Les Russes intéressés par la reconstruction du complexe sidérurgique d’El-Hadjar

Russes
Le complexe sidérurgique d'El-Hadjar. PPAgency

Par Houneïda Acil – Dans son point de presse organisé ce jeudi à l’ambassade de la Fédération de Russie à Alger, l’ambassadeur Igor Beliaev a fait savoir que son pays était intéressé par la reconstruction du complexe sidérurgique d’El-Hadjar, bâti par les Russes dans les années 1970.

A notre question de savoir si la coopération entre les deux pays dans d’autres domaines que l’armement, l’ambassadeur a exprimé la satisfaction de son pays quant aux échanges économiques entre les deux pays. «L’Algérie est en train de diversifier son économie et je dois dire que la Russie se prépare à la construction de beaucoup de sites industriels», a-t-il affirmé, en précisant que des compagnies russes voudraient prendre part à la restauration du complexe d’El-Hadjar. «Nous avons beaucoup d’expérience et d’expertise pour ce faire et je crois que les spécialistes russes sont les mieux indiqués pour réaliser ce travail», a-t-il assuré.

«Il est vrai que la coopération algéro-russe a toujours été dominée par les domaines militaire et technique», a rappelé Igor Beliaev, en indiquant que l’ambassade et les représentations commerciales russes déploient d’immenses efforts pour diversifier cette coopération. «Nous nous employons à rehausser notre coopération économique avec l’Algérie pour lui donner la même dynamique que celle concernant les domaines politique, culturel et sécuritaire. Il y a beaucoup à faire pour atteindre ce but», a indiqué l’ambassadeur.

Igor Beliaev a, par ailleurs, indiqué que cent étudiants algériens ont obtenu des bourses pour poursuivre leurs études en Russie, dans différentes filières et sur tout le territoire russe. D’autres, a-t-il ajouté, «sont partis en Russie pour achever leurs études par leurs propres moyens», en soulignant que «le concours est déjà ouvert pour les étudiant désirant se rendre en Russie en 2019».

H. A.

Comment (14)

    elhadj
    29 décembre 2018 - 17 h 16 min

    le meilleur service qu on pourrait rendre au pays pour le préserver d autres gâchis financiers serait la fermeture pure et simple de cet amas de ferraille devenu une garderie pour adultes et pour lequel d énormes sommes ont été inutilement gaspillées sans résultat.le trésor public ,voire les ressources du peuple,ont été largement englouties alors qu elles pu être utilement consacrées a des réalisations nécessaires a l amélioration des conditions de vie des citoyens, hôpitaux, écoles, infrastructures de base etc

    Anonyme
    29 décembre 2018 - 10 h 09 min

    Les Russes (anciens militants bureaucrates socialistes devenus oligarches capitalistes cools) viennent En Algérie, pour gagner de l’argent, et point c’est tout, ne mélangeons pas les sentiments, et les affaires Pas de place pour les sentiments & la camaraderie prolétarienne d’antan C’est à nous les algériens de ne pas etre naifs dans les illusions nostalgico-idéologiques du passé De savoir ce que nous voulons des russes, d’avoir un plan , et d’un programme algériens clairs De production,de productivité, et surtout de rentabilité du projet qui coute trop chère à l’état L’assainissement préalable financier(déficits, passifs comptables, dépenses inutiles,…), et…..aussi du personnel (incompétences, népotismes,…) du complexe d’El Hadjar est Une nécessité absolue, et une priorité urgente pour sortir le complexe d’El Hadjar de ses déficits, Et de ses passifs devenus chroniques, et insupportables pour le Trésor, et les budgets de rallonges De l’état Il faut savoir qu’aucun pays étranger, et qu’aucune personne étrangère, à la place des algériens Ne peuvent redresser le Complexe d’El Hadjar devenu au fil des années qui passent, une véritable charge, La Restructuration financière, et organique du Complexe d’El Hadjar est une question de temps Dans l’avenir, pour le redresser de la faillite, et de la disparition à moyen, et à long termes

    K. DZ
    29 décembre 2018 - 3 h 27 min

    Reconstruction ?!! Pourquoi, il est en ruines ?!!!

    3
    1
    Avec plaisir
    28 décembre 2018 - 23 h 56 min

    Les russes sont les plus qualifié et de loin avant tout le monde.
    Il faut leurs données le contrat à eux.
    Et aussi tout les autres contrats. ……

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 16 h 08 min

    Manman1954
    28 décembre 2018 – 6 h 32 min
    Bonne analyse, !!, comment expliquer que le complexe sidérurgique d’El Hadjar croule d’une année
    A une autre
    Depuis les années 70 sous les déficits, les grèves, les chantages,…..les découvertes bancaires
    Et les avances des banques étatiques, et du Trésor Public , dans une conjoncture internationale difficile
    Et un marché déprimé, jusqu’à la faillite, où la Demande mondiale en acier est largement inférieure
    A l’offre largement supérieure (progrès technologiques, nouveaux super gisements de fer découverts,…..)
    C’est qu’il y a quelques choses d’anormales, il y a anguilles sous roches,
    Des perturbateurs anarchistes-nihilistes complexés, rétros, vetus d’habits « nationalistes » d’un nationalisme très étroit, et ombrageux aux vues très étroites jusqu’à
    L’inculture, et,…..l’incurie, ils voient les investisseurs, les privés, les hommes de changements,
    Et d’initiatives comme des « ennemis-comploteurs de la Révolution, et de l’indépendance économique de l’Algérie »
    Ces pseudos militants syndicalistes aux esprits, et aux vues très étroites, faussaires, magouilleurs
    Saboteurs inconscients, schizophrènes vivant dans les illusions fumeuses socialisto-anarchistes primitives
    Qui veulent leur « complexe » sans partages, vivant la « révolution spartakiste Novembre 1918-Janvier 1919
    Des anarchistes-communistes de l’allemand Karl Liebknecht – de la juive polonaise Rosa Luxembourg
    Et du juif socialiste allemand Kurt Eisner (S.P.D)
    Pour renverser le légitime nationaliste modéré allemand Friedrich Ebert, soutenu par
    Les grands industriels capitalistes sidérurgistes allemands Krupp, et Thyssen
    Au lendemain de la fin de la ruineuse 1ère guerre mondiale

    1
    2
    MELLO
    28 décembre 2018 - 13 h 21 min

    Ayant voyagé, énormément à travers la Russie, j’aii eu l’occasion d’apprecier la restauration des anciennes bâtisses de l’union soviétique. Un travail d’art ,un travail de qualité irréprochable a été effectué par des travailleurs qui font leur métier même dans des conditions météo des plus défavorables, avec des températures allant de 35 ° à -50 °C . Cete remarque, me ramène à dire pourquoi on ne prendrait pas ces Russes pour la restauration de la Casbah ?.

    10
    2
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 10 h 09 min

    les seuls qui on tirer un bon profit de el-hadjar sont les responsables successifs (du ministre au planton) des projets et ça continu

    Vishnu
    28 décembre 2018 - 9 h 51 min

    Achmi Mittal a fait çà partout.

    4
    1
    manman1954
    28 décembre 2018 - 6 h 32 min

    Le complexe sidérurgique d’El Hadjar n’a jamais été le fleuron de l’industrie Algérienne. Les Socialo-Communistes de la région de Annaba l’ont utilisé pour servir leurs desseins. Ainsi, des syndicalistes incultes et véreux de ce complexe devenus maîtres dans l’art du chantage ont été propulsés à divers postes, faux élus à l’APW de Annaba ou même député béni-oui-oui à l’APN.
    Actuellement, les maître chanteurs sont des travailleurs contractuels sans compétence réelle. Ils veulent que le complexe sidérurgique leurs offre le beurre, l’argent du beurre et également la crémière.
    N’oublions que ArcelorMittal a re-céder ce complexe à l’état Algérien gratuitement. En fait, l’industriel indien s’est rapidement aperçu qu’il ne pouvait pas le rendre productif à l’instar des usines sidérurgiques de part le monde. La faute revient totalement au syndicat voyou de ce complexe. De chantage en chantage, ce syndicat a eu raison de la bonne volonté de ArcelorMittal.
    L’état a récemment injecté plus de 1 milliard de dollars dans ce tonneau des Danaïdes ! Nous constatons aujourd’hui le résultat de cet investissement.
    Une des solutions à ce complexe est de le fermer. De toute manière, il ne produit ni fonte et ni acier. Au moins, il ne pourra pas produire des problèmes.
    Une autre solution est de confier la gestion de ce complexe à l’armée. Les syndicats y sont interdits.

    25
      Man
      28 décembre 2018 - 20 h 52 min

      Bien dit mannman. La seule solution c donner ce complexe à l’anp,comme snvi. G été syndicaliste,g vu leurs pratiques,leurs conduites… Je généralise pas,mais force est de constater que les mauvais arrivent toujours à s’imposer ,c le populisme qui l’emporte.

    Chaoui Ou Zien
    28 décembre 2018 - 3 h 22 min

    Donc ils reconnaissent que l’episode indien n’a servi a rien. Au contraire des milliards de dollars nous ont ete soustrait par ce miserable dont je ne me rappelle meme plus le nom. (Mittal je crois) Vivement une nouvelle administration plus honnete qui reverra tous les accords qui n’ont servi qu’a detruire le peu d’industrie qu’on avait avant 1999.

    14
    5
    anti dilapidation de l argent public
    27 décembre 2018 - 22 h 48 min

    A quoi sert de la reconstruire? tant qu’il y a les Baltagis ,les saboteurs et les voleurs qui massacrent tout ce qui est à leur portée.

    17
    3
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 19 h 53 min

    N’ avaient ils pas reconstruit déjà la même usine? C’ est le nouveau métro d’ Alger!
    Ce qu’il y a urgence c’ est d’ impulser les producteurs d’intrants, pour l’ industrie mécanique! C’ est le transfert dans le bâtiment et travaux publics et une coopération dans la gestion de la ville. Les deux économies ont une même origine étatique, mais la chance de la Russie est de ne pas être arabislamique et donc s’ il y eut vol dans les années 90 l’ État reste dynamique et Poutine a été vraiment élu démocratiquement! Chose qu’on ne peut dire du régime qui choisit même la langue et identité au peuple.

    14
    8
    Ch'ha
    27 décembre 2018 - 19 h 42 min

    Perfect !

    12
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.