Unesco : les Etats-Unis et Israël mettent leur menace à exécution

Unesco
Donald Trump à Tel-Aviv. D. R.

Par R. Mahmoudi – Annoncée en octobre 2017 en réponse à plusieurs résolutions de l’organisation qu’ils jugent «anti-israéliennes», la décision prise par Washington et Tel-Aviv de quitter l’Unesco prend effet à partir du 31 décembre à minuit. L’organisation internationale regrette ces deux retraits mais minimise leurs impacts.

Les Etats-Unis ne sont pas à leur premier coup de théâtre. Il y a eu un précédent, en 1984, sous Ronald Reagan, alors motivé par l’inutilité supposée et les débordements budgétaires de l’Unesco. Ce n’est qu’en 2002 que les Etats-Unis avaient réintégré l’organisation.

La décision prise par Washington, suivi par Tel-Aviv, de se retirer de l’Unesco en pleine élection du directeur de l’organisation avait suscité bien des interrogations. Pourquoi avoir choisi un moment où le vote des 58 pays membres avait sorti au final un candidat qatari, l’ex-ministre de la Culture Hamad Ben Abdoulaziz Al-Kawari, et une candidate française, elle aussi ex-ministre de la Culture, Audrey Azoulay, qui étaient pourtant les moins soupçonnés d’antisémitisme ou d’attitude anti-israélienne parmi tous les candidats en lice. Car, ni le Qatar, qui entretient des relations quasi assumées avec Israël depuis longtemps, encore moins la France, représentée par la fille du principal conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, connue pour ses positions pro-israéliennes, n’auraient pu être, à l’avenir, un obstacle à la politique israélienne, puisque c’est le principal reproche qui était fait à la direction sortante.

Pour maquiller leurs accusations, les Américains ont ressorti une vieille histoire où la presse occidentale avait reproché au candidat qatari d’avoir «observé le silence» à la présence de livres jugés antisémites au cours d’un salon de livre lorsqu’il était ministre de la Culture.

R. M.

Comment (21)

    Anonyme
    4 janvier 2019 - 23 h 36 min

    Trump à gauche, Natanyahu à droite, et le lobby financier, juif, et sioniste au centre présenté par
    Le juif d’origine biélorusse Jared Kushner (qui veut dire le fourrurier qui vendait autrefois les fourrures
    En Biélorussie, et en Ukraine autrefois très pauvres, et très froides), gendre du président américain D. Trump
    L’une des puissantes figures du très puissant lobby financier sioniste qui dirige, et qui domine
    L’économie, et les finances américaines, et,…..l’administration de Trump sans stratégies , ce qu’elle doit faire
    La roue de la puissance, de la domination, et de l’arrogance va tourner un jour,…..

    N.O.M
    4 janvier 2019 - 18 h 20 min

    UNESCO ETC…..ARNAQUE QUI CONSISTE POUR CHAQUE PAYS DE PERDRE UN PEU PLUS LEUR INDEPENDANCE !

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 0 h 13 min

    C’est du cinéma, sachant que l’UNESCO est elle aussi infesté par les sionistes et les francs-maçons. tout le reste c’est du maquillage pour faire croire qu’ils sont en train d’œuvrer pour le développement de la culture, de l’éducation et de la science.! L’Unesco a déjà organisé une conférence sur l’antisémitisme à New York en septembre 2018.
    Washington souhaite conserver le statut d’observateur au sein de l’UNESCO, pourquoi faire ?

    2
    3
    NaÏF
    1 janvier 2019 - 21 h 05 min

    Pire qu’un harki celui qui sabote son pays et tue au nom d’un Dieu qu’il ne sait même pas pourquoi il lui a été imposé.
    Tu est prompt à cataloguer et ça c’est une preuve de manque de neuronnes.

    4
    1
    Chibl
    1 janvier 2019 - 19 h 17 min

    Pendant ce temps l’Algérie fait des pieds et des mains pour réintégrer la Syrie a la ligue arabe, une association de malfaiteurs, voila la différence entre de vrais pays et des non pays.

    4
    2
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 18 h 22 min

    Ecoutez….Calmez vous…et faites comme le dit le proverbe chinois..prenez une tasse de the et une chaise et contemplez le passage du Cortege……Plus la patience est grande et plus belle est la vengeance….

    3
    2
    Felfel Har
    1 janvier 2019 - 18 h 03 min

    L’Unesco et le monde de l’éducation et de la culture n’ont que faire de ces deux incultes, plein d’arrogance et de méchanceté, dont le seul hobby est de faire la guerre aux autres avec son cortège de morts et de destruction. Il est dommage que la Azoulay (fille de son sioniste de père, conseiller de Momie VI), elle, s’accroche à son poste.

    13
    4
    karimdz
    1 janvier 2019 - 16 h 35 min

    Bon débarras, et la communauté internationale devrait encore aller beaucoup plus loin, transférer le siège des nations unis dans un pays neutre.

    Il faut mettre un terme à l hegemonisme de ces deux états hors la loi, qui ont le culot de se comporter non pas en gendarme du monde, mais en criminels du monde.

    28
    6
    TRUMPISTE
    1 janvier 2019 - 15 h 47 min

    Bravo TRUMP !
    Les USA sous ce Président, se retirent de pas mal d’organisations qui leur reviennent chers.
    L’Algérie devrait s’en inspirer et quitter l’inutile et hypocrite ligue Arabe pour commencer.
    Ceux que la Azoulay du Makhzen dérange n’ont qu’à faire comme le Grand TRUMP !
    Ceci dit, on sait bien que Hisraël manipule ce même Occident qui l’a créé, alors que ces riches Arabes ne manipulent que des abrutis de religion pour détruire leurs pays pendant que « eux » restent au pouvoir.
    Pour moi c’est les voisins, le colonisateur et les monarques zarabs qui sont nos ennemis, pas Israêl. L’obsession est mauvaise conseillère !

    42
    8
      ben
      1 janvier 2019 - 16 h 35 min

      si Israël n est pas ton ennemi tu dois approuver les souffrances du peuple palestinien
      une différence entre toi et un harki ?
      j ai beau chercher rien !!!!

      7
      12
        Anonyme
        1 janvier 2019 - 18 h 00 min

        C’est toi qui souffre, pas les palestiniens.

        11
        5
    Apache
    1 janvier 2019 - 14 h 10 min

    L’UNESCO ne se portera que mieux sans la présence des USA et d’Israël. Efin l’UNESCO est indépendante. Il ne reste plus qu’à destituer la Azoulay, Trump et Netanyahu ne pouvant plus opposer leurs vetos. Et bon débarras!

    14
    6
    Cheikh Hamdane
    1 janvier 2019 - 13 h 58 min

    Bon débarras pour les yankees et fout le camps pour l’entité sioniste.. Savez vous pourquoi le visage pâle Trump adopte les cravates de couleur bleu ciel ? Parce qu’il est juif…. et il ne veux pas l’avouer aux américains.

    17
    9
    Tredouane
    1 janvier 2019 - 13 h 28 min

    Par fois je me demande sincèrement es vraiment l’intérêt des populations U.S ? quant on lis la déclaration de indépendance U.S et les prises de positions actuels peut on dire qu’il y a une dérive.

    11
    2
    ben
    1 janvier 2019 - 13 h 15 min

    très bonne nouvelle
    l Unesco débarrassés du débile jaune et du nazi de sion

    11
    7
    Bibi
    1 janvier 2019 - 11 h 51 min

    L’américain comme l’israélien jouent aux caïds, aux costos mais en réalité ce sont les saoudiens qui les entretiennent à coup de gros chèque (389 milliards de dollars reçus) et sur chaque baril de pétrole vendu, il y a 15 dollars qui s’en vont pour la sécurité d’Israël. Le système est bien rôdé. Les saoudiens ont d’ailleurs refait un chèque de 389 milliards de dollars aux américains et ont fait rechuter le baril de pétrole à moins 50 dollars. Les arabes pauvres se contenteront donc d’un bout de pain, d’une tomate et d’un œuf avec un verre de lait et ce, pendant des années pendant que les américains et israéliens se gaveront comme des oies tout en habitant dans du Luxe, le tout, sur le dos des arabes qui financent leur propre malheur.

    17
    4
    Ch'ha
    1 janvier 2019 - 10 h 47 min

    Ça va de paire avec la décision de quitter l’UNRWA par les USA et donc stopper le financement idem UNESCO.

    6
    4
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 10 h 42 min

    ils partent tranquilles, rassérenés et rassurés : le Temple sera bien gardé puisqu’ils y ont laissé à sa tête la sioniste franco-marocaine la juive Audrey Azoulay la fille de Claude Azoulay.

    19
    5
    Top la
    1 janvier 2019 - 9 h 42 min

    Le Maroc va t’il suivre les états unis et Israël pour avoir leurs soutient concernant le Sahara occidental sur conseil du principal conseiller du roi.

    19
    5
    benchikh
    1 janvier 2019 - 8 h 45 min

    ça me rappelle l’époque du FÜHRER ADOLF HITLER quand il a décidé de retirer de la société des nations et la remplacer par des missiles ,des chars ,des avions de chasses par toute une armée d’hommes courages,menaçants le territoire Russe ,voilà le langage que Hilter à bien choisit .Et non pas la politique des peureux et des perdants .Apprenons à bien jouer .

    10
    5
      Anonyme
      1 janvier 2019 - 18 h 04 min

      Et Hitler a fini piégé comme un rat dans son bunker, ou il s’est donné la mort après avoir détruit l’Allemagne.

      4
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.