Ouverture des soldes : les centres commerciaux pris d’assaut

lancement des soldes d'hiver
Les soldes d'hiver ont débuté ce vendredi 18 janvier. D. R.

Par Lina S. – C’est le rush ce vendredi dans les différents centres commerciaux du pays. La raison : l’ouverture de la période des soldes. Une file immense de voitures était visible ce matin à l’entrée du centre commercial de Bab-Ezzouar, dans la banlieue est d’Alger, où des centaines de familles sont venues faire leurs emplettes sans être découragées par la pluie battante.

Les magasins étaient noirs de monde dès 9 heures, les clients ne voulant pas passer devant les bonnes occasions. «J’ai repéré des vêtements pour mes enfants il y a une semaine mais je n’ai pas voulu acheter avant le démarrage des soldes», confie une mère de famille, la quarantaine. «Mais attendre les soldes ne signifie pas qu’un article sur lequel aurait flashé un client serait forcément concerné par la baisse des prix», tempère un vendeur dans une des nombreuses franchises espagnoles de prêt-à-porter qui dominent le marché algérien.

«J’ai préféré venir dès le premier jour pour éviter de subir la même frustration que l’année dernière où j’avais cru devoir attendre qu’il y ait moins de monde pour pouvoir faire les magasins à l’aise. Mais au bout de trois ou quatre jours, les rayons étaient déjà quasiment vides et les marchandises exposées étaient déclarées comme étant un nouvel arrivage et n’étaient donc pas concernées par les soldes», renchérit un jeune homme qui lorgne une paire de chaussures de sport d’une grande marque américaine.

«Je ne comprends pas ces gens qui croient encore au mythe de la bonne affaire et se font avoir par des marques cupides qui ont plus d’un tour dans leur sac pour arnaquer les clients», s’insurge un quinquagénaire qui maugrée face à de longues files qui se forment devant les distributeurs automatiques de billets. «Regardez-les, on dirait que c’est la fin du monde !», martèle-t-il.

Les soldes obéissent à des règles strictes. Mais des vendeurs indélicats usent de mille et une ruses pour fourguer aux clients des articles vendus à leur prix réel et présentés comme si celui-ci avait été réduit. «Souvent, les marchandises ne sont mises en vente qu’à partir du lancement des soldes», explique un professionnel qui dénonce les attrape-nigauds utilisés par certaines franchises pour attirer un maximum de monde. «Mais le client algérien a changé. Il est désormais capable de déceler l’arnaque, dont la plus répandue consiste à ne solder que les vêtements de très petite et très grande tailles», explique-t-il. «Cela dit, les marques savent qu’en dépit de la prise de conscience des clients, les étals finiraient quand même par se vider car un client sur deux préfère ne pas repartir les mains vides, même s’il se sentirait blasé de n’avoir pas fait une bonne affaire».

L. S.

Commentaires

    Arnaque épissitou !
    18 janvier 2019 - 15 h 32 min

    Les soldes c’est un phénomène de mode , une tradition qui veut que parce que c’est les soldes c’est une occasion de faire les magasins en famille ! c’est une sortie comme une autre, sauf que les discussions entre femme font qu’il y a effet d’entrainement pour faire comme les autres ! Les soldes sont une véritable arnaque tant chez nous en Algérie que partout dans le monde en faisant croire qu’on fait des bonnes affaires durant ces périodes spécialement !

    6
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.