Attentats de Madrid en 2004 : un ancien commissaire espagnol accuse le Maroc

Commissaire espagnol attentat Madrid Maroc
L'ex-commissaire espagnol José Manuel Villarejo. D. R.

Par Kamel M. – Les médias espagnols ont indiqué, ce mardi, qu’un ancien commissaire de la police espagnole a accusé les services secrets marocains d’être derrière les attentats meurtriers qui avaient secoué Madrid en mars 2004. L’ex-officier de la police espagnole s’exprimait hier lundi devant la Cour suprême espagnole. Selon ce commissaire à la retraite, qui répond au nom de José Manuel Villarejo, «le Maroc et un autre pays ont été derrière les attaques du 11 mars 2004 à Madrid». Le témoin n’a pas donné plus de détails sur cet «autre pays» qu’il n’a pas cité. S’agit-il d’un autre Etat arabe influent dont la divulgation du nom nuirait aux intérêts économiques de l’Espagne ?

Pour l’avocat de ce témoin – qui rouvre ainsi une plaie non encore cicatrisée – dont les propos ont été rapportés par les médias espagnols, la justice espagnole a eu «tort» de clore le dossier de l’attentat qui avait fait 191 morts et près de 1 900 blessé à la gare d’Attocha. Les juges espagnols semblaient pressés de tourner la page en concluant à un acte commis par des terroristes qui n’avaient aucune attache et qui, autrement dit, n’appartenaient pas à Al-Qaïda. D’aucuns se demandent, quinze ans après les faits et à la lumière de cette nouvelle révélation fracassante, pourquoi Madrid a décidé de ne pas poursuivre l’enquête.

Les services secrets marocains sont connus pour leur jeu trouble dans la région. Ce sont eux qui ont créé le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique d l’Ouest (Mujao), le groupe terroriste qui avait enlevé les sept diplomates algériens à Gao, au Nord-Mali. En Europe, la plupart des attentats sont commis par des terroristes d’origine marocaine, au moment où les responsables marocains et français chantent en chœur un refrain éculé selon lequel le Maroc «joue un rôle central dans la lutte contre le terrorisme».

Or, l’aveu de l’officier espagnol vient confirmer l’implication des services que dirige Yassine Mansouri dans des actions qui visent à déstabiliser toute la région en entretenant une tension perpétuelle aux fins de détourner l’attention de l’opinion publique internationale sur la politique coloniale que Rabat, Paris et Madrid mènent subrepticement au Sahara Occidental. Dernière colonie d’Afrique où les trois capitales foulent aux pieds le droit international et pillent les ressources naturelles.

Mais, à ce jeu malsain, la France et l’Espagne sont les grands perdants, puisque seuls eux pâtissent des actes terroristes sanglants qui ont fait de nombreuses victimes françaises et espagnoles et qui ont été perpétrés par des Marocains sur leur territoire, cependant que le Maroc est, lui, épargné.

K. M.

Comment (12)

    Cheikh
    23 janvier 2019 - 9 h 52 min

    A cette époque on savait que c’était la main des renseignements marocains avec l’assistance du Mossad. Les mêmes coups que celui de Marrakech en 1994 et la piraterie de l’avion Air France à Alger le 24 décembre, des pseudos islamistes qui travaillent pour d’autres puissances et groupuscule de Mhenni.

    15
    17
      Bahri
      24 janvier 2019 - 12 h 55 min

      Mr Cheikh , je ne suis pas kabyle mais vous informe que Mhenni était parmi les passagers à bord de l’avion détourné alors votre conclusion ne tient pas la route.

      3
      1
    Imran
    22 janvier 2019 - 21 h 56 min

    Le Maroc a menacé l’union européenne d’être envahi de migrants subsahariens, de drogue, de terroristes, de criminels…..
    Et c’est de bonne guerre, aujourd’hui il y a pas d’amis, il y a que des intérêts . L’union européenne pille les pays pauvres, interviennent militairement, fomentent des révolutions etc…. Pourquoi nous autres africain, arabe, berbères, musulmans, on utiliserait pas le langage de la force contre cette union européenne hypocrite ?

    42
    21
      Othman
      23 janvier 2019 - 9 h 09 min

      @Imrane. On appelle cela la diplomatie de la traîtrise des gens indignes comme ton Mongolien M6 et sa prédatrice famille allaouite qui préfèrent te planter un couteau dans le dos que de venir te faire face et l’Algérie connaît cela depuis 1837 à ce jour.

      10
      16
    Corso
    22 janvier 2019 - 21 h 52 min

    Ce type est un flic véreux mouillé jusqu’au cou pour espionnage détournements, filatures, corruption, accointance avec des milieux mafieux et beaucoup d’autres chefs d’inculpation. Même le rois espagnol est cité parmi les victimes. Le commissaire a fait chanter la monarchie espagnole. Actuellement il répond de ses actes devant le tribunal.
    « Villarejo dirigeait une police parallèle qui travaillait à manipuler la justice, éliminer ou modifier des affaires judiciaires, au service de grandes entreprises et de millionnaires », résume le journaliste d’investigation Carlos Enrique Bayo, ancien directeur du journal Publico qui publia dès 2015 des révélations sur son rôle.
    soupçonné d’avoir participé à une « opération Catalogne » destiné à « fabriquer des informations frauduleuses contre les partis indépendantistes » mais aussi « contre le groupe d’opposition Podemos » (gauche radicale), selon Mme Delgado juge d »instruction.
    Sources :
    https://www.20minutos.es/noticia/…/0/quien-es-comisario-villarejo/

    29
    37
      anonyme
      23 janvier 2019 - 8 h 34 min

      Pourquoi ne pas le croire ? Le Maroc, Israel et les monarchies du Golfe sont les seuls qui profitent du terrorisme !

      17
      16
      Dz14
      23 janvier 2019 - 11 h 53 min

      @corso
      Va balancer ta propagande sur tes sujets marak ils sont habitués à tout gober sir vos sites « d’infos »
      C’est à ça qu’on reconnait les laches ils avancent masqués

      7
      7
    HANNIBAL
    22 janvier 2019 - 21 h 24 min

    Ca tout le monde le sait que le narco royaume de la drogue enfante des drogués maléables pour faire des attentats
    mais le pire c’est qu’il donne une image idyllique de tout repos , aux occidentaux pas d’attentats au marok
    que meme des vieillards touristes se promènent avec comme guide des enfants ,c’est sécurisé en ville mais les 2 jeunes
    filles dernièrement européennes n’on pas eu cette chance , et pourtant ce qui n’est pas dit c’est que au moins 3 800
    marokins hommes et femmes ont rejoints daesh en Irak et en Syrie faut pas cacher leur nature les Espagnols en savent quelque chose et les langues se délient !!

    33
    29
    MELLO
    22 janvier 2019 - 20 h 58 min

    On s’en balance, c’est une affaire maroco-espagnole. No comment.

    40
    18
      Mokrane
      22 janvier 2019 - 21 h 33 min

      @MELLO Que peut dire une Makhneziste comme toi que de vouloir eviter a ce que la Communauté internationale decouvre la vraie nature de ton Régime MakhNazi.

      41
      23
    Moskosdz
    22 janvier 2019 - 20 h 49 min

    Enfin un homme qui ose dire ce tout le monde sait,même l’horrible crime commis tout récemment conte deux touristes Scandinaves venant de pays qui soutiennent l’autodétermination du Sahara Occidental,ne pourrait-être que l’oeuvre des services secrets de sa majesté le roi de la drogue.

    52
    30
    M'hamed HAMROUCH
    22 janvier 2019 - 20 h 44 min

    Rien d’etonnant quand on sait que les attentats terroristes de Madrid en 2004 ont ete le declanchement de ce qu’on appelle le « chantage terroriste » pratique par le Makhzen contre tout pays qui critque et/ou s’oppose a la colonsation du Sahara occidental.
    Il faut noter que depuis ce 2004 tous les importants attentats terroristes perpetres eu Europe ( Madrid 2004 – Londres 2006 et 2008 – Bruxelles 2009 – Pays Bas 2012 – Paris 2015 etc….) sont l’oeuvre de terroristes marocains vivants et habitants au Maroc et exercants sous les ordres du Sieur Abdelhaq Hammouchi le patron de la DGED que l’Elysee avait decore de la legion d’honneur.
    Ceci pour dire que le vote de l’Accord UE-Maroc par le Parlement de l’UE est en etroite relation avec l’objet de cet article.

    51
    30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.