Un institut américain prédit des troubles sociaux en Algérie en 2019

Burns William
William Burns. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le Carnegie Endowment for International Peace, présidé par l’ancien agent américain du Service extérieur, William Burns, prévoit une nouvelle phase d’agitation sociale en Algérie durant l’année 2019, en raison de «la gravité de la crise financière à laquelle le gouvernement est confronté depuis 2016 et de la possibilité d’un recours à l’endettement extérieur pour résoudre ses problèmes».

Cet institut affirme que l’Algérie, les pays du Maghreb et la région subsaharienne seraient confrontés à «d’importants défis économiques et sécuritaires cette année. Le problème du retour des extrémistes et de leur réintégration reste toujours posé dans de nombreux pays», selon cette étude.

L’étude se réfère à des «synthèses transmises par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, à l’Union africaine et en même temps aux responsables de l’Union européenne», évoquant «le retour de centaines d’extrémistes issus du Maghreb et de la région subsaharienne, suite à leur déroute en Syrie et en Irak».

Le rapport estime que la Libye, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc et l’Egypte sont parmi les pays les plus concernés par le retour des djihadistes, bien que le risque soit moindre en Algérie.

Abordant la question de l’élection présidentielle d’avril prochain, l’institut estime que cette échéance «semble appréhendée dans le cadre d’une période de transition continue», allusion au débat sur l’éventuel report des élections en raison des incertitudes qui planent, selon elle, sur la candidature du président Bouteflika.

Dans la même optique, le think tank considère que la «confusion» qui domine la situation politique dans le pays «est exacerbée par une crise économique profonde et une colère sociale croissante, entraînant une rupture entre le peuple et les dirigeants. D’où le risque de troubles sociaux», prévient-il.

Pour cet institut, ce que le gouvernement algérien craint le plus en 2019, c’est la montée des contestations sociales qui étaient apparues en 2018 «en réaction à l’incapacité du gouvernement à assurer des services de base tels que l’eau potable, l’assainissement et les soins dans les établissements publics, sachant que l’Algérie est obligée d’importer ses besoins de l’étranger pour une valeur de 60 milliards de dollars par an, alors que ses revenus ne cessent de diminuer depuis 2014 et ont atteint 33 milliards de dollars».

Enfin, Carnegie Endowment for International Peace annonce que ses recherches seront consacrées plus tard aux tendances de l’islam politique en Algérie, parallèlement à son intérêt pour la place de la femme au sein des «groupes extrémistes» mais aussi au sein des armées arabes.

R. M.

Comment (76)

    Anonyme
    16 janvier 2019 - 11 h 51 min

    Ça ne demande du génie pour s’apercevoir qu’il y aura des troubles au pays.Avec cette valeur au dinar et sa dégringolade continue et le luxe trouve par le hakam de bloquer les meilleurs parmi nous pour des investissements porteurs pour l’économie et pour ces jeunes qui meurent noyés a la recherche d’un emploi, ne peut que mener aux troubles.

    1
    1
    Anonyme
    16 janvier 2019 - 5 h 09 min

    Ils prédisent rien du tout, ils préparent peut être ou au mieux ils en rêvent !

    3
    1
    saxo
    15 janvier 2019 - 1 h 46 min

    Bof , on connaît la chanson !
    Toujours comme des corbeaux à attendre maître renard pour faire l’ intéressant !!!

    4
    1
    khortaine
    15 janvier 2019 - 0 h 19 min

    Tu prends n’importe quel pays tu prédis des troubles sociaux et tu as vu juste !

    3
    2
    Farida
    14 janvier 2019 - 19 h 16 min

    Ne dit pas de bêtise plus grosse que ce que les yeux vois et les oreilles entendes !

    3
    2
    Tin-Hinane
    14 janvier 2019 - 17 h 17 min

    Les monstres libéralistes ne lâchent jamais le morceau c’est ça l’histoire, ils sont comme des chiens enragés. Maintenant un « institut américain » nous prédit une année mouvementée ben voyons ! Considérant la situation nord américaine actuelle moi je prédis aux américains pour les 100 année à venir en guerre civile interethnique et sur la paille parce que les brigands capitalistes leurs auraient tout bouffé.

    5
    3
    chaoui40
    14 janvier 2019 - 13 h 12 min

    j aimerai savoir si cet institut de charlatan a prevu les troubles sociaux qui se passent en france ?

    13
    6
      chouwafe
      14 janvier 2019 - 14 h 34 min

      Il faut relire les anciennes « prévisions » de ces « instituts » sur certains pays et voir si elles se sont réalisées et comment. Ces « devins » ne s’occupent que de l’avenir des pays qui ne sont pas inféodés aux gouvernements occidentaux !!

      9
      4
      Amazigh DZ
      14 janvier 2019 - 16 h 57 min

      et bientôt dans son propres pays d’amerloques suite a la politique extrémiste, fasciste, raciste, anti immigration et le shutdown de trump.
      la france qui prédisait un chaos ou le pseudo printemps kharabe en Algérie, actuellement macron subit les affres de la contestation violente des gilets jaunes.
      celui qui creuse un gouffre a son ami, lui méme tombe dedans.

      35
      3
    raselkhit
    14 janvier 2019 - 11 h 13 min

    Voilà une prévision qui en dit long sur ce qu’ils nous préparent .Bien entendu avec l’aide de leurs relais de complexés néocoloniaux et de tous les harkis qui tout en bénéficiant des acquis de la Révolution passent leur temps à pleurer et à démolir l’Algérie et surtout qui passent leur temps à décourager toute idée de progrès dans ce pays préférant soutenir l’intégrisme plutôt que de dire les réalités du pays

    8
    4
    Chaâbi
    14 janvier 2019 - 8 h 42 min

    Ces sionistes veulent semer le doute la peur entre les algeriens .nous les connaissons .Restons unis la stabilité la sécurité et ‘intégrité du pays sont la seule issue de sortie de cette situation que les ennemis veulent exploiter pour faire couler le navire Y’a El khawa ces charognards n’attendent qu’un faux pas

    16
    6
    TERRORISME = USA & CO.
    14 janvier 2019 - 1 h 23 min

    Les USA et leurs aliés nous préparent quelque chose de louche pour 2019 !

    12
    8
    Anonyme
    14 janvier 2019 - 0 h 38 min

    A chaque fois que des élections approchent (pas uniquement en Algérie), la pression monte et les instituts bidons infestés par les sionistes commencent à exécuter leurs plans dans le but de faire douter, de semer la confusion, de déstabiliser, d’inciter à des manifestations….pour ensuite venir dicter leur volonté…! Enfin, c’est le boulot habituel des pyromanes pompiers..! Restons unis et vigilants! PS: les pions et les harkis de service sont les plus dangereux.!

    15
    7
    Farid1
    13 janvier 2019 - 23 h 33 min

    On ne n’ira pas chez les usuriers…Même si on doit manger de l’herbe

    12
    6
    Tredouane
    13 janvier 2019 - 21 h 51 min

    Ces gens la ne prédisent pas ils manipulent.

    15
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.