La trêve de dieu

Trium événements
Emmanuel Macron, Theresa May et Donald Trump. D. R.

Par Mrizek Sahraoui – Trois événements et un monde presque en paix. Depuis plusieurs semaines, l’actualité internationale est dominée par trois événements, à commencer, d’abord, par l’incursion du mouvement des Gilets jaunes dans le précarré du président Macron. Ensuite, la presse internationale s’est également focalisée sur le Brexit happant et occupant à plein temps le chef de file du gouvernement britannique, Theresa May, plus que jamais dans l’impasse. Et enfin, l’on a évoqué Donald Trump, le 45e président des Etats-Unis qui fait face au plus long shutdown de l’histoire américaine et sur lequel pèsent de nombreuses enquêtes.

A la suite de dix samedis de mobilisation, les Gilets jaunes (ont) réussi à dérouter leur Président de son cap – libéral –, à le descendre de son piédestal et le forcer à réinventer la démocratie. Finies la pensée unique et la verticalité du pouvoir assumées, Emmanuel Macron s’efforce, malgré lui, de donner corps à une espèce d’agora des temps athéniens, où, pendant des heures et des heures, l’air d’un one man show, les tempes emperlées de sueur, il harangue des maires tout ouïe dans l’espoir que sa parole porte au-delà des gymnases afin de redorer son blason terni par tant d’arrogance et de mépris, l’a-t-on accusé.

Les Britanniques se sont exprimés pour la sortie du royaume de l’Europe en proie à toutes les aventures mais sans en mesurer les conséquences pouvant s’avérer dramatiques pour l’économie. Le divorce d’avec l’Europe se faisant au forceps et Theresa May est ballottée entre la rigidité d’une Commission européenne campant sur ses positions, des parlementaires hostiles au deal obtenu après d’âpres négociations et une opinion publique désemparée.

Après plusieurs semaines de shutdown, paralysant l’administration et privant de salaire 800 000 employés fédéraux, sous le coup de plusieurs enquêtes, Donald Trump risque un impeachment, une procédure de destitution qui, si elle advient, risque d’écourter son mandat.

Trêve de dieu imposée par les Gilets jaunes, le Brexit et le shutdown. Depuis que le triumvirat Emmanuel Macron, Theresa May et Donald Trump, qui vont boycotter le sommet annuel de Davos, prévu du 22 au 25 janvier en Suisse, sont embourbés dans des crises internes respectives, il faut bien reconnaître que le monde se porte tout de même un peu mieux.

Pourvu que ça dure, serions-nous tentés de dire.

M. S.

Comment (8)

    Tin-Hinane
    21 janvier 2019 - 13 h 52 min

    Oui pourvu que ça dure!!! le monde est dans le chaos et la guerre, particulièrement le nôtre, depuis la chute de l’URSS et la « prise de pouvoir sur le monde » par la bande des rapetou que sont les ci-dessus nommés. Ceux qui sont encore leurs alliés dans ce monde c’est les moins que rien comme eux car ils nous montré et démontré à tous ce qu’ils valent vraiment: ce sont des vils assassins, des infâmes criminels, ils n’ont reculé devant aucune ignominie, aucune vilénie. Le monde se souviendra d’eux et parlera longtemps de leur cruauté et de leur inhumanité.

    TRUMPISTE
    20 janvier 2019 - 22 h 27 min

    Non, Trump va bien s’en sortir car il est sincère, Lui !
    On a besoin de lui pour libérer le Sahara Occidental et regler l’affaire Palestinienne en neutralisant les manipulateurs prosélites du golf.

    1
    1
    Vroum Vroum ☺..
    20 janvier 2019 - 21 h 49 min

    @Tredouane..Dans le mille ..bien vu !!..
    Aux USA une guerre interne entre deux axes..deux idéologies..En GB la même chose qui se termine par le Brexit et le développement d’une nouvelle Orientation..En France la fin d’un cycle et le réveil de la France Profonde et on attend la suite… Donc oui Tredouane tu à raison..maintenant attendons les résultats Usa/Gb/France et voir la « Bouillie  » qui en sortira..le mélange des trois . . Car ils sont liés… dans l’OTAN . . En Face avec Chine , Russie , Algérie , Inde , Iran..on devine leur combat et le but..dont isoler le Dollar..tout se mettra en place à un moment…pour l’instant c’est les coulisses , … 2022/23 verront le début du Match à mon avis…Cordialement.

    Anonyme
    20 janvier 2019 - 20 h 03 min

    Dieu avec majuscule, ce n’est pas trop demandé… Il ne sert à rien de blesser les croyants parmi vos lecteurs assidus et les plus fidèles. Merci par avance pour votre compréhension. Faites-le au moins pour nous respecter, nous, si Dieu vous indispose.

    5
    1
    Tredouane
    20 janvier 2019 - 19 h 22 min

    Que des changements qui peuvent paraitre simples,mais qui à mon humble sens ne sont que des signes procureures de grands changements ,le monde à un carrefour décisif ,ou l’HUMANITEE devra choisir entre deux options.

    Asma D
    20 janvier 2019 - 19 h 11 min

    Il fort probable que Macron rende le tablier et jette l’éponge dès mai prochain, tout juste après la berizina des élections européennes.

    Antisioniste
    20 janvier 2019 - 7 h 58 min

    Emmanuel Macron Donald Trump et leur semblables ne sont rien de plus que des pantins Monsieur Mrizek Sahraoui. Le fait qu’ils puissent être destituer aujourd’hui mème ne constituera pas la fin de la guerre contre les marionnettistes qui constituent la vrai synarchie du mal mondial. Les marionestistes ont engendrer d’autres synarchies local comme celle que nous endurons encore dans notre pays, mais restons optimiste avec une bonne grosse dose de réalisme lucide, et disant que pour eux the end is near.

    ANONYME 1
    20 janvier 2019 - 7 h 04 min

    Leur monde fait face à des réalités qui devaient éclater depuis les années 2000.
    Les pays concernés savaient que la crise économique allait les frapper de plein fouet. Ils ont trouvé un subterfuge en complicité avec certains pays arabes et la participation effective des israéliens qui en sont les sponsors à inventer le terrorisme musulman et mettre en branle le 11 septembre.
    Ce coup tordu fait aux citoyens américains par leurs propres responsables qui se sont avérés être de vulgaires criminels, a été fomenté pour d’une part détourner les citoyens occidentaux de leurs propres problèmes, (ceux que nous voyons actuellement et qui ont finit par ressurgir) et de l’autre mettre à genoux les pays musulmans qui commencent à montrer le bout de leur nez et de l’autre exploiter (voler) leurs richesses du sous-sol sous couvert d’actes terroristes.
    Ce n’est pas la trêve de Dieu mais la Justice de Dieu qui a remit les choses à leur place et surtout un rappel à l’ordre.
    Et pour compléter le tout cette apparition des criquets chez les Ibn Séoud, est sa signature pour montrer son courroux contre une caste royale qui manipule et malmène le monde musulman, et est complice de crimes abjectes contre d’autres musulmans.

    15
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.