Hadjar : «La France a utilisé la question amazighe pour saboter l’arabisation»

langue Hadjar
Abdelkader Hadjar. D. R.

Par Said N. Lors d’une conférence animée cette semaine à Tunis, l’actuel ambassadeur d’Algérie en Tunisie et ancien président de la Commission nationale d’arabisation dans les années 1970, Abdelakder Hadjar, s’est de nouveau attaqué au Mouvement culturel berbère, en considérant que «c’est la France qui a manipulé le courant francophone et utilisé la question berbère» pour tenter d’empêcher la mise en œuvre de la décision d’arabiser l’école fondamentale et les sciences humaines à l’université, prise, selon lui, en décembre 1979.

Une déclaration pour le moins audacieuse, sortie de la bouche d’un diplomate en exercice sur une question tranchée par l’Etat de façon définitive, par la reconnaissance de la langue amazighe comme langue nationale et officielle.

«Lorsque le printemps amazigh a éclaté dans la wilaya de Tizi Ouzou (le 20 avril 1980, ndlr), raconte Hadjar, j’étais membre de la Commission de l’éducation et de la culture. Celle-ci avait élaboré un projet d’arabisation de l’administration dans tous les secteurs et défini toutes les phases, moyens et modalités de cette opération. Les membres de la Commission s’étaient déployés à travers toutes les wilayas. Le texte était fin prêt avant les événements de Tizi Ouzou. Mais cela a eu un effet sur le pouvoir. C’est pourquoi le projet d’arabisation de l’administration n’a pas été publié. Il est resté gelé jusqu’à la loi de 1991 de l’Assemblée populaire nationale.»

Retraçant, ensuite, les différentes étapes du processus d’arabisation en Algérie, l’ex-président de la Commission nationale d’arabisation et ex-rapporteur du Haut Conseil de la langue arabe, a pointé des «résistances tenaces» à l’intérieur du système politique qui intervenaient, selon lui, à chaque occasion pour ajourner l’application de la loi sur la généralisation de l’utilisation de la langue arabe mais sans citer aucun nom.

S. N.

Comment (420)

    Reinventer le simple
    28 décembre 2018 - 21 h 42 min

    Le probleme c est que ces responsables decretent l arabisation mais leur rejetons etudient et vivent a paris , tous ce baratin c est pour la consomation local pour endormir et abriture le peuple , le peuple recolte le fruits pourris de l arabisation qui a mutė vers l islamisme , tout les peuples du monde n ont pas de probleme de langue ils sont naturel sauf l algerie
    c est complique il faut faire de la gymnastique intellectuelle pour dire une phrase _ les jeunes en grandissant ne savent pas dans quels langues s’exprime , ils sont emprisonner dans la fameuse les tri-constances nationale arabite islamite et amazighite qui sont le moteur qui alimente ces 3 extremismes _il faut change la constitution et eleminer ces 3 constance suicide et retenire
    l algerianitee comme seul constance pas d obigation d arabite ni d islamite ni amazighite pour etre algerien ..nous devons reinventer la simplicité et la liberté de la vie comme toute la planete seul issue pour éviter les éternels recomencement des drames.

    Hannibal le Punique
    28 décembre 2018 - 20 h 36 min

    @ Réponse à anonyme :
    Tous d’abord il n y a pas d’antikabylisme chez les algériens, les kabyles vivent et prospèrent partout en Algérie sans problème et sans rejet (mais la réciproque n’est pas vraie). Et s’il existe (le rejet arabe), il n’est pas primaire, il n’est pas spontané, il est réactionnel (c’est-à-dire en réaction à votre arabophobie et islamophobie). Pour votre hostilité aux algériens et à l’Algérie, pourquoi alors le mak existe. Tu vas me dire qu’il est minoritaire. Moi je te dis que n’eut été les conditions défavorables (territoire petit, étroit et surpeuplé, relief montagneux et maigres ressources), les objectifs séparatistes du mak auraient été réalisés il y a belle lurette. Je ne reproche pas, je constate avec amertume non pas l’attachement à sa langue, sa culture, son identité et l’inquiétude pour sa survie et sa pérennité (chose naturelle, légitime et quoi de plus honorable que de chercher à perpétuer et sauver l’héritage de ses ancêtres) mais je suis sidéré par votre haine viscérale et maladive de tous ce qui est arabe. Pour les causes historiques, je crois qu’il est long de les traiter en détail, il y avait un terrain favorable avant la colonisation, lié (selon mon opinion personnelle) aux origines vandales (donc européennes) et leur aventure en Afrique du nord après la fin de leur règne (qui a favorisé une certaine fièvre obsidionale), chez un segment important de la population kabyle. Ce terreau a été exploité par les conquérants français après 1830 pour diviser et régner en faisant croire aux kabyles qu’ils sont de descendance européenne donc de race aryenne blanche donc supérieure aux autres autochtones, héritiers de civilisations florissantes et prospères détruites et saccagées par les arabes et tous le discours habituel des ultras berbéristes. Contrairement aux autres régions d’Algérie, les français ont crée des écoles et ramené des enseignants spéciaux de france dans les régions les plus reculées et les plus isolées de kabylie sans parler des innombrables missions chrétiennes et orphelinats dans le but de faire émerger toute une génération de francophones, francophiles et chrétiens convaincus de la mission civilisatrice de la france, l’europe et l’homme blanc. Cela n’a pas réussi avec tous les kabyles mais le germe et la graine a levé et fermenté plus tard (après l’indépendance). Ce qui donne ce qu’on constate aujourd’hui. Les arabes ne parlent pas kabyle en kabylie par ce qu’ils sont rejetés, isolés et congédiés à l’entrée. Le mak existe et va se renforcer car il est le reflet et l’expression de l’âme kabyle et s’il avait les moyens de sa politique il fera beaucoup de choses pas bonnes à imaginer. si ces arabophones étaient accueillis naturellement comme en pays chawi ou chenoui (tipaza, cherchell), ils seraient obligés d’apprendre le kabyle pour communiquer avec leurs concitoyens locaux et s’intégrer à leur environnement humain. C’est dans la nature des choses humaines. Je connais des cas de personnes (même non algériennes, tunisiens par exemple) qui se sont installées à tizi ouzou ou bejaia après l’indépendance pour des besoins professionnels (militaires ou fonctionnaires), leurs enfants aujourd’hui parlent le kabyle, se sentent kabyles, se sont liés par alliances de mariage à des familles locales et sont de fervents supporters de la jsk ou la jsmb. Le hic c’est qu’ils ne sont pas nombreux à peine quelques dizaines.

      karimdz
      28 décembre 2018 - 21 h 48 min

      Tu as bien résumé la situation, au rejet répond le réactionnel.

      J ai une anecdote que je vais raconter, elle se passe en Algérie, bon je vais pas généraliser, je déteste cela, le mari chaoui d’une cousine, issu d’une wilaya non berbere, a entrepris de faire un montée sur Béjaia.

      Il repère un restaurant de fruits de mer, il stationne et se met à table. Vient un serveur, le mari de ma cousine fait la commande, aussitot, un autre serveur, s exprime en kabyle en direction de son collège, et lui dit texto « mets leur les restes ».

      Sauf que… le mari de ma cousine est chaoui et il a compris, je vous dis pas le scandale qu il a fait, il allait meme frapper, gaillard qu il est, le serveur, et il a juré de ne plus mettre les pieds à Béjaia.

      Tout cela pour dire, que l’antipathie ne peut qu’attirer forcément que l’inimité.

      Deux versions s’affrontent, il y en a qui disent ce sont les kabyles qui sont racistes, d’autres qui disent, non ce sont les arabes. Dans l anecdote que j ai relaté, cela me pousse quand meme à rappeler à certains sectaires, que des kabyles vivent dans les autre régions d Algérie, capitale, oran, annaba, constantine, tlemcen, mostaganem, etc… et ils sont respectés et bien accueillis, et pourquoi pas l inverse ?

      Biensur encore une fois je vais pas généraliser, car ce n est pas vrai partout dans la région de kabylie, il y a des endroits, nesse mlah, et d autres endroits, comme dirait l autre, y channefou.

      Personnellement, je n ai absolument rien contre les kabyles, ce sont des algériens comme moi, mais je ne supporte pas le sectarisme, je ne supporte pas, cette posture hautaine qui voudrait que l autre soit supérieur ou mieux que moi.

      J ai déjà entendu les discours du style, moi je suis kabyle, je ne suis pas comme ces arabes,on est plus plus plus plus et bla bla bla. Une fois je me suis adressé à cet algérien que je considérais comme un complexé, je lui ai dit, tu penses qu avec ta tronche ils font la différence avec un arabe. Désolé mais pour eux, tu es un bougnoule et rien de plus.

      D ailleurs, en France, tout les personnes originaires d afrique du nord sont mis dans le meme sac, arabes, et aujourd’hui musulmans.

      Chez nous en Algérie, les kabyles ne sont pas évincés, comme tu l’as rappelé, ils occupent des postes dans les rouages de l état, les ministères, l armée, la police, la gendarmerie, ils sont présents dans le commerce.

      En tout cas le sectarisme et le rejet ne vient pas de nous, j en suis convaincu, mais au delà, du qui est raciste, il y a une exigence sine qua non, auxquels nous devons tous adhérer, c est de se revendiquer avant tout comme algérien, je préfère djazairi, c est mieux.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 22 h 35 min

      Très belle réplique pleine de vérités! Drabni Wa Bka Wa Sba9ni Wa Chka, c’est ça la politique des pions berbères manipulés (volontairement ou par ignorance) par Fafa, ils leur ont inculqué le même procédé que les sionistes, ils tuent et se font passer pour les victimes car ils savent pleurnicher!
      Bravo Hannibal Le Punique!

      Amazighkan
      28 décembre 2018 - 23 h 32 min

      Il suffit juste de d’intervertir dans ton commentaire les mots kabyle et arabe et tu auras tout juste. Je suis d’accord avec toi tous les algériens ne sont pas antikabyle mais on ne peut pas dire autant pour toi c’est même devenu maladif.

    ZORO
    28 décembre 2018 - 19 h 40 min

    @ ANONYME 28dec 17h05
    Grace a votre savoir secret de vos prolifiques savants que vous puisez de vos innombrables bibliotheques je suis en train d apprendre des choses que mon esprit n arrive jamais a assimiler tellement vos sources sont multiples et n arrivent jamais a se concilier.
    Certaines disent que chachnock etait roi , dautres pharaon les moins pretentieuses avancent qu il n etait que ministre. Son origine peut etre libyenne, algerienne , marocaine tout depend du narrateur de l histoire .Enfin cher anonyme, celui, comme moi qui n ignore guere la nullité de vos realisation durant 2969 ans de votre supposée existence ne s etonnera jamais de la tare que vous futes pour l humanité.
    SIGNEZORO…Z…

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 19 h 51 min

      Pour des futes je pense bien que t’as raison. Pour les foutaises que tu sors je ne le pense pas.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 20 h 16 min

      Tu es encore là, ehchem e3la rouhek, seda3tna.

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 20 h 51 min

        Parlez pour vous, Zoro est le bon quant aux truands et les brutes, ils sont de l’autre côté de la plaque!

    Lachez-leur la grappe !
    28 décembre 2018 - 19 h 33 min

    Ya si @karimdz , ya si @ZORO , on dirait que vous n’avez rien à faire dans votre vie que de vous accrocher à votre clavier et sans répit (on direz que vous ne dormez pas) et le plus souvent pour taper sur les kabyles et tamazight ! j’ai remarqué que pour des questions économiques ou politiques ou d’autres sujets tout aussi importants que tamazight et les kabyles, on ne vous entend pas beaucoup ! Aussi je vous donne un conseil d’ami : oubliez les kabyles, foutez-leur la paix, oubliez-les et eux ils vous fouteront la paix à leur tour , c’est sûr !

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 19 h 54 min

      @lachez-leur la grappe,
      Tu viens de donner la definition d’un arabe type, venu tout droit d’arabie qui s’est totalement acoquine avec israel. C’est ca l’arabe.

        karimdz
        28 décembre 2018 - 20 h 09 min

        Tu dois confondre avec ton pote mehenni qui est parti baiser bien bas le pied de netanyahou.

        On peut dire que tu fais un bon harki…

        L’algérien a du nif, c’est toute la différence avec des individus de ton espèce.

          Anonyme
          28 décembre 2018 - 20 h 43 min

          Non, l’arabie yahoudite traite avec israel, le Qatar le fait aussi mais discretement, les EAU ont retabli les relations diplomatiques avec israel, le sultanat d’Oman est sur le point de faire pareil que le Bahrein c’est a dire commercer avec Israel, l’Egypte pour conserver ses petits dollars que lui donne les US se fait dicter un comportement par israel et enfin il semble qu’un gazoduc devant alimenter l’Europe en gaz israelien sera entierement finance par l’arabie yahoudite. Devant tout cela, Mehenni n’aurait il pas plutot l’air d’un saint?

          karimdz
          28 décembre 2018 - 20 h 54 min

          L’arabie yehoudite, le qatarsrael, omansrael et autres états sionisés, ne sont pas ma référence.

          Tu en déduiras que je vomis tout ce qui copule avec le sionisme, c est non seulement sale, mais intolérable.

          Et ton brazidente mehanna restera toujours un clown qui amuse la galerie. ET pour le gaz, le sioniste, on ne se fait pas de soucis. C’est toi qui devrait t en faire, ca daech a été laminé au moyen orient…

          Anonyme
          29 décembre 2018 - 6 h 53 min

          Il ne s’agit pas de reference, il s’agit de tous les pays arabes qui s’ouvrent a israel. Toute la peninsule arabique c’est acquis, meme le yemen en conflit avec l’arabie yahoudite est pro-israel. L’irak completement a la botte des USA donc d’israel, la syrie il n’en reste plus rien car completement detruite, que reste t’il des arabes? La jordanie? La libye? Ca ne vous fait pas marrer de dire qu’on est encore arabe?

      karimdz
      28 décembre 2018 - 20 h 07 min

      Sans vouloir te vexer, j interviens sur tous les fils de discussion sur divers sujets économiques politiques etc; il est vrai pollués par vos interventions bidons sur la langue.

      Autant dire que vous ne contribuez pas aux échanges, et que vous ne faites qu exprimer vos frustrations, vos complexes, et rien de plus.

      Il se trouve que je vis dans un pays, où il y a des kabyles, je ne peux donc les ignorer, ce sont des algériens comme moi.

      Mais comme direz mon ami kabyle, il y a des kabyles intelligents, et des kadébiles…

      Le Berbère
      29 décembre 2018 - 0 h 35 min

      KARIMdz et son pote Z »e »ro, C’est deux là, sont les avocats de diable, ou plutôt les avocats des causes perdues d’avance .

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 19 h 04 min

    @ kabyla .
    Si on doit répondre à ta logorrhée, il n’y a rien de pire qu’une personne médiocre qui se prend pour un intello parce qu’elle jongle maladroitement avec des termes franco-laïques. Et le mec qui vient maladroitement t’expliquer en brandissant les valeurs et la langue (massacrée) du dernier envahisseur en date que celui fantasme d’il y a un millénaire et demi est la cause de tous ses problèmes est juste pas crédible. La laïcité, la démocratie, la tolérance et tout ton flan ne font pas partie de la culture berbere et encore moins de la culture kabyle. alors pour la énième fois cessez de jouer aux berberistes alors que vous n’êtes ni plus ni moins que des occidentalistes, voire des « francistes ». et vos histoires de tolérance ça n’a jamais existe dans un village kabyle et surtout pas a l’égard des femmes qui jusqu’a peu n’avaient qu’un seul droit, celui de s’épuiser et de se la fermer. Le mythe du gentil kabyle laïque et démocrate commence sérieusement a m’énerver. Assume ce que tu es et n’essaie pas de t’approprier les valeurs (jamais appliquées) de ton dernier envahisseur pour te définir, ça ne peut pas être crédible. La kahina est une femme fantasmée qui, au plus, régnait sur quelques tribus de l’Aurès. Rien à voir avec les kabyles qui n’existaient d’ailleurs pas sous cette appellation, en ces temps la. D’ailleurs la kahina comme « kabyle » sont des noms arabes. ensuite, les qoraychites qui enterraient leurs filles vivantes étaient justement des animistes antéislamiques, donc cet argument constitue un summum de mauvaise foi puisque l’islam est venu combattre cette pratique ignoble et bien d’autres.il faut tout de même souligner qu’avant la révélation de l’islam le prophète était le salarié d’une femme qui deviendra son épouse. Jusqu’a nos jours la femme kabyle n’a socialement pas droit à la part de l’héritage qu’Allah lui a octroyée sous peine de se faire renier par sa fratrie. alors tu peux la faire à l’envers à des petits français et jouer au petit kabyle démocrate gentil, laïque et amoureux des droits de l’homme. La vérité est que la société kabyle jusqu’a il y a très peu de temps était une société ou les droits de la femme étaient les plus bas. La femme kabyle a d’ailleurs été décrite par pierre bourdieu comme l’archétype de la femme soumise. je ne te parle pas des vendettas, des guerres entre villages, entre tribus, entre clans, entre familles, etc. c’est un kabyle qui te dit çà. vous êtes passes du berberisme au laïco-berbérisme pour finir au laïco-kabylisme athéisant. Aussi pourri soit ce pouvoir, aussi vile, aussi injuste ça n’est pas une excuse pour abandonner la religion d’Allah, la religion de tes ancêtres. Pas la peine d’aller chercher tes ancêtres trois millénaires plus tôt. Tes ancêtres, ce sont ton père, ton grand-père, ton arrière-grand-père. Et jusqu’a preuve du contraire ils étaient musulmans. Donc en prétendant revivifier la grandeur de tes ancêtres en délaissant l’islam tu ne fais que les trahir pour adopter la religion du dernier envahisseur : le sécularisme, l’humanisme, le positivisme français. comme quoi thaghenants n’lqbayel n’est souvent pas bonne conseillère… dhewa`su ur isufugh ara ich-chiwen !

      anonyme
      28 décembre 2018 - 19 h 26 min

      Z ‘avez dit racisme, il vient d où?
      a ecouter des extremistes kabyles, ils sont tous blonds aux yeux bleus, ils sont les plus beaux, les plus intelligents
      reprenant en refrain l invention coloniale

      Kabyla
      28 décembre 2018 - 20 h 27 min

      L’islam est une parfaite connerie comme toutes les autres religions d’ailleurs. Kabyle, arabe, chenoui ou autre s’il est adepte d’une quelconque religion alors c’est un connard. Maintenant pour la femme, peut etre qu’en kabylie il y a une repression envers elle, mais chez les autres, musulmans entre autre a t’elle echappee la pauvre? A quoi est elle destinee? Quelle est la difference entre le fait qu’elle soit totalement privee de son heritage ou privee partiellement si en toute logique elle est consideree comme l’egale de l’homme et donc devrait avoir les memes droits? Treves de crapuleries ce sont tous les memes forges de la meme graine et animes des memes ambitions. L’utilisation de la religion vient comme une arme tout simplement et elle est de destruction massive comme on l’aura constate avec toutes les guerres que l’humanite a endure.

        kabyle
        28 décembre 2018 - 20 h 48 min

        degage parle en ton nom par le notre
        ns sommes fiers d etre musulmans

    anonyme
    28 décembre 2018 - 18 h 50 min

    exploits de l occident au XXI siecle
    nombre de victimes civils
    irak : 2 millions
    syrie : 300 000 morts
    lybie : 60 000 morts
    afghanistan : 300 à 500 000 morts

    MELLO
    28 décembre 2018 - 18 h 39 min

    Cher ami Zoro,
    De toutes tes interventions tu ne cesses de te cloitrer dans ton ignorance du monde Amazigh. La question qui te taraude l’esprit mérite un petit message pour éclairer tes lanternes :
    Tout au cours de l’histoire , très lointaine, les Amazighs ont reçu différents apports qui ont nourri leur personnalité et leur culture, sans pou atuant les effacer. Ces apports ne peuvent pas constituer des identités . Les Amazighs avant d’être confrontés aux Phéniciens, aux Romains, aux Byzantins, aux Vandales, , aux Arabes , aux Turcs, et aux Français , avant de parler et d’écrire en punique , latin, grec, arabe ,français et espagnol , avant d’adopter les trois religions monothéistes , étaient des Amazighs polythéistes , parlaient et écrivaient en Amazigh ,tout naturellement . Cette dimension ne peut être parmi tant d’autres ( arabite’,islamite’, francite’, ou chrétienté ) ,elle est l’identité une et unique. Aujourd’hui, le monde entier accueille tous ces amazighs ,ils sont en France, en Belgique, en Suisse, au Canada,en Angleterre, en Allemagne, en Italie, en Russie , en Islande, en Afrique du Sud, sans oublier les USA. On trouve des communautés amazighes à travers le monde entier. Nos vieux ne disent ils pas : djmaa limane, croyance en toutes les religions monothéistes.

      MELLI
      28 décembre 2018 - 19 h 21 min

      les composantes d’une identité ne sont jamais figées

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 17 h 01 min

    Si les Arabes n’existaient pas en Algérie, il n’y aurait pas eu 200 000 morts au XX ème siècle ni la pratique de l’égorgement à la scie rouillée, de l’éventration des femmes enceintes, du jeu de ballon de foot avec les fœtus arrachés des ventres, des intestins en guirlande sur les branches des arbres, du viol de » butin de guerre. »

      karimdz
      28 décembre 2018 - 17 h 09 min

      Bien avant les arabes, il y avait les perses, les romains, les byzanthins, les vandales, les mongols, qui ont commis des crimes abominables et en masse, cela se compte en dizaines de millions de personnes, excusez du peu.

      Dans la série, on peut y ajouter également les 11 croisades, euh j’oubliais ajoutons y les deux dernières de bush, aussi barbares, des tetes coupées, des musulmans vivants attachés et cuits vivants, des tetes qui ont servi également de coupes…

      Si on parle de la France pour son seul cas en Algérie, ce sont des millions d algériens qui ont été exterminés. A propos de tetes coupées, la France avant le daech dont on sait aujourd’hui qu il est une fabrique sioniste, a décapiter en Algérie autant de tetes, il y a une photo que j ai conservé dans mon ordinateur, on voit des centaines de tetes d algériens coupés…

      L histoire hélas de notre humanité, n est pas rose, et le mal est partout, plus en occident que chez nous.

        khalilsadek
        28 décembre 2018 - 18 h 50 min

        Une petite précision ya si Karimdz si vous le permettez:
        1- L’invasion de l’afrique du nord par les vandale était beaucoup plus pour combattre les Romains, a cette époque il y avait le conflit religieux des donatistes ariens bérberes contre les trinitaires romains a leurs téte saint augustin, c’est pour ca que Gueisric roi des vandale s’est precipété pour encercler Hyppone en 430 causant d’ailleur la mort de ce harki de rome qu’est saint Augustin, alors qu’a la meme époque l’heroine Robba affrontait les romains dans la région de Mascara et l’ont laissée faire
        jusqu’a ce qu’elle fut tuée en 434 par son ennemi.
        2- Les deux croisades des Bouchs contre l’Irak étaient en fait une sollicitation ou invitation faite et payées par les Arabes du golf.

          karimdz
          28 décembre 2018 - 18 h 58 min

          Khalid, c était bien de le préciser et tes précisions sont exactes.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 19 h 23 min

      Voyez un peu du côté des commanditaires..! Les mêmes qui animent la scène en Syrie, en Libye, en Irak..etc..!Quant aux exécutants les mêmes marcenaires qui procèdent maintenant dans les pays sus-cités.
      Et puis demandez aux proches de Mitterrand, ils savent beaucoup de choses! Ensuite lisez la note confidentielle du PS sous la présidence de Mitterrand (1993) que feu Réda Malek avait dévoilée et vous allez peut être comprendre si vous êtes perspicace avec un peu de chance!
      C’est la civilisation arabo-musulmane qui a sorti l’Occident de son obscurantisme…révisez l’histoire et vous découvrirez beaucoup de choses que vous ignorez ou que vous faites semblant d’ignorer!
      Si les musulmans sont les derniers de la classe actuellement c’est parce qu’ils se sont éloignés de leur religion.

    anonyme
    28 décembre 2018 - 17 h 00 min

    Votre discours n’est pas actualisé, c’est tout. Vous auriez pu trouver quelqu’un pour vous entendre si vous étiez dans les années 60s ou 70s, mais malheureusement vous ne vous rendez pas compte que le monde en dehors de la kabylie a énormément évolué. Votre langage est périmé. Il sent la haine et le mépris et fait vomir. D’une part vous dites qu’on est tous berbère, et d’une autre part vous parlez de « ces arabes qui nous gouvernent ». Ils sont où alors ces arabes (izouker) qui nous gouvernent : ouyahia ? sellal ? haddad ? mohamad mediane dit toufik, touati dit el mokh, sidi said ? rabrab ? Qui gouvernent qui en fait ? Le proverbe kabyle dit: wina goué l’wacif, adyetaf g’lama th’ lahchich (celui qui a été emporté par l’eau de la rivière, il tient même à une herbe). C’est votre cas, malheureusement : aucun repère, identité à l’allure floue, vous avez trébuché entre tous les ismes qu’a pu connaître la planète, société déchirée entre mille sectes, taux de suicide le plus élevé en Algérie et durant plusieurs années, taux d’immigration très élevé des hommes contre un taux de non-mariage des filles équivalent. je connais suffisamment la kabylie pour vous dire ceci et en dehors de ces cartes postales qui montrent ces filles dont vous vous vantez à chaque fois pour leur beauté, bien que minutieusement sélectionnées pour la pose, il n’y a rien qui mérite d’être vu ou visité. je suis issu d’une famille qui a porté allégeance à cheikh el mokrani et en a payé le prix par la perte de dix mille hectares dans la petite kabylie et je vous le dit franchement vous n’honorez pas cette terre pour laquelle mes ancêtres ont subi l’exil en nouvelle calédonie et se sont battus pour qu’elle reste musulmane. Vous êtes les résidus du cardinal lavigerie et l’école des pères blancs. essayez d’aller chez les chaouis ou les mozabites et dites ce que vous dites sur l’islam ! Votre problème, c’est que vous êtes cloisonnés dans vos dechra et dans vos idées superficielles sur le monde qui vous entoure. je vous conseille de faire des voyages et avoir des amis dans d’autres wilaya et vous allez voir que les gens ne sont pas aussi méchants ou aussi idiots que vous le pensiez. Croyez-moi, ça peut vous guérir du kabylisme qui aveugle vos cœurs.

      karimdz
      28 décembre 2018 - 17 h 13 min

      Cà c est un kabyle tara sah, voila la vérité; et c est bien qu’elle sorte de la bouche d’un compatriote algérien de Kabylie.

        algerian
        28 décembre 2018 - 19 h 14 min

        Question a un dinar dévalué:
        Un berbere arabisé, islamisé et se prenant – comble de l’ìgnorance – pour un arabe est-il un arabe pour autant?

          karimdz
          28 décembre 2018 - 19 h 32 min

          Ta question n a pas de prix, désolé de ne pouvoir répondre à la première partie.

          S’agissant de la deuxième il y a deux réponses à apporter, si c est un berbere seulement islamisé, il restera un berbere, s’il est un berbere arabisé comme 80% de la population, comme moi par exemple, après 14 siècles, se prend pour un arabe, à ton grand dam, je le devine, et par richesse et non ignorance.

          La définition du mot arabe est simple, est arabe celui qui habite en arabie, celui qui parle l arabe, celui tout simplement qui se considère comme tel.

          En conclusion, libre à chacun de croire ce qu’il est, y en a bien qui se disent descendants de romains…

          Hannibal le Punique
          28 décembre 2018 - 19 h 50 min

          @ algerian:
          Je te retourne ta question autrement : »un résidu de vandale resté en afrique du nord après la fin de règne de sa tribu (suite à l’intervention byzantine), et refugié dans les hautes-montagnes du tell, kabylisé (avec le temps et la masse environnante), berberisé et se prenant -comble de l’ignorance- pour un kabyle est-il un kabyle pour antant ?

      larbi
      28 décembre 2018 - 20 h 29 min

      Merci d’avoir remis les pendules à l’heure venant d’un véritable frère kabyle que je salue au passage
      Ces gens ont un problème avec l’islam et non avec les arabes, attention pas tous je connais bien des kabyles qui ont vécu parmi nous, ils sont pieux généreux
      Alors que tout le monde sait que c’est les kabyles qui détiennent les rênes du pouvoir et sont tjrs la à mentir et à profiter de la vache laitiere

    Hannibal le Punique
    28 décembre 2018 - 16 h 50 min

    @ anonyme :
    donne ou cite un symbole, un vestige, un aspect, une manifestation ou caractéristique ENDOGENE, propres et indépendants de la civilisation berbere qui existait et que les conquerants arabes auraient détruits à leur arrivée (ou même qui ait jamais existé auparavant). ne me cite surtout pas saint augustin, apulée, gélase et tertullien que vous cajolez et brandissez comme des nounours dans toute discussion sur votre prétendu passé (sic) mythique, fabuleux avant l’arrivée des conquérants arabes. ceux-là messieurs sont berbères (ou meme semi-berbères ) ou puniques mais romanisés, latinisés. saint augustin se disait et parlait cananéen (il n’a jamais, JAMAIS dans ses écrits fait réference à son appartenance berbere, il a meme incité et appelé à la repression contre les donatistes autochtones qu’il qualifiat d’apostats. quant à ibn khaldoun auquel vous vous attachez comme à un témoin à décharge il vous faudra bien le comptabiliser à notre actif. il constitue (pour l’humanité) un des nombreux symboles de ce que vous essayez de nier frénétiquement, à savoir la civilisation arabe musulmane.
    ibn khaldoun dans son œuvre sur l’histoire des civilisations, hadhr et badw, lorsqu’il parlait des a3rab et non des arabes comme vous essayez de le mettre maladroitement ou malintentionnellement en exergue.son concept il s’applique aussi bien aux arabes nomades que les mongoles, les indiens d’amérique (bien qu’il n’en savait pas l’existence), aux montagnards et tous groupe humain vivant dans la nature sauvage loin des cités et des raffinements des civilisations, tous nomade en l’occurrence et non pas les arabes en exclusivité. Quant à ce que tu appelles le christianisme de tes ancêtres (à la bonne heure) d’autres pourront te rétorquer par l’islam de leurs ancêtres qui coule dans leurs veines.

      karimdz
      28 décembre 2018 - 17 h 02 min

      Yartik saha pour ces précisions qu’il était bon de rappeler.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 17 h 10 min

      Toi l’esclave tunisien d’Hannibal va raconter tes sornettes ailleurs, tu racontes n’importe quoi pour défendre le sanguinaire Hannibal écrasé par les Numides. Des étrangers puniques installés à Carthage, toléré par les Numides, mais qui se sont avérés des sanguinaires. Hannibal est connu pour être un des plus grands criminels sangunaire de son époque.

        Hannibal le Punique
        28 décembre 2018 - 18 h 50 min

        @ lamari blakel:
        C’est mon choix de choisir Hannibal, de l’aimer et l’admirer. En quoi cela peut-il te/vous concerner ?

          Anonyme
          29 décembre 2018 - 5 h 46 min

          Parce que tu prétends disputailler avec les Berbères sur leur héritage latin-nord africain alors que toi tu te choisis un pseudo en rapport avec un personnage sémite venu d’Asie. Qui plus est, un ennemi de notre roi numide Massinissa qui l’a combattu en soutien aux Romains.
          Nous nous référons à une civilisation d’inspiration étrangère venue du Nord et ça vous fait mal au …? Vous, vous acoquinez avec une invasion étrangère venue de l’Est, et ça fait un but partout.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 17 h 21 min

      Il faut demander cela à Ibn Khaldoun le grand historien de l’époque en lisant son livre El Muqadima tu trouveras tous les renseignements sur les destructions, rapines, désolations crimes pillages et j’en passe commis par tes comparses arabes. Jusqu’à présent les arabes détruisent le monde musulman moderne avec leur terrorisme wahabite, les arabes ont détruit la Libye, la Syrie, le Yémen, ils ont détruit lL’Algérie durant la décennie noire. Voilà l’oeuvre des arabes, ils sont la destruction en tant que peuplades bédouines de toutes civilisations comme le mentionne Ibn Khaldoun.

        karimdz
        28 décembre 2018 - 17 h 50 min

        Anonyme, tu devrais aussi lire Ibn khaldoune, j ai mis plus bas des extraits qui sont pas tendres aussi à l égard des berberes, les traitant de barbares…

        Si tu lis l histoire des civilisations romaines, perses grecques etc, toutes ont été violentes, et se sont illustrés par la destruction, la rapine, les massacres, les viols, l esclavage etc…

        Les arabes au moins quand ils sont arrivés, 300 selon les historiens, quel courage pour si peu dh ommes, on aurait aimé que nos ancetres le soient autant, ils ont entrepris non seulement la libération de notre pays, mais ont également monté, une expédition avec des nouveaux convertis berberes en direction de l espagne.

        Ceux qui détruisent le monde actuel, ce ne sont pas les arabes, ce sont les sionistes, chez nous, nous avons aussi connu une décennie noire, et c était avant tout des algériens, donc sois un rien modeste, comme dirait l autre, avant de critiquer, balaie d abord devant ta porte.

        Et encore une fois, les arabes d Algérie ne s identifient pas aux yehoudites d arabie qu’ils vomissent, eux et nous cela fait deux.

        Sinon l oeuvre des arabes elle se vérifie au niveau des parlers européens, de vestiges, de la religion, de l histoire etc., je peux comprendre ton dépit, toi tu ne peux rien mettre en évidence… sinon etre jaloux.

    Bir Djebah
    28 décembre 2018 - 16 h 26 min

    J’ai lu dans le commantaire de qulqu’un cette phrase : « N’en déplaisent à la petite clique de berberistes kabyles qui souffrent de problème d’identité »  pour moi, cette phrase est très importante. Et pourtant, comme dit l’adage, les apparences sont trompeuses. Tout le monde sait et en premier lieu, les médecins et les psychiatres qu’il existe un nombre important de gens qui souffrent de pathologies psychiques dont ils ignorent jusqu’à l’existence. Les gens qui savent l’objet de leur souffrance ont déjà fait un pas vers la guérison, disent les médecins ! Et c’est le cas justement des kabyles et des défenseurs de la cause amazigh en général. Ils savent que leur souffrance vient du bâillonnement de leurs langues et identités et la falsification de leur histoire et ils ont identifié l’auteur de ce bâillonnement qui est l’état qui les gouvernent. Mais par contre beaucoup d’arabophones ne sont même pas conscients de leur souffrance identitaire. Et si on leur parlait de la question, de l’importance de leur langue, ils sont perplexes, ils ne savent pas quoi répondre ou bien ils avancent des réponses qui dévalorisent encore plus leur identité. La preuve de la souffrance d’un malade peut être détectée à partir des propos qu’il prononce mais ce malade ne va pas forcément y voir dans ses propres propos des signes de son mal être. C’est le cas justement de beaucoup d’arabophones qui justifient leur réaction impulsive vis à vis de la cause berbère par le discours que tiendraient les berbéristes. Ils affichent l’attitude de personnes menacées par l’existence de ces berbéristes. Ils opposent à ces derniers, la grandeur de la langue arabe, langue du coran, la civilisation arabe etc. le lien est un peu bizarre. Mais rarement les opposants aux berbèristes n’évoquent leur propres langue Dardja. Elles leur fait honte et ils n’osent pas l’évoquer. La détestation des kabyles vient du fait que ces derniers exhibent fièrement ce que beaucoup d’arabophones voudraient oublier : la langue authentique du peuple.
    Ce mal a pour nom la scotomisation. Scotomiser : Rejeter inconsciemment hors du champ de la conscience (une réalité pénible). Avec tout le respect pour les arabophones, je suis moi même arabophone.

      karimdz
      28 décembre 2018 - 16 h 49 min

      Au risque de te décevoir, et je suis convaincu que l écrasante majorité des arabes ou arabophones comme tu veux, ne souffre d’aucun problème psychique quelconque, si c est votre cas, ne le prenez pas pour une généralité.

      Il y en a par contre qui souffrent hypocondrie…

      Ceci dit, je peux comprendre pourquoi des kabyles ont souffert d un problème d’identité. Il aurait fallu dés notre indépendance, officialiser l arabe, et rendre nationales, l arabe dialectal et le tamazigh, encore qu’il y aurait eu à l époque des émeutes entre berberes pour choisir quel dialecte berbere il fallait choisir, ou encore officialiser l arabe dialectal, et rendre national le tamazigh.

      Je pense que depuis que la dimension berbere a été reconnue, il faille passer à d autres choses plus importantes et qui touchent notre quotidien, à savoir, l économie, le pouvoir d achat, la justice sociale…

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 20 h 01 min

      Voilà un excellent commentaire qui illustre exactement le problème linguistique qui ronge notre pays depuis 56 ans.

    ZORO
    28 décembre 2018 - 15 h 56 min

    @ MELLO : Salem Mello . Quand vous citez les colonisateurs n oubliez pas de mentionner leur precurseur que vous avez envoyé sur le dos d un éléphant conquerir l egypte pour devenir CHACHNOCK le pharaon il vous sert de reference et vous en etes fier meme s il ne s agit que d une illusion. Ne blamer donc jamais les romains ,les vandales et surtout pas les arabes d avoir fouler ce sol pour imiter CHACHNOCK VOTRE PHARAON.
    FAITES REVENIR CHACHNOCK Et SES DESCENDANTS A TIZI JE PARTIRAI AU HIJAZ😂😂😂😂😂
    SigneZORO. …Z…..

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 17 h 05 min

      Ignorance quand tu nous tient. Si connaissez l’histoire de ce roi amazighe qui a régné sur l’Égypte tu serais rouge de honte en te relisant. Ce roi amazighe a régné sur l’Égypte décadente qui était entrain de disparaitre. Ce roi amazighe a relevé l’Égypte l’a rendue prospère et réhabilité la civilisation égyptienne qui était de disparaitre sous les sable du désert Egyptien tant la désolation de l’Égypte était immense. Les ignorants de ton espèce qui n’ont rien à voir avec l’Algérie authentique sont aussi dangereux que les terroristes islamistes qui ont failli faire disparaitre l’Algérie avec l’aide de leurs maitres arabes de la Péninsule arabique. Pov type

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 15 h 52 min

    il ne faudrait pas oublie que les berberes ont ete chasse de la palestine par les beni israeil et les arabes sont venus eux aussi de l’Arabie et l’histoire a fait qu’ils ont cohabite ensemble depuis des lustres et sont condamnes a vivre ensemble ni MAK ni la France ne peuvent les separes, et encore moins les discours bidons.

      karimdz
      28 décembre 2018 - 16 h 28 min

      Propos pertinent, qui rappelle que les berbères sont issus du proche orient, n en déplaise aux sectaires et que donc ils font partie du même groupe sémitique, ils peuvent dire ce qu ils veulent, mais c est la réalité, et ce qui explique, la facilité avec laquelle les berbères ont utilisé la langue arabe, contrairement aux perses ou turcs qui n’appartiennent pas à ce groupe. CQFD!

    Bir Djebah
    28 décembre 2018 - 15 h 39 min

    Ce qui est à retenir dans ce type d »échanges, c’est que ce sont ceux là qui frappent et invectivent depuis 62 qui pleurent et se victimisent. Leur stratégie psychique n’est pas nouvelle, elle se vérifie dans des sociétés très différentes de la notre, se victimiser pour légitimer l’intolérance afin de s’imposer par la violence. Les militants du front national et d’autres courants intolérants en france par exemple, connus pour leur haine et leur racisme des immigrés accusent leurs victimes de racisme anti-blanc et de nouvel antisémitisme. C’est le monde à l’envers : des racistes qui se plaignent et se posent en victimes du racisme. Aprés les avoir accusés d’être des voleurs, des fainéants profiteurs qui n’aiment pas la france, ils tentent de leur faire porter leur propre tare : le racisme. Le psychique du raciste est très simple : rabaisser par des insultes celui qu’il juge être faible pour en faire son bouc émissaire. C’est depuis la réplique historique du poète Aimé Césaire « le noir que je suis t’emmerde » que beaucoup de noirs ont pris conscience de leur existence à part entière en tant qu’être humain qui a droit au respect. Les descendants d’Aimé Césaire à Paris et ailleurs, n’hésitent plus à donner du « sale blanc » aux blancs qui les traitent de sales noirs. Ederbou ye3ref mederbou disent les Algérois. Le raciste, le hegar pense que lui seul peut invectiver les autres. Parce que Mr possède des richesses, une civilisation, une culture et une économie puissante donc les autres sont des mouches.
    Chez nous , c’est un peu la même chose qui se passe depuis 62. ceux qui ont pris le pouvoir par la manière que l’on sait ont ethnicisé l’état Algérien en décidant que ‘état est arabe, que nos ancêtres sont arabes venus du yemen. Les mots berbère et kabyle sont devenus des mots dangereux pour l’unité nationale. Tout ce qui a été berbère a été diabolisé. Ceux qui ont vécu les années 60 et 70 se souviennent encore. Aujourd’hui encore, des prénoms berbères sont interdits dans certaines mairies. Ce sont la langue, l’identité et les défenseurs de cette cause qui ont été persécutés. Depuis 62 , la langue arabe a bénéficié de tous les avantages de l’état, contrairement à la langue amazigh ou dialectes pour faire plaisir à certains, a continué de s’appauvrir et de s’éroder et cela dans tous les états « arabes » d’afrique du nord. Et aujourd’hui, aprés plus de 50 ans de lutte et de sueur pour décrocher juste une reconnaissance d’existence, le rejet est toujours aussi vivace. C’est à ne rien comprendre ; et pourtant 22 états arabes dans le monde, avec toutes les richesses qui vont avec, la diplomatie, les ambassadeurs, les universités, l ‘onu, la coupe arabe etc etc ; et surtout avec la religion et le coran, la langue arabe ne risquera jamais de disparaître. Comment expliquer cet acharnement à continuer de diaboliser les dialectes amazighs ; comment expliquer cette propension à se présenter victimes des racistes kabyles alors que les kabyles ne possèdent rien à part la possibilités de répliquer comme aimé césaire face à des gens comme abdelkader hadjar qui continuent encore aujourd’hui de présenter la cause amazigh comme une menace dont il faut se débarrasser.

      karimdz
      28 décembre 2018 - 16 h 13 min

      S’il fallait faire une comparaison entre l’Algérie et la France, je dirai que dans le premier pays, la dimension berbere a été reconnue et que des moyens importants sont mis en oeuvre pour promouvoir celle ci (académie, haut commissariat, officialisation…) et que dans le second pays où des minorités sont aussi importantes, c est toujours le francais qui est langue nationale.

      Vous devriez peut etre mettre votre calendrier à jour, car nous sommes à la veille du nouvel an 2019 et plus en 1962…

      Nos décideurs depuis des lustres ont toujours été berbères, vous feignez de préciser que le creuset du peuple algérien est berbère et que notre identité a évolué et s’est également forgé sur l’arabe et l islam.

      Une chose que vous dites sur, la langue arabe demeurera en Algérie, parce jusqu’à preuve du contraire depuis 14 siècles, c est celle qui permet à tous les algériens du nord au sud et de l est à l ouest de pouvoir communiquer entre eux.

      Cela n empêche pas, de revenir également à nos sources qui font partie de notre identité et notre patrimoine commun. L’Etat algérien a fait beaucoup ces dernières années, vous ne pouvez le nier pour cette culture commune, mais n espérez tout de même pas, que nous effacions l’arabe et l islam de notre identité et patrimoine.

      Mais n espérez pas que nous nous inscrivions dans une logique de séparatisme, de dislocation de notre pays, pour lequel, des millions d algériens ont été décimés. L’Algérie restera une et indivisible.

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 14 h 50 min

    Loin des passions, s.v.p, ce sont des problèmes qui devraient etre étudiés, et résolus
    Par les académiciens, les chercheurs, et les pédagogues de différentes disciplines, loin des chantages,
    Des montées des surenchères politiques démagogiques, opportunistes, populistes
    A la veille ….. des échéances électorales de 2019
    La modération, l’ouverture, le pragmatisme, le réalisme, le sens de responsabilité, et la sagesse
    Doivent supplanter l’extremisme, la haine, l’ignorance, et l’opportunisme démagogique politique
    L’unité fait la force des algériens face aux dangers de diversions, de divisions, et de conflits inutiles
    La Démocratie des institutions, la Justice dans la répartition des richesses, et des revenues du pays,
    Et la Transparence dans les activités économiques, financières, et commerciales du pays otage
    D’une minorité illégitime, et illégale, agressivement, et ostentatoirement riche qui détient
    Le 3/4 des richesses du pays
    La lutte de classes pour la Justice dans le pays est toujours sujet brulant d’actualité

      karimdz
      28 décembre 2018 - 15 h 08 min

      Je suis d’accord sur une chose, de l’importance du développement économique de notre pays, d’une meilleure répartition de ses richesses, d’une meilleure justice sociale etc.

      Voilà ce qui est urgent, et non les problèmes de langues comme certains sectaires agitent à chaque fil de discussion.

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 16 h 45 min

        Le racisme, le sectarisme c’est toi, tu ne lâches pas le forum depuis hier pour imposer tes mensonges, ton ignorance, tes bêtises sur ce site. Les types comme toi, tout comme ce Hadjar et d’autres ignorants dictateurs idéologique qui prônent indirectement, l’extermination de l’identité amazighe tout en glorifiant l’arabisation sauvage qui a détruit les écoles la cultures, les valeurs algériennes authentique, sont les pires ennemis de l’Algérie. Honte à tous les racistes arabistes anti amazighe qui n’ont rien à envier à cette (…) ignorante stupide de Naïma Salhi députée islamiste qui fait du racisme d’État en toute liberté. Les arabistes et les islamistes sont logés à la même enseigne, leur but c’est de détruire toute l’authenticité algérienne. Les types comme ont un nom les arabistes harkis qui agissent contre l’identité algérienne amazighe.

          karimdz
          28 décembre 2018 - 17 h 20 min

          Tu souffres d’un grave complexe post colonisation, cela se soigne, il faut juste t enlever le disque rayé qui est en toi, et qui rabache la propagande de l ancien occupant et des sbires pères blancs.

          Nous sommes algériens avant tout, fiers de la triple dimension qui fait notre identité, arabo berbero musulmane.

          Si tu te sens étranger à cela, c est que l’Algérie n est pas ta terre, en cherchant bien dans tes origines, tu trouveras surement des traces en europe, si les gouvernants veulent bien de toi, car ils ne delivrent pas aussi facilement les visas.

          Il te restera le choix d aller sur bateau gonflable, bonne chance…

          anonyme
          29 décembre 2018 - 5 h 26 min

          Ah tu veux qu’on te laisse le champ libre et déverser ton venin pour tout ce qui est arabe sans que personne ne branche
          ça sera œil pour œil et dent pour dent car vous avez dépassé les limites

    karimdz
    28 décembre 2018 - 14 h 40 min

    Un autre anonyme toujours aussi anonyme, remet en question la civilisation arabo musulmane, selon cet inculte ou plutot frustré, les arabes n’ont rien apporté.

    Ce sont bien des arabes qui ont porté haut l’étendard de l’islam, qui au passage de leurs conquêtes, se sont vus renforcés par d’autres musulmans qui ont grossi les troupes, et permis un déploiement fulgurant pour l’époque.

    La langue arabe allait aussi devenir le vecteur à l époque et jusqu’au 16e siècle, du développement de la médecine, des mathématiques, de la sociologie, de la mécanique etc… C’était à l’époque une langue internationale, utilisés aussi bien par les non musulmans que les musulmans.

    Et contrairement aux autres civilisations, la civilisation arabo musulmane, a survécu, je dirai meme qu’elle est toujours aussi vivante, 1.6 milliards de musulmans, et des centaines de millions qui parlent l’arabe. Cette langue a également laissé des traces dans les parlers européens, et meme des vestiges, qui témoignent de sa grandeur.

    Quid de notre « civilisation berbere », quelles traces ont laissé nos ancetres… comme l’a dit un algérien, oualou et il a raison, alors que toutes les occupants de notre pays en ont laissé…

    En terme de comparaison,

    karimdz
    28 décembre 2018 - 14 h 30 min

    Suite à mon message sur l oeuvre d ibn khaldoun, je n étais pas sans savoir que cela allait faire réagir certains sectaires.

    Sans les arabes, nous dit un anonyme, toujours aussi anonyme, qu on se demande s’il est bien algérien, que l Algérie serait au niveau des pays du nord.

    J’éclate de rire, nos ancetres berberes n’ont fait que guerroyer entre eux, et se faire dominer, la preuve étant que notre pays a bien été occupé durant 2000 ans.

    La question qui me vient aussitot à l esprit, pourquoi nos ancetres berberes ne l’ont ils pas fait avant l arrivée des arabes.

    La vérité, c est que sans les arabes, notre pays aurait été une contrée occupée, comme ceuta et melila, les descendants de romains et vandales, auraient créé leur état, et les algériens auraient été reclus dans le sahara à l image des touaregs CQFD !

    Les arabes nous ont permis à travers la langue, la religion, à nous unifier, et enfin, à prendre en main notre destin, n en déplaise aux dramatico comiques qui gigotent quand on leur rappelle la vérité.

    Et s’agissant d ibn khaldoune, encore une fois, ses propos ont été fluctuants, tantot inspirant des sentimens de réprobation, tantot des sentiments d’admiration à l égard des arabes, et aussi des berbères, car il a dit tout et son contraire. Toujours est il qu’il y a toujours à critiquer sur les deux composantes, pour leurs pratiques et leurs comportements.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 17 h 52 min

      Es-tu un idiot ou un complexé par les bédouins? Avant l’arrivée des Arabes il a existé un état berbère, un royaume numide avec une flopée de rois numides, pas des rois romains; et une capitale, Cirta qui existait déjà avant l’arrivée des Romains.
      Que les Numides aient eu pour modèle la civilisation dominante de l’époque c’est tout à leur honneur et nous n’étions pas des vaincus mais des alliés de Rome car Massinissa avait aidé les Romains à battre Carthage.
      Nous faisions partie d’une civilisation, la civilisation romaine tout comme les Gaulois et de nombreux peuples autour de la Méditerranée. Est ce qu’il est demandé aux Français où se trouvent les monuments gaulois? Et bien il n’y en a pas, pas un seul. Ce qu’ils ont en France, ce sont des monuments romains. Nous au moins, il nous reste le Madracen de Batna, le Mausolée Royal de Maurétanie dit le tombeau de la chrétienne à Tipasa et les djeddars de Tiaret qui sont des mausolées numides.
      De même que les Français ont connu la civilisation gallo-romaine, nous avons connu une brillante civilisation numido-romaine pendant plusieurs siècles, ce dont témoignent nos écrivains de l’époque et les ruines antiques qui s’étendent sur tout le territoire national d’Est en Ouest et du Nord au Sud jusqu’aux portes du désert, c’est dire le degré d’urbanisation des Numides de l’époque.
      Et ces villes qui nous restent en héritage de Timgad à Tipasa sont des villes numido-romaines construites en fonction du modèle architectural dominant de l’époque; tout le monde s’inspire de son voisin. Au bout de cent ans, je doute fort que les Romains aient eu à montrer aux Numides comment manier la truelle pour construire un arc ou une colonne. Car nous avions des villes quand les arabes vivaient dans on ne sait quoi, nous n’étions pas une peuplade de nomades mais des citoyens composés de paysans et de citadins.

      Et si l’Afrique du Nord a été occupée, cela ne t’es pas venu à l’idée que le territoire est immense et que la population pour la défendre était très faible il y a mille ou deux mille ans ? Il n’y avait que 9 millions d’Algériens en 1962, on estime qu’ils étaient trois millions en 1830, est ce que tu t’imagines combien ils pouvaient être il y a deux mille ans ?
      Malgré tout, toutes ces occupations ne se sont pas faites sans résistance, les Arabes ont été expulsés plusieurs fois d’Afrique du Nord. Mais ils sont revenus chaque fois à la charge, ils n’ont pas voulu nous lâcher, exactement comme font leurs descendants ou pseudo-descendants spécialistes du harcèlement salafiste.

        karimdz
        28 décembre 2018 - 18 h 30 min

        Tu parlais de protectorat numide appartenant à rome, comme dans tout le pourtour mediterranéen pour utiliser un terme plus adequat, vous etiez donc toujours occupés et soumis à la loi de rome.

        Si y a bien un complexé entre nous, c est toi l ignare qui veut la ramener, les berberes sous rome comme tout autre peuplade soumis, étaient traités des sous humains hélas.

        Tu faisais donc partie de la civilisation romaine ou gauloise, par respect je ne vais pas rire, je me posais la question, mais ou est donc passé la tienne de civilisation…

        Tout ce qui a été construit en Algérie sont l’oeuvre de puissances occupantes étrangères, et tout a été construit pour ces occupants, la plupart des berberes étaient relégués au sud. T as appris quoi, à devenir soumis, je ne le discute pas cela.

        ET pour finir avec le nombre, tu penses que les romains étaient plus nombreux que les tribus berberes, pareil pour les arabes qui n étaient que 300, elle était où ta force lol ?

        Comment expliquer le fait que mes ancetres berberes étaient toujours soumis, y a pas trente six explications, ils étaient divisés, et se guerroyaient tout simplement, et ce sont les arabes qui ont regroupé tout ce beau monde, à travers la religion et la langue, vecteurs de reunification.

        Au final, qu’as tu apporté toi, contrairement aux arabes, oualou… que du vent !

          Anonyme
          29 décembre 2018 - 7 h 05 min

          Mon vieux, être soumis aux arabes vaincus et humiliés d’aujourd’hui sous la bannière de l’Islam, je ne vois pas ce qu’il y a de glorieux. Il y a deux mille ans l’Algérie était inscrite dans un grand ensemble civilisationnel établi sur trois continents, le plus important de l’époque et en était même un des plus beaux fleurons, je ne vois pas en quoi le modèle bédouin nomade tout aussi étranger qui lui a succédé lui est supérieur.
          Nous n’étions pas en dehors de l’Histoire que je sache, nous étions pas mal citadins alors que les Arabes en bons nomades ne connaissaient pas la civilisation citadine. Ils ont tout piqué aux peuples qu’ils ont envahis, ils n’ont rien inventé. Jusqu’à aujourd’hui ton Arabie ne peut présenter aucune œuvre ou monument ancestral antéislamique contrairement à ses voisins.

          Tu t’acharnes à demander: pourquoi les Berbères de cette époque n’ont ils pas créé de civilisation propre lancée à la conquête du monde? Mais mon vieux, cent ans avant JC, époque de Massinissa, ni la France ni l’Angleterre ni l’Allemagne ni l’Arabie ne produisaient la moindre technologie ni même un État !
          Il s’est trouvé que la civilisation européenne a pris pour point de départ la Grèce et l’Italie qui ont ensuite rayonné sur leurs voisins, que nous avons fait partie de cet ensemble qu’aucun Européen ni Tunisien ni Libanais ni Slovène ne renie bien au contraire, c’est comme ça. Et si tu n’es pas content, tape toi la tête contre le mur des Lamentations.
          Songe que les Germains étaient encore des tribus de nomades cinq cent ans après Massinissa et quand ils ont ont mis à bas l’Empire romain. Tout ce que les Celtes peuvent exhiber de la technologie de leurs ancêtres ce sont des menhirs et des dolmens plantés en rond, ils vivaient dans des huttes, alors ne viens pas nous faire de faux procès.
          La vérité c’est que tu es un complexé et que tu cours t’abriter sous la tente bédouine au lieu de chercher à connaitre l’Histoire des autres peuples pour voir que nous n’étions ni plus ni moins bien qu’eux.

    Marcus
    28 décembre 2018 - 14 h 28 min

    tout ca c’est du folklore et c’est irresponsable de la part de ce monsieur, certains pays peuvent nous envier pour le patrimoine linguistique populaire que nous possédons, le dziri , le tamazight, l’arabe , la français le turc, je crois sincèrement qu’il est temps de prendre conscience de cet atout , de se réconcilier avec notre passé et présent et regardons l’avenir avec sérénité , nous devons dépassionner ce genre de débat et s’éloigner des clichers et discours idéologistes et faschistes comme on s’éloigne de la peste , le idéologies creuses et contre-productive nous ont assez fait de mal comme ça .
    l’heure de la raison est venu et nous ne devons plus permettre à ceux (certaine personnes)qui, illégitimement élus et incompétents se permettent des attitudes et des discours irresponsables et dangereux pour la nation, ceux la veulent nous manipuler pour leurs propres intérêts pécuniaires et minables , par les discours folkloriques, fantasmagoriques idéologistes, irresponsables et dangereux et ne plus permettre à la bêtise de parler publiquement.
    Nous devons préserver ce que nous avons, nos acquits présents
    adoptons plutôt une attitude apaisée et voir ce qui pourrait nous rassembler et non ce qui nous divise et sépare , dépassionnons ces débats , il faut d’urgence se débarrasser de ces complexes , idéologies qui nous rongent de l’intérieur et qui est entrain de nuire à notre développement sociale , culturel, économique, car il ne vous échappe pas qu’à cause de cela, nous avons un manque à gagner colossal en matière , d’éducation, et de développement social , pratiquement touts les problèmes dans lesquels nous sommes aujourd’hui sont dus en grande partie à ces idéologies destructrices
    sortons de ce complexe du colonisé, toutes les langues qui font partie de notre identité culture quotidienne sont les bienvenues ,
    -le dziri en l’occurrence est une langue à part entière et la majorité des algériens se reconnaissent dans cette langue
    -le tamazight dans toutes ses variantes ( kabyle chaoui chleuh zenata chenoui twareg mzab ..)
    -le français aussi est une langue qui fait partie de notre quotidien
    -l’arabe est une langue identitaire
    -beaucoup de familles en Algérie parlent aussi le turc

    méditez sur le cas l’Afrique du sud qui possède 11 langues officielles ( afrikaans,- anglais,- ndébélé du Sud,- sotho du Nord,- sotho du Sud,- swati,- tsonga,- tswana,- venda,- xhosa,- zoulou.)

    l’Algérie possède 5 langues dans sa composante identitaire
    la langue dziri (algérien) ,(le tamazight, le français l’arabe le turc) , ces 5 langues font partie de notre culture l’Algérie gagnerait beaucoup à les reconnaître comme langues officielles
    voilà!

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 18 h 21 min

      Très bien dit Marcus, surtout ce passage qui résume bien la chose: »je crois sincèrement qu’il est temps de prendre conscience de cet atout , de se réconcilier avec notre passé et présent et regardons l’avenir avec sérénité , nous devons dépassionner ce genre de débat et s’éloigner des clichés et discours idéologistes et fascistes comme on s’éloigne de la peste , le idéologies creuses et contre-productive nous ont assez fait de mal comme ça »…..Malheureusement FaFa est toujours là grâce à ses pions pour remuer les couteaux dans les plaies. La carte kabyle (terme arabe) a été toujours utilisée par Fafa afin de diviser le peuple et certains de nos compatriotes sont tombés têtes baissées dans le piège….hélas!
      Où est le problème, nous sommes Amazigh et l’Islam nous a arabisés, cela ne veut pas dire qu’il faut renier nos origines quelles qu’elles soient d’ailleurs Allah a dit:
      يَٰٓأَيُّهَا ٱلنَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَٰكُم مِّن ذَكَرٍۢ وَأُنثَىٰ وَجَعَلْنَٰكُمْ شُعُوبًۭا وَقَبَآئِلَ لِتَعَارَفُوٓا۟ ۚ إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ ٱللَّهِ أَتْقَىٰكُمْ ۚ إِنَّ ٱللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌۭ »
      « Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. » (S.49;V:13).
      Et le Hadith dit: » il n’y a de différence entre l’arabe et le non arabe que par la piété et le blanc et le noir que par la piété. »
      « la far9a bayna 3arabi wa la 3ajami, wala abyad aw aswad illa bi taqwa »

      Alors ceux qui font tout ce vacarme sont les islamophobes avant d’être des Arabophobes!

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 13 h 35 min

    Arabes et hébreux = sémites, ils ont le même sang qui coule dans leurs veines. Les amazighes ne sont et ne seront jamais sémites, parce que tout simplement ils n’ont rien à voir avec les arabes, race relativement récente : 1400 ans, les amazighes existent depuis 10 000 ans. Peuple de la méditerranée et non pas du Moyen Orient ou d’Arabie des pays qui se trouvent en Asie, l’Algérie amazighe se trouve en Méditerranée et en Afrique.

    Thyziri
    28 décembre 2018 - 13 h 31 min

    ⴰⵙⵙⴰ ⴰⵣⴻⴽⴽⴰ ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⴳⵀⵜ ⵜⴻⵍⵍⴰ ⵡⴰ ⵜⵉⵍⵉ.
    Iⴻⵔⴰⵯⴻⵏ ⵉⵣⵓⴽⵀⴰⵔ ⴰⴷⴻⴼⴻⵖⴰⵏⴻ ⴳⵓ ⴰⵅⴰⵍ ⴰⴳⵉ

    Pourquoi on occulte la vraie histoire pour diaboliser les Amazighs et spécialement les Kabyles !!!!

    Vous avez oublié que la France avait mis en place des bureaux Arabes pour arabiser les Amazighs, vous avez oublié le ministre de l’éducation Algérien étatit membre de scout formé par les SS sous Hitler !!!!

    Vous avez oublier l’aide des Imam des Zaouiyas Arabophone qui avaient incité les Algériens à défendre leur mère la France !!!!

    Vous avez oublié que Boumediene et son armée étaient agent de la France et d’Egypte !!!!

    Vous avez oublié qu’il y avait un ministre Arabes chez Hitler et un bataillon Arabe !!!!

    ….

      moudjahid
      28 décembre 2018 - 15 h 41 min

      t as pas oublié les massacres du colonel amirouche, le sourire kabyle
      dire que boumediene était un traitre
      en dit long sur ta propagande
      les peres blancs t ont bien bourré le crane

        Le Berbère
        28 décembre 2018 - 16 h 18 min

        Vous n’êtes pas un moudjahid ni sidi zekri. Dire des choses pareils sur le défunt colonel Ammirouche rabi yerhmou ou yerhem tous nos martyres de quatre coins de pays..wallah Al aghim  » les Pataugas de défunt colonel Ammirouche  » valent plus que la moitié de sacrifices de ceux qui ont étaient planqués derrière les frontières à attendre l’indépendance de pays pour s’accaparer du pouvoir politique..Al fahem Yefhem!

          Moudjahid
          28 décembre 2018 - 16 h 58 min

          j ai pas insulte Amirouche j ai rappele la raclee qu il a faite aux traitres
          et tu es encore plus odieux que sidi zekri en salissant la mémoire d un autre Moudjahid

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 13 h 23 min

    C’est quoi toutes ces insignes qu’il exhibe sur sa veste verte ( pardon bleue !) ? A croire qu’il a été plus médaillé que les Colonels Si el Haoues, Lotfi et Amirouche réunis !
    Chiche qu’il n’aille pas chez Fafa ( La France) se soigner le jour où il attrapera un simple rhume !

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 12 h 45 min

    quand il s’agit de l’Arabe c’est tout le monde qui se met de la partie qu’es ce qui se passe, on sat que vous voudriez etre plus francais que les francais, mais en realite les francais ne vous mouche pas. Algerie terre d’Islam et de l’Arabite avec un ingredient culturel de tamazight, mozabite, touareg, chaoui ce qui constitue un patrimoine inestimable, que certains tentent de detruire.

      MELLO
      28 décembre 2018 - 13 h 33 min

      Non anonyme, il n’agit pas de l’arabe. Les amazighs que vous avez cité ont bien assimilé cette langue . Mais il s’agit bel et bien de tamazight ,où des boucliers sont souvent pris pour s’y opposer. Normal qu’il puisse exister des Naima Salhi ,en lisant ou en écoutant des individus aussi … que ce Hadjar.

    Sagesse
    28 décembre 2018 - 12 h 38 min

    Voilà un discours que je préfère et qui est le mien, Hannibal ! Je suis tout cela et, aujourd’hui, je suis Algérien, c’est-à-dire la synthèse de toute cette histoire qui a commencé il y a 4500 ans, avec l’arrivée des premiers hommes civilisés, les peuples de la mer, dont les Libyens, et qui s’est poursuivie par l’installation des premiers Phéniciens qui se sont fondus avec les premiers arrivés et ont donné les Puniques, puis les romains, les germaniques, les grecs byzantins, les arabes, les Turcs et les Français. Nous sommes tout cela et il est inconséquent de croire que les uns sont plus liés à cette terre que les autres. Ces peuples se sont fondus les uns dans les autres et nous en sommes la synthèse. Ce qui est inacceptable, c’est qu’une partie veuille imposer une hégémonie, une langue ou une culture donnée ; nous devons cultiver la diversité qui est en nous en nous voyant comme les héritiers de tous ces peuples. Ce qui est plus important encore, c’est que nous brisions les tabous séculaires qui nous empêchent de nous arrimer au train de la modernité et de nous projeter dans l’avenir ; notre avenir en dépend et celui des générations futures. Ne nous accablons pas les uns les autres, la haine n’engendre que la tragédie et la faiblesse, personne n’en sort vainqueur. Attelons-nous au travail et à l’effort qui nous permettra de nous développer. Notre seul ennemi est l’archaïsme, le fanatisme et le déni du génie humain, combattons-le comme l’ont combattu nos aînés et l’avons combattu nous-mêmes. Et nous aurons remporté la victoire.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 13 h 31 min

      En un mot tu es sauf algérien. Tu es turc, tu es phénicien, tu es mangol, tu es français ect… sauf ALGÉRIEN.
      Vas y dire à un français, à un turc qu’il est tout sauf français ou turque par exemple, ils te cracheraient dessus. C’est une insulte ultime au peuple algérien de lui dire qu’il est issu d’un mélange de peuple étranger, parce qu’il n’a pas d’identité propre. Si l’on suit ta logique, il faut encourager tous les étrangers que tu as cités à envahir l’Algérie parce que le peuple algérien n’a pas d’identité propre., mais il est issu de d’autres nationalités.
      Quand on a un minimum d’honneur et de fierté on ne rejette pas son identité pour s’arroger l’identité des autres et en faire la sienne. L’Algérie était et est toujours peuplé de sa grande majorité amazighe qui ne se limite pas à la Kabylie, mais à toutes les régions du pays, la majorité l’emporte sur les minorités étrangères qui doivent s’adapter à la grande majorité écrasante amazighe du peuple ou de retourner chez leurs ancêtres quelques parts au Liban ou ailleurs. Le socle de l’identité du peuple algérien est amazighe, ne vous en déplaise, et toutes les gesticulations stériles de quelques ignorants complexés jusqu’à la moelle d’ici et d’ailleurs ne servent à rien, c’est tout simplement lamentable de se considérer tout autre que de s’approprier son identité propre et en être fier.

      MELLO
      28 décembre 2018 - 15 h 01 min

      Sagesse, la sagesse doit nous guider vers la base de toute cette histoire qui s’est construite au fil des temps. Au fil des temps, le pays de Gaia, de Massinissa, de Juba, de Jughurta, de Dyhia, de Tin hinnan était une entité avec son organisation et son peuple. Puis vinrent les différents colonisateurs qui ont occupé ce pays , jusque là occupé par des habitants appelés Amazighs. Ces occupants, venus à tour de rôle et par la force, se sont tous retirés sauf…. Les arabes venus s’installer avec l’ Islam.

        Sagesse
        28 décembre 2018 - 17 h 01 min

        [email protected] Personne ne s’est retiré, tout ce beau monde est encore là, ou du moins leurs descendants. Vous raisonnez en individu du 20è siècle, ou les moyens de transport, terrestre et, aérien et maritime, permettent des évacuations rapides et massives ; ce n’était pas le cas dans l’antiquité et au moyen-âge. A ces époques, les arrivants, souvent des délogés par la force, s’implantent définitivement dans leur nouvelle terre d’accueil. Par force, la mémoire d’uen ancienne patrie se perdait et il devenaient des autochtones aux côtés de ceux qui les précédèrent. S’agissant des berbères, les premières traces de leur arrivée en Afrique du nord remontent au 14è-15è siècle avant JC, connus sous le nom de Libu, ils faisaient partie du groupe des Peuples de la mer, qui fuirent leurs ancienne patrie sous le coup de catastrophes naturelles. Il y a donc eu un instant t=0 à toutes ces arrivées, y compris celles des berbères. A qui appartient la terre ? A tous ! Il serait vain et illusoire de vouloir araser l’histoire de ce pays et de revenir à 1500 ans avant JC, cela est irréaliste et impossible à faire ; la Kabylie, puisque certains kabyles sont les plus empressés à vouloir cette remise à zéro absurde, est un territoire qui n’a commencé à se peupler qu’au 4è siècle après JC, cette région de montagnes était devenu le refuge des civilisations et des dynasties en déclin ou mourantes; la majeure partie des Kabyles en sont les descendants auxquels sont venu s’ajouter, au fil des siècles, des populations venues s’y établir, volontairement. Vous ne pouvez éliminer et renvoyer chez eux tous les descendants de phéniciens, de romains, de vandales, de grecs byzantins, d’arabes, de français, de subsahariens, etc…sous prétexte de la pureté d’une hypothétique race berbère qui n’a jamais existé et qui n’est, comme la race arabe, qu’une entité culturelle et non génétique. Le profil génétique des populations de ce pays, que l’on appelle aujourd’hui l’Algérie, est divers et ses composantes sont périméditerranéennes, y compris le haplogroupe E1b1b1b, que l’on retrouve partout dans ce vieux monde et pas seulement en Afrique du nord. Je reste d’accord avec vous que chacune des composantes culturelles de notre pays doit être regardée avec respect et sauvegarde et qu’aucune ne doit exercer de dictature sur toutes les autres ; ce qu’ont voulu faire les chantres de l’arabisme et qui nous a conduit à l’échec ; on ne devrait pas retomber dans la même erreur qu nom du berbérisme. Nous devons construire un pays apaisé, projeté sur le modernisme et ancré dans les valeurs universelles de liberté et de progrès. Sans cela; c’est le chaos que nous nous promettons et la destruction de notre état, acquis par tant de souffrances, et la compromission de l’avenir de nos enfants. nous devons, tous, nous mettre d’accord sur une charte d’union nationale qui nous permettraient tous de vivre en bonne intelligence en bannissant l’hégémonie d’une ethnie ou d’une ethnie sur les autres. Il y va de l’avenir de ce pays donc de notre avenir à tous. Après, il y a les vrais problèmes liés au développement, à l’épanouissement des sciences et des technologies ; sans cela nous resterons toujours un pays et un peuple de seconde ou des troisième zones que nous nous disions berbères, arabes ou autres.

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 11 h 05 min

    Pour clore le débat rappelons aux ignorants, aux négationnistes qui singent les arabes par complexe d’infériorité qui sont les arabes auxquels ils s’identifient tout en insultant, haïssant l’identité authentique amazighe du peuple algérien. Merci de laisser passer.

    EXTRAIT DE EL MOUQADIMA DE IBN KHALDOUN.
    Un pays conquis par les arabes est bientot ruiné (IBN KHALDOUN)
    LES ARABES N’ÉTABLISSENT LEUR DOMINATION QUE SUR DES PAYS DE PLAINES.
    Ibn Khaldoun
    Voici un extrait du livre de l’historien Ibn Khadoun (que les gens d’orient ont naturalisé Arabe, ainsi que les autres savants tels que Avicenne, Averroes, Elkhawarizmi…etc) consacré à l’étude sociologique des Arabes qu’il a vus à l’oeuvre en Afrique du Nord, et qu’il juge avec une grande lucidité.(bonne lecture)
    Ils sont en effet, en raison de leur naturel farouche, gens de pilleries et de brigandage : tout ce dont ils peuvent se saisir sans lutte et sans danger, ils l’enlèvent, puis ils s’enfuient vers leurs pâturages du désert. Ils n’attaquent point ouvertement, ni ne combattent en bataille rangée, à moins d’y être contraints pour leur propre défense : aussi, s’ils se heurtent à une forteresse ou à un endroit qui leur réserve des difficultés, ils les laissent de côté, sans les attaquer, et se tournent vers quelque objet de conquête facile. Les tribus qui se retranchent contre eux dans les rochers des montagnes sont à l’abri de leurs rapines et de leurs violences, car ils n’escaladent point les hauteurs, ni ne s’engagent dans des terrains difficiles, ni ne s’exposent à des dangers pour les atteindre. Quant aux plaines, s’ils peuvent s’en emparer du fait qu’elles sont mal gardées ou que le pouvoir gouvernemental manque de force, elles deviennent leur butin et la proie qu’ils dévorent : ils y multiplient leurs incursions, leurs pilleries et leurs violences, en raison de la facilité qu’elles leur offrent, si bien que leurs habitants finissent par tomber sous leur domination; puis ils se les passent les uns aux autres, et le désordre aboutit à la ruine de leur civilisation : Dieu a puissance sur ses créatures; il est l’Unique, le Coerciteur, et il n’est point d’autre Seigneur que Lui.
    UN PAYS CONQUIS PAR LES ARABES EST BIENTÔT RUINÉ
    C’est là, en effet, un peuple farouche, chez lequel la rudesse de moeurs s’est ancrée au point de devenir leur tempérament propre et leur naturel; et ils s’y complaisent, parce qu’elle leur permet d’échapper à l’emprise de l’autorité et à la sujétion à un gouvernement. Un tel naturel est incompatible avec la civilisation, et leur interdit de se développer, car errer et être les plus forts sont les seuls buts que leur assigne leur manière de vivre, ce qui interdit la vie sédentaire, de laquelle dépend la civilisation, et est incompatible avec elle. Si, par exemple, ils ont besoin de pierres pour caler leurs marmites, ils en arrachent aux constructions, les ruinant pour en avoir; de même, s’ils ont besoin de bois pour faire des poteaux ou des piquets pour leurs tentes, ils démolissent des toitures pour en avoir : la nature de leur existence est donc incompatible avec l’art de construire, qui est la base de la civilisation. Voilà comment il en va d’eux en général.
    En outre, leur naturel est d’arracher aux autres ce qu’ils possèdent : leurs moyens d’existence sont à la pointe de leurs lances, et ils ne connaissent, pour ce qui est de prendre le bien d’autrui, aucune limite à laquelle ils se tiennent; au contraire, chaque fois que leurs yeux tombent sur un troupeau, un objet, un ustensile, ils se l’approprient de force. Si, ayant pris le dessus et s’étant adjugé l’autorité souveraine, ils ont toute latitude de se comporter ainsi, il n’est plus aucun moyen administratif de protection de la propriété, et la civilisation est ruinée.
    Également, ils obligent les artisans et les corps de métier à des travaux sans leur en verser le salaire et le juste prix. Or le travail est, comme je l’exposerai, la véritable source de la richesse; si donc le travail est vicié, du fait qu’il n’est pas plus profitable, l’espoir en la richesse s’évanouit, les bras cessent le travail, l’ordre établit se dérange, et la civilisation se corrompt.
    De plus, ils n’ont aucun souci de gouverner, d’empêcher les gens de mal faire et de les protéger les uns des autres : la seule chose dont ils se préoccupent, c’est ce qu’ils arrachent aux autres, soit par le pillage, soit par des extorsions. Parvenus à ce but, ils ne voient pas loin : nulle préoccupation d’améliorer la situation de la population, de veiller à ses intérêts, d’empêcher certains de mal faire. Souvent, il est vrai, ils infligent des amendes pécuniaires, espérant en tirer profit, en exigent des sommes considérables, comme ils s’y entendent, mais cela ne suffit pas pour empêcher de mal faire et arrêter ceux qui ont de mauvais desseins. Au contraire, car en la matière une amende pécuniaire pèse en regard de la réalisation des desseins.
    C’est pourquoi leurs sujets restent, sous leur domination, comme privés de gouvernement, sans personne pour les régir, et l’absence de gouvernement est la perte de l’humanité et la ruine de la civilisation, en vertu de ce que j’ai exposé, à savoir que l’existence de l’autorité souveraine convient particulièrement à l’homme, et lui est naturelle, et qu’il ne peut avoir en dehors d’elle d’existence et de vie sociale.
    En outre, tous parmi eux aspirent à commander : il est extrêmement rare que l’un d’eux consente à abandonner l’autorité à un autre, fût-il son père, son frère, ou le principal de sa famille, et encore n’agit-il ainsi qu’à contre-coeur et par respect humain. Si bien qu’un grand nombre d’entre eux sont pourvus d’autorité et de pouvoir, qui pressurent et tyrannisent concurremment leurs sujets, et c’est la ruine et la fin de la civilisation.
    Un Arabe venu en députation auprès de `Abdalmalik, comme celui-ci s’informait auprès de lui d’al-Hajjaj, lui répondait (et dans son esprit c’était là faire l’éloge de la manière dont il gouvernait et rendait prospère sa province) : « Quand je l’ai quitté, il ne faisait de tort qu’a lui-même».
    Aussi, considère tous les pays qu’ils ont conquis et assujettis depuis la Création : tu verras combien leur civilisation est disloquée, leurs habitations appauvris; leur terre elle-même est transformée. Au Yamen, tous les établissements sédentaires sont ruinés, à l’exception de quelques villes. Dans l’Irak Arabe il en va de même : la civilisation que les Perses y avaient développé est ruinée pour sa plus grande part. En Syrie, de nos jours, il en va de même. En Ifriquiya et au Maghreb, depuis que les Banou-Hilal et les Banou-Soulaïm y sont passés, au début du Ve siècle, et se sont acharnés sur ces pays pendant 350ans, toutes les plaines sont ruinées, alors qu’autrefois su Soudan jusqu’à la Méditerranée tout était cultivé, comme l’attestent les vestiges qui s’y trouvent : monuments, constructions, traces de fermes et de villages. Dieu recevra en héritage la terre et ceux qu’elle porte :«Il est le meilleur des héritiers» (Coran, 21, 89).
    DE TOUS LES PEUPLES LES ARABES SONT LE PLUS INCAPABLE DE GOUVERNER

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 17 h 52 min

      Et ceux qui singent les occidentaux (la France particulièrement qui assassiné vos ancêtres) ils le font pas complexe de quoi? de supériorité peut être?

      Anonyme
      29 décembre 2018 - 0 h 00 min

      Et pourtant ils ont gouverné le Monde pendant plusieurs siècles,…. enfin une bonne partie du Monde!

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 10 h 10 min

    C’est qui hizb frança ? :
    1) est ce ceux qui ont utilisé la langue française comme butin de guerre pour rédiger la proclamation du 1er Novembre 1954, refuser l’assimilation et proclamer l’indépendance de l’Algérie, ou
    2) ceux, chantres de l’arabisation forcenée, partisans de l’assimilation et de l’allégeance à la France coloniale et qui ont refusé de transcrire en arabe la déclaration historique du 1er Novembre 1954 rédigée initialement en français par le groupe des 6 fils de Novembre ( Boudiaf, Ben M’Hidi, Ben Boulaid, Didouche, Krim et Bitat ) ?
    Sans commentaires………
    La vérité est connue et les faussaires ne peuvent pas tromper tout le peuple tout le temps.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 20 h 39 min

      C’est qui hizb frança ? Pourtant vous devriez le savoir!
      1) Ce sont les francophiles qui se prennent pour des français alors qu’ils seront toujours considérés comme des bougnouls fancisés.
      2)Ce sont les pions du jeu d’échec que Fafa a imposé avant qu’elle ne déguerpisse.
      3) Ce sont les gardiens du Temple qui veillent jour et nuit à ce que l’Algérie reste toujours la chasse gardée de Fafa
      4) Ce sont les harkis (toutes espèces confondus), les collabos, les traîtres, les lécheurs de bottes, les aplaventristes, les complexés et les débiles.

      Voilà, et encore ce ne sont que des échantillons!

      Oui, la vérité est connue et les faussaires payés ou non ne peuvent pas tromper tout le peuple tout le temps.

    ZORO
    28 décembre 2018 - 9 h 53 min

    Tout le monde sait que le mot Amazigh est un mot qui donne envie de rire puisque ceux qui pretendent l etre ne sont pas plus libre que les autres.
    Tout le monde sait que le mot kabyle est un mot arabe que cherit une frange de nos concitoyen pour ne pas etre appeler berbere
    Peu de gens savent que Zwawa c est l appelation d origine des kabyles.
    Il reste que nous ignorons pouquoi Zwawa preferent le nom que leur ont donne les arabes tout en dissimulant leur nom d origine??
    Quelqu un parmi les GETHAM ( gens de la tribu haineux des arabes et des musulmans).peut il nous eclairer, ??
    SIGNE.ZORO. ..Z…..

      Lghoul
      28 décembre 2018 - 11 h 13 min

      Il ne faudrait pas aussi oublier que tout le monde sait que ceux qui te remontent comme une horloge savent que tu est payé pour diviser et créer des malaises entre les communautés en Algérie. Tout le monde sait aussi que tu es du makhzen. Si on retourne au sujet: Regarde son visage – Il crache du venin et de la haine. C’est tout ce que je vois.

        ZORO
        28 décembre 2018 - 12 h 16 min

        @ GHOUL.
        Salem si el ghoul. Le dernier entretien que j ai eu avec toi sur ce site,tu m avais promis de changer ton pseudo arabe ghoul contre un autre de ton langage ,mais je vois que tu n as pas tenu ta promesse , d ailleurs ni toi ni aucun de la tribu des GETAHM ( les gens de la trIbu haineux des arabes et des musulmans)ne seraient en mesure de vous en passer de la langue arabe autrement vous suffoquerez. Soyez donc sages respectez cette langue qui vous permet de vivre dans ce vaste pays algerien,avec les millions d arabes qui s y trouvent et soyez honnetes en reconnaissant que l arabe ne peut signifier en ces temps un descendant de koreich ou beni hillal qui doit retourner en arabie pour vous laisser cet espace que vous n avez jamais su conquerir depuis des millenaires .Pour ceux parmi vous qui croient en l algerie et en son peuple ils vivront parmi leur freres la ou ils seront, d ailleurs en ce qui me concerne j ai un melange de sang avec eux et j en suis fier,quant aux autres qui veulent formater l Algerie selon les idees noires de leurs peres blancs ils n ont qu a cesser de rever et acheter des tickets pour MARS cest plus realisable si la nasa accepte leur demande.
        SIGNE ZORO…Z…

      Rozo
      28 décembre 2018 - 11 h 32 min

      Je supposés qu’ils sont naïfs et pensent que tout ce qui est arabe est saint. Quant à zwawa ont dit qu’ils avait le plus grand nombre de zaouia. Il y a aussi le fait que beaucoup d’entre eux s’appellent arab ou larbi.
      Ils se réveillent maintenant mais c’est trop tard on a arabisé puis lobotisé 80% du peuple. Même avec l’étude ADN qui confirme leur discours notre vaillant peuple ne les croit pas.

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 9 h 43 min

    Kateb Yassine qui n’était ni un idiot, ni un « hizb frança » disit :  » Si nous sommes des arabes, pourquoi vouloir nous arabiser, et si nous ne sommes pas des arabes pourquoi vouloir nous arabiser ?  »
    Le néologisme intéressé complotiste et criminel « hizb frança » qui a servi et sert toujours à diviser le peuple Algérien Amazigh fier et rebelle à toute domination étrangère d’où qu’elle vienne, a été inventé par des nervis du système féodal compradore pour prendre le pouvoir et y rester au détriment des intérêts du pays et de tout un peuple.
    L’utilisation éhontée à tout bout de champ et jusqu’à aujourd’hui du terme criminel « hizb frança » et son étiquetage aux authentiques patriotes Algériens afin de les culpabiliser et les tétaniser a été depuis l’indépendance une aubaine pour les tenants français de l’ordre colonial et leurs valets à l’intérieur de notre pays qui ont en usé et abusé à leur seul profit au point de faire imploser notre pays à tout moment.

      Anti Hizb Fransa
      28 décembre 2018 - 18 h 55 min

      Je sais qu’il vous fait mal ce mot je l’emploi à cet escient.

      Quelqu’un qui n’est pas instruit sur le sujet pourrait s’étonner de voir les partisans du berbérisme déployer autant de hargne pour défendre leur butin de guerre (langue française), eux qui se présentent comme les défenseur de l’identité profonde de l’Algérie opposé à toute forme de culture d’exportation.

      Cette apparente contraction est en fait tout à fait logique pour celui qui est renseigné sur la question.

    Kant
    28 décembre 2018 - 7 h 52 min

    Qui ne se sauve soi-même, personne d’autre ne peut le sauver.

    AmiAhmed
    28 décembre 2018 - 6 h 29 min

    Il faut prendre du recul pour comprendre les propos de Hadjar, le plus important c’est l’économie du pays, est ce que l’arabisation peut être le moteur, si c’est oui, arabisant, mais si c’est l’inverse pour s’acharner à arabiser? l’arabisation de Hadjar a créé des analphabètes bilingues, le niveaux des Algériens est ridicules dans son ensemble, en 1962 on a fait la même faute en utilisant des algériens de faible niveau CM1 ET CM2 pour remplacer les enseignants Français au lieu de faire appel aux pays francophones pour remplacer le vide des Français tels que la Belgique, la Suisse , le Canada etc…Il faut d’abord hisser le niveau des Algériens avant de songer à l’arabisation, l’arabisation qui a été décrétée en 1997 est à considérer comme un Crime contre le pays ………………..Allah a envoyé un Prophète pour Islamiser et non pour arabiser!!!

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 6 h 13 min

    Une déclaration qui reconnait que l’Algérie n’est pas arabe et on veut l’arabiser au nom du wahhabo-salafisme.
    Qui veut dénaturer l’Algérie.

      Hannibal le Punique
      28 décembre 2018 - 10 h 29 min

      @ anonyme qui dit , « Une déclaration qui reconnait que l’Algérie n’est pas arabe et on veut l’arabiser au nom du wahhabo-salafisme.Qui veut dénaturer l’Algérie ».

      Bien au contraire, c’est une preuve que l’Algérie est un pays arabe consacré depuis des siècles et des dizaines de générations. sinon, t’as déjà vu qu’on essaie de d’hispaniser des mongoles ? ou de franciser des chinois, ou zoulouiser des boshimans ? dans les années 60s, 70s, 80 et meme 90s, vous pleurnichiez et lanciez vos jérémiades dans les stades et bannnderoles « au s ecours, ils veulment nopus arabiser, ces arabes !!! » mais depuis les débuts des années 2000s, vous avez changé de tactique et par ruse vous tentez de nous berberiser, nous les arabes +85% des algériens, par vos mythes et mystifications attrape-nigauds du genre, ‘berberes arabisés’, ‘nakarine el-asl’, la génographie « avérée, scellée et indiscutable »(sic) qui a tranché (resic) de 99% berberes et 1% arabes, « l’Algérie est berberes depuis 2400000 années » (hahahahaha !). mais çà ne marche pas, çà n’attrape meme pas les mouches. personne (ou très très très peu) n’est tombé dans le panneau. trouvez autre chose, choufou ghirha !

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 10 h 57 min

        La Kabylie en 2001 a dit haut et fort: Non à l’arabislamisme. 2-Sauf une Algérie Amazigh peut parler en notre nom.
        Ton arabisme tu t’en fais ce qui te plait, mais cela ne nous regarde pas.

          Hannibal le Punique
          28 décembre 2018 - 11 h 30 min

          @ anonyme:
          Je ne le sais que trop et je l’applique à fond. Moi qui (vous) ai dit ici maintes fois, « gardez votre berberité, laissez nous notre arabité, et tout ira bien dans le meilleur des mondes ».

          non Mr
          28 décembre 2018 - 13 h 38 min

          Sauf que je ne vous reconnais pas du tout de terres arabes en Numidie. Vous n’aviez pas ramené de terre supplémentaires depuis l’Arabie!

      Hannibal le Punique
      28 décembre 2018 - 21 h 57 min

      @réponse à non mr qui dit : »Sauf que je ne vous reconnais pas du tout de terres arabes en Numidie ».
      et moi je te réplique : non monsieur, je ne te reconnais ni prérogatives, ni qualité, ni possibilité, ni capacité de décider, définir ou meme parler de mon statut et situation dans mon pays où mes ancetres ont produit et developpé (ces 14 derniers siècles) 10000 X plus de culture, de patrimoine et produits linguistiques et intellectuels que d’autres ont produit les 30 siècles passés et les 30 siècles à venir réunis.

        Anonyme
        29 décembre 2018 - 8 h 42 min

        Tu n’as rien produit du tout, ce sont les royaumes berbères qui ont créé Tlemcen, Bougie,Ghardaïa, Alger et le reste. Un bédouin ça ne créé rien, comme tous les nomades. Le nomadisme est le contraire de la civilisation. Le nomadisme aime détruire la civilisation. …

    Blakel
    28 décembre 2018 - 5 h 45 min

    Dire que les Amirouche, Ben M’Hidi….sont morts, pour que des imposteurs comme ce Hadjar, se la coulent douce, et continuent à nous narguer à plus de 80 ans. Quand je pense que tous ces escrocs vont mourir tranquillement dans leur lit, après s’être grassement enrichis sur le dos du peuple, et avoir assuré l’avenir de leur descendance sur plusieurs générations.

    Blakel
    28 décembre 2018 - 5 h 35 min

    @ Ibn Badis
    27 décembre 2018 – 14 h 05 min
    « L’islam est ma religion, l’arabe est ma langue, l’Algérie est ma patrie…. ».et le mensonge, ma nature profonde :=)
    Les adeptes de ton Ibn Badis n’ont accepté de se joindre aux idées indépendantistes qu’en 1956, contraints et forcés.
    Déclaration du Cheikh Ibn Badis : «Croyez-vous que la nation algérienne qui a une histoire algérienne passe un siècle entier dans le giron de la France civilisée sans renaître aux côtés de la France, sous sa bienveillante protection, la main dans la main, telle une fille charmante et pleine de vitalité, possédant tout ce que peut avoir une fille de race élevée par une mère pareille.»…..«Ceci afin que le Musulman algérien soit aux côtés de ses autres frères, les fils de la France, sur le même et vrai pied d’égalité. Celle-ci aura pour conséquence la véritable union que nous recherchons.» (Al Bassaïr du 27/12/1935).Toutes ses déclarations de fidélité à la France vont se matérialiser par une Charte revendicative du Congrès musulman, une Charte qui va revendiquer le «rattachement pur et simple à la France» (article 2) et qui sera présentée le 24/07/1936 au gouvernement français.

    DZDZDZDZ
    28 décembre 2018 - 2 h 25 min

    [email protected]
    27 décembre 2018 – 22 h 20 min

    Il n’ y a pas de civilisation Arabe. Tu ne veux pas l’accepter. Tu t’acharnes à falsifier l’histoire de l’humanité.
    Il ya une civilisation musulmane faite par les musulmans non arabes, les perses-Les Amazigh-…etc.
    Tarik ibn Ziyade est un AMAZIGH Algérien !!!!

    Les arabes ont inventé le ZÉRO (0) et y sont restés jusqu’à nos jours.

    (…)

      Blakel
      28 décembre 2018 - 5 h 31 min

      Même le zéro n’a pas été inventé par les Arabes. C’est chez les Indiens (d’Inde) que l’on retrouve la plus ancienne trace de la définition du zéro moderne, pas seulement en tant que chiffre, symbole du néant, ou indicateur de position. En 628, le savant Brahmagupta dans son traité  » Brahma-sphutasiddhârta « , définit le zéro comme la soustraction d’un nombre par lui-même: a – a = 0 et il en décrit les propriétés:
      a + 0 = a
      a – 0 = a
      a . 0 = 0
      Il va jusqu’à affirmer que la division par zéro est une définition de l’infini. Et c’est le Perse Al-Khwarizmi (780-850) né en Ouzbekistan (dans la région du Khwarezm), qui l’introduira dans la civilisation musulmane.

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 23 h 34 min

        « Le chiffre zéro a été utilisé pour la première fois par les babyloniens…, avant d’être réinventé par les Mayas puis les indiens. Mais ce sont les arabes qui l’intégreront à leur système de numération, pour le diffuser dans toute l’Europe au cours du Xè siècle accompagné des autres chiffres ». (histoire-pour tous.fr, 22/05/2010).

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 9 h 01 min

      Le zéro ( 0 ) est hindou, et son invention est venue remplacer avantageusement le système romain par le système décimal.

    Nasser
    28 décembre 2018 - 2 h 02 min

    Et le mouvement arabophile qui le manipule??

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 6 h 03 min

      Ils sont tellement nombreux à le manipuler que l’Algérie a perdu le contrôle.

    Bouzorane
    28 décembre 2018 - 1 h 48 min

    Il me semble que, selon les engagements de M. Le 1er Ministre lui-même, l’académie de la langue Amazighe devait être lancée avant la fin 2018…. plus que 4 jours… tic tac, tic tac..

    lamine
    28 décembre 2018 - 0 h 55 min

    c’est cet ignorant et son ptit vieux cousin vizir, du même niveau, qui ont eu pour mission de ruiner l’éducation et l’université.

    Anonyme
    27 décembre 2018 - 23 h 02 min

    Hadjar:

    Allez courage , dis nous toute la viriti rien que la viriti.

    Qui a utilisé l’intégrisme religieux pour détruire l’identité Amazigh Algérienne. Les années 80-90.

    Que des traitres. Pauvre Algérie.

    Algérienne
    27 décembre 2018 - 22 h 24 min

    Une chose est sûre ya Ssi Hadjar: Vous avez fait des Algérien un peuple analphabète qui ne parle aucune langue correctement. Vous avez détruit des générations entières avec votre politique du copier coller à l’égyptienne.
    Le peuple Algérien parle plusieurs langues, vous n’avez pas le droit de le réduire à une seule langue qui est l’arabe. La religion musulmane n’enterre pas les autres cultures et les autres langues.
    Votre seul objectif est la déformation de l’Algérie.
    Ya Hadjar, parlez l’Égyptien si vous le voulez… mais ne l’imposez pas aux autres.
    Je suis une Amazigh Algérienne, vous n’allez pas me transformer en une bédouine d’Arabie.

    karimdz
    27 décembre 2018 - 22 h 20 min

    J apprécie toujours certains sectaires kabyles qui n’ont aucun argument, ou à bout de leurs incohérences, en arrive à nous faire le récit d’Ibn Khaldoune, qui avait tendance à faire des généralités au gré de son humeur et de ses relations avec certains princes arabes, c’était un individu cynique, frustré, qui n’a jamais pu arriver à ses fins, devenir à son tour un prince. Il en voulait pratiquement à tout le monde.

    Ainsi il traitait des tribus arabes de barbares, il a écrit aussi des propos racistes du style «Les nègres ont peu d’humain et possèdent des attributs tout a fait voisins de ceux d’animaux stupides», ou encore « Quant aux autres nations qui occupent ces climats reculés, tant ceux du nord que ceux du midi, elles ne connaissent aucune religion, ne possèdent aucune instruction, et, dans tout ce qui les concerne, elles ressemblent plus à des bêtes qu’à des hommes » Pourtant l’homme n’a jamais visité ces contrées, c’était juste son imagination.

    Bref, beaucoup d importance a été donné à Ibn khaldoun qui au passage était d origine arabe yemenite, tantot pour sa culture, tantot pour être exploité par toutes sortes de racistes pour stigmatiser d autres peuples, hier la France coloniale, aujourd’hui des sectaires kabyles, ou encore des sionistes.

    Si Ibn Khaldoune était si objectif et s’il avait poussé ses recherches, il aurait pu nous parler de l’Arabie heureuse, que les historiens nous décrivent comme une région avancée sur tous les plans, jugeons en :
    « Bénéficiant des moussons, l’Arabie Heureuse est très développée par rapport au centre de la péninsule. Raffinée et technologiquement avancée, avec des techniques d’irrigation et de navigation montrant une bonne maîtrise de l’environnement et du climat, la civilisation de l’Arabie du Sud puise aux influences hellénistiques, perses et indiennes. On y parle le sudarabique, une langue sémitique distincte mais proche de l’arabe. Les habitants sont sédentaires, habiles dans la construction de digues (digue de Marib) et dans l’agriculture : ils produisent et exportent céréales, fruits secs, légumes, vins, encens, épices, myrrhe ou aromates, commerçant avec l’Inde (route de l’encens et des pierres précieuses), le golfe Persique, l’Éthiopie, l’Afrique (route de l’ivoire et du bois précieux) et, de façon importante, avec l’Empire romain (route des esclaves).

    Les routes sont prospères en temps de paix (accord signé entre les Arabes et les Romains à l’époque de l’empereur Philippe l’Arabe). Le Yémen est une société tribale monarchique, et la religion est polythéiste. Le nombre des inscriptions découvertes dans la région laissent penser qu’une partie importante de la population sait écrire.

    Ces arabes qui allaient ensuite, grâce à l’islam, être à l’origine du puissante civilisation arabo musulmane qui allait marquer de son sceau l humanité entière.

    Quid des berberes dans le passé, étaient ils aussi civilisés, ou barbares ?

    Ibn Khaldoun n a pas été tendre non plus envers les berbères, ci après quelques passages de son œuvre :
    – Ibn Khaldoun (Histoire des berbères et des dynasties musulmane p.208 (1377), sur les berbères :
    (..) « Abd-er-Rahman-Ibn-Habîb (gouverneur fihride), qui était alors en Espagne, traversa le Détroit et enleva à Handala ibn Safwan (Kalbite) la possession de l’Ifrîkïa. Ceci se passa en 126 (743-4). De nouveaux désordres éclatèrent aussitôt dans ce pays ; l’insubordination des Berbères, cette plaie de l’Afrique, devint plus redoutable que jamais, et les Kharedjites, sous la conduite de leurs chefs, déployèrent encore leur animosité contre l’empire. De tous les côtés ces populations coururent aux armes, et s’étant réunies en plusieurs corps, elles s’emparèrent de l’autorité , en proclamant leurs doctrines hérétiques. »

    D autres passages sont plus explicites : Ibn khaldoun dresse un tableau sur les mérites des peuples habitant le climat du centre par rapport a ceux du sud (les noirs) et du nord (slaves, francs, turcs eskimo etc) .. il ne mentionne pas les berbères (sic): « Quant aux habitants des climats du centre, on trouve chez eux un caractère de mesure et de convenance qui se montre dans leur physique et leur moral, dans leur conduite et dans toutes les circonstances qui se rattachent naturellement à leur civilisation, c’est-à-dire les moyens de vivre, les habitations, les arts, les sciences, les hauts commandements et l’empire. Ce sont eux qui ont reçu des prophètes ; c’est chez eux que se trouvent la royauté , des dynasties, des lois, des sciences, des villes, des capitales, des édifices, des plantations, des beaux-arts et tout ce qui dépend d’un état d’existence bien réglé. Les peuples qui ont habité ces climats, et dont nous connaissons l’histoire, sont les Arabes, les Romains, les Perses, les Israélites, les Grecs, la population du Sind et celle de la Chine. » Il ne cite pas les berbères, Ibn Khaldoun fut le premier auteur à faire des éloges au berbères, sa fonction de mercenaire pour les dynasties berbères ne doit pas y être pour rien, il en avait fait de même à Damas avec les Timourides (tatars) de Tamerlan.

    Des historiens nous rapportent hélas, des pratiques barbares de nos ancêtres :

    « Au Maghreb, la consommation de la viande de chien, de sanglier, était courante ches les berbères préislamiques

    Les berberes avaient aussi hélas d autres pratiques réprensibles. « ces tribus berberes sont renommées par leur générosité et par l’accueil qu’elle fait aux étrangers. Ce sont certainement les gens du monde les plus hospitaliers car ils n’ont pas honte de prostituer leurs enfants mâles aux hôtes qui viennent les visiter et loin de rougir de cette coutume ils croiraient manquer à leur devoir s’ils négligeaient de s’y conformer, divers princes ont cherché à les y faire renoncer même par des punitions très sévères mais toutes les tentatives qu on a pu faire ont été vaines. »
    On sait également, que les tribus berberes comme les tribus arabes dans la péninsule arabique, passaient leur temps à se guerroyer et étaient divisés, ce qui a fortement facilité l’incursion des diverses conquêtes du pays, avant et après J.C. De ce fait, ils n’ont laissé aucun vestige qui puisse témoigner d’une civilisation. Etc etc. car la liste est trop longue et pas agréable à lire… J’arrête là, tout cela pour inviter les sectaires kabyles à réfréner leurs impulsions naturelles, le passé ne plaide pas en leur faveur.

    Et si on veut encore aller plus loin, je vomis les sionistes de la peninsule arabique, mais quand ces sectaires traitent ceux-ci de bédouins, il suffit de comparer nos pays, chez eux, ils ne manquent de rien, ils ne font pas la queue, ne se chahutent pas, ne quittent pas leur pays, ils sont en avance sur le plan du modernisme, du hi tech etc… Donc un peu de retenue les sectaires.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 4 h 39 min

      Mais qu’est ce que tu racontes, … ? Les Berbères dans l’Antiquité s’appelaient des Numides et ils ont laissé plus d’une dizaine de villes romano-numides intactes à travers tout l’Algérie pour en témoigner, sans compter la ville de Cirta l’une des plus anciennes du monde, les djeddars et aussi les medracen de Batna et Cherchell, plus Saint Augustin, Apulée et la dynastie des Septime Severe qui a régné sur Rome.

      Tu vas me dire que l’Algérie était sous la férule romaine et que ce n’était pas son génie propre? Et bien autant que toute la Méditerranée de l’époque jusqu’à Jérusalem. Tout le monde étant logé à la même enseigne romaine qui rayonnait sur l’Europe, l’Afrique du Nord et l’Asie Mineure et profitant du savoir de la nation dominante. L’Afrique du Nord était au même stade technologique que tout le monde ni plus ni moins mais était plus avancée dans un autre domaine avec ses écrivains : Saint Augustin, Apulée, Terence, Florus, Fronton, pour ne citer que les plus illustres, il y en a d’autres. Et la Numidie n’était pas l’esclave de Rome mais son alliée.

      Si les Arabes n’avaient pas débarqué en Algérie, nous serions aujourd’hui au même point que nos voisins de l’autre rive Nord et pas ce trou du c… du monde que nous sommes aujourd’hui précisément à cause de l’arabisation.
      Quant aux arabes ils n’ont rien inventé, tout ce qui a été créé par la civilisation musulmane l’a été par les Perses, les Asiatiques d’Asie Centrale et les Andalous. La civilisation andalouse est une civilisation espagnole-berbère. En dehors des premiers cadres militaires et des gouvernants omeyyades, tout vient du génie andalou.
      Quand les Bédouins ont débarqué en Afrique du Nord ils n’étaient porteurs d’aucune civilisation, car le nomadisme par essence est la négation de la civilisation pour des raisons pratiques qu’il est facile de comprendre. Non seulement ce n’étaient pas des bâtisseurs mais c’étaient au contraire de grands destructeurs et pillards, à commencer par la mise à bas de Kairouan dès qu’ils ont mis un pied en Afrique du Nord.
      Allez, va boire à la santé de l’Algérie un bon coup de votre célèbre breuvage camelin.

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 10 h 59 min

        Sauf un Berbère de souche qui se sent comme tel est apte pour parler de notre peuple. Les kouliglis et les assimilés à l’arabislamisme sont déchus meme s’ils auraient eu un lien potentiel par le passé. Chaque terre a son peuple.

      Rahim-dz
      28 décembre 2018 - 11 h 59 min

      J’aime bien quand on élève le niveau et essayons d’argumenter. Ça prouve que dans cet océan d’ignorance et de haine semé par des abrutis comme ce hadjar, il y des citoyens sensés. Je ne parle pas des extrêmes (maki et baathistes) qui invectives, car eux leurs camps sont hors Algérie et ils militent tous pour éclater le pays.
      On doit quand même reconnaître que ce débat posé par une partie de nos citoyens, surtout dans les montagnes du jurjura et des aures nous poussent à nous poser des questions est à fouiner. La vérité n’est ni tout à fait d’un côté ni de l’autre, mais le coupable c’est ce pouvoir qui a réussi à détruire une symbiose que même la France coloniale n’a pas réussi. Et pourtant la réponse est simple, il suffit de revenir à la citoyenneté qui nous unis tous et d’enseigner notre histoire telle qu’elle bonne ou mauvaise. Ce qui est sûr c’est qu’en tant que musulman je m’éléve contre le déni d’une langue quand Dieu soubhanou nous dit que toutes les langues sont une aya divine, ni d’assimiler des amazigh à des arabes alors que Dieu Sounhanu nous impose d’affiliés les gens à leurs pères. Enfin, J’ai lu des extrait de l’étude géographique projet, ça a changé ma perception des choses.

    Hannibal le Punique
    27 décembre 2018 - 21 h 50 min

    Un anonyme a dit, je cite : ‘au nullard qui ne connaissent pas l’histoire de ce pays qu’ils se documentent et sachent que nous sommes le berceau de l’humanité, soit 2,4 millions d’années d’histoire ..’.
    Mais monsieur,…… l’homme de cette époque, il y a 2 ou 3 millions ou même 10000 ans n’était pas berbere. NON ! Réveille-toi de tes chimères berberistes. Les premiers habitants humains de l’Afrique du nord sont des populations à la peau noire venues de la corne de l’Afrique, somalie et éthiopie actuelles. Quel rapport avec nous (ou vous) qui sommes (êtes) des blancs et des bruns ? Ce qu’on appelle berberes depuis la conquête romaine ne sont pas un peuple mais DES peuplades de races différentes, d’origines et de provenances différentes, venues en Afrique du nord à des périodes différentes. puis suivirent des migrations, des mouvements de populations et des conquêtes nombreuses et variées : phéniciens (à partir de 1250 avant jc), qui se sont implantés et ont fait souche après des siècles de présence et de dominations, puis vinrent des colonies romaines latines avec la conquête romaine, puis des vandales nombreux et qui se sont mêlés aux autochtones berberes et puniques, puis vinrent des colonies byzantines, puis vinrent les arabes de la première vague (dans le sillon de la conquête islamique), puis les vagues successives (durant 3 siècles) de beni-hillel (des millions selon certains historiens), puis la vague de réfugiés andalous (des centaines de milliers), puis des turcs même pas nombreux mais présents à travers leurs résidus que sont les kouroughlis. ceci pour ne citer que els migrations et mouvements de populations importants. et aujourd’hui, nous sommes la résulante de tous ce magma et toute cette effervescence. Qu’y a-t-il de commun (racial et bilogique) entre un targui (noir ou bruns foncé), un kabyle (au teint généralement clair) et un mozabite (plus ressemblant à un omanais qu’à un chaoui), à part la parenté (et non pas l’identité de dialectes) ? vous même les kabyles, vous êtes un mélange de tous cela. il y a des arabes venus de syrie et d’orient (idrissides, marabouts, vandales et andalous) qui se sont kabylisés et se considèrent aujourd’hui, à tort ou à raison berberes. Alors, messieurs, ouvrez les yeux et cessez de rêver. l’Algérie appartient à nous tous, cessez de croire aux chimères lepenistes.

    Le fond
    27 décembre 2018 - 21 h 02 min

    De quel complot il parle ! c est eux qui on mis sac ce pays , ils ont reussi a transforme l algerie de pays emmergant intellectuellement et socialement dans les annees 70 et 80 a pays bas de tableau dans tous les domaine de quel francais il parle il n ya plus de francais ni aucune langue internationale , d ailleur les caciques du FLN devrait etre content puisque en 2019 il n ya qu une minorite de vieux francisant en algerien , en 2030 le pays sera totalement arabise et ne parlera que l arabe rien que l arabe , on esperant que d ici 20 ans le pays ne sera pas un exemple a ne pas faire pour les autre peuples du sommet au fond du tube « 

    Anonyme
    27 décembre 2018 - 20 h 52 min

    Cet ignare qui a changé son nom, à connotation berbère, ne recule devant aucun mensonge. Le printemps berbère est né de la dictature et de son absolutiste.
    Il a été déclenché par le refus d’autoriser une conférence de Mouloud Mameri sur la poésie kabyle ancienne à l’université de Tizi Ouzou. La grève des étudiants à été réprimée en envoyant les brigades anti émeutes et des chiens. Résultats attaque de l’université en pleine nuit et massacres d’étudiants. C’est suite à cette acte odieux que la kabyle c’est mobilisée. Ni frança ni Amar Bouzouar. Même scénario en 2001 on assassine un étudiant et au lieu de s’excuser on le traite de voyou. La suite c’est la gendarmerie et l’ordre de tirer à balles réelles. Si ce massacre à eu lieu ailleurs en Algérie, la Kabylie aurait été la première et peut-être la seule à protester.
    Quand au nullard qui ne connaissent pas l’histoire de ce pays qu’ils se documentent et sachent que nous sommes le berceau de l’humanité, soit 2,4 millions d’années d’histoire alors que l’Arabie existe depuis à peine 15 siècles. D’ailleurs je suggère aux arabophiles d’aller faire une Omra pour voir les vestiges de leur « civilisation » et la comparer à la richesse architecturale, gastronomique, musicale, tapisserie, poterie, et bien d’autres domaines de notre belle Algérie.

      Anonyme
      27 décembre 2018 - 22 h 18 min

      D’ailleurs je suggère aux arabophiles d’aller faire une Omra pour voir les vestiges de leur « civilisation » et la comparer à la richesse architecturale, gastronomique, musicale, tapisserie, poterie, et bien d’autres domaines de notre belle Algérie.

      Et moi je te suggere de faire une visite en Syrie et en Andalousie et bien d’autres pays étrangers pour voir le rayonnement de la civilisation arabo musulmane (ce n’est ni de la poterie mais de la science et bien d’immenses joyaux architectureaux)
      Vous mentez comme vous respirez

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 4 h 55 min

        C’est incontestable. Sauf que ce ne sont pas les arabes qui sont les producteurs de cette civilisation mais les descendants des Assyriens, Babyoniens, Berbères, Espagnols-Wisigoths Andalous, Perses, Chinois en Asie Centrale. Les Séoudites ne possèdent même pas un artisanat. Ni gastronomie, ni costumes, ni musique nationale, n’ont rien à mettre dans un musée. Rien que le désert et leur pétrole depuis peu qui leur permet de manger dans de la vaisselle d’or des plats de riz mangés à la main.

    begayer
    27 décembre 2018 - 20 h 47 min

    Alors merci la France d’avoir essayé de nous sauver de l’Arabisation qui nous a complètement déréglé, séparé, plombé.
    (no soy kabyle)

      anonyme
      27 décembre 2018 - 21 h 03 min

      tu rêves l arabe est présent pour l éternité dans notre pays

    karimdz
    27 décembre 2018 - 20 h 46 min

    Le commentaire grotesque risible ridicule de cet anonyme, décriant des traces de la gouvernance arabe de l Algérie, sauf que pendant des siècles ce sont des dynasties berberes qui ont gouverné le pays, et depuis l indépendance, ce sont encore des berberes qui controlaient le pays. Un peu de modestie l anonyme mdr !

    Le choix de la langue arabe et de l islam, a été fait par nos ancetres depuis 14 siècles, et cela est ancré dans notre identité, et rien n y changera, quand bien meme, l Etat algérien a reconnu la dimension berbere, qui fait partie également de celle ci.

      DYHIA-DZ
      27 décembre 2018 - 22 h 34 min

      Karimdz,

      Ne prends pas tes désires pour réalité.
      Tu n’as pas remarqué que la langue et la culture Amazigh sont toujours vivantes après 14 siècles.
      Mes ancêtres ont choisi de conserver leur identité AMAZIGH et de la défendre !!!!!!!
      La culture et l’identité sont deux mondes différents. On est pas obligés d’être arabe pour être musulmans….La Turquie, l’IRAN, Le Pakistan, la Malaisie, l’Indonésie…etc , sont juste quelque exemples.

        Anonyme
        29 décembre 2018 - 0 h 05 min

        Sur ce coup là, je suis d’accord avec vous: « On est pas obligé d’être arabe pour être musulmans… » d’ailleurs Dieu l’a dit dans le Coran: « Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. » (sourate Al Houjourates, V:13).

    Anti Hizb Fransa
    27 décembre 2018 - 20 h 32 min

    N’en déplaisent à la petite clique de berberistes kabyles qui souffrent de problème d’identité la majorité du peuple algérien est favorable à la généralisation de la langue arabe et est ouvertement contre l’enseignement du kabyle (ou tamazight appeler cela comme vous voulez) à un niveau national.

    C’est l’évidence même et c’est pourquoi vous avez horreur de la démocratie, et l’idée même d’un référendum sur ces question vous donnent la nausée.

    Mettez cela dans votre tete: Les kabyles vivent dans un pays arabe. Vous êtes une minorité parmi d’autres, arrêtez votre hystérie et vivez votre culture modestement et dans l’authenticité comme le font vos frères berbères du Mzab ou touareg.

    Cet article ne fait que me conforter dans l’idée que l’élément kabyle à une grande part de responsabilité dans le malaise identitaire nationale et dans la conservation du statut-quo linguistique faisant de nous le seul pays dont certains dirigeants ne maîtrisent même pas la langue officiel.

      [email protected]
      27 décembre 2018 - 21 h 04 min

      مسألة اللغة في الجزائر لا مثيل لها في تونس أو المغرب. نحن وحدنا الذين نعتبر اللغات (العربية / الأمازيغية / الفرنسية) تهديدات! لقد حان الوقت للانتقال إلى عقلية أخرى لأنه في نهاية المطاف ، لغة الاستعمار الفرنسي ، لغة الاستعمار الإنجليزي ، لغة الاستعمار الإسباني ، (للبعض) لغة الاستعمار العربي وحتى لغة الاستعمار البرتغالي. إنها فرص وأشجع كل الجزائريين على تعلم كل اللغات

      karimdz
      27 décembre 2018 - 21 h 21 min

      Merci d avoir rappelé la démarche minoritaire du sectarisme.

      Cela me fait rappeler l histoire de la grenouille qui voulait etre aussi grosse qu un boeuf, on connait la suite.

      Et question démocratie, il faudrait que ces sectaires aient une culture démocratique, mais quand on connait leurs comportements, c est trop grotesque.

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 6 h 06 min

        @Karim

        Tu es le chat qui prend sa queue comme témoin.

      salines
      27 décembre 2018 - 22 h 10 min

      Anti Hizb Franca.
      Si vraiment la majorite des arabophones pensait comme toi, je deviendrais tout de suite partisan du MAK.

      wa3rivi
      27 décembre 2018 - 22 h 22 min

      Un supposé arabe qui parle de démocratie, de referendum, de supposée majorité, … hahaha La seule chose que je te concède est le confort intellectuel dans lequel tu macère ….

      -DZ
      27 décembre 2018 - 22 h 37 min

      Hizb Franca est une création du vrai HIZB WAHABO_SALAFISTE_TAKFIRISTE-BAATHISTE.
      FAKOU, ton disque est bien rayé. Ça ne marche plus.

      C vous hizb frança,mais hypocrites comme d'habitude.
      27 décembre 2018 - 22 h 52 min

      Les de fendeurs de l’identité berbère n’ont pas besoin et ne peuvent être manipulés M Hadjar. C pas des moutons comme vous. Pourquoi voulez vous arabiser l’Algérie puisque vous prétendez qu’elle est déjà arabe? C bizarre,non? President de la commission d’arabisation!! Quel titre!! Arabiser un pays,arabiser un peuple berbère! Le ridicule ne tue pas chez les gens de votre espèce,on le constate tous les jours actuels. Une école qui produit des analphabètes un pays qui ne produit rien,des herragas qui fuient leur pays,les quelques cerveaux aussi…

        Anti Hizb Fransa
        28 décembre 2018 - 3 h 41 min

        Je te retourne la question si nous sommes déjà berberes, pourquoi vous déployer tant d’effort à nous berberiser ?

        Vous nous rabachez à longueur de journée que les algériens sont amazigh et que l’islam nous a arabisé, vous voulez nous imposer l’enseignement du berbère, vous voulez rendre obligatoire la célébration de yennayer.

        Personnellement je n’utilise pas le terme d’arabisation pour éviter certains sous-entendus, ce que l’on veut c’est la normalisation linguistique, la fin du statut-quo, la vrai indépendance culturelle, la généralisation de la langue arabe dans tout les domaines.

          Anonyme
          28 décembre 2018 - 6 h 47 min

          une poignée d’abeilles vaut mille fois mieux qu’un gros sac de mouches

          Ashtough
          28 décembre 2018 - 6 h 56 min

          @Anti hizb Franca
          Je ne vais pas te répondre .par contre je vais juste te signaler qu il te manque quelques modules pour être un vrai agent de propagande dirigée contre une cible que vous ne pourrai jamais atteindre .
          A te lire ،entre les lignes tu pue l agent en service commande avec cette odeur de baise main que l on répète en toi dès que l on lis tes limites intellectuelles
          On vous démasque tellement vite, parce que vous êtes d une descendance d esclave qui ne savent écrire
          Mais seulement geindre en espérant faire plus de bruit.
          Pauvre petit agent ، t est très loin de tes objectifs très loin.

          Hannibal le Punique
          28 décembre 2018 - 8 h 27 min

          @ anti-hizb frança qui dit je cite : »Personnellement je n’utilise pas le terme d’arabisation pour éviter certains malentendus ».
          moi je dirais ‘recouvrement de l’identité et la langue nationale’ ou bien ‘généralisation et application de langue nationale et officielle’.

      Anonyme
      27 décembre 2018 - 22 h 59 min

      yaw Hizb franssa c’est toi et tes semblables.

      Anonyme
      29 décembre 2018 - 8 h 53 min

      Tu es un Berbère honteux. En Amérique, des gens comme toi on les appelle des Oncle Tom.
      Tu préfère t’assimiler à des nomades sans civilisation, fier de ton aliénation, ça s’appelle le syndrome de Stockholm.

    Ashtough
    27 décembre 2018 - 20 h 32 min

    Je n ai jamais dit à mes enfants que ceux sont des arabes, parcque leurs parents ne sont pas arabes.j ai toujours refusés d etres arabises même au plus fort de cette campagne d arabisation qui a détruits beaucoup de petits jeunes de ma génération parcque cela les a empêches de faire des études normales, dans des domaines ou cettte langue de folklore était limites incapables de transmettte la connaissance au sens large.
    J ai toujours refusés d être considéré pour un arabe et cela ne m a jamais empêché d être fière de mon algerianite et de la revendiquer avec honneur partout dans les coins du monde où je suis allé.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 17 h 48 min

      Mais vous avez accepté d’être « francisé » et d’écrire la langue amazigh avec les caractères latins…donc, il y a un problème?

    Anonyme
    27 décembre 2018 - 19 h 56 min

    Un proverbe de chez nous dit :  » celui qui a mal au ventre dit je suis victime de sorcellerie ( es-sihr)  » Bon Dieu combien de temps ces apparatchiks qui ont apporté tant de malheur à ce pays et à sa population cesseront d’accuser la France ( qui les dorlote, les chouchoute, les soigne, les accueille avec toute leur smala) d’être derrière tous leurs échecs qui se répètent à l’infini depuis l’indépendance
    La langue Amazighe, n’en déplaise à ce gus, est la langue ancestrale de tous les Algériens et nous l’élèverons au rang qui est le sien

    Anonyme
    27 décembre 2018 - 19 h 39 min

    Article d’Algérie Patriotique

    Les Al-Saoud : «Que les Arabes sachent qu’Israël n’est pas leur ennemi !»
    avril 16, 2018 – 3:24
    Salim Fethi

    Légende : Le gendre pro-sioniste de Trump Jared Kushner à Riyad en 2017. D. R.
    Par R. Mahmoudi – Les Al-Saoud n’usent plus d’euphémismes pour exprimer leur soumission définitive à l’Etat hébreu et leur désir d’achever la cause palestinienne. Ainsi, au moment où se déroulait à Dhahran, en Arabie Saoudite, le 29e Sommet de la Ligue arabe, un quotidien saoudien, Al-Riyadh, sort avec un éditorial qui lève, enfin, le doute sur les véritables intentions et projections du régime wahhabite.

    Dans cet éditorial, qui fait office de «communiqué officiel» dès lors qu’il est publié par un journal considéré comme l’organe central du régime qui, donc, reflète l’opinion dominante du palais royal, l’auteur évoque la place que doit occuper la question palestinienne dans les forums de débats arabes, et particulièrement au Sommet des chefs d’Etat arabe qui vient de s’achever. Il écrit : «Israël a toujours été une préoccupation majeure dans les réunions permanentes de la Ligue arabe. Or, toutes nos résolutions n’ont abouti à aucune solution ou, disons, à aucune solution qui ait les faveurs d’Israël. Toutes ces propositions nous ont détournés de problématiques arabes essentielles, en tête desquelles figurent le péril iranien et ses retombées, dont l’occupation de quatre capitales arabes et de trois îles émiraties, alors qu’Israël n’en a occupé qu’une seule. L’Iran propage le confessionnalisme religieux, exporte le terrorisme, soutient ses groupes extrémistes et s’immisce dans les affaires d’autres pays, alors qu’Israël n’a pas outrepassé ses frontières internes, du moins au cours de la dernière décennie.»
    Poursuivant sur sa lancée, l’éditorialiste d’Al-Riyadh lâche cette sentence : «Les Arabes doivent comprendre que l’Iran est plus dangereux pour eux qu’Israël.» Il accuse le régime iranien d’utiliser le fameux slogan «Mort à Israël !» pour justifier «son idéologie hégémoniste et ses pratiques répressives», et mobiliser ses cellules «pour son grand projet».
    Pour l’auteur de l’article, les Arabes «n’ont d’autre choix que de se réconcilier avec Israël, de signer avec lui un accord de paix global, pour se consacrer à la confrontation du projet iranien dans la région et de son programme nucléaire, et pour mettre un terme à son ingérence dans les affaires arabes. L’Iran constitue une menace directe pour tous», tonne-t-il.
    R. M.

      karimdz
      27 décembre 2018 - 20 h 42 min

      L arabie yéhoudite est soumise à isra hell, ce n est pas un secret de polichinelle, ils sont l ennemi des palestiniens et d une manière générale des musulmans.

      Ceci rappelé, il serait bien aussi de balayer devant notre porte, et de rappeler certains néo harkis algériens, du style mehenni, qui copulent avec l ennemi déclaré de l Algérie et qui nourissent avec isra hell, un complot visant à destabiliser notre pays.

      Mais nous serons vigilants, l Algérie n est pas la lybie.

      arabe
      27 décembre 2018 - 22 h 11 min

      Anonyme
      27 décembre 2018 – 19 h 39 min
      Article d’Algérie Patriotique
      Les Al-Saoud : «Que les Arabes sachent qu’Israël n’est pas leur ennemi !»
      avril 16, 2018 – 3:24
      Salim Fethi

      Au diable ces saoud sionistes à la botte des anglo saxons, pourquoi vouloir coller cette étiquette d’Al saoud aux arabo musulmans d’Algérie
      Quand à vous kabyloman racistes je vous assure que vous ne faites qu’amplifier la haine des arabes contre vous et vous le payerez cher vu votre arrogance
      Pourquoi vous ne citez pas le hezbollah arabe et les fractions palestiniennes arabes qui combattent seuls l’entité sioniste

    Dz
    27 décembre 2018 - 19 h 37 min

    Celui qui se sent bedouin n a qu a reprendre le chemin pour rejoindre son pays d origine…..Nous les Algeriens n ont qu une patrie de rechange….depuis des milliers d annees …..

      Algérien DZ
      27 décembre 2018 - 21 h 32 min

      Si tu te sens romain ou vandale retourne chez toi.

      Les algériens sont chez eux.

        Anonyme
        28 décembre 2018 - 5 h 23 min

        Les arabes sont venus d’ailleurs, ce ne sont pas les enfants du pays. Les Berbères sont chez eux, les Arabes ne sont que des envahisseurs comme les autres.Si tu te sens arabe, retourne chez toi en Asie.

    une vérité
    27 décembre 2018 - 19 h 27 min

    c’est vrai, les arabes n’ont pas de chance, si les kabyles n’existait pas, les français ne trouvent rien a manipuler et briser le pays, y’a ka voir comment le pays est devenu.

      Anonyme
      28 décembre 2018 - 5 h 28 min

      Si les Arabes n’existaient pas en Algérie, il n’y aurait pas eu 200 000 morts au XX ème siècle ni la pratique de l’égorgement à la scie rouillée, de l’éventration des femmes enceintes, du jeu de ballon de foot avec les fœtus arrachés des ventres, des intestins en guirlande sur les branches des arbres, du viol de  » butin de guerre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.