie, à battre en brèche le pouvoir dictatorial, personnel.

    3
    14
      Iwen
      19 décembre 2018 - 13 h 03 min

      Avoir un dirigeant visionnaire, pour cela, il faut plusieurs décennies de luttes et de campagnes, il faut que ce derniers y-est fait aussi une traversée du désert, ce qui n’est pas une tar (faute), mais une leçon d’humilité!

      Par traversée du désert, c’est une façon de dire que ce dernier à pris contacte avec l’ensemble des forces du pays, qui vont du citoyen lambda, du bas de l’échelle à l’image de ce que pourrait être la jeune génération qu’aurait accompagné(futur candidat) par le biais du système socio-culturelle, donnant ainsi une vue de ce qu’est le monde vu par la jeunesse et en allant tout doucement, petit à petit vers ce qui est le monde complexe de la réal politique, avec ces combats, sans merci et ces trahisons sans honte!
      Sans quoi, si notre homme, n’était élu que parce qu’il est le premier de la classe, on aura fait là une grave erreur de casting, dans la mesure ou, on aura élut un Gestionnaire et non un visionnaire.
      Connaitre son pays, sa culture, sa pensée, sa nature profonde, fait de ce type l’élu idéal, car il aura en lui le poids de notre histoire et sur lui l’héritage des anciens!
      Pensez vous que s’il est jeune, cela pourrait faire l’affaire ou c’est juste pour le «  » fun «  » Il ne faut pas se tromper, être un homme (simple citoyen) c’est tout un processus , alors, que dire pour être un homme politique avec toute la sagesse qui personnifie le statut !?

      ziad
      19 décembre 2018 - 15 h 36 min

      une direction collégiale soit! mais qu´elle le déclare une fois pour toute, au lieu de se cacher derrière une chaise roulante

        Iwen
        19 décembre 2018 - 18 h 28 min

         » Direction collégiale  » ca ne veut rien dire, et sans oublier que c’est le meilleur moyen d’alourdir la gestion du pays. C’est parce que le gouvernement Algérien est sans cesse en train de dire combien il a dans ses caisses et ce qu’il compte faire qu’il se retrouve contré par nos ennemies sur le plan économique, et je ne parle même pas de l’aspect militaire !

        Autre chose, dire que le gestion du pays se fait par un type en chaise roulante, je répondrais, qu’importe! Personne n’a remarqué que le pays est entrée dans un système, ou la responsabilité de la gestion du pays, est entre les mains du PREMIER MINISTRE!

        Bouteflika, par cette situation a offert une autre solution pour la gestion du pays (des institutions du pays) et personne n’a vu quoi que ce soit! Mais qu’importe, il a fait le job, lui et les ministres (l’exécutif).

        Chaque mandat de ce président, a apporté avec lui une jurisprudence qui a permis de renouveler la méthode de gouvernance du pays (adaptabilité).
        Une gestion « collégiale » ceci veut dire qu’il faut laisser le pays entre les mains de technocrates ça ne va pas le faire!

        Les technocrates sont fait pour travailler dans l’ombre, pas pour être devant la scène politique!
        Puisque dans leur fonction ils sont installés dans la durée et ont une connaissance approfondi des dossiers, leurs expertise est grande, cependant, ils sont trop formaté, pour être adaptable aux nouvelles données politiques (réal-politiques) Non pas qu’ils soient bêtes, mais c’est que leurs rôles est d’être les garant de la bonne marche de l’entreprise, pour celà, ils doivent rester à leurs place!

      Mus
      19 décembre 2018 - 23 h 10 min

      Tu veux dire dirigé par une oligarchie mafieuse et prédatrice, assoiffée du pouvoir jusqu’à l’agonie, voire après la mort et qui se gave des richesses de ce pays qui est le notre, pas leur propriété privée. J’espère mon ami que tu plaisantes ou tu cherches seulement à te singulariser de tes compatriotes, histoire de te montrer intéressant. Car de pareilles idées s’identifient à de la trahison envers son peuple. Réfléchis bien. Sans rancune.

    YOFO
    18 décembre 2018 - 22 h 02 min

    Bonsoir,
    Avant de relier ce type il faut s’informer sur ce winep, en fait un think … chkoupi qui épouse les thèses des sionistes. Ce n’est pas une vue d’esprit.
    Bonne nuit

    3
    5
    Citoyen
    18 décembre 2018 - 21 h 28 min

    Que les americains s’occupent de leur president et nous du notre .
    Nos richesse ne sont pas vendre.

    4
    6
    Carnaval Fi Dechra
    18 décembre 2018 - 20 h 46 min

    Notre pays est devenu un dérivé du film « La rencontre du 3ème type » ou on mélange « Bled Mickey », « Pieds Nickelés », « Jurrassic Park », « la Momie », « Ali Baba et les 40 voleurs » et « l’inspecteur Tahar ». UN VRAI « CINIMA » à ciel ouvert.

    13
    1
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 20 h 13 min

    Ils vont cloner Bouteflika pour le 5eme mandat.

    11
    صالح/ الجزائر
    18 décembre 2018 - 19 h 44 min

    Pour l’ancien chef de gouvernement , le Dr Ahmed Benbitour , « L’Etat déliquescent se définit scientifiquement par cinq critères :
    – l’institutionnalisation de l’ignorance et de l’inertie : moins vous possédez de savoir scientifique, moins vous êtes capable d’engagement plus vous avez de chance de gravir les niveaux élevés de la hiérarchie de l’Etat ;
    – le culte de la personnalité ;
    – l’institutionnalisation de la corruption. Celle-ci devient partie intégrante du fonctionnement des institutions ;
    – un nombre très restreint d’individus prennent les décisions stratégiques à la place des institutions habilitées ;
    – l’émiettement des clans au sommet de la hiérarchie de l’Etat.
    Malheureusement, ces cinq critères sont présents dans le fonctionnement du système de pouvoir algérien.
    Nous sommes bien dans un Etat déliquescent » .

    12
    1
    Tredouane
    18 décembre 2018 - 19 h 15 min

    Je pense que leurs analyses n’est pas destiné vers nous,mas vers les politiques U.S;loin très loin d’être objectif même si par fois ils utilisent des analystes Algériens.

    1
    4
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 18 h 33 min

    ils ont du consulter le viel indien de Ghoul certainement, meme les ricains sont de la partie!

    4
    1
    bozscags
    18 décembre 2018 - 18 h 32 min

    en reve

    Lotfi
    18 décembre 2018 - 17 h 53 min

    Cher saad odhar, non je ne crois pas que la haine du kabyle en algerie est aussi grande que le sahara. Il ne faut pas confondre quelques illumines incultes ( comme une certaine deputee) et la majorite des algeriens. Je ne suis pas kabyle et n’ai aucun rejet des kabyles. N’oublions aussi que quelques illumines kabyles ont une attitude haineuse envers les « arabes ». Mais n’entrons pas dans ce debat sterile l’important est que nous sommes tous des algeriens. Et ce que beaucoup semblent ignorer ou oublier c’est que le peuple algerien dans sa majorite est d’origine berbere. Beaucoup, du fait de circonstances historiques se sont arabises et ont oublies leur origine. Ce n’est pas quelques dizaines de milliers de cavaliers arabes ou quelques milliers de turcs lors de leurs invasions respectives qui peuvent justifier que les algeriens sont des arabes depuis la nuit des temps… ceci etant il ne faut renier l’apport de la civilisation arabe et meme turque dans notre histoire. Cela peut etre un sujet de fierte. Mais sans oublier que nous sommes (presque) tous des berberes, quelle que soit la langue utilisee par les uns ou les autres. Quand au terme kabyle il ne fait reference qu’a une region, la kabylie.

    37
    8
      Yes
      18 décembre 2018 - 20 h 47 min

      Très bien parlé lotfi. C l’ignorance ajoutée a la paresse intellectuelle qui fait que certains se disent kabyles chaouis turcs arabes… L’Algérie est un mélange de populations qui a du mal à se transformer en peuple algérien tout dimplement,souche berbère amazigh.
      Paresse intellectuelle car ils ne cherchent pas à comprendre. Et cette tare,c notre école : » ne cherchés pas à comprendre! » Écoutes et crois ce qu’on te dis et surtout ne réfléchis pas. C un peu le  » wach?t’heouas t’efhem? »
      Ce rejet de l’autre est dû à la non mobilité des populations ,chacun était dans son douar et ne connaissant pas l’autre. L’urbanisation commence à réduire cet état d’esprit et dans les villes des alliances sont fréquentes entre régions.. Je vis à alger depuis 70 ans g vu le changement .

      3
      3
    Dieu a démissionné !
    18 décembre 2018 - 17 h 08 min

    Cher compatriote internaute @responsable – 16 h 41 min. En fait ton post c’est juste pour demander à Dieu d’intervenir pour nous sauver avec ton …. »allah yehfad bladna inchallah » ! Mais ce que tu ne sais pas c’est que Dieu en a marre de l’Algérie, il en a juste qu’au cou et de nous et des musulmans ! Il a démissionné !

    43
    20
      Anonyme
      18 décembre 2018 - 17 h 23 min

      c’est ton avis et tu en es responsable.

      9
      28
      Anonyme
      18 décembre 2018 - 21 h 21 min

      Sage commentaire cher compatriote . un kabyle de Béjaia qui te transmets ses sincères salutations

      3
      2
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 17 h 05 min

    On est tellement dégoûté de ce pays que Bouteflika,Al Qardawi ou Al Baghdadi c’est kif kif.

    37
    11
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 16 h 59 min

    moi je suis pour une monarchie en algerie au moins la pilule ça passe a merveille
    et dire qu’on est en république et qu’on est un peuple fiére et digne pour qu’a la fin on’arriver a cette humiliation suprême a cause de ce régime de la honte
    je vous jure je vis en france et je commence a avoir honte dés que quelqu’un parle de l’algerie et de bouteflika parce que je peut pas défendre l’indéfendable
    j’ai la rage contre cette marabunta qui nous ont humilié devant le monde entier
    juste une question pour ce régime
    vous n’avez pas honte devant les résposables des autres pays???
    moi en tout cas depuis le 4 éme mandat j’ai honte de mon pays et surtout je prie allah pour que les martyres nous excuse pour l’etat catastrophique de notre pays

    59
    66
      Anonyme
      18 décembre 2018 - 19 h 18 min

      Je pense qu une monarchie constitutionelle parlementaire serait un veritable cadeau du ciel pour notre pays.Un roi qui reigne mais qui ne gouverne pas,il sera le pere de toute la nation et le dernier recours pour trouver les compromis entre les partis politiques.Nous pouvons choisir parmi les descendants de l Emir Abdelkader …pourquoi pas…une belle histoire d amour entre l Emir Abdelkader et le peuple Algerien.c est l ideal…plus d election presidentielle..mais des legislatives et le parti vainqueur aura le privilege de presenter au roi son candidat pour etre a la tete d un gouvernement….Genial.

      1
      4
    Ahmet
    18 décembre 2018 - 16 h 47 min

    5 ème, 6 ème, …, 7 ème… mandat, mais le plus urgent pour le peuple algérien c’est de grappiller les classements mondiaux en terme de qualité de vie, d’économie performante, de santé et d’éducation à la hauteur des espérances, Bouteflika « clap » 5 ne me dérangerait pas, mais ce qui va déranger c’est l’après Bouteflika, la fin du cycle autocratie sera-t-elle remplacée par qui ou par quoi? Une théocratie islamisante de type dictatorial , nous nous posons la question. Le peuple est souverain et sage , rendons le pouvoir au peuple, comme le dit si bien la devise :  » La révolution par le peuple et pour le peuple »!

    16
    7
    Vulpes Zerda
    18 décembre 2018 - 16 h 44 min

    Saviez vous que cet institut a été créé par AIPAC (American Israel Public Affairs Committee)!!!
    Oui le lobby puissant numéro un israélien aux USA. Analyser et faites vos conclusions. AP aurait dû mentionner cela dans son article.

    25
    30
    responsable
    18 décembre 2018 - 16 h 41 min

    le plus grand responsable dans cette anarchie institutionnelle est Mr Ahmed Gaied salah, lui seul as le pouvoirs de remettre les pendules a l’heur. donc Mon Général si vous lisez se commentaire sachez que la vie et courte et que vous auriez des comptes a rendre au peuple devant allah (SWT) soyez a la hoteur des chouhada qui sont morts pour se pays, la même chause et valable pour le peuple moi y compri. allah yehfad bladna inchallah.

    22
    25
    saad odhar
    18 décembre 2018 - 16 h 21 min

    a t on besoin d’etre institut pour énoncer une lapalissade.
    1/ il n y a pas d’homme d’etat en algerie , à l’exception d’Ouyahia.
    2/ la haine du kabyle en algerie est aussi grande que le sahara .
    ouyahia etant kabyle donc aucune chance.
    3/ a t on jamais vu un president ou chef d’etat ou tout autre dirigeant arabe se retirer du pouvoir à moins qu’il n’en soit contraint?.
    il n’ y a que qlqs politacards de secondes zone et media du meme accabit qui essaient de semer le doute sur le 5 ieme mandat .et Boutef leur joue du tam tam pour qu’ils dansent plus.

    55
    37
      moi
      18 décembre 2018 - 16 h 58 min

      présente moi un bon futur président pour notre pays et je voterai pour lui qu’il soit Kabyle ou pas. Si tu n’as pas de nom a présenté ne dit pas de bêtises, à moins que tu es payé pour ça!!!

      28
      29
        Apache
        18 décembre 2018 - 17 h 14 min

        Que penses tu de Lamamra pourle poste?

        22
        44
          moi
          18 décembre 2018 - 18 h 04 min

          il faut voir sa famille, ses amies, son histoire, sa réputation, son casier judiciaire, si il as des relais ou sponsors douteux de l’étranger, son programme… personnellement j’ai rien contre lui mais j’ai lu qu’il s’intéressé a un poste a L’onu, et qui dit ONU dis USA dit Lakdhar ibrahimi… donc mauvaise presse. je me méfie de ce qui vient de ses cercles la wallah aalam, tu dirais quoi sur lui ?

          1
          4
          Anonyme
          18 décembre 2018 - 19 h 14 min

          Retourne à ta réserve.

          3
          3
          UMERI
          18 décembre 2018 - 19 h 50 min

          Vous êtes naïf, mon ami, Mr Lamamra est un bon diplomate, président, il ne fera pas long feu, avec le même entourage. Boudiaf la payée de sa personne, en voulant jouer a l’effaceur. Mr Zeroual, général qu’il était a baissé les bras.Il faut un loup pour diriger une meute.Quant a Bouteflika, mettez lui le costume que vous voulez, mais il mourra sur le trône de président.Amicalement.

          moi
          19 décembre 2018 - 12 h 30 min

          cher UMERI 18 décembre 2018 – 19 h 50 min. la situation de notre pays est grave. regardé comment la présidence française a changé le militaire de Gaulle par des civiles, résultats: domination totale des sionistes, perte de souveraineté, crise économique et sociale, risque de division du pays, déstabilisation de pays souverains (terrorisme)… bien que je n’aie rien contre Mr Lemamra je me méfie des civiles. Zeroual a démissionné contrairement au phoenix actuel (le phoenix= la bonde de Bouteflika). pour faire court le monde et ont guerre, pour la mener il faut un militaire, c’est-à-dire un homme droit, discipliner, courageux, bien formé, vraiment patriote, fils du peuple, fidèle, intelligent, formé dans notre pays… malheureusement je trouve ses qualités que dans nos militaires, la preuve regarde le pouvoir civile du pays ( corruption, détournement, clanisme, insuffisance alimentaire, désindustrialisation du pays, mauvaise gestion…) et regarde L’ANP. je précise que c’est juste mon avis et que j’aimerais connaitre ce que tu en pence. fraternellement un compatriote.

          1
          1
          UMERI
          19 décembre 2018 - 20 h 29 min

          @Moi 19 déc 12 h 30, vous êtes vraiment naïf. Selon vous, il faudrait un militaire, droit, intelligent, discipliné, courageux, bien formé en Algérie,patriote, fils du peuple, fidèle. Mais qui va trouver cet « oiseau » rare? il faut un homme intègre, qui a de l’expérience pour gérer notre pays, civil ou militaire, non pas un retraité usé par la force de l’Age, mais bien valide. On a eu déjà, trois militaires, Boumedienne, Chadli, Zeroual. Votre idée ressemble un peu, à l’histoire des souris, décimées par un chat, qui se réunissent et propose de lui mettre une cloche, pour l’entendre venir, toutes les souris ont applaudi, sauf une. Alors on lui demande pourquoi,elle n’est pas d’accord, elle leur répond  » trouvez déjà un volontaire pour la lui mettre. C’est triste,pour nous, mais, il ne faut pas perdre espoir, le peuple algérien a toujours surpris ses adversaires.Bien a toi.

          moi
          19 décembre 2018 - 22 h 52 min

          UMERI
          19 décembre 2018 – 20 h 29 min. peut-être que tu as raison, en tout cas merci de me donner ton avis. bonne soire a toi.

      Choc
      18 décembre 2018 - 19 h 14 min

      @saad ça m’étonne k’il reste des gens cme toi haineux en algerie réveil toi t en 21ème siècle.

    Souk-Ahras
    18 décembre 2018 - 16 h 19 min

    Quel crédit donner à cette annonce lorsque l’on sait aujourd’hui que les « conclusions » énoncées par les instituts, à l’image de WINEP, et autres think-tank occidentaux, sont les résultats ordinnés de machines informatisées gavées à la louche de données toutes tendances incluses qui ne tiennent pas compte des réalités du terrain, particulièrement le nôtre ?
    D’autant plus vrai que le Système lui-même, en toute vraisemblance, donne des signes de mauvaise visibilité dans son propre vaisseau.
    Et si un Institut algérien arrivait à la conclusion qu’il faille prudemment attendre l’achèvement de la GMA avant de pouvoir affirmer que Bouteflika ne briguera pas un 5ème « quinquennat »  puisqu’il n’est plus question de mandat mais de continuité de l’œuvre ?

    4
    7
    Kif-kif
    18 décembre 2018 - 16 h 13 min

    Nous sommes devenus pire que les Marocains, nous portons les pantalons juste pour dire qu’on est des hommes, mais dans la réalité loin de la

    40
    41
      anonyme
      18 décembre 2018 - 17 h 07 min

      moi depuis le quatrième mandat j’ai eu la conviction qu’on est devenus pire que les marocains et si il y’a le cinquième mandat la on’arrive au summum de l’humiliation et on sera le seule peuple sur terre qui n’a pas de dignité malheureusement

      36
      47
    Chibl
    18 décembre 2018 - 16 h 00 min

    Ces instituts n’ont aucune valeur, le pouvoir algérien paye et achète ces instituts et les utilise pour prendre le poul de la population.

    27
    29
    nectar
    18 décembre 2018 - 15 h 52 min

    Nous serons pas surpris d’avoir un fantôme comme Président..Nous sommes blasés et plus personne ne croit à l’avenir de ce pays, ni aux hommes qui sont au pouvoir, depuis des lustres intronisés par un système mafieux….

    33
    1
    LE NUMIDE
    18 décembre 2018 - 15 h 47 min

    SI LE PRESIDENT BOUTEFLIKA est encore capable de diriger et pas très malade . Alors c’est une bonne nouvelle pour les berbères algeriens , il n’y’a pas mieux qu’un mandat de Bouteflika pour les berbères ( même malade , Bouteflika le Berbère est des Nôtres et il vaut 10000000000000000 fois mieux que le Calife ou le Sultan de quelque projet califal arabe ou afghan ou turkmène que nous veut la 5 eme colonne Ommeyade arabo-wahabiste , CHEZ NOUS, et au nom de la duplicité démocratique et de la manipulation de la religion ) … MAIS si le président Bouteflika est très malade , au bout du rouleau et n’est pas capable de diriger…. ALORS , il doit passer la main et designer un nouveau chef nationaliste jeune et Argaz , avec l’accord de l’Armée et des partis nationaux , pour le faire élire par le peuple comme candidat national et nationaliste de Consensus National .. Qu’importe le Nom de ce nouveau Chef , pourvu qu’il soit un homme d’état qui connait son affaire , qu’il poursuive le projet national algérien et la Voie Berbère tracée par Bouteflika … ATTENTION LES BERBERES !!!! NE VOUS FAITES PAS ROULER UNE DEUXIEME FOIS et n’ouvrez pas les couloirs « demoncratiques » aux arabo wahabistes qui guettent comme en 1990 et qui se retourneront contre vous et votre nation et votre identité … GHOUREK …cette vermine va détruire votre pays et fera de vous des esclaves des Monarques arabes et juifs

    12
    27
      kouider
      19 décembre 2018 - 15 h 02 min

      à vous entendre, on se croirait à -150 AJ ! Où est ce tu vois ce peuple numide ou même berbérophone ?
      Monsieur nous sommes en 2018, nous sommes Algériens, et il n’y a ni arabes, ni berbères, ni abbassides, pas de Vercingétorix non plus, les aztèques ont disparu même les pygmées ont grandi et les dinosaures c’est de l’imagination, les tsars oublies et
      et …tu te creuses la cervelle pour une population que certains disent avoir aperçu au nord d’un continent que Dieu a fait noir, creuses et creuses encore sous el qods pour retrouver peut être une fourchette qu’aurait utilisé un roi d’une tribu!!!!
      Creusez, bêchez, retournez la terre, c’est le fond qui manque….tout un programme pour des enfants

        le numide
        19 décembre 2018 - 20 h 51 min

        @mon cher Kouider : les algériens !! c’est ça les berberes !! pas besoin de creuser dans l’Archéologie ; le peuple berbere c’est une realité vivante de notre temps et des temps futurs ..

    Kif-kif
    18 décembre 2018 - 15 h 33 min

    Lorsque un peuple est soumis, tout devient possible, les vrais hommes certains sont morts et le reste ils ont été chassés…

    24
    29
    le niveau
    18 décembre 2018 - 14 h 42 min

    donc ont vote pas …laab hmida we recham hmida

    21
    24
      Zaatar
      18 décembre 2018 - 18 h 30 min

      J’adore cette assertion, elle est tres significative pour moi. Dommage que ce n’est pas tout le monde qui la prend en consideration chez nous.

    Anonyme
    18 décembre 2018 - 14 h 40 min

    Les instituts americains propagent des analyses qui preservent leurs interets et pour decourager et deprimer ceux qui militent pour le changement radical du systeme de gouvernance Algeriens et la culture de la corruption qui ronge les institutions de l Etat.C est le peuple Algerien qui decidera par les urnes qui sera le prochain President Algerien.Bouteflika n arrive meme pas a communiquer avec son peuple..son entourage l instrumentalise au point de l humilier completement….c est un homme diminue,a 80 % paralyse,et dont les facultes intellectuelles et physiques diminuees,nous obligent a demander l application de la constitution dans son article 102.42 pour empechement d exercer ses fonction de president de la republique.L Algerie court un grand danger de division si le projet d un 5 eme mandat nous sera imposes.

    18
    41
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 14 h 31 min

    DE TOUTE FAÇON BOUTEF, AMAR BOUZOUAR ou un quatripède, ceux qui tirent les ficelles continueront à prostituer le pays et diviser pour régner.
    Les seules forces capables de les déloger ont été neutralisées. WA FHAM YAL FAHEM.

    18
    22
    Djeha Dz.
    18 décembre 2018 - 14 h 31 min

    Je crois plutôt, que c’est une façon des Américains, de nous dire, qu’ils sont pour un 5e mandat.

    Que les yankee sachent, que c’est un problème, avant tout, Algéro-Algérien.

    Que, le peuple Algérien, saura le moment venu, faire TOUT SEUL, les choix qui lui garantiront d’imposer sa souveraineté.

    17
    28
    selecto
    18 décembre 2018 - 14 h 16 min

    ils brouillent les pistes pour garder l’effet de surprise. Bouteflika a signé un mandat à vie avec ceux qui l’ont ramené. eux, ils sont partis, lui il est toujours là et risque d’emporter avec lui l’Algérie

    60
    10
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 14 h 04 min

    Pauvre Bouteflika.
    Tout le monde parle du cinquième mandat sauf Lui, le concerné.

    48
    3
    Zombretto
    18 décembre 2018 - 13 h 53 min

    C’est parce que c’est un institut américain qu’il aurait raison peut-être ? Ça serait plutôt le contraire. Tout ce que fait cet institut est de lire la presse algérienne et faire une synthèse. S’il s’avère qu’ils avaient raison ce sera juste par chance, question de probabilités. Les “instituts américains” voient très rarement plus loin que le bout de leur nez. Ils ne voient pratiquement jamais les grands problèmes avant qu’ils leur tombent sur le crâne. Par exemple ils n’ont eu aucune idée que la Russie menait une guerre de désinformation pour installer Trump à la présidence. Il y a dix ans, aucun d’eux n’a vu d’avance l’éffondrement de la finance mondiale, et bien d’autres problèmes encore qu’ils n’ont jamais vus venir.

    18
    6
    Amar
    18 décembre 2018 - 13 h 47 min

    Il est où Boteflika pour briguer un cinquième mandat ? au moment où on commence à l’oublier voire à nous en passé, voilà les américains en campagne pour élire Bouteflika pour un cinquième mandat!!!
    Ce sont les américains ou Amar Ghioul qui propage comme un poison une telle information?

    34
    6
    Tarass Boulba
    18 décembre 2018 - 13 h 33 min

    Je dis non et non à cet institut américain ! Il délire ma parole ! Bouteflika s’est fini et définitivement car le pouvoir (le cabinet noir) a conclu qu’il n’est plus présentable ou représentable, et donc qu’il ne sera plus reconduit. Par contre ce qui va être reconduit c’est le système politique algérien dans les mêmes formes ainsi que son mode de gouvernance politique et économique ! Çà oui ! C’est ce qu’on appelle chez nous « le changement dans la continuité  » ! C’est un nouveau concept politico-économique, inventé chez nous, par nous et pour nous. Il est même breveté. Ce concept devrait être inscrit dans le programme des étudiants. Il devrait être étudié dans les universités américaines et occidentales !

    38
    4
      Anonyme
      19 décembre 2018 - 9 h 51 min

      Parfaitement bien vu… mais ce concept n’est pas de notre invention, il est universel. Il est (a été) pratiqué dans de nombreux pays. Dans la plupart des cas ça se termine par une révolte et de la répression.
      Si on pouvait l’éviter ici ce serait une bonne chose.

    Saidani Chakib
    18 décembre 2018 - 13 h 24 min

    Nous avons un régime royale sous forme de République.
    Quand Bouteflika part il sera hérité par un membre des escrocs en cols blancs qu’ils a ramené dans ses bagages.

    41
    5
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 13 h 05 min

    Pas besoin d’etre un institut américain pour savoir que le 5eme mandat est conçu , ficelé et prêt à l’emplois.

    25
    4
    anonyme
    18 décembre 2018 - 12 h 42 min

    Le pauvre Bouteflika est hors jeu depuis longtemps et otage tout comme le peuple du clan des predateurs qui le maintiennent au pouvoir pour piller le pays de plus belle car vu son incapacité physique et morale personne ne leur demandera des comptes.
    Honte à ceux qui lui font endosser tout ce cirque…

    33
    5
    Hydre d'eau trouble
    18 décembre 2018 - 12 h 18 min

    N’est ce pas le meme médias para-étatique qui nous bassinait de cet « impérialisme » americain qui arme le Maroc contre l’Algérie?
    En réalité le régime est le meme qui surfe les ondes du petrole et gaz. Tant que le climat permet la caste bronze

    18
    3
    Anonyme
    18 décembre 2018 - 12 h 15 min

    et bien sur avec un vice président la dictature est assurer pour les 20 ans a venir

    28
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.