Frustration ?

Béchar surface
Les manifestations dans le sud du pays sont récurrentes. Ici à Béchar au mois de juillet dernier. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le phénomène de l’intolérance refait surface dans certaines régions de l’arrière-pays, symptôme d’une dérive jamais prise au sérieux. Une vidéo relayée par les internautes montre un groupe de citoyens de la ville touristique de Taghit, dans la wilaya de Béchar, en train de barricader la route avec des pierres et d’autres objets pour empêcher des touristes algériens d’entrer en ville. Ainsi, des bus et des voitures se sont trouvés dans l’incapacité de rejoindre la zone des ksour, particulièrement prisée par les touristes nationaux et étrangers pendant cette période de l’année.

C’est la première fois qu’un tel incident est signalé dans cette région pourtant paisible et réputée pour l’hospitalité légendaire de ses habitants. On peut supposer que la situation sociale, plus difficile mais moins connue, de la population locale ait poussé des groupes de jeunes à exprimer leurs frustrations et leur ras-le-bol, en voulant priver d’autres Algériens de passer des moments de villégiature.

Le sentiment d’injustice et de discrimination demeure ancré chez les habitants des régions du Sud qui ne ratent pas une occasion pour l’exprimer, parfois avec violence, que ce soit par rapport au chômage ou par rapport au manque d’infrastructures et de services de base.

Cela dit, derrière les revendications légitimes de ces populations, des forces sont toujours à l’affût pour tenter de manipuler ces mouvements de protestation à des fins politiques et idéologiques. C’est ce qui s’est passé au cours de ces derniers mois dans plusieurs villes du pays, de Constantine à Béjaïa, en passant par Ouargla où, au nom du refus de la dilapidation des deniers publics dans des concerts de musique, des groupes de citoyens, chauffés à blanc par des salafistes tapis dans l’ombre, ont réussi à empêcher des galas de raï programmés en plein air.

R. M.

Comment (34)

    Anonyme
    1 janvier 2019 - 20 h 36 min

    L imam du coin vous a ordonne de chassez les algeriens chez eux a taghit , mais est ce qu ‘ on vous a entendu chasser ou manifeste contre les saoudiens ou quataris chasseur de gazelle chez vous au sud _eh bien jamais ! La culture de daech est bien ancre au sud , on esperant que le scenario de gemmar au sud ne se reproduise pas!
    Pour ce qui est du tourisme , les seuls etranger qui viendrons sont les mendiant sub sahariens qui viendrons par millers meme a taghit , d aileur ses les seuls qui vous ont ferme le clape vous et votre imam .

    2
    1
      Anonyme
      5 janvier 2019 - 1 h 53 min

      aucun imam ne l’a ordonné, pur mensonge (aviez vous des preuves)
      C’est par vos comportements immoraux que les gens de Taghit vous ont demandé de s’en aller sans compter les grafitis laissés sur les gravures rupestres et les saletés que vous avez laissé derriere vous
      Restez chez vous et dans votre crasse

      3
      1
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 16 h 51 min

    Comme par hasard ces incidents surviennent toujours à la veille d’événements cruciaux pour l’avenir du pays. Ces populations sans doute outrées par des comportements qu’elles jugent étranger à leur culture et a leur religion s’indignent et manifestent par des actes de voies de fait uniquement pour cela qui somme toute est mineur par rapport aux autres fléaux qui sont beaucoup plus ravageurs pour eux comme les trafics de drogue et le commerce illicite transfrontaliers. Un fin connaisseur de la sociologie des masses en Algérie sait que ces masses n’agissent pas spontanément mais par injonction de gens infiltrés dans les arcanes du pouvoir qui manipulent ces masses soit par conviction religieuses soit pour faire entendre leur présence par les autres forces présentes au sein du pouvoir. On a eu a faire avec ce type de scénarii pendant les douloureux événements d’octobre 88. Curieusement ces types de manifestation se sont taries après 88 avec la création du DRS et son ex chef le général major Toufik qui quoique l’on puisse dire de ses méthodes a su prévenir ses types de manifestations soit disant spontanées et en instaurant aussi une enquête d’habilitation pour empêcher des gens mus par des intentions de subversion pénétrer les arcanes du pouvoir pour mener leurs actions néfastes.
    Je pense que la décision du président Bouteflika de réhabiliter les pouvoirs de l’ex DRS est a saluer. Il était temps car la stabilité du pays ne doit pas être remis en cause par des agissements de quelques énergumènes.

    ali
    31 décembre 2018 - 22 h 40 min

    il faut faire attention car c’est une fête occidentale et beaucoup de gens inconscients et complètement colonisés culturellement tentent de propager cette fête en Algérie et plus l’occident tentera d’imposer cette fête plus daech gagnera des partisans, il ne faut pas jouer avec notre Sud, ATTENTION GROS DANGER

    2
    10
    Anonyme
    31 décembre 2018 - 22 h 20 min

    BRAVO AUX HABITANTS DE TAGHIT
    ALLEZ CHEZ VOS MAITRES RÉVEILLONNER
    ICI C’EST UNE TERRE D’ISLAM
    ALLEZ VOUS SAOULER AILLEURS

    4
    13
    صالح/ الجزائر
    31 décembre 2018 - 19 h 18 min

    C’est fort possible que le sentiment d’injustice et de discrimination demeure ancré chez les habitants des régions du Sud , bien qu’ils ne sont pas les seuls à pâtir de la corruption et de l’incompétence … , mais il faut reconnaître aussi que les autorités ne répondent hélas qu’aux revendications exprimées par des scènes de force comme les barricades des routes avec des pierres et d’autres objets pour empêcher de humbles citoyens comme eux ( des étudiants , des travailleur , des malades … ) de passer pour leurs occupations .

    4
    2
    Salim31
    31 décembre 2018 - 17 h 33 min

    On veut rendre ce pays un cimetiere _pas fete que des probleme que des lamentations que des mauvaise nouvelle que des gens tristes du coran a longuer de journee une vrai nation funebre d ailleur en algerie on celebre la date de la mort pas celle de naissance _c est foutu les vieux ont transmis leur frustration aux jeunes et le pouvoir de post terro a fabriques des jeunes soit salafistes soit delinquants ou bien des foooteux (juste la tele pas du sport) les jeunes normaux tournent en rond en attendant la barque _est ce qu il ya un pilote dans l avion ? Bon je m arrete la bonne a annee 2019 tous🎈🎈🎈 !

    13
    8
    Cheriet
    31 décembre 2018 - 17 h 15 min

    On peut constater que beaucoup d’officines ètrangères s’activent un peu partout au sein du territoire National

    6
    5
    karimdz
    31 décembre 2018 - 13 h 24 min

    Le sud a été délaissé, et l Etat doit prioriser cette région qui nous fournit tout de même nos richesses. Je peux comprendre les motifs légitimes qui désespèrent ces jeunes, mais la violence, qui hélas est devenu l expression dans le monde du ras le bol, est inacceptable.

    16
    6
      Anonyme
      31 décembre 2018 - 21 h 21 min

      C’est pour cette raison qu’on est en droit de s’attendre a une veritable explosion populaire.

      3
      1
    hmitouche
    31 décembre 2018 - 13 h 17 min

    Ils sont ridicules. Ils auraient dû préparer des choses à manger, à vendre, à louer ou autres afin de profiter de la présence des touristes nationaux ou internationaux.
    C’est triste, mais le tourisme ne fonctionnera jamais en Algérie à cause de cette mentalité et de cette ignorance.
    Des Algériens ou des étrangers sont venus passer un week-end pour se détendre, se reposer et DÉPENSER de l’argent de votre région. C’est une belle opportunité en soi pour le business, non?
    Vous n’avez besoin ni du Wali, ni du Pres. d’Apc, ni de personne pour saisir l’opportunité de faire des choses au lieu de pleurnicher, et de vous comporter comme des assistés! Quelque soit la situation financière des gens de la région, rien ne justifie cette violence.
    Les algériens pensent que leur pays est tellement beau que les gens vont venir bla mziyet’houm! Non ! C’est complètement faux! Les touristes viennent surtout parce qu’ils sont bien accueillis, parce qu’ils se sentent en sécurité, qu’ils se sentent importants aux yeux de la POPULATION D’ABORD, pas du Wali! Apprenons de l’humilité et le savoir faire ( dans le tourisme) de nos voisins marocains, car quelques soient nos différends, ils ont cette subtilité du Housn el Mou3amalah et E dhiyafa que nous avons perdu.
    Svp évitez nous les commentaires du genre : » Le maroc c’est la prostitution, et on ne veut pas ressembler à ça ».
    C’est un discours stérile que j’entends depuis 40 ans.

    26
    7
      Anonyme
      31 décembre 2018 - 13 h 59 min

      Ok pour le touriste respéctueux!
      Non au touriste qui vient en conquérent!

      8
      15
      Ch'ha
      31 décembre 2018 - 20 h 52 min

      @Hmitouche
      Le tourisme makhNazi c’est la pédophilie et la prostitution, sans oublier la beuh. C’est LA RÉALITÉ DES FAITS.
      Prendre exemple sur des moins que rien vous délirez aillez au moins la décence de choisir un pays touristique et un peuple respectueux et respectable en exemple.

      anonyme
      31 décembre 2018 - 23 h 17 min

      @Hmitouche
      31 décembre 2018 – 13 h 17 min
      et de vous comporter comme des assistés! Quelque soit la situation financière des gens de la région, rien ne justifie cette violence.

      Ces gens ne sot pas venus pleurnicher et demander ton aumône ya baghaloune (lis l’article) mais de les respecter et respecter leurs traditions ancestrales, vas y voir les vidéos sur youtube il y a plein de filles de joie venues avec des voyous fêter le nouvel an
      Ici ce n’est pas le « Marouk » vous avez plusieurs destinations si vous voulez vous souler avec ces filles de merde, ici c’est une terre bénie et ne venez pas la souiller
      Oust, dégagez

      2
      7
        Hmitouche
        2 janvier 2019 - 8 h 30 min

        Me saouler avec des filles dites-vous? Je suis un Baghloule ? Je suis 4 fois grand père pour votre information.
        Terre bénie? Filles de joie ? Vous dites n’importe quoi!

        Je partais à chaque année au Sud, et je connais plein d’amis qui continuent à y aller à chaque année, et il n’y a aucune fille de joie parmi eux. Tous des retraités, des familles entières avec leurs enfants. On est fier de faire découvrir notre beau pays à nos enfants, et petits enfants.
        C’est triste à constater, mais vous reflétez cette Algérie qui est finie, usée par son extrémiste, et sa négativité.
        Restez dans votre douar à attendre votre part de Gaz…

        Arriérés vous êtes, arriérés vous resterez.

        4
        2
    Anonyme
    31 décembre 2018 - 12 h 43 min

    quand est ce que les algériens comprendront que le nouvel an n’est pas une fête religieuse mais juste la célébration du passage d’une année universelle à une autre..
    comme les anniversaires; les nouveaux contrats de travail, de location, de prestation de service et j’en passe.

    21
    4
      fhel
      3 janvier 2019 - 15 h 07 min

      vous voulez faire découvrir ce coin d’Algérie a vos petits enfants ? soit ! faites le alors hors nouvel an..vous avez toute l année et toutes les autres vacances. Nous sommes un peuple qui il y a juste 2 siècles connaissait l art et la manière de vivre ,respectait autrui ,mais ne célébrait pas du tout ni le réveillon ,ni le nouvel an grégorien. Aliénation coloniale quand tu nous tiens… finalement respecter les autochones est une preuve de politesse…Allah yahdina djami3ane

      2
      1
    Anonyme
    31 décembre 2018 - 11 h 49 min

    Pourquoi feter une fete étrangère à nos moeurs!?
    La blague, c´est que ce sont les gens qui se battent pour une soi-disant identité algérienne qui nous est propre qui fetent ces fetes qui n´ont rien à voir avec notre véritable identité!
    Oui pour Rass el3em, yennayer qui sont les notres. Non aux fetes importées!

    7
    28
    sudiste
    31 décembre 2018 - 11 h 06 min

    laissez le sud tranquille on n’a pas besoin de touristes
    Allez passer votre réveillon chez vos maitres satanistes, les gens du sud ne veulent pas de vous

    12
    35
      Argentroi
      31 décembre 2018 - 12 h 19 min

      @ Sudiste
      Et pourquoi, tu dis ça aujourd’hui ! Tu veux te faire passer pour un salafiste qui combat la célébration du nouvel an en plus des démonistes ou quoi ! Pour le moment, il n’y a pas de démonistes ou satanistes en Algérie contrairement à la banlieue où il y en a plein !
      Non, ton message est d’empêcher que les gens fassent la fête pour que tout apparaisse noir dans cette Algérie qu’on veut triste et où rien ne va ! Mais tellement on est heureux en Algérie, qu’on fait la fête à n’importe quelle occasion, l’été au bord de la mer et l’hiver au Sud !
      Et si on devait suivre ton raisonnement, les gens du Sud ne devraient pas aussi monter au Nord pour gouter aux joies de la mer ! Tu vois, tu ne raisonnes pas comme un gars du Sud.

      23
      7
        sudiste
        31 décembre 2018 - 20 h 45 min

        Tu n’as qu’a noyer ton chagrin où les fêtes de syadek avec du zombreto chez eux ou dans ta dechra

        7
        13
          Argentroi
          31 décembre 2018 - 23 h 06 min

          @ Sudiste
          Qui te parle de boire du zombreto ! Et si c’est pour boire, je le ferais là où je suis. Non, mais tu divagues avec tes satanistes, ton zombreto et je ne sais pas ce que tu vas inventer ! Les gens vont au Sud pour voir du pays tout simplement, pour se dépayser.
          En vérité, tu ne veux pas que l’Algérie apparaisse comme un pays normal pour pouvoir justifier le tableau noir que syadek, pour des raisons politiques, brossent continuellement. C’est à dire, syadek veulent mettre en condition tout un peuple pour ensuite le prendre comme otage afin qu’il desserve seulement leurs ambitions ! Mais je ne sais pas si tes employeurs syadek t’ont expliqué cela!

          7
          4
      axxer
      31 décembre 2018 - 15 h 37 min

      @sudiste
      je suis chez moi au sud, au nord, à l’est et l’ouest.
      sur la méditerranée et dans le tassili
      je suis chez moi à tamanrasset et à alger, à oran et à annaba, à tizi ouzou et à béchar, à oued rhiou et à adrar, à tebessa et à tindouf…………..ne t’en déplaise

      25
      5
        sudiste
        31 décembre 2018 - 20 h 55 min

        Tu n’es pas chez toi tant que tu ne respecteras pas les coutumes des autres, vas chez syadek fêter le nouvel

        5
        14
        sudiste
        31 décembre 2018 - 21 h 01 min

        Tu seras chez toi le jour où tu respecteras les autres , le sud n’a jamais profité de ses richesses qui vont chez vous et vous venez passer le réveillon étranger à nos us et coutumes
        Tu es chez toi seulement dans ta dechra et tu boiras jusqu’à en crever

        6
        14
          Anonyme
          31 décembre 2018 - 22 h 01 min

          D’abord, d’où viens tu, toi le  » sudiste » qui vient cracher dans la soupe? De quelle région du Mali?

          9
          4
          axxer
          1 janvier 2019 - 14 h 59 min

          @sudiste
          dans la dachra de mes ancetres où nous avons gardé les vraies valeurs algériennes, musulmanes et universelles: si demain tu passes par là, nous te souhaiterons la bienvenue et tu seras le bienvenu. s’il t’arrive une mésaventure (mauvais temps, panne de voiture ou autre) nous t’offrirons le gite ou le couvert. si tu passes par là un jour de fête (mariage, mouloud, aid ou autre) tu seras invité et honoré et d’où que tu viennes et qui que tu sois. c’est celà l’Algérie des valeurs, des valeurs que j’ai rencontrées partout dans ce pays de dachras, villages et villes.
          Tu parles de syadeks pour insulter les autres et syadeks à toi les saoud et wahabites, tu sembles partager leurs moeurs , leur ignorance et leur sauvagerie.

          9
          5
      mouatène
      31 décembre 2018 - 21 h 38 min

      sudiste, quel thé est apprécié dans le sud et le mode de son service et par quel sucre. si tu ne connais pas ça, éclipse toi.

      3
      3
      Salim31
      31 décembre 2018 - 23 h 45 min

      Un algeriens tu dis qu il n.est pas chez lui au sud mais un saoudien ou un quataris qui vient
      chasser la gazelle , lui il est chez lui , desole c est une mentalite de traitre et de khorss __ venez a oran vous etes les bien venus dans votre pays

      4
      4
    Fafa
    31 décembre 2018 - 10 h 27 min

    Le salafisme, dites vous ? Ces opportunistes utilisent les salafistes comme bouc émissaire

    8
    5
    marri
    31 décembre 2018 - 9 h 33 min

    ces jeunes désoeuvrés, malgré leurs frustrations, devraient se rendre compte que les touristes algériens ou étrangers leurs procurent de l’activité et donc leurs ramènent une partie de l’argent dont ils manquent.

    17
    5
      anonyme
      31 décembre 2018 - 11 h 09 min

      gardez votre sale argent

      8
      20
      Anonyme
      31 décembre 2018 - 16 h 00 min

      ces gents là ne veulent pas de l aumome ! ils veulent leurs parts de pétrole ; de gaz ; de fer , de phosphate qui est passée aux mains des oligarches !

      8
      2
    Argentroi
    31 décembre 2018 - 8 h 49 min

    Il n’y a ni salafistes tapis dans l’ombre ni Sidi Zekri ni Sidi Abbou ! Ce qu’on voit, c’est des pseudo-salafistes ou de pseudo-manifestants. L’omerta du système de clans met dans l’impunité totale ces provocateurs professionnels en dépit des dangers qu’encourt le pays devant ces pseudo-troubles. On voit bien qu’on est entrain de tester la population pour le jour J de l’embrasement général. C’est le scénario habituel pour déboucher sur un état d’urgence dans le but est de redistribuer encore une fois les cartes par le recyclage. Comme d’habitude, c’est le surplace du système présenté comme changement ! Mais cette fois-ci, c’est le dérapage assuré puisqu’on se rendra très vite compte qu’on veut nous gruger comme de vulgaires imbéciles.

    10
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.