Virulente charge d’un ex-officier du DRS contre le général Toufik sur Ennahar TV

Toufik Gaïd-Salah Larbi Chérif
Le général à la retraite Mohamed Mediene dit Toufik. D.R.

Par R. Mahmoudi – Habitué des plateaux de télévision, le colonel à la retraite Larbi Chérif s’en est violemment pris à l’ex-patron des services de renseignements, le général Mohamed Mediene, dit Toufik, en l’accusant d’être la «main invisible» qui s’agiterait contre l’institution militaire. Une attaque qui rappelle, par sa virulence et les termes choisis, celle qu’avait proférée, en 2015, l’ex-chef de file du FLN, Amar Saïdani, lors d’une rencontre avec les cadres de son parti, retransmise par les chaînes de télévision.

Intervenant dans l’émission «Débat en direct» sur Ennahar TV, l’ex-officier du DRS, Larbi Chérif, n’y est pas allé de main morte pour accuser le général Toufik d’être le «seul et unique instigateur» de la lettre publiée, il y a quelques semaines, par le général Ali Ghediri, qui s’adressait au chef d’état-major de l’ANP le priant d’user de son influence pour dissuader le chef de l’Etat de briguer un nouveau mandat. Tous les observateurs ont compris que le communiqué incendiaire rendu public, dimanche, par l’état-major de l’ANP était une réponse directe à cette lettre et à son auteur. Dans son communiqué, le MDN estime que ces écrits, dont la lettre du général Ghediri, étaient «vraisemblablement dictés par leurs mentors». Pour le colonel Larbi Chérif, il y aurait un seul mentor : le général Toufik.

Suit un chapelet d’accusations d’une gravité insoupçonnée et tout simplement déconcertantes venant de la part d’un ex-officier d’un si haut grade. Il l’accuse d’avoir été le responsable d’un «échec sécuritaire indiscutable», citant l’attaque terroriste contre le complexe gazier de Tiguentourine et l’attaque contre le consulat d’Algérie à Gao.

Sur sa lancée, l’intervenant est même allé jusqu’à qualifier l’ex-DRS de «bidon vide» et ses dirigeants de «rentiers» qui «ne se soucient guère que le pays replonge dans la crise».

Faisant copieusement l’éloge du chef d’état-major de l’ANP, l’invité d’Ennahar TV dira que le général Gaïd-Salah «était un moudjahid» et que, pour cette raison, «il ne trahira pas le président de la République». Selon lui, l’institution militaire «n’acceptera jamais de remettre en cause la légitimité maintenant qu’elle a quitté le terrain politique». Enfin, il dira du général Gaïd-Salah que ce qu’il a fait depuis son arrivée à la tête de l’institution «n’a pas été réalisé par tous les chefs d’état-major de l’armée algérienne depuis 1962».

Au nom de qui cet ancien officier des services de renseignements parle-t-il ?

R. M.

Comment (96)

    L'armée ne fait pas de politique ?!
    1 janvier 2019 - 19 h 30 min

    Gaid Salah vient de mettre en garde les cadres à la retraite impliqués dans des actions politiques hostiles au 5è mandat. Et malgré cela il y existe encore des individus, y compris donc Gaid lui-même, qui disent que l’armée ne fait pas et ne fera jamais de politique !

    L’armée est prise en flagrant délit d’immixtion dans la politique avec cette déclaration de Gaid !

    6
    5
      Argentroi
      2 janvier 2019 - 10 h 24 min

      @ L’armée ne fait pas de politique ?!
      Pour une fois que l’armée intervient contre des militaires et non contre des civils, on ne peut qu’applaudir !
      De plus, il semble que tu oublies que les militaires qui sont hostiles au cinquième mandat font aussi de la politique. Et quand ils veulent infléchir le rôle de l’armée, par d’autres moyens autres que la presse, pour inciter cette dernière à intervenir dans le champ politique par le biais d’une pseudo menace sécuritaire qu’ils s’échinent à créer, comment va-t-on appeler cela ?
      Mais, il n’empêche que tu as partiellement raison quand on voit beaucoup des retraités de l’armée élus comme députés ou sénateurs ou même des civils élus ou des partis, associations, syndicats chapeautés par le DRS qui nous jouent la partition d’une vie démocratique sans vie démocratique. C’est cette approche militariste de la vie politique, ce caporalisme, qui a fait que l’Algérie débouche dans une situation de malaise généralisé surtout quand elle est dirigée par des non-instruits de la chose politique car leur seule arme, c’est de répandre la rumeur pour mieux manipuler et non le débat. Oui, on aurait pu admettre leur démarche s’ils avaient permis aux algériens et à l’élite politique d’instaurer un débat sain et démocratique, en favorisant une presse libre, une justice indépendante, etc. que même les islamistes sont arrivés à admettre comme principes devant la résistance des algériens. Alors qui fait de la résistance pour que l’Algérie avance, qui ?
      Donc, on ne peut que militer pour une démilitarisation du champ politique qui à chaque fois est renvoyée aux calendes grecques par les véritables gardiens du temple, les véritables rentiers qui, ultime trouvaille, veulent renverser les rôles et passer pour les promoteurs de la démocratie.
      Il y a des vérités tellement éblouissantes de clarté qu’elles ne se voient pas !

    Kouder Belala
    1 janvier 2019 - 18 h 49 min

    Ouallah que c’est drôle et navrant de constaté que ces anciens « BARBOUZES » se disputes l’originalité de tel bonne action ou autres pour le « BIEN » ou non de notre BLED Algérie ; au lieu de pensé « SÉRIEUSEMENT » à solutionner le problème de la relève par des jeunes ; de toutes les structures piliers de notre Etat () Sur un autre chapitre : Quand on sait pour qui roule Ennahar TV (…) on devine aisément pour qui roule cet ancien colonel du DRS !!!! Et C’est malheureux de le dire avec leurs 80 ans + ils s’accrochent toujours au kORSSI???(Ya khessara; que donne cette vilaine image de ces gens Là aux Algèriens) Meilleurs Vœux de bonheur au peuple Algérien et merci AP!!!

    2
    2
    Qui connait celui là ?
    1 janvier 2019 - 18 h 32 min

    Qui est ce général major nommé Bendaoud Abdelhamid dit Ali que les Français n’arrêtent pas de lui passer de la pommade et pourquoi?

    3
    2
    karimdz
    1 janvier 2019 - 18 h 14 min

    Le général toufik est un ancien du système, un potentat, il devrait profiter de sa retraite, il est indésirable sur la scène politique, il a toujours été dans l’ombre, autant qu’il le reste.

    6
    12
    TOLGA
    1 janvier 2019 - 18 h 07 min

    Je présente mes Meilleurs Voeux pour l’Année 2019 à toutes les ALGÉRIENNES et à tous les ALGÉRIENS.

    64
    zad
    1 janvier 2019 - 18 h 01 min

    je fais confiance au Gle Toufik

    32
    12
    ZORO
    1 janvier 2019 - 17 h 40 min

    Ce qui me degoute le plus c est d entendre dire que c est grace a flen ou a felten que ceci et cela a ete fait .alors que tous ceux qui font ou ont fait du bien pour ce pays etaient payes pour le faire au mieux qu ils pouvaient , l ethique et la conscience leur dictaient de quitter s il n etaient pas a la hauteur.
    L ALGERIE ET LE PEUPLE NE SONT REDEVABLES A PERSONNE, SAUF AUX CHOUHADAS.

    80
    6
      Syphax de Siga
      1 janvier 2019 - 19 h 03 min

      Yatik Essaha !

    Anonymeplus
    1 janvier 2019 - 17 h 13 min

    Le Larbi à raison ! Durant 25 ans de règne au drs, toufik n’a fait que s’entourer de bourricots s’en doute pour mieux les contrôler et par voie de conséquence pour mieux contrôler l’Algérie tout entière et à tous les niveaux, le syndrome du putschiste le hantait probablement.
    Le cas de tiguentourine est des plus édifiant, celui qui était en charge de la lutte antiterroriste à l’époque des faits n’avait pas les compétences requises pour le boulot, d’ailleurs il est en prison actuellement, le costume était trop grand pour lui, entre les voitures et l’antiterrorisme, un océan de savoir, d’anticipation et d’action les séparent.
    A tous les niveaux, toufik n’a eu de cesse de nommer des incompétents pour être en définitif celui qui gère par procuration des services amorphes.
    Les services sont devenus l’ombre d’eux-mêmes aujourd’hui parce que durant 25 ans, on les a volontairement privé de la sève nourricière qu’est l’intelligence, au profit d’un autoritarisme bête et discipliné.
    Bouteflika a laissé faire, cela arrangé ses plans jusqu’au jour où un à un, il a dégagé les plus proches collaborateurs de toufik, et en 2015, il a fini par le dégager lui-même, comme un mal propre, ironie du sort pour celui qui aimait, le cigare au bec, dire qu’il était « rab edzaïr », grandeur et décadence.
    L’Algérie a décidément tout raté, de l’indépendance à nos jours.

    32
    37
      benchikh
      2 janvier 2019 - 16 h 46 min

      Anonymeplus,
      « L’Algérie à tout raté de l’indépendance …) qu’est que vous croyez une maison qui brûle à cause des voyous et des voleurs qui ont semé la terreur entre les membres de la famille .Que pensez vous que cette famille sorte indemne comme ci rien n’est passé (un siècle et demi de destruction) il fallait passé par le désordre petit à petit on commence à comprendre mieux les sois disant nos partenariats et nos amis .Et un grand merci à l’Algérie qui a cultivé un peuple qui ne savait pas lire ni écrire .Maintenant il faut des sacrifices comme monnaie des études gratuites ,et non pas prendre l’avion et vivre fugitive chez l’ennemi.

      1
      1
    Yacine
    1 janvier 2019 - 16 h 55 min

    Quand on sait pour qui roule Ennahar TV (…) on devine aisément pour qui roule cet ancien colonel du DRS !
    (…)
    Le général major Ghediri n’est plus de service ! Il a retrouvé une vie de simple citoyen ! Il a donc le droit de s’exprimer et d’avoir un avis sur l’avenir de son pays ! La loi qui interdit aux anciens officiers de recouvrer leur droit à l’expression est une aberration et une atteinte à la liberté d’expression et les droits des citoyens !
    Quant à mon avis de citoyen, je pense que dans un pays majoritairement jeune, les octogénaires n’ont plus leurs places à la tête des deux plus hautes institutions de l’état algérien ! C’est un anachronisme !

    69
    5
      mouatène
      2 janvier 2019 - 0 h 04 min

      affirmatif mon ami !!! ne l’oubliez pas aux prochaines échéances. souvenez vous en dans l’isoloir !!!

    mouatène
    1 janvier 2019 - 16 h 05 min

    non seulement il y a trop de chauves-souris, mais elles sont schizophrènes aussi. elles sont là juste pour remplir les cases. un jour elles rejettent tout, un autre elles applaudissent. parfois elles se transforment en  » nadabette « . alors pour les copié-collé n’en parlons pas. si on raconte les histoires ( que tout le monde connait puisque google les assures ) ce n’est plus utile. l’algérie a besoin de solutions. QUE FAUT IL FAIRE ???. QUE DOIT ON FAIRE ??? ces questions doivent avoir leurs réponses dans les isoloirs !!! enfin…..c’est mon avis. la mer est agité, une journée de perdu. bonne journée à tous.

    20
    2
    Mes Voeux 2019 pour l'Algérie
    1 janvier 2019 - 15 h 41 min

    Dans la pure tradition ancestrale algérienne et universelle, je devrais souhaiter que du positive pour mon pays. Cependant je suis amené à prier pour que 2019 soit l’année ou beaucoup de septuagénaires / d’octogénaires accrochés aux postes stratégiques de responsabilités du pays que ce soit politiques, administrations, entreprises publics,..ect qui ont failli et atléré le pays, ceci à tout les échelons soit appelés par le Divin afin que leurs âmes reposes en paix (si leurs âmes peuvent être sauvés?). Mais aussi que tout les corrompus satellites plus jeunes qui ont l’avarice et la cupidité incrustés en eux et irrécupérables soient punis pour les actes délictueux commis durant ces dernières années.

    31
    4
    Bouzorane
    1 janvier 2019 - 15 h 18 min

    Tous les vieillards, dégagez! Cachez-vous…. On ne veut plus vous voir ni vous entendre!
    Ahechmou chwiya… Du haut de vos 80 ans (…) vous avez pris l’Algérie, un pays de jeunes, en otage.

    60
    8
      SoyonsLogiques
      1 janvier 2019 - 16 h 00 min

      l’ex General Gheddiri n’a rien dit que ce que pense la majorité silencieuse du peuple Algérien,Ses appels du pied à Gaid Salah ne présentent aucun danger pour la sécurité pour notre pays sauf pour les intérèts ses oligarques qui veulent continuer la predation à travers un autre mandat de Bouteflika.Et ils se sont exprimés violemment à travers la déclaration menacante de Gaid Salah.Ils ont continué de le faire à travers ce colonel et qui plus est sur le plateau d’ennahar réputé salir tout les opposants au régime en place. (…)
      Pouvons-nous espérér un jour voir des patriotes de la trempe de celles et ceux de Novembre??? Sans vouloir défendre qui que ce soit sauf l’humilité,la fierté et la liberté,je dirais que l’ex-general Gheddiri s’est exprimé comme tout algérien soucieux de l’avenir du pays…

      64
      6
      Marcus
      1 janvier 2019 - 17 h 03 min

      C’est un faut débat, ta thèse aurait pu tenir la route
      , si et seulement si, la nouvelle génération qui est entrain de suivre (dite benbouzid) était compétente , et ce n’est pas du tout le cas, désolé!
      si la précédente son principale défaut était plus :
      – cupidité, entêtement et perversion
      la génération arrivante :-cupidité +l’entêtement + la perversion+violence+ l’ignorance + incompétence= cocktail explosif
      la génération du milieu celle dont je fais partie , a été anéantie, forcée à l’exil à l’étranger ou restée dans le pays pris en otage , entre le feu et l’enclume.
      nous sommes otage entre les précédents et ceux qui sont entrains d’arriver.

      mais je vais encore t’informer d’une chose importante
      en Algérie le pire, ce n’est pas si grave pour autant que la médiocrité règne,(à la limite c’est remédiable à l’avenir) , mais le plus grave c’est « qu’on aime la médiocrité » et l’ignorance est érigée en modèle dans notre société.
      « ne pas savoir » c’est une chose , refuser de savoir et se complaire dans l’ignorance , c’est cela qui est entrain de détruire l’Algérie à coup sur!

      les jeunes (victimes et coupables en même temps) sont encore plus dangereux (par leur complaisance dans leur ignorance et leur refus de savoir)pour l’Algérie que ceux qui les précédent , le mal est fait, l’école a produit une génération d’analphabètes assistés qui sont , incompétents, incapable de prendre des décisions, un pays qui va sans doute aller droit vers un blocage généralisé , et je suis désolé de vous apprendre que cela a malheureusement déjà commencé!

      le terrorisme administratif de » l’incompétence et de l’ignorance » dans touts les domaine (la justice , la santé , l »éducation, l’administration et les services publics, …) a déjà commencé!

      et c’est le plus grand danger qui guette l’Algérie »‘
      c’est cela le vrai débat !

      – «RIEN N’EST PLUS DANGEREUX QUE LORSQUE L’IGNORANCE ET L’INTOLÉRANCE SONT ARMÉS DE POUVOIR.» voltaire
      – « Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance, car l’ignorant a souvent des excuses, mais le refus de savoir. » Simone de Beauvoir

      27
      1
        Marcus
        3 janvier 2019 - 14 h 38 min

        regardez l’article parue sur « algerie part » au titre
        (Colère contre « la Hogra » à Mostaganem : un jeune condamné à la prison pour un simple accident avec une magistrate) article en date du 02/01/2019
        voici l’article : je cite
        (Des dizaines de personnes ont manifesté ce mercredi dans les rues à Sidi Ali, une ville de la wilaya de Mostaganem. Ces manifestants ont dénoncé haut et fort une « hogra » dont est victime le jeune Tadjine Abdelkader condamné jeudi dernier à une année de prison ferme pour outrage et menace à un magistrat.

        Une sentence qui a suscité la colère de la population locale car Tadjine Abdelkader, appelé communément Kadirou, a fait seulement un accident de circulation avec une jeune magistrate du tribunal de Sidi Ali. Selon des sources locales, conduisant une Renault Clio immatriculée dans la wilaya d’Oran, la magistrate a heurté la moto du jeune Kadirou. Ce dernier ignorait l’identité de son interlocutrice lorsqu’il a protesté vigoureusement contre la façon de conduite de madame la magistrate.

        Or, suite à cet accident de circulation, le jeune Kadirou a été rapidement interpellé pour comparaître immédiatement devant le parquet. Il écopera d’une année de prison ferme et sera incarcéré lundi 31 décembre au grand dam de ses amis et famille. Néanmoins, ce verdict n’a pas manqué de susciter la colère populaire et une mobilisation citoyenne s’est vite enclenchée pour réclamer la relaxe du jeune Kadirou. Contacté par nos soins, l’avocat de Tadjine Abdelkader a dénoncé « une instrumentalisation de la justice ». « Mon client n’a jamais commis le moindre outrage à l’égard d’un juge. Il se trouvait dans la rue où il était victime d’un accident de la route. Et un magistrat à l’extérieur du tribunal n’est qu’un simple citoyen comme tous les autres algériens », assure enfin l’avocat de Kadirou.)

        cela confirme bien ce que j’ai exposé précédemment, on rentre en plein ére du terrorisme administratif de
        la nouvelle génération qui est incompétente, inculte despotique, cupide, islamiste , délinquante, sont oppresseurs quand ils ont en l’occasion , et dangereusement conne , tous des petits dictateurs en herbe , haggarine.
        c’est cela le véritable danger de l’Algérie, l’algérien inculte est devenu l’ennemi de lui même,l’ennemi des autres algériens et c’est une frange minime de ce beau pays massacré qui en payent le prix , nous sommes entre le feu et l’enclume
        voilà le véritable débat messieurs dames!

    Débats strériles !
    1 janvier 2019 - 15 h 11 min

    A quoi sert la violente réponse du ministère de la Défense nationale Gaid Salah au général à la retraite, Ali Ghediri, puisqu’ils ont raison tous les deux , chacun à sa place !!! A quoi sert la violente réponse du Ministre de l’Energie et des Mines au Président Directeur Général de Sonelgaz sur les tarifs de l’électricité et du gaz puisqu’ils ont raison tous les deux, chacun à sa place !

    Ce qui est sûr, c’est que les citoyens algériens (je parle de « citoyens » puisque le peuple algérien n’existe plus dans les faits) s’en contrefichent complètement de ces débats stériles auxquels ils ne prêtent même plus attention !

    24
    5
    Toufik Président
    1 janvier 2019 - 14 h 58 min

    L’homme providentiel qu’il faut pour l’Algérie à la tête de l’Etat.

    35
    42
      Bernard Bajolet
      1 janvier 2019 - 22 h 04 min

      Déjà ils envoient les chiens de garde

    Anonyme
    1 janvier 2019 - 14 h 13 min

    Toutes ces chamailleries sont faites pour nous occuper,ce qui nous intéresse c est comment ils vont encore nous arnaquer avec soit un cinquième mandat d un mourant soit une personne manipulable aux ordres de ceux qui décident …mais SVP arrêtez de nous faire languir dites nous ce que vous avez décidé pour nous!!!!
    Quand à Tiguentourine ,pourquoi Tartag qui était en charge de l opération a été plutôt promu que mis de côté ? Donc c est bien Bouteflika chef des armées qui a décidé de la manière de mettre fin à cette prise d otages?

    44
    5
      Lghoul
      1 janvier 2019 - 14 h 28 min

      Exact. En d’autres termes, reconduire le meme systeme avec des visages differents dont le seul but est de s’accaparer la rente et tous les avantages qui y vont avec pour 50 ans de plus. L’Algerie et le peuple etant leurs derniers soucis. En gros, un autre clan du meme systeme fait la chaine pour son tour au partage de la rente.

      36
      3
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 13 h 53 min

    mon avis et certainement vrai, c’est un des nouveaux Harki, s’attaquer à un Homme qui a tout donner pour la prospérité et la stabilité de l’Algérie, afin de nous permettre de vivre en paix à nous et d’assurer un futur prometteur à nos enfants. Qui est-tu ? qu’est que tu as fait pour l’Algérie toi l’ex du DRS, tu viens maintenant nous faire avaler des idioties.

    39
    15
    Cheikh Hamdane
    1 janvier 2019 - 13 h 50 min

    Un dicton populaire disait :  »Quand le chant d’ oiseaux se taisait c’est le hibou qui hurle  » Et bien c’est grâce au DRS que l’affaire Tiguentourine a évitée le chantage et les rançons et merci à Toufik et à cheikh Hassan..Je pense que Cherif croit à un cinquième mandat donc il mendiât un poste à travers ses bal blal bla.. Le résonnement des grecs on ne se bat pas entre frères…ya Cherif

    57
    10
    Inconnu
    1 janvier 2019 - 13 h 38 min

    Ce colonel parle au nom des chiatine, mn la population algérien et divisé en deux bloc, bloc des chiatine et un autre bloc pour le reste des misérable algérien

    41
    13
    anonyme
    1 janvier 2019 - 13 h 17 min

    Faisant copieusement l’éloge du chef d’état-major de l’ANP, l’invité d’Ennahar TV dira que le général Gaïd-Salah «était un moudjahid» et que, pour cette raison, «il ne trahira pas le président de la République»….

    26
    22
      Descartes
      1 janvier 2019 - 13 h 33 min

      c.q f.d.

      7
      2
      Cheikh Hamdane
      1 janvier 2019 - 15 h 39 min

      Je voudrais seulement dire que  »Toufik » est aussi Moudjahid et parmi les qualifiés. La base Didouch Mourad se rappelle du jeune médiène dans les trans et les écoutes.

      29
      7
    anonyme
    1 janvier 2019 - 12 h 59 min

    Eviter de soulever le cas de Tiguentourine qui est une opération montée pour liquider Toufik. Il suffit de s’interesser aux fonctions des étrangers décédés pour comprendre que l’attaque a eu lieu le jour d’une réunion internationale des responsables dans ce lieu perdu et non sécurisé par ceux qui en avaient la charge.
    Comment des terroristes pouvaient savoir tout cela? Le DRS a tout fait foirer car il n’y a pas eu de rançons.. Ce qui a fâché Cameron et le patron du MI6 qui se sont déplacés à Alger. Tout n’a pas fonctionné comme convenu et selon la presse britannique, les familles des responsables décédées ont touché un gros pactole en échange de leur silence.

    42
    10
    UMERI
    1 janvier 2019 - 12 h 52 min

    Les Caméléons sont de retour, le retournement de veste est à la mode. Lorsque Mr Toufik était en poste, certains n’osaient même pas le regarder en face. Maintenant qu’ il est a la retraite, ils prennent leur courage a deux mains, pour vider leur sac et l’ accuser d’être derrière cette « main invisible » qui vous hante tant.
    Comme le dit l’adage » lorsque le Bœuf est a terre, les haches lui tombent dessus.Puisque cet « officier » est tellement courageux, pourquoi, il ne s’ait pas exprimé, lors du vote sur le projet de loi, du devoir de réserve, des officiers en retraite, qu’il vient lui même de violer.Quant a l’affaire Tiguentourine, Mr Toufik, a, avec ses proches collaborateurs,, en éliminant tout le groupe terroriste, évité a notre pays, l’ invasion des forces militaires étrangères.

    66
    5
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 12 h 40 min

    Bonne année: Je fais référence à Tiguentourine: « Il l’accuse d’avoir été le responsable d’un «échec sécuritaire indiscutable», citant l’attaque terroriste contre le complexe gazier de Tiguentourine  » Soulever ce dossier est très dangereux . Toufik pourrait parler et donner les fonctions des grands responsables étrangers (qui ont justifié le déplacement à Alger de Cameron) tués dans cette base perdue au cours de cette réunion « internationale à haut niveau » non sécurisée par les militaires qui en avaient la charge. Il pourrait insinuer que les mercenaires terroristes avaient non seulement la date de réunion mais étaient de plus au courant qu’il n’y aurait pas de mesures sécuritaires appropriées à l’évènement, pas même un petit bunker.

    34
    4
    La tulipe
    1 janvier 2019 - 12 h 22 min

    Je me pose la question, quel intérêt pour l’Algérie de laisser un président visiblement invalide ? 🤔, ce colonel suppose que s’est pour l’intérêt du pays que le président doit malgré son état de santé briguer un 5ème mandat, je suggère simplement qu’il explique clairement au peuple le pourquoi du comment. Ce dernier jugera 😎

    68
    3
    Argentroi
    1 janvier 2019 - 12 h 19 min

    La sacro-sainte omerta du système de clans vient d’être rompue et c’est donc un grand déballage qui nous attend . On va voir toute la trame du système s’éfaufiler devant nos yeux. On comprendra mille et une choses. On va avoir un tournis à tel point insupportable qu’on réclamera avec insistance d’arrêter les révélations. Et à la fin, une nouvelle Algérie se dessinera et l’on pourra enfin faire vraiment de la politique. Mais dur sera l’enfantement, ce sera dur !

    41
    2
    Smail
    1 janvier 2019 - 12 h 04 min

    Quelle « ligitimite » ? Et l’application de la constitution alors ? Est il « legitime » de la violer a maintes reprises pour gouverner par procuration ? Incroyable mais vrai.

    48
    1
    Citoyen Karim
    1 janvier 2019 - 11 h 58 min

    Le monde politique dans certaines régions du globe est tout sauf politique, on le constate chaque jour de plus en plus. C’est un monde devenu interlope, fait de manœuvres malsaines où se croisent affairistes de tous bords et autres aventuriers sans foi ni loi qui ont fait vider la politique de toute sa sève, qui est le savoir –son âme- pour la rendre en un vulgaire instrument de pouvoir mafieux.

    Les vingt années du règne imposé de BOUTEFLIKA ont favorisé l’ascension de l’esprit grossier et inculte à celui fin et cultivé, du seul genre à faire de la vraie politique. Un règne qui prospère par despotisme exclusivement, consacré par quelques-unes des multinationales qui ont pignon sur rue avec le soutien actif de services de renseignement étrangers qui ont confondus l’intérêt des peuples à celui des lobbyistes…

    LBOUTEFLIKA a amené la politique à sa plus simple expression, un côté qui peut plaider en sa faveur s’il accepte de rendre l’Algérie aux Algériens en contrepartie d’un sauf-conduit vers le pays de son choix, autrement, c’est la continuité de la Révolution de 1954 qui va finir en toute logique le travail de réhabilitation de la politique.

    35
    4
    Lghoul
    1 janvier 2019 - 11 h 42 min

    A defaut de reconnaitre et de voir la realite en face et d’apporter des solutions urgentes, honnetes, claires et durables, on fait semblant de se chamailler qui est en fait tout simplement un exercice d’idolatrie. La question latente, qui ne partira plus et que ni ghoul, ni le drebki, ni haddad ou ouyahia ne pourront jamais cacher est la suivante: Est ce que l’Algerie comme elle existe au present, est dans une situation normale et acceptable ? Tout le reste n’est que perte de temps car la realite nous ratrappera meme si on fait semblant d’offrir des chevaux vivants a une gravure inerte.

    46
    3
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 11 h 10 min

    Taisez vous et laissez l’Algérie en PAIX.
    De quoi se mêle ce journal des faits divers.

    48
    14
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 11 h 02 min

    La majorité écrasante du peuple algérien veut une alternance, un changement, et des réformes
    Civilisés, démocratiques, pacifiques, et responsables crédibles, et vrais dans les institutions du pays,
    Pour préserver la paix, la stabilité de l’Algérie, et l’avenir économique prospère de son peuple
    Les manoeuvres diverses apparentes, et secrètes ne servent qu’à prolonger la crise,
    Les douleurs, et les maux d’un pays exsangue et en faillite morale, et économique
    (des institutions sous anesthésie ?!,…)
    On ne peut pas, toujours, tromper son peuple, seules la vérité, la transparence, la justice, et la démocratie
    Pourraient avoir place, et faire sortir le pays de sa longue nuit.

    51
    6
    lhadi
    1 janvier 2019 - 10 h 53 min

    La force d’une armée, d’un Etat, d’une république, d’une nation, d’un pays, réside dans la loyauté de ses membres.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    36
    18
      Farida
      1 janvier 2019 - 11 h 59 min

      « Loyaute » envers qui et quoi ?
      Un fantome ou une momie peut etre ?
      Éclairez nous SVP.
      Qui est responsable de ce qui nous arrive ?

      38
      11
        RAS
        1 janvier 2019 - 19 h 40 min

        Bravo ! et encore Bravo ! Farida;ne faites pas attention a des cireurs de babouches;une femme comme vous, vaut un miliers d’hommes aux jambes brisés;qui n’ont pas le courage de se montrés (bonne et heureuse année farida)

        2
        3
          Argentroi
          2 janvier 2019 - 13 h 23 min

          @ RAS
          Quand on parle de jambes brisées, on ne fait que rappeler qu’il y a des tortionnaires !
          Le dicton ” جاء يكحلها عماها ” [En voulant la farder, il lui creva les yeux] illustre bien ta démarche !

        mouatène
        2 janvier 2019 - 9 h 12 min

        ça sent les bottes en caoutchouc d’il y a longtemps. ils se sont fait appeler le PN. quand on vit de la charité de De Gaule, c’est tout à fait normale qu’on oublie comment rougir.

      pôvre de toi
      1 janvier 2019 - 13 h 29 min

      du n’importe quoi pour se donner l’impression d’exister!

      10
      9
    Abou Stroff
    1 janvier 2019 - 10 h 36 min

    je pense que la réponse qualifiée par certains de cinglante du MDN (derrière lequel se tient gaïd salah) aux questionnements légitimes développés par le Général A. Ghediri indique une panique certaine des puissants du moment dont les neurones fossilisés ne peuvent, en aucun cas, appréhender la gravité de la situation que traverse, et aux enjeux auxquels fait face, au moment présent, notre pays.
    en effet, n’importe quel hurluberlu peut nous expliquer que, dans un pays en voie de sous-développement comme l’algérie, le pouvoir est au bout du fusil et nulle part ailleurs.
    en d’autres termes, les puissants du moment et à leur tête la haute hiérarchie militaire semblent complètement désarmés face au vide avéré que leur bienaimé fakhamatouhou national a créé autour de lui.
    étant donné que le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation n’a, à cause du vide précité, aucun autre porte-drapeau qui pourrait remplacer l’actuel fakhamatouhou, les puissants du moment sont dans un désarroi total et ne trouvent aucune parade, pour garantir leurs intérêts, à la loi incontournable de la biologie (leur fakhamatouhou est mourant et aucune structure hyper-médicalisée ne l’empêchera de passer l’arme à gauche dans un avenir proche).
    moralité de l’histoire: je pense qu’au lieu d’accuser le Général Toufik d’être la « main invisible » qui s’agiterait contre l’institution militaire, il serait plus judicieux d’accuser Kasdi Merbah d’avoir écarté bouteflika de la présidence de la république à la mort ce Boumédiène.

    61
    14
      anti-traitres
      1 janvier 2019 - 11 h 15 min

      Moi,je dis, chapeau à Kasdi à Merbah, un grand patriote et vrai homme d’état, courageux soucieux de l’avenir du pays, qui passe les intérêts de la patrie avant ses intérêts,pas comme aujourd’hui, l’histoire lui a donné parfaitement raison. hélas, le clan de la France ont exploité la lâcheté de chadli pour l’écarter des renseignement puis le limoger en 1989 comme chef du gouvernement .les criminels ont terminé le sale travail en l’assassinant lâchement en 1993 une année après l’assassinat de Boudiaf,un autre grand patriote.que dieu les accueille en son paradis.

      69
      12
    CHAOUI
    1 janvier 2019 - 10 h 32 min

    Le roi est mort , vive le roi.

    22
    9
    Salim Samai
    1 janvier 2019 - 10 h 23 min

    Proverbe Allemand: « Lorsque 2 se bagarrent; le 3eme se rejouit/profite! »

    Belle illustration de cette SAGESSE lorsque les DZiens s´entretuaient durant les annees 1990 ou maintenant les querelles intestines et INFANTILES de Washington pendant que la Chine fume son Cigare et GRANDIT!

    A l´inverse des Kurdes, le FLN-Liberation a appris de ses DIVISIONS! J´espere que les « Dirigeants » actuels ont aussi appris! Il y a TROP de « Bagarres de Recreation » du niveau des COMMERAGES et du
    Cafe- Domino des Fouala de Souk El Aasr!

    13
    10
    Djazairi Hor
    1 janvier 2019 - 10 h 05 min

    Une chose est sûre c’est que cet ex. officier, est comme beaucoup d’autres (civils compris) qui font allégeance au maître actuel; si les généraux Toufik et ghediri étaient toujours en activité il n’aurait pas tari d’éloges à leur égard, malheureusement ce genre sous fifres sont nombreux aujourd’hui, ce même ex. officier dira la même chose du général Gaid Salah une fois parti à la retraite; et ce n’est certainement pas lui qui va par ses paroles duper le chef d’état major, car dans sa longue carrière de militaire celui-ci en a vu des milliers dans son genre; je reste convaincu que ce colonel quand il était sous les drapeaux est du genre à se planter chaque matin au perron du commandement du DRS rien que pour voir entrer le général Toufik et se mettre au garde à vous et laisser passer un léger sourire envers son chef; tous ceux qui ont fait l’armée ou y sont encore connaissent très bien ces larbins.

    73
    10
      UMERI
      1 janvier 2019 - 12 h 27 min

      Vous avez entièrement raison, mais comme les caméléons sont de retour et le retournement de veste est a la mode, il faut s’attendre a tout.

      23
      4
    Jean-Boucane
    1 janvier 2019 - 10 h 03 min

    Il faut admettre que l’APN s’est grandement professionnalisé avec l’arrivée de Gaid Salah que cela soit dans le domaine de l’industrie, des drones ou de différents hôpitaux militaires qui sont en train d’etre installés sur l’ensemble du territoire… moi je trouve qu’il fait du très bon boulot!!!

    42
    49
    Boualem dz
    1 janvier 2019 - 9 h 59 min

    @ karimdz, tarzan
    Soubhan Allah, à lire vos commentaires pro système et contre votre propre peuple, je comprend mieux vos positions extrémistes sur d’autres questions démocratiques. Comment pouvez vous soutenir cette clique qui a clochardisé le pays, promu des voyous, gaspillé 1300 milliards de dollars, et être contre des élections honnêtes, et soutenir la continuité dans la prédation et le chaos.
    Combien vous bouffez vous aussi, le salaire de l’indignité ?

    76
    22
      TARZAN
      1 janvier 2019 - 16 h 08 min

      je vois monsieur boualem que tu m’a cité!! donc le fait de reconnaitre que bouteflika a sauvé l’algérie d’un véritable complot visant à nous désintégrer pour longtemps fait de moi un homme du système!!! cher boualem tu ne vis pas en algérie, tu ne connais rien de l’algérie et du développement qu’à connu notre pays depuis l’avènement de bouteflika.
      tes propos plein de haine envers notre président et envers notre insitution militaire me laissent penser que tu es un harki ou un marocain car on retrouve dans tes propos les mensonges marocains!!. sache que bouteflika a rendu notre armée moderne, sophistiquée et reszpectée de tous; de ce point de vue qui te dérange, l’algérie est protégée contre toute tentation de d’irakisation ou de syrisation… le rêve du maroc (pour empocher sans gêne la RASD) et d’isarel (qui a juré de se venger de la personne qui a fait rentrer la cause palestinienne à l’ONU et du pays qui a contribué à créér l’Etat de la palestine). (…) sur le plan social, la france où tu vis, jusqu’à présent n’ont pas compris les milliers de logements offerts aux citoyens algériens, l’école gratuite, les investissements dans les produits pharmaceutiques, la route panafricaine qui rend nos ennemis maladivement jaloux, etc. sans oublier la culture avec l’opéra d’alger, le grand musée d’afrique, création de divers prix pour récompenser les talents algériens etc. et surtout la réponse magistrale qu’il a donné à moubarek, une humiliation avec tact à son discours pas diplomatique et hostile. vas y prend ta calculatrice et essaye d’envoyer 12.000 algériens à khartoum en 2 jours et à 5 heures de vol, la logistique algérienne à effrayé israel!
      honte à toi, honte de dire une telle contre vérité.
      je suis un citoyen normal et j’écris en incognito, mais je suis un nationaliste endurci. nous les algériens on est patriote et nationaliste et on ne veut que du bien à notre pays et à notre peuple qui mérite wallah el adim que de vivre épanoui et heureux….

      12
      13
    Bibi
    1 janvier 2019 - 9 h 39 min

    Avec l’âge, il faut s’assagir et non donner le bâton aux ennemis de l’Algérie. Les querelles, le linge sale se lave en famille. Il y a suffisamment de compétences pour transmettre le témoin et beaucoup d’algériens seraient prêts à s’investir mais pour cela, il faut aller tous dans le même sens c’est à dire faire progresser le pays sur la voie du développement.

    47
    7
    Ganov
    1 janvier 2019 - 9 h 39 min

    Un proverbe kabyle dit: tu es comme ta mère et la 2eme femme de ton père.

    18
    20
    Top la
    1 janvier 2019 - 9 h 35 min

    Tout d’abord bonne année 2019 à tous.
    Voilà ce j’appelle 2 poids 2 mesures.Qui a commandé à cet officier à la retraite de parler ? La réponse est tout simplement le pouvoir qui veut garder la main mise sur le pays de grès ou de force.Un grand dommage pour le pays et son peuple.

    54
    7
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 9 h 29 min

    Exiger des élections honnêtes c’est trahir.
    C’est vrai, ce système profite à beaucoup de castes et à des torchons comme ennahar, il faut pas l’arrêter sinon leur châteaux en Espagne vont s’écrouler.
    Enfin, le seul point positif, c’est que la puissance en ce bas monde est éphémère. qui aurait dit que le premier venu pouvez se permettre d’insulter « rab edjaîr ». Ya chari dala et la chaîne est très longue; vous y passerez tous en attendant le jugement du Seigneur. Ce jour là les petits citoyens lambda que nous sommes verront enfin leur état de droit.

    39
    8
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 9 h 16 min

    « Au nom de qui cet ancien officier des services de renseignements parle-t-il ? » Il parle au nom de sa gamelle. Ennahar copie Al Jazeera qui ramène sur ses plateaux des pseudos « moutakhassisse fi kada wa kada » qui ne sont en réalité spécialistes en rien du tout sauf dans l’art d’ajouter un peu de beurre dans leurs épinards.

    57
    7
    benchikh
    1 janvier 2019 - 9 h 08 min

    L’Algérie a besoin de tous ses hommes et surtout le DRS qui à fait son succès dans une époque que tout le monde disait que l’Algérie est fini ,Le general Toufik était dans l’époque l’oeil et l’oreille du président Bouteflika et l’opération éblouissante de Tiguintourine par les commandos de l’armée Algérienne .Merci à nos hommes et leur fidélité envers leur patrie .Mais si j’était à la place de nos dirigeants je prendrai l’exemple des Romains « l’attaque c’est la meilleur défense « 

    34
    8
    Anonyme
    1 janvier 2019 - 8 h 51 min

    Je constate que tout est permis quand on encense le clan dominant et tout est interdit quand on le critique.Affligeant.

    51
    5
    nectar
    1 janvier 2019 - 8 h 50 min

    Le roi est mort vive le roi..Les zélateurs d’un système pourri n’arrêtent pas de nous inonder de leur bave corrosive. Ce Mediene, qu’on nous présente comme le principal responsable de tous nos maux. Il ne fallait pas attendre qu’il soit mis en retraite pour commencer à le dénigrer, il fallait le faire au temps opportun ou se taire à jamais..Toute personne qui le critique aujourd’hui ou essaye de se laver de ses crimes envers le peuple par l’invective devrait d’abord faire son auto-critique.

    40
    5
    Blakel
    1 janvier 2019 - 8 h 49 min

    Quand on veut noyer son chien, on l’accuse de rage. Pour faire plaisir à ses maîtres cet ex-général est prêt à dire tout et n’importe quoi. Même au Maroc, je me demande si on trouve des lèches-babouches pareils. Pourquoi n’a t-il pas tenu les mêmes propos à l’époque où le Toufik était encore en poste. Décidément la lâcheté est très répandue, ces derniers temps.Même si je ne connais pas la vérité sur les affaires d’Etat, l’attitude de cet ex-offcier (Larbi Chérif) me paraît suspecte, et peu digne.

    49
    8
    Souk-Ahras
    1 janvier 2019 - 8 h 38 min

    « Au nom de qui cet ancien officier des services de renseignements parle-t-il ? »

    C’est de tradition rentière « qu’On » souhaite ainsi la bonne année à la Société Par Action (SPA) sise à El’Mouradia.

    Pourquoi aujourd’hui et pas AVANT « Tigguentourine » pour empêcher que ça se produisît ?

    25
    8
    Hibeche
    1 janvier 2019 - 8 h 29 min

    Tout d’abord ; bonne année à tous les lecteurs, commentateurs et équipe rédactionnelle d’algeriepatriotique.
    Je ne comprend pas pourquoi monsieur Toufik ne répond jamais aux attaques, même les plus virulentes ? En tant que personne, on s’en fiche à la rigueur, mais en tant que responsable d’une institution sécuritaire de la république, ça nous concerne tous. On est en droit de savoir quand elle fait du « good job  » ou des flops

    17
    2
    Kif-kif
    1 janvier 2019 - 8 h 14 min

    Bonne est heureuse année 2019 à toutes les Algériennes et Algériens, ainsi ou monde humain sans exception, dans le monde civilisé a la veille de la nouvelle année ont tire pas sur les humains,on leurs souhaite des biens et des bonheurs, sinon on la ferme, à ma connaissance Mr le colonel Chérif vous êtes un opportuniste de première catégorie est si vous êtes rester colonel existent bien des raisons,un colonel dans les autres pays est respecté et respectable ce n’est pas votre cas, vous êtes beaucoup plus affairiste que militaire, et vous roulez pour le clan qui a ruiné le pays, dans toute les fonctions existent des voyous en particulier à l’Assemblée des faux Moudjahid et chez les Militaires, essayer de donner une bonne image a l’institution qui vous nouri jusqu’à ce jour

    32
    5
      Excellente année 2019
      1 janvier 2019 - 12 h 15 min

      Merci pour vos voeux.

      6
      2
    Zaatar
    1 janvier 2019 - 8 h 03 min

    Bonjour et bonne annee a tous,

    On est parti pour un nouveau scenario dans l’objectif de maintenir le systeme, c’est a dire, toujours asseoir la distribution de la rente et la predation et ligoter le peuple de toute initiative qui pourrait l’amener a demander des comptes aux responsables. Du deja vu et entendu, on est dans les procedures classiques aux abords des echeances importantes comme la presidentielle. On n’est pas sorti de l’auberge.

    28
    5
    La république des généraux
    1 janvier 2019 - 7 h 57 min

    Les diatribes entre généraux ne regardent que le régime. On a pas à choisir entre les uns et les autres, le pays est au sous sole de vos chamailleries, on ne peur réduire un pays à une caserne. La solution est que les militaires, bouteflika en est un, quittent la sphère politique

    23
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.