L’armée veut libérer le Gabon de la colonisation déguisée du Maroc

M6 gabonais
Mohammed VI avec ses vassaux gabonais et sénégalais. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Des militaires gabonais se sont emparés du siège de la Radio publique, ce lundi, à Libreville qui était cernée par des blindés dès le petit matin. Des coups de feu ont été entendus aux alentours de la Radiodiffusion-Télévision Gabonaise (RTG), dans le centre-ville, indiquent les agences de presse.

Les militaires en question ont lu un communiqué indiquant avoir été déçus par le message à la nation du 31 décembre du président Bongo. «Un spectacle désolant», disent-ils, de «conservation acharnée du pouvoir». Ces militaires ont annoncé qu’ils allaient mettre en place dans quelques heures un «conseil national de la restauration». Autrement dit, ils mènent un coup d’Etat pour renverser Ali Bongo, actuellement en convalescence au Maroc après avoir été victime d’un AVC.

Le message a été lu par un militaire se présentant comme commandant-adjoint de la Garde républicaine et se disant président d’un Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon. Trois militaires, coiffés des bérets verts de la Garde républicaine, étaient visibles sur une vidéo de leur prise de parole circulant sur les réseaux sociaux.

Le commandant-adjoint de la Garde républicaine a souligné que «le jour tant attendu est arrivé où l’armée a décidé de se mettre aux côtés de son peuple afin de sauver le Gabon».

La «séquestration» du président gabonais à Rabat par Mohammed VI avait donné lieu à une vive réaction des Gabonais qui dénonçaient la mainmise du Maroc sur ce pays riche en ressources naturelles. Des appels avaient été lancés pour libérer le pays d’une colonisation qui ne dit pas son nom, estimant que le Gabon était considéré par Rabat comme un second «Sahara Occidental» dont il pille les richesses avec la complicité d’Ali Bongo.

C’est à une libération de ce joug que l’armée gabonaise semble appeler aujourd’hui, en renversant le régime en place à la solde du Makhzen.

S. S.

Comment (49)

    Vroum Vroum 😤..
    8 janvier 2019 - 11 h 13 min

    Ce qu’on souhaite au Maroc Mohamed 6 et Pouvoir C’est d’être Eux même , libres et Indépendants , car la compromission mène à la vassalisation dont la faiblesse est de vouloir être indispensable alors qu’en fait on ne fait que servir . .C’est le constat qui ressort du Maroc Mohamed 6 et ces conseillers serviteurs .

    7
    11
    Hamid
    8 janvier 2019 - 3 h 00 min

    That may explain a lot about this Kinglet: Easy existence in the real world is not possible without cheating , especially when he’s holding power illegitimately calling himself commander of faith.That means misinformation, dirty politics , and a lots of lies. He’s the puppet of nursing mother France on a mission , that’s the reason why he has links with Gabon .In his pathetic role as a Caid , on the one hand , he’s obeying the orders and on the other one he’s taking advantage of the Gabonese president’s illness to his benefit .This is all window dressing to give the appearance that his Kingdom is safe and well , he has a big say in Africa , but beyond windows stands the real truth : he is just a collaborator with no substance .That’s my opinion , take care and tahia ElDzair as always !

    16
    7
    Vroum Vroum 😤..
    8 janvier 2019 - 0 h 55 min

    Stratégiquement le Maroc Med 6 roule pour la France au Gabon…la méthode est toi en surface et moi pour le fond…ainsi le Maroc entremetteur ..le meme principe que la France Sarkosy envers Usa sur la Libye en 2011…il y a l’ouvreur et arrive ensuite le Patron.

    18
    9
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 23 h 10 min

    Pourvu que cela fonctionne Inch’Allah
    Meilleurs vœux à tous, à tous les peuples qui veulent être souverains, aux gens de bonne volonté

    17
    8
    anonyme
    7 janvier 2019 - 21 h 56 min

    on voit sur l’image le président gabonais il sait sur qui compter devinez

    10
    4
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 20 h 53 min

    Le putsh avorté, les services secrets de renseignements français, et marocains derrière l’avortement
    Les liens, les relations néo-colonialistes économico-pétrolières franco-gabonais, les enjeux,
    Les interets économiques, et pétrolières
    Ont eu raison du putsh manqué sans assise, et sans soutien populaire
    Malgré une opposition dirigée par Jean Ping (1942 – ) (un sino-gabonais)
    Candidat malheureux des élections présidentielles d’Aout 2016

    18
    12
    La Françafrique
    7 janvier 2019 - 20 h 35 min

    Le coup d’état vient d’échouer et le meneur du putsch, un lieutenant vient d’être arrêté. Il s’était enfui et les forces gouvernementales (comprenez « françaises et marocaines ») l’ont trouve « caché sous un lit ».

    15
    18
    Tredouane
    7 janvier 2019 - 19 h 53 min

    J’estime que cette démarche est légitime,toute nation à le droit de ce défendre quant les fondements de l’État son fragilisé et/ou spolier par un chef d’État dont les actes peuvent etre qualifier de trahisons par les institutions habilités,les Gabonais ont raisons.

    43
    23
    RODEO
    7 janvier 2019 - 19 h 23 min

    je remarque malheureusement que notre A.P est visité par beaucoup plus de marocains (bousbousseurs des pieds de sidhoum Escobar 6) que d’algériens et spécialement cet article, et vous allez avoir la preuve par le nombre élevé de pouces vers le bas , vous allez voir !!!

    72
    63
      Moskosdz
      8 janvier 2019 - 7 h 52 min

      @RODEO//Effectivement,tellement que les Marocains savent ce qu’ils valent,tout ce qui est Algérien est passé à la loupe.

      5
      7
        Lyes2993
        8 janvier 2019 - 9 h 12 min

        Par contre sur les sites marocains ni possibilités de rebondir sur leur article ni possibilité d émette un avis défavorable ! Ils se refugient sur nos sites pour avoir l impression d exister sans compter les contradicteurs payés juste pour être à longueur de temps sur les sites algériens en particulier sur AP qui leur donne de quoi gagner des points de patriotisme !

        31
        13
    Mohamed El Maadi
    7 janvier 2019 - 18 h 02 min

    Le Maroc n’a plus moyens de sa politique d’ingérence ,Il s’est trop discréditer avec sa politique de retournement de veste;On l’a vu avec l’Arabie Saoudite qui lui a botté le derrière .Il n’est plus un acteur fiable sur la scène international il tient grâce au lobby sioniste .
    Sa politique intérieur tient grâce a son animosité contre l’Algérie car son peuple a défaut de s’en rendre a la monarchie tire a boulet rouge contre notre pays .Un épouvantail qui permet au Marocain de se croire encore viril alors après tout les déshonneurs qui lui fait subir la monarchie .Le roi se fout de son peuple son objective c’est de se maintenir sur son trône ces sujets peuvent crever la bouche ouverte c’est pas son problème .Malheureusement le peuple Marocain est soumis corps et âme a cette politique abjecte de soumission intégral qui fait d’eux des sous êtres immoraux et détestable .Meme un chien battu et affamé se rebelle contre son maître pour vous dire !

    52
    56
      HallanDialFoum
      7 janvier 2019 - 19 h 16 min

      @maada, ayay yay… si le chameau pouvait voir sa bosse…

      42
      54
        Mohamed El Maadi
        7 janvier 2019 - 20 h 42 min

        Hallandial foum

        Cessez d’aboyez ! Vous savez ou nous somme alors venez nous cherchez sinon taisez vous .

        43
        21
        =DZ
        7 janvier 2019 - 20 h 54 min

        HallanDialFoum = Langage des rues des marrouki. CASA BORDEL.

        ET vous, mimi6 vous ferme la bouche avec des courbettes, et vous venez pour vous exprimer sur les sites Algériens.
        Va te défouler chez toi, ya l’étouffé.

        52
        29
        HallandialQ
        8 janvier 2019 - 0 h 18 min

        Et les mokokos quel genres de hallan savent bien faire avec expertise à part le ….et la …

        31
        7
    Erable
    7 janvier 2019 - 16 h 35 min

    Lobby cacahuètes oui.
    Il n’arrête pas de dilapider son fric pour rien et en même temps il tend la main sans cesse pour quémander quelques billets à l’Esbagne , Frantcha etc
    en jouant sur la migration et le terrorisme…Mais le plus fou c’est que ces niais d’Europiens marchent dans l’enfarinade ou si c’est voulu c’est que la machinphilie et l’homotruc rapportent. Pauvres contribuables de ces pays.

    42
    29
    Fake?
    7 janvier 2019 - 16 h 24 min

    Qui composait le jury SVP pour élire cette future miss monde ?

    29
    53
      DZDZ
      7 janvier 2019 - 16 h 34 min

      @Fake ?
      Tu es un fake marocain raciste.

      44
      32
    bouh
    7 janvier 2019 - 16 h 21 min

    Quoi, moi lorsque j’ai lu la nouvelle j’ai cru que c’était une blague !
    On aime se rendre ridicule.
    Franchement !
    Manquait plus que le foulard

    28
    28
    Felfel Har
    7 janvier 2019 - 16 h 03 min

    N’y a-t-il pas anguille sous roche? Un coup d’État au Gabon, dans la basse-cour de la France, à l’insu de la France, pourtant spécialiste des coups tordus en Afrique? En séquestrant le président gabonais, le Maroc n’a-t-il pas joué un rôle déterminant?
    L’avenir nous renseignera sur les tenants et aboutissants dans cette triste affaire, une de plus pour les Africains.

    37
    28
    OUA
    7 janvier 2019 - 15 h 44 min

    L’OUA doit soutenir l’armée gabonaise dans sa démarche. Le Gabon doit retrouver sa stabilité, si on ne veut pas voir les gabonais fuir leur pays vers d’autres cieux.
    Si l’OUA reste inactive, une autre source de migrants clandestins verra le jour Grâce aux manipulations Franco-makhzan.

    60
    32
    Amar
    7 janvier 2019 - 15 h 36 min

    « Ne tirez pas le roi est mort » voilà une phrase vieille comme le monde, cela veut dire que, si le Gabon est sous la protection du Makhzen, le putsch n’a aucune chance d’aboutir, pour la simple raison c’est que le royaume de momo 6 a la hantise des putschs, c’est ainsi qu’il est à la fois bien préparé et sous couvert de ces protecteurs français, israéliens… comme l’est aussi le régime gabonais.

    31
    34
    Kenza
    7 janvier 2019 - 15 h 21 min

    Là où est impliqué le Makhzen, la France et Israël (qui vient je crois de renouer des relations, qui étaient au point mort, avec le Gabon) ne sont pas loin.

    51
    26
    Anti khafafich
    7 janvier 2019 - 15 h 19 min

    Salutations distinguées pour ceux qui ont aidé les militaires à éjecter ce roitelet déguisé en brizidane. J espère qu ils feront de même avec sa fausseté PD6

    60
    39
    Thebest
    7 janvier 2019 - 14 h 43 min

    Attention ce que je vais écrire n’a rien à voir avec le sujet, mais juste attirer l’attention des algériens que les médias officielles française mènent une campagne haineuse envers l’Algérie. Ils taxent les algériens de racisme anti noires suite a l’élection de Miss Algérie. Ils veulent griller l’Algérie en Afrique. La main du makhzen n’est pas innocente non plus. Et ça mérite une mise en garde des autorités algériennes

    41
    46
      kahina-DZ
      7 janvier 2019 - 15 h 09 min

      Mais ces médias oublient de dire que ce sont les marocains qui insultent et rient de miss Algérie 2019. Les agents du makhzen ont même publier des vidéos pour comparer miss maroc et miss Algérie 2019. Qui est raciste ??

      Les Français aussi se sont bien moqués de miss Algérie 2019.

      53
      38
      houkouma
      7 janvier 2019 - 15 h 13 min

      Il faut dire cela à nos responsables qui semblent aimer recevoir des coups répétés de leur chère fafa comme s’ils avaient peur de se retrouver orphelins en se libérant d’elle.Les médias fr sont dans les mains des politiques qui ne les brident jamais lorsqu’il s’agit de casser l’Algérie, et ce au grand bonheur du MaHzen.

      26
      25
      Algérienne-DZ
      7 janvier 2019 - 15 h 30 min

      OUI, sur les réseaux sociaux les marocains ont bien ridiculisé miss Algérie originaire d’Adrar.
      Les marocains rient et disent est ce que c’est ça la beauté Algérienne. Je crois que les racistes sont ailleurs.
      Quand une africaine a été élue miss France, les français n’ont pas caché leur colère et leur racisme.
      Les médias français ont une mémoire sélective.

      45
      24
    Kahina-DZ
    7 janvier 2019 - 14 h 39 min

    L’armée est la garante de la sécurité de l’ÉTAT. L’armée gabonaise doit sauver son pays de la colonisation Franco-marocaine.
    À quoi sert de garder les frontieres si le président gabonais, l’État, a été kidnappé.
    Il n’est jamais trop tard de bien faire.

    43
    29
    abdel
    7 janvier 2019 - 14 h 36 min

    quoi de plus normal dans cette afrique,et plus généralement dans le monde arabe,bongo a hérité de son pere qui etait président a vie et LE rejeton a ete élu dans élections truquées.si le président algerien avait des héritiers,il ferait de meme…..

    53
    15
    Anonymus
    7 janvier 2019 - 13 h 35 min

    C’est terminé, les militaires félons sont tous en prison sauf un qui est en fuite !!!!

    31
    27
    Khoubzi salim
    7 janvier 2019 - 13 h 21 min

    Je te dessine la démocratie par la mitraillette. Et voilà que les vieux démons militaires africains réapparaissent : un colonel prend le pouvoir et déclare vouloir assurer la transition jusqu’au retour à la normale ! Vieille chanson du berger gouvernant à la bergère gouvernée. c’est « Roméo les galons » s’adressant à « Juliette la crédule » dépouillée de ses libertés. C’est presque mythologique mais énormément pas honnête. Vieille tradition que les transitions se fassent par les militaires en Afrique et au monde arabe. Le procédé illustre jusqu’à la caricature la mainmise du képi sur toute autre forme de gouvernance. Colonel ici, général par là…La gouvernance vagabonde dans un minimum de libertés publiques. Le continent est sans égal en tyrans galonnés. On ne guérit jamais d’être président en Afrique ! Bouteflika en est même tombé malade d’être chef d’Etat prolongé!!!

    27
    19
    Le Juste M
    7 janvier 2019 - 12 h 18 min

    Y’a ceux qui sont nés pour travailler et d’autres pour pleurnicher, à chacun sa patrie et son destin

    40
    11
    Bouzorane
    7 janvier 2019 - 11 h 55 min

    Tiens, tiens, on cherche à renverser un président qui n’est plus en capacité de gouverner, et qui est en convalescence chez un pays ennemi, cela sans meme prendre en compte sa volonté, à supposer qu’il est en mesure d’avoir une quelconque volonté, de s’accrocher au koursi, à supposer également qu’il puisse « s’accrocher » de quelque sorte que ce soit!!

    26
    8
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 11 h 50 min

    Il ne faut pas accorder au Maroc plus d’importance qu’il n’en a; la France lui a accordé un strapontin en Françafrique sans plus. Si il y a intervention elle sera surtout française.

    39
    29
    WAKHA
    7 janvier 2019 - 11 h 36 min

    Le 126èm pays en matière de droits de l’homme avec un peuple qui crève de Faim pour un Bol de Riz tente de coloniser un pays Africain le Gabon cette expertise que michou VI a de donner soins et convalescence a Ali Bongo alors
    que lui meme se soigne en france ,et qu’ el marok est terre d’Asile des Dictateurs Déchus au moins il pourra lui donner du réconfort , ça lui suffit pas
    de tenter de coloniser le Sahara Occidental ,en se cachant derrière un mur de sable depuis 43 ans , on connaissait la fable d’el marok qui s’étendait D’oran au
    Sénégal mais là l’extention va jusqu’au Gabon les appétits de grandeur de l’amir maztol VI n’ont pas de limites ses sujets vont applaudir la grandeur de ce roi éclairé , qui pourra vendre des babouches au Gabon !!

    34
    39
    coup coup
    7 janvier 2019 - 11 h 34 min

    mince on’a la même la situation en algerie : un président victime d’AVC!!!
    et je vais pas aller plus loin que ça…

    61
    43
    mouatène
    7 janvier 2019 - 11 h 16 min

    parmis les 5 putchistes, 4 ont été arrétés et le cinquieme est en fuite. de toute manière en démocratie, s’il y en a démocratie, aucune action armée n’est légale et ses commenditaires ne peuvent etre considérés légitimes. c’est ça la démocratie par les urnes.

    45
    9
    Abou Stroff
    7 janvier 2019 - 11 h 03 min

    d’après le communiqué lu à la radio nationale, les putschistes ont soutenu qu’ils intervenaient dans le champ politique parce qu’il doutaient des capacités physique et intellectuelles d’ali bongo à diriger le pays.
    cette situation abracadabrantesque me pousse à vouloir poser une question que je ne poserai pas…

    54
    11
      anonyme
      7 janvier 2019 - 12 h 40 min

      en lisant dans vos pensées je connais cette question que vous voulez poser mais je vais pas l’écrire

      26
      7
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 10 h 54 min

    Le makhnez est à Ifrikia, ce qu’est le pays factice au moyen orient, un vrai cancer.

    31
    38
    Moskosdz
    7 janvier 2019 - 10 h 53 min

    Le fait que le drapeau Marocain soit confectionné par la France ainsi que la composition de la musique de son hymne national,cela explique tout sur ce Mesmar Djeha laissé par l’ex.empire colonial en Afrique.

    38
    47
    M'hamed HAMROUCH
    7 janvier 2019 - 10 h 44 min

    Mauvaise nouvelle pour Momo6 surtout quand on sait que le Gabon d’Ali Bongo, reste le seul pays avec la France, le Qatar et la Côte d’Ivoire, à continuer à soutenir ouvertement la colonisation du Sahara occidental par le Régime MakhNazi.

    43
    55
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 10 h 35 min

    Le Gabon: un pays riche, un peuple pauvre, et malheureux, quels contrastes ?!,…

    34
    15
    Imran
    7 janvier 2019 - 10 h 34 min

    « Spectacle désolant « , « conservation acharnée du pouvoir  » , ça vous rappelle pas quelqu’un ? . Bref, la situation est maintenant revenue à la normale, les putschistes ont été arrêtés, c’est le plus important pour le peuple gabonais

    54
    19
    Apache
    7 janvier 2019 - 10 h 25 min

    Bravo à l’armée du Gabon! Que Momo 6 se réveille et pense un peu à son peuple qui continue à s’appauvrir ou il lui arrivera ce qui est arrivé à Bongo.

    33
    44
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 10 h 16 min

    mal mal ça va mal… tout ce que momo touche devient cendre
    c est peut être bien pour les gabonais. généralement les dictateurs se relayent dans les pays africains. la soif du pouvoir pour le pouvoir prend de l ampleur au fil du temps et devient une ivresse insatiable

    27
    38
    K. DZ
    7 janvier 2019 - 9 h 50 min

    Que font les institutions civiles élues? Cela reste un coup d’Etat, redressement ou pas, restauration ou pas.

    37
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.